Accueil arrow JDramas arrow Dramas du JAPON arrow Summer Snow
Summer Snow Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 05-07-2010 16:34

Pages vues : 7536    

Favoris : 470

Publié dans : Sommaire JDramas, Sommaire Dramas du JAPON

Tags : Dramas, Japon

 
Summer Snow
La neige en été
(Demander l'impossible)
 
 
http://wiki.d-addicts.com/Summer_Snow

Drama du Japon en 11 épisodes, diffusé sur TBS en 2000, sur un scénario de Komatsu Eriko. Ce drama a reçu de nombreuses récompenses. Un des rares dramas où on peut voir Imai Tsubasa, de la Jpop Tackey & Tsubasa. Un joli drama à ne pas manquer et qui n'a pas vieilli. Prévoyez des mouchoirs, les situations devenant intenses par moments.
 
Une histoire d'amour entre un jeune homme qui a été forcé de grandir trop vite, et une jeune femme avec un handicap (le cœur), ce qui a imposé des restrictions sur sa vie. Natsuo (joué par Domoto Tsuyoshi) s'occupe de son jeune frère et de sa jeune sœur depuis la mort de leurs parents dans un accident. Il fait également tourner le magasin de vélos de la famille. Yuki (joué par Hirosue Ryoko) est la seule personne au monde en laquelle il peut se confier. Pour Yuki, Natsuo devient le catalyseur qui va l'aider à sortir de son cocon. (Résumé d'après le DramaWiki)
 
 
 
On est tout de suite dans l'ambiance d'un petit magasin de vélos (Shinoda Cycle), bien design et éclairé avec des néons de partout.
Puis on passe brusquement à l'ambiance grosse société (une banque) où on découvre Yuki en blouse de travail rose (joué par Hirosue Ryoko).
Domoto Tsuyoshi qui joue Natsuo, est amusant déguisé en "samouraï" de la mécanique du vélo. Mais en apparence pas si sympa que ça, puisque apercevant au loin Yuki boitant, il ne la prend pas dans sa magnifique fourgonnette. Pris de remord il fait demi tour, mais Yuki refuse de monter...
 
 
 
Par la suite on découvre dans le magasin de vélos le tout jeune Oguri Shun, tout en longueur, qui joue Shinoda Jun (le frère de Natsuo).
En sortant de la banque, Yuki aperçoit à nouveau Natsuo. Cette rencontre se passe nettement mieux. En engageant la conversation avec Yuki, Natsuo lui explique que son frère est devenu mal entendant suite à un accident.
Natsuo a aussi une sœur : Shinoda Chika (joué par Ikewaki Chizuru).
Shinoda Jun veut rentrer dans une université, il expose son choix et Natsuo est mis au courant par un professeur. Jun veut devenir professeur, mais avec son handicape auditif cela va poser problème. Son frère va essayer de le diriger vers une autre carrière, mais Jun est triste et se demande pourquoi son frère est négatif envers lui. Jun veut devenir professeur pour rencontrer beaucoup de gens qui le comprenne. Finalement Natsuo se laisse convaincre par son frère.
 
 
 
 
Yuki rencontre Natsuo sortant de l'eau dans sa belle combinaison de plongée : il fait de la photo sous-marine. Yuki s'inquiète des sentiments orageux entre Natsuo et son frère, à cause de sa volonté de devenir professeur. Heureusement que Yuki est là, et la scénariste aussi pour adoucir Natsuo vis-à-vis de Jun.
Le suspens s'installe brusquement quand Jun "fugue" dans une salle de jeux, et qu'une bande de jeune s'attaquent au sac à main de vieilles dames lorsque bien-sûr celles-ci ont retiré de l'argent dans une banque.
La cause et effet est un peu simplette, mais dans la salle de jeux, brusquement la tension monte : des jeunes piquent l'appareil auditif de Jun et un bagarre s'ensuit... Heureusement que Natsuo n'est pas loin. Mais le conflit entre Natsuo et Jun est toujours là, Jun en a assez que son frère le protège sans arrêt comme un gamin, ou comme un handicapé. Il s'ensuit une scène triste, comme savent le mettre en scène les japonais, avec l'atmosphère renforcée par un solo de hautbois.

Une fois la tension retomber, de retour chez eux dans le magasin, les deux frères se font de confidences ; et l'on découvre le pourquoi de l'accident auditif de Jun, ce qui explique bien des choses.
Jun demande simplement à son frère de croire en lui.
A ce stade du premier épisode, je trouve que les deux acteurs principaux : Domoto Tsuyoshi et Oguri Shun sont bien émouvant ; Domoto Tsuyoshi est drôle par moments, tout en énergie et bonne volonté. Yuki, joué par Hirosue Ryoko reste simple, délicate.
Pour Natsuo, nous n'avons qu'une vie, ce qui montre bien l'énergie de Domoto Tsuyoshi et de son personnage...
 
 
 
Le deuxième épisode débute par un repas en famille : Natsuo, son frère et sa sœur. Jun doit passer un concours qui déterminera dans quelle université il pourra aller. Natsuo veut apprendre à nager à Yuki.
Petit problème : Chika, la sœur de Natsuo, est enceinte... et un avortement coûte cher.
A la piscine, en combinaison, Yuki doit plonger, avec les encouragements et la ferveurs de Natsuo ; mais elle est inquiète pour son cœur.
Ne pas oublier que Yuki est employée de banque, et que la police est toujours à la recherche des jeunes voleurs des sacs des vieilles dames au gros compte en banque, ou qui vont retirer leur retraite en espèce. Evidemment la bande de jeunes attend les vieux à la sortie de la banque, de l'autre côté sur le trottoir...
La salle de jeux, lieu de réunion des "mauvais garçons" et des fugueurs est la cible des policiers (le père de Yuki est inspecteur de police). Évidemment si le fils d'un cadre important est un délinquant, la "position" du père risque d'en prendre un coup ! Aussi le père est plus inquiet pour sa "position" sociale, son étiquette, que pour le principal : son fils. Toujours la guerre à cause du fric entre les winners et les losers.
Suetsugu Hiroto (joué par Imai Tsubasa) est celui qui fréquente Shinoda Chika, la sœur de Natsuo ; et Hiroto traîne avec la bande de la salle de jeux, impliquée dans les vols de sacs à main. Et il y a toujours besoin d'argent pour l'avortement de Chika.
Il est aussi question de transplantation d'organe pour Yuki.
La situation entre Hiroto et Chika devient dramatique... comme dans un drama ! et c'est bien émouvant. Imai Tsubasa difficilement reconnaissable avec sa maigreur et ses longs cheveux roux est touchant.
A la fin de ce second épisode, l'intensité dramatique monte d'un cran quand il faut annoncer le fait que Chika est enceinte (à 17 ans). La séquence en est théâtrale... à la japonaise, ce qui est un compliment.
Donc en résumé, après la révolte de Jun, c'est la révolte de la sœur... contre le trop plein d'autorité de Natsuo. Un vrai volcan japonais ce Natsuo...
 
 
 
Troisième épisode, on en apprend un peu plus sur la signification du titre : Summer Snow. Cela est est rapport avec la profondeur de la mer et bien-sûr la plongée sous marine.
Itadakimasu, qui correspond à la bénédicité chez nous, lorsqu'on remercie Dieu pour la nourriture abondante et pour remercier aussi la ou les personnes qui l'ont préparé, c'est de circonstance, car la famille des Cycles Shinoda a des dettes.
J'adore les véritables tableaux de scènes de repas dans les films et dramas japonais.
 
 
 
Quatre étoiles sur quatre pour ce drama d'une belle fraicheur. On ne sent presque pas le décalage de ce drama réalisé en 2000 avec le style de ceux de 2008 ou 2009, malgré un plan sur le Windows de l'époque, et quelques bidules électroniques, et évidemment le sans fil n'existait pas. L'histoire globalement est sans originalité, mais les japonais ont le talent pour raconter des déroulements chronologiques tout en courbes et en contrecourbes, comme les jardins japonais, avec plein de petites choses ravissantes. C'est un drama très sympa à regarder, plein de tendresse, de complicité entre générations, complicités de relations entre ce que certains appellent affectueusement les "grands frères", dans ce monde de brutes à cause du fric.
La musique symphonique qui accompagne souvent les images est jolie et nostalgique, avec une belle sonorité orchestrale.
Oguri Shun est touchant, juvénile et habile, car il arrive à transmettre le handicape de son personnage, Jun, et à travestir sa voix : résultant d'un perte de l'audition provoquant en même temps une difficulté d'élocution, ce qui va hélas le desservir dans certaines occasions auprès de personnes intolérantes ou imbéciles. Oguri Shun est le pivot de l'histoire, et il faut prendre le temps de voir plusieurs épisodes pour goûter aux subtilités de l'intrigue... comme les surprises dans un jardin japonais. Finalement le scénario est bien écrit et riche en péripéties, comme il se doit, surtout à la fin de chaque épisode.

M. R.
 
 
 
[ Cliquez sur les vignettes, puis pour afficher l’image suivante : cliquez sur suivant ou précédent ou sur la partie droite ou gauche de l’image, ou utilisez les flèches du clavier ]
summe1.jpg
summe10.jpg
summe2.jpg
summe3.jpg
summe5.jpg
summe7.jpg
summe8.jpg
summe9.jpg
summer11.jpg
summer12.jpg
summer13.jpg
summer15.jpg
summer16.jpg
summer18.jpg
summer19.jpg
summer22.jpg
summer25.jpg
summer26.jpg
summer27.jpg
summer28.jpg
summer29.jpg
summer30.jpg
summer31.jpg
 
 
 

Dernière mise à jour : 05-07-2010 17:25

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >