Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Inquisition pépère ou les Hommes en noir
Inquisition pépère ou les Hommes en noir Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 29-05-2018 21:27

Pages vues : 1034    

Favoris : 144

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Capitalisme, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Circoncision, Confort, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Fétiche, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Information, Innocence, Instant, Intérêt, Japon, Jardin, Juif, Klan, Lait, Langage, Liberté, Lucifer, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Phallus, Pierre, Porte, Puce, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Vérité, Vide, Vieux, washingtonisme, Yokaï

 
inquisition_bucher.jpg
 
 
Inquisition pépère ou les Hommes en noir
ceux qui jugent parce qu’ILS ONT PEURS,
et toujours sur la base de l’évolutionnisme :
C’EST MIEUX MAINTENANT, et « Circulez ya plus rien à voir ».
Ces gens se base sur leur égrégore imprégnant jusqu’à
la plus petite cellule ou plus petit atome de leur corps.
Ils ne pensent nullement À LEUR ORIGINE NATURELLE.
Ces temps de l’ignorance sont toujours très inquisiteurs.
Il est remarquable que les ignorants
demandent toujours des preuves !
Notamment à propos de la Nourriture Prânique,
comme ci les gens se trompaient sur leur vécu de ne
plus se nourrir, et que la preuve serait
qu’ils meurent… de faim ?

Si vous dites tout haut que vous ne mangez ni ne buvez (1)
plus depuis des mois, vous allez avoir toutes les polices
inquisitrices de l’étatisme du monde au cul comme si vous
aviez inventé le mouvement perpétuel ou énergie libre !
Bref, même si certains ”prâniques » se trouvent sur Youtube,
ce n’est pas bien vu par les milliards de mangeurs comme
les vegans qui se font parfois agresser à coups de saucisses.

Nous sommes sous dictature du mental des ismes
qui imposent à l’ensemble.

Inquisition pépère, le journal Sciences et Avenir, termine
son tribunal d’opinion par : « Promouvoir la nourriture
pranique est non seulement absurde, mais criminel ».
Évidemment, puisque nous sommes en mode terroriste, après
être passé en mode Méchants communistes. Mais toujours pas
de mode méchants capitalistes, comme c’est bizarre !

PAGE SUR LA NOURRITURE PRÂNIQUE FORMANT UN TOUT DANS LA FONDATION DE L’ÊTRE HUMAIN, DONC EN MÊME TEMPS DE L’UNIVERS SITUÉ DANS LE MENTAL ET PAS À « L’EXTÉRIEUR ».
 
 
Avec la bouffe et les médicaments, l’industrie de ce même Thème n’a pas intérêt à ce que les gens soient en bonne santé, alors elle leur serine : MANGEZ, SOIGNEZ-VOUS et CONSOMMEZ !! Et puis, le tabac ça rapporte tant à l’État, vous pensez, maintenant 10 euros le paquet, il faut être Ginsbourg et riche artiste pour fumer ses cinq paquets par jour !!!
 
Wikipédia russe :
”La science moderne rejette la possibilité même d'un tel phénomène, car elle contredit les concepts scientifiques des principes de l'activité vitale des êtres vivants. Aucun organisme dans la nature ne peut fonctionner sans l'apport régulier de substances qui remplissent pour cet organisme le rôle de source d'énergie et de matériau de construction. Les exceptions sont les virus, mais ils utilisent les ressources de la cellule affectée, et à l'extérieur, ils ne montrent aucun signe d'organismes vivants. Les plantes et les cyanobactéries créent des substances organiques à partir de substances inorganiques (principalement l'eau et le dioxyde de carbone) en utilisant la lumière, mais pour cela, elles utilisent de la chlorophylle, qui est absente dans le corps humain.
Dans plusieurs cas documentés, les personnes qui ont suivi les pratiques des mangeurs de soleil [sic] sont mortes de faim”.

Depuis des millions d’années nous avons perdu cet état de fluidité, de non-corps, donc de non-nourriture ; nous avons perdu le souvenir de l’Âge d’Or, le Saint Chaos, et cela en a affecté les trois Règnes : Minéral, Végétal Animal-humain. ON NE RECULAIT PLUS, LE TEMPS QUI COULE ÉTAIT OPÉRATIONNEL, ON ENTRAIT DANS L’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule), que le Yoga Vasistha nomme « mental ». Cette nouvelle mutation, nouvelle création façon Big bang allait s’appliquer aux trois Règnes : tous les continents, les mers, les montagnes furent également frappés, distribués dans l’HOTC (dans l’espace) ; on entrait dans la géographie-géométrie ; on ne rigolait plus puisque À PARTIR DE LÀ FUT INVENTÉ LA LIBERTÉ, PAR CONSÉQUENCE AUSSI SON CONTRAIRE LA SERVITUDE. L’État fut inventé, chacun reçut des instructions : lois, rites, coutumes. Et terminé le Merveilleux et la fabuleuse fantaisie. Là mort allait entrer en piste puisqu’il y avait création donc naissance.

Nourriture prânique : LA QUALITÉ, nécessairement de l’ordre de l’infini, qui ne peut en aucun cas être engendré par la matière, le solide ou nourriture physique genre : « manger pour vivre », c’est-à-dire LE QUANTITAVISME OU PRODUCTION qui est de nature indéfinie, jamais achevé, donc il faut manger tous les jours pour vivre, actuellement plutôt survivre. C’est notre actuelle société fourmilière où n’est tolérée aucune liberté individuelle, comme celui ou celle qui ne mange plus depuis des mois sera considéré au mieux comme un charlatan, au pire comme une secte, où n’est tolérée aucune recherche spirituelle, suffit de lire la page Inédie ou pranisme du Wikipédia français si rationnel, laïque façon encyclopédie des Diderot et Cie. Cette société multiplie, cumule les individus dans sa culture du narcissisme pour mieux en faire des troupeaux façon « Unité dans la diversité [des troupeaux] », c’est-à-dire des humains dans le sens quantitatif ou sens marchandises. La liberté n’existe alors que pour celui qui décide de ce qui devra être vécu et senti uniformément par tout le monde, donc bouffez, consommez, soit la liberté Luciférienne qui ne cherche pas à libérer LES CORPS, mais À POSSÉDER PAR L’EGO OU MENTAL. C’est la Chute qui s’est produite en Russie en 1917, qui n’est que la maturité d’un mal qui a sa source, sa graine, DANS UN OCCIDENT PRÉTENDU DE CIVILISATION CHRÉTIENNE ET SURTOUT D’UNE FRANCE QUI SE BOMBARDE DE « FILLE AÎNÉE DE L’ÉGLISE ! » ET D’UNE ESPAGNE ET D’UN PORTUGAL QUI VONT DÉTRUIRE TOUTES LES CIVILISATIONS DES PEUPLES DU SOLEIL (Incas, Mayas, Aztèques, etc.) AU NOM DE LEUR CROYANCE !

Nourriture prânique : comme pour voir quelque chose, donc comme pour s’en nourrir : il ne faut surtout pas concentrer son regard sur cette chose, ou ce point précis, MAIS POINTER À CÔTÉ, DONC DANS LE RELACHEMENT, DANS LE NON MATÉRIEL, DANS LA NON POSSESSION OU NON-MENTAL, comme regarder l’extérieur, regarder à l’intérieur ; en dessin de nu on regarde le modèle et on ne pique pas du nez sur sa feuille de papier et sur sa plume ou son pinceau ; on ne cherche pas à re-présenter-posséder, donc à voir directement, ou photographiquement, scolairement.

Nourriture Prânique : étant lié à la spiritualité, essence de l’Homo Religiosus (la laïcité ça n’existe pas), la nourriture spirituelle, comme pour la nourriture solide et de société de consommation, c’est totalement individuel : « Les instructions spirituelle diffèrent selon le tempérament des individus et leur maturité spirituelle. Il n’est pas possible d’instruire en masse », explique Ramana Maharshi à l’entretien 107. Donc comme en cuisine, chacun préférera tel ou tel plat et tel ou tel goût, comme la préférence des couleurs, etc., selon le degré de connaissance, donc de QUALITÉ de chacun. C’est pourquoi il n’est pas possible de subir cette dictature du quantitavisme ou productivisme comme dénoncé plus haut. C’est pourquoi ce qui tourne autour de la nourriture pranique ne sera JAMAIS une secte (il n’existe pas de « secte de pranique », tout au plus des « groupes » de stages). LA NOURRITURE COMME LA SPIRITUALITÉ N’EST PAS UN ISME, N’EST PAS UN SYSTÈME.

Comme on ne peut instruire en masse question spiritualité, on ne peut pas non plus « en masse » proposer des traitements pour arrêter de fumer ou arrêter de manger, sauf du prâna ! Manger ou fumer c’est totalement individuel, comme la croyance…. cependant pas concernant L’INSTANT… Je vois sur le net la « norme » du processus dit des « 21 jours » dont une semaine sans boire soi-disant pour, COMME AVEC LE SEVRAGE DU TABAC, DÉSINTOXIQUER SES CELLULES, leur enlever les millions d’années de mémoire d’hérédité de bouffe en tous genres. Personnellement ayant cessé de fumer sans m’en rendre compte, comme j’avais commencé en m’en rendant à peine compte, mais tout de même en me demandant pourquoi on fume, et à quoi ça sert ? Dans le cas de la Nourriture Prânique, comme nous sommes tous à l’origine prânique (nous sommes tous sans exception le Soi et la Félicité), cela doit venir naturellement sans se dire : « Il faut que demain j’arrête », façon du style des promesses de Nouvel An, promesses jamais tenues ; ou même se dire, comme pour le tabac : « Si j’arrête de manger, qu’est-ce que ça va me faire des économies ! ». Là encore c’est le style « promesse de Nouvelle An » qui rejoint celui des « Plus jamais ça », et que le « ça » recommence de façon cyclique, comme fumer, arrêter, fumer, arrêter, etc., à l’infini de chaîne cause-effet. C’est la volonté ou le mental qui tue dans l’œuf la « promesse de Nouvel An » ; il en va de même de la Nourriture Prânique.
« promesse de Nouvelle An » = travail du chapeau ou du mental.

Nourriture Prânique : comme on n’achète pas sa nourriture industrielle au supermarché, mais on se la fabrique soi-même (pour ceux qui ont un coin de terre : on plante et fait pousser et on récolte sa nourriture), la spiritualité allant de pair avec le soin du corps est identique et UNIQUE pour chaque individu ; comme énoncé plus haut il faut sortir de cette dictature du quantitatisme ou humain-marchandise. Évidemment dans cette civilisation industrielle et capitaliste, il est presque devenu impossible de faire toute sa nourriture soi-même, alors on confit cette tâche aux « spécialistes » et de ce fait on est à la merci de la dictature des industriels de la bouffe, de leurs distributeurs, et en conséquence avec sa corrélation l’industrie du médicament.
Comme pour arrêter de fumer du tabac, il n’y a pas de quantitavisme : c’est pour chacun une action et une motivation aussi différente que pour le goût des aliments ; bref, c’est entièrement lié au mental, donc au corps et ses cinq sens, et par conséquent comme il y a autant d’opinions qu’il y a de Terriens sur cette planète, il y a autant de façons de s’arrêter de fumer, ou de manger, qu’il y a de Terriens. Il ne peut pas y avoir de « isme » ou système, donc aussi de secte, dans LA DÉLIVRANCE DE L’ILLUSION DE CE MONDE. CHACUN EST UNIQUE. Mais l’Inquisition actuelle pépère voudrait tous nous fourrer dans son même moule. Ce moule de l’éducation quantitative : au lieu de dire « J’ai utilisé une éprouvette », les Inquisiteurs ou « spécialistes » disent : « Une éprouvette a été utilisée », on change simplement le packaging ! Idem, avec au lieu de dire qu’ils pensent ceci ou cela des résultats, les Inquisiteurs ou spécialistes disent : « Il a été considéré que… », là encore : packaging commercial selon la mode du moment…
Mais il est bien connu que les Inquisiteurs utilisent la forme passive pour donner à leurs opinions un air d’objectivité « scientifique », déguisant leurs opinions en « faits objectifs » ; bref, de purs ignorants.


COMME LA BOUFFE DE CETTE SOCIÉTÉ DE CONSOMMATION, LA FOI dans l’ignorance du terme SE FAIT PAR CONDITIONNEMENT DU MENTAL : ÉDUCATION : se faire une opinion de Dieu à partir de l’extérieur, donc du temporel, du solide comme la bouffe de supermarché et du marché au sens de la City de Londres.

La critique, voir les attaques contre la nourriture pratique, pardon, prânique, relève du même fait que les attaques contre l’Homéopathie. C’est comme l’invention du Big bang par un curée (Abbé Lemaître). Je cite Coulonval (Synthèse et Temps Nouveaux) : lettre à Raymond Abellio du 18 mai 1976 :

« Concevoir la totalité de l’univers comme la plus grande sphère possible, volume évidemment euClidien, à l’opposé de l’atome qui serait le plus petit volume euclidien possible, est aussi absurde que la terre-camembert (2) qu’imaginait mon voisin le mineur. Si grande que soit une quantité, on peut y ajouter. Si petite que soit une quantité, on peut la diviser. Il est impossible, sinon par décision arbitraire dictée par le besoin de clore une logique [donc par limitation du mental], ”d’éteindre” un problème, de décider d’une limite dans le plus grand ou le plus petit. L’homme n’aime pas le mystère, il préfère le supprimer, l’étouffer dans une pseudo-rationalité ». Tout est dit par Coulonval, et ça peut aisément aussi concerner la Nourriture Prânique.
 
 
LE TORE (Tout, l’Univers, l’Infini)
ÊTRE dans le Tore : « Je te le dis, ô Râma, seule la connaissance de soi est en mesure d’anéantir la servitude et de traverser cet océan d’illusion », explique Vasistha, dans le Yoga Vasistha : L’histoire de Bhâsa et Vilâsa. Il dit que pour un Réalisé, cet océan de douleurs ressemble à une flaque, tel le corps observé comme un observateur regarde une foule s’éloignée de lui. Il n’est donc pas affecté par les souffrances auxquelles est soumis le corps. « L’existence du corps ne diminue pas plus l’omniprésence du Soi que les vagues n’amoindrissent la plénitude de l’océan ».
TORE = TOUT, L’UNIVERS, NOTRE CERVEAU OU MENTAL, VÉHICULE fluctuant entre le Point et la Sphère pour « joindre les deux bouts extrêmes de l’univers dans le mental ». Tore qui a à voir avec le Big bang ou principe de causalité qui va produire « un jour » un effet premier : une auto-naissance comme Ptah à partir de Lui-même et mélangeant la chronologie en Lui-même telle la trinité ”plate” et en évolutionnisme « passé-présent-futur », Mélangeant la chronologie en Lui-même, c’est-à-dire en éternel Ici et Maintenant ou Soi-Instant. Tel est un bout de la Source de la Nourriture Prânique. Cet Instant parfois nommé par certains « géométrie différentielle ». ICI le pdf sur les diverses figures symboliques en rapport avec la pensée-opinion du psychiatre Lacan. Autre pdf de ce « Tore Boyau » comme disait Lacan.
« Tore Boyau » ou supprimer la nourriture solide…

TORE : le Soi identique au Blanc de l’Instant situé à un Point dans le Tore ne peut pas être affecté par la douleur et son inverse le plaisir ; mais s’il lui vient à l’idée de se prendre pour le corps, alors tout rentre dans lui et il subit les expériences du corps. Se situer ou vivre dans l’Instant est l’abandon du CRÉDIT-CRÉDO-CONFIANCE, sur lequel repose d’ailleurs toute notre religion actuelle de l’argent et de son hyper matérialisme.
ABANDON DE CRÉDIT-CRÉDO-CONFIANCE = LIBÉRATION. Unique auteur de ce blog, je l’ai vécu pendant trois jours vers mes 20 ans lorsque j’aillais très mal : rêve de me situer DANS un Tore à l’endroit du Blanc de l’Instant. Mais à ce moment là je ne comprenais absolument pas ce qu’il m’arrivait. « Ceux qui ne sont pas ainsi le jouet d’une fausse identification ou d’un faux attachement se trouvent immédiatement libérés de la SOUFFRANCE et de la TRISTESSE », explique Vasistha, et ce fut mon cas pendant ces trois jours véritablement extatiques.
Le croyance erronée qui donne la trinité Crédit-Credo-Croyance est LA définition de l’Ignorance.
Le Tore fut pour moi à cet Instant, une protection identique à l’exemple donné par Vasistha : « De même qu’un rocher tombant dans l’eau ne blesse pas icelle ni n’est blessé dans sa chute, quand le corps entre en contact avec d’autres substances matérielles (d’autres corps telles qu’épouse, enfants, objets physiques) il n’y a ni blessure ni souffrance pour personne ».

Vivre le BLANC DE L’INSTANT = COAGULATION, FIXATION DU CORPS (il n’existe plus, l’ego n’existe plus).
Comme dit Vasistha : « L’homme ne peut connaître dehors que ce qu’il connaît au-dedans (autre allusion au Tore) », puisque l’univers entier est dans son mental.
Toute la recherche de Nassim Haramein tourne autour du Tore.
 
[Voyage en cette dimension en compagnie de Vasistha (ou Vasishtha), un des grands Sages de l’ère du manvantara. Énorme merci à son traducteur le Swami Venkatesananda (1921-1982). Hymnes composés par Vasishtha dédiés à Agni (Igné-Inné…)]
 
 
Notes.
1. Comme nous sommes devenu lourd, matière, et comme nous sommes tout de même Eau Primordiale à l’origine, rester actuellement une semaine sans boire relève effectivement du suicide. Au train où évolue les consciences, ne plus ni boire sera possible DÈS LA NAISSANCE seulement dans 150 ans tout au plus, quand nous commencerons sérieusement en grand nombre à nous diriger vers la transmutation vers l’Eau Primordiale, vers la Pure Conscience infinie.
Ou alors, celui ou celle qui ni ne mange ni ne boit de liquide depuis des mois, voir plusieurs années, ne le clamera jamais sur aucun outil de notre actuel « tout connecté », parce qu’il ou elle n’est pas un animal de cirque ou une star ! Et que le spirituel est la légèreté, le contraire du Super Égrégore du tout connecté. Bref, il ou elle sera obligé de se cacher pour NE PAS manger… Un comble ! Personne ne va se vendre en disant : « Je suis un Libéré vivant », ou « Je suis un saint » ! Aussi je reste avec des doutes concernant certaines vidéos sur Youtube sur quelques prâniques, y compris Henri Monfort, et sur les stages divers sur le prânisme et « business de l’éveil » comme il y a le business médical de l’arrêt du tabac ! L’état de Nourriture Prânique étant, COMME LA FÉLICITÉ, NOTRE ÉTAT NATUREL, alors on peut se demander pourquoi des gurus se soucient-ils d’organiser des groupes en des séjours coûteux pour conduire leurs clients à « l’éveil » ? Comme le remarque bien Patrice Roy dans son livre : Sans faim.

2. Voisin de Jean Coulonval à Arras, un mineur, qui avait vu dans un journal les premières photos de la Terre vue de satellite, et faisant apparaitre sa rotondité. En buvant la goutte au café Jean lui pose la question classique du bateau qui fait le tour de la Terre : combien de chemin la pointe du mât a parcouru de plus que la ligne de flottaison ? Mais le mineur n’a jamais voulu admettre que la Terre fut une boule ; il voyait la Terre comme un énorme Camembert. Jean lui demandai s’il connaissait quelqu’un qui se serait penché sur le bord du Camembert. Il a dû avoir un drôle de vertige ! Le mineur ne s’était jamais posé la question. Il admettait la boule de billard qu’il avait sous les yeux au café, mais était incapable de conceptualiser la sphère hors de ses perceptions des cinq sens. Bref, LES LIMITES DU MONDE COSMIQUE SONT PARTOUT ET NULLE PART.

Autre passage du mineur de Coulonval dans une lettre à Aimé Michel : « Il voyait autour de lui un horizon circulaire, et il pouvait bien déplacer le centre de cet horizon, c’est-à-dire ses pieds, il ne voyait jamais un horizon circulaire. Pourquoi aurait-il eu une fin ? Le ver aussi pouvait dire : « Pourquoi la ligne droite aurait-elle une fin, puisque après un pas je peux en faire un autre ? ». Pour le mineur de Coulonval, la Terre était donc un camembert dont les bords se situaient à l’infini, au non-fini, à l’indéfini. Il ne lui venait pas à l’esprit qu’il fallait lui mettre concrètement un terme. « Il percevait les choses comme un paysan qui veut agrandir son champ, parcelle après parcelle, ”j’en achèterai une autre, puis une autre, à l’infini”, il n’y a pas de raison que cela s’arrête. Il y a pourtant une raison pour que cela s’arrête : c’est que la Terre est une sphère dont la surface est finie. De la même façon que la ligne, en bouclant sur elle-même pour accomplir le cercle, se transforme d’in-finitude en finitude ; de la même façon que la circonférence est une ligne qui n’a pas de commencement assignable, la sphère est une surface qui n’a pas de centre géométrique assignable. Mais en perdant ce centre, elle réalise la sphère pleine, le volume sphérique, comme la circonférence a concrétisé la surface du cercle. Le diamètre du cercle inscrit dans la sphère peut définir une infinité de pôles. L’opposition polaire A B est identique à l’opposition B A, de sorte que chaque pôle est à la fois lui-même et son contraire.
C’est alors que se pose dans un troisième temps, après la ligne interminable du ver et la surface interminable de mon mineur, l’éternelle question de l’astronomie : « Monde clos ou Univers infini ? ».
On peut considérer la totalité du cosmos comme une collection d’étoiles, comme un total de billes dans le sac d’un gamin. On aurait alors l’analogue de ce qu’est la ligne pour le ver : une collection de pas, de petites distances accumulées, interminable. Ou l’analogie de ce qu’est la Terre pour mon Mineur : une collection de parcelles de terre qui s’ajoutent, indéfiniment. or, le problème du ver est résolu par la circonférence. Le problème de mon Mineur est résolu par la sphère.
Tout le monde dira que mon Mineur était vraiment un crétin, un minus. Et pourtant ! Ceux qui tiennent l’Univers pour un total fini de sphère dans un volume fixe, même s’ils envisagent la possibilité d’ajouter indéfiniment des sphères à des sphères (comme un gamin qui gagne aux billes), même s’ils croient que leur imagination suffit à le faire gonfler, ceux-là ne sont pas moins crétins que mon Mineur ».
 
 

Dernière mise à jour : 30-05-2018 23:05

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >