Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Innommable, Horreur, Indicible
Innommable, Horreur, Indicible Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 09-06-2022 01:22

Pages vues : 564    

Favoris : 41

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Aiguille, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Echo, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, HOTC, Hulkerie, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Métal, MIB, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Tore, Transhumanisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Yi King, Yokai

 
porte_banque_foret.jpg
 
 
Innommable, Horreur, Indicible
sera un des mots/maux employé par le
mental de l’humain sous loi de succion
parce qu’il veut com-prendre, saisir,
identifier, nommer, conformément AU
PRINCIPE ANTIQUE ET INCONSCIENT DE LA MAGIE :


TOUT LE JOB DE CE MONDE DU NÉOLITHIQUE ET DE SA VOIE DE L’AGRICULTURE
EST DE SE LIBÉRER DE LA LOI DE SUCCION : NE PAS SAISIR
(évidemment pas le cas du « Vous ne posséderez rien et vous serez heureux »
du capitalisme des Schwab-Gates et Yuval-Noah Harari et Cie).
 
 
Le produit de l'effet dont la connexion avec cette action n'est pas explicable par la loi de causalité. M.A. Moret voit l'origine de la magie dans la conception animiste du monde. C'est le Ka (1) qui anime les choses sans vie [apparemment sans mouvement, comme un cailloux] ainsi que les êtres vivants. (Animisme : attribuer une âme aux choses). Pour l'Égyptien la vie posthume était plus importante que la vie terrestre, parce que d'après lui [l’Ancien Égyptien], l'homme vit peu de temps sur la terre, mais dans l'Autre Monde à jamais. C'est pourquoi il faisait dès sa vie terrestre des préparations attentive à sa vie future.

Le nom et la Forme :
Le signifiant était lié au signifié, le mot à l'être ou à la chose qu'il signifie. Écrire le nom d'une personne ou d'une chose, c'était susciter cette personne ou cette chose, et à l'inverse, détruire le nom abhorré ou sa représentation équivalait à détruire l'être ou la chose elle-même.
Explication de la Simplicité : Un sorcier propose une énigme au crocodile dont il veut se débarrasser ; il suppose que le crocodile va se mettre a réfléchir et qu'il oubliera celui qu'il allait attaquer (François Lexa : Papyrus magique Harris). Autre exemple : Le sorcier ordonnera à l'ennemi qui envoie la maladie qu'il s'éloigne. Il ordonnera aux maladies et aux humeurs morbides qu'elles abandonnent la tête du malade. Il assure le malade que Ré guérira sa tête et arrêtera l'action du poison.

Supprimer le nom ou l’identité d’une chose ou d’un être a pour effet d'annihiler la chose ou l’être dans le monde des vivants et de rendre impossible sa survie dans l'au-delà. Aussi en martelant une effigie, en mutilant une statue, c'est l'homme, son symbole qu'elles représentent qui est atteint, en ce monde ou dans l'autre.
Aux yeux d'un Égyptien, tout image [comme leurs Hiéroglyphes] est un être vivant, une réalité agissante qui jouit d'un pouvoir magique et d'une efficacité propre. Aussi, tous les signes de l'écriture hiéroglyphique sont des images (agissantes), qui ont aussi une valeur de son.
Pour l'Égyptien ancien, l'inanimé n'existe pas, tout est vivant.
Savoir que les dieux pouvaient utiliser la magie contre les êtres humains et, impliquer leur propre nature.

Technique du Magicien.
Elle implique le transfert, il faut donc être au minimum deux personnes, qui peuvent alors engendrer ce qu’à ce hui nous nommons « opinion publique », soit un mental communautaire proche de l’inconscience collectif de C.G. Jung, « l’esprit de groupe » (égrégore), la « conscience des foules », particulièrement augmentée ou favorisée par la technologie des réseaux sociaux de l’informatique. « Opinion publique » qui peut aussi s’appeler : « monde inclusif » : relier tel le ”Vivre ensemble” et les ”réseaux sociaux”, singerie de l’Église d’antan. Monde Inclusif = Monde Confiné = LA SURFACE DE LA COUVERTURE SI SUPERFICIELLE DU SOCIAL.
La VRAIE CONSCIENCE DES FOULES SE NOMME (chez les Chrestins) : COMMUNION DES SAINTS, ce que le Christ-Jésus désigne par : « Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire » (Jean 15,5) et proche d’une définition de la Fontaine de Jouvence. Le Cep étant le ‘Je’ ou Soi qui unifie ‘moi’/‘toi’/‘nous’/‘vous’.

De nos jours d’inform-atique, le « vivre ensemble », autre nom de la « conscience des foules », ou de la « communauté internationale », FONCTIONNE PAR LE SENTIMENT, QUI SERA TRANSMIT DE FAÇON SUBCONSCIENTE, DE FAÇON TÉLÉPATHIQUE. C’est évidemment depuis le sentiment à partir du 11 septembre 2001, du covidisme et de la « guerre en Ukraine ».
L’INCONSCIENT DES FOULES NE PEUT FONCTIONNER QUE SELON LE PRINCIPE DE LA COUVERTURE SOCIALE : LE SUPERFICIEL, LA SURFACE DES CHOSES, LE CORPS-INSTINCT, LE VENTRE ET LE BAS VENTRE, bref, la façade, le décor, le spectacle…

TOUT ÉTANT FRACTAL, ET AINSI À MULTIPLES DIMENSIONS À L’INFINI, si l’existence d’une Vraie Télépathie était précisée au sein du Pour-Voir, ce pouvoir ferait tout pour le dissimuler, voir l’interdire ; si bien que dans le cas OÙ IL Y AURAIT L’EXISTENCE D’UNE VRAIE TÉLÉPATHIE DANS UNE OU D’AUTRES DIMENSIONS, l’existence de cette Vraie Télépathie devra être dissimulée. Et pourquoi de nos jours la télépathie même vulgaire n’est jamais mentionnée dans les médias officiels ? Parce que de nombreux Pour-Voir terriens ne souhaitent pas qu’elle fût développée, car alors CE SERAIT LA RUINE DE LEURS INSTITUTIONS-MENSONGES ! Tout ce que ces Pou-Voir voulaient cacher deviendrait visible.

MAGICIEN = LE SOCIAL : AGENT-PATIENT.
Il s'agit de transférer une situation vécue par le patient dans le monde des dieux. La particule mi, "comme" (mi, de miroir ! et ‘mi’ à rapprocher de ‘moi’), joue un grand rôle. Exemple, le patient a été piqué par le serpent comme Horus a été piqué dans le gebel. On implique donc les dieux dans l'événement vécu par le patient. Par exemple, une piqûre de scorpion trouble l'ordre normal des choses (défendu par Maât), normalement cette piqûre n'aurait pas dû se produire. L'ordre établi (le TOUT est dans TOUT) est donc menacé, et dans une certaine mesure l'ordre divin aussi. En le transférant dans le monde divin, on rend compte du système qui le rend possible.

Le Magicien représente la société dans la mesure où, à travers lui, le patient désorienté par ce qui lui arrive trouve une explication à son mal. Le Magicien propose une signification, donne un sens, est source de références. Il offre une explication symbolique au travers de laquelle l'ordre se rétablit. Dans le récit mythique assumé par la collectivité, le patient revit son mal et y puise la possibilité d'une guérison. L'acte du Magicien est aussi important pour la communauté humaine que pour le patient.

Concept importante :
Il faut savoir que dans l'Égypte ancienne, l'art pour l'art n'a pas sa place. Les œuvres relèvent d'un art conçu autrement que pour une fin artistique depuis longtemps liée à l’argent et à l’ego (le copyright ou « propriété intellectuelle » depuis 1789 et l’homme d’affaires Beaumarchais de ce présent monde capitalo-républicain et de tyrannie de l’opinion : « les petits hommes qui redoutent les petits écrits », dixit Beaumarchais).
Aussi au sens symbolique, par exemple un artisan crée des êtres réels en qui se logent l'énergie et la personnalité de l'être ou de l'objet représentés. (Selon Hérodote). L'objet, le bâtiment quel qu'il soit, n'est que la manifestation concrète de l'être ou de la chose qu'il représente. Une même chose peut être investie de plusieurs significations différentes : la pyramide est comparée au rayon de Soleil, à la butte primordiale ou encore à l'escalier (ou le pont tel l’Arc-en-Ciel qui mène au ciel, ou qui mène d’une dimension cosmique à une autre…).

MAGIE BLANCHE, OU MAGIE NOIRE ??

Le Magicien étant guérisseur dans dualité Agent-Patient,  il peut faire le bien comme il peut faire le mal ; il est l’AMBIGUÏTÉ MÊME.
Le Magicien, ou Chaman, sait produire ses propres états modifiés de conscience ou EXTASES. Il en sort donc avec un POUVOIR SUR LES NON-INITIÉS OU PROFANES. Ainsi il peut amplifier, en bien, ou en mal, ce qu’il y a de plus profond chez le patient.

L’industrie de l’entertainment de Hollywood et indirectement du New Age signe, singe la magie avec des gens aux « super-pouvoirs » qui s’essayent à éteindre des ampoules électrique avec la concentration de leur regard ou de faire bouger un verre d’eau à 10 cm d’eux. C’EST TYPIQUEMENT LE NÉGATIF, MÊME PAS DE LA MAGIE NOIRE, C’EST DU HOLLYWOOD DE CAPITALISTE.

MAGIE = SOCIAL : Pour une bonne harmonie, il faut une communauté d’humains composé d’un maximum de 10.000 habitants sous la forme de petites communautés ou tribus de 400 individus maximum : et à la tête de tout ça : UN CHEF, et le premier problème de toute communauté est ce chef, à cause du POUVOIR, ce que savait parfaitement les « primitifs », qui de cette prise de conscience n’étaient pas si « primitifs » : ce sont les « civilisés » actuels de l’urbain-béton qui les appellent comme ça. Car tout pouvoir rend dément. Et encore une fois, pour exercer un pouvoir il faut être deux, donc former UN SOCIAL.
POUR-VOIR OU POUVOIR = DEUX, SOIT LA RECONNAISSANCE D’UN OU DES AUTRES.
ET C’EST LÀ QUE COMMENCE LES PROBLÈMES, CEUX DU DILEMME MOI-INDIVIDUEL/MOI-COLLECTIF.

Un « élu » dans le régime républicain ou judaïque du « peuple élu » devient la « reconnaissance des autres », ou il est FABRIQUÉ PAR LE DEHORS, PAR LA RACINE DU MAL LE DEDANS-DEHORS : LA SAISIE (par les autres, par le Dehors).
Dès qu’un humain acquière la reconnaissance des autres, il doit avoir le QUALITÉ D’UN SAINT OU RÉALISÉ, D’UN BIENHEUREUX ; ET S’IL A LA RECONNAISSANCE DES ÉLÉMENTALS, DES DÉMONS, IL DEVIENT À L’ÉGAL D’UN DIEU : devant réaliser le Soi d’Instant en Instant, sous peine de chuter dans le cancer du Pouvoir, car c’est quand le social acclame une personne, ou en fait une star, que c’est hyper dangereux pour cette personne, comme si elle était TENTÉE PAR LE DIABLE D’INSTANT EN INSTANT. Regardez ce qu’il se passe dans le tragique de la politique dans le régime capitalo-républicain.

« Dieu créa l’homme ; et l’homme créa Dieu.
Ils sont tous deux les créateurs des
noms et des formes. Mais en réalité,
ni Dieu ni l’homme n’ont été créés ».
Ramana Maharshi, entretien 264, du 20 octobre 1936.
Bref, Nous pensons à un monde, et le monde se
pense en devenant Nous : pas de conscience sans objet
ni d’objet sans conscience, soit la manifestation
d’une Conscience supérieure et infinie.
 
La Magie est proprement FRACTALE, LABYRINTHIQUE.

Pour l'Égyptien la vie posthume était plus importante que la vie terrestre, PARCE QUE LA SEULE ÉGALITÉ EN CE BAS MONDE, C’EST LA NAISSANCE-MORT, LES DEUX SE CONFONDENT. Le but ici-bas de la vie devrait être d’apprendre à mourir, soit APPRENDRE LE SURFEU, APPRENDRE À RÉALISER LE SOI, donc ne pas LE prendre, NE PAS SAISIR, ne pas mettre en action la loi de succion mais uniquement la Vraie Loi de Succion.

Dans cette actuelle société du Pour-Voir, de l’intérêt, de la saisie, l’Innommable, l’Horreur, l’Indicible, sera chassée, traquée, interdite, enfouie sous le tapis comme empêcher que sa diffusion suscite un intérêt augmenté.
Les désintérêts des chercheurs en tous genres pour les anomalies, par exemple, sont dans le winnerisme des maîtres-manipulateurs du régime qui ont pour but caché, innommable, d’éviter que certaines informations soient portées à la connaissance de tous. Alors il est facile de comprendre que tous les efforts des Terriens de comprendre et de développer une quelconque forme de télépathie sera sévèrement bridés dès la première tentative, parce que la télépathie terrienne peut pénétrer les cerveaux terriens, et qu’il n’y a aucune raison que les « consciences » d’entités d’autres dimensions ne puissent aussi être pénétrés.
Par principe de survie, le Pour-Voir dissimule des secrets. Le Pour-Voir utilisera donc, de façon sécuritaire, UNE DISSIMULATION GÉNÉRALISÉE, MONDIALISÉE, DE TOUT CE QU’IL PEUT. Certains pouvoirs manipulateurs parleront alors de « complotisme ».

Ce monde est profon-dément aliéné par la VALEUR, laquelle dépend de la LOI DE SUCCION : prix, mérite, trempe, gain, titre, action, moralité, obligation, sicav, intérêt, billet, papier, qualité, sens, proportion, équivalent, etc.
Le winnerisme attaché aux Occidentaux particulièrement la classe anglo-américaine du Washingtonisme des big boys with big toys and with big black wallets, maintenant dans les serres de la Menorah du judéo-sionisme, organise mécaniquement le CHAOS en entraînant la planète à sa perte, pour de longs siècles…
Le winnerisme et la dualité cartésienne pur-impur de l’Occidental qui n’a qu’une vision MÉCANISTE DU VIVANT : UNE LOI DE SUCCION EN ENGRENAGES, QUE SINGEA UN CERTAIN ISAAC NEWTON AVEC SON ATTRACTION ”universelle”. L’Occidental en bon mécaniste DIVISE SA RÉALITÉ EN OBJETS INDIVIDUELS PERÇU ET SÉPARÉS, ET MARCHANDS, ET IL S’Y TROUVE LUI-MÊME EN TANT QUE SUJET ISOLÉ FACE À UN OBJET, ET PAR CETTE DUALITÉ IL EST CONDAMNÉ À MESURER, CATÉGORISER, ANALYSER, OPINIONER, ETC. BREF, IL EST DOMINÉ PAR LA LOI DE SUCCION : LE POUR-VOIR.
SYMÉTRIE = POSSESSION, LOI DE SUCCION, WINNERISME : DUALITÉ DU PUR-IMPUR particulièrement visible dans la statuaire grecque ancienne, une pureté qui se voudrait une religion, celle du « vrai », du « beau » (ou du bien qui se voudrait ”vérité”, parce que ce serait GÉOMÉTRIQUE ET DONC EN « ORDRE », OU ORGANISÉ, ÉCHAPPANT AU MÉCHANT « CHAOS »). LA STATUAIRE GRECQUE ANTIQUE : UNE ORGUEILLEUSE SINGERIE, UNE IDOLÂTRIE POMPEUSE DE DIEU. Le scribe de cette page n’est donc pas d’accord avec le chapitre « Pureté », du livre du père André Jean Festugière : L’enfant d’Agrigente.

Cette recherche de la « pureté » se retrouve dans le régime capitaliste-républicain, qui exige du citoyenisé l’IMPOSSIBLE, qu’il va appeler « valeurs républicaines » : l’infini ou l’éternité dans le fini du spatio-temporel, le bonheur dans la démocratie laquelle est limitée pas ses propres conflits d’intérêts inhérents à l’ego, et exige le Pur ou le Divin dans l’Impur du corps-mental source de toutes les souffrances. EXACTEMENT CE MÊME IMPOSSIBLE, DONNÉ, GRATUIT, QUE LA GRÂCE, OU LA CONSCIENCE INFINIE NOUS DONNE, ICI ET MAINTENANT, DANS L’INSTANT. CAR CE QUI EST IMPOSSIBLE AU CORPS-RAISON OU MENTAL QUI CALCUL ET CONTE, EST POSSIBLE PAR LA CONSCIENCE INFINIE, PAR LA FONTAINE DE JOUVENCE.

L’Occidental est contaminé par le monde des Anciens Grecques et par le Droit Romain. L’Occidental ne jurant que par la dualité sujet-objet ou pur-impur provient de la RECHERCHE DE LA SYMÉTRIE DES GRECQUES, si visible et consternant depuis 1789 en France politisé avec « la Droite » et « la Gauche » et ses variations.
QUAND LE MENTAL EST ALIÉNÉ, LA DIVERSITÉ DES PHÉNOMÈNES EST PRODUITE ; QUAND LE MENTAL EST SEREIN, IL N’A JAMAIS EXISTÉ (on n’invente pas le concept de « raison », de croyance, de conte et compte, ou de ”connaissance”, de ”pensée” !).
« En cherchant si le mental existe ou non, on s’aperçoit qu’il n’existe pas. C’est là le contrôle du mental. Autrement, si on admet l’existence du mental et qu’on cherche à le contrôler, cela équivaut à obliger le mental à se contrôler lui-même, à l’instar d’un voleur se transformant en policier pour procéder à sa propre arrestation. De cette manière, le mental continue à subsister, mais échappe à lui-même » (Ramana Maharshi, entretien 43 du 28-3-1935).
« Le détruire [le mental] veut dire ne pas l’admettre comme existant en dehors du Soi. Même en ce moment, le mental n’existe pas. [C’est-à-dire qu’on ne sort pas de l’univers comme si le mental sortait du Soi…].
Reconnaissez-le. Comment le pourriez-vous autrement que dans vos activités quotidiennes ? Elles se déroulent automatiquement. Sachez que le mental qui les commande n’est pas réel, il n’est qu’un fantôme procédant du Soi. Voilà comment le mental peut être détruit ». (Ramana Maharshi, entretien 76 du 29-9-1935).

Note.
1. KA : le Soleil, dans le sens de Soufre. Le Point d'appui pour toutes manifestations. Il y a un Ka supérieur et un ka inférieur. Ka le Taureau est l'incarnation animale du Feu de Ptah : ardeur, stabilité, etc...
Le Ka est le Principe réalisateur de la Création continu. Par exemple, les qualités vitaminiques, vitalisantes de toutes nourritures sont leur Ka. Le Ka est triple : actif, neutre, passif. Il est représenté par 2 bras relié entre eux.
 
 

Dernière mise à jour : 09-06-2022 02:10

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >