Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Eau Primordiale AVANT le Cerveau
Eau Primordiale AVANT le Cerveau Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 17-05-2017 01:57

Pages vues : 4042    

Favoris : 28

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Chimère, Christ, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Fusible, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Information, Inquisition, Instant, Islam, Israël, Jardin, Jeu, Judaïsme, Kronstadt, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Merde, Métal, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Moteur, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Ptah, Pays, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Scarabée, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Social, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Univers, Vase, Vide, Volonté, Yokaï

 
lessive_macronlaveblanc.jpg
 
 
Eau Primordiale AVANT le Cerveau
L’Univers est dans le Cerveau, et,
le Cerveau est dans l’Univers et tout
ce qu’il contient : Galaxie, trous noirs, etc.
Parce que :
Tout ce qui est observable est symbolique
et fabriqué par le Cerveau, en conséquence,
tout ce qui est symbolique est observable
et matérialisable, l’ensemble formant :
Souffre-Mercure ou le TAIJI.
Ainsi :
NAISSANCE DE L’UNIVERS = NAISSANCE DU CERVEAU HUMAIN

Pour la pensée unique généralisée le Cerveau
n’est qu’une machine, donc un nom-la-forme au même
titre qu’une machine à laver le linge.
Ainsi, la machine-cerveau ou nom-la-forme
N’EST PAS LA CONNAISSANCE, LA FÉLICITÉ.
De la même manière le Cerveau ne pense pas par lui-même,
il n’est qu’un émetteur-récepteur, ou l’inverse.
En résumé : le cerveau est une vulgaire
quincaillerie à opinion et totale illusion
qui détruit tout sur son rayonnement,
parce que LE CERVEAU EST RÉDUIT À L’ÉGO,
À LA PERSONNE-PERSONA : LE MASQUE (le faux, le confort).
 
 
Ceux que nous prenons actuellement pour des « extraterrestres »
sont des interférences avec « NOUS DANS LE FUTUR » à notre état originel, et interférences également avec d’autres formes de vie au « cerveau » différent mais issu de même Origine.

Page dédiée à la Sainte Chimère.
[CHIMÈRE] (1220, Coincy) du Latin CHIMAERA ALCHIMÈRE (Souffre philosophique).
 
 
« Le monde n’est que spirituel. C’est parce que vous vous identifiez avec votre corps physique [donc avec votre cerveau ou ego] que vous considérez que ce monde est matériel et que l’autre est spirituel. Alors que ce qui EST n’est que spirituel» (Ramana Maharshi, entretien 328). Pour le vivre, il suffit de se réaliser en tant que pure Conscience, et s’apercevoir que ce monde n’est que spirituel et non pas matériel, c’est-à-dire qu’il n’existe pas de mental ni de cerveau : « Quand on est à la recherche du Soi, le mental n’est nulle part. Quand on demeure dans le Soi, on n’a plus besoin de s’inquiéter du mental ».

Le Cerveau est un outil (un nom-la-forme) ce que n’est pas l’Eau Primordiale avant l’arrivée de la catastrophe écologique Oxygène. En faite l’Eau Primordiale c’est le Soi, l’Âge d’Or : « Tout était Eau » disent les textes hindous ; « Les vastes eaux n’avaient pas de rives » dit un texte taoïste. Eau Primordiale ou Wou-ki chinois, le Saint Chaos, le sans nom-la-forme. Eau : origine et Vaisseau de toute vie (la sève est eau). Eau Ignée-Innée. Eau associée à la Lune = sommeil profond, lieu de la révélation.
« Qu’est-ce que le sommeil ? Il n’est que l’inverse de la veille [dans ce monde duel]. Il ne peut pas être indépendant de la veille. Le sommeil profond est le Soi parfait. Ne pensez pas que vous êtes éveillé ; le sommeil n’existe pas non plus ; ni même les trois états [dans le Vichâra-sâgara]. C’est parce que vous avez oublié le Soi que vous dites que vous avez rêvé. Quelque chose peut-il exister en l’absence du Soi ? Pourquoi oubliez-vous le Soi [ou Instant] et vous attachez-vous au non Soi ?
Dès que le mental tend à s’extérioriser, tournez-le aussitôt vers l’intérieur. Il s’extériorise du fait de l’habitude de chercher le bonheur EN DEHORS DE SOI-MÊME [c’est moi qui souligne] ; mais la connaissance que les objets extérieurs ne sont pas cause de bonheur le refrénera. C’est le vairâgya, l’état sans passion [sans possession ou consommation]. Ce n’est qu’avec le parfait vairâgya que le mental devient stable.
Le mental n’est qu’un mélange de connaissance et d’ignorance ou de sommeil et de veille.
Ses cinq modes sont :
kshipta (actif)
mûdha (lourd)
vikshipta (distrait)
kashâya (latent)
ekâgriya (concentré)
De ces cinq modes, kashâya ne dédigne que l’état latent des tendances, et non les tendances elles-mêmes, telles que l’attachement, la répulsion, etc.»
(Ramana Maharshi, entretien 344)
Dans l’entretient précédent il est dit que la douleur physique est une conséquence de la conscience du corps (vivre uniquement en mode matérialiste comme de nos jours). Dans la vidéo ci-dessous il est dit que le cerveau si on lui en enlève un bout ne ressent aucune douleur… Ainsi : MÊME LA MORT EST UNE FONCTION DU MENTAL, ET DONC LES DOULEURS DÉPENDENT DU MENTAL OU EGO ; « elles ne peuvent exister sans le ‘je’, mais le ‘Je’ peut exister sans elles ».

Voir aussi la définition de :
- ESPRIT - ÂME.
Pour Pernety dans son Dictionnaire Hermétique, il écrit que l’Âme est le Magistère parfait au rouge, parce qu’alors il est proprement le ferment qui anime la Pierre pour en faire l’Élixir. Pour le mot Esprit : « Les Philosophes Hermétiques n’entendent pas par ces termes uns substance immatérielle, mais une substance extrêmement ténue, subtile, pénétrante, répandue dans tous les mixtes, et spécifiée dans chacun d’eux suivant sa nature (la Signature chez Jacob Boehme).

Les années 1950-60 et leurs chercheurs croyant à un cerveau-machine, mécanique, vont émettre l’opinion du binaire, de la dualité, qui va se concrétiser dans la déferlante informatique jusqu’à nous.
À la Renaissance, des humains inventent 200 différences entre le cerveau d’un singe et le leur ; ce fut pour contrer les théories de Claude Galien qui prétendait que le cerveau du singe était identique à celui de l’humain. De nos jours on sait qu’il y a de très grosses différences entre ces deux types de cerveaux (voir la vidéo en bas de page).
Également à la Renaissance l’éternité, ici sur Terre, commence à poindre ; on peut dire que le transhumanisme est né à la Renaissance, en même temps que l’opinion, comme le souligne si justement Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux. Évidemment le sens de « éternité » chez les gens de l’américanisme entrepreneurial a totalement un sens mercantile et rationnel : façon winner-loser, mais surtout façon étatique : je doute qu’il n’existera plus d’État, ou de mondialisme étatique, quand un transhumaniste se sera totalement augmenté pour vivre, mettons 250 ans ! Car qui dit mercantile dit État, mondialisé ou non ! Bref, ce sera le sempiternel mythe de POSSESSION, DOMINER LA CRÉATION, DEVENIR DIEU À LA PLACE DE DIEU, MYTHE DU FOI-FOI DE PROMÉTHÉE PAR PRINCIPE DANS L’’ACTUELLE GÉOMÉTRIE DE LA LIGNE DROITE : ÉVOLUTIONNISME. LE RÉGIME RÉPUBLICAIN, L’HUMANISME SONT PROMÉTHÉEN. Comme son nom l’indique Prométhée n’est jamais dans l’Instant, il projette, il prévoit, donc dans le Pour-Voir… Le transhumanisme est prométhéen : ce n’est pas une libération dans le sens de découvrir que nous ne sommes QUE spirituel, mais c’est utiliser le mental à des fins de satisfactions personnelles, bref toujours de l’ego, même réduit en nano-machin. Le transhumanisme comme cette judéo-maçonnerie à Pour-Voir et à réseaux comme le Grand Orient de France n’auront jamais accès à la Connaissance, parce que leur connaissance, comme l’indique le mot « raison », du siècle des lumières des perruques poudrées, EST UNE CONNAISSANCE RATIONALISÉE comme ce qui saute à la gueule quand vous ouvrez la moindre page de l’Encyclopédie des Diderot et Cie.
Or la Vraie Connaissance NE PEUT QU’ÊTRE EN DEHORS DU MENTAL, DONC NE PEUT QU’ÊTRE CHIMÈRE AU SUBLIME GOUFFRE SANS FOND ET QUE C’EST HEUREUX QU’IL N’Y AIT PAS DE FOND !

LA SEULE ÉNERGIE INCOMMENSURABLEMENT PLUS PUISSANTE QUE LA RIDICULE ET DANGEREUSE THERMODYNAMITE EST CELLE DU SOMMEIL PROFOND, HORS DU MENTAL, HORS DU CALCUL. Le fabuleux, la Vraie Valeur ne se calcule pas.

Le feu dérobé symbolise le mental, l’ego, réduit à n’être que des satisfactions de désirs augmentés, dont bien-sûr l’amplification est totalement contraire au sens évolutif de la vie de l’origine dans l’Eau Primordiale.
Il paraît aberrant de croire qu’un humain puisse construire en noms-les-formes un « cerveau » qui le dépasserait, ou qui « aurait la Connaissance » !

On confond ce qui est en corrélation entre le cerveau et l’esprit (voir la définition du mot Esprit) : D’accord avec M. Bernard-Michel Boissier dans sa conférence ci-dessous : nous sommes comme à l’époque de la Renaissance, surtout à cause du Thème Imprimerie-Internet, peu importe la différence technique, le sens est le même, comme l’a bien décrit David. R. Olson dans : L’univers de l’écrit : Comment la culture écrite donne forme à la pensée.

En ce qui concerne l’Énergie Primordiale ou Principe Originel Universel -  comme tout est fractal, le fond de l’humanité et du reste est UN, SOI, qui sera le Thème, ensuite viendront les Variations qui deviendront à leur tour Thèmes, puis Variations devenant encore Thème, et ainsi de suite, mais SANS JAMAIS OUBLIER L’ORIGINE DE CETTE FRACTALE - je renvoie à la page Le PRINCIPE et le REBIS.

Les si nombreuses descriptions de la veille et du sommeil et du Soi par Ramana Maharshi SONT IDENTIQUES en tous points à l’Œuvre alchimique.
« La Réalité, c’est simplement la perte de l’ego [d’où la formule alchimique unique : putréfie !]. Détruisez l’ego en cherchant son identité. Parce que l’ego n’est pas une entité, il disparaîtra automatiquement et la Réalité resplendira spontanément d’elle-même » (entretien 146). R. Maharshi ajoute cette importance FONDAMENTALE : « Il n’y a pas de plus grand mystère que celui-ci : nous cherchons à atteindre la Réalité alors que nous SOMMES la Réalité. […] Un jour viendra où vous rirez vous-même de tous les efforts passés. Et ce qui sera le jour où vous rirez est déjà ici et maintenant. […] La recherche « Qui suis-je ? » est le glaive qui sert à trancher l’ego ».

À la dernière phrase de l’entretien suivant, et qui concerne directement le précédent article où il est question de la mode des « spécialistes » typique du Nouvel Ordre Mondial de la finance internationale et de la City de Londres : « Cessez d’être le CONNAISSEUR, et ce sera la Perfection ».

CONNAISSANCE : « Il n’y a qu’une seule conscience qui subsiste dans les trois états de veille, de rêve et de sommeil profond. Dans le sommeil profond, il n’y a pas de ‘je’. La pensée ‘je’ s’élève au moment de l’éveil, et alors le monde apparaît. Où était ce ‘je’ pendant le sommeil ? Existait-il ou n’existait-il pas ? Il devait bien exister, mais pas de la façon dont vous le ressentez maintenant. Le ‘je’ de l’état de veille n’est que la pensée [opinion] ‘je’, alors que celui du sommeil profond est le vrai ‘Je’ qui ne cesse pas d’exister. C’est la Conscience [je dirais que c’est l’état de l’Eau Primordiale]. Si vous la connaissez, vous verrez qu’elle est au-delà de toute pensée » (entretien 43).

EN RÉSUMÉ : Toute vie est EAU, et l’être humain du futur EST DÉJÀ retourné et « sous forme vibratoire » pour nous visiter parfois très inquiet de notre présent.
Avez-vous remarqué que le Diable ou Prince de ce monde est rarement en relation avec l’Eau ? Ou sinon, avec ses amis il la pollue à grande échelle comme la firme British Petroleum (BP) qui contamine une immense zone de l’Océan Atlantique. De par le monde il existe très peu de « fontaine maudite ». Fontaine = généralement le pur, le bien, les fées protectrices et qui soignent.
Rendez vous compte une seconde, puisque notre monde est fractal : en vertu du principe Homéopathique et de ses hautes dilutions, une goutte d’eau très pure suffit à purifier un Océan ; mais une goutte d’eau impure souille un Univers, et ça, les Couilles en Or, les transhumanistes et Macron et Lucifer le savent : toute évolution risque d’être irrémé-diablement fixé, dans les trois règnes, alors le mot « bien » ne voudra plus rien dire, toute évolution sera interdite, ou n’aura plus de sens. Mais si la goutte d’eau pure est utilisé, alors là aussi le mot « bien » disparaît, seule demeurera l’Âge d’Or en l’Unité Originelle ou son Principe Universel et tous les possibles de la Sainte Chimère demeureront.
 
 
 
 
Vidéo à prendre avec circonspection, à cause d’une approche dans le genre utilitaire, le but, « tirer des bénéfices », comme la PNL et autres éléments comme l’Alchimie et Jung qui me font me méfier par la façon qu’il exprime ses propos, et qui tend sempiternellement vers le côté winner. Bernard-Michel Boissier NE PARLE JAMAIS DU SOI OU ICI ET MAINTENANT, L’INSTANT. IL PARLE À LA TOUTE FIN DE SA CONFÉRENCE DU LÂCHER PRISE (wou-wei ou wuwéi : le « non-agir » de la Taoïcité).
IL NE DÉVELOPPE QUE L’UTILITAIRE, l’aspect behaviorisme si en vogue dans le domaine de l’esclavage moderne et culte du narcissisme depuis le freudisme et autres « état modifié de conscience », avec drogues ou sans.
Dans la technique de base de l’acteur, surtout sur une scène de théâtre face à un publique, la respiration est fondamentale, on demande à respirer comme les bébés, avec le ventre, le bas du corps, et non comme toujours étant adulte avec le haut du corps, donc avec l’aspect cérébral ! Macron doit connaître cette technique puisqu’il restait froid devant les attaques de M. Le Pen ce 7 mai 2017.
 
 
Matérialisme assuré ! Comme dit justement un commentaire du web : « Macron Président : La République branchée au tout à l’ego. […] Il faut aussi le libérer [la persona du citoyen] du maximum de principes moraux ou philosophiques pour le rendre totalement disponible, tant pour l’accomplissement de sa mission dans le cadre de son travail que dans sa position de consommateur », commentaire qui rejoint le précédent article, partie le paradoxe de l’atomisation ou culte du narcissisme et simultanément de l’uniformisation des masses modèle « United Colors of Bennisson ».
 
 
 

Dernière mise à jour : 18-05-2017 01:12

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >