Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow La Pagancratie - Les Images
La Pagancratie - Les Images Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 12-02-2012 21:18

Pages vues : 5161    

Favoris : 482

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Église, Esprit, Europe, Goulag, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Volonté, Yokaï

 
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
 
 
La Pagancratie - Les Images
 
 
 
PAGAN : de Paganicité. PAGAN = PAYSAGE : de PAYS, point de vue, et âge durée. PAISTRE c’est manger des produits de la Terre, c’est la vie qui coule de la période de cheminement du passant sur cette planète. PAGAN sonne comme PAN, le TOUT.

PAISANT - PAYSAN - MOUJIK (en russe) : homme du [PAIS] de PAGUS (Canton ou contrée) pays, terre, ferme, région.
PAGI : fidèles d’un culte antique comme le Zoroastrianisme résidant dans les districts ruraux.
PAGANS : ce sont les provinciaux de ces districts.
Paganisme devrait bien signifier : anciens cultes de divers groupes de population. Culte s’entend par croyance, et non obligatoirement une société se réunissant sous la poussée de l’instinct grégaire.
 
Le Pagan ne va pas sans la FORÊT FORÊTS [SILVE] – BOIS :
- A) FORÊT/REFUGE
- B) FORÊT/GRENIER/GRAINS
- C) FORÊT/OPACITÉ/SAUVAGE
A) Pour prier, chercher, s’échapper.
B) Pour se nourrir, pour les matériaux. (Actuellement l’on pille les forêts).
C) Densité des forêts à l’époque du Moyen Âge.
- La forêt des brigands.
- La forêt enseignements, l’on peut apprendre beaucoup de choses en s’y promenant. On peut aussi ramasser des choses, c’est la forêt de l’initiation, une école naturelle.
- La forêt des rencontres bonnes ou mauvaises. Lieu de l’aventure et des bêtes sauvages.
Au combien encore lieu des ÉLÉMENTALS.

Qu’est-ce que l’on fait dans un paysage : on se promène ; se laisser mener par le FIL D’ARIANE, LE FIL ROUGE.
FIL ROUGE : Dans la marine Anglaise, pour contrôler l’usure d’un cordage et son appartenance, il était tissé dans icelui un fil rouge, permettant ainsi de visualiser la CONTINUITÉ DU CORDAGE. (Pour ne pas se perdre, pour éviter d’aller au fil de l’eau, d’aller à vau-l’eau).
Le fil de l’eau/fil rouge/fil d’Ariane du mythe de THÉSÉE, qui retrouve, reconstitue son chemin dans le labyrinthe, grâce à une pelote de fil que lui avait donné ARIANE fille du Roi MINOS ; ainsi au départ, essayer de trouver la bonne direction, et commencer par le commencement, ou la fin, ou les deux en même temps, enfin je ne sais plus !!! En fait : le Soi, l’Instant...
Voir du pays. Voyage pour voir de beaux paysages.
Une DÉCOUVERTE :
A) Un trou au travers d’arbres, permettant de voir une belle vue.
B) La découverte du décor de cinéma, c’est le paysage extérieur derrière la fenêtre, paysage peint sur une grande toile.
Dans votre être, votre paysage, vous avez Tout ; c’est à vous de cultiver la “ plante ” que vous voudrez dans le grand Paysage du Monde.
Le paysage de pensées de l’AIR du moment :
Telle année je me souviens avoir ciré les chaussures dans l’école normale d’Auxerre ; il y avait une lumière tamisée par des vitres poussiéreuses et une odeur de cuisine, mêlée à l’odeur du cirage...


PAGANCRATIE : de Pagan, et cratie (du grec kratos : force, puissance). La Pagancratie c’est l’autonomie totale des pays.
Le responsable pour une année de la Pagancratie de son pays est la Focale, ou le Trouvère (voir plus bas), il n’est tiré au sort que pour un an, éventuellement renouvelable une seule fois, et seulement si les Pagans le demandent. Il est révocable au bout de trois mois s’il y a trop de problème. (Voir la série de pages sur le Tirage au sort pour les élections). À chaque conseil de Ministres, une assemblée de onze Pagans est présente et chacun peut intervenir une seule fois. Il n’y a bien-sûr plus de « politiciens » (député, parlementaire, etc...), ni d’assemblée et de parlement ou « chambre », tous divisions.

L’essentiel de la Pagancratie est que le mot valeur ne s’entend plus comme de nos jours, car si proche de VOLEUR, de MESURABLE, d’ESTIMATION, et par extension de MORALE et de CONTRÔLE. Seule l’argile, la terre est devenue valeur, l’économie repose sur des jetons en argile que les potiers façonnent avec art et cuisent au four après les avoir émaillés. Les jetons appartiennent à tous, il n’y a pas de limitation, la valeur et les voleurs disparaissent, la pauvreté disparaît et avec elle les banques, la maladie disparaît presque, la morale est transformée et n’est plus assimilée au fric, ainsi il n’y a plus besoin de franc-maçonnerie devenue obsolète et qui était auparavant comme un virus rongeant les chairs d’un corps.
Ceux qui trouvent trop encombrant les jetons de paiement peuvent les convertir en carte à fréquence Qbit (bit quantique) accordée sur chacun d’entre nous, comme l’ADN actuelle ; Carte CFQ que chacun fabrique lui-même selon son état d’avancement en connaissance de la Matière, parce que l’économie n’est plus fondée sur l’esclavage et le profit de quelques uns et la religion de la consommation par les esclaves, mais le temps de vie se passe à comprendre la Matière et à jongler avec les atomes, soit transmuter la Matière, sa Matière, sa Terre ; ce qui est le contraire de l’humaniste qui essaye de dominer la Nature et se coupe ainsi d’elle, et se coupe de lui-même en essayant lamentablement de péter plus haut que son cul.

Ceux qui sont le plus en avance dans la transmutation ne risque pas de prendre le pouvoir et de devenir des dictateurs, car la Matière se défend d’elle-même par RÉTROGRADATION, comme un gâteau en soufflet qui se dégonfle, ou un liquide qui s’évapore en gaz ou en buée (le Volatil).
La Pagancratie n’est bien-sûr valable que si en corrélation avec son système d’échange par jetons ou Carte CFQ, l’énergie soit totalement différente de l’Huile de Pierre ou Pétrole, qui étant produit de la Terre appartient à tous ! Et comme les Pagans sont désormais en avance sur la connaissance de la Matière et donc d’eux-mêmes, ils utilisent l’énergie du Vide pour se transporter instantanément d’un point à un autre, pour produire de l’éclairage par une sorte « d’ionisation » de l’air ou plutôt un nouvel arrangement atomique de leur air ambiant, et s’alimentent également par l’énergie du Vide.
En plus de leur passe temps en transmutation ou jonglerie d’atomes, les Pagans échangent énormément avec les autres formes de vie DES Univers ; formes de vie désormais plus inquiètent, parce que l’industrie mortifère du nucléaire aura été définitivement abandonnée, et tout aura été enfin nettoyé...

Enfin et essentiel : TOUT MÉTAL EST RESPECTÉ car enfin considéré comme vivant. Donc plus d’horreur en « béton armé », ni de route goudronné et autres surfaces tuant les sols.



Bien-sûr on peut trouver risible et absurde cette utopie de plus, exposant si brièvement une politique ou art de répartir les tâches dans une société afin d’apporter un CONFORT de vie essentiel ; mais un Confort non négatif comme le notre qui nous rend prisonnier, puisque nous faisons tout à l’envers. (Voir aussi les pages sur la Taocratie, et sur l’Alephtocratie).

Le problème le plus grave est celui de l’instinct grégaire et du développement des Égrégores (voir la page Mondialisme - Égrégore Grégaire - Secret). Car pour « exister en société », ou « faire partie de la paroisse », il faut ACCORDER sa culture à celle de la paroisse, donc y perdre un peu ou beaucoup de son identité, car il y a déjà MANIPULATION. Faire parti d’une société, à but lucratif ou non, d’un parti politique, d'une bande, c’est se faire masturber la cervelle par l’Égrégore du groupe, le Gourou, mot qui sonne aussi comme égrégore avec ses deux G. Dans toute société il y a du religieux, sens de RELIER, surtout chez celles qui se prétendent laïques, mot désormais synonyme de libéralisme et de capitalisme, soit le Dieu Dollar. Laïcité sur chère ou chair ou chaire aux francs-maçons !!!

Même quand une société, une civilisation se prétend moderne parce plus « avancée scientifiquement », il ne s’agit que de son opinion !

Le drame de toutes sociétés ou civilisations c’est le dilemme entre individu et collectif ! La civilisation du Moyen-Âge de par la dureté de la vie : le non Confort, était plus communautaire, plus soudée, puis avec 1789 et l’humanisme franc-maçonnique c’est l’individualisme qui éclate sous prétexte illusoire de « liberté » et de « démocratie ».

Cela amène à notre civilisation des images (grâce à notre technologie), mais nettement inférieure à celle du Moyen-Âge où l’imaginaire était si puissant : voir les sculptures encore intactes de n’importe quel bâtiment religieux ou temporel de cette époque.



LA PUISSANCE DES IMAGES OU CONVENTIONS OU SYMBOLE.

SAGE COMME UNE IMAGE, COMME UN I-MAGE - IMAM : I, point sur le I ou Point c’est Tout comme le Point Focal (le trou du Trouvère, ce qui fait du mot « Point » une non-négation ou une science du Vide).

I-MA-GE : engendrement de l’Unité Instant depuis la matrice qui projette le monde spatio-temporel. Voir les trois rois Mages sages dans l’Instant d’une naissance là où sommeil la Graine.

Tout de suite, il est évident que tous symboles donc toutes images éloignent du Soi, de l’Instant, car elles introduisent la dualité sujet-objet, ce que ne dit pas Michel Serres dans sa chronique sur France-info de ce dimanche 12 février 2012, sur Les Iconoclastes. Ci-dessous je fais référence à ce sujet au combien passionnant et qui passionna pendant des millénaires nos ancêtres, à commencer par les Alchimistes et ensuite les francs-maçons et autres domaines de l’ésotérisme et des symboles.

Dans le monothéisme, l’islam et le judaïsme sont contre les Icônes, donc ils sont iconoclastes, mot venant bien-sûr de l’empire byzantin : briseurs d’images. La chrétienté et particulièrement les orthodoxes sont des iconolâtres ou adorateurs d’images. Donc dans un cas on se rapproche de l’Instant et dans l’autre on s’en éloigne à cause d’images, de conventions semblables à des Hiéroglyphes, à des alphabets puis à des morts, pardon, des mots et des phrases. Il est vrai qu’à notre époque les mots/maux peuvent tuer mieux qu’une balle de revolver.

Michel Serres donne l’exemple du célèbre tableau de Magritte représentant une pipe, qui effectivement n’est pas une pipe (image en haut de page) mais une convention, une représentation, donc un éloignement de l’objet réel ; on ne peut pas bourrer de vrai tabac cette pipe de Magritte ; elle illustre admirablement notre civilisation du FAUX, de la CONVENTION, donc du CONFORT. Une statue genre Vénus ou David ne sont bien-sûr pas les vrais individus où coule le sang dans leurs veines ! Mais si on place ces statues dans un bâtiment nommé « temple » ou « église », la manipulation fonctionne : les gens vont se prosterner devant ou donner du fric. On peut parler d’ANALOGIE, de SYNCHRONISME, de PARENTÉ, de RELATION... Tout cela étant des OUTILS. Avec ce fétiche, cet artifice, on est dans un éloignement de l’Instant, du Soi. Et les médias jouent à fond la-dessus : on parle d’idoles de la musique, etc... Le conditionnement marche à fond !

MAGIE vient AVANT une quelconque religion ou relier les gens. Moïse devait avoir un sens de l’Instant pour condamner les adorateurs d’idoles ou idolâtres ou fétichistes. Moïse brise bien une veau en or massif pour en faire de la poudre... Nous somme toujours entre confondre l’image de la divinité et la divinité ; et actuellement toute notre civilisation repose sur cet éloignement de la réalité : mettre une idole entre le soi et le vrai Dieu ou Instant c’est encore du CONFORT, comme si l’Instant était trop brutal et allait causer de la PANIQUE, de PAN, l’Instant, le Tout, le Soi...

IDÉE = IDOLE
IDÉE : forme visible, comme la symbolique ampoule électrique s’allumant au-dessus de la tête d’un personnage de bande dessinée. Chez les philosophes platoniciens c’est l’Essence éternelle et purement intelligible des choses sensibles.
L’IDÉE EST UNE OPINION n’ayant rien à voir avec le mot « essence » comme employé chez les platoniciens. Elle possède le même sens que l’idole.

Le philosophiste Aristote est un faiseur d’idoles et de conventions qui influença tout le Moyen-Âge, car beaucoup de gens avaient encore la pensée magique et croyaient en l’efficacité des reliques et autre grigri, mais de nos jours ça fonctionne toujours en se disant chaque matin : « Bonjour comme tu vas », ou en se souhaitant à chaque moment délicat : « Bon courage ! », bon ceci ou bon cela, bonne appétit ou bon spectacle, comme pour conjurer le sort. On parle de politesse, de sociabilité, mais le fond de Magie est toujours là !

La MÉTONYMIE : figure de rhétorique, procédé de langage par lequel on exprime un concept au moyen d’un terme désignant un autre concept qui lui est uni par une relation nécessaire (la cause pour l’effet, le contenant pour le contenu, le signe pour la chose signifiée). Ex. boire un verre (le contenu), ameuter la ville (les habitants). (Dictionnaire Le Robert).
La métonymie est enracinée en chacun de nous, anciens ou actuelles. Par exemple nous sommes tous outrés si quelqu’un plante une aiguille dans l’œil de la photographie d’un ami ; les révolutionnaires de 1789 ou de 1917 en Russie déposent les statues ou détruisent les églises représentant le pouvoir déchu ; les petites filles ou petits garçons peuvent mutiler leurs poupées et leurs nounours, ou détruire des châteaux forts dans des dessins.
Les Anciens égyptiens considéraient leurs Hiéroglyphes comme venant des Dieux, car pour eux une force mystique émanait de chacun d’eux. Les livres de Magie et Henri Corneille-Agrippa donnent nombre d’exemples, notamment avec la langue des Hébreux : « Quand on ramasse un herbe ou une pierre, il faut proférer ce à quoi elle doit servir, et si l’on fait une image ou une figure, il faut dire et écrire pour quel effet [volonté]. Albert [le Grand] parle dans son Miroir de ces imprécations et de ces inscriptions, sans lesquelles nos opérations ne sauraient réussir, parce que ce n’est pas la disposition qui fait l’effet, mais l’acte de la disposition ». Il a beau écrire cela, il y a toujours problème sujet-objet !

De même Agrippa dit que l’écriture des Hébreux est la plus auguste, « la plus sainte et la plus sacrée des écritures, consistant DANS LES FIGURES DE SES CARACTÈRES, les points et les voyelles, et les pointes de ses accents, comme étant leur matière, leur forme et leur esprit ; ayant été formées d’abord dans le siège de Dieu, qui est le ciel, en y plaçant les astres, dont les lettres ont été formées pour marquer leur figure, comme disent les rabbins, et sont pleines des mystères célestes, tant par leur figure, leur forme... ».

Ce brave Agrippa qui écrit : « Il faut donc, pour opérer dans la Magie, avoir foi constante (j’y crois, j’y crois, etc.], de la confiance, et ne douter nullement de la réussite [volonté], et ne point hésiter ou avoir aucun scrupule d’esprit ». Et c’est là que les problèmes commencent...

Les problèmes commencent lorsque les humanistes et leurs suiveurs les communistes et autres adeptes franc-maçonniques affirment que la cognition ou connaissance et la « conscience » sont des produits et non des causes de l’activité humaine » ; et c’est la tout le drame de notre civilisation en une religion à l’envers. Si l’humanisme était positif, il n’y aurait pas eu le drame du communisme soviétique, cubain, chinois, de l’Europe centrale, etc.


Avant tout, le conditionnement des sociétés passe PAR LA PEUR, le NON CONFORT.
Manipuler, faire peur pour faire croire les gens. Aussi, PEUR = AGITATION, battement du cœur, etc., donc incapacité de prendre du recule, du confort, et ouverture à toutes les manipulations ou suggestions. Tout simplement incapacité d’être DANS L’INSTANT, là où il n’y a pas de peur. Le grégaire ou l’esprit de meute ou de groupe peut s’appeler aussi Égrégore, ici négatif, car il peut apparaître dans les formes les plus spectaculaires, temps de guerre, durant les épidémies, et dans tous dangers menaçant la collectivité, ce qui accroit la peur avec l’ouverture de toutes les conséquences possibles de manipulations. C’est utilisé en politique et le sera donc dans le projet du Nouvel Ordre Mondial et par là même de l’instauration d’une unique religion : « la démocratie » ou « religion scientifique » privée d’irrationalité et des essences.

« L’individu en foule est un grain de sable que le vent soulève à son gré » (Docteur Psychiatre A. Stocker).
 

Dans tous les phénomènes de manipulation on vise l’émotion, le sentiment, donc la PASSION, jamais l’aspect scientifique ou de la connaissance. Le ROUGE est symbole de PASSION, ce n’est pas pour rien que les communistes avaient choisit cette couleur de sang de mammifères. Idem pour l’emblème des Rothschild ! Dans tous les cas de révolutions, le peuple a été attaqué par des slogans dignes de publicitaires, par des IDÉES volatiles, par des dogmes fumeux lui permettant de renverser le pouvoir précédent. Les meneurs révolutionnaires visent en-dessous de la ceinture : appellent aux sentiments, aux émotions et à la passion, au mépris, à la fausse foi ou faux cœur, à l’action. Ces meneurs révolutionnaires sont des criminels avant l’heure, car ils sont des apprentis sorciers qui sont emportés par le déluge au déchaînement duquel ils ont participé : la république leur coupe la tête ; le communisme les envoie mourir de froid et de faim au Goulag, c’est plus pénible, moins confortable.

Une élite, c’est un groupe d’élu : choisit par Dieu : le Peuple élu, c’est-à-dire nous tous, LA NATURE, LE TOUT, y compris ceux qui se nomment « Juifs », maintenant le plus souvent sionistes ou adeptes d’une colonisation en forme d’empire...
Le problème est que pour choisir une élite dans la communauté humaine, il faut que celle-ci soit à même de le permettre, donc ils ont reçu connaissances et formation qui les rendent aptes à figurer un jour parmi les « élus ». On n’improvise pas un vrai élu, même à coups d’élection par tirage au sort, et encore moins par vote aveugle dans une urne en « suffrage universel » à la franc-maçon au slogan publicitaire comme pour un liquide vaisselle : universel ! Ce qui cache le mot « communisme », ou le système.
 
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 12-02-2012 22:29

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >