Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow L’innocence brûle
L’innocence brûle Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 27-10-2017 01:14

Pages vues : 1591    

Favoris : 257

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Banques, Capitalisme, Chrétien, Christ, Civilisation, Dualité, Eau, Ego, Empire, Évolution, Fractale, Gentil, Goulag, Gratuit, Guerres, Histoire, Huile, Instant, Juif, Laïcité, Langage, Liberté, Loi, Loser, Lucifer, Lumières, Maçon, Mahométan, Médecine, Mental, Microbes, Multiculturalisme, Opinion, Orgie, Ouvrier, Païens, Paix, Pierre, Peste, Radicalisme, Raison, Réalité, Religions, République, Réseaux, Sacrifice, Simple, Socialisme, Spiritualité, Technique, Templiers, Terrorisme, Transhumanisme, Universel, Valeur, Vérité, Vin, Winner

 
flammes-a18674975_460.jpg
 
 
L’innocence brûle
à tel point que le régime républicain
a souvent à la bouche le mot « présumé »
se comportant ainsi comme les religions
abrahamistes qui projettent par le SALUT,
Super Carotte qui ne doit jamais advenir,
Super Carotte comme la Française des Jeux :
l’autre gagne mais pas moi, je gagnerai demain,
ce qui donne un Super impôt pour le régime républicain.


Avouez, où sinon on vous torture, vous êtes cuit !
Vous êtes hors de la Caverne de Platon !


Page sur l’INCARNATION (tomber de haut, être cuit).
 
 
Le même système de projection modèle Salut des religions se retrouve chez Shakespeare dans les héros d’Othello et du Conte d’hiver, et qui sera pour ainsi dire copié par le service d’ordre du régime des Juifs bolcheviques en URSS.
Des policiers s’acharnent à plaisir sur un innocent qu’ils ont cru suspect un Instant et qu’ils ont pas conséquence arrêté. Ils le laisseront moisir en prison le plus longtemps possible pour le punir de n’être pas le coupable qu’il devrait être, narguant, brûlant ainsi par son innocence le « sérieux » de la justice et de ses représentants. La peur, la PANique devant le Seul Réel, le Soi, la non-dualité, donc l’absence de cause, va donner la PANique devenant plus irritante que toute espèce de cause existante en ce monde.
Chez la police politique (NKVD) et service d’ordre du régime de l’URSS, un ancien détenu, S.G. Dourasova, affirme qu’un des enquêteurs lui déclara précisément : « Jamais nous n’arrêtons un homme qui n’est pas coupable. Et même si vous n’étiez pas coupable, nous ne pourrions vous relâcher, parce que les gens raconteraient qu’on rafle des innocents ». (Cité par Anne Applebaum, dans : Goulag - Une histoire).
 
Régime soviétique comme régime républicain vivent sous le culte du quantitatif, du résultat, de la rentabilité, conformément à cette civilisation qui veut tout mesurer, tout « voir ». Or le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu ; c’est pour cela que l’URSS arrêtait tant d’innocents, conformément à la tyrannie de l’opinion, et par là-même à l’obsession de la CONFESSION, puisque le socialisme repose sur l’Inquisition : celui qui enfreint le Dogme doit se confesser, pour retrouver « la grâce », car le régime socialiste est une catholicité à l’envers !!!

L’innocence en Enfer, par Olga Adamova-Sliozberg, cité par A. Applebaum : « Immense, aux murs incurvés suintant d’humidité, avec, de part et d’autre d’un étroit passage, une suite interminable de châlits encombrés de corps. Sur des cordes, quelques chiffons en train de sécher. Le tout noyé dans la fumée de makhorka [tabac fort et bon marché]. Il y avait beaucoup de bruit, quelqu’une se querellait et criait, une autre pleurait à chaudes larmes ».
Autre description : « Affreux spectacle que ces hommes aux cheveux longs, barbus, avec des odeurs de transpiration et nulle part où s’asseoir et se reposer ».

Bref, cette politique de BRÛLER L’INNOCENT se retrouve dans la peur du réel : FAIRE VOIR LES CHOSES TELLES QU’ELLES SONT, et ça c’est inacceptable pour l’humain qui est un minimum cancérisé par le Pour-Voir : il lui faut METTRE DE LA DISTANCE-PRISON, DU HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule).

PAS DE DISTANCE, DONC DANS L’INSTANT, SPONTANÉ : CRU (pas cuit), d’où dérive crudelis (cruel) ainsi que crudus (cru, non digéré, indigeste).
Le mot CRU date de l’époque où les êtres humains n’utilisaient pas la thermodynamique (le feu). Cru = Originel. Mais aussi la chair écorché, sanglante : soit la chose elle-même, sans distance, sans projection, sans accompagnement, en l’occurence la peau, et réduite alors à son unique réalité, elle est saignante et indigeste pour celui qui a découvert le feu, ce qui brûle comme l’innocence, qui renvoie à cet état originel, au Soi. Même Thème que la CRUENTATION, de cruenté : ensanglanter, du latin cruentus (sanglant), de cruor (sang), étymologie de cru. Ce n’est pas pour rien que la Cruentation fut utilisée comme épreuve de vérité, en un jaillissement de sang attestant que le sacrifice est accepté, ou que l’aveu du crime est arraché. En général la Cruentation est l’afflux de sang à l’orifice d’un plaie, après ou avant la mort.
Alors la Seule Réalité est cruelle, indigeste car « pas cuite » (pas cuisinée), dès lors qu’on l’envoie dans l’HOTC : on la dépouille de tout ce qui n’est pas elle pour ne la considérer que pour elle-même : tel un condamné à mort QUI COÏNCIDERAIT AVEC SON EXÉCUTION (il n’y aurait plus de dualité sujet-objet, privant le condamné de DISTANCE : le recours en grâce ou toute demande en appel).

La peine capitale est la double peine : le capitalisme, la dette. Mais pas seulement : la condamnation elle-même, puis tomber sous le couperet de la république coupeuse de têtes qui dépassent de la bien pensance, qui dépassent de son dogme, alors on les envoie aussi au Goulag. Si dans l’exécution il y a un HOTC entre le jugement et le parcours jusqu’à l’instrument de torture, dans le Seul réel l’exécution suit naturellement la condamnation pour ne faire qu’un : non-dualité (la Veuve, dans le jargon des condamnés et des judéo-maçons spéculum).

CRU-EL : EL tout cru (voir la page précédente : Ré-EL). CRU : inéluctable. « Voir » la Seule Réalité ça brûle, preuve que c’est indiscutablement réel, comme le prouve l’expérience de la casserole :
De l’EAU au-dessus du FEU (l’eau dans une casserole) montre bien  la Super Tautologie « Réalité Vraie ». Les 2 éléments sont en relation l’un avec l’autre, il y a aussi production de vapeur à l’extérieur, et ça bouillonne à l’intérieur.
Attention :
A - Il faut veiller, car si l’eau déborde, elle éteint le feu.
B - Si on laisse l’eau bouillir un temps trop long, elle se répand dans l’air, et le feu attaquera alors la casserole privée de « distance ». La Casserole pourra apprécier la cruauté du Réel… le manque de distance, d’espace-temps…
Donc bien ressentir les Contraires.

L’humain des 10.000 ans de la voie de l’Agriculture est profondément prisonnier de la dualité cause-effet : il fait de deux ce qui n’est qu’un ; il fabrique une redondance en évolutionnisme dans ce qui se présente comme simple et singulier.

Que font les héros de Shakespeare cité en début de page et les policiers du NKVD ? Ils tiennent en respect la Vérité, comme les Hébreux-Juifs ils veulent mettre de l’HOTC, de la distance, entre eux et la Vérité. L’HOTC c’est aussi la philosophie : faire oublier la Vérité par des distances ; ou HOTC en forme de médecine pour progressivement et provisoirement faire cesser la douleur, fabriquer le tout confort face à la Réalité, confort qui va donner LA DIVERSITÉ. L’ignorance est la cause de la diversité. Alors si la diversité résulte de l’ignorance, pas étonnant que le Diable aide à organiser la diversité…

Évolutionnisme : cuisson des aliments ! Dans sa Variation nous avons la TRANSMUTATION, autre cuisson ou passage du vieil homme à l’homme libéré ; comme le métal qui passe par l’EAU et le FEU pour subir une TRANSMUTATION. L’humain sera alors  transmuté pour devenir immortel.


Le CRU, le PUR : LA VALLÉE.

La Vallée symbolise le lieu des transmutations fécondantes, là où se marient la Terre, le Ciel et l’Eau ; là où se marient l’âme humaine et la grâce du divin pour donner les extases mystiques.
VALLÉE = MARIAGE DES CONTRAIRES.
VALLÉE = VASE, CREUSET, STARGATE.
VALLÉE : même Thème que l’ENCLOS : image globale du monde comme un MANDALA : image du monde et son résumé, produisant une illumination du feu, envers celui qui contemple son image. Mandala : support de méditation.

Le rationnel cher aux perruques poudrées des « lumières » est du TROP CUIT, du philosophisme en forme de croyance en un « Être suprême » et toute une quincaillerie d’opinions dépendantes de l’ego pour apporter « des preuves rationnelles » (preuves encore et toujours des opinions). Rien d’étonnant que ça tombe alors dans le matérialisme : la chose se trouve remplacée par l’opinion de la chose, comme une « pré-matière » (du virtuel). Bref, tout cela est trop cuit, genre « cogito » du cuistot Descartes. Discours de la méthode = cuisine, ce qui va aboutir dès la Réforme et la Renaissance à 1789 pour abolir « l’Esprit absolu » et fourbir la « Matière absolue ». Le « Je pense donc JE SUIS » a finit par trop cuir en aboutissant à « Je suis un robot » (je suis entièrement soumis à la matière-ego, donc trop cuit). Aussi CUISSON = PRATIQUE, TOUT CONFORT. Bien-sûr qui dit cuisson dit TEMPS DE CUISSON (HOTC) ; pas étonnant que certains tortionnaires « laissent mijoter leurs morceaux ».
TEMPS DE CUISSON = HORLOGER FABRICANT DU TEMPS QUI COULE.

CUIRE, TROP CUIT = BANALISATION, QUANTITATIF, DIVERSITÉ OU PRODUCTION.
CUIRE LES FRUITS DE L’ARBRE DE LA CONNAISSANCE ET C’EST BEAUCOUP DE BOUFFE POUR LE DIABLE ! Arbre de la Connaissance équivalent de la Casserole cité plus haut : il faut VEILLER.

MESSIE = CUISSON : les masses attendent la venue du Messie selon les désirs de la chair, un bon gros Rothschild qui leur assurera pouvoir d’achat et confort.

JÉSUS-CHRIST = CRU : il n’est point venu pour apporter le confort, mais l’épée (on ne peut donc pas dire l’imbécilité « doux Jésus »). Apporter l’épée tant ce monde se meurt sous la coupe de l’HOTC et de la diversité organisée par le Diable.

RÉINCARNATION = RÉALISATION DU SOI. Voir Galates 4, 19 : « Mes petits enfants, vous que j’enfante à nouveau dans la douleur jusqu’à ce que le Christ [Chrestos] soit formé en vous ». La douleur ou cuisson.

Qu’est-ce que c’est le CUIT ?  C’est cette civilisation du Caca-Cola, du sucre et de l’obésité et du diab(l)ète non insulino-dépendant.
RAPPEL : la durée de nutrition paléolithique a alimenté les humains durant 99,6% de la transformation de leur lignée.
COMPOSITION DES REPAS :
- Protides animaux : 26% (avant les 10.000 ans), 8% (actuel)
- Protides végétaux : 9% (avant), 4% (actuel)
- Glucides lents : 42% (avant), 29% (actuel)
- Glucides rapides : 1% (avant), 17% (actuel)
- Lipides animaux : 9% (avant), 40% (actuel)
- Lipides végétaux : 13% (avant), 2% (actuel)
(Réf. La nutrition préhistorique, de G. et B. Delluc et Martine Roques)

Les Terriens sur cette planète sont les seuls primates à cuisiner, et à cuisiner (influencer) aussi les autres… Soit disant que c’est tout confort : la digestibilité…
RAPPEL : depuis le Néolithique la cuisine est trinitaire : cuisson, mélange des ingrédients, adjonction d’épices et de condiments.
« L’utilisation du feu, sinon sa production, est attestée depuis environ un demi-million d’années chez certains Homo erectus (et même depuis 1, 4 millions d’années pour Gowlett et al., 1981). Il permet dès l’origine la cuisson des aliments, puis sert à d’autres usages techniques », écrivent les auteurs cités ci-dessus. Ils prolongent ainsi cette importance : « De même D. Morris voit trois explications possibles à la cuisson des aliments par le « singe nu » : simuler la température de la proie vivante ; épargner du travail aux dents trop faibles ; enrichir la saveur des mets (Morris, 1970, p.241-242).
Évidemment la meilleure cuisson est celle qui est Maât (directe) : sur les braises, le gril ou à la broche. Jadis on cuisinait avec des pierres (fours), des charbons et des cendres.
 
 

Dernière mise à jour : 27-10-2017 01:46

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >