Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow À la recherche de la Dragonnite
À la recherche de la Dragonnite Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 27-11-2015 23:26

Pages vues : 3474    

Favoris : 49

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Cacapitalistes, Communisme, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Esprit, État, Europe, Famille, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Islam, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
imh_vol_tr1sc.png
 
 
À la recherche de la Dragonnite
ou à la recherche de la Source : l’ego.
« Beaucoup d’hommes ont ainsi un
monstre secret, un Dragon qui les ronge »,
Victor Hugo, Les Misérables.
 
 
Recherche de la Dragonnite ou Pierre Philosophale gardée par les Dragons-Serpents Fixe et Volatile, vaisseau de Sagesse : Ça-je-être, soit dompter l’ego et accéder à l’immortalité. Le Serpent-Dragon rejette sa vieille peau ou ego pour Re-naître ou Con-naître.

Sortir de cette division « bon » Chrétien et Païen (les « sauvages », les « petits dragons »), ou « gens de bien » et « terroristes ». Il est fini le temps où le christianisme était jugé digne que l’on vive pour lui parce que l’on voyait qu’il était digne que l’on meure pour lui (dans les arènes et sous la torture) ! La Vraie Foi n’a pas besoin que l’on meurt pour elle sous la torture : elle EST. Les PAÏENS ont la même Vraie Foi que n’importe qu’elle religion monothéiste, avec une morale un peu différente de celle des Occidentaux, et avec une culture infiniment supérieure à tout ce que pouvaient offrir les chrétiens du temps de Marc Aurèle. Une Église chrétienne qui ne pouvait que reposer sur les Païens. Elle leur doit tout, mais n’apporta que peur et destructions, comme les deux autres religions monothéistes. Sur sa base, la civilisation chrétienne avec l’aide des Juifs a construit l’abomination du capitalisme. Les Païens servaient les Dieux, les Citoyens de la démocratie servent ces mêmes Dieux transformés en OLIGARCHIE. Les Citoyens servent des faux Dieux, comme ceux de Stargate SG1.
 
Le Dragon est le préposé à la garde des trésors : le ‘Je’ et le ‘je’. Il veille sur les Pommes d’Or des Hespérides.
En dehors du Dragon qui veille, les choses ne sont pas gardés, ce sont celles de l’OPINION : elles se répandent très vite, elles teintent tout.

« Ce dragon [dragon ailé, à queue recourbée en boucle] est l’image et le symbole du corps primitif et volatil, véritable et unique sujet sur lequel on doit tout d’abord travailler. Les philosophes lui ont donné une multitude de noms divers, en dehors de celui sous lequel il est vulgairement connu ». (Fulcanelli : Les Demeures Philsophales). Ici le Dragon c’est L’EGO, ET ÉVIDEMMENT PAR LÀ-MÊME LA PIERRE PHILOSOPHALE Vase-Contenant-Contenu.
Il y a longtemps les Anciens disaient que l’Homme était fait de Draghoms. Et l’accouplement d’un dragon avec une femme a longtemps hanté l’imaginaire médiéval, les enluminures en témoignent.
Le Dragon est aussi symbole de Sagesse, de renaissance, d’immortalité ; en Chine les Immortels chevauchent les Dragons volants.

Pierre Philosophale ou Chaos des Sages : LA MINE (Source-ego, la Mine-de-Rien), le Dragon Noir.
APOPIS, dragon mythologique RYTHME du Chaos : adversaire-renaissance en Égypte ancienne, identifié tardivement à Seth.
Le Dragon représente la force double de l’eau : fertilisation par la pluie, destruction par les inondations. (Les déluges).
Le Dragon est aussi figuré par l’Ouroboros : la tête mordant la queue pour signifier que la tête ou ego est sorti d’une même chose et qu’elle se suffit, et qu’en circulant, en mouvement, elle se parfait. Là encore nous sommes dans le Jardin des Hespérides.
Ouroboros dont la langue et la queue peuvent se terminer par un dard : dard : serpens aut draco qui caudam devoravit (la queue d'un dragon ou serpent qui avala).

Le Dragon représentant l’ego, de nombreux saints sont liés à lui, et apparemment divisé en deux camps :
- les saints tueurs de Dragons ou saints « dracoctones », comme saint Georges tuant le Dragon en échange de 20.000 hommes…, sainte Marthe, saint Marcel, saint Romain, etc. Des chevaliers sont aussi dracoctones.
- les saints qui apprivoisent le Dragon : saint Urgin (Finistère), sainte Marguerite (commune de Savigny) comme sainte exorciste.

Bien-sûr il existe les deux Dragons :
- le Dragon céleste, ailé, caractérise le corps volatil,
- le Dragon terrestre, sans aile, désigne le corps fixe.
Comme l’ego, le Dragon ne sommeil jamais : normal, il est le gardien des trésors et passe pour ne jamais sommeiller. Ses yeux vifs demeurent constamment ouverts. Il connaît ni repos ni lassitude et ne saurait vaincre l’insomnie qui le caractérise et lui assure sa véritable raison d’être. L’aspect général du Dragon, son épiderme écailleux, sa férocité et son énergie vitale sont ses caractéristiques. La Matière alchimique est identique : noire et ponctuée de rouge ou de jaune [Réalgar], la volatilité dangereuse est figuré par les ailes du Dragon. Il est par la même TYPHON : monstre de la légende Grecque. Il engendre Cerbère, l’Hydre de Lerne, la Chimère, etc... Il a faillit vaincre Zeus !
Selon H. P. Blavatsky, Typhon vient de l’Égypte ou l’inondation du Nil était appelé Typhon, en Basse Égypte les tertres élevés le long de la rivière pour empêcher les inondations fréquentes, portaient le nom de Typhoniens ou Taphos.
Typhon dans l’un de ses symboles est représenté par un âne. Enfin, Typhon représente aussi un gaz dangereux. (Volcans).
Dans les Cavernes on trouve des trésors (voir celle de Platon… ) et là y résident maints Dragons. Sur les bords de la Seine existait une grotte où se retirait le Serpent dont saint Samson délivra le pays. En forêt de Wasmes le chevalier Gilles de Chin tua le Dragon.

Léonard de Vinci devait rechercher la Dragonnite avec la forme ICOSAÈDRE. Qui est du même thème que : LE TRIANGLE ÉQUILATÉRAL, LE TORE, LA PYRAMIDE À 3 ET 4 FACES, LA SPIRALE en Nombre d’Or, LA PIQUE (Point Focal ou Stargate (1) et GYROSCOPE, CRISTAL (et les 7 couleurs de l’Arc-en-Ciel), le tout lié au SOI-INSTANT (sinon rien ne fonctionne).
Puisque tout est dans le mental et que son principe en est LA FACULTÉ D’EXTÉRIORISATION DE L’INDIVIDU, il en est de même des voyages en train, avion, etc., et évidemment des « voyages dans le temps ». Comment pourrait-il en être autrement ?
« Vous avez quittez votre maison dans une charrette, pris le train, êtes descendu à la gare, remonté dans une charrette et vous vous êtes retrouvé dans cet ashram. Quand on vous à demandé ce que vous avez fait, vous avez dit que vous avez voyagé depuis votre ville jusqu’ici, n’est-ce pas ? Le fait n’est-il pas plutôt que vous n’avez jamais bougé et que ce sont les divers moyens de locomotion qui vous ont transporté tout le long de votre route ? De même que vous confondez ces mouvements avec les vôtres, vous faites ainsi pour les autres activités. Mais ce ne sont pas les vôtres. Ce sont les activités de Dieu ». (Ramana Maharshi, entretien 78).

Pas de « voyage dans le temps » de façon « matériel », donc PAS D’ÉVOLUTION (et autre connerie de « chaînon manquant ») : une race d’humanoïde plus évoluée que nous vivaient bien avant la disparition des Dinosaures !

Donc une chose pour être en Mouvement doit avoir son Reflet, son Miroir : Mi- (moitié) et : 1) Roie (raie d’un champ, sillon, séparation), 2) Roié (rayé, qui a des raies ou bandes de différentes couleurs, comme l’Arc-en-Ciel), 3) Roier (voyer). Par un mouvement de deux pyramides imbriquées l’une dans l’autre en pointes opposées tournant chacune en sens inverse (Involution-Évolution ou Centripète-Centrifuge), et une troisième pyramide-Axe immobile au centre des deux autres, en ce centre il doit naturellement se passer quelque chose, là où se trouve la STARGATE ou « Un Point c’est Tout » ; citation populaire issue des Anciens comme d’ailleurs le mot TROUVÈRE : Trou-Vers ou Trou-de-ver (wormhole). Trouvère ou au-delà de la relativité, de la dualité sujet-objet ; au-delà surtout de l’Alpha et Oméga.

La Stargate c’est le NON-AGIR, ou AMOUR (du A privatif et mur-mort : privé de mort), là où l’ego ne met pas en fonction la diabolique volonté tueuse d’Amour (âge du faire/fer), car elle ne peut qu’appartenir au mental, à l’ego. Volonté à ne pas confondre avec le Soi-Instant Source de « perpétuelle idéation », là où il n’y a ni matière, ni mental, ni dualité sujet-objet. Donc la volonté est aussi comprise dans le Soi puisque appartenant à l’ego.

Dans les légendes de France, on dit souvent « qu’un Grand Dragon désole tel pays », évidemment il s’agit de l’ego de tel ou tel seigneur !
Dans de grandes forêts on trouve des « Dragons à sept têtes » (comme les 7 couleurs de l’Arc-en-Ciel… ).

Que bau mez et casteyt d'Ousse
Que toute France e Saragousse.

(Proverbe béarnais : on disait au Moyen-Age qu’une fois par siècle, les pièces d’Or viennent s’étaler au claire de Lune ; si on connaissait le jour et l’heure, on pourrait les prendre sans danger).

« Le château d'Osse vaut mieux que toute France et Sarragosse on croyait qu'il y avait au-dessous des fées qui gardaient un trésor dans une excavation. Le jeudi saint, les enfants s'y rendaient, chantant « Hate, hate, da-m argent, que-t darey leyt e bren. Fée, fée, donne-moi de l'argent, je te donnerai lait et son ». (Sebillot, Folklore de France).
Autre exemple au pays de Tréguier, « on croit qu'à l'endroit où ont coulé des vaisseaux richement chargés vivent des dragons qui les gardent ».


Note.
1. Là où se mélange la Trinité : Matière/Pré-Matière/Rien-Tout.

(En référence partielle à : Paul Sebillot, Le Folklore de France, Les Dragons, page 468, volume 1 ; Les Trésors, page 472).

(En haut de page : Imhotep sur son Vaisseau spatial en forme de Dragon blanc dont la destination est indiquée par la disposition des 9 étoiles. Les 2 étoiles devant le visage d’Imhotep indiquent « qu’il avale les étoiles », donc il se moque du spatio-temporel. Interprétation atemporel de l’auteur du site fangpo1).
 
 

Dernière mise à jour : 27-11-2015 23:41

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >