Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow La Pierre illimitée
La Pierre illimitée Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 07-12-2023 13:27

Pages vues : 143    

Favoris : 19

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Administrateur, Aiguille, Amour, Bolchevik, Carotte, Celtes, Conformité, Dragon, Banques, Consommateur, Dehorscratie, Eau, Ego, Fascisme, Gate gate, Gaulois, Homéopathie, Horticulture, Humain, Hiéroglyphe, Intelligence artificielle, Judéo-maçonnerie, Laïcité, Libération, Limite, Marxengelsisme, Nation, Or, Penser, Pierre, Pont, Racine du mal, Raison, Réel, République, Robot, Saisie, Simplicité, Temple, Transparent, Trou, Utotalitarisme, Vacuité, Valeur, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Winner, Woke, World Economic Forum, Xalemme

 
realgar350.jpg
 
 
La Pierre illimitée
ou le ”DE BUT EN BLANC” (de l’Instant, du spontané)
ET C’EST TROU-BLANC = VIDE, ARMÉ À BLANC

Le Vide contre le Plein (la marchandise…),
ou le Gratuit contre le Payant.
 
 
Le curé d’Ars et la stance 17,31-33 de Nagarjuna disent le MASQUE du ”Faire semblant” qui cache la Vacuité : « De même que le Maître [le Buddha], par son pouvoir miraculeux, crée un être magique et que cet être magique, magiquement créé, en crée un autre à son tour [et avec l’I.A. Nous entrons plein pieds dans la concrétisation de la MAGIE, avec toutes les causes-effets augmentés], de même l’agent se présente comme un être magique, et l’acte accompli par lui est comme un deuxième être magique créé par le premier [socialisme]. Passions, actes, agents, fruits ressemblent à une ville de génies célestes [et de pouvoirs ou de transhumanistes], sont pareils à un mirage [eyes candy hollywoodien], à un songe ».

Ainsi le monde et le ‘moi’ de la conscience ne sont ni réels ni irréels mais de l’ordre de L’ILLUSION, DU MASQUE DU ”COMME SI” comme l’énonce le curé d’Ars et Nagarjuna. C’est ce qui ARRIVE DANS LA FICTION : on com-prend, ON Y CROIT, c’est une illusion en cascade ”COMME SI” la vérité tout entière ne pouvait consister qu’en un puzzle de vérités partielles cueillies un peu partout, telle que le procède une ”intelligence artificielle” à coups de transistors.

Le curé d’Ars disait : Si on se voyait sans masque [sans ”Comme si”, sans fiction, sans ”faire semblant”], on mourrait.
Non parce qu’on se verrait hideux, mais plutôt parce qu’on ne trouverait que la Vacuité sous le masque et qu’on se verrait probablement mort.
L’Instant deviendrait PANique : le TOUT, qui serait comme la révélation de la Mort-Vie elle-même, la fin du Mystère : Nous mourrions fasciné par la PANique de nostre propre vacuité : « Dieu créa l’homme ; et l’homme créa Dieu. Ils sont tous deux les créateurs des noms et des formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l’homme n’ont été créés ». (Ramana Maharshi, entretien 264, du 20-10-1936).
Paradoxe Paradoxe, et Mystère LE SAUVEUR.

À moins que la Grâce ne comble cette Vacuité et ne Nous fasse re-naître dans une autre vie ; telle la dialectique de la Grâce : l’arrachement au masque ou à la matière dénudée que le vide et la Grâce le comble (Zéro Indien ou Énergie libre).
Le ”Comme si” ou le faire semblant, la fiction et friction (résistance qui chauffe) est un ISOLANT comme le masque qui Nous empêche de mourir de la connaissance de Nous-mêmes et de vivre la Connaissance du Soi, la Connaissance du « Le Royaume des Cieux est en Vous » (sans condition et pour tous).
La Grâce ne peut se trouver que dans le « Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ » du Soûtra du Diamant (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi). Au-delà, est bien le mot, et certainement pas ici-bas.
GATE GATE ou LA VOIE, LE SENTIER, LE TAO. Le Mystère sera ce qui est caché. Le Sentier, le TAO, ou le Gate Gate consiste à Re-trouver le Soi originel et Divin pour SE RÉALISER en tant qu’être humain, donc en tant qu’HOMO RELIGIOSUS ORIGINEL, VIRGE DE TOUT CONDITIONNEMENT.
Le Soi ou « MENTAL NATUREL » : MODE DE CONSCIENCE PAN, ou MAÂT, DIRECT, A-TEMPOREL ET EN PARALLÈLE (alors que la raison fonctionne en espace-temps, en séquences, en image-ination).

Le but de la vie, surtout actuelle, consiste à tirer de l’Un le multiple ; le ”Croissez et multipliez [les marchandises pour que ça rapporte]”. Le commerce surtout juif est une tentative frauduleuse, comme tout commerce, pour réaliser cette synthèse: il fait l’unité (républicaine en une sorte de monothéisme capitaliste) AU DEHORS (au social) au lieu de la faire AU DEDANS, car ce monde actuel est tout entier tourné vers le DEHORS ; le désir de perfection du régime du monothéisme unilatéral républicain s’arrête à la blanche colombe du déluge de Noé annonçant la « paix »….. DU COMMERCE, ET DU MASQUE : LA BLANCHE COUCHE DE CHAUX QUI REVÊT le DEHORS du sépulcre-arche !

La Pierre est comme illimitée. Mais si on se conceptualise comme nom-la-forme, et qu’on se limite à ce corps, en tant que corps on doit voir avec les yeux, Dieu, le monde, etc.
Si on réalise comme dans les EMI que l’on est sans forme, illimité, que l’on est la Singularité, l’oeil infini, en dehors de l’oeil il n’y a rien à voir ou à pouvoir.
Pour voir des objets il faut un voyant, un espace et un temps, etc.
Mais seule existe la Conscience infinie, il n’y a plus de dualité sujet-objet, la Conscience infinie dépasse les faits de voir et d’être vu.
Ce qui peut aussi signifier la Pierre, la non-dualité.

Pratiquer seulement le Dehors comme le pratique cette ”civilisation”, c’est pratiquer l’arrêt ou la coagulation sans la lumière. Et la vision ou le pour-voir sans l’arrêt s’appelle la vision ou lumière dans seulement le volatil en oubliant le coagule (sans le retournement de la lumière ou sans la réalisation du Soi).
Le Gate gate signifie ainsi la pratique du SOLVE ET COAGULE (volatil et fixe, ou Yin le Ciel et la Terre Yang MAIS ILS NE SONT JAMAIS FIXES, COMME LE CLIMAT ICI-BAS… et que certains gros ego humains voudraient rendre FIXE pour évidemment cause de rentabilité-commerce comme de tout maintenant).

Les noms-les-formes ne sont que des fabrications CONVENTIONNELLES par la conscience qui calcule : « la raison ». Et c’est ça qui est appelée « réalité », ou « monde » (plutôt dé-mon)
Si tout est conscience évidemment y compris les objets au DEHORS,  et qu’il n’y a pas de conscience sans objet dans ce Dehors, QU’EN EST-IL DU DEDANS ? Parce que le DEHORS est le masque évoqué par le curé d’Ars ????
Effectivement seule LA GRÂCE, ou le Soi, la Conscience infinie ou Lumière de l’Essence peut REMPLACER LE MASQUE. Lumière de l’Essence ou PREUVE de l’efficacité véritable = AVANT qu’on ait saisit cette lumière donc avant que l’on foute tout par terre, car si on voit cette Lumière on en fait une COPIE donc du faux telle la conscience ou « raison » qui conceptualise tout et qui n’est pas la Lumière de l’Essence. (En réf. au Secret de la Fleur d’Or, trad. Thomas Cleary).

”Avec l’habitude de la Vacuité,
L’habitude des choses disparaît.
L’habitude qu’il n’y ait rien
Finit aussi par disparaître.
(Illustration de la devise alchimique : ”Aller vers l’obscur et l’inconnu par ce qui est plus Obscur et Inconnu encore”. Tout est FRACTAL.
”Quand il n’y a plus rien
Dont on puisse dire qu’il n’y a rien,
Comment une irréalité dépourvue de support
Se trouverait-elle en face d’un sujet [d’une conscience] ?

Quand réel et irréel
Ne se présentent plus à la conscience,
Et en l’absence de toute autre possibilité,
C’est l’apaisement libre tout support [libre de toute f(r)iction].
(Shântideva : Bodhcaryâvatâra - La Marche vers l’Éveil, IX, 32-34-)
« la Marche » : le Gate Gate et rien d’autre.

Question aux Big bangistes ou Créationnistes des religions abrahistes.

Il n’y a pas de créationnisme et de coagulation ou monde (fixisme), on ne peut qu’ÊTRE le SENTIER dans le Gate gate… en MOUVEMENT.

« Si Dieu est la cause des mondes,
Dites-moi donc ce que Dieu est [pour vous] !
Les [grands] éléments ? Dans ce cas,
À quoi bon se fatiguer pour un nom seulement ?
[…]
Qu’a-t-il voulu créer ?
Le soi, les éléments, Lui-même ?
Tout cela n’est-il pas éternel [sans commencement ni fin] ?
La conscience naît de son objet.

Sans commencement, plaisir et douleur procèdent des actes :
Dites-nous donc ce que Dieu a créé !
Si la cause [première] n’a pas de commencement,
Quand commencera son effet ?

Pourquoi [Dieu] ne créé-t-il pas constamment
Puisqu’il ne dépend de rien d’autre [que lui-même] ?
S’il n’est rien qu’il nait créé,
De qui dépendrait-il ?

S’il était dépendant, la combinaison [des causes]
Serait la cause et non Dieu.
La combinaison réalisée, il ne pourrait empêcher
la production [de l’effet] ;
Et dans le cas contraire, il ne pourrait la provoquer.

Si, contre sa volonté, Dieu créé,
Il obéit à une puissance extérieure ;
S’il le veut, il est soumis au désir ;
Et s’il crée, en qui [en quoi] est-il Dieu ?
(Shântideva - Bodhicaryâvatâra La Marche vers l’Éveil, chapitre Connaissance 118-125).

RAPPEL VITAL : POINT OU TROU C’EST KIF-KIF : la vision d’un Trou est l’équivalent de Vivre la Vacuité, sans masque, DONC DANS LE TROU ; or LÀ, DANS CE NON-LOCAL, LE TROU, il n’y a rien d’autre que le Trou, donc pas de Trou à voir ou posséder ! La symbolique du Trou NE PERMET QUE LE GATE GATE, LE SENTIER, LE TAO, et PARADOXE DE LA RÉALISATION (1), qui ne permet que le GATE GATE : « Jamais l’âme et Dieu ne peuvent co-exister » (Saint Bonaventure). Sentier ou itinéraire ne veut pas dire ”itérer”, tel l’avertissement traditionnel : « NE POINT ATTACHER UN INSTANT QUI PASSE À UN AUTRE INSTANT ». Seul le NON-LOCAL peut fonctionner en une sorte « d’interaction virtuelle » mais qui n’a rien à voir avec l’actuelle connexion modèle informatique avec ses « réseaux sociaux », lesquels ne fonctionnent que par le ‘je’ de l’ego… et ainsi fonctionnent en « thermodynamique ». Alors il faudra pour « échanger » résoudre D’ABORD l’antique dilemme du Moi-Individuel/Moi-Collectif, donc CHANGER NOTRE ESPACE-TEMPS. SIMPLEMENT PARCE QUE LE VRAI CESSE D’ÊTRE VRAI DÈS QU’IL EST VU OU POSSÉDÉ, SAISI (cela sera copié dans le quantisme : ”l’observation perturbe le phénomène”, plutôt impossibilité de SAISIR ou d’OPINIONER l’observation).
La vérité tout entière ne peut consister en un puzzle de vérités partielles cueillies un peu partout. Le Tout est autre chose et plus que le total des parties.

VACUITÉ : la conscience véritable ne peut pas être située sous un crâne de chair et d’os et de sang, soit se situé dans un espace-temps temporisé. avec une durée de vie vulgaire. LA CONSCIENCE VÉRITABLE EST PARTOUT ET NULLE PART, COMME LE TROU ; ELLE EST SOUS LA FORME EXACTE DU GATE GATE, DU TAO, DU SENTIER (certains parleraient de ”probabilités”). C’est pourquoi le Soi, comme Dieu, est indémontrable dans ce monde spatio-temporel de la dialectique historique matérialiste.
Il y a donc INDÉPENDAMMENT DU CORPS MORTEL, une continuité sans commencement ni fin, que le scribe de cette page nomme le NOIR, imbriqué dans le BLANC DE L’INSTANT, sans espace-temps tout en participant de cet espace-temps.
L’Essence de la Conscience infinie ne peut se trouver que dans la Vacuité, ou le Plenum de l’Univers, des Univers. La vacuité ne peut ainsi qu’être LA SOURCE du monde physique et de la conscience relativiste : la « raison », d’où le fait de « réaliser le Soi » pour Re-trouver cette Conscience infinie, et PARADOXE DE LA RÉALISATION (1).
Tout nom-la-forme construit par le conventionnel humain entre nécessairement dans l’espace-temps. La Conscience infinie englobe l’Univers : Nous, et la conscience relativiste ou raison, mais pas dans le sens d’inconscient collectif à la C.G. Jung, car : « La vérité tout entière ne peut consister en un puzzle de vérités partielles cueillies un peu partout. Le Tout est autre chose et plus que le total des parties ».
La Conscience infinie N’EST PAS la conscience collective de C.G. Jung ; la Conscience fondamentale ou Soi NE PEUT QU’ÊTRE SINGULARITÉ ET DONC INDIVIDUELLE. PORTANT LE NOM « ÉVEIL », tel le Gate gate, et là encore Paradoxe du Moi-Individuel/Moi-Collectif…
Éveil ou Gate gate parce qu’AUCUN BUT, ON N’ABOUTIT JAMAIS ON NE SAISI JAMAIS, SINON, on retombe dans la dualité que l’on rêve de supprimer.
ÉVEIL = Gate gate : OUVRIR DES PORTES SANS ARRÊT. « Laisser un on ne sait quoi venir d’on ne sait où », dans l’INSAISISSABLE.

 
Le Dedans-Dehors maintenant Dehors unique exploité commercialement à outrance :
NON aux jeux olympires ou olymfric 2024 de la division abrahamiste pur-impur ou winner-loser (élu/non-élu).

Note.
1. « Le ‘Je’ rejette l’illusion du ‘je’ et cependant demeure en tant que ‘Je’. Tel est le paradoxe de la réalisation du Soi. Ceux qui sont déjà réalisés n’y voient aucune contradiction ». (Ramana Maharshi, entretien 28 du 4-2-1935).
 
 

Dernière mise à jour : 07-12-2023 14:51

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >