Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Qui suis-je ?
Qui suis-je ? Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 27-12-2016 00:47

Pages vues : 3061    

Favoris : 474

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Islam, Jardin, Jeu, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Ptah, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
 
frise_moulin.png
 
 
Qui suis-je ?
Who Am I ?
Nan Yar ?
Des millions d’années de Chasseurs-Cueilleurs
contre seulement 10.000 ans de « citoyens ».
Pourquoi ? Comment ?
 
 
L’Homme invente Dieu et Dieu invente l’Homme et tous les deux sont créateurs des Noms-les-Formes ; mais en réalité ni Dieu ni l’Homme existe, pour faire référence à l’entretien 264 de Ramana Maharshi. Il y eut une « création » il y a plus de 10.000 ans, on attend maintenant en urgence une nouvelle « Création » qui ne sera certainement pas celle du rêve transhumanisme d’un humain réduit à l’état de machin informatique appelée de nos jours « conscience ».
 
Au lieu de chercher « l’immortalité » ici sur Terre comme le délire des transhumanistes, et des Juifs, mieux vaut savoir d’où nous venons ! Ensuite, seulement, nous pourrons créer, avancer.

Les « voyage dans le temps » sont une « réalité », bien que tout cela soit du bidouillage du mental, ainsi des « visiteurs », nous dans le « futur », auraient permis un développement, un bidouillage ADN-Argile dont nous subissons encore les conséquences de nos jours, à savoir la période des 10.000 ans de la voie de l’Agriculture et de ses conséquences, dont la plus importante est celle de l’énergie : la thermodynamique et toute la pitoyable et dangereuse quincaillerie qui s’en suit, ce qui inclus LA NOURRITURE HUMAINE.
Mais alors, qui sont ces « Nous dans le futur » où sorte de vie n’ayant pas de corps ou étant une simple conscience, pour nous avoir fourgué une période si néfaste où ce monde fonce droit la tête dans le mur ?

Ce que j’appelle « nous dans le futur » sont appelés « Anciens Astronautes » qu’on retrouve principalement au 19è siècle en Théosophie avec H.P. Blavatsky, laquelle parle beaucoup des Atlantes.

Les Gnostiques parlent à leur manière des « Anciens Astronautes » et en font les méchants manipulateurs d’humains quand ils mentionnent si souvent les Archontes. Ces Archontes « viennent des étoiles », donc VIENNENT DU MENTAL PUISQUE L’UNIVERS EST DANS LE MENTAL. Donc au passage, progressif (quelques millénaires), dans les 10.000 ans de la voie de l’Agriculture, le ‘Je’-‘Je’ en a pris « un coup » si je puis écrire ! Le Vide n’étant pas absolument vide quelque chose à l’Origine l’a PARASITÉ, car tout n’est que VIBRATIONS. Le « ni réel, ni irréel, ni obscur, ni lumineux » qui correspond au Silence s’est laissé corrompre par une vibration parasite qui va donner « la civilisation » et son Moi individuel. Ce sera la perte de l’ÂGE D’OR quand « certains » décidèrent d’imposer leurs lois à cet ÂGE. ON NE RECULAIT PLUS, ON TOMBAIT DÉSORMAIS DANS L’ÉVOLUTIONNISME, LE GRAND TEMPS SACRÉ DEVENAIT LE PETIT TEMPS VULGAIRE OU CELUI QUI COULE COMME DANS LE SABLE DU SABLIER. Et ces mutations allaient se prolonger dans les trois Règnes et affecter bien-sûr les continents.

De toute façon il ne peut qu’y avoir une « Origine-Mouvement », un Principe des Principe ou Universel. « Origine-Mouvement » parce qu’il ne s’agit QUE D’UN REFLET (en dualité sujet-objet). Tout ce qui est du domaine du manifesté ou qui se dit « création » n’est que le reflet du Principe Originel Universel.
La différence entre Reflet et Cause est essentielle. La Planète Terre est un Reflet ou Expression du Principe Originel Universel. La Terre est donc UNE COAGULATION, pour employer ce mot fondamental de l’Alchimie. Bref, elle est une FIXATION (la masse-terre et la masse-ciel si employé par un Nicolas Tesla). Fixation à ne pas confondre avec l’Enfer : sécheresse ou fixation. Les Anciens considéraient les régions infernales comme « lieux » de sécheresse, et le voyage des âmes avait pour but la Fontaine de Jouvence où les âmes se désaltéraient et ainsi renaissaient à la vie. On parle aussi de IGNÉ-INNÉ comme Aubigné (Fontaine Blanche)… Bref, Sec-Humide comme Intérieur-Extérieur sont aussi les grands Principes alchimiques.
De toutes façons comme TOUT EST MOUVEMENT OU VIBRATIONS, une Vérité ne peut dépendre que de la situation et du regard du Connaissant se trouvant DANS L’INSTANT, et si c’est par rapport à l’Infiniment petit ou son contraire… Autrement, C'EST UNE OPINION !

Si vous prenez le Reflet pour la Cause et que vous vous identifiez comme tel, si vous acceptez de voir chaque chose à sa vraie place, en son origine, vous concevrez que ce Reflet est la cause et preuve d’une Activité supérieure, un « Aspect » ou « Forme du Reflet » de la Cause première.
Aspect : sans forme et dimensions vibratoires.
Forme : dimensions vibratoires apparentes ou lourdes.

À l’échelle cosmique la confusion entre Cause et Reflet devient catastrophique ! La Cause d’un mal et donc terrestre ne peut venir que de l’EFFET par rapport à la Dimension cosmique. Ainsi le Solve-Coagule (Soufre-Mercure) est-il l’essence de l’Alchimie : le Thème devient Variation qui à son tour devient le Thème ; ou tour à tour la cause devient l’effet et l’effet devient la cause SELON LE POINT DE VUE OU D’AVANCEMENT DE L’ÊTRE jusqu’à ce que cet Être Réalise le Soi ou « Grand Œuvre » et se re-trouve dans la non-dualité, hors de la Cause-Effet et s’approche du Principe Originel Universel de toutes choses et AU-DELÀ des trois Règnes. Chacun des trois Règnes a un Point de Départ qui n’est que le Reflet du Principe Originel Universel.
Ainsi la Terre et son système solaire et ses planètes a son Principe Originel Planétaire ou Point de Départ.
Ensuite il y a le Principe Originel Universel ou Principe des Principes qui est le Vide : au-delà, Cause Première Incluse sans laquelle il ne peut exister ni reflet ni manifestation ou spatio-temporel et donc aucun Fer/faire.

Si les transhumanistes et autres « progrès » font disparaître l’espèce humaine, ils ne peuvent nullement faire disparaître le Principe Originel Universel, en d’autres mots : le Soi, la Conscience, le Centrum Centri, Dieu, la Foi, la Vérité, etc. selon le Point de Vue de chacun. Il n’y aura pas destruction mais seulement « transfert d’une Origine », Nouveau Point de Départ, ce qui semble ne pas s’être produit avec l’arrivée de la catastrophe Néolithique et ses 10.000 ans de voie de l’Agriculture. Avec le Néolithique le transfert d’une Lignée, ou Race, Ronde, s’est effectué de « travers », non seulement modifiée, mais dont on ne reconnaît presque plus l’Origine à travers les traits mutants. Notez que Mutation se réfère aux formes ; transfert se réfère à l’Origine, car s’il y a mutation des formes, il ne peut pas y avoir mutation de l’Origine comme le rêve probablement les transhumanistes, donc il n’y a que transfert.
Il est certains que l’être humain des prochains millénaires se présentera sous de toutes nouvelles formes, nouveaux aspects, qui n’auront aucune ressemblance avec les humains des 10.000 ans, par le fait même que l’Origine sera autre.

L’Origine humaine devenant autre par le fait de mutations fera qu’il y aura transfert de ses mutations en un autre Point de Départ devenant à son tour Point Originel puisque TOUT EST MOUVEMENT (FIXATION CAVALANTE et PUTRÉFACTION-FERMENTATION), les continents terrestres se transforment aussi, et de là partiront de nouvelles manifestations ou Noms-les-Formes dépendantes d’un Nouveau Point Originel qui sera devenu à son tour Aspect-Reflet du Principe Originel Universel.
D’un Principe va se développer une TRAME : le Point se meut selon la Trame, et ce Point ce sont les individus qui se meuvent, mutent, et par là même transportent cette Trame à un échelon autre, mais la Trame ne bouge pas, ce sont les individus. LE FOND EST UN, LE NOMS-LES-FORMES SEUL VARIE, mais de nos jours pour le profane, changez le packaging, et il croit que ce n’est plus le même package, phénomène moderne et socialo-capitaliste du « Nouveau, vu à la télé ! ».
On a donc :
L’Origine qui va donner :
Un Principe
Une Substance
Une Souche ou Source (activité de la Souche)
Une Radiation ou Rayonnement

Il est certain que la spiritualité n’est pas née avec l’apparition de la voie de l’Agriculture, représentée notamment par Osiris, Dionysos et Eleusis et Déméter et autres théophanies agro-lunaires amorçant le développement du Moi individuel avec passage au « Père Culture ».

En résumé : je ne crois pas à la théorie des « Anciens Astronautes » puisque, encore une fois : TOUT EST DANS LE MENTAL, il s’agit d’une « interférence » malveillante qui s’est produite il y a plus de 10.000 ans, parce que comme l’écrit Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux, à propos de l’Ouvrier, celui qui ouvre, œuvre : « Il se trouvera toujours un imbécile pour essayer de faire fonctionner la machine à l’envers, c’est-à-dire renverser l’ordre essences-accidents. résultat : il bousille quelque chose ». Coulonval parle de la révolte de Lucifer, qui pourrait selon moi être associé à ce passage vers la voie de l’Agriculture et de la sédentarité, commerce, etc. et de la définition même du mot « civilisation ».
Le titre du seul livre de Coulonval est très clair : SYNTHÈSE, c’est ce que fera le prochain humain ; il ne sera plus un Croyant mais UN SACHANT QUI FONCTIONNERA EN UNITÉ, soit faisant la synthèse d’une chose, car comme le Soi ou Unité est Vraie Création en domaine duel (voir ci-dessous l’entretien 97 de Ramana Maharhi), il y aura toujours multiple, soit unification de la pluralité : UNIFIER PAR SYNTHÈSE CHAQUE UNITÉ DE CETTE PLURALITÉ. On entrera alors dans le « Vrai Big bang », car depuis les 10.000 ans de la voie de l’Agriculture, le monde ne souffre pas de devoir finir en « fin des temps », il souffre de ne pas avoir encore commencé : TOUJOURS AUCUN BIG BANG !

« Ce qui a une Origine doit être quelque chose. En quoi consiste ce quelque chose ? C’est la conscience du ‘je’. Qui suis-je ? D’où est-ce que je viens ? En trouvant la source, vous réalisez l’état de Conscience absolue […] Le monde n’est pas extérieur. Les impressions ne peuvent pas avoir une origine externe, parce que le monde ne peut être connu que par la conscience. Le monde ne dit pas qu’il existe. Ce n’est que votre impression, même si elle n’est pas cohérente ni continue. Dans le sommeil profond, le monde n’est pas connu ; il n’existe donc pas pour l’homme qui dort. Par conséquent, le monde est la suite de l’ego. Trouvez l’ego. La découverte de sa source est le but final » (Ramana Maharshi, entretien 53).
« La nature du mental est précisément d’errer. Mais vous n’êtes pas le mental. Le mental émerge puis s’immerge. Il est impermanent, transitoire, alors que vous êtes éternel […] Si on cherche sa source, le mental s’évanouit, laissant le Soi non affecté derrière lui […] Chez un homme réalisé, le mental peut être actif ou inactif, seul le Soi demeure en lui. Car le mental, le corps et le monde ne sont pas séparés du Soi. Ils surgissent du Soi puis disparaissent en Lui » (R. Maharshi, entr. 97)

LES ANUNNAKI, C’EST NOUS !
NOMBRIL DE CE MONDE ?
J’en vois deux : en premier l’Anatolie, en second l’Amérique centrale (y compris le Pérou, Bolivie, Argentine, etc.)

Pour moi la « Création » se rattache aux « Bons » Atlantes et aux « Mauvais » Atlantes décrit dans le scénario : Le Jardin de Ptah. Ces Atlantes pouvant ressembler aux Anunnaki et à Enlil et Enki (sorte de guerre entre « droite et gauche »). L’Atlantide symbolise par excellence l’ÂGE D’OR, qui va être perturbé quand l’ego va régner. CE THÈME COMME CELUI DU JARDIN OU PARADIS EST UNIVERSEL ET SE RETROUVE DANS TOUTES LES CIVILISATIONS, SOIT AUX DÉBUTS DE L’HUMANITÉ, SOIT À SON « TERME ». MAIS L’ÂGE D’OR EST TOUJOURS LÀ, IL EST DANS NOTRE MENTAL, ET C’EST LE SOI-INSTANT.

LES ANUNNAKI, C’EST NOUS ! Par exemple, comme si les Dieux étaient dans « leur vaisseau spatial » : dans le Caucase, on exhorte les enfants à faire attention à ce que l’Arc-en-Ciel ne les emporte pas dans les nuages, dans leurs « vaisseaux » et ainsi qu’ils soient « LIÉS À LA CROIX » (DE L’INSTANT OU PAN). De même les anciens Péruviens n’osaient regarder l’Arc-en-Ciel. Arc-en-Ciel ou ÉCHELLE… dont les sept couleurs vont donner le Blanc de l’Instant ou Soi, ou PAN (Taon, Tao…).

En fait, le PRÉSENT, l’INSTANT, est une notion moderne qui ne devait pas exister il y a plus de 10.000 ans. Le nom « Élohim » (Puissance du Jour) correspond à « Phœbus », le fauve ou blond, en grec « Xanthos » (rapport à PAN). Quant au nom « Jéhovah » il se compose des deux temps du verbe « être » ou « vivre » en hébreu « Éheiéh », il vivra ; et « havah », il a vécu. Ce qui unie les deux est le SEL, SCELLE (sceau), SAL, Soleil, Saint Esprit dans le christianisme. SEL ou Blanc du Soi ou Instant : PAN.
ISIS : MÈRE DE DIEU ou Vierge Marie « priez pour nous, maintenant et à l’heure de notre mort », nécessairement du thème du SOI-INSTANT ; ISIS EAU-DE-VIE DE THOT L’IBIS : LE POINT FOCAL ou CENTRE DU X OU CROIX. À rapprocher de la « chaise » que porte Isis sur sa tête et du grec kyklos (pépin), puis de PIVOT OU AXE. La « chaise » d’Isis avait un seul pied ou pivot comme pour certains sièges anciens avec un pivot qu’on plantait en terre, ce qui rapproche aussi du T et évidemment de la Croix du Jésus ayant forme du TAU plutôt que de la croix des chrétiens modernes, mais encore de l’escabeau (tabouret), donc proche de l’échelle ou Arc-en-Ciel. L’Eau-de-Vie Isis est encore Miriam (Mir-iam) (Point du Jour, Aube, Rose), « période » entre l’être et le non-être, de la Trinité insaisissable : « Passé-Instant-Futur ». Remarquez que les Protestants n’honore pas la Vierge Marie tant ils sont opposés au rêve et donc poussés uniquement vers le matérialisme : il leur faut du « concret », de l’objet, du pour-voir. Le transhumanisme est le digne héritier du protestantisme.
RAPPEL : ici-bas tous symboles est doubles (face-pile).

Voir aussi sur Meta TV le discours de Bleuette Diot et Jean Raymond Binet sur les origines de la civilisation. À rapprocher des recherches d’un Anton Parks.
 
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 27-12-2016 01:17

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >