Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Cukatitam le Vaurien
Cukatitam le Vaurien Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 04-08-2018 23:10

Pages vues : 918    

Favoris : 137

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Circoncision, Confort, Conscience, Corde, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Fétiche, Gordiasade, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Ignocratie, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Japon, Jardin, Juif, Klan, Lait, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Migrant, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Phallus, Pied, Pierre, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
olivier1_450.jpg
 
 
Cukatitam le Vaurien
Cukatitam (l’état au-delà de la
Félicité, ou sa Variation
suivant le Thème Félicité)
Véritable Vacuité ou
état de Grâce où l’on est un
MOINS QUE RIEN, UN VAURIEN.
Si c’est un Vaurien c’est donc LA GRATUITÉ.
L’état de EST (Être-Conscience-Félicité).

La non-Gratuité c’est DEVENIR : évolutionnisme.
Ce Devenir est enseigné du berceau à la tombe,
aussi bien dans le temporel que dans le spirituel.
Le Devenir est comme la LAÏCITÉ-OPINIONS.
Devenir : « Je suis ceci, je fais cela »…
Devenir N’EST PAS Gratuité !
Devenir est comme DÉSIR DE DEVENIR.
Désirer N’EST PAS Gratuité !
Devenir = utilité-utilitaire : il y a un manque.
L’humain ayant chuté IL EST EN MANQUE,
IL RÉ-CLAME (surtout les politistes, qui dé-clament,
et la finance et ses industries qui font des Ré-Clames).

DEVENIR EST FUIR L’INSTANT-SOI.
Devenir est division : je suis méchant,
je veux devenir gentil. Alors le mot
méchant ne veut rien dire car il
divise tout autant que son contraire.
Devenir C’EST COMPARER, donc opinion.
Devenir riche comme x ou y, ou devenir
célèbre comme tel personnage médiatisé.
Devenir = MONTER AU SOMMET DE LA PYRAMIDE
(grimper dans la hiérarchie,
comme si c’était « supérieur »).
Monde de COMPARAISON, D’OPINIONS, DE CHOIX,
trouver le « moins cher », le plus rentable,
le plus compétitif, le moins ceci, ou le plus cela.
Dans la Gratuité on ne compare pas.
Tant qu’il y a identification à quelque chose, à
la famille, la patrie, l’opinion (1), IL Y A SOUFFRANCE.
L’identification EST UTILITAIRE, ISOLATION,
LIMITATION, PROTECTION.
Comme la RESPONSABILITÉ EST UTILITAIRE,
CE MONDE EST DEVENU TOTALEMENT IRRESPONSABLE !


Je veux Devenir un Vaurien (2), un ZÉRO, un VIDE, une OBSCURITÉ.
S’il y a une centaine de gens comme moi de par ce monde,
alors on peut commencer à construire quelque chose.
 
 
 
État de grâce est celui sans action au-delà de la Grâce sont comme Soleil et Lune. « Le pur état qui advient à l’élimination de l’expérience de cette Félicité, lequel est de la nature d’être Conscience-Félicité, est l’état dans lequel tu n’es pas (cukatitam) », qui correspond au Secret de la Fleur d’Or : un mental vide qui ne pense pas à sa vacuité, voilà ce qu’on appelle la Véritable Vacuité.

Avant cet état se trouve sphurana ou état de Témoin : ‘Je’-‘Je’ : un mélange du ‘Je’ (Soi) et du ‘Je-pensée’ (ego-témoin), et que le Soi est même sans ce sphurana, dit le Maharshi le 24 mars 1945, après-midi. Donc celui qui voit et ce qui et vu fusionnent : c’est l’immensité, l’infinie ; aucune trace de dualité ne subsiste ; c’est la Félicité, la Paix, quand il n’y a plus la douleur de l’illusion de la séparation et de la limitation au sein du Soi.

FÉLICITÉ ou SANS POURQUOI :
état naturel de « béatitude », donc SANS béatitude ! Comme le vide s’il est pensé n’est plus le vide. C’est-à-dire que la Félicité comme la béatitude est notre état naturel : on ne devient pas « béat ». Évidemment la félicité que procure les objets des sens est aussi félicité, mais indirecte : ce n’est pas la pure Conscience dans laquelle la Félicité elle-même, ou béatitude, est anéantie. Il y a donc félicité et félicité qui seront anéantie comme l’indique le Secret de la Fleur d’Or dans la Vacuité qui ne pense pas à sa Vacuité.

Ramana Maharshi dit le 25 avril 1946, le matin : « On dit aussi d’ananda [la Félicité] qu’elle est un obstacle, parce que dans cet état est présent un sentiment de séparation d’avec la source d’ananda qui fait dire à celui qui la goûte : « Je goûte la Félicité ». Même cet état doit être dépassé. Il faut parvenir au stade ultime de samadhi [absorption totale dans la contemplation ; expérience directe mais temporaire du Soi ; transe] dans lequel on devient ananda ou Un avec la Réalité, et la dualité goûteuse et félicité que l’on goûte cesse dans l’océan de sat-chit-ananda ou Soi ».

VAURIEN = METTRE UN TERME À TOUS LES CRÉDIT-CRÉDO-CROYANCE DONT LES BANQUIERS ET LEUR FINANCE INTERNATIONALE. TOUS CES SYSTÈMES DE CCC SONT CONTRADICTOIRES PUISQUE CONSTRUITS SUR L’OPINION ET AGITENT LE MENTAL DE LEURS PAROISSIENS. En fait les CCC sont pure illusion.


VAURIEN va avec PAN et la PANique : être SAISIT à l’état transcendant qui advient que surgit dans l’Instant la Connaissance qui provoque l’immobilisation, la saisie, des activités de la conscience du monde observé, le Pour-Voir. Le Pour-Voir, ce monde des commerçants qui vendent des marchandises, ou ces ouvriers, ces salariés, qui travaillent pour de l’argent (pouvoir d’achat) et ainsi FONT DU TROC (la sueur de leur front ou de leurs méninges contre de l’argent tout aussi virtuel, illusoire).

Le Désir qui divise ne se retrouve pas en SACHANT ce contre quoi on ne peut rien et l’accepter comme sa Destinée, voilà déjà la Sagesse (pour faire référence à Tchouang-tseu).
Désir = Absence de pensée, alors en ne déduisant pas on a naturellement RAISON, parce qu’on est dans l’Instant, dans le Sans Pourquoi, on oublie le langage-pensée-opinion pour retrouver sa Réalité originelle qui repose dans le Soi ou Tao.

À suivre…

[En référence à : Ozhivil Odukkam (La résorption dans le Soi), de Kannudaiya Vallalar. Résorption ou élimination des obstacles constitués par l’ego, et résidence permanente au sein du Soi]


Notes.
1. Découvrir que sa propre vérité est partielle, sujette à erreur, et que l’erreur de l’extérieur, d’autrui, implique bien souvent une forme de vérité à beaucoup d’égards instructive, est-ce utile à « l’identification » ou au reflet de l’autre ? Ou n’est-ce utile qu’à seulement respecter l’autre ?
On ne peut pas « s’identifier » au Soi, nous sommes le Soi, comme le répète si souvent Ramana Maharshi et Vasistha et d’autres.

2. Le Vaurien est la PATRIE DU RIEN DU TOUT : dans cette Patrie qui n’en est pas, vous avez un arbre énorme [qui ne vaut rien] qui est planté ; comme il ne vaut rien vous pouvez aller et venir à ses côtés sans le monde effort, en VRAI CONFORT et pas dans la saloperie thermodynamique ; vous pouvez dormir sous l’arbre en toute liberté, aucun agent d’un État quelconque ne viendra vous verbaliser. Si l’arbre ne tombe pas sous la hache (maintenant la tronçonneuse), c’est parce qu’il est GRATUIT, IL NE VAUT RIEN, IL NE SERT À RIEN. (En référence au classique Taoïste de Tchouang-tseu, chapitre I : Liberté naturelle).
 
 

Dernière mise à jour : 04-08-2018 23:37

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >