Accueil arrow Dessins Animés arrow Japanimation arrow Sensitive Pornograph
Sensitive Pornograph Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 08-10-2008 01:28

Pages vues : 11760    

Favoris : 307

Publié dans : Présentation Dessins Animés, Japanimation

Tags : Dessin animé, Érotique, Japon, Sensitive Pornograph

 
Sensitive Pornograph
センシティブ・ポルノグラフ
Senshitibu Porunogurafu
 
 
ATTENTION : De par les longs siècles d’idées reçues qui nous ont été inculquées et donc des pouvoirs qui en découlent, je glisse cette annonce : cette japanimation ou ce commentaire comporte des descriptions de relations affectives mais surtout physiques entre hommes et des violences qui peuvent choquer la sensibilité, notamment des plus jeunes. Donc si vous n’êtes pas d’accord ou trop jeune, merci de zapper ou quitter cette page. Sur cette page les captures d’écran restent tous publics.

http://en.wikipedia.org/wiki/Sensitive_Pornograph

Version soft sur You Tube : http://www.youtube.com/watch?v=vjvZ8r6q6vU

Psych Yaoi : http://psychyaoi.over-blog.com/article-4811529.html
Aarinfantasy : http://www.aarinfantasy.com

By mangaka Ashika Sakura.
 
A notre époque d’images, il y a dans la sensibilité gay, mais pas seulement, un culte du corps et de la jeunesse (au Japon et ailleurs), qui fait que les hommes cessent d’être des objets érotiques après la cinquantaine. Après 30 ans il vaut mieux être riche, en bonne santé et beau que vieux, laid et malade, ou avoir un petit zizi de trois centimètres... Ou alors pour avoir un minet, ou un jeune, il faut payer... c’est-à-dire offrir au plus jeune une protection ou sécurité matérielle en échange d’affection... et de sexe ! Terrible, non ? A moins de se payer un persocon masculin, comme dans Chobits (mais il est féminin !).
Mais il n’est pas rare qu’il existe une très grande différence d’âge dans un couple de deux hommes, tout au moins il y a un certain temps car c’est en train de disparaître... Seulement il faut coaguler le couple, ou le souder si vous voulez, ou bien visualiser les « Règles du Jeu » : relation essentiellement d’amitié, de solidarité, une vie de couple et sociale au bénéfice des deux personnes. Difficile, car à la vue de la différence d’âge, le plus jeune aura plus besoin de sexe que celui qui a plus de cinquante ans ! Et un couple hommes n’a pas de modèle comme le couple hétérosexuel, aussi c’est sa faiblesse, mais comme tout est double, c’est surtout sa grande force et sa richesse, car tout reste a inventer ; et là peut naître le Merveilleux, l’Amour absolu dont essaye de parler Bronze, et qui permet de dire Merde à la dure réalité.
 
 
 
 
Je mets ici un rapide commentaire sur cette japanimation parce que c’est bien dessiné, avec des décors minimalistes, il y a de l’émotion, un certain lyrisme et même une tendresse dans les scènes de sexe... bien que... Et la version sans des caches sexes digitaux est érotique... en tout cas moins pornographique que si c’étaient des acteurs de chairs et d’os. Les Allemands sont plus en avance que nous puisqu’il existe une version doublé en allemand. En France il faudra attendre la prochaine Révolution. En parlant d’acteurs en chair et en os, je pense que l’équipe d’animation de cette japanimation est parti de scènes réelles, et que que les dessins image par image dérivent du principe du rotoscope, car c’est très réaliste, en plus la stylisation des corps est belle.

Seiji Yamada, 22 ans, est mangaka de Boy’s love et déjà connu bien-sûr. Son amoureux est Sono Hanasaki, qui me fait penser à l’acteur : Max Born, qui joue Giton, dans le film de Federico Fellini : Satyricon. (Max Born avait 18 ans en 1969, date du Satyricon). Comme symbole on ne fait pas mieux.
 
 
 
 
Giton, pardon... Sono Hanasaki croise, par hasard... Seiji. Il lui explique qu’il est un fan de ses dessins. Seiji est ébloui par le mélange de masculin et de féminin de Sono. Ils vont boire un pot ensemble : Seiji : un café, Sono : un soda. Il se trouve que Sono dessine aussi des mangas pour adultes. Ils reprennent des boissons... alcoolisées, et comme Seiji ne tient pas l’alcool, c’est Sono qui le ramène chez lui à moitié ivre. Aussi s’écroule t-il presque dans les bras de Sono. Donc c’est parti pour une séquence érotique... J’ose pas imaginer les acteurs japonais qui doublent Sono et Seiji et poussant des petits cris...

Encore un petit lapin sur le sol comme symbole mignon, et c’est Sono qui le ramasse. Avec ce qu’on peut voir auparavant de ses prouesses érotiques et physiques, ça fait bizarre. Sono est amère de savoir que tout le monde le prend pour une femme. (C’est un peu ce que je ressentais à la vision du Giton de Fellini). Dans les deux sexes il y a à la fois du masculin et du féminin, et en proportions variables selon chacun, ce qui n’empêche pas d’être soit un homme, soit une femme... ou androgyne.
 
 
 
 
La deuxième partie de Sensitive Pornograph, d’ailleurs pourquoi pornographe, non je ne trouve pas. Et cette deuxième partie est encore plus érotique que la première, et pas pornographique. Porno pour moi ça fait vulgaire et moche.
Ainsi nous découvrons, de dos, Ueno. Et quand il se retourne : Wouah ! graphiquement il est superbe. Je veux un bel étudiant comme ça à Noël, lui au moins il n’aura pas de rhumatismes. On peut toujours rêver au fantasme du « Prince charmant » que l’on voit toujours en plus ou moins musclé sur les couvertures du journal Têtu.
Ensuite ça part dans un très court registre sadique, pour déboucher sur une fusion corporelle entre le magnifique Ueno et Sono (ou son double ?). Fusion que Sono voudrait si profonde. Mais pour ça il faudrait qu’il soit un pur esprit n’est-ce pas !...

Et bien quatre étoiles pour Sensitive Pornograph, car à lui tout seul c’est assez beau, émouvant comme beaucoup de choses visuelles du Japon, mais bien trop matérialisme encore. Et merci à Aarinfantasy pour ce trésor.

M. Roudakoff
 
 
 
 
 
 
[ Cliquez sur les vignettes, puis pour afficher l’image suivante : cliquez sur suivant ou précédent ou sur la partie droite ou gauche de l’image, ou utilisez les flèches du clavier ]
sens1.jpg
sens10.jpg
sens11.jpg
sens13.jpg
sens14.jpg
sens15.jpg
sens16.jpg
sens17.jpg
sens18.jpg
sens19.jpg
sens2.jpg
sens20.jpg
sens21.jpg
sens22.jpg
sens23.jpg
sens24.jpg
sens25.jpg
sens26.jpg
sens27.jpg
sens28.jpg
sens3.jpg
sens4.jpg
sens5.jpg
sens6.jpg
sens7.jpg
sens8.jpg
sens9.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 08-10-2008 02:22

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >