Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Nous, Terriens et Voyageurs
Nous, Terriens et Voyageurs Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 08-05-2014 10:03

Pages vues : 4816    

Favoris : 462

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
souffle.jpg
 
 
Nous, Terriens et Voyageurs
à la recherche de nos Racines.
Tu es toi et je suis moi,
sans plus et sans moins,
Tu as ton temps propre et j'ai mon temps propre,
Tu as ton intelligence et j'ai mon intelligence,
telle est l'Égalité de la Réalisation du Soi-Instant.
Si ce sont là des évidences,
il n'y a rien de plus difficile à réaliser,
parce que simplement ça réalise l'Instant.


Moïse ou la transcommunication sur le Mont Sinaï.
 
 
D’où provient notre Univers parmi d’Autres Univers ? Ce qui amène la question suivante : d’où provient la vie ou Mouvement ? suivit de : d’où provient cet être au mental nommé EGO (l’humain) ? Aujourd’hui il n’est plus possible de dire que cette création vient d’un patriarche névrosé et violent nommé « Yahvé ». Aucun dogme ou opinion, donc les religions, ne peut apporter une réponse valable : SATYAN NASTI PARO DHARMA (Il n’y a pas de RELIGION supérieure à la VÉRITÉ) comme l’enseigne cette devise des Maharadjas. Il en va de même pour la « Science » qui est aussi une opinion, comme par exemple l’opinion absurde de la vitesse de la lumière et ses « années lumière » ; cette idiotie d'année-lumière n'a aucun sens.
Personne ne sait qui de « Dieu » ou de notre ego a engendré l’autre ! Ce qui fait dire à Ramana Maharshi à l’entretien 264 que ni Dieu ni l’Humain n’ont été créé puisqu’ils se créèrent l’un et l’autre.

GLANDE PINÉALE : Je ne cherche pas JE TROUVÈRE, Je Trou-Ba-Dur.
 
 
Tout étant cycliques et rythmes, il est plus que possible que le clonage et trafique d’ADN, et sa connaissance, était pratiqué il y a des milliers ou millions d’années, mais pas par des Terriens, par des entités venus d’ailleurs, comme les Annunakis. C’est ainsi que l’humain à été, peut-être, façonné... par un « Potier », Khnoum : l’Ouvrier Potier qui brasse de ses DEUX MAINS, le Divin Potier des formes qui réveille Ptah en le travaillant avec ses 2 mains sur son tour de potier (involution, évolution).
Cela donnera à la vie ou à l’enfant sa « nature innée et ignée » ou Signature (ADN) ou son Ka, ou le point fixe qui assurera l’identité de cet être humain à travers tout son Devenir. Dès que le Ka a pris corps, il se développera le Moi Inek (ink), donc le soi avec le s minuscule (l'ego).

KHNOUM : Le Divin Potier d’Éléphantine symbolisé par un Bélier, rapport au signe du Zodiaque, Printemps, fécondation, renouveau (Igné-inné). Le Neter (Principe) des conjonctions. Dieu d’Éléphantine, il est le feu du désir créateur. Il unifie le courant mâle et le courant femelle. Il s’est créé de lui-même et a fabriqué la Substance qui est en lui, grâce à la connaissance et à l’application du Noun (Instant). Il brasse, modèle, ouvre/œuvre avec ses deux bras.
Étant le Logo-Verbe : la Divinité Manifestée chez tous les peuples, traduction-manifestation de la Pensée-Cause, à jamais cachée, Khnoum ne peut œuvrer que dans les deux sens.
(Attention, le mot « Substance » a un sens double : perceptible et imperceptible ; la substance peut être matérielle, psychique et spirituelle).
Tout le monde connaît l’importance de l’ARGILE comme catalyseur pour les processus de combinaison des acides nucléiques : ADN, ARN. Ce qui conforte le grand savoir de celui qui écrivit sous le nom de Cyprian Piccolpassi Durantoys : Les trois Livres de l’Art du Potier. Ce Cyprian savait parfaitement de quoi il retournait, surtout en parlant de « Cheval » (il précède son nom de « Cavalier »), parce que le mot « Potier » n’est pas du tout une métaphore !!! L’ARGILE C’EST L’ADN, celui des hominidés déjà présent sur la Terre.

Espace ou notion de se « retirer quelque part » : Pour se retirer, il faut quitter un lieu pour aller dans un autre. Ni l’un ni l’autre ne sont en dehors du Soi. Toute chose étant le Soi, se retirer est impossible et n’a aucun sens » (Ramana Maharshi, entretien 42), ce qui correspond aux « échanges d’espaces ou de volumes » de Savinien de Cyrano de Bergerac, dans Fragments de physiques.
Ainsi temps et espace ne sont que des opinions du mental, et  pour le Soi Réel et son Réalisé, qui est au-delà du mental, du temps et de l’espace, la distance ne compte pas, comme le dit Ramana Maharshi à l’entretien 69.
Parallèlement à cet entretien 42, l’entretien 20 dit la même chose : « Réfléchissez à ce qui doit être perdu. Y a-t-il quelque chose à perdre ? Ce qui importe vraiment, c’est seulement ce qui est naturel. Car c’est éternel et ne peut faire l’objet d’une expérience [pas de but à atteindre]. Ce qui est né doit mourir. Ce qui est acquis doit être perdu. Êtes-vous né ? Vous existez depuis toujours. Le Soi ne peut jamais être perdu ».

Le Bible, selon le pouvoir des Mérovingiens et des Carlovingiens, une famille de Galilée défini la Bible telle que nous la connaissons, selon l’opinion des Palestiniens, des Samaritains, des Babyloniens.

La BIBLE : CE N’EST QUE DE L’OPINION
passant d’un langage parlé à un langage écrit. Langage parlé dont nous ne savons absolument rien. À l’époque où surviennent les principaux évènements bibliques, la langue hébreu n’existait pas encore ! Moïse, s’il exista, ne parlait pas hébreu, et n’était probablement « monothéiste ». Dans le désert, suivant l’exode, on ne parlait pas hébreu, on admet que ce n’était qu’une sorte de langage sémite, ou mieux : une sorte d’Amorite dérivant vers une sorte d’Araméen. puis l’hébreu prit forme à partir du phénicien. Ainsi on ne sait absolument rien des origines de cette bible, surtout les Kabbalistes prétendant savoir ceci ou cela.
RAPPEL : se souvenir que ce qui vient des Sémites est du travail du chapeau, donc un grand fonctionnement du mental !

Élohim : traduit dans la Bible par « Souffle » ou « Esprit » de Dieu. Souffle ou Vent, donc toutes choses qui volent. Élohim, de EL ou AL le Soleil. Le Souffle, de sofle, qui donnera la sophia (la sagesse). Voir le dessin en haut de page indiquant le Souffle, RUACH, mot d’origine sumérienne, ce qui donnera le RUACH des Hébreux. mais impossible de trouver l’étymologie exacte de ce mot. Ce mot peut aussi signifier naviguer sur l’Eau, l’Eau étant évidemment l’espace, mais peut aussi signifier le mental : l’Eau c’est l’ONDE, la VIBRATION !!! Et aussi l’INFINI ou ÉTERNITÉ.
Il paraît, d’après la vidéo ci-dessous, que le Vatican à traduit le Ruach par « Vaisseau spatial » (Navus sideralis), et « Astronaute » (æreus viator).

ÉLOHIM : également Alhim, ce mot étant écrit différemment. Godfrey Higgins, qui a beaucoup écrit sur sa signification, l’orthographie toujours Aleim. Les lettres hébraïques sont aleph, lamed, hé, yod, mem et sont numériquement 1, 30, 5, 10, 40 = 86. Ce mot paraît être le pluriel du nom féminin Eloah, ALH, formé en ajoutant la forme ordinaire plurielle IM, une désinence masculine, et par conséquent le tout semble impliquer les essences émises, actives et passives. En tant que titre, on le rattache à « Binah » la Mère Céleste, comme est aussi rattaché le titre plus complet I H V H, ALHIM, Jehovah Elohim. Comme Binah conduit aux sept émanations qui vont suivre, ainsi « Elohim » a été dit représenter un pouvoir septuple de divinité. (w.w.w.). (Glossaire théosophique, de H.P. Blavatsky)

Autrefois sur Terre il n’y avait qu’un seul continent : la Pangée (de Pan : le Tout), ce qui veut dire qu’il y avait un maximum d’eau ! C’est peut-être pour cela qu’au tout début de la Bible il est écrit : « Dieu au commencement créa les Cieux et la Terre » ; de même qu’il écrit que le Ruach ou Esprit (Élohim) planait sur les Eaux.

J’ai déjà écrit à propos de cette phrase de la Bible : « Dieu créé l’Homme À SON IMAGE », ce qui entraîne le concept de la Trinité (page : Nouvel Ordre Mondial contre le Divin). Mais concrètement QUI EST CE PÈRE ? Si on rejette le concept de l’Instant, qui est aussi du domaine du mental ? Comme le Vide ? Mais nous sommes fait « à Sa ressemblance », donc avec quelque chose qui contient l’image des Élohim. On a donc déjà la division entre le Père (Élohim) et le Fils (les futurs humains, ou ceux qui le deviendront grâce au « Père »). C’est-à-dire qu’il y a division ou SÉPARATION, ce qui évoque tout de suite l’image de l’ADN ; « prendre l’image de quelqu’un » c’est prendre sa SIGNATURE, son ADN, comme le REFLET dans le miroir.

Parler de Dieu ou des Dieux est toujours une création du mental, comme répété ici sur le site de nombreuses fois. C’est d’ailleurs illustré par la série télé Stargate SG1 et ses « faux Dieux » tyranniques parce qu’ils « possédaient la technique ». Ainsi l’opinion d’un Dieu unique est encore et toujours de l’opinion, ou le point de vue d’un groupe de personnes qui n’a pas à imposer aux autres son opinion, sinon on tombe dans l’esclavage où le peuple élu sera les dominants et les peuples non élus les dominés !!!

La planète Terre pourrait bien être le jouet et le jeu des Élohim ou extraterrestres ayant besoin de « compagnie » ou de serviteurs, et ainsi façonnants à partir d’animaux déjà en place sur Terre des semblants d’humains, puis après des ratés, façonnants des humains plus évolués tels que nous sommes aujourd’hui. Ainsi, comme tout est dans le mental, les ou l’Elohim, n’est qu’un REFLET créant un autre REFLET... DIEU = MIROIR : A-B devient B-A, avec entre les deux le Point Focal ou Trou noir ; Dieu ou Tautologie, comme une musique qui est un langage que rien n'éclaire de l'extérieur et qui si on l'interroge sur sa signification ne pourra que répéter son propre son, son propre nom.
Bref, les Enki et autres Annunakis s’envoyèrent en l’air à fabriquer moult humains à partir d’eux-mêmes ou de leur chef (Enki pour commencer), afin d’en faire des ouvriers ou esclaves. Les Sumériens consignèrent tout ça dans leurs tablettes, parce qu’ils n’en avaient rien à foutre de la fabrication d’une éventuelle religion, ils n’ont jamais construit un seul temple ; et savaient que les « extraterrestres » Enki & Co n’étaient pas des Dieux. Les Sumériens racontaient tout avec une grande précision des ratés et réussites des Annunakis, comparé à l’opinion sur le monothéisme qui fut ensuite inséré dans la Bible.
Les Annunakis eurent nombre de ratés : comparez avec les récentes expériences de clonage avec la brebis Dolly.
Donc à un moment donné les Annunakis ont essayé avec le sang de l’un de leurs deux grands chefs. Cela a donne une autre imperfection humanoïde. Bref, les « modeleurs » ou « potiers » de l’humain subirent de très nombreux échecs.

Pour revenir sur la fameuse Chute ou éjection du Paradis, comment un Dieu peut-il se permettre de « chasser » quelqu’un comme un malpropre ? Comme dit dans lé vidéo ci-dessous, cela ne devait être qu’un constat : « Vous avez choisit cela, et bien maintenant assumez, fonctionnez ! vous en connaissez la cause, maintenant allez et venez comme bon vous semble », en d’autres mots, les Annunakis disent à leur production : « Vous êtes maintenant devenus indépendants de nous, les façonniers de l’humanité, les Annunakis ». À ce stade, l’humanité est devenu autonome, pour le meilleur mais surtout pour le pire, à cause du mental offert aux humains, et ils durent se démerder pour leur nourriture, qui avant la Chute leur était probablement offerte gratis. C’est comme ça qu’on tomba dans la thermodynamique : Adam dut « travailler à la sueur de son front », soit devenir un salarié, et Eve enfanter « dans la douleur » (la théorie du genre c'est pour plus tard avec les capitalo-socialistes...).
Le Paradis c’était le « Jardin des Dieux » (Annunaki). À l’extérieur, les « mis dehors » pouvaient éprouver une mal-à-dit : un certain mal-aise, puisque il fallait bosser parce que les Annunakis avaient gardés jalousement pour eux leur technologie. Pourquoi ne pas l’avoir offert aussi au humains ? Et comment les Annunakis ont-ils créés des humains à peau noire, jaune, un peu rouge ?? Bref, à ce stade, il n’est jamais question de « morale » à la judéo-franc-maçons ; ni le Bien-Mal ou le Gentil-méchant si enfantin et moralisateur qui engendrera tant de guerres dans fin. Donc logiquement, les descendants humains : nous tous, ne devrions pas subirent les conséquences de la Chute, avec le fameux business du « rachat des péchés » (d’Adam et Ève).

RÉSUMÉ :
tout ceci implique deux groupes : celui des extraterrestres (en bien ou en mal), celui des humains (en bien ou en mal). Dans les deux cas il s’agit TOUJOURS DE LA NATURE, car extraterrestres ou intraterrestres, c’est toujours le Mouvement, la Vie, donc la Nature. De plus se souvenir que TOUT EST DANS LE MENTAL : Dieu ou non, extraterrestres ou non ! Dieu créa l’Homme et l’Homme créa Dieu, mais comme dit Ramana Maharshi à l’essentiel entretien 264, en réalité, ni Dieu ni l’Homme ne furent créés.
Quand le Moïse, non monothéiste, rencontre un type bizarre sur la Montagne Sinaï, le type lui donne son identité : Je suis celui qui suis, ou : Je suis qui Je suis ; mais il existe maintes autres formules possibles... et à l’infini... répondant toutes à la TAUTOLOGIE : le MIROIR. La TAUTOLOGIE EST LA RICHESSE À L’INFINI, à cause de l’énergie nous forçant à revenir sans cesse à l’INSTANT ou ÉVIDENCE, si désagréable que l’Instant ou évidence puisse être, et l’Instant étant PAN crée trop souvent la PANIQUE si on ne sait pas « manœuvrer ».

ÉVIDENCE : c’est notre Stargate, notre Trou noir : du latin evidentia, de videre (voir), comme le Trou-Vère ou Troubadour : Trou-Ba-dur, le trou noir du Ba (Ba ou le Souffle animateur comme Enki sur son Vaisseau spatial. Dans l’être humain les Annunakis auraient mis le Ba, qui se trouve donc à la fois universel et particulier, comme le soi reposant sur le Soi, fabriqués par les Annunakis, à leur image, les « Dieux » ont aussi des Ba, ou Baïs. Le Ba en Égypte est représenté par une sorte de Cigogne, le Ba est complémentaire avec le Ka, et l’ANK, et l’Ombre).

Rien de plus difficile que de cerner l’évidence, car on est toujours dans le confort de mettre de la distance entre la cause et l’effet, ou de vivre sous le joug de cette loi impitoyable. Rien de si rapide que l’INSTANT OU RÉEL, lequel réclame pour être perçu et vécu, une grande préparation, qui pourtant nous est innée, l’Instant est nous, et est-ce la conséquence de la Chute ? je ne crois pas comme déjà écrit plusieurs fois sur le site ; mais nous avons perdu ce qui et inné chez nous : la SIMPLICITÉ, ce qui est si proche et innée, et qui est pour cette raison incroyablement difficile à vivre.

L’évidence est ce qu’il y a de plus difficile à contempler : on est face à un EFFET LARSEN et c’est très désagréable, la même chose, en pire, se produit quand une caméra vidéo film l’écran du moniteur (schéma ci-dessous), l’image du cadre du moniteur se prolonge quasiment à l’infini, avec accrochage d’entités relevant des pratiques de transcommunication et de l’Après Vie, expériences dangereuses et non innocentes. Donc NE JAMAIS braquer de caméra vidéo sur un moniteur vidéo (tube cathodique), sauf si on y est préparé mentalement... Autre vidéo émouvante sur la transcommunication. Site des Sceptiques du Québec.

Le mot YAHVÉ : Je suis ce je suis, traduit bien une Tautologie, un TROU NOIR ou une Stargate en quelque sorte. « Se souvenir de Yahvé » c’est simplement réaliser l’Instant ou Soi selon l’interprétation de Moïse, à l’époque ou l’hébreu n’existait pas encore. Mais alors que veut dire YAHVÉ et en quelle langue ? Moïse frayant avec les Égyptiens et étant initiés par ces gens, parlait la langue égyptienne de l’époque, et peut-être l’Aramite. On ignore comment le mot Yahvé était prononcé, d’où la recherche du Graal des judéo-francs-maçons de retrouver la bonne prononciation. Donc on ignore sa signification, mais Ramana Maharshi explique que le mot Yahvé se rapproche le plus du « Je suis ce je suis ».
Il est évident que la religion découlant de Moïse est MATÉRIALISTE, POLITIQUE, de par ses Commandements premières moutures de nos actuels « Droits de l’Homme » de 1789 à 1948. Le Judaïsme est avant tout POLITIQUE, et le Christianisme qui suivra fera de même, comme l’écrit bien Grasset d’Orcet dans le volume 1 de : Œuvres décryptées, chapitre : Le cinquième Livre de Pantagruel, le judéo-christianisme sont des religions essentiellement politiques et militaires qui donneront l’Europe et aujourd’hui son empire occidental qui bouffe tout.

Si vous rencontrez Dieu, vous lui demander, comme la police de chez nous, son identité ? Ou pour « faire connaissance » ? Pour faire Ami-ami ? ; AMI : pas de moitié (a-mi ou privation du mi), donc âme-I ou âme dans l’Unité, soit DANS TOUTES LES ÂMES. Ne pas confondre avec le Mi-roir : moitié de voir (roier, en vieux français, de Ruarirus, selon le Glossaire de Du Cange) ; L'humain à l'image de Dieu est donc le reflet de Dieu dans un miroir, soit une moitié de Dieu (voir plus bas la transcommunication par caméra vidéo).
La raison pour laquelle Yahvé doit toujours se « nommer », s’identifier, est compréhensible s’il représente bien l’Instant, mais alors il n’a point besoin de se nommer, c’est idiot, et correspond à une chose extérieur !!! Ou ce n’est qu’un extraterrestre ou Élohim parmi d’autres Élohim, et alors il doit présenter son CODE (son ADN au besoin). Ainsi Yahvé n’est qu’un « petit Dieu de tribus » comme écrivait H.P. Blavatsky. Cependant Moïse veut des preuves pour rapporter à son peuple, qui doit suivre cet Élohim, et pas les autres, et je dois me (Moïse) convaincre moi-même. Ainsi on ne peut absolument pas considérer Yahvé comme Dieu unique si on envisage ce Yahvé comme un Élohim parmi tant d’autres restés sur Terre. Donc Yahvé est un chef comme n’importe quel chef, un Superman parmi d’autres Supermen.
Pour moi, Moïse est le responsable de la Chute : il y a DIVISION DU BIEN ET DU MAL À TRAVERS LES COMMANDEMENTS OU « Mode d’emploi politique » à l’adresse de son peuple ($), et cela à travers, peut-être l’effet Larsen (voir plus bas) laissant transparaître une forme d’entité d’outre tombe. Ne pas oublier que Moïse était considéré comme un Magicien, donc un illusionniste. Là où ça se corse et devient dramatique pour le Yahvé c’est quand il est cancérisé par le pouvoir par l'emploi du mot « gloire », typique de ce cancer. Dire : « À la gloire de Dieu » est une insulte, un blasphème qui évoque encore ce cancer du pouvoir : la puissance, le rendement de la thermodynamique, le winner, le bien, etc., bref, LA DUALITÉ BIEN-MAL ; surtout si l’humain exige la démonstration de la « puissance de Dieu » !!!
La puissance de Yahvé ? Le vaisseau de Yahvé ? Sa gloire, le danger que constitue son vaisseau si on s’en approche trop près ? Donc « sa gloire » peut tuer ! Surtout Moïse, mais pas son peuple qui est resté en bas de la montagne. mais alors, ce Dieu n’est pas capable de contrôler son vaisseau, c’est un piètre navigateur de l’espace, même pas un commandant James T. Kirk de l’Enterprise ! Le Yahvé dit en gros que si son vaisseau est trop près il ne peut pas le contrôler. Ainsi « la gloire de Dieu » tue, mais en se planquant derrière un rocher on s’en protège ! (voir l’explication dans la Bible à l’endroit où Moïse subit une brûlure et devait porter un voile pour se protéger du Soleil à cause de son « coup de Soleil », ou plutôt « coup de vaisseau »). Le moteur du vaisseau de Yahvé était peut-être à plasma. Si le vaisseau émettait des radiations nucléaires, Moïse serait mort. Le plasma émet des micro-ondes, comme nos fours dans les cuisines.
Dans la Bible il est écrit que le peuple doit rentrer dans ses habitations à certains moments, quand le Yahvé arrive avec son vaisseau, sous peine d’être tué comme une viande dans un four micro-ondes. Les deux fils d’Aaron seront brûlés aux micro-ondes. la Bible dit qu’ils sont morts parce qu’ils avaient fait une chose que personne n’avait demandé...
Yahvé étant une Tautologie, dans son « EFFET LARSEN » ou de transcommunication vidéo (schéma ci-dessous), il est fort possible QU’IL S’Y CACHE UNE ENTITÉ OU FORME QUELCONQUE EXTRATERRESTRE (ÉLOHIM) apparaissant sur le mont Sinaï et se déclarant « Yahvé » ou « Je suis ce Je suis ». Un effet Larsen cancérisé par le pouvoir : la conquête de territoires, notamment ceux occupés par les fameux Païens du pays de Canaan.

 
larsen_video_schreiber_tautolo414.jpg
 
En fait, le mot Yahvé est une énième conception du mental ! Ça ne veut rien dire à une population vivant en autarcie dans une lointaine forêt ! C’est là où je ne suis pas d’accord avec la signification que Ramana Maharshi donne du mot « Yahvé » : C’EST SON INTERPRÉTATION, et rien de plus (voir plus haut les deux branches d’interprétation possible du mot Yahvé).
Le Yahvé ou Élohim de service demandait à ses esclaves de faire du feu, de brûler des choses, afin que le fumée lui arrive jusqu’aux narines : Yahvé devait renifler cette puanteur : l’Holocauste ou sacrifice d’un animal (chair et graisse). Dans la Bible il est souvent question d’odeurs ou d’arômes « appréciées par l’Élohim ou Yahvé » ; une ODEUR APAISANTE, SÉDATIVE POUR L’ÉLOHIM. Pourquoi un extraterrestre veut-il sentir la puanteur de la viande brûlée des holocaustes ? Il est certain que le Yahvé passe pour un violent, un jaloux ! Ce qui n’est pas le comportement d’un Dieu ! Toujours est-il qu’une société actuelle a fabriqué le « Parfum de la viande brulée », afin de l’introduire dans les combinaisons des astronautes quand ils plongent dans l’eau pour s’exercer en l’absence de gravité. On met ce parfum car les astronautes doivent s’habituer à sentir cette odeur de viande brûlée, car ce serait une odeur qu’on retrouve dans l’espace (le mental) ; c’est ce que disent surtout les astronautes qui sont amenés à sortir de leur vaisseau : une très forte odeur de viande brûlée. Le physicien Vedruccio dit que dans l’espace la desquamation de l’épiderme augmente ; quand on bouge dans une combinaison il y a friction et des cellules s’en vont. Et quand ils retournent dans le vaisseau et enlèvent leur combinaison, des cellules flottent en l’air en l’absence de gravité et entrent en contact avec l’atmosphère artificielle du vaisseau et s’oxydent, ce qui produit une odeur de viande brûlée. Ainsi, chaque fois que des humains brûlaient de la viande, les Annunakis (Élohims) se jetaient sur la viande comme des mouches attirés par l’odeur.
Des études ont été faites sur la transformation des substances que l’on fait grillées, elles montrent la même structure moléculaire que les endorphines, les hormones qui apaisent, soit ce que sécrète la Glande Pituitaire (en liaison avec la Glande Pinéale), le tout provoquant une hyper activation de la Conscience avec l’aide du composant nommé actuellement SÉROTONINE. La Glande Pinéale est une mini-usine à composés hautement psychoactifs dont le réveil permet de tendre vers l’approche de la Réalisation du Soi-Instant, notre état naturel, donc comme celui des Annunakis. Alors il n’est plus étonnant que les Annunakis appréciaient plus les viandes grillés de moutons d’Abel que les haricots verts de Caïn !!!

L’ACCORD GLANDE PINÉALE ET GLANDE PITUITAIRE FAIT PLANER  ! Dieu s'envoie en l'air, il s'éclate avec l'Holocauste !

Donc la Bible est dans ses grandes parties grandement matérialiste, pas besoin d’étude pour en prendre conscience ! Quand l’Élohim ou Yahvé demande une cuisine à base de trois légumes et de coquille de mollusque, qui doit être brûlée, c’est utilisé comme médecine pour réguler la respiration (crises d’angoisse et d’asthme). La Bible est donc un bon livre de cuisine, entre autres... Il faut avant tout en croire les Sumériens.

Caïn suivait la Voie de l’Horticulture (une CERTAINE sédentarité) ; Abel, le préféré du Yahvé suivait la Voie de l’Agriculture en un semi nomadisme. Caïen = les légumes ; Abel = les moutons et céréales.

Quant aux fameux Commandements base du Judaïsme, évidemment ceux de l’origine ne sont pas ceux qu’on nous rabâche ! Soit la fameuse division entre « peuple élu » et peuples non élus, donc une ALLIANCE, un CONTRAT de l’Élohim avec ses tribus. C’EST L’AMPLIFICATION DES DIVISIONS ET DU BIEN ET DU MAL. Et en résumé, ces Commandements sont uniquement matérialistes, aucune sagesse là-dedans, aucune élévation. C’est tout au plus un manuel d’éducation à la mode égyptienne comme on en trouvait en ce temps là, et qui était destiné à l’éducation des jeunes de familles riches, ou comment se comporter en société.

CONCLUSION :
SE RAPPELER QUE TOUT EST DANS LE MENTAL, l’espace, les étoiles et tout le reste. Le Judaïsme N’EST PAS UNE RELIGION, c’est une POLITIQUE ou manière de se conduire en société, rien dans la Bible ne suggère même l’Après Vie, il faut lire le Livre de Sortir au Jour des Anciens Égyptiens pour cela. Dans la Bible les Élohim ou cette catégorie d’extraterrestres de cette époque n’étaient intéressés que par le matérialisme, leur monde spatio-temporel, par la vie AVANT la mort ; alors que les Anciens Égyptiens tout au long de leur vie terrestre n’étaient intéressés que par l’APRÈS VIE. C’est fondamental. On peut en conclure que les Élohims n’avaient pas de conception du divin, ils ne maîtrisaient qu’un certain registre d’une certaine technologie venant de leur « coin de l’espace ». La Bible dit que les Élohims vivaient longtemps (mille ans minimum) mais mourraient, donc ils ne savaient pas ce qu’est la seule réalité possible : l’éternité ou Instant.
Voir aussi la page sur l’ARCHE D’ALLIANCE, ce poste émetteur-récepteur digne de Stargate SG1 et sa technologie à base d’électronique à Cristaux. Tout étant dans le mental, et cyclique, une poste émetteur et récepteur pouvait très bien être conçut il y a plus de 3000 ans. Voir aussi le « vaisseau » ou char d’Ézéchiel... les Vimanas de l’Inde...
Enfin, Jésus (Je-suis) ou le Christ, est un symbole pour exprimer la réalisation de l’Instant, même si un certain Jésus de Nazareth a existé, et était probablement un Réalisé.


 
 
 
Musique ou son et forme : tout est dans le mental et en corrélation avec la vidéo ci-dessus sur le sens du contenu de la Bible : le reflet de l’opinion d’un certain groupe d’individus traduisant le son de la langue parlée en formes de la langue écrite, une tout autre « musique ».
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 08-05-2014 11:25

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >