Accueil arrow JDramas arrow Dramas du JAPON arrow Nurse Aoi
Nurse Aoi Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 06-09-2008 17:28

Pages vues : 6702    

Favoris : 47

Publié dans : Sommaire JDramas, Sommaire Dramas du JAPON

Tags : Dramas, Hôpital, Japon, Nurse Aoi


nurs10_pst.jpg
 
Nurse Aoi Ns'あおい
 
 
http://wiki.d-addicts.com/Ns%27_Aoi

Drama en 11 épisodes + un spécial diffusé au Japon sur Fuji TV en 2006, et sur un scénario de Yoshida Tomoko.

Basé sur un manga dont l’infirmière débutante Misora Aoi (joué par Ishihara Satomi) est confronté au monde médical. Aoi est infirmière depuis trois ans dans un prestigieux hôpital : Le Seiten Sogo. Après avoir été impliqué dans des problèmes au service des urgences, elle est envoyé dans le service médical d'un hôpital de province.
 
Ce service garde en observations et en soins des patients qui viennent du service des urgences. Contrairement à son précédent lieu de travail, ici, les patients ayant survécu aux urgences doivent être traités avec beaucoup de soins. Mais c'est aussi un endroit où se trouvent des médecins malhonnêtes et non qualifiés. C'est également un lieu de pots de vins et de corruption entre médecins et politiciens où la priorité n'est pas le patient mais le profit.
 
nurs5_pst.jpg
 
 
Aoi fait des efforts pour prendre soin des patients, elle y mettra tout son cœur et son âme. Elle devra affronter les médecins corrompus. Elle aura le soutient d’une autre infirmière : Komine Kyoko (joué par Sugita Kaoru), et du médecin Takagi Genta (joué par Yanagiba Toshiro), et elle réussira à changer l’esprit de ceux qui l’entourent. (Résumé d’après Fuji TV)

Sûr que le commencement du drama n’est pas fait pour rassurer : dehors il neige, et dans une ambulance en partance pour l’hôpital, un blessé avec simplement une jambe cassée fait une fibrillation ventriculaire, et Aoi fait tout ce qu’elle peut... Mais c’était un rêve, qui la met dans une excitation propre à lui faire avoir des accidents de la route, quand enfourchant son vélo, elle se rend pour son premier jour dans l’hôpital de province où elle a été transférée, suite à une erreur professionnelle dans le précédent hôpital : le Seiten Sogo. Le nouvel hôpital « de province » est surnommé : l’étape ultime...
Dès les premières secondes dans cet hôpital, on sent qu’elle en veut... elle est prête à s’occuper de 20 malades à la fois.
Tellement prête qu’un médecin lui demande déjà de lui préparer un café sucré, et qu’un autre lui pelote déjà les fesses.
Le premier contact avec l’infirmière Komine Kyoko est si froid, car on veut lui confier des tâches n’ayant que peut de rapport avec son métier d’infirmière. Sa chef, au courant de l’erreur professionnelle passée, l’a d’ailleurs prévenu : si vous êtes responsable de quoi que ce soit ici, vous n’aurez nulle part où aller ensuite.
 
 
 
Elle décide de passer outre : en sortant de l’hôpital à la fin de sa journée, elle croise un homme portant sa femme dans ses bras et décide de s’en occuper, au lieu de la conduire dans un autre hôpital, comme le lui demande l’infirmière Komine. Encore plus angoissant, pour cette femme qui est donc dans un coma apparemment éthylique, on envoie un médecin montrant toute son incompétence... Et Komine laisse entrevoir qu’elle sait plein de choses sur cet hôpital et qu’elle veut faire quelque chose pour aider Aoi. Elle l’a prévient d’ailleurs que cet hôpital peut être un endroit dangereux pour elle.

Plus loin ça fait froid dans le dos : un médecin répond à propos d’une patiente : ce n’est pas une patiente importante (sous-entendu : laissons là dans sa maladie elle à de faibles revenus), on a donc une médecine pour riches et une médecine pour pauvres. Mais le médecin de Henri IV ou je ne me rappel plus de quel roi disait qu’il soignait le roi mais aussi les pauvres avec le même soin, la même attention. Comme je faisais dire au Roi Djeser il y a plus de 4800 ans, dans un projet de scénario : « La plupart des médecins du royaume ne travaillent que sur l’unique recherche des symptômes, elle suffit à produire les honoraires ; c’est tout ce que désirent ces médecins ».
Bon le scénario est un peu caricatural, car Aoi a sauvé une patiente d’un arrêt cardiaque, alors que le médecin de garde était sortit soi-disant pour une réunion importante, et à son retour, apprenant ce qu’il s’était passé, devant le fils de la victime, il s’attribue le sauvetage de la patiente.

À la fin du premier épisode, je trouve ça pas mal, même si la mise en route est un peu lente, mais il faut faire durer l’histoire pendant 11 épisodes. Et c’est un peu bizarre par la suite : un patient dont on fait une rectoscopie et qui se fait couper un polype par le médecin ne pensant qu’à ses honoraires, et surtout qui ne connaît pas cette pratique d’intervention chirurgicale, résultat : perforation de l’intestin...

Une seul étoile seulement... à cause de l’ambiance... et c’est trop caricatural, même si c’est tiré d’un manga. Bravo tout de même à Ishihara Satomi, et bravo aussi pour son métier d’infirmière si difficile, et qu’elle exerce ici avec grand talent pour l’amour de ses patients. Bravo à Yanagiba Toshiro, il est bien décontracté la-dedans et drôle par moments. Le générique de fin en animation dans le style papiers découpés est kawaï et joli.

M. R.
 
 
[ Cliquez sur les vignettes, puis pour afficher l’image suivante : cliquez sur suivant ou précédent ou sur la partie droite ou gauche de l’image, ou utilisez les flèches du clavier ]
nurs1.jpg
nurs11.jpg
nurs12.jpg
nurs13.jpg
nurs14.jpg
nurs15.jpg
nurs16.jpg
nurs17.jpg
nurs18.jpg
nurs19.jpg
nurs2.jpg
nurs20.jpg
nurs21.jpg
nurs22.jpg
nurs23.jpg
nurs24.jpg
nurs25.jpg
nurs26.jpg
nurs27.jpg
nurs28.jpg
nurs29.jpg
nurs3.jpg
nurs6.jpg
nurs7.jpg
nurs8.jpg
nurs9.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 06-09-2008 17:36

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >