Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Dualité Mémorisation : met I à mort
Dualité Mémorisation : met I à mort Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 05-05-2016 21:58

Pages vues : 2791    

Favoris : 363

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Islam, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
logo_as_seen_ontv.png
 
 
Dualité Mémorisation : met I à mort
met le Point sur le I,
le Point c’est Tout à mort.
La Ré-action face à l’action
Le binaire face à l’Unité :
il y a Mémorisation qui proJET


Les dits-fameurs ou raconteurs de fameuses histoires.


SOUS L’ARBITRAGE DE LA GUILLOTINE, OUTIL DE LA TYRANNIE DE L’OPINION.
 
 
CONSTRUIRE L’HOMME NOUVEAU : DEPUIS 1789 ET SES « DROITS DE L’HOMME », ON TUE QUELQU’UN PARCE QU’IL EST NÉ ; ON DÉTRUIT LA CIVILISATION EXISTANTE POUR EN CRÉER UNE NOUVELLE = « NOUVEAU, VU À LA TÉLÉ ! ».

Cher Monsieur vous reprendrez bien un verre de « Bon Républicain » cuvée Robespierre !

Pro-JET : dualité du JET, de la Mémorisation qui stocke un autre JET que le JEt ; un JET et pas un IESTRE (le J naît du I). Mémoriser ou l’installation dans l’OB-jet qui est pris pour le SU-jet mais en rallongeant (TRA-jet) ! Cela va donner l’HISTOIRE ET SA CHRONOLOGIE TUEUSE.
La Tabula rasa est une singerie de mise à mort de la Mémorisation, de la filiation, en voulant effacer le « passé » pour repartir à zéro et construire une « nouvelle » mémoire comme le faisait Ewen Cameron.
 
Histoire voisine avec RE-Nommée. Raconter des FABLES, des remèdes de bonne fame (de fameux), que justement les Re-nommése ont di-famé en re-nommant en femme, se conduisant ainsi comme des machos.

Les plus célèbres di-fameurs de l’époque de l’après Renaissance sont les républicains qui crient « À l’assassin ! » en voyant les Vendéens.
Ces mêmes di-fameurs anti-christiques, anti-Instant, qui de nos jours parlent de « terroriste », de « dévergpndé », de « délinquant », de « dé-viés », de « dé-générés ». Ces di-viseurs qui continuent impunément de per-sécuter : pour suivre et couper (les têtes des Vendéens !).
Le Réalisé, l’Adepte est nommé « hérétique » par ces mêmes di-fameurs ou raconteurs d’histoires tels les Hébreux-Juifs. Nous sommes encore dans le règne de l’opinion.

Jules Michelet était un di-fameur : « Cette terre [la Vendée], si habilement stérilisée, ne porte plus que de « bons sujets ». DI-FAMEUR = OPINION. Un autre di-fameur, le judéo-maçon spéculatif Alphonse Aulard écrit que « la république fut alors poignardée dans le dos par la Vendée, tandis que l’étranger et les émigrés frappaient par devant. […] Ce sont ces prêtres qui attisent les colères, président aux actes de guerres et aux premiers massacres des républicains ». Et en voiture judéo-maçonnique spécuative pour la poursuite de l’anti-christique !
Le judéo-maçon applique le système de Michelet : la république est poignardée dans le dos, le complot est royaliste et international, nécessité de la Terreur justifiée par la victoire et par une paysannerie révoltée au nom de la foi catholique et du refus de la conscription, les gens sont fanatisés par les « imams » de l’époque : les prêtres, et les premiers massacres c’est à cause des prêtres. C’est le « Circulez ya rien à voir ! ». Tel est le système, la fabulation racontée par le judéo-maçon et travailleur du chapeau Alphonse Aulard, fer de lance des républicanistes et bouffeurs de curés du début du 20è siècle.

De novembre 1918 à mars 1919, la Ligue des droits de l’homme, sur la demande des socialistes russes, mena une enquête sur la « terreur rouge » instaurée officiellement par les Juifs bolcheviques de Russie depuis le 5 septembre 1918. Alphonse Aulard fut auditionné puisqu’il était membre de cette Ligue droit de l’hommiste comme tout bon judéo-maçon spéculatif cancérisé par le pouvoir. Évidemment Aulard était très enthousiaste des Juifs bolcheviques, et il ne se gêna pas pour comparer le coup d’État de 1789 à la révolution des Juifs bolcheviques :

« Je ne sais pas ce qui se passe [en Russie], mais je suis frappé que dans notre Révolution française nous avons eu comme vous [les Soviets] à repousser une intervention armée, nous avons eu des émigrés comme vous. Je me demande alors si ce n’est pas tout cela qui a donné à notre Révolution le caractère très violent qu’elle a eu. Si, en ce temps-là, la réaction n’avait pas décidé et pratiqué l’intervention que vous savez, nous n’aurions peut-être pas versé le sang ou nous en aurions peu versé. C’est parce qu’on a voulu empêcher la Révolution française de se développer qu’elle a tout brisé [Tabula rasa] ».
Pour Aulard qui a tout de même la Vendée dans sa mémoire, il y a une « minorité qui terrorise la Russie, je comprend, ici, ceci : la Russie est en révolution ». Alphonse Aulard est ce qu’on appelle « un historien d’opinion », la plus mauvaise engeance de cette profession.

Un autre historien, Albert Mathiez, tombe encore dans le piège à la Michelet quand il écrit « L’insurrection royaliste de la Vendée avait déjà obligée la Convention à faire un grand pas vers la Terreur, c’est-à-dire vers la dictature du pouvoir central et la suppression des libertés ». Bien-sûr que c’est à cause de la suppression des libertés, surtout d’être croyant et l’imposition de la tyrannie de l’opinion et de ses droits de l’homme qui provoqua le soulèvement de la Vendée. Il ne faut pas inverser comme le font tous ses di-fameurs. Pour Mathiez si les républicains frappaient c’était pour se protéger. « Il défendaient du même coup leur patrie ». Étrange patrie qui se met à dos 60 départements !

Grâce à tous ces di-fameurs 117.000 morts sont transformés en 6000 morts (1), le génocide devient un « malheureux massacre » ; et ça va se transformer en mémoricide jusqu’à nos jours. Si on ose, on peut même parler de « négationnisme républicain ».
Saint-Just est un maître en Tabula rasa quand il dit dans ses discours des 26 février et 3 mars 1794, que la Terreur prenait un caractère imprévu et grandiose. Il ne s’agissait plus de comprimer momentanément par la force un parti hostile. Il s’agissait de le déposséder à tout jamais, de l’anéantir dans ses moyens d’existence et d’élever à la vie sociale, au moyen de ses dépouilles, la classe des éternels déshérités. Pour Saint-Just il s’agissait de faire durer la dictature révolutionnaire [la Terreur] aussi longtemps qu’il faudrait pour fonder la République dans les faits par cette immense expropriation nouvelle [Tabula rasa] et dans les âmes par le moyen des institutions civiles. La Terreur n’avait plus honte d’elle-même. Elle devenait un régime, le rouge creuset où s’élaborait la démocratie future sur les ruines accumulés de tout ce qui tenait à l’ancien ordre.
Si ce n’est pas le principe de la Tabula rasa, qu’est-ce que c’est ? C’est en tous cas typiquement LE CHAOS HUMAIN.

Pour les di-fameurs ou historiens de la république, dans leur bataille entrant dans le principe de l’opinion, l’extermination des Vendéens était nécessaire pour préserver la république. Nous sommes bien dans la définition de la DICTATURE : une opinion d’oligarchie qui impose à l’ensemble (que je traduis aussi par « chefferie », qui donnera TOUJOURS naissance à des violences, ce que savaient déjà nos Anciens il y a plus de 10.000 ans.

Un autre grand di-fameur tendance marxiste fut Jean Jaurès, qui lui aussi justifia la Terreur. Sur cette base socialiste les néo-robespierristes socialistes ont élaboré leur propre opinion afin de mettre en résonance la révolution française ou coup d’État de 1789 et la révolution russe de 1917.

Comme sous la Convention et les Saint-Just, Lénine violera les droits d’auteurs car il copiera la dualité « les bons citoyens », et les « mauvais », comme de nos jours avec le phénomène, la fame terroriste. Jean Jaurès et tous révolutionnaires feront de même ; ne pouvant cacher les terroristes jacobins, les psychotiques sans-culottes, Jaurès intitule un paragraphe : « Le terrorisme vendéen » ! Jaurès oppose « le bon terrorisme destiné à sauver la révolution » et celui qui relève de la nature mauvaise des Vendéens.
Pour Jaurès il y a massacre et massacre !!! Jaurès oublie que les « bourgeois révolutionnaires » (donc les habitants des bourgs ou citoyens) avaient acquis à bas prix les biens de l’Église et qu’en tant que citoyens ils méprisaient profondément les habitants des campagnes : les PAÏENS OU PAYSANS.

L’héritier le plus fidèle du psychotique Jean Jaurès (la psychose est contagieuse) fut Georges Lefebvre, qui ne dit pas un mot sur la résistance de la Vendée, mais qui insiste sur le pillage des villes par les Paysans, comme si les armées de tous temps ne pillaient pas, à commencer par les armées du républicanisme ; à croire que pour Lefebvre les républicains étaient des saints ! Il embraye aussi sur la théorie du complot anglais contre la France de 1793, évidemment au conditionnel car aucune preuve d’un prétendu complot anglais.
Lefevbre chante sa rengaine du régime républicain et de sa Terreur contre les méchants Vendéens qui « empêchent la liberté » de s’établir. À propos de cette rangaine, l’un des compositeurs, sinon le seul, SERA SAINT-JUST.

SAINT-JUST, UN PARFAIT IGNORANT.
Il donne la définition parfaite de la TABULA RASA qu’appliqueront ensuite tous les révolutionnaires de Staline à Pol Pot : EXTERMINER LES GENS DU PASSÉ car ils sont inassimilables dans la nouvelle société, que Saint-Just le républicanisme avait inventé « le bonheur idée neuve », comme si les Anciens n’avaient jamais connus ça ! Et pour Staline avant lui et Lénine et leurs Juifs bolcheviques ils venaient d’inventer « l’avenir radieux » (le DORG), d’ailleurs qui se symbolise par l’étoile socialiste sur tous les logos de propagande socialiste.
EXTERMINER LES ÉLÉMENTS SOCIALEMENT NUISIBLES = DÉFINITION DU GÉNOCIDE, CE QUE PRATIQUA EN PREMIER LES ROBESPIERRE ET LES CONVENTIONNELS. En 1793 ces gens là décidèrent d’exterminer les aristocrates, or la Vendée étaient peuplé essentiellement de Paysans catholiques qui se soulevèrent ; si bien que pour la tyrannique république les Vendéens paysans n’avaient pas leur place sur Terre.
Toujours le même principe, ET QUI EST CYCLIQUE : sous prétexte de « sauver une révolution », il faut que périsse une part de la population française, russe en 1917, etc.
Le régime républicain actuel qui pratique l’Inquisition en lançant l’anathème : « Théorie du complot » est le premier à l’avoir appliqué en 1793, puis par les socialistes de l’URSS. On pratique d’ailleurs allègrement le mot à la mode : « amalgame ». Un Albert Soboul, autre di-famateur, mélange victimes vendéennes et droit commun. Soboul pratique le mensonge comme savent le faire tous les « historiens officiels » : « La Terreur fut essentiellement un instrument de défense nationale et révolutionnaire contre les rebelles et les traîtres » (A. Soboul, Le Gouvernement révolutionnaire, cité par Stéphane Courtois dans le livre de Reynald Secher : Vendée : du génocide au mémoricide).
En réalité 1789 fut le coup d’État de jacobins très minoritaires en France, donc LE COUP D’ÉTAT DE MENEURS.
Soboul écrit : « Quant à la Terreur, le Comité de salut public entendait la modérer comme moyen de gouvernement ». Pauvre type cet Albert Soboul. Car comment un régime qui se veut « république » et « démocratie » peut-il utiliser la terreur comme politique de gouverner !? MÊME PIRE, DANS LES MOTS « LÉGALITÉ RÉVOLUTIONNAIRE », parfaite définition de la dictature de têtes d’œufs imposant leurs opinions aux masses.
Le républicanisme qui parasite le monde est issu d’un COUP D’ÉTAT, la Convention, qui a détruit le régime constitutionnel, un républicanisme élu dans des conditions très minoritaires partout en France, et coup d’État fomenté par les pires meneurs et activistes parisiens.

Un autre di-fameur et robespierriste fut le socialiste Georges Soria, membre du PCF, qui appartenait dans les années 1930-1940 à une équipe du NKVD (police politique du temps de Staline et qui deviendra le KGB).
Pour Soria : Robespierre, le Comité de salut public et la Convention ne sont pour rien dans l’extermination des Vendéens, mais ce sont ces républicains qui mirent fin à ces « excès », inévitables dans toute guerre civile… Ah ! l’opinion fait des ravages depuis les 10.000 ans de la voie de l’Agriculture.

Avec sa démocratie et sa folie technologie, le républicanisme moderne dispose désormais du moyen de faire avaler n’importe quoi, d’abord de force par sonde gastrique, et surtout par MKUltra (contrôle du mental) de l’Empire. Voir les expériences de Ewen Cameron qui s’inspire de la Terreur : choquer, et peu importe le moyen, électrique ou avec des drogues allopathiques. Choquer pour faire Tabula rasa et « construire l’homme nouveau », LE REPROGRAMMER. Donc créer un chaos, une révolution à la 1789, pour fabriquer le nouveau citoyen modèle et « bon républicain ». Dans le cas de Cameron, tout devait être effacé dans la cervelle de son malheureux patient comme si on effaçait un disque dur ! Évidemment que ça ne « marchait » pas !!!

L’écrivain George Orwell disait : « … vous voulez connaître la société du futur ? Imaginez une botte écrasant un visage… pour toujours… ». Là encore parfaite Tabula rasa à la républicaine. Remarquez, la dictature républicaine de la Rome antique brûlait au sel les champs des ennemis pour que rien ne repousse, comme pour la Vendée où aux yeux des meneurs républicains il ne fallait plus que naissent de petits Vendéens. Tout étant cycles, il y a craindre pour l’avenir proche !!!

Ces historiens, ces di-fameurs et psychotiques SONT VICTIMES DE LEUR EGO : ILS VEULENT POSSÉDER ; ILS SONT PRIS-AU-NIER DU MENTAL.
Dites AAAAAAA dit le médecin. A : le courant, comme la sève, le sang, le JET. Mais, tous les JETS sont apprivoisé par le A, comme A-ME : privation de l’ego ou PAS PRIS-AU-NIER ; il n’y a plus de JET. Le A privatif, comme A-Phone : privé de son ; comme A-Voir : privé de voir, etc.
 
 
Note.
1. De nos jours d’après 1945, essayez de transformer les « 6 millions de Juifs exterminés par les Allemands » en seulement moins d’un million, et c’est la guillotine républicaine qui vous tombera dessus.
 
 

Dernière mise à jour : 05-05-2016 22:52

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >