Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Points et Vide = Courbes
Points et Vide = Courbes Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 21-12-2010 22:37

Pages vues : 5712    

Favoris : 457

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Démocratie, Dictature, Dieu, Église, Esprit, Europe, Inquisition, Justice, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Mondialisme, Nature, Opinion, Politique, Pouvoir, Prisons, République, Sang, Santé, Supplices, Synarchie, Terreur, Tortures, Travail, Yôkai

 
logo_nerf_flux5c3.png
 
Points et Vide = Courbes

Une Loi universelle
 
 
Quiconque change une Loi universelle est un simoniaque,
et il y en a beaucoup depuis 2000 ans !
 
Le contenu et le contenant, le continu et le discontinu
 
« Une maison est percée de portes et de fenêtres, c’est encore le Vide qui permet l’habitat.
L’Être donne des possibilités,
c’est par le non-être qu’on les utilise ».
(D’après Lao-tseu : Tao-Tö King – fin du Verset 11).

Ainsi une ligne droite soumise à un poids (gravité) N'EST PAS LE PLUS COURT CHEMIN d'un point à un autre, la géométrique d'Euclide et les lignes droites des Grecs sont des killers au même titre que n'importes quels philosophes grecs ou d'une autre pays d'Occident ; à l'opposé, en Orient, on n'utilise pas de droite ni de symétrie. La ligne droite actuelle utilisée partout, jusque dans nos ordinateurs avec le binaire, se retrouve dans la totalité de notre société mortifère.
 
La courbe symbolise aussi la bosse du bossu, et toutes difformités est considérés comme pouvoir magique bénéfique ou maléfique, car autrefois signe de mystères. L’anomalie exige un dépassement des conventions et des normes apprises, alors elle permet, comme le vide, une accession à des connaissances.
Un montagnes, une ondulation ne sont composées que de creux et de bosses. La Lune est un bel exemple de Croissant, et de croissance décroissance...

Le carré symbolise l’espace spatio-temporel, la matière, la Terre. Il est l’antithèse du transcendant. Beaucoup d’espaces faussement sacré épousent une forme quadrangulaire : autels, temples grecques et même égyptiens, presque toutes les villes, et surtout les camps militaires. Pour « adoucir », souvent ce carré s’inscrit dans un cercle, sommet d’une colonne ronde...
Qui dit carré dit cube, alors que penser de la Ka’ba ???

Pierre de Châtillon écrit dans un article très intéressant : « Un dicton dit : quand tu ne peux gagner, change les règles. C’est ce que les oligarques firent en amenant l’idolâtrie, qui était le changement de l’angle d’observation des sculptures devenant visibles du sol, mais invisible à Dieu. Ils créèrent une civilisation carrée ». Pierre de Châtillon se réfère à d’anciennes civilisations qui édifièrent de grandes formes visibles de très haut dans le ciel, ce qui est logique pour honorer la puissance spirituelle. Dès lors que des formes destinées au sacré sont ‘seulement’ visibles par des êtres humains, ça devient de l’idolâtrie. D’un autre côté l’argument de Ramana Maharshi (enseign. 248) est parfait : « Si l’un pense ‘Je suis ceci’, un autre pensera ‘Je suis cela’ et ainsi de suite [ce qui donnera l’OPINION]. Il se produit des conflits de pensées et tant de religions en résultent. La vérité reste ce qu’elle est, elle n’est affectée par aucune déclaration conflictuelle ou autre », ce qui rejoins « Si chacun s’occupait de ses propres affaires, il n’y aurait pas de querelles ». Donc le problème ce n’est pas l’échelle de la statue représentant un symbole sacré qui est important. Le problème est que le rite (rythme) devienne religion (lois et dogme). Un rite ramène dans l’Instant ou Source. Le sacré est toujours dangereux écrit justement Mircea Eliade dans Traité d’histoire des religions, on ne l’aborde pas sans mouvements d’approches et non en ligne droite.

L’opposé du carré c’est le cercle, qui symbolise le temps chronos. Il est comme un Point : perfection et ensemble : l’Instant, le ‘Point c’est Tout’ ; il est donc symbole spirituel (le Haut). Le O symbolise les Oeaux primordiales, le cercle sans centre. Le O avec une ouverture donnera le C : comme cassure, circonstance, croisement, conjonction, création et donc début de la division entre Ciel et Terre, clair et obscur, etc. la liste est indéfinie.

Le plus court chemin ne sera JAMAIS une droite

Pour la bonne raison qu’elle est binaire, fixée et rationnelle et ne permettant pas d’interprétation. Au contraire, une courbe aura une portion de droite et une courbe formant un creux ou VIDE, ce qui aidera, renforcera la puissance de cette courbe, lui conférera vie en quelque sorte ; à tel point que modifier la droite d’un arc, le bander, produit une éjection de la flèche... Voir le dessin ci-dessous d’une courbe brachitochrone.
N’étant pas branché maths ni géométrie, à l’œil, je vois tout de suite qu’un courbe comporte un vide !... et c’est ce vide qui donne la force à la courbe.

La droite c’est le FIXE, la courbe c’est le VOLATIL ; comme le crayon est la droite et le pinceau est la courbe.
 
brachistochrone.gif
 
 
De plus dans la Nature la droite n’existe pas, alors qu’en penser en politique ???
La courbe c’est le Verset 11 de Lao-tseu ; c’est le chemin de terre en campagne, peu fréquenté, que les Ronces et les Orties s’empressent de combler, la Nature « ayant horreur du vide » comme ont dit si justement en langage populaire. Et ce vide tant désiré par quelques plantes gêne les humains, à tel point qu’ils les nomment « Mauvaises herbes ». Voir également la « théorie des cordes ».

Un courbe, la courbe brachitochrone, illustre selon moi le principe du circuit fluidique naturel, Conducted Line Natural (CLN).

Le dessin ci-dessous représente la circulation d’un flux DANS LES DEUX SENS, grâce à la mobilité du ‘sucre’ ou ‘domino’ basculant sur son voisin et se remettant en place initiale. J’y vois l’application de : Droite + Vide = Courbe, la courbe étant l’ondulation provoqué par le basculant des sucres et leur redressement, engendrant un POINT CIRCULANT SUR LE FLUX.
« L’origine du mécanisme physique des impulsions nerveuses a une nature commune avec les ondes matérielles de Louis de Broglie, qu’on peut supposer être des ondes longitudinales, réalisables avec différentes méthodes » est-il écrit en dernière page dans la plaquette consacrée à Grebennikov (voir en fin d’article). C’est en tout cas un flux nerveux que j’ai eu l’occasion d’observer sur une personne proche de la mort.
Dans le croquis ci-dessous on a à la fois une « onde transversale » et une « onde longitudinale ».
 
 
 
On a donc un Wawe’s principle avec une discontinuité. Cela s’apparente à la recherche actuelle sur la spintronic ou l’aspect de un bit possédant 2 états simultanément. Spin : les électrons ont un moment angulaire nommé SPIN, comme des balles minuscules en rotation. la balle peut pointer vers le haut/sud ou vers le nord/bas (en orientation chinoise). Le bit classique est un faux robinet, il ne peut fonctionner qu’avec ouvert ou fermé, ou 0 ou 1 (binaire ou droite), et en s’associant avec 7 autres bits, cet ensemble de 8 bits ne peut représenter qu’un nombre entre 0 et 255 EN SÉRIE. (Pour remplir un seau d’eau on peut régler le débit du robinet, alors qu’avec le binaire c’est tout ou rien !). Le bit quantique ou QUBIT ou QBIT possède 2 états simultanément (superposition d’état). Huit qubits peuvent représenter EN PARALLÈLE, donc simultanément, tous les nombres allant de 0 à 255.
Notre cerveau fonctionne en parallèle, d’ou le problème de chronologie dans l’idéation...
Ordinateur quantique.
 
La suite de tout ça est la LÉVITATION, à cause du vide (cavité) de la courbe.
Voir surtout la page du site quanthomme sur Viktor Stepanovich Grebennikov et la CSE (Cavity Structure Effect)

Un autre site intéressant consacré à la Lévitation en générale.

Il semble que l'ensemble creux et bosses produise une poussée et que cela fasse partie de sciences oubliées. Pour la lévitation, Grebennikov qui était entomologiste avait décours que la chitine de certains insectes leur donnait une poussée totale permettant d'échapper à n'importe quelle gravitation. Avec le phénomène de creux et bosses nous sommes aussi dans le domaine des Ondes de Formes chères aux Anciens Égyptiens.

Voir aussi Tommaso Toffoli, Marvin Minsky, Edward Fredkin et Louis de Broglie, et les équations de Maxwell-Lorentz.
 
 
M. R.
 
 
qubitwb.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 22-12-2010 22:37

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >