Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Agriculture et culte de la fertilité
Agriculture et culte de la fertilité Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 24-01-2013 23:23

Pages vues : 3692    

Favoris : 391

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
logo_monsatan.png
 
 
Agriculture et culte de la fertilité

Le culte de la BOUFFE matérielle des religions

Le Diable a sa multinationale : Monsanto



Hommage aux Jardins des mondes,
Page pour amorcer l’abandon l’abominable voie guerrière de l’Agriculture.
 
 
 
 
Le choix de la voie de l’Agriculture par les Chasseurs-Cueilleurs révèle d’une façon dramatique le mystère de la régénération végétale : Osiris, Mystères d’Éleusis. Dans la cérémonie et dans la technique agricole, l’humain intervient directement : il devient un Dieu en manipulant la Nature, en la conjurant même. Pour le Paléolithique supérieur et le passage vers le Néolithique l’Agriculture, tout comme l’artisanat ne sont pas de simples techniques profanes. Graines, sillons, pluie, Soleil et lune, croissance sont autant de phénomène de la Vie. Il en est encore de nos jours où les pros de la politique ne jurent que par le mot CROISSANCE, héritage de 10.000 ans de LABOUREURS. Laboureurs et Forgerons forment le couple idéal de cette voie de l’Agriculture puisque les métaux sont censés « pousser » comme les céréales selon le rythme des saisons. Ainsi apparait LE TEMPS et sa CLOCHE sonore. Dans les civilisations Agro-Lunaire à rites agraires, la « Nouvelle année » prend une importance essentielle : régénération des maux et des « pouvoirs » : on prend de « bonnes résolutions ». L’hiver ne devient plus définitif car il est suivit par la régénération de la Nature (sauf avec la technologie du Diable des ‘graines programmées’ ou « Terminator », de l’officine du Diable : Monsanto qui ‘termine’ le Printemps).
 
Le travail agricole est un rite, c’est pourquoi les Mystères d’Éleusis séduisaient cette franc-maçonnerie spéculative née à Londres en 1717 qui influença tant le « siècle des lumières ». Le travail agricole est rites parce qu’il s’accomplit sur le CORPS de la Terre-Mère et parce qu’il FORCE la bienveillance sacrée de la Nature : il y a comme un VIOL ; et aussi parce qu’il implique l’intégration du laboureur dans des périodes de calme et de dangers : par exemple colère de l’Élémental responsable et maître du terrain avant que celui-ci ne soit défriché pour y installer un champ de céréale.

Dans le culte Agro-Lunaire la femme est liée à l’Agriculture : FÉCONDITÉ. Chez les Finnois les femmes apportaient les semences aux champs dans la chemise menstruelle, dans le soulier d’une prostituée, ou dans le bas d’un bâtard, augmentant ainsi la fécondité des grains par le contact d’objets portés par des personnes marquées d’une puissance érotique. Autres exemples, les Suédois ne laissent ensemencer le lin que par des femmes ; chez les Allemands ce sont encore des femmes, surtout mariées et enceintes, qui sèment les graines. On comprendra que les orgies collectives et la Magie érotique puissent être les plus heureuses conséquences pour la fécondité végétale.
En Finlande on ensemence parfois tout nu, la nuit, en murmurant : « Seigneur, je suis nu ! Bénis mon lin ! » La croissance ne va pas sans contrecarrer le mauvais œil ou les animaux nuisibles comme le lièvre. Le sorcier est aussi nu quand il chasse les sortilèges et fléaux des champs. Le mauvais ‘sorcier’ de nos jours c’est Monsanto !
Évidemment l’Eau est symbolique du JUS, du SPERME, du FLUX, du COURANT.

La « Religion de l’homme » commence donc dès ce choix de la voie de l’Agriculture : l’homme devient le maître de la Nature et se prend pour la graine, et la femme devient la glèbe. « Dieu » prit bien un « côte d’Adam » pour fabriquer la femme (Ève-l’Eau). L’Ancien Testament est bien-sûr de tradition Agro-Lunaire.

Comme pour l’Alchimie, on ne peut commencer le travail agricole qu’en état de pureté (chasteté et propreté, pas de mensonges ni de violences, etc.) comme n’importe qu’elles cérémonies ou labeur essentiel. Au début des semailles et de la moisson le laboureur s’est lavé et porte des habits neufs : on fait des sacrifices pour les semences. Ainsi les premiers grains ne sont pas jetés dans le sillon, mais en dehors, comme offrande aux oiseaux, aux différents génies, etc. Plus dramatique : en Allemagne on sacrifie même des brebis, des agneaux, des chats, des chiens, etc. Pourquoi ces meurtres ? Toujours pour assurer la « croissance ». On retrouve là le grave problème avec le mot POUVOIR ou PUISSANCE et en paradoxe l’OFFRANDE. Donc on monnaye, on fait un échange forcé.

Si on fait une OFFRANDE c’est pour acheter quelque chose à une divinité ! On force ainsi cette divinité, il y a PUISSANCE. Les gens en étaient probablement conscient parce qu’en prenant ils laissaient, en offrande, toujours en remerciement : les derniers fruits sur l’arbre, quelques fils de laine sur le dos des brebis, en Finlande on ne vide pas complètement le bahut où l’on conserve le blé, les fermiers versent quelques gouttes d’Eau dans le puits après avoir puisé pour ne pas le tarir.
Évidemment le grand drame de l’Agriculture c’est le FAUCHAGE de la première à la dernière gerbe d’un champ : la Faux, le Faux, la mort, etc. Les laboureurs prenant conscience de leur crime laissent sur pied quelques épis. Toujours paradoxale est cette situation car dans certaines régions les hommes s’empressent de faucher en premier l’offrande, et dans d’autres régions la dernière gerbe est évitée par tous les laboureurs ; parfois elle est portée en cortège à la ferme ; ailleurs elle est jetée dans le champ du voisin. Il y a donc ambivalence du sacré...

Chez les Bulgares les Serbes et chez les Russes le blé est nommé : la Barbe du Sauveur, de Saint Élie, ou de Saint Nicolas.
Les Péruviens croient que les plantes utiles sont animées par la force divine qui leur assure croissance et fertilité. Les Indonésiens connaissent un esprit du riz, puissance qui fait croitre et multiplier le riz.
Le blé ou les céréales représentent la Puissance et le Pouvoir, ainsi dans beaucoup de régions d’Europe, on menace de mort en plaisantant l’étranger qui s’approche du champ qu’on moissonne, ou de l’aire où est battu le blé. Dans certaines régions de l’Allemagne, l’étranger est ligoté par les moissonneurs et doit payer une amende pour regagner sa liberté ; et ça frise encore plus le drame :

Les hommes sont prêts,
Les faux sont courbées,
Le blé est grand et petit,
De faucher le monsieur il s’agit !

Il est probable que ce sont des réminiscences de rituels impliquant un sacrifice humain réel. Peut-être les Phrygiens de l’antiquité pratiquaient un sacrifice humain à l’occasion des récoltes ; d’après quelques indices ce sacrifice était également fréquent dans d’autres régions de l’Orient méditerranéen.
Les sacrifices humains en faveur des récoltes de maïs se pratiquaient chez les Aztèques du Mexique. Le sens des sacrifices humains se trouvent probablement dans la théorie archaïque de l’Agro-Lunaire de la régénération rythmique des force sacrées ; on le retrouve dans quelques contes de fées où une grotte contenant des trésors ne s’ouvre qu’à certaines saisons, ou à certaines conditions.
Le sacrifice de régénération est une « répétition » rituelle de la Création.

Dans la période Agro-Lunaire le culte et la technique forme le monde des morts : la Faucheuse. Les morts comme les graines sont enterrés et pénètrent dans la dimension chtonienne à eux seuls accessibles. Et paradoxalement l’Agriculture est par excellence une technique de fertilité se reproduisant en se multipliant (sauf avec Monsanto !) ; et les morts se régénèrent pour accéder à l’Après-Vie. Le lien entre les ancêtres, les récoltes et la sexualité était si étroit que les cultes funéraires, agraires se mélangent souvent en une confusion.
Une divinité de la fertilité chtonico-végétale devient aussi une divinité funéraire. Dans la Grèce archaïque les morts et les graines de céréales étaient mises dans des pots en terre cuite. On offrait des cierges aussi bien aux morts qu’aux divinités de la fertilité.
Jadis, la Saint Michel (29 septembre) était en même temps la fête des morts et de la moisson partout au Nord et au Centre de l’Europe.


Orgie - Origine

ORIGINE [ORINE / ORINAL] [RAIS]
Dans ORigine il y a OR, le ROI des Métaux !
OR : [ORIS] [ORIEN] : Soleil levant. [ORIN] Temps : Instant.
[ORINE] : Origine à ne pas confondre avec [ORINE] / URINE, l’eau des reins.

Bien-sûr les Orgies ou Bacchanales sont liées à Dionysos ou Bacchus (à Rome). Agro-Lunaire et Orgie participe du GROUPE et de la vie collective. Comme les semences perdent leur contour dans la grande fusion souterraine se désagrégeant et devenant AUTRE CHOSE (germination), les humains perdent leur individualité dans l’orgie, et se fondent en une seule unité vivante. Il n’y a plus ni forme ni loi... ni ego. On se rapproche de l’état primordial, de l’Eau primordiale ou Chaos, état qui correspond dans l’ordre cosmologique à « l’indifférenciation » chaotique avant l’apparition dans le monde spatio-temporel. Dans l’Orgie l’humain se réintègre dans une unité bio-cosmique, même si cette unité participe d’une involution ou régression provisoire de la personne à la semence. Dans un sens, l’Orgie transmue dans une condition de graine, à la fois agricole et horticole. L’abolition des normes, des limites et des individualités, l’expérience de tous les possibles équivaut au Point Focale, à la Stargate, pour donner une nouvelle plante. L’Orgie est une Stargate, un PASSAGE. Quand on meurt on dit bien CREVER, donc passer au travers de quelque chose, franchir le mur de la prison du spatio-temporel.
L’Orgie, comme l’immersion dans l’eau (baptême), sont une Stargate annulant momentanément la création ou forme pour mieux régénérer ensuite ou passer dans une autre dimension.
Toutes fête comportent la vocation orgiaque dans sa structure.

L’Orgie est donc une solution pour sortir et détruire le mondialisme actuel : ne plus travailler et cesser l’action du modèle Agriculture, donc rêver, délirer et faire des orgies, une fête dionysiaque surgiraient dans l’Instant des abîmes de l’humain-robot et se propageraient de proche en proche entraînant les banquiers et leurs hommes de paille les industriels; qui transformeraient l’Occident industriel en un asile de fous... donc d'éveillés.

Proche des mots Orgie et Origine :
- Orgerie : marché au blé.
- Orgeus, Orgouz : orgueilleux, altier, superbe.
- Organiser : jouer de l’orgue (l’air dans les tuyaux donne vie aux sons) ; rendre apte à la vie, de Organe.

- Original : origine, race, lignée ; Oriflamme indique l’appartenance à une Origine.
- Oreille : oreille.
- Orillier : Oreiller. Droit des orilliers, Droit ou présent que les jeunes gens exigeaient des nouveaux mariés.
- Orinal : vase de nuit.
- Orine : origine, race, lignée, d’où le Péché orinal (péché originel). Urine est du même thème.
- Orison : prière (oraison).
- Ormier : Or pur.
- Oro : Église, chapelle.
- Ort (horticulture) : jardin, verger, courtil, clos. Un Ort Lieu est un lieu sale, honteux.
- Ortalessies - Ortolailles : toute espèce d’herbes potagères, légumes.
- Ortel - Ortial : jardin, verger, courtil, clos.
- Ortelain - Ortholan - Ortollan : jardinier.
- Ortive : ce qui est cultivé en jardin ou verger.
(Glossaire de Du Cange)

L’HORIZON est du même thème que l’Origine et l’Orgie : Or-I-ZON, soit la zone de l’INSTANT avec le I du « Point c’est Tout ». La lettre Z symbolise non seulement le ronflement ou le sommeil dans les bandes dessinées, le va et vient du mouvement de la scie à main ; mais aussi la rapidité, la fréquence : éclatement, éclair, zigzag. L’Horizon est Point Focal. On parle de Zénith, de Zone, de Zodiaque.
Horizon = Icône (Terre russe). L’Horizon est porte étroite entre Ciel et Terre. L’horizon est la position du LIT : donc le FLUX, être au pieu, être dans son axe... Pieu pour crever quelque chose : être crevé c’est être fatigué pour se reposer afin de se régénérer pour entamer autre chose.

Avec la voie de l’Agriculture on ne rigole plus : il faut travailler à la sueur de son front ; on ne peut « gagner sa vie » qu’en travaillant, comme le bourreau travaille le condamné ou la femme travaille à l’accouchement. Voilà ce qu’à inculqué cette voie de l’Agriculture ; analogie calqué sur une soi-disante NORME : les compas-équerres que seront plus tard cette franc-maçonnerie spéculative de 1717 qui a salie les gestes primordiaux. Car la voie de l’Agriculture = l’ACTE, le POUVOIR, la VOLONTÉ. Il y a FORCE et VIOLENCE. Voilà pourquoi depuis plus de 10.000 ans il y a des guerres sans fin. L’acte et le rite ou coutume condamne à la violence et au désordre sans fin. Les mots Rite et Acte se confondent en mot : PRATIQUE.
Il y a une grande différence entre ensemencer un champ et planter des légumes et quelques arbres fruitiers et des fleurs dans un JARDIN ! La perte de l’Âge d’Or ou être chassé du Paradis ou Jardin est ce manquement d’avoir raté la voie de l’HORTICULTURE. Cependant dans les deux cas il s’agit d’échanges, de solidarité de l’humain avec la Nature. Mais dans le Jardin on a la qualité alors que dans le champ on a la quantité, d’où la course obsessionnelle à la croissance.

Avec ce choix de la voie de l’Agriculture, l’humain a pris conscience des céréales et les a vus comme en lui ! Ainsi il a imaginé que lui aussi pouvait se régénérer, renaître. Mais la même chose se passe dans un Jardin, et de façon plus intime : unité fondamentale de la vie organique. Je ne suis pas du tout d’accord quand Mircea Eliade, dans son Traité de l’Histoire des religions (chapitre : L’agriculture et les cultes de la fertilité), écrit que l’Agriculture a été essentielle pour « l’évolution de l’humanité » et que cela ne fut possible que par cette seule voie de découverte de l’Agriculture. Dans le Jardin comme dans le champ  se trouve la semence cachée donnant espoir du renouveau et de son retour à la vie (sauf chez l’entreprise du Diable : Monsanto). Eliade se reprend bizarrement quand il écrit que la vie a son origine dans la contemplation du monde végétal : « l’homme est pareil à la fleur des champs... ».


Pourtant Adam CULTIVAIT LE JARDIN : règne de l’empire végétal ou voie de l’Horticulture en RYTHME. Avec la voie de l’Agriculture règne depuis plus de 10.000 ans l’empire du béton et de la ville et de sa « Jérusalem céleste ». Alors on comprendra à quoi s’accrochent désespérément la judéo-franc-maçonnerie ! Maintenant, de Babylone la Grande, au béton et acier de nos cités, le Jardin ou Paradis perdu ou l’Âge d’Or est figuré par de chétifs jardins ouverts selon le bon vouloir de l’État. Seuls les Persans et les Japonais savent encore entretenir et respecter un peu ce Paradis perdu. Le monde n’est pas dans un champ de céréales mais dans UN JARDIN. Avec le Jardin l’être humain ne force pas la Nature, il ne la violente pas il l’APPRIVOISE, ce qui constitue la grande différence avec la violence de l’Agriculture. L’amour des Jardins est le thème central de la vision du monde iranien. On pourra comprendre ainsi qu’il soit un ennemi juré d’Israël et de son machin d’orgie bétonnée en « Jérusalem céleste ». Depuis la révolution de 1789 nous ne sommes plus que dans des guerres idéologiques. La Jérusalem céleste c’est le bétonnage de la Nature pour construire le « Royaume des Cieux sur Terre », en commençant par construire l’aéroport de Nantes (projet criminel d’aéroport du Grand Ouest), par exemple...


- Le champ de l’Agriculture, c’est le mondialisme et la norme et le bornage des zones et leur contrôle. C’est le domaine de l’action des cerveaux gauches ou qui sont le produit de leur mental.
- Le Jardin de l’Horticulture, c’est plein de petits paradis reliés par des sentiers avec plein de spontanéité, car plein de PORTES ÉTROITES ou PETITES STARGATES. C’est le domaine des spirituels, des insoumis, des rêveurs : les cerveaux droits. Dieu doit avoir son Trône dans un Jardin, et pas dans un champ ! Mais bien plus, c’est Dieu Lui-même qui est Jardin.
De toutes façons le cerveau dans son ensemble est un outil (Vaisseau) à la fois émetteur et récepteur, ou fécondant et fécondé.

Quoi de meilleur endroit que le Jardin pour observer le rythme des saisons. Un champ est ouvert aux quatre vents, alors que le mur du Jardin maintient les forces internes qui fleurissent ; ainsi on ne pénètre dans un Jardin que par la Stargate qui est le SEUIL DE LA PORTE.
Au Moyen-Âge ont « apprivoise » les arbres : abricotiers, bananiers, poiriers, pruniers, pommiers, limoniers, mûriers, orangers ; puis les légumes : artichaut, aubergine, colocase, épinard, carotte, fraise, melon, pastèque. La Jardin permet de varier l’alimentation par l’apport de fruits, souvent consommés cuits, des choux, oignons, aromates divers, de la salade. Le Jardin d’agrément, comme ceux de nos jours, est évidemment réservé au pouvoir, avec parcs et terrasses, pavillons, lacs, etc.

Au Moyen-Âge la voie de l’Agriculture bat son plein : nourriture et paysage vont ensemble. Aussi se mettent en place de nouvelles structures d’habitat et d’organisation des terroirs avec le développement des villages. C’est le moment où se développe une industrie rurale autour des symboles MOULINS ET FORGES, qui marquèrent l’organisation économique et technique du monde spatio-temporel jusqu’en plein 19è siècle. MOULINS = CÉRÉALES. Avec le couple Moulin-Forge il faut ajouter le couple Pain-Vin.

[En référence à : Traité d’histoire des religions, par Mircea Eliade]
 
 

Dernière mise à jour : 25-01-2013 00:08

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >