Accueil arrow Yôkai arrow Dernières news arrow Ensemble et Unique
Ensemble et Unique Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 18-12-2008 15:53

Pages vues : 9552    

Favoris : 247

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Eau, Ensemble, Océan, Unique, Vie

 
L’Océan et la Goutte d’Eau
Ensemble et Unique marchons par deux
Refusons le confort d’une sécurité à tous prix !
 
 
En ces temps de spéculation économique égoïste dont on peut apprécier les effets de par notre planète Bleue, il serait temps de chercher une liberté en pensant un peu à l’autre. Cette page à aussi un rapport avec les Schools dramas, par exemple Gokusen 1 et Yakuza.

Dans un premier exemple, je m’inspire de la page : Ensemble, de la Directrice de la Rédaction du Télérama n° 3075-3076 du 20 décembre 2008.
 
Ensemble on peut construire beaucoup de choses, et en démolir aussi. Ainsi on peut aimer et haïr, d’où les guerres. A la tête des peuples un âne suffit. C’est à double tranchant. Si le meneur des foules est comme la joueur de flûte de Hamelin qui entraîne les rats dans la mort au son vibratoire de sa flûte, à l’autre extrémité et là il ne s’agit plus d’un âne, il peut se trouver le Mahatma Gandhi qui nous conduit dans la désobéissance pour la justice. Entre ces deux extrêmes prolifèrent des guides, gourous ou maîtres à penser, leaders et chefs, clones de Duce et de Fürher... Dans le cas de l’âne à la tête des foules, il suffit dans cette foule qu’un individu ramasse une pierre et la lance pour qu’un homme soit lapidé, car tous l’imitent.

Fritz Lang en a fait un film : Fury. Les psychologues qualifient ces comportements d’échopraxie (imitation automatique du geste d’une autre personne. Voir le deuxième exemple plus bas). Pas de guérison en vue, même par ondes électromagnétiques courtes ou longues dans l’état actuel des connaissances humaines.

Bien plus devant les guerres « militaires », les guerres économiques, racistes, idéologiques voir religieuses ont fait des ravages depuis plusieurs millénaires. Les replis égoïstes qui en découlent réduisent « l’ensemble » à des regroupements d’intérêts et au « CHACUN POUR SOI ». D’où la surenchère aux protections de toutes sortes, protections d’État : police, militaire, armement et lois diverses ; protections individuelles : assurance contre tout et n’importe quoi y compris la protection judiciaire pour sa petite personne, ses droits d’auteur, etc.
La solidarité existe encore, témoin celle de l’incroyable solidarité internationale de lecteurs, écrivains et simples gens de la rue, horrifiés par la « fatwa » dont l’écrivain Salman Rushdie fut devenu la cible.
Ensuite il y a les idées reçu (idées confort) difficile à combattre, et là il faut être costaud ! Dans cet ordre d’idée reçu il y a les préjugés ethnographique, par exemple : les Noirs ont la danse dans le sang, les Chinois sont travailleurs...

Pour le deuxième exemple je tourne autour d’un article de Radha Burnier sur la créativité ou le conformisme (reprise en partie de la page Créativité ou Conformité)

Être conforme c’est se mettre dans une loi, respecter un règlement, respecter un système édicté par d’autres au moment où ça se présentait le mieux pour eux. Il y a le sens d’identique, de clone, de bon, correcte, d’exacte donc de rationnel cher aux « scientifiques ».

Un oisillon sur un arbre peut instinctivement battre des ailes avant d’être capable de voler, mais l’instinct n’est pas la base de toutes ses actions. On peut voir les parents près de leur progéniture lui apprendre à battre des ailes, l’oisillon imite et apprend, ce qui est nécessaire à sa survie.
Quand un petit faon essaie de s’éloigner quand sa mère lui indique qu’il y a danger, elle peut le punir, et il apprend à faire ce que fait sa mère : s’asseoir tranquillement ou courir.

L’imitation étant un processus de survie est donc enracinée dans le cerveau humain. Nous sommes conditionné à faire comme les autres. Le langage s’apprend aussi par imitation : les bébés copient les sons des adultes.
Ces processus sont mécaniques et généralement non réfléchis, car il peut y avoir imitation sans qu’il soit besoin d’examiner les pensées et actions.
Puisque la majorité des gens sont conformistes, la création d’une nouvelle société, avec un meilleur sens des valeurs, est très difficile. De grandes réformes se réalisent quand des individus au pouvoir magnétique mettent en place une pensée indépendante. Il est souvent dangereux de ne pas se conformer aux modèles de pensée et d’action religieux, politiques et autres.
Le plus grave : Même les gens qui se rendent compte des désavantages de la conformité continuent à rester dans l’ornière toute tracée, craignant l’inconfort et les dangers d’être des étrangers dans la société.

Se rappeler simplement que : plus une chose est importante, plus elle doit être entouré de précautions, ainsi si vous voulez préserver le secret de cette chose, ne laissez entrer même pas une mouche !
 
L’imitation et la conformité prennent des formes variées : copier la conduite des acteurs dans des films ou séries télé, essayer de se maintenir avec ses pairs, ou suivre la mode si inappropriée qu’elle puisse être. La publicité moderne répand un conformisme, et on peut passer pour bizarre si on ne possède pas un téléphone portable ou une télévision.
Ce qu’on appelle la tradition est souvent la pression que la société exerce sur l’individu pour qu’il se conforme à un modèle. Il y a des traditions et principes qui sont valables, mais il y a aussi des superstitions, des croyances et des coutumes transmises à travers les âges, et qui sont sans signification et même nuisibles.

L’ordre dans la société est maintenu jusqu’à un certain point en imposant ce qu’une longue pratique a montré comme étant bénéfique. Les parents ont raison d’obliger un enfant à se brosser les dents ou à prendre une douche, même quand il ne veut pas le faire. mais de telle contrainte ne peuvent aller au delà d’un certain point.

L’imitation et suivre un chef sont la même attraction magnétique.
Par exemple, les gens se laissent dominer par l’attrait de l’habit ou de l’uniforme, donc l’apparence. (Comme je l’ai déjà souvent écrit, je le remet encore ici : voir le conte : Les habits neuf de l’Empereur)
Il a été rapporté l’exemple américain suivant (adapté pour la France) : un policier met sur la route un panneau : Route de Chartres fermé aujourd’hui. Les automobilistes ne lui ont pas demandé pourquoi, mais on questionné seulement : Est-ce que la route de Melun est ouverte ?
Il y a totale confiance au moindre signe d’autorité, par peur, par manque de connaissances, de conscience ; mais surtout par envie d’aller vite, et par la commodité (des fèces).

Bien-sûr le citoyen doit obéir à la loi, sinon cela peut devenir invivable, mais doit-il se conformer à des lois qui sont iniques ? Il est important de développer la réflexion et de soigneusement examiner et ré-examiner toutes les traditions et toutes les conventions artificielles.

L’habilité.
L’habilité à voir ce que tous les autres voient, mais à penser ce qu’aucun autre ne pense, est la marque d’un grand scientifique. (Dr R.A. Mashelkar).
Les scientifiques sont entraînés à ne rien prendre pour acquit, mais à interroger sans cesse. Et quand la fatigue et la routine s’installent, quelques percées ont eu lieu parce que quelqu’un a posé une question inattendue ou farfelue.
Dans le spirituel, il faut rester ouvert et non fixés sur des modèles connus.
Les problèmes naissent entre agent et patient (ou une communauté et une autre) quand il n’y a pas de questions posées, ou qu’il y a un manque de dialogue.

Il est important de rejeter L’APPARENCE EXTÉRIEUR et LA MÊME SOUPE POUR TOUS.
Pour devenir libre des habitudes imprimées dans notre cerveau, nous devons apprendre à être de plus en plus conscient que la conformité et la pensée imitative sont la cause de la stagnation dans la société et de l’absence de créativité chez l’individu.
On pourrait par exemple se pencher pour trouver un autre « système » que l’argent !

Deux citations ayant le même sens et ont donc valeur d’universalité :
“ Soit franc dans l’action : ne cherche jamais à paraître ce que tu n’es pas ; car toute feinte met obstacle à la pure lumière de vérité qui doit traverser ton âme, comme le rayon de soleil traverse une vitre transparente ”. (Aux pieds du Maître)

“ Attribue donc à l’Alchimie la part qui lui revient, et également celle qui te revient ; ainsi tu deviendras parfait, doué de vraie connaissance ”.
(D’après Jabir IBN HAYYÂN, le Livre des Désirs)

La peinture en haut de page provient du site Lettres-Histoire, elle est l’œuvre du peintre japonais Hokusai.
 

Dernière mise à jour : 18-12-2008 16:14

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2023 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >