Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Abraham ou l’opinion en chef
Abraham ou l’opinion en chef Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 04-03-2015 21:48

Pages vues : 3804    

Favoris : 51

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Cinéma, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Lumière, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Occulte, Opinion, Pagan, Paradis, Pétrole, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Tradition, Transformation, Vide, Volonté, Walt Disney, Yankee, Yokaï

 
serpentvigie_alerte_copyright_dieu1.jpg
 
 
Abraham ou l’opinion en chef
« l’homme choisit par Dieu »
qui par son opinion fait castrer
les bébés dans le huitième jour
de leur naissance

LA CIRCONCISION OU LE COPYRIGHT DE « DIEU »
LES MUTILÉS D’ABRAHAM
 
 
L’Américain « Oncle Sam » (US) est un mutilé du sexe (60% des enfants US sont circoncis) ! Et bien-sûr Sam colonise (exporte) sa pratique partout où il passe comme il exporte sa « démocratie » à coups de bombes sur la gueule.

L'Apôtre des Gentils est brave, franc, sincère et très instruit ; l'apôtre de la Circoncision est poltron, prudent, dissimulé et très ignorant.

L’ACCIDENT ou OPINION « ABRAHAM » (Abracadabra des Pagans) : parce que le « JE SUIS » est atemporel.
Abracadabra ou « Ne me blesse pas », proche de l’accident Abraham, mais ne pas le confondre avec la signification d’Abraxas (le Suprême des Sept, du cycle de l’action divine sur Terre, gravure en fin de page).
PARABRAHAM : en sanskrit veut dire l’ABSOLU, soit l’Idéation Cosmique et la Substance Cosmique (des Païens) ne font qu’un (Saint Chaos, le Aïn Soph des Cabalistes, l’Inconnaissable à jamais). PARABRAHAM n’est pas comparable à l’Abraham des trois religions monothéistes et de leur « Dieu d’Abraham » colérique, jaloux et vengeur ! Comment un « Dieu » peut-il se comporter en vrai terroriste ? : « Yahvé tonna des cieux, le Très-Haut donna de la voix ; il décocha des flèches et les dispersa, il fit briller l’éclair et les chassa » (II Samuel 22, 14-15).
REMARQUE D’IMPORTANCE : les Dieux Jupiter et autres Dieux des Païens « lançaient aussi des éclaires contre ceux qui excitaient sa colère ». Les Yahvistes copient tout et après fourguent leur copyright ! Jusqu’à s’approprier la terre de Palestine ! Or les vrais Juifs sincères comme les Bouddhistes et autres savent que la « Terre promise » ce n’est pas la Palestine mais le Soi ou Instant, le Nirvana !
 
La circoncision ou l’Alliance en dessous de la ceinture dans le pipi-caca ! Ce qui suppose que Dieu « savait » ce qu’était une bite (comme s'il en avait une). Mais depuis quand « Dieu » se mêle-t-il des affaires des être humains, et par dessus tout de leur corps ??? Ainsi ce n’est qu’une opinion, et rien de plus, donc aucune raison de mutilation de millions d’êtres humains.
« À toi et à ta race après toi, je donnerai le pays où tu séjournes, tout le pays de Canaan, en possession à perpétuité, et je serais votre Dieu ».
Dieu dit à Abraham : « Et toi, tu observeras mon alliance, toi et ta race après toi, de génération en génération. Et voici mon alliance qui sera observée entre moi et vous, c’est-à-dire ta race après toi : que vos mâles soient circoncis. Vous ferez circoncire la chair de votre prépuce, et ce sera le signe de l’alliance entre moi et vous. Quand ils auront huit jours, tous vos mâles seront circoncis, de génération en génération. Qu’il soit né dans la maison ou acheté à prix d’argent à quelque étranger qui n’est pas de ta race, on devra circoncire celui qui est né dans la maison et celui qui est acheté à prix d’argent. Mon alliance sera marquée dans votre chair comme une alliance perpétuelle. L’incirconcis, le mâle dont on aura pas coupé la chair du prépuce, cette vie-là sera retranchée de sa parenté : il a violé mon alliance » (Genèse 17, 8-14)
Quelque que soit le niveau de lecture, ce passage est une monstruosité, un racisme pur, un parfait exemple de la tyrannie de l’opinion. Un Abraham que « Dieu » nomme « Père d’une multitude de nations ». Comme c’est pratique… et si matérialiste… Comme déjà écrit, la religion judaïque N’EST PAS UNE RELIGION, mais une sorte de manuel du « bien vivre ensemble ». Comment un Dieu « peut-il avoir la parole » !!! Bref, tout ça c’est du Hollywood avant l’heure.

Les religions dites abrahamaniques : juive, chrétienne, musulmane, ont dégommé le matriarcat de la Mère Primordiale en qualifiant ses représentations « d’idoles » pour la remplacer par le patriarcat de « Dieu-le-Père ». C’est toujours ici en Occident la lutte entre Païens-Paysans et Citoyens-habitants-des-cités ou religions monothéistes.
La victoire, momentanée, du Dieu d’Abraham sur la déesse et le Serpent et la Mère Divine se traduit dans l’organisation sociale par le transfert du matriarcat au patriarcat, et par là-même à l’étatisme et à son colonialisme.
L’Énergie du Ciel et l’Énergie de la Terre avec la Grâce de la Mère Divine octroie le Serpent Primordial en effaçant la singerie des religions patriarcales.


Abraham est un symbole anti-Païens, une sorte de « Robin des bois de Dieu » ; on dirait de nos jours un terroriste. Bien-sûr rien n’existe sur l’existence de cet Abraham, tout comme les Moïse, Saül, David et Salomon (sel-au-mont !) Tout cela est l’invention des tribus de Lévi (les Lévites).
RAPPEL : les « dix commandements » de l’accident Moïse sont une copie des Sagesses égyptiennes, littérature à la mode pour enseigner aux jeunes la façon de se conduire en société (une sorte « d’instruction civique » ancienne).

Les Yahvistes dont nombre d’entre eux règnent sur la finance internationale et donc le copyright, ont tout copié sur les Païens (leurs Dieux) pour en faire des chefs politiques, des supermen et des prophètes.
Quand les Yahvistes dégommèrent les Païens de la Palestine, les anciens Païens devinrent les serviteurs des Yahvistes. Il est probable que le patriarcat de la Bible soit une copie des anciens Dieux de la Palestine.

ÉTONNANT : la soi disante « déclaration des droits de l’homme » ne mentionne aucunement le droit à l’intégrité physique, et donc la mutilation de la circoncision, certainement parce que ces « commandements » ont été fait en partie par des Yahvistes et pour ne pas les contrarier, tout comme ne pas contrarier les Mahométans qui pratiquent aussi la circoncision.
Le système des rabbins va même jusqu’à circoncire des morts, parce que c’est le copyright de Dieu (des Juifs).
ÉTONNANT : nous vivons une époque où le sexe est un produit comme un autre, comme un paquet de lessive ou une automobile ; nous vivons une époque de soi-disant « liberté d’expression » ; et pourtant, le sujet de cette mutilation sexuelle d’un autre âge, la circoncision, reste tabou ! Et on se dit « civilisés », et on mutile des bébés dès leur huitième jour de naissance.
My God ! Où va se nicher la religion, jusque dans la bite !!! Et c’est tabou puisque la religion du Saint Fric a pour Grands Prêtres les Rothschild & Cie.

ABRAHAM = PATRIARCAT ou l’homme choisit par « Dieu », comme si les Païens étaient des laissés pour compte ! Des trop Gentils !
Abraham n’est nullement universel, nullement un « Adam » ou un « messie ».

Le PATRIARCAT c’est le patriarche : le chef de famille, et la religion des Yahvistes est celle des Patriarches ; soit une religion matérialiste, avec idolâtrie en offrande en des sacrifices sanglants.

Autre incongruité : comment un « Dieu » peut-il demander, tester la « foi » de l’un de ses fidèles en lui ordonnant de tuer son ISAAC en « holocauste ». Mais les Païens faisaient aussi des sacrifices humains. Ici les Yahvistes inventent pour dire qu’Abraham « avait la foi envers son Dieu ». La « foi d’Abraham » servait de monnaie d’échange avec son Dieu : Abraham et lui MARCHANDENT ! Étrange Dieu au sens du commerce ! Superbe « histoire », super scénario comme savent en inventer la cervelle des Yahvistes, car la « foi abrahamique » permettait aux Yahvistes de supporter toutes les épreuves de leur spécialité en souffrance en gros (copyright de la souffrance). Une « foi » monnayée car le sacré n’entrait pas dans cet échange avec Dieu contre la vie de Isaac ; le sacré devenait profane puisque Abraham ne comprenait pas le sens de son acte sacrificiel (c’était ordonné par son Dieu)... L'argent n'a pas d'odeur, mais la foi aussi...…

Ce sont particulièrement les prophètes des Yahvistes qui s’attaquèrent aux Païens, particulièrement aux Cananéens et à leurs influences qu’ils qualifiaient de « prostitution ». Mais cette « prostitution » contre laquelle les prophètes n’arrêtaient pas de maudire, représente la base du paganisme ou religiosité cosmique en harmonie avec la Nature : « En Haut comme en Bas, et l’inverse » comme l’exprime l’antique devise alchimique symbolisant le microcosme et le macrocosme. Or une telle croyance, donc une telle harmonie a été dénoncée par les Yahvistes comme idolâtrie par excellence, et cela depuis leur envahissement de la Palestine (comme de nos jours). Mais jamais la spiritualité cosmique ou des Païens ne fut assaillie aussi sauvagement. Ce sont les prophètes yahvistes qui sont à l’origine, ici en Occident, de la coupure des êtres humains d’avec la Nature, d’avec leur nature.
Des secteurs entiers du monde naturel : hauts lieux, pierres, sources, arbres, certaines récoltes, certaines fleurs, seront dénoncés comme « impurs » puisque souillés par le culte des divinités cananéennes de la fertilité. Pour les Yahvistes seul le désert est « pur », et c’est dans le sable qu’Israël reste attaché à son Dieu. Il faudra attendre le Moyen-Âge pour que le judaïsme redécouvre la Nature (les petites choses vertes) et daigne voir en elle du sacré !!!


« La désacralisation de la Nature [l’humain se coupe de la Nature] la dévalorisation de l’activité cultuelle, bref le rejet violent et total de la religiosité cosmique, et surtout l’importance décisive accordée à la régénération spirituelle de l’individu [un individualisme laïque avant l’heure] par le retour définitif à Yahvé, étaient la réponse des prophètes aux crises historiques que menaçaient l’existence même des deux royaumes juifs. Le danger était considérable et immédiat. la « joie de vivre », solidaire de toute religion cosmique [comme en Chine ou au Japon] était non seulement une apostasie [un abandon de la croyance], elle était illusoire, condamnée à disparaître dans l’imminente catastrophe nationale. Les formes traditionnelle de la religion cosmique [celle des Païens], le mystère de la fertilité, la solidarité dialectique entre la vie et la mort, offraient désormais une fausse sécurité. En effet, la religion cosmique encourageait l’illusion que la vie ne cesse pas de continuer, et donc que la nation et l’État peut survivre, en dépit de la gravité des crises historiques. Autrement dit, le peuple et les hauts dignitaires, mais aussi les prêtres et les prophètes optimistes étaient enclins à assimiler les adversités d’ordre historique aux catastrophes naturelles (sécheresse, inondation, épidémies, mouvements sismiques, etc.). Or, de telles catastrophes ne sont jamais totales ni définitives. Mais les prophètes pré-exiliques annonçaient non seulement la ruine du pays et la disparition de l’État ; ils proclamaient aussi le risque de l’anéantissement total de la nation », écrit Mircea Eliade dans : Histoire des croyances et des idées religieuses, chapitre : La religion d’Israël : à l’époque des rois et des prophètes.

Ce sont donc les prophètes des Yahvistes qui inventèrent l’histoire en lui donnant de la valeur : les faits historiques deviennent des « situations de l’humain face à Dieu », et comme tels acquièrent une valeur religieuse que rien jusque là ne pouvait leur assurer. Comme l’écrit Eliade : « Aussi, est-il vrai de dire que les Hébreux furent les premiers à découvrir la signification de l’histoire comme épiphanie de Dieu », une conception reprise par le christianisme. De nos jours les « prophètes » c’est HOLLYWOOD, ensuite les médias et la télévision !

Maintenant : C’est quoi un prophète hébreux ?
Une école pour la préparation à l’initiation aux sciences occultes : développement de facultés anormales ou clairvoyance, etc., du savoir secret, sorte de parapsychologie de nos jours. Des écoles à prophètes il y en avait beaucoup en Palestine et en Asie Mineure.

En fait Abraham est une invention des Yahvistes JÉHOVISTES : les Pharisiens dont le « Père » était Jéhovah (Saturne, Vulcain, etc.). Ces Pharisiens qui énervaient beaucoup le Jésus de Nazareth :
« Je sais que vous êtes la descendance d'Abraham... Je vous dis ce que j'ai vu chez mon Père ; et vous, vous faites ce que vous avez entendu auprès de votre père »…     
Vous faites les œuvres de votre père…
Ils lui dirent : « Nous ne sommes pas nés de la prostitution [allusion aux Païens] ; nous n’avons qu’un seul Père : Dieu ».
Jésus leur dit : « Si Dieu était votre Père, vous m’aimeriez, car c’est de Dieu que je suis sorti et que je viens ; je ne viens pas de moi-même ; mais lui m’a envoyé [preuve de Jésus un Réalisé]
Pourquoi ne reconnaissez-vous pas mon langage ?
C’est que vous ne pouvez pas entendre ma parole.
Vous êtes du diable, votre père, et ce sont les désirs de votre père que vous voulez accomplir.
Il était homicide dès le commencement, et n’était pas établi dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui : quand il profère le mensonge, il parle de son propre fonds, parce qu’il est menteur et père du mensonge. Mais parce que je dis la vérité, vous ne me croyez pas ». (Jean 8, 37-38 et 41-45).

Toutes les actuelles religions reposent sur les Païens ou paganisme, car toutes les religions au grand jour ou exotériques sont des copies frauduleuses et déformées de l’enseignement des Païens : l’Enseignement Ésotérique. Ce sont les rabbins et le clergé de l’église de Rome et le clergé des mahométans qui sont les responsables de la réaction qui s’opère de nos jours en faveur du matérialisme.
« C'est en adorant l'apparence extérieure des idéals païens – personnifiés pour les besoins de l'allégorie – et en imposant ce culte aux masses, que les plus récentes religions exotériques ont fait des pays occidentaux un Pandémonium, dans lequel les classes supérieures adorent le veau d'or et dans lequel on fait adorer aux masses inférieures et ignorantes une idole aux pieds d'argile », écrit si justement H.P. Blavatsky dans : La Doctrine Secrète.
 
 
abraxas.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 05-03-2015 18:16

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >