Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Vile et Ville, ignoble, abject, misérable
Vile et Ville, ignoble, abject, misérable Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 04-10-2018 22:43

Pages vues : 853    

Favoris : 153

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Amour, Artifice, Babel, Banques, Christ, Clairière, Conte, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Forêt, Fractale, Information, Instant, Israël, Jardin, Labyrinthe, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Mondialisme, Païen, Pays, Paysan, Ptah, Raison, Religions, République, Révolution, Sagesse, Saint, Satan, Scarabée, Science, Sécurité, Self, Serpent, Sexe, Silence, Social, Spirale, Stargate, Tao, Tapis, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Univers, Vase, Vide, Volonté, Yokaï

 
florence_civilisa.jpg
 
 
Vile et Ville, ignoble, abject, misérable
est la ciVILisation surtout largement
amplifiée ou bétonifiée à notre époque.
Civilisation = Le Grand n’importe quoi.

Civilisation : les « pays émergeants » (entendre
vers le capitalisme).
URBAIN/CAPITALE/CAPITALISME BÉTONNAGE DU MONDE.


CIVILISATION = PEUR : LA PEUR DE CE QUE
L’AUTRE PEUT FAIRE, DIRE OU PENSER.
 
 
C’est l’argent qui corrompt tout. Merci aux Hébreux-Juifs pour leur « rendre service » et merci à Monsieur Jacques Attali pour ses « services » ! Quelle civilisation votre argent et vos Wall street et dettes !!!
 
Libérez-vous de la « vie moderne » si destructrice par son comportement de « civilisé » qui vise à tout cacher sous son social et son verbiage-opinion qui cache sous sa « couverture sociale » et hypocrite et de fausseté sous des mots/maux de plus en plus en langue de bois ou de « civilisé », ne serais-ce qu’avec ce seul exemple : remplacer le simple mot de « pollution »  par le tarabiscoté capitalisme « impact sur l’environnement ». Et désormais tout est comme ça, aussi je remet en refrain l’avertissement de David R. Olson, dans : L’univers de l’écrit - Comment la culture écrite donne forme à la pensée :
« Mais il semble peu douteux que l’écriture et la lecture aient joué un rôle essentiel dans la genèse d’un bouleversement, par lequel nous sommes passés d’une pensée sur les choses à une pensée sur les représentations des choses, c’est-à-dire à une pensée sur la pensée [donc le RE et une distance entre]. Notre conception moderne du monde et de nous-mêmes est, pourrait-on dire, un sous-produit de l’invention du monde sur le papier » ; et page 220 : « Les signes ont été considérés au Moyen-Âge comme faisant intrinsèquement partie des choses, tout comme leur nom ; au XVIIè siècle, les signes deviennent des ”modes de représentation”. Les représentations finissent par être radicalement distinguées des choses représentées. Pour représenter de manière fidèle, la langue doit être amenée le plus près possible des mots ».
Alors cette dite « civilisation » s’éloigne de plus en plus de la Seule Réalité pour sombrer dans l’artificiel comme jamais dans l’histoire de l’humanité.
Cette « civilisation » et son hypocrisie absolue à l’œuvre dans cette vidéo contre un professeur d’Université.
La civilisation construite sur l’argent fait passer des vessies pour des lanternes, elle fausse tout, comme son argent.

Délivrez-vous en évitant la vie moderne et « civilisée » dont la nature essentielle est la tromperie, cette civilisation qui partout bétonne de l’ambroisie (le social) sur du poison (l'ego). L’âme qui aura consommé de ce poison, de cette vie de fausseté, d’artifice, subira en son mental misère, détresse puis périra dans la souffrance.
Seul de ceux qui ont appris à se comporter avec un profond respect pour la sensibilité des autres sont ceux qui ont appris à se comporter de façon civilisée.
Si l’erreur ne peut qu’être humaine, pardonner leurs fautes aux autres humains le cœur débordant d’Amour est un comportement de Vrai Civilisé, soit simplement un comportement noble ou divin.
Alors, imaginez le cas d’une « intelligence artificielle » qui serait à « zéro défaut » ou sans erreur… Serait-elle ainsi comparable à Dieu ? Et capable de diriger les humains ? Les humains seraient-ils capable d’abandonner leur mental à ce nouveau Seigneur artificiel sans défaut pour jouer leur pièce dans le théâtre de la vie mondaine ? ET SANS SE LAISSER PRENDRE PAR CE MONDE NOUVEAU ET SON SEIGNEUR ?


CIVILISATION = FAIRE SEMBLANT, DONC FAIRE DANS LE SOCIAL.


Bhagavan (R. Maharshi) : Si les gens font semblant, c’est leur seul propre mental qui en fin de compte finit par être perturbé. Ils commencent à avoir peur de ce que les autres penseront ; leur mental devient leur propre ennemi. Si des gens pensent qu’ils parviendront à tromper les autres en faisant semblant, ils finiront eux-mêmes dupés. Ils disent : « Nous avons planifié et dupé les autres, en cela nous avons fait preuve d’une plus grande intelligence ». Fièrement, ils font preuve d’une fausseté croissante. Les conséquences de leurs actes ne sont découvertes que lorsque la supercherie est mise au jour. Le moment venu, ils s’écrouleront du fait de leur propre tromperie ».


CIVILISATION = THERMODYNAMIQUE : ça chauffe par comportement inadéquat du jiva [individu ou ego] qui souffrira du feu grandissant des objets abjects de la consommation perçus par les cinq sens.

Commencez par vous abstenir de l’habitude dégoûtante de manger de la chair (et chaire), qui est la première règle observée par ceux qui vive une Vraie Civilisation. Car cette nourriture de chair elle-même détruira les Vrais Chercheurs qui ont emprunté la voie de la Grâce pour les détourner vers la voie de la civilisation ou illusion.
Pour ceux qui ont entrepris d’abolir la tyrannie de l’ego-opinion, lequel est enraciné dans le corps charnu, engraisser la chair en consommant de la chair est une erreur.

Nourriture équilibrée ou sattvique : pain, fruits, légumes, laits divers, etc. Le Chercheur authentique devra tout faire avec modération. Si l’estomac est quasiment vide, on s’élèvera spirituellement [souvenir du « temps » de l’Eau Primordiale…]. La nourriture influence le mental, des cellules du mental se trouvent dans les intestins.

AUTRE GRAVE ERREUR ET DÉPENDANTE DE LA TYRANNIE DE L’OPINION : s’intéresser vivement aux histoires fictives concernant le monde, lesquelles ne sont que de simples créations du mentale, y compris les dogmes tenaces comme ceux issus de la guerre de 1939-1945. C’est la même chose que l’addiction au sexe, opposé ou non comme pour la mode actuelle du gayisme, tout ce qui cause beaucoup de civilisation ou disgrâce.

ÉMERGER c’est sortir du Soi avec les conséquences néfastes que cela engendre, sauf si on « compte-conte » sur les Hébreux-Juifs…
Mais, un homme marié peut-il réaliser le Soi ?
Bhagavan : Certainement, c’est une question d’aptitude mentale. Marié ou non, un homme peut réaliser le Soi, parce que c’est Ici et Maintenant [l’Instant]. Si ce n’était pas le cas, mais qu’il fut possible de L’atteindre à une date ultérieure [style « fin des temps »] en fournissant quelque effort et si C’était une chose nouvelle à acquérir, Cela n’en vaudrait pas la peine. Car ce qui n’est pas naturel ne peut pas être permanent non plus. Mais ce que je dis, c’est que le Soi est ici, maintenant et seul [Il est Singularité, Idiotès, et donc sans espace, sans temps].

PULSION SEXUELLE = TEMPS : « Comme vous pensez être le corps, vous voyez l’autre être un corps [un objet] ; la différence de sexe en émerge. Mais vous n’êtes pas le corps. Soyez le Vrai Soi. Alors il n’est pas de sexe », dit Bhagavan.
Il dit aussi : « On ne doit pas laisser le mental vagabonder vers les objets du monde et vers ce qui concerne les autres [sinon on tombe dans la tyrannie de l’opinion]. Quelque mauvais que soient les gens, on ne devrait pas éprouver pour eux la moindre haine. On doit s’abstenir de haïr tout autant que de désirer ».

Où que vous cherchez, il est rare de rencontrer des gens qui ont l’honnêteté de reconnaître leurs propres erreurs. Cette raison de ne pas reconnaître nos défauts est l’identification à l’ego reflet, fausseté, copie.

CIVILISATION : dans votre comportement, n’oubliez pas qu’une conduite « civilisée » consiste à traiter les autres exactement comme vous vous traitez vous-même.
N’analysez pas le monde objectivé ou opinionné en disant sur vos réseaux sociaux : « Ceci est bon, cela est mauvais », sinon vous divisez et vous vous éloignez de la Seule Réalité, le Soi-Instant libéré de tous noms-les-formes, et vous fabriquez du karma à n'en plus finir.

Les Hébreux-Juifs se veulent les « sauveurs du monde » puisqu’ils se prétendent « peuple élu ». Mais, avant de tenter de réformer le monde et d’en découvrir le moyen, surtout autre que celui de l’argent, soumettez puis détruisez votre mental si tyrannique. Car sans d’abord remplir votre propre cœur de la Connaissance du Soi, quelle aide et service pouvez-vous apporter aux autres êtres du monde ?

À l’adresse des Talmudistes qui telles aussi les transhumanistes fabriquent leur « fin des temps » avec l’antienne de leur Talmud : Rien n’est bon pour les Juifs si ce n’est bon aussi pour ceux qui les entourent ; ces communautés qui vont chercher partout à mettre en avant les services qu’elles peuvent rendre (moyennant finance bien-sûr), en page 340 du livre de Jacques Attali : Les Juifs, le monde et l’argent.
Bhagavan : Un chercheur doit être capable de reconnaître l’asservissement futur que représente une action qu’il est tenté d’accomplir en tant qu’acte de bonté et de sympathie humaines ; ce qui est très tentant. Il ne se rend pas compte que cet acte sera la cause d’asservissement dans le futur. Il pense qu’en étant celui qui n’agit pas et qu’en étant détaché, la satisfaction du désir ne l’affectera pas et qu’il peut donc s’y adonner. Il se retrouvera quand même asservi et ne sera délivré de cet asservissement qu’après plusieurs renaissances. Ces servitudes futures qui induisent des renaissances sont explicitement décrites dans les Écritures.

Yang Zhu dit : « Ce n’est pas pour le renom que l’on agit bien, mais le renom suit. Le renom est indépendant du profit, mais le profit l’accompagne. Le profit est indépendant des conflits, mais les conflits s’y attachent [cas de la démocratie actuelle]. C’est pourquoi une personne de qualité doit être circonspecte en faisant le bien ». (Traite du Vide parfait, chapitre : Discours sur les contrats, de Lie Tseu (Liezi).

Échapper à la tyrannie de l’opinion :
Le maître dit à ses disciples : « Qui a trouvé se tait, qui sait se tait aussi. Le Silence est une forme de parole, l’ignorance est une forme de connaissance. Être silencieux et ne pas parler, être ignorant et ne pas savoir, c’est parler et savoir. Silence et ignorance sont des discours et savoirs parfaits ». (Traité du Vide parfait, chapitre : Confucius).

Dans le même chapitre :
« Après trois ans d’études, Liezi n’osait supputer le vrai du faux, dire le bien et le mal. Il obtint alors un regard de Laoshang. Cinq plus tard, il supputait à nouveau le vrai et le faux, disait à nouveau le bien et le mal. Laoshang sourit et son visage s’éclaircit pour la première fois. Sept ans plus tard, il pensait de nouveau qu’il n’y avait ni vrai ni faux, et disait de nouveau qu’il n’y avait ni bien ni mal. Le maître étendit pour la première fois une natte et l’y fit asseoir. Neuf ans plus tard, par des réflexions et des paroles déréglées, il ne savait quand il était dans la vérité ou l’erreur, ni ce qui lui était bon ou mauvais ; il ne savait pas quand un autre était dans la vérité ou l’erreur, ni ce qui était bon ou mauvais pour cet autre. La différence entre l’interne et l’externe s’atténuait et les sensations transmises par les yeux, oreilles, bouche et nez cessèrent d’être distinctes. Son mental se figea, son corps se libéra, sa chair et ses os se liquéfièrent [retour à l'Eau Primordiale]. Il ne sentait plus que ses pieds foulaient le sol. Il ne percevait plus le sens des opinions formulées ou des paroles prononcées. Il avait atteint un état dans lequel rien n’est obscur dans les voies naturelles ».
Description de la Libération ou Réalisation du Soi, et affirmation qu’il n’existe pas de « péché originel » au sens des religions abrahamistes ; religions qui sont nées dans la ciVILisation : dans les villes, les centres urbains qui bouffent tout, qui apportent la « couverture sociale » : ce social qui du temps du début du christianisme fournissait la « mère protectrice » ou couverture aux veuves et orphelins, aux vieux, aux chômeurs et aux invalides, tous avantages matériels concernant le corps. L’urbain-asile comme si la campagne était devenue dangereuse. Les Chrétiens depuis 1789 et l’urbanisation galopante et industrielle de la planète sont ici en France devenus des « concitoyens », dans la laïcité…

L’urbain socialisant, qui attire le paysan venu chercher du travail, le soldat démobilisé, le rentier ruiné par l’inflation, l’esclave affranchi ; dans la communauté urbaine et chrétienne, ces gens trouvaient chaleur humaine, quelqu’un s’intéressait à eux. « On ne doit pas être surpris si les tout premiers progrès du christianisme et les plus spectaculaire, ont été faits dans les grandes villes, à Antioche, à Corinthe, à Rome, à Alexandrie. Les Chrétiens étaient « membres les uns des autres », et ce n’était pas une simple formule. Je crois que ce fut la cause majeur, peut-être l’unique cause et la plus forte, des progrès du christianisme », écrit Eric Robertson Dodds dans : Païens et Chrétiens dans un âge d’angoisse. Il précise un écrit de A.J. Festugière : « S’il n’y avait eu cela, le monde serait encore païen. Et le jour où il n’y aura plus cela, le monde redeviendra païen ». Remarque essentielle pour notre monde devenu presque totalement urbain et tout bétonné et singerie du christianisme par son tout connecté ! L’Empereur Julien semble avoir partagé la même opinion : il attribue le succès du christianisme à « sa philanthropie envers les étrangers [les migrants de nos jours], sa prévoyance pour l’enterrement des morts et sa sévérité dans la vie ».


[En référence partielle à : Padamalai, enseignements de Ramana Maharshi recueillis par Muruganar (1890-1973)]
 
 

Dernière mise à jour : 04-10-2018 23:15

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >