Accueil arrow YI KING arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Le Jeûne du Cœur
Le Jeûne du Cœur Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 16-10-2010 14:02

Pages vues : 5266    

Favoris : 448

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Chine, Nature, Silence, Taoïsme, Vide, Yôkai

 
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
 
Le Jeûne du Cœur
 
 
 
Sans entrée, sans signification
Ayant unifié le tout, tu te fies à l’inévitable.
Alors, tu y sera proche !
Ne plus marcher est facile.
Marcher sans laisser de traces est plus dur !
Faire des choses pour les autres est facile.
Agir en suivant ta nature est plus dur ! (1)
Voler avec des ailes est une chose.
Savoir voler sans ailes en est une autre !
Nombreux sont ceux qui cherchent la connaissance avec leur intelligence.
Bien rares sont ceux qui accèdent à la connaissance par la non-connaissance (2).
 
Regarde ! Cet espace sombre ;
dans la chambre vide surgit la blancheur ! (2)
Le bonheur est là où s’achève tout mouvement.
Ceux qui ne savent pas s’arrêter, même assis, ils continuent de galoper.
Quand l’ouïe et la vue communiquent avec l’intérieur, et que l’esprit et la connaissance sont bannis à l’extérieur, les dieux viendront séjourner en vous ; à plus forte raison les êtres humains ! Cela s’appelle : la transformation des dix mille choses.
(Tchouang-tseu)

Le « Jeûne du Cœur » c’est ne plus écouter avec ses oreilles, mais avec son cœur ; ne plus écouter avec son cœur, mais avec ses souffles (ki ou énergie-matière ou archée). Les souffles sont « vides » car ils peuvent recevoir tous les êtres, en vertu de la Loi de Nature qui veut qu’un espace vide ne le reste jamais longtemps jusqu’à ce qu’il se remplisse d’harmonies. Le Tao se retrouve dans ce « vide », et ce « vide », c’est le « Jeûne du Cœur ». En haut de page, vous pouvez voir un des hauts lieux taoïstes dans les montagnes de Chine.

Rappel :
L’extraordinaire dans le Taoïsme, c’est son absence de définition, ce qui correspond merveilleusement avec son CONTENU. Contenu et contenant ne faisaient qu’un. Le Taoïsme est uni dans sa diversité, mais il n’est pas l’Un. Il est quelque chose comme exclusif et initiatique maintenant une harmonie. Il fait savoir qu’en Chine, et dans d’autres pays d’Orient comme le japon, la vie est RITE, la religion n’est pas une fonction différencié de l’activité sociale, comme pour les Musulmans. Le Tao est proche du Soi de Ramana Maharshi. Le déclin du Taoïsme au cours des derniers siècles est la conséquence de l’influence occidentale, principalement chrétienne, ces grands prédateurs, destructeurs et inquisiteurs au nom de leur Dieu ! En France, la séparation de l’Église et de l’État a donné la laïcité, soit quelque chose de pire qu’avant la Révolution de 1789.

Enfin, se rappeler que le discours du Sage est comme le bruit d’un ruisseau. Le véritable ne s’exprime ni par les mots, ni par le silence. La discussion la plus élevée ignore les deux.



Notes
1. Il s’agit de réaliser le Soi, le Cœur, l’Instant, selon Ramana Maharshi.

2. Il s’agit bien-sûr de l’accès à l’Instant, au BLANC. L’Instant est la Source, car le Blanc contient toutes les couleurs, toutes les oppositions s’abolissent. Jean Coulonval fut un de ceux qui accédèrent à la connaissance sans connaissance et malgré lui.
 
 

Dernière mise à jour : 16-10-2010 14:16

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >