Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Destruction de la Racine du Mal
Destruction de la Racine du Mal Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 24-03-2022 02:19

Pages vues : 967    

Favoris : 56

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Aiguille, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Bimbo, Christ, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, MIB, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Tore, Transhumanisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Yi King, Yokai

 
oro7co_350.jpg
 
 
Destruction de la Racine du Mal
qui est la dualité Dedans-Dehors
laquelle est une CROYANCE parce que cette
dualité N’EXISTE PAS : l’idéation ou le temps
entre l’observateur et l’objet ou la chose
observée n’existe pas : disparition de
la dualité habituelle Dedans-Dehors.
Cette inexistence de la dualité Dedans-Dehors
s’appelle : EAUX PRIMORDIALES : ÊTRE,
je suis ‘moi’ et en même temps tout le monde,
je ne suis ni l’Instant, ni le Passé, ni le Futur,
JE SUIS (enfin ! pourrait dire un Terrien).
Il n’y a pas de di-vision, de di-mension,
par les sens ou le mental : ON EST, EN MÊME
TEMPS, SOI-MÊME ET CE QU’ON OBSERVE, ON EST
CE TOUT, ON EST CES EAUX PRIMORDIALES.
 
Les objets, ce qu’ici-bas Nous nommons « connaissance »
ne peuvent qu’être des objets conventionnels, donc
des objet découlant d’un conventionnel à partir
d’un inconscient collectif (”inconscient mondialiste”
avant celui du MONDE DE L’ÉTAT DE VEILLE),
ET DONC DÉPOURVUS DE RÉFÉRENT,
AINSI IL N’EXISTE AUCUN OBJET !!!
Et en l’absence d’objet, il n’existe pas de
conscience, comme il n’existe pas de temps sans
une conscience pour le voir ; comme en l’absence
de sujet et d’objet il n’existe pas d’HOTC
(Histoire-Opinions-Temps qui Coule), il n’existe
pas de chronologie meurtrière.
C’est Cela qui peut s’appeler EAUX PRIMORDIALES,
comparable au Soi, comparable au Saint Chaos.

À l’état de veille, vous ne pouvez voir qu’au
maximum simultanément trois faces d’un dé à jouer.
Mais la conscience à l’état de veille a vu un dé
à jouer sous toutes ses faces, elle est donc,
AUSSI, ce dé à jouer : sa taille, sa texture,
son poids, les points qui y sont gravés, sa
forme que vous avez pu appréhender en le faisant
tourner entre vos doigts, le bruit qu’il fait
en roulant sur une table et les jeux dans lesquels
il est utilisé. Nos représentations uniquement
internes sont GLOBALES, c’est-à-dire
encore SOUS LA LOI DE SUCCION INHÉRENTE À CET
INCONSCIENT COLLECTIF OU SYMBOLIQUE EN
GÉOMÉTRIE EUCLIDIENNE DE LA LIGNE DROITE.


Voir le parallèle entre « globe » et « boule » :
dans globe il y a nécessairement l’inconscient
collectif ET LE MONDIALISME À L’ÉTAT DE VEILLE,
CE MONDE LUCIFÉRIEN DE L’IDOLE MARCHANDISE et
même soupe pour tous ;
alors que dans BOULE, racine gauloise : BOLG-,
BELG- : enfler, comparable au vieux-haut allemand :
belgen (être en courroux), néerlandais : verbolgen
(en colère), à rapprocher de SAC : BULGA, remonte à
la racine BOLGA, issue de la racine BHELGH- (gonfler),
cf. l’ombrien FELSVA (pourvu de coussins), latin FOLLIS
(soufflet (de bholghis ?), sac de cuir, peau, ballon.
BOULE renvoie donc à la VERTICALE, qui sera alors :
DIA-BOULIQUE (diabolique : Dia, à travers, comme
dia-gonale, dia-logue), TOUS NOTION
DE TRANSPARENCE
(ainsi certainement pas L’OPACITÉ
RENVOYÉ PAR UN DIABLE D’ÉGLISE DE THÉODOSE 1er
ET D’ÉGLISES VATICANES !).
TRANSPARENCE et TÉLÉPATHIE….

DANS BOULE il y a : LANCER LA BOULE,
le JET, à TRAVERS. BOLOS, comme dans AMPHIBOLOS :
AMBIGU, EST PROPREMENT À « LIMITE » DE LA STARGATE
DU FEU SURHUMAIN OU SURFEU, PUTRÉFACTION-RENONCEMENT
PORTANT LA VACUITÉ AU CENTRUM CENTRI DE L’ÊTRE
ET PAR LÀ-MÊME APPORTANT LA PREUVE ABSOLUE DE
SON EXISTENCE, SYMBOLISÉ PAR L’OUROBOROS : à l’Instant
de sa perte ou Putréfaction, IL DEVIENT LE TOUT, PAN,
L’ABSOLU, LA CONSCIENCE INFINIE.

Boule est proprement la PHYSIQUE DE L’EXCEPTION,
SOIT LE ZÉRO INDIEN, LA FONTAINE DE JOUVENCE,
LA MÉDECINE UNIVERSELLE ou « PILULE D’OR »,
LA CRÉATION CONTINUE, « L’ÉNERGIE LIBRE » :

« La vérité tout entière ne peut consister
en un puzzle de vérités partielles cueillies
un peu partout. Le Tout est autre chose et
plus que le total des parties ».

Donc si nos représentations internes ne sont que
GLOBALES, cela signifie que nous restons dans
la lumière de la conscience conceptualisante,
SANS franchir la limite pour accéder à la Lumière
de la Conscience de l’Essence.
Dans la conscience conceptualisant, par exemple
un réfrigérateur, par inconscient collectif,
se trouvera EN TOTALITÉ dans votre inconscient :
son poids, sa forme, la froideur inhérente à sa fonction
les joints, poignées, éclairage, vous êtes évidemment
conscient de son utilisation : mais le point capital
est que vous êtes capable d’en être conscient comme
UNE APPARENCE DE TOUT, ET NON COMME UNE
COMPRÉHENSION EN SÉQUENCES (de petits bouts
d’informations disparates comme la
construction en idéation et dans le temps).
VOUS ÊTES AINSI SEULEMENT DANS LE CAS DE CEUX QUI
CHERCHENT PARTOUT DE PETITES VÉRITÉS POUR EN FORMER,
FINALEMENT, DANS LE TEMPS : UNE GROSSE.
Vous êtes seulement dans le cas de ceux qui peuvent
voir, mentalement, sous tous les angles le
concept réfrigérateur.

Bref, il sait (le mental) alors de la lumière de la conscience
conceptualisante qui fait « voir » un reflet GLOBAL
du monde à l’état de veille, une SINGERIE DE VISION
DEPUIS PARTOUT, SINGERIE D’ALEPH, bien que très
différent du conditionnement par la vision depuis
un point précis de l’espace-temps.

Conscience conceptualisante = tenter de
« sortir » (ou de ”dortir”)(1) de l’Univers pour le voir
alors que NOUS SOMMES DEDANS
(sans l’invention du Dehors).
CROIRE, lors d’une phase de TOMBER INCONSCIENT,
que ce serait « sortir de l’Univers » pour-voir ce qui s’y trouve
EST UNE GRAVE ERREUR,
SAUF, SAUF SI ON COMPREND QU’IL NE S’AGIT PAS SEULEMENT
DE NOSTRE « ESPACE », MAIS BIEN DE NOSTRE UNIVERS.
ET LÀ EST LE « POINT SENSIBLE » DE TOUS LES POSSIBLES.

Savinien de Cyrano de Bergerac avait déjà découvert
que l’Univers n’était que mental : « Le Mouvement est le
passage d’un corps du voisinage de certains estres dans
le voisinage d’autres estres ». (Ce n’est pas le déplacement
d’un corps d’un lieu en un autre lieu). Lieu et corps
SONT LA MÊME MATIÈRE, ou LE MÊME ESPACE-TEMPS !
(D’après “Fragment de physique”). C’est-à-dire que
chacun possède son « propre temps », qui ne sera
pas celui du voisin… (Le temps est comme l’opinion :
variable, élastique, historique et nécessairement
interne, et donc invention, croyance).

La Lumière de l’Essence : « COMME CI » percevoir les
éléments de nostre Univers EN DEHORS de l’Univers,
EN DEHORS DE L’ESPACE-TEMPS, qui ne peut
se passer que dans ce qu’on nomme TRANSCENDANCE :
et absence de concept de temps et absence de
concept de « di-mension » (ou de relation entre
ceci et cela, ou entre sujet et objet, ou
DUALITÉ MOI/NON-MOI, ou MOI-LES AUTRES,
exactement comme cet actuel concept informatique
du ouvert-fermé, ou du zéro-un
).

Rien dans le TOUT
et tout dans le RIEN.

Comment pouvez-vous CROIRE qu’il y a
un « temps » au Dehors de votre corps ?
Ce Dehors, ou ce monde, vient-il vous
dire « J’existe ? » : « Le monde est-il à l’intérieur
ou bien à l’extérieur de vous-même ?
Existe-t-il indépendamment de vous ?
Vient-il vous dire : “j’existe” ? »
(Ramana Maharshi, entr. 39 22-3-1935).

QUELLE HORREUR, J’AI EU UNE TERRIBLE
IMPRESSION D’ÉTERNITÉ, JE ME CROYAIS
« IMMORTEL », JE VAIS ÊTRE « IMMORTEL » !
PITIÉ, FAITES QUE JE SOIS SEULEMENT MORTEL
AFIN D’ÊTRE DÉLIVRÉ DU CONCEPT DE « DURER »
QUI EST EN FAIT CELUI DE « VIVRE QUELQUE CHOSE »,
IDENTIQUE À LA DURÉE D’UN FILM DONT LES
IMAGES SE DÉROULENT SUR L’ÉCRAN, ET À
« DURER » DANS SON FAIRE/FER QUI ROUILLE… !
QUELLE HORREUR : DURER (dur-E ou d’E-sir :
état seigneurial d’être ou d’ego, citoyenisme,
chronologie depuis les trois plans terrestres :
veille, rêve, sommeil profond).


Rêve d’éternité ici-bas = le ”Bien” et les ”Biens” soit la conscience affectivo-économique liée À LA CROYANCE AU MENTAL ET À L’EGO ET PAR CONSÉQUENCE À LA LOI DE SUCCION : estimation d’un individu et d’un ”bien”, fabriquant son contraire : le VAURIEN (au sens de ”dévergondé” : qui sort du social ou du convenu…).
AINSI, LA VIE VAUT-ELLE LE COÛT ? Puisque dans ce monde capitaliste, « tout a un coût » (sur la gueule), CAR TOUT EST CON(DE)VENUE ÉTALON OR, CE MODERNE PATRIARCHE AUX CHEVEUX D’OR BLANC PEINT POMPEUSEMENT OU CIVILISATIONNELEMENT SUR LE PLAFOND DE LA CHAPELLE SIXTINE.



Note.
1. Comprenne qui pourra ! Mais contient le sens des trois états : veille, rêve, sommeil profond.
 
 

Dernière mise à jour : 24-03-2022 06:27

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >