Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Le Créateur Yahvé dopé à la Cause-effet
Le Créateur Yahvé dopé à la Cause-effet Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 19-06-2018 22:43

Pages vues : 1148    

Favoris : 169

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Circoncision, Confort, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Fétiche, Gordiasade, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Japon, Jardin, Juif, Klan, Lait, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Phallus, Pierre, Porte, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
mariannefm_dope.png
 
 
Le Créateur Yahvé dopé à la Cause-effet
de CE MONDE DU CON-FORT (de la dope pour être winner).
De la langue du business : to dope (faire
prendre un excitant), parce que la cause
ne doit pas être la bonne !
Et qu’il être soumis au confort !
On dit : « sportif dopé », mais il faudrait dire :
TERRIENS DOPÉS PAR LA CAUSE YAHVISTE le Démiurge,
le Grand Architecte De L’Univers (GADLU).
Tous dopés, donc tous nés ! Tous truellés !!!
ÇA COMMENCE PAR LÀ ! JUSQU’À CE QUE MORT S’EN SUIVE !
Et oui, la CHUTE = MONDE DE DOULEUR !
Maman bobo chantait Alain Souchon qui ainsi se savait né.
Le transhumanisme et son « homme augmenté » (les
jeunes disent « éclaté ») est dans le principe du
dopage : « améliorer la performance », devenir
le WINNER, DONC EXACERBER LA DUALITÉ CAUSE-EFFET !
Et plus l’évolutionnisme progresse, et plus
« l’augmentation », la magouille etc., seront la règle
selon l’essence transhumaniste du « Toujours plus »
et donc de la tête contre le mur.
À ce jour : les piqures et les pilules.
Demain, les prothèses transhumanistes et les
nano-machins et on « s’éclate » !
 
 
DOPAGE DU MONDE DUEL WINNERS-LOSERS. Et du winner qui lance au loser : « Si tu m'crois pas, hé / T'ar ta gueule à la récré » (chanson « J’ai dix ans », de Souchon).

Une petite baisse de performance dans votre esclavage, pardon, votre travail ? Et Hop ! des pilules de Synapsyl ! C’est moins visible sur le nez et à l’haleine que le litron de rouge, ou un litron de cognac…
 
Étudiants et futurs esclaves, pardon, futurs « collaborateurs » de votre système à gagner votre survie, vous avez une angoisse face à vos examens pour monter en hiérarchie et gagner plus ? ou vous avez du mal à vous concentrer ? Vous voulez de super notes ? Pas de panique : avaler Méningegapsyl ! De même, informaticiens ou travailleurs devant écran d’ordinateur, vous voulez être plus performant et rentable ? Avalez Méningegapsyl ! Traders à Wall Street, vous voulez faire progresser votre banque ? Avalez Méningecitoyen (formule plus complète) !

Nous allons vivre de plus en plus dans ce monde d’illusions où tous les coups les plus tordus seront la règle : « Exploitez-vous les uns les autres » ou « guerre de tous contre tous ».

Page dédiée aux Supermen et Superwomen (du monde économique actuel)
 
 
YAHVÉ = TYRANNIE DE CAUSE-EFFET.
Aussi, SE DÉBARRASSER DE LA CAUSE YAHVÉ GADLU.


Le Soi ou Dieu ne peut pas avoir de second, de reflet, Il ne peut qu’être SINGULARITÉ, sans cause donc sans effet, car Il n’est pas atteint par la raison, il n’est pas atteint par le sujet face à un objet, Il ne tomba pas dans le Faire/Fer. Il n’est par conséquent pas celui qui fait et il n’y a pas non plus d’action, d’outil ni de germe pour la moindre activité. Il n’est donc pas la cause de cette création vendue par un Créateur copyrighté !
« La création n’existe donc pas. Tu n’es par conséquent ni celui qui accomplit les actions ni celui qui vit des expériences [comme le sportif dopé]. Tu es le Tout, indéfiniment en Paix, qui n’est pas et qui est parfait [pas besoin de dope]. Puisqu’il n’y a pas de cause (ou de raison de création quelconque), il n’y a pas d’effet portant le nom de « monde » ; l’apparence du monde n’est que de l’illusion, du rêve.
Quand on voit ainsi que l’objectivité du monde est irréelle, qu’est-ce que l’expérience, et de quoi ? Quand il n’y a pas d’expérience, il n’est personne pour faire l’expérience [comme pour l’élection en politisme, si tout le monde la rejette, elle n’existe pas]. Ainsi, tu es pur et libéré. La serviture et la libération ne sont que des mots », explique à son époux Sikhidhvaja la reine et Réalisée Kumbha (Cudâlâ), dans le Yoga Vasistha, L’histoire de Sikhidhvaja et Cudâlâ (suite).

Sikhidhvaja se réveil : « Je me rends compte que, puisqu’il n’y a pas de cause, Brahman [le Soi] n’est ni celui qui fit ni celui qui crée quoi que ce soit. Il n’y a donc pas de mental et pas de sentiment de l’ego non plus. Puisque c’est bien le cas, je suis pur, je suis éveillé. Je salue mon Soi, il n’y a rien qui soit l’objet de ma conscience [pas de possession, de concept ou opinion] ».
Autre question de Sikhidhvaja à Cudâlâ : « Quand la Réalité est la Conscience infinie une et indivisible, comment cette apparente division entre celui qui voit et ce qui est vue et la vue elle-même peut-elle voir le jour en son sein ? »

EAU PRIMORDIALE.
Kumbha (Cudâlâ) : « Bonne question, ô roi. Absolument tout ce qui se trouve dans cet univers cesse d’être à la fin du cycle de ce monde, en ne laissant que l’Essence - qui n’est ni lumière ni obscurité. C’est la pure Conscience et qui est Paix suprême et infinie. C’est au-delà de la logique et de la compréhension intellectuelle. On appelle cela Brahman ou Nirvana. C’est plus petit que le plus petit, plus vaste que le plus grand (1). En comparaison, ce qui maintenant paraît être n’est qu’une particule atomique !
Le Soi universel qui brille en tant que la conscience-Je est ce qui existe en tant que cet univers. Il n’y a assurément pas de vraie distinction entre ce Soi universel et l’univers, comme il n’y a pas de distinction entre l’air et son mouvement. On peut dire qu’entre les vague et l’océan il y a un rapport causal en termes de temps et d’espace : mais dans le Soi universel ou infinie Conscience un tel rapport n’existe pas et, de là, l’univers est sans cause. Dans cette Conscience infinie, cet univers flotte telle une particule de poussière. En son sein, le mot « monde » en arrive à acquérir une substantialité ou réalité.
”Ici, seule l’infinie Conscience est l’Essence (2). Elle imprègne tout. Elle est Une. Elle est Conscience. Elle fit que tout tient (3). On ne peut pourtant pas dire qu’elle est Une à cause de l’absence totale de divisibilité ou de dualité (4)(YV VI, 1-96). […] Il n’est donc pas possible d’affirmer qu’il est ou qu’il n’est pas. Comme donc peut-il être la cause de cette création ? »

« Cela qui n’a pas de graine (de cause) et qui est indescriptible n’est par conséquent pas la cause d’autre chose - de Cela rien ne naît. De là le Soi n’est ni l’acteur, ni l’action, ni l’instrument. Il est la Vérité (4). Il est l’éternelle Conscience absolue. IL EST CONNAISSANCE DE SOI. Aucune création n’a lieu dans le suprême Brahman. Il est peut-être possible théoriquement d’établir l’émergence et l’existence d’une vague dans l’océan sur la base du temps (du moment de son émergence) et de l’espace (dans lequel elle semble exister en tant que vague) ; mais qui a essayé d’établit un tel rapport entra Brahman et la création ? Car en Brahman le temps et l’espace n’existent pas. Ainsi, le monde n’a aucun fondement », dit Kumbha.

SE DÉBARRASSER DE LA CAUSE YAHVÉ GADLU.
« Quand la conscience est à la fois le fait de faire l’expérience et l’expérience elle-même, et quand il n’y avait pas de cause pour que l’expérience se produise en tant que l’objet, comment l’effet (l’expérience) s’est-il produit ? […] Si l’expérience repose sur la réalité d’objet comme le corps, alors, si on prouve que le corps, etc., irréel, sur quoi reposera l’expérience ? ”Quand la cause est absente ou irréelle, l’effet est inexistant et l’expérience d’un tel effet est illusion” (YV VI, 1-94). Alors dans ce cas, qu’elle est la cause de l’apparence d’objets tels que le corps ? », dit Kumbha.

Le père est-il la cause de l’existence du corps ?
Kumbha : « Mais alors ce père est irréel : ce qui est né de l’irréalité est également irréel. Si l’on dit que le premier Créateur est la cause originelle de tous les corps ultérieurs, en fait même cela n’est pas exact ! Le Créateur lui-même n’est en rien différent de la réalité ; son apparence en tant que différent de la réalité (cette création, ce monde) est donc illusion. La prise de conscience de cette Vérité permet de se débarrasser de l’ignorance et du sentiment de l’ego ».


YAHVÉ, EAU PRIMORDIALE DU MIRAGE ou EAU SALOPÉE ou EAU DE TUYAU (les religions abrahamistes).

GRÉGARISME OU SUPER ÉGRÉGORE et principe de manipulation par les religions : ”Cette illusion de l’existence du monde se développe à force de répéter qu’il : quand l’eau se fige en un bloc de glace, elle sert de siège !” (YV VI, 1-95). On ne saisit la Vérité que lorsque l’ignorance est dissipée ; c’est seulement alors que se manifeste l’état originel. Quand la perception de la diversité est atténuée, alors on cesse de faire l’expérience du samsara [monde des accidents, ou de la Chute] et l’on brille dans sa propre gloire originelle.
Ainsi, tu es l’ÊTRE primordial suprême. Ce corps, cette forme, etc., ont pris naissance à cause de l’ignorance et d’une méprise. Il n’a pas été prouvé que toutes ces opinions d’un créateur et d’une création d’êtres divers étaient réelles. Quand on ne parvient pas à prouver la cause, comment attribuer une réalité à l’effet ? Toutes ces créatures diverses ne sont qu’apparences, comme l’eau du mirage. Cette apparence trompeuse ne résiste pas à l’investigation », explique Kumbha à Sikhidhvaja.

À suivre…

[Voyage en cette dimension en compagnie de Vasistha (ou Vasishtha), un des grands Sages de l’ère du manvantara. Énorme merci à son traducteur le Swami Venkatesananda (1921-1982). Hymnes composés par Vasishtha dédiés à Agni (Igné-Inné…)]


Notes.
1. Rejoint le : « La vérité tout entière ne peut consister en un puzzle de vérités partielles cueillies un peu partout. Le Tout est autre chose et plus que le total des parties », cité par Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux.

2. Jean Coulonval écrit, lettre 47 au Père Brückberger en janvier 1978 : « C’est que je veux bien fabriquer, ce que j’ai fait toute ma vie. Mais je ne veux pas être « fabriqué ». Je veux être soumis aux Essences mais non aux accidents [le spatio-temporel ou monde illusoire, le samsara, monde des phénomènes et des cycles naissances-morts]. C’EST CELA LA « LIBERTÉ ».

3. Dans une prière au Dieu égyptien Ptah, prototype d’Osiris, du Christ, etc. il est dit :
« Il fait respirer les gorges,
donne l'air à tous les nez,
fait vivre tout homme par ses aliments ».

Les bandelettes enveloppant Ptah peuvent aussi signifier l’ABSENCE DE CAUSE, le VÊTEMENT DE LUMIÈRE, la RÉSURRECTION…

4. Définition de Dieu : nécessairement HORS DE CE MONDE, INVISIBLE COMME L’INSTANT OU SOI, DONC COMME DIEU, car s’il y avait deux Soi, ou deux Instant, on se retrouverait dans la dualité où chacun serait limité par ce qui le distingue de l’autre, et ainsi aucun ne pourrait être qualifié d’Instant, de Soi, et par conséquence être immortel.
« Or, le ‘moi’ ne peut être un total, une globalité, un in-fini, puisqu’il se définit par rapport à un ‘toi’, qu’il est donc limité par ce qui le différencie de ce ‘toi’. C’est ce que la théologie exprime en disant qu’il ne peut y avoir qu’un seul Dieu car, s’il y en avait deux, chacun serait limité par ce qui le différencie de l’autre et ne serait donc pas in-fini. Il en est ainsi du ‘moi’ de chaque individu qui ne peut être un in-fini, un tout.
Par contre, le ‘Je’ vécu dans la plénitude du sentiment océanique n’est pas une partiellité [un fragment] à côté d’autres. Il n’est pas non plus perception d’une collectivité, d’une multitude. Il est au-delà des accidents et de la quantité cosmique. Il est Essence pure », écrit Coulonval dans la lettre 34.
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 20-06-2018 23:45

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >