Accueil arrow Dessins Animés arrow Japanimation arrow Kiba
Kiba Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 18-07-2010 22:38

Pages vues : 3082    

Favoris : 162

Publié dans : Présentation Dessins Animés, Japanimation

Tags : Dessins animés, Japanimation, Japon, Yôkai


kibaa_pst.jpg
 
Kiba
牙-KIBA
 
 
 
Générique de fin : Very Very, par Afromania
 
 
Site officiel : http://www.kiba-z.com/
https://secure.wikimedia.org/wikipedia/fr/wiki/Kiba
Sur Animeka

Japanimation de 51 épisodes de 25 minutes produite par le studio Madhouse en 2006 - 2007, en une réalisation de Hiroshi Kôjina. Les Japonais, comme leurs jardins du même nom sont maître pour raconter la vie des Esprits de la Nature et leurs interactions avec le monde des humains.
 
Zedd, bel adolescent (15 ans) au brushing de chez l'Oreal, et au petit nez un peu retroussé, avec ses yeux cernés de Khôl à la mode de l'Égypte antique semble gonflé aux vitamines ; il est un mélange d'extraverti et d'introverti. Est-ce un gentil rebelle ? En tous cas il ne fait pas bon ménage dans les écoles de son pays, ni avec la police d'ailleurs. A voir le monde dans lequel il vit, il y a de quoi se révolter : tout semble pollué car les humains portent tous des petits masques sur le visage. Les Yôkai chers aux Japonais sont toujours présents, surtout dans les dessins animés, et ici Zedd est un humain capable de voir les Élémentals ou Esprit de la Nature, Zedd voit surtout l'Esprit du Vent. Il suit cet Élémental qui le fait pénétrer dans un monde qu'il ignorait. Mais bien-sûr il n'est pas le seul à voir des Élémentals, aussi il se retrouve en plein combat avec ses congénères.
 
 
 
Dès les premières secondes, on voit que le graphisme et l'animation, les couleurs et les décors sont de qualité. La stylisation des personnages est originale, malgré la convention et les codes propres au Japon et à son esthétique et mode de vie. Avec ce dessin animé nous pénétrons dans une atmosphère que je qualifie de lyrique. Avec leur calligraphie, les Japonais ne pouvaient faire que de somptueux dessins qui habillent ce joli dessin animé.
Zedd est marqué à la main gauche par des symboles, des stigmates, qui sont peut-être une clef pour suivre son Esprit du vent dans son monde. Ce Yôkai du vent a la forme d'une femme ou un androgyne ailé.
Au début de l'histoire, Zedd ne peut pas s'empêcher de démolir toute porte qu'il trouve devant lui ! Cette histoire de portes correspond à ce qu'il y a derrière : le merveilleux. Pour s'en rendre compte voir la page sur un extrait d'une histoire de Herbert George Wells, où il est question d'un Paradis derrière une porte minuscule.
 
 
 
 
Zedd sèche l'école, son éducation il la fera dans la vie non formatée. Son ami est Noa, un garçon du même âge, maigre et maladif, puisqu'affublé sous ses vêtements d'une sorte d'armure lui soutenant le torse et le cou. Bref, le contraire de Zedd. Pour son anniversaire, Noa donne à Zedd un talisman en forme de plume de faucon. Noa aussi veut être libre, malgré sa maladie.
La mère de Zedd est encore jeune et croupi dans une chambre d'hôpital psychiatrique. Elle passe ses heures à contempler une méduse dans un aquarium. Mais lorsque Zedd lui montre son cadeau d'anniversaire : les plumes de faucon, sa mère devient encore plus hystérique.
 
 
 
Zedd est un adolescent aussi pile atomique que Naruto.
Au pays des Élémentals on s'en donne à cœur joie ; combat et tour de magie en tous genres, avec chaleur de dragons et autres gros lézards.
L'histoire est intéressante et prenante, touchante aussi. Zedd est attaqué par un professeur de lycée qui devient un chasseur de Zedd ou de ceux qui ont accès au monde des Élémentals. Mystérieusement sa mère intervient et en lançant une boule cristalline elle blesse l'agresseur, puis tel Superwoman elle s'enfuit en escaladant les façades d'immeubles.
Vraiment l'animation et l'ambiance sont formidables, on en mangerais ! c'est-à-dire que ça forme un bel ensemble. Dès le premier épisode, on assiste à une belle mise en scène entre une ambulance conduite par Noa pour délivrer le pauvre Zedd encore aux mains de la police.
Zedd a à faire au dieu du vent. Les Anciens Grecs en dénommaient 24 en fonction des points quardinaux : Septentrio (Nord), Gallicus, Supernas, Aquilo, Boréas, Carbas, Salanus (Ouest), Ornithias, Caccias, Eurus, Volturnus, Euronotus, Auster (Sud), Alsunus, Libonotus, Africus, Subvesper, Agestes, Favonius (Est), Etesiac, Circius, Caurus, Corus, Thrascias.
 
 
 
 
Donc tel les membres de Stargate SG1 ou d'Atlantis, Zedd a accès à une sorte de Porte des étoiles ou des mondes des Esprits de la Nature. Mais dans le dessin animé c'est plus poétique que la Stargate de la série. Sa porte à lui s'appelle : Shifting. Autre emprunt à l'univers américain : l'épée laser, dont les héros se servent dans le monde des Élémentals
Poursuivi par la police Zedd n'a d'autre solution que de passer la Stargate, comme dans un rêve. J'ai moi-même rêvé d'un exploit semblable, mais ma Stargate était la fenêtre de cuisine dans le deux pièces de mes parents à Paris, et je n'étais pas poursuivi par la police mais j'étais angoissé et triste. Évidemment je ne tombait pas mais volait un instant puis atterrissait en douceur sur le sol de la courette. Il existe effectivement des "passages", des "angles" donnant accès à d'autres mondes, mais c'est un accord subtil entre le passeur et la Porte ou l'Angle ! C'est le même principe que d'arrêter une locomotive à pleine vitesse par la pensée. Il faut donc une "bonne raison !".
Hélas le monde où a atterrit Zedd ressemble à sa manière au monde des humains : la lutte pour sa survie est la même, sauf qu'ici ce sont de gros lézards et dragons en tous genres qui s'affrontent.
On ne sait pas trop si Zedd rêve ou s'il est vraiment dans l'univers des Élémentals. En tous cas il rêve beaucoup. Pourtant les stigmates sur son bras et sa main gauche sont bien là. Dans le monde des Élémentals (ici Tempura) il découvre Zico-sama, sorte de magicien avec un gros bâton de "pouvoir", et la jeune et belle Roia. A Tempura se trouve le moulin à vent de la Foi.
 
 
 
 
Pas plutôt arrivé dans une ville que Zedd a de nouveau des ennuis avec les forces de l'ordre. Maître Zico-sama veut faire de Zedd son apprenti.
Donc dans ce monde les gens se battent à coups de petites billes qu'ils lancent, et qui ouvrent une porte d'où surgit d'une autre dimension un monstre. A la fin du second épisode, en danger, Zedd réussit a apprivoiser son Yôkai du vent : la ravissante femme ailée, ou plutôt un androgyne. Au début des épisodes, Zedd ne sait pas encore contrôler son Esprit du vent.
Au cours d'une joute à l'épisode quatre, Zedd est en "accord" malgré lui avec son Esprit du vent : la belle, ou le bel androgyne ailé. Il ne sait pas pourquoi son Esprit sort de nul part sans sa permission ! Non pas de nul part mais de la stigmate sur sa main gauche.
Cinquième épisode : on retrouve le maigre Noa, qui s'étonne d'être toujours vivant, et que nous avions laissé pour mort dans une ambulance dans le premier épisode, où il tentait de sauver Zedd des mains de la police. Noa semble avoir aussi la faculté de pénétrer le monde des Esprits de la Nature. Il atterrit dans une autre contrée que celle de Zedd. Là aussi on utilise des boules de cristal, mais ici pour soigner Noa.
 
 
 
 
Trois étoiles sur quatre pour ce joli dessin animé. Dommage qu'il y ait encore des Mecha, ici sous forme de dragons et autres monstres moitiés insectes, ce sont les plans les moins intéressants de Kiba. Cependant ces Mecha-Esprits sont comme des chevaliers qui participeront à des joutes. Encore le côté compétition !
Il y a des inégalités dans le layout (mise en place dans le cadre) du dessin de Zedd : en gros plan parfois il a un petit nez et une stylisation bâclée. Par contre le layout du premier épisode est de toute beauté.
La musique est bonne, et la chanson du générique de fin dépote.

M. R.
 
 
[ Cliquez sur les vignettes, puis pour afficher l’image suivante : cliquez sur suivant ou précédent ou sur la partie droite ou gauche de l’image, ou utilisez les flèches du clavier ]
kibaa1.jpg
kibaa10.jpg
kibaa11.jpg
kibaa14.jpg
kibaa15.jpg
kibaa16.jpg
kibaa19.jpg
kibaa20.jpg
kibaa21.jpg
kibaa23.jpg
kibaa24.jpg
kibaa25.jpg
kibaa26.jpg
kibaa27.jpg
kibaa29.jpg
kibaa3.jpg
kibaa30.jpg
kibaa7.jpg
kibaa8.jpg
kibaa9.jpg
 
 
 

Dernière mise à jour : 19-07-2010 03:35

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2014 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >