Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Les temps sont Ici et Maintenant synchrones
Les temps sont Ici et Maintenant synchrones Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 19-12-2020 02:25

Pages vues : 865    

Favoris : 73

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
djed_web400.jpg
 
 
Les temps sont Ici et Maintenant synchrones
En Haut comme en Bas, tous les noms-les-formes
sont désormais engagés dans le « QUI SUIS-JE ? »

Pour être un jour, mais sans l’illusion et son
MASQUE, sans sa PERSONA, Nous, Enfants de l’Eau
primordiale et donc des Étoiles, des Anges et
autres Seigneurs, et autres E.T. continuons TOUS
dans le « QUI SUIS-JE ? » (Tout est dans Tout).

La « liberté » fourguée par le régime de 1789
est celle de L’AMPLIFICATION DE L’EGO-ÉGOÏSME
AVEC ATTACHEMENT À SON CORPS : LA PEUR DE MOURIR,
QUI PARTICIPE DE CE CULTE DU NARCISSISME.
 
Surtout en cette époque 2020 en forme de
« Peste noire » Variation de l’ancienne Peste
nommée « Covid-19 » à  l’époque actuelle du tout
confort technologique où LA MORT EST DEVENUE
INTERDITE, PARCE QUE NON RENTABLE :
entendez leurs cris : « Vivre comme avant », de
leur tradition du « Plus ça change et plus
c’est la même chose »
.

NOSTALGIE, NOSTE-ALGIE DE LA « SOIF DE CONSOMMER »
ce que le Covid-19 empêche de faire/fer.

Ce confort technologique qui mêne au
totalitarisme, à l’impérialisme (1)

PEUR DE LA MORT = MENTAL, RAISON = POUR-VOIR.


Peur de la mort : être possédé, soumis, par la sensation soudaine et violente de la peur de la mort. « J’ai senti ”je vais mourir” aussitôt je me suis demandé ce qu’il fallait faire… », explique Ramana Maharshi dans la préface de ses entretiens. Le Maharshi se dit alors que c’était seulement le corps qui mourait et qui serait transporté au crématorium, puis brûlé en cendres.
« Ce corps est-il le ‘je’ ? Il est silencieux et inerte, mais je sens la pleine force de ma personnalité et même le son ‘je’ en moi…, séparé du corps. Ainsi ‘je’ suis un esprit, quelque chose qui transcende le corps. Le corps physique meurt, mais l’esprit qui le transcende ne peut être touché par la mort. Je suis donc l’esprit immortel.”
« Tout cela n’était pas un simple processus intellectuel. Tout jaillissait devant moi comme la vérité vivante que je percevais directement, presque sans raisonnement. Le ‘Je’ était quelque chose de très réel, la seule chose réelle en cet état ; et toute l’activité consciente en relation avec le corps était centrée sur lui.
Depuis cet instant, le ‘Je’ ou mon ‘Soi’, par une fascination puissante, fut le foyer de toute mon attention. La peur de la mort s’est évanouie instantanément et pour toujours. L’absorption dans le Soi s’est poursuivie dès lors jusqu’à ce jour ».

RAPPEL : le « sucre-électron » ou GRAIN POINT FOCAL, aussi le Pilier Djed de l’Égypte ancienne (2), l’individu, le ‘je’ manifestation du ‘Je’ si bien décrit par le Maharshi, étant un VAISSEAU-VASE-VALLÉE, participe des trois Règnes : Minéral, Végétal, Animal et Humain. Ainsi, et comme indiqué en titre de page, le VOYAGE ou le PARCOURS SUR LE SENTIER participe de tous les nom-les-formes possibles dans l’Univers QUI EST DANS LE MENTAL AUSSI BIEN DE L’HUMAIN QUE DANS UNE FORME D’INTENTION DANS LE MOINDRE GRAIN DE POUSSIÈRE (TOUT EST DANS TOUT, FRACTAL).
C’est pourquoi IL DEVIENT URGENT, QU’ENFIN, L’ÊTRE HUMAIN ABANDONNE, PUTRÉFIE, SON EGO PAR LE RENONCEMENT OU L’APOCALYPSE DE SON ANTHROPOCENTRISME ÉGOÏSTE QUI BOUFFE TOUT, PIRE QUE SON CAPITALISME, LEQUEL NE VIENT FINALEMENT QUE SE GREFFER DESSUS.
HUMAIN : quand tu annonces « Je pense », tu devrais maintenant plus justement dire : « Il pense », comme tu dit « Il pleut », ou « il fait froid ». Car ce qui pense en toi, ce sont des milliards de sucres-électrons, qui SEULS enferment le ‘Je’ en un non-espace-temps où seules peuvent se « dérouler » le Zéro indien du spirituel, comme l’énonce la Svetashvatara Upanishad 6, 20 : « Seulement lorsque les hommes seront capables d’enrouler le Ciel comme un parchemin, verra-t-on alors la fin de leurs misères sans qu’ils aient besoin de réaliser la Divinité [disparition des religions] ».
Idem dans Romains 8, 19-23 : « Car la création en attente aspire à la révélation de fils de Dieu : si elle fut assujettis à la vanité, - non qu’elle l’eût voulu, mais à cause de celui qui l’y a soumise, - c’est avec l’espérance d’être elle aussi libérée de la servitude et de la corruption pour entrer dans la liberté de la gloire des enfants de Dieu. Nous le savons en effet, toute la création jusqu’à ce jour gémit en travail d’enfantement. Et non pas elle seule : nous-mêmes qui possédons les prémices de l’Esprit [la Conscience infinie], nous gémissons nous aussi intérieurement dans l’attente de la rédemption de notre corps ».

Svetashvatara Upanishad 6, 20 = GRATUITÉ ou AMOUR… NOUS NE SOMMES PLUS AU TEMPS DES CROYANTS, MAIS DES SACHANTS : LA TRANSCENDANCE DU CONFLIT DE L’INDIVIDUEL ET DU COLLECTIF, UN SACHANT EST LE CHRIST OU LE JNANI. Amour signifie : privation de mort.

Le ‘Je’ (Sucre) est appelé par les Gnostiques : « Éons », manifestation du ‘Je’ Conscience infinie. Ces sucres-électrons ont en charge de faire fonctionner le Vaisseau humain et le Tout de tout le reste.
Humain, ton ‘Je’ est de ta seule Vraie Responsabilité universelle qui se reproduit Ici et Maintenant dans chacun de tes sucres-électrons qui participent de ton Vaisseau, tu es le MINISTRE DU RIEN DU TOUT, comme l’Alchimiste est ministre de la Nature (selon Geber), dans le sens de serviteur de la Nature, COMME l’OUVRIER QUI OUVRE OU ŒUVRE, COMME LE LABOURANT. Ministre/Serviteur, parce que la masse humaine est assujettie à la Nature, et fonctionne par des puissances naturelles. Le ministre libère ce qui était prisonnier, il aide la Nature et s’aide en s’en occupant.
Celui qui pratique l’Art du « Qui suis-je ? » est LE MINISTRE DU RIEN DU TOUT. Car il va au-delà de l’au-delà. L’Art ne « sert à rien ». Une oeuvre d’Art comme un dessin ou un tableau ne servent qu’à éveiller ; on ne fait que con-templer (de con : avec) un tableau, son utilité EST RÉDUITE À CELA. Approcher la Matière de manière infinitésimale.

Tous ces Éons ou Sucres ont leur propre histoire en forme de sans commencement ni fin : ils ont participé à des milliards de systèmes, habités des millions d’années dans des étoiles et des galaxies, vécus des moments que l’imagination humaine et sa raison ne peuvent connaître, ils ont patienté des millions d’années dans les roches, inventé la photosynthèse et la machine ADN, ils ont même inventé « l’espace » et les roses !
Chacun des sucres-éons de ton ‘je’ ou corps connaît parfaitement ton ‘Je’ ou Soi, chaque sucres-éons de ton ‘je’ souhaite le connaître afin de profiter de ton parcours sur le Sentier ici-bas, et se trouver devant LA PORTE : le Blanc de l’Instant, pour mieux participer du Tout et du Rien.
De ton ‘je’, de ton ‘Je’, tes sucres-éons se souviendront toute leur vie, et ils se poursuivront dans leur Après-Vie, quand les autres humains te déclareront « mort ». Et cette Après-Vie, identique à l’Avant-Vie, sera aussi longue que le sans commencement et le sans fin.

Si tu es en Paix, Humain, tu comprendras que ton ‘je’ est fait de la pensée des sucres-éons qui ont assemblés ton vivant ; que ton ‘Je’ n’ayant ni commencement ni fin, participe éternellement dans le temps sacré du Zéro Indien.
Si tu es en Paix, Humain, tu sauras entendre le premier soupir de la vie qui se prépare dans le caillou sur ton Sentier ; tu participeras de la joie de ce que tu appelais autrefois par ignorance « mauvaise herbe » dans ce même brin d’herbe. Tu sentiras tout cela car tu as déjà vécu tout cela, tout cela est à jamais inséré au fond de ton non-temps qui forme ton Vaisseau portant aussi le nom de ‘Je’ ou Soi.

IL N’Y A PAS DE LAÏCITÉ (à la française de la judéo-maçonnerie de 1789) : MA PENSÉE EST AUSSI LIBRE QUE LES SUCRES-ÉLECTRONS ME COMPOSANT, IL N’Y A PLUS ANALOGIE MAIS COINCIDENCE ; IL N’Y A PAS DE DIVISION LAÏCITÉ ET CROYANCE OU NON-CROYANCE, ACTUELLEMENT TOUT EST CROYANCE ET NULLEMENT SAVOIR ; IL N’Y A DONC PAS DEUX CLASSES D’ÊTRES : LES PENSANTS ET LES NON-PENSANTS (croyants et non-croyants): IL Y A LES SUCRES-ÉLECTRONS OU ‘JE’ (avec J majuscule), ET C’EST TOUT.
Le « Je pense » ne peut se concevoir qu’à partir du TOUT, bien-sûr au-delà de l’actuelle « opinion publique » (qui ne pense pas mais qui suit l'extérieur, le troupeau au sens de l’égrégore du moment lui-même se nourrissant du chaos humain…). Le ‘je’ de la raison trahit la présence de l’idéation, du temps et de la pensée, elle-même manifestation du ‘Je’ et de ses « sucres-éons ».

Tant que l’humain continuera de parler de lui-même comme « sommet de l’évolution », il se condamne lui-même comme il condamne les « mauvaises herbes » qui participent aussi de son ‘Je’. Le « sommet de l’Univers » est le ‘Je’ issu du QUI SUIS-JE ?

Lutte contre le terrorisme, les « mauvaises herbes » ou le virus = MÊME LOGIQUE CRIMINELLE QUE CELLE DE BILL GATES et SA PAROISSE DE L’OLIGARCHIE FINANCIÈRE.
RAPPEL : au plus fort de la fiction Covid-19 fin mars 2020 Microsoft obtient un brevet de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) : brevet WO 060606 qui déclare que « l’activité du corps humain associée à une tâche fournie à un utilisateur peut être utilisée dans un processus de minage de crypto-monnaie… ». Bref, le corps humain devient pour Microsoft une DISQUE DUR à lui tout seul : EXPLOITATION, OU COLONISATION DU CORPS HUMAIN PAR LA FIRME (sens de la finance internationale)…. Colonisation ou PARASITISME… Ce qui n’empêche pas Bill Gates d’être, comme Nous, proche du Soi… Présentement Bill Gates DONNE puisqu’il est milliardaire ! Quand il sera dans le Soi il donnera tout en ne donnant pas (suivant l’avertissement cité plus haut), parce qu’il est compatissant ou ne se prenant pas pour un compatissant ou un sauveur devenant un utilitariste (un exploiteur au sens pratique, utilitaire) ! BILL GATES DANS LE SOI = IL ENSEIGNE MAIS RIEN N’EST ENSEIGNÉ (aucune possession).

 
ankh_wb300.jpg
 
 
CHRIST = CRISTAL, TRANSPARENCE, AVE MARIA, IHS, nombre 11, ANKH (hiéroglyphe ci-dessus) qui rappel le Trou de la Stargate ; problème avec tout objet : on voit l’objet et non son invisible essentiel ; ce problème s’appel le POUR-VOIR… Dans le Pour-voir on voit l’itinéraire et non l’essence ou le Point du I manifesté.
Comme dans L’AVERTISSEMENT TRADITIONNEL (constitue un « travaux d’Hercule ») : « NE POINT ATTACHER UN INSTANT QUI PASSE À UN AUTRE INSTANT ». Seul le NON-LOCAL peut fonctionner en une sorte « d’interaction virtuelle » mais qui n’a rien à voir avec l’actuel connexion modèle informatique avec ses « réseaux sociaux », lesquels ne fonctionnent que par le ‘je’ de l’ego…
« NE POINT ATTACHER UN INSTANT QUI PASSE À UN AUTRE INSTANT » signifie aussi NE POINT ITÉRER (ne point réseauter ou évolutionner) : LE TERR-I-BLE DU TAIRE LA SOURCE !
« Mors ultima linea rerum est », le Savoir, Pouvoir, Oser, SE TAIRE (le dernier étant la base). La Vraie Libération est hors de la dualité b-in-aire (in : dans), hors du faire/fer de « l’action pour » : par de réseau entre un Instant à l’Autre, d’où Maât : IT ver E (vers-ITE).


 
RÉEL = CHRIST-CRISTAL : MIROIR : Le Libéré Vivant ou Réalisé Vivant est comparé au reflet dans un miroir sans tâche [miroir clair] dans un autre miroir semblable. « Que peut-on trouver dans un tel reflet ? Le pur akasha [éther, ou Lumière de la Conscience]. De même, la Félicité reflétée du jnâni [Sage, Bienheureux] représente la véritable Félicité (ânanda).
Ce ne sont là que des mots. Il suffit que la personne devienne antamukti (tournée vers l’intérieur)… ». (Ramana Maharshi, entretien 513 du 16-9-1938)
MIROIR = RIEN DANS LE TOUT ET TOUT DANS LE RIEN….. Rien pour l’être humain n’est plus rien (Renoncement ou Apocalypse, Putréfaction, Perte, Fléau), alors Tout devient Tout, ou sucres-électrons Zéro indien.
Lorsque le ‘je’ ego s’est identifié, au paysage ou à l’objet, son identité de ‘je’ disparaît, c’est comme un miroir reflétant un autre miroir et inversement : LE CHRIST CRISTAL APPARAÎT, LE GRAND DOUTE OU NON-CONFORT APPARAÎT, ET SEULE LA CONSCIENCE INFINIE POURRA TOUT FAIRE VOLER EN ÉCLAT DANS LE « GATE GATE…. » ou « Aller vers l’obscur et l’inconnu par ce qui est plus Obscur et Inconnu encore ».
Le mental réalise que le monde « extérieur » est le mental lui-même, comme un miroir vide reflétant un autre miroir vide lui faisant face : les deux miroirs s’annulent dans une réflexion comme celle HORS DE LA CAVERNE DE PLATON : AUCUN OBJET À SAISIR, AUCUNE PENSÉE ) SAISIR NI MÊME AUCUNE NON-DUALITÉ À SAISIR… (En référence au Lankâvatâra).
Faire un avec le Paysage, ou faire un avec autrui, qui est absence d’attention pour soi-même, est comme une addition, non un système (comme sa démocratie et sa république...).
Faire Un avec le ToUt : NE PAS PENSER, NE DEMEURER EN RIEN.

En passant du langage parlé au langage écrit (et de nos jours informatique), l’être humain inventait les objets ET LES BESOINS de toutes pièces : c’est l’écriture elle-même, tel un POUR-VOIR magique, qui décida de la création ou non-création des choses ; exactement comme les enfants qui décident que l’objet « soldat de plomb » pourra être, tantôt : un canon, un avion, un sous-marin, un cheval, et parfois « un soldat », selon le moment. Alors qu’au Pour-Voir d’un adulte un soldat de plomb est un soldat de plombe et « Circulez ya plus rien à voir » dans la logique du « plus ça change et plus c’est la même chose ».
Pour que la chose existe, il suffit en somme de l’écrire, et de nos jours de la numériser comme le font les Google et autres Amazon et Microsoft. Idem avec un dialogue pour qu’il existe : suffit de l’écrire, et de nos jours de le médiatiser et filmer. C’EST CE MONDE DU SPECTACLE, DE L’ILLUSION, DE LA PURE REPRÉSENTATION, UN ESPACE DE JOUISSANCE IDENTIQUE AU CARACTÈRE ENFANTIN ; représentation pour rire, ou pour avoir peur (cas du Covid-19 et du terrorisme), parce qu’elle se présente comme un admirable et jouissif pastiche de formes de grandiloquence jouant au « sérieux », dont elle marque le point culminant, donc le non-retour au Seul Réel. La grandiloquence prétend toujours rendre compte d’une représentation du réel, alors qu’elle le singe et le déforme ; un faux qui se donne pour vrai ; plus c’est officiel, uniforme et académique et plus c’est faux !

GRANDILOQUENCE DU POLITISME DU COVID-19 ET DE SES VACCINS = UN SIGNE DONT LE CONTENU EST CEPENDANT INCERTAIN (caché par des paradoxes et un déluge de nombres et statistiques, qui ne sont que représentations). Ainsi un événement devient attractif et publicitaire non en lui-même, la chose en langage écrit ou médiatisé devenant une pensée sur la pensée, mais en ce qu’il permet de faire miroiter dans le mental des signaux messianiques, autorisant la prise en considération de cette causalité miroir aux alouettes, sans, que soit précisé la nature de la signification ainsi vaguement signalée, comme de tout à ce hui. Le notable est annoncé comme notable sans que soit livrée la raison de sa « notabilité ». Avec la pensée sur la pensée le mot politique, donc « important », devient une chose-marchandise, tel le covid ou le vaccin, tel dans ce culte du narcissisme ; et l’anodin ou le vulgaire devient important. Grandiloquence et culte du narcissisme abusent de la représentation : LE SELFI INFORMATIQUE ET SES RÉSEAUX SOCIAUX : L’EXCÉS D’INDIFFÉRENCE… Plus il y aura des « veilleurs » ou des « lanceurs d’alertes » et des « amis » et plus il y aura indifférence mélangée de censure déguisée !

Inventer la Création, le Big bang, c’est déjà inventer le capitalisme et son commerce, inventer la dualité pur-impur ou bien-mal, PARCE QU’AUCUNE CHOSE N’EST CRÉÉ, AUCUNE CHOSE N’EST !
 
 
Notes.
1. En Occident, suite aux guerres puniques, commence pour Rome la conquête de l’Orient : les paysans laboureurs se transforment en FORGERONS-ALCHIMISTES DANS LE BUT UTILITAIRE ET TECHNOLOGIQUE ET DES BESOINS DE LUXE EN ÉVOLUTION DANS LEQUEL LES JETÈRENT L’IMPÉRIALISME. La même époque, dit Pline, vit naître le luxe et périr Carthage. Pour Rome se posait des problèmes techniques nouveaux, de par ses artisans et techniciens, le temporel prenant le pas sur le spirituel… (Réf. L. de Launay, La conquête minérale, page 80). La fièvre de la technologie va s’amplifier à la Renaissance avec les Conquistadors espagnols et portugais et leur extermination des Peuples du Soleil… L’imprimerie participera à cette fièvre technologique…

2. Pilier Djed (en haut de page) : dans le Nouvel Empire il apparaît comme un symbole osirien (Osiris est dit « Le magnifique Pilier Djed » ; Osiris prototype du futur Christ de la chrétienté). Djed signifie « durée », à rapprocher de Djet (Djt) : le Grain Fixe indestructible, donc l’équivalant du ‘Je’ de Ramana Maharshi.
Pilier Djed(t) à rapprocher du bâton Ouas de Ptah, emblème de stabilité, de vie et prospérité ; et de la croix ansée ANKH (la Vie). Pilier Djed à rapprocher de l’Arbre de Vie.

« Djed auguste, qui préside à Abydos » (Hymne et supplique à Osiris, Musée du Caire, n°25212, 19è dynastie).

 
soutien-perronne.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 19-12-2020 03:20

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >