Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow CRUCHE : à la poursuite des morceaux d’Osiris
CRUCHE : à la poursuite des morceaux d’Osiris Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 31-12-2021 23:52

Pages vues : 1269    

Favoris : 114

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Aiguille, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Chaos, Christ, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Eau, Égrégore, Enfer, État, Feu, Guerre, Images, Jardin, Marchandise, Nostalgie, Ondopinon, Opinion, Paradis, Peur, Pointe, Pouvoir, Ptah, Raison, République, Rêve, Serpent, Silence, Social, Spirale, Transhumanisme, Verbopinion, Vie, Vierge

 
aqua20100325_400.jpg
 
 
CRUCHE : à la poursuite des morceaux d’Osiris
par le « GATE GATE PÂRAGATE PÂRASAMGATE
BODHI SVÂH »
, du Soûtra du Diamant et
du Cœur de la Connaissance transcendante

(Allé, allé, allé au-delà, allé
complètement au-delà, l’Éveil, ainsi).
Le symbole se révèle dans l’Instant
pour mieux se revoiler l’Instant suivant.
GATE = TOUT EST POSSIBLE CAR AMBIGUÏTÉ
DES MOTS
, et nécessité de ne pas fixer,
de ne pas opinioner ou saisir, alors
le Gate sera « N’EST PAS X » :
les noms-les-formes ne sont que des
AIGUILLES, DES DÉSIGNATIONS OU POINTAGES
PARCE QU’ELLES SONT DÉPOURVUES D’ÊTRE EN,
ET PAR SOI, ELLES SONT SANS POURQUOI.
 
GATE = LECTURE ANAGOGIQUE (sens de contemplation)
et en symbolisme permanent tel le Gate gate…
ou la Nuit obscure de la devise Alchimique :
Aller vers l’obscur et l’inconnu par ce
qui est plus Obscur et Inconnu encore.
Lecture anagogique : en profondeur ou en
hauteur à l’infini, alors que la science
globalisante n’est que conventionnelle, sociale :
« une expérience reproductible et contrôlable
par d'autres ». Ainsi, il s'agit ici d'une
technique et non d'une science !  
Il y a une différence entre GLOBE et BOULE
(telle la Cruche de Eve, page précédente).

Globaliser = l’actuel mondialisme et même soupe
pour tous, et Boul = Symbole, grec : sun (avec).
CRUCHE, BOULE : EFFET SUCRE OU DOMINO : SUN, AVEC,
le Thème devient Variation et la Variation devient
à son tour un autre Thème, et ainsi de suite.
C’est pourquoi la VERTICALE ANAGOGIQUE EST
DIA-BOLIQUE : « N’EST PAS X » ou
何者 (chi-sei) en japonais (« n’est pas qui »)

et sens de micro-organismes comme le BLOB
(myxomycètes) qui se situe admirablement
dans le sens de l’anagogique ou contemplation tel
le Gate gate et la symbolique d’Osiris,
sens de la MÉTAMORPHOSE (BLOB).

Le BLOB est comme « estropié » de partout, une
sorte de PTAH emmailloté. Voir la page précédente
partie ABRACADABRA.
BLOB EST ANALOGIE PARFAITE AVEC LE « N’EST PAS X »
ET L’AMBIGUÏTÉ. Les myxomycètes dans un labyrinthe
démontrent une totale capacité à jauger la situation
et à agir en conséquence. Ils font preuve de
« N’est pas X » ou preuve de chi-sei.
QUI SOMMES-NOUS PAR RAPPORT AUX MYXOMYCÈTES ?

Gate gate effet sucre ou domino : SPIRALE
ou Germe fécondant, et Gate ou CRUCHE est
la partie femelle (matrice) et fécondité.



CRUCHE ou Bol, Vache : bolg en celte (enfler), comme Boule, Ventre, Outre, Sac, Paquet, et balle : projectile aussi, jeter (voir l’expression « C’est de la balle », qui indique quelque chose d’énorme, de fantastique, etc.)
DIA-BOLIQUE : de Dia (à travers), comme diagonale, dialogue. À travers la Cruche, la Boule, la Coque. Et AMBIGU, AMBIER (tourner autour, Gloss. Du Cange) ; du grec ancien ἀμφίβολος, amphibolos : la force dilatente tel le Centre qui est nulle part agissant sur la Circonférence qui est partout ; voir la racine celtique bel (force), et le Dieu gaulois guérisseur Bélénos ; à rapprocher de la Baleine, et de la Vache (du Ciel, chez les Anciens Égyptiens) ; voir l’Aleph, parfaite Variation du Thème du Gate gate…. comme le Point Focal, le Point sur le I ou « Le Point c’est Tout », la PERLE qui contient AU-DELÀ de tous les points possible. Aleph : Osiris découpé en morceaux, tous seront retrouvés et « recollés », SAUF LE PHALLUS qu’un poisson avait dévoré. Phallus = Linga, Arbre, Pierre levée, Colonne, et Omphalos ou Centre, ombilic de l’Incrée des Eaux Primordiales Pointe d’où germe le Lotus de l’Univers manifesté (Lotus, Omphalos ou Linga = Centre spirituel du monde ; comme il y aune masse de la Terre il y a une masse du Ciel : la Polaire est souvent désignée comme « nombril du Ciel », ou le « Gond du Ciel »). Dans l’art symbolique l’Omphalos est en général une Pierre dressée BLANCHE symbolisant l’Instant (la réunion des couleurs de l’Arc-en-Ciel). Comme l’Arc-en-Ciel l’Omphalos par exemple de Delphes symbolisait la voix de communication entre les trois mondes : le Ciel, l’humain ici-bas et le Monde souterrain des Morts.

Dans l’universel Arbre de Vie, la neuvième position est SETH (l’Intellect) ou le Yesod de la Kabbale, considéré comme fondement de tout ce qui est vivant. Seth étant en correspondance avec Osiris puisqu’il est son ombre, son aspect négatif, on ne peut jamais voir un symbole d’une manière fixe ou de possession censée conforter le chercheur !
Dans l’entretien 218 du Maharshi le 30-6-1936 : « Le Maharshi, après avoir feuilleté le Shiva-purâna, le commenta ainsi :
« Shiva a les aspects transcendant et immanent représentés respectivement par Son être invisible et transcendantal et par le linga. Le linga est manifesté, depuis les origines jusqu’à nos jours, sous la forme d’Arunâchala. Cette manifestation eut lieu un mois de décembre, alors que la lune se trouvait dans la constellation d’Orion (ârdrâ). Toutefois, Arunâchala fut adoré pour la première fois un jour de Shivarâtri, jour encore aujourd’hui considéré comme sacré ». (Shivarâtri : nuit avant la nouvelle lune de chaque mois [amâvasya] pendant laquelle adorer Shiva procure des mérites instantanés).
MONTAGNE = SYMBOLE DU SÉJOUR DES DIEUX, et aussi d’êtres redoutables (style « Grands Anciens » de Howard Phillips Lovecraft). Montagne = Ascension, au sens spirituel. Montagne trop haute = prétention humaine à vouloir « péter plus haut que son cul ».
COAGULE (Fixe) = MONTAGNE ; SOLVE (Volatil) = EAU.

Quant au Poisson qui avale le phallus d’Osiris il est évidemment symbole de fertilité ; il est aussi une forme de Mère-Père de tous les noms-les-formes tel le Saint Chaos ou les Eaux Primordiales (non-identification). POISSON = GÉNÉRALEMENT AMBIGUÏTÉ ; il est aussi une nourriture eucharistique (aux côtés du pain).

Osiris successeur de Ptah est aussi maître du Royaume des Morts (pendant la nuit) et second prototype de l’être humain comme le sera ensuite le Christ-Jésus ou Emmanuel (Matthieu 1, 23). Osiris comme symbole double comme tous lessymboles est aussi l’incarnation de la terre arable en opposition de son autre face Seth qui incarne une terre désolée et sauvage.
RAPPEL : Son frère Seth le jalouse (le mauvais côté d’Osiris, son ombre, sa partie ténébreuse). Il prit en secret la longueur exacte du corps d’Osiris, et fit construire d’après ces mesures un coffre richement décoré (coffre, boule, cruche, baleine, vache-vaccin…).
Il invite Osiris à un banquet et déclare qu’il offrira son plus beau coffre à celui qui le remplira entièrement de son corps. Osiris, le plus grand de tous les convives, parvient à le remplir parfaitement. Alors Seth ferme le coffre et le précipite dans les eaux du Nil. Isis, sa sœur-épouse, commence dans les lamentations une incessante recherche. Elle le retrouve en Phénicie d’où elle le ramène en Égypte et, là, le cache dans le marais du Delta. Seth le découvre et dépèce le cadavre en 14 morceaux qu’il disperse. L’infatigable et inconsolable Isis, aidée de sa sœur Nephtys (formant ”les Deux Pleureuses”), retrouve tous les morceaux, à l’exception d’un seul, son phallus, qu’un poisson avait dévoré. Aidée d’Anubis l’Embaumeur, elle reconstitue le corps de son époux et en fait une momie qui va dès lors régner éternellement sur le monde inférieur. Isis fit en outre une effigie de son phallus et consacra ce phallus qui fut donné à la vénération des Égyptiens.
Horus, le fils, décide de venger son père. Il provoque son oncle en combat singulier et lui arrache son sexe.
Lui-même y perd un œil (qu’il donne à manger à son père qui y retrouve vie et force), mais il réussit à enchaîner Seth et à l’amener devant Isis. Celle-ci pardonne et libère Seth. Horus furieux de cette clémence arrache la couronne à sa mère et la jette. C’est depuis qu’elle fut remplacée par une coiffure à tête de vache. Puis Horus épouse Hathor, déesse de l’Amour (divinité céleste), symbolisé par une vache. Horus est ainsi l’aspect
de la renaissance d’Osiris : un fils-père. (C’est toujours le “ système ” d’Artéphius !)
Isis : mère, sœur, épouse ; elle préfigure le culte de Marie, mère de Jésus.
(Résumé d’après le livre de Pierre Solié : Médecines initiatiques, aux sources des psychothérapies).

Nous avons 4 mystères :
1. Mort d’Osiris.
2. Son morcellement. (L’Eau de Mort/Colle et l’Eau de Vie/Recolle, voir la page précédente).
3. Recherche, pérégrination (de pèlerin, voyager loin et en de nombreux endroits), et assemblage des morceaux. (Eau de Vie/Verbe reconstructeur).
4. Renaissance ou poussée vers le haut (dieu de la végétation).
Osiris dieu de la végétation, Osiris-grain vivant : il est enfermé vivant dans le coffre ou cruche, comme la graine/GAINE vivante mise en terre (il est donc une variation du THÈME DE PTAH). Ensuite Osiris est noyé dans le Nil, il entame une Œuvre au Noire de Fermentation afin de changer de nature.
Il n’y a donc a aucun moment mort d’Osiris mais TRANSFORMATION (tout bouge tout le temps).
Ensuite, il est comme dispersé par Seth, et au moment de la nuit pendant la Lune claire.
Comme l’écrit A. Mayassis dans Mystères et Initiations de l’Égypte Ancienne : “ L’Ancienne Égypte vivait sa vie en pensant à la mort “.

Cruche ou Vache : Hathor Déesse de l’Amour est symbolisé par une Vache. Les Déesses-Mères étaient vénérées sous la forme d’une Vache. Isis est le prototype de Marie, souvent représenté de la même couleur que le bonnet de Ptah : BLEU.
Chez Ptah se trouve l'analogie avec l’œuf portant l'embryon et la substance nourricière, pareille pour une gaine/graine de végétal.
L’estropié de partout, l’emmaillotement de Ptah a un rapport avec l'Androgyna (Œuf cosmique), la chaleur active : Un produit Deux. L'Androgyna c'est la Totalité, le plus et le moins réunis, la non-dualité.
Ptah est le Neter (principe) des mines, le fondeur des métaux et l'Ouvrier des ouvriers (l'ARTISAN). Mais il n'a pas la liberté d'action puisqu'il est emmailloté ou estropié, sans membre. ARTISAN, il est le dieu des artistes, des sculpteurs et ouvriers, et des forgerons. Tous ceux qui œuvrent avec leurs mains ont un contact privilégié avec la Matière.
Les Égyptiens feront d'Imhotep son fils. Imhotep était l'Architecte du roi Djeser.

OSIRIS-PTAH ou VULCAIN-HÉPHAÏSTOS tout découpé en morceaux se retrouve sans bras, ni jambes, ni yeux ni tête, ni sexe : l’ESTROPIÉ DE TOUS SES MEMBRES. Vulcain sera la vue : l’ŒIL UNIQUE OU GLANDE PINÉALE DU CYCLOPE DONT LE CENTRE EST NULLE PART ET LA CIRCONFÉRENCE PARTOUT. Son nom d’Aphaistos se compose d’Aba (roue et cri), et d’aistos dont on n’a jamais eu de nouvelles (disparition dans le Trou du Gate gate…. ou SILENCE, dans la Trinité SAVOIR-OSER-POUVOIR-SE TAIRE ; Trinité parce que le « Se Taire » ne compte pas).

VULCAIN = SOUFFLE, VENT, VAN, PNEUMA (Corps Astral) et INSTANT (absence de Temps, augmentation du Temps, fixation ou coagulation du Temps).
Vulcain dans le Tao-tö king :
Le TAO engendre l’UN.
UN engendre DEUX.
DEUX engendre TROIS.
TROIS engendre tous les êtres du monde.
Tout être porte sur son dos l’obscurité
et serre dans ses bras la lumière :
le souffle indifférencié constitue son harmonie.
(Début du Verset 42, trad. Liou Kia-hway)
Le Saint Esprit/Souffle.

Le Cyclope est un Tisserand plutôt qu’un Forgeron : TISSER : EFFET SUCRE OU DOMINO. Comme Ptah Vulcain porte un bonnet de couleur BLEU.
Vulcain-Héphaïstos ou Shiva le transformateur des destinés humaines (le Bleu du Futur) en un calendrier qui est celui de l’éternité !
ET QUI EST LA BELLE AU BOIS DORMANT QUI S’ESTROPIE EN SE PIQUANT À UN FUSEAU ? ET QUI DEVIENT LA MÈRE DU « PETIT JOUR » ET DE LA « BELLE AURORE » ? MAIS LA BELLE ESTROPIÉ OU VÉNUS DE MILO (la Servante ou EVE complémentaire de Ptah devenue manchote, et esclave fugitive de l’Hadès (Ptah Maître du Royaume des Morts pendant la nuit, dont certains vont faire l’enfer).

LE CYCLOPE DU « N’EST PAS X » ou  何者 (chi-sei) en japonais (« n’est pas qui ») et sens de micro-organismes comme le BLOB (myxomycètes) qui rappelle Vulcain : le corps ou ses cinq sens sont absent, LE MENTAL EST ABSENT : LE DISQUE DUR EST ABSENT OU VIDE, AUCUN RÉSEAU NE FONCTIONNE. Or la pensée unique actuelle croit que ce monde fonctionne en évolutionnisme, en QUANTITÉ OU CHIFFRE et en « réseaux sociaux » ou en « social » ; et les Pour-Voir parlent de « devoir de mémoire ». Le cerveau n’est pas limité à ce qu’il y a sous un crâne : les intestins contiennent des centaines de millions de neurones capables d’apprendre, de mémoriser et de répondre : neurones tapissant l’œsophage, l’estomac, l’intestin grêle et le colon ; cerveau-crâne et cerveau abdominal sont synchrone.
Sa-voir = Ça ou Cela voir : to know en anglais, et donc dans le sens de la saisie, de la possession par le mental-ego…. Or Savoir a aussi le sens de S-A-voir, du A privatif et voir : ne pas se voir, ou : pas de dualité sujet-objet ; être A-visé (sans visé, sans but, sans perversions ; ne pas voir le S (diversité en déploiement général), car le déploiement ne se voit pas : pas de dichotomie entre émetteur-récepteur : avec tout objet, on voit l’objet, on le saisi donc, au lieu d’être DANS LE TROU, AU LIEU D’ÊTRE DANS LE X ou le UN POINT C’EST TOUT DU NON-IDENTIFIABLE, NON-SAISIE. (Roger Caillois en bon occidental de la dualité pur-impur voyait dans le Cyclope le « sacré gauche », sens de Magie noire, de la main gauche, ou de mal-adresse style unijambiste… bref, le méchant, l’impur, le terroriste, le virus). Or Cyclope ou Kyklops devrait bien signifier : LE TROU, LE VIDE, LE CERCLE, LA GLANDE PINÉALE ou TROISIÈME ŒIL ET LE CENTRE QUI EST NULLE PART : LE TROU AU SENS DU SAVOIR-POUVOIR-OSER-SE TAIRE (”Mors ultima linea rerum est”), variation du « N’est pas X » (La mort est la dernière limite des choses). la vision du Trou ne peut se faire que dans le Trou où il n’y a rien d’autre, donc pas de Trou à voir. LE SYMBOLISME EN EST LE « N’EST PAS X » OU GATE GATE… CAR IL PERMET D’APPROCHER SEULEMENT LE PROCESSUS DE RETOUR (Retournement de la Lumière), mais ne permet pas le retour à la Source : « Jamais l’Âme et Dieu ne peuvent co-exister » (Saint Bonaventure). L’Itinéraire n’est pas Itérer (recommencer). Le Centre est nulle part…. Le Trou de l’œil du Kyklops. Pas de retour absolu à la SOURCE puisque le Seul Réel est ce qui n’est pas identifiable, il est ce Centre qui est nulle part, sans double et réfractaire à toute entreprise d’identification ou de fusion. Le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu. D’où l’unique possibilité du TROU ou « GATE GATE PÂRAGATE PÂRASAMGATE BODHI SVÂH » du Soûtra du Diamant.
Savoir devrait bien signifier « N’est pas X », le 何者 chi-sei japonais.

Le « N’est pas X » est la CLÉ du Soûtra du Diamant, son catéchisme. Exemple : « Les marques d’excellence qu’il décrit, le Bienheureux explique qu’elles ne sont pas des ”marques d’excellence”. Voilà pourquoi ”marques d’excellence” n’est qu’une désignation [ou un pointage, un Trou du Trouvère : aucune possession, on ne voit pas les bords du trou puisque c'est un trou, un vide, aucune opinion, seulement un pointage qui ne saisie rien car dans le Thème du Gate gate…., le champ reste ouvert il n’y a pas de limite ; alors qu’avec l’opinion et la polémique, il n’y a non plus aucune limite…. dans le stérile !!!
Le « N’est pas X » se situe dans la tradition des formes vivantes non encore contaminé pas le mental, comme le règne Minéral et Végétal et le règne Animal en excluent les mammifères humains. Par exemple les formes vivantes sont dotées d’une capacité créatrice, mais le thermostat construit par l’humain ne fait rien de nouveau ! Idem pour son cher smartphone ! Pierre, Minéraux, Moisissures et Plantes se transmettent mutuellement des informations. Les cellules individuelles des Plantes sont dotées d’une capacité de connaissance (sans faire dans l’anthropomorphisme). Les Cafards aussi, oh combien ! Le Cafard est un parfait Gate gate… rien d’un monde déterminé à l’avance. Bref, le simple fait d’être un Cafard et de survivre dans le monde requiert son « N’EST PAS X », parce que son système nerveux EN MOUVEMENT détecte la dynamique d’infimes mouvement de l’air et déclenche une action préventive avec l’ensemble de son organisme.

On pourrait dire des machines construites par l’humain, qui agissent à partir de calculs et assurent leur propre entretien et survie quotidienne dans un environnement changeant qu’elles sont dotées de « N’est pas X ». Mais si un jour il existait de telles machines dans le sens « Intelligence Artificielle », elles ne peuvent rien faire sans avoir été préalablement et construites et programmées ; et les machines ne sont pas non plus capables de concevoir et de construire des versions améliorées ou nouvelles d’elles-mêmes… à cause de l’ESSENCE.
ESSENCE : dans le sens par exemple du principe de l’outil appelé tour : déplacer un outil coupant sur une pièce qui tourne, produisant des copeaux. N’existerait-il rien au monde, pas même la Création, que ce principe SERAIT, Essence éternelle du tour ; mais ce qui ne serait pas, c’est le tour concret, et on peut en réaliser une infinité de modèles à partir du principe ou Essence : l’ex-istant. Un tour ne peut engendrer son principe, ni aucun machine, même construite par un transhumaniste : la recherche ou le bricolage peuvent éveiller l’idée d’un principe, elles ne le créent pas.…. Quand un humain découvre un principe, c’est qu’il le portait déjà en lui, comme une plaque photographique non révélée, dans les structures intimes de son être.
Si les machines manquent de « N’est pas X », en revanche, les cellules de notre corps en sont bien pourvues : elles prennent constamment des décisions, en réponse à toutes sortes de réceptions.

Les humains sont aliénés par la racine du mal : la SAISIE par le dualité Dedans-Dehors. Et leur saisie principale sont DES INFORMATIONS, AU DEHORS, PAR DES ARTIFICES TEL LE LANGAGE ÉCRIT, qui amplifie le sa-voir ou le Pour-Voir, la saisie ; et cette saisie désormais se transmet par informatique à des vitesses sans précédent. Ce qui a valu à l’humain de dominer la plupart des autres formes de vie sur la planète Terre ; domination dont l’humain abuse maintenant de façon monstrueuse à un rythme démentiel sous le coup du capitalisme. Il reste à l’humain à contrôler sa nature de premier prédateur de sa planète.
Par exemple le Jaguar contrôle totalement son « N’est pas X » : ils mènent leur vie telle que résumé par le Maharshi dans l’entretien 479 du 22-3-1938 : « SI CHACUN S’OCCUPAIT DE SES PROPRES AFFAIRES, IL N’Y AURAIT PAS DE QUERELLES ». Les Jaguars sont NON-SAISISSABLES, NON-IDENTIFIABLES (ils vivent cachés).

N’EST PAS X :  CE QUE L’ÉVEILLÉ A DIT FORMER UN SYSTÈME DE MONDES ET DE DIVERSITÉ, IL DÉCLARA QUE CE N’ÉTAIT NI UN SYSTÈME DE MONDES NI UNE DIVERSITÉ. VOILÀ POURQUOI ON PEUT PARLER DE « SYSTÈME DE MONDES ET DE DIVERSITÉ ».
CE QU’ON APPELLE IDÉATION OU CONTINUUM DE PENSÉE, L’ÉVEILLÉ L’A DÉCLARÉ N’ÊTRE PAS UNE IDÉATION. VOILÀ POURQUOI ON L’APPELLE CONTINUUM DE PENSÉE OU IDÉATION. POUR QUELLE RAISON ? PARCE QUE LA PENSÉE PASSÉE N’EST PAS SAISISSABLE, PAS PLUS QUE LA PENSÉE FUTURE, ET LA PENSÉE QUI SURGIT DANS L’INSTANT NE L’EST PAS DAVANTAGE. (Réf. Soûtra du Diamant). Le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu, d’où L’IMPORTANCE VITALE DU TEMPS, CAR PRÉTENDRE QUE L’HUMAIN SE TROUVE AU SOMMET DES CONNAISSANCES N’EST QU’UNE OPINION JUIVE (1) QUI ENFERME LES NOMS-LES-FORMES EN UN CIRCUIT FERMÉ COMME LA DUALITÉ CAUSE-EFFET (2) ET LE PRINCIPE DU CAPITALISME LIÉ À L’ÉVOLUTIONNISME DES JUIFS (« mettre en valeur le temps » et utiliser les deux faces de Jehovah, l’une étant l’immortalité et l’autre face étant L’ARGENT assimilé à la Rédemption, à la Liberté, page 693 du livre de Jacques Attali, Les Juifs, le monde et l’argent).
ÉVOLUTIONNISME JUIF = RAISON ou TRAVAILLE DU CHAPEAU (juif) : ils vont avec le freudisme et la pasteurisation s’attaquer aux racines de l’impur en amplifiant la racine du mal pur-impur identique à dedans-dehors qui se résume au mot SAISIE. il fallait tout au long de la révolution industrielle au 19è siècle européen s’attaquer au nouveau impur que sont les excréments, lesquels sont pourtant LE SYMBOLE DE L’OR, DE L’ÉNERGIE, DE LA RICHESSE ! MAIS L’ORDRE SEXUEL BOURGEOIS CAPITALISTE DANS SA DUALITÉ PUR-IMPUR NE POUVAIT QUE CORRESPONDRE À LA « RAISON » DES RICHES PERRUQUES POUDRÉES ET DE LEUR SIÈCLE DES « LUMIÈRES ». CET HYGIÉNISME ALIÉNATOIRE EXCRÉMENTIEL SE RETROUVE TOTALEMENT DANS L’HYSTÉRIE MONDIALE DU COVID-19 ET SES PROLONGEMENTS EN INJECTIONS ET VARIATIONS EN ÉVOLUTIONNISME JUIF. LA TERREUR CAPITALISTE DU NATUREL : TOUT DEVIDENT ARTIFICIEL, PENSÉE UNIQUE, VIRTUEL, COMME SOUS LA TYRANNIE INFORMATIQUE ET SMARTPHONIQUE ET DE L’« INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ». C’EST ÇA L’HYGIÉNISME JUIF DE LEUR TRAVAIL DU CHAPEAU OU TRAVAIL DU MENTAL : L’IDÉATION, L’ÉVOLUTION, LE MÊME TEMPS ET LA MÊME SOUPE POUR TOUS.

Admettre que l’être humain il y a des millions d’années connu une forme d’éclairage et de déplacement dans les airs, comparable à nostre actuelle éclairage à l’électricité et au déplacement par avion, ET L’ÉVOLUTIONNISME ET FLÈCHE DU TEMPS EN GÉOMÉTRIE DE LA LIGNE DROITE DES JUIFS ET LE MARXISME EN DIALECTIQUE MATÉRIALISTE ET HISTORIQUE S’ÉCROULENT. C’est d’ailleurs pourquoi tous les Pour-Voir FERONT TOUT POUR ÉTOUFFER toutes découvertes remettant en question l’évolutionnisme juif et leur flèche du temps en géométrie euclidienne de la ligne droite.

[En haut de page : aquarelle de Michel Roudakoff]

À SUIVRE…

Notes.
1. La NORME JUIVE de leur dualité winners-losers (élus/non-élus et Dedans-Dehors) résumé page 18 du livre de Jacques Attali, Les Juifs, le monde et l’argent : « Pour la première fois, une cosmogonie ne se vit pas comme cyclique [Tore, Circulus trinitaire, Ouroboros trinitaire] ; elle ne se donne pas pour but le retour du même [l’Éternel retour]. Elle fixe un sens au progrès ; elle fait de l’Alliance avec Dieu la flèche du temps [dans un seul sens et concept du mental par l’idéation] ; elle accorde à l’homme le choix de son destin : le libre arbitre [et par là l’individualisme, l’opinion, la démocratie et le consommateur et forcément des limites]. Ainsi est posé la fonction de l’économie : cadre matériel de l’exil et moyen de réinvention du paradis perdu [donc la religion de l’argent et du salariat, de la marchandise idole et de la consommation]. L’humanité a désormais un objectif : dépasser sa faute [et inventer la liberté]. Elle dispose d’un moyen pour l’atteindre : mettre en valeur le temps [la carotte du messianisme et de leur ”Jour du jugement dernier”…] ».
« Mettre en valeur »…. Là est le problème !!!

2. L’idée de « création » ne peut venir que dans la dualité SUJET-OBJET ou CAUSE-EFFET !!! « C’est parce que vous dites que vous êtes né, que les Écritures [abrahamisme] vous disent « d’accord » et ajoutent que Dieu vous a créé » (Ramana Maharshi, entretien 238).
Avec un Dieu créateur on fabrique une sanctification de la dualité. C’est ce que symbolise parfaitement Jean Coulonval dans son livre Synthèse et Temps Nouveaux, dans « L’œuf et la Poule » : « Une jeune cousine, élevée par les bonnes sœurs, me disaient un jour : ”Pour avoir un œuf il faut une poule et pour avoir un monde il faut un Dieu”. À quoi je répondais : ”Pour avoir une poule il faut aussi un œuf. Tu t’enfermes dans une chaîne de causes et d’effets dont les deux bouts ne se rejoignent pas, et que tu peux allonger à l’infini, sans que ton raisonnement soit valable” ». Notre monde malade actuel fonctionne de cette façon : l’évolutionnisme juif en une course sans fin (ou vers la Super Carotte « fin des temps »). « Pourquoi une ligne aurait-elle une fin, puisque après un pas je peux en faire un autre ? ». Je « progresse », donc je « construis » (Faire/Fer), JE CAPITALISE…
 
ptah_26d_lecaire.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 02-01-2022 01:36

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >