Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Le Big Bang Terre a fait un Tabac
Le Big Bang Terre a fait un Tabac Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 04-11-2018 23:20

Pages vues : 683    

Favoris : 117

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Amour, Artifice, Babel, Banques, Christ, Clairière, Conte, Diable, Dictature, Dieu, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Forêt, Fractale, Gratuit, Idiodynamique, Information, Instant, Israël, Jardin, Labyrinthe, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Messie, Mondialisme, Nirvana, Païen, Pays, Paysan, Ptah, Raison, Rien, Religions, République, Révolution, Sagesse, Saint, Satan, Scarabée, Science, Sécurité, Self, Serpent, Sexe, Silence, Social, Spirale, Stargate, Tao, Tapis, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Thermodynamique, Univers, Vase, Vide, Volonté, washingtonisme, Xatemme, Yokaï

 
empalement_etre_ne.jpg
 
 
Le Big Bang Terre a fait un Tabac
Exemple : à quoi ça sert de fumer et
de s’envoyer des scories dans les poumons ?
Si à cause d’une cause extérieur vous trouvez
ça « agréable », vous faites un TABAC
(addiction à la consommation de n’importe quoi
en dualité tyrannique), de même que vous faites
une addiction à la Matière (le monde des phénomènes).
Sûr que le coup de tabac emprisonne-empoisonne,
l’imagination de « plaisir » faisant le reste
(winnerisme ou dualité car engendrant son contraire).
Même peine avec le Vin ou Alcool : vous partez
du verre, puis de la bouteille, puis du tonneau,
puis de la cuve, puis du vignoble, puis vers
le business qui capitaliste tout ça.
Pas de fin en chaîne causes-effets,
UN PUITS SANS FOND TOUT BÉNÉFICE POUR LA CITY.

La consommation ou possession (l’ego)
n’a pas de limite, la preuve, les
transhumanistes veulent devenir « immortels »
(le coup du tabac).
Mais qui dit POSSESSION dit DÉPENDANCE, comme
la fumée est dépendante du feu ou de la cigarette !
Le corps dégage des odeurs.
 
 
NOUS, LES ROBOTS : DU BERCEAU À LA TOMBE NOUS SOMMES PROGRAMMÉS. L’ARRÊT DE LA PROGRAMMATION OU DÉPENDANCE S’APPELLE DÉLIVRANCE (Nirvana, Félicité, Conscience, Centrum Centri, Cœur, Trouvère, Dieu, Foi, Vérité, etc., mais certainement pas le « laïcité » qui fait la partie de la tyrannie de l’opinion, donc du mental qui calcul).
Des robots qui savent chanter « Le jour de gloire est arrivé » comme si c’était du messianisme et l’arrivée du messie ! (Le régime républicain est du messianisme arrivé un certain jour sur cette planète).
 
Progressivement l’être humain a la capacité d’inventer la Matière : le Big Bang, sa planète et tous les noms-les-formes qui vont avec. C’EST LA DÉPENDANCE, LE GRAND INCONVÉNIENT que certains compensent par la psychose « consommation et pouvoir d’achat ». Le Christ-Jésus avait déjà vu venir le coup de la consommation quand il dit à un jeune homme riche : « Vends tout ce que tu possède, donne-le aux pauvres », […] et suis-moi » (Marc 10, 21). Mais voilà, l’inconvénient d’être né impose un minimum de possession, comme si être né impliquait automatiquement la possession, ne serais-ce que DEPUIS L’HABITUDE DE SE NOURRIR DE CHOSES MATÉRIELS (corps et mental). Alors nous sommes tellement drogués à la Matière qu’il est très très très difficile de déposséder. D’où du pain béni pour l’après 1789 et son capitalisme arrivé à maturité, avec son ensemble l’ego, le « c’est à moi » ou « c’est mon droit » de ce droit qui devient le TYRAN ÉCRASANT LE DEVOIR.
Notre monde est devenu : « À MOI, À MOI, À MOI », voyez à chaque interlude capitaliste les malheureux « à moi » prisonniers de leur automobile coincée sur les « à moi » (payants) que sont les « autoroutes » ou routes tout court. C’est la même drogue que le TABAC ou L’ALCOOL.

OUI, NOUS SOMMES DANS LE MONDE DE L’AGENT, ce qui est normal puisque c’est aussi le règne du FLIC/FRIC.
AGENT. INDUCTEUR : « l’Opérateur » (le démocrate, le « responsable »).
Ce qui agit, opère, pousse, donne le mouvement au repos (contraire de patient, qui est de nos jours mal vu, car il faut travailler pour engrosser les banques et la City de Londres)
AGENT = SIGNIFIÉ. Par exemple : une idée (ou opinion), selon Plutarque, est un être incorporel, qui n’a point d’existence par lui-même, mais qui donne figure et forme à la Matière informe, et devient la cause de sa manifestation. (De Placitio Philosophorum, cité dans Isis Dévoilée, vol 1, part 1, de H.P. Blavatsky).
AGENT (ce qui est caché) composé de :
1- le Soufre
2- le Feu inné ou naturel de la Matière
1) CAUSE/AGENT : incendie
2) EFFET/PATIENT : alarme.
C’est aussi la remontée de la « chaîne » (sans fin).

Dans la stance 26, 8-9 Nagarjuna dit bien que l’inconvénient d’être né est le complexe des cinq groupes de possession. De cet inconvénient viennent suite à la naissance le vieillissement puis la mort, la douleur, le chagrin, les lamentations, la tristesse et les tourments, tous un peu atténués à ce jour par le pouvoir d’achat et la consommation, mais tout de même provenant de l’inconvénient d’être né.

De là l’ignorant ou l’inconvénient vivant va inventer la transmigration ou réincarnation (reprendre possession d’un autre corps, comme les transhumanistes veulent le faire à coups de big dataïsme en prothèses et puces informatiques).
Ainsi IGNORANT = AGENT DE CETTE CIVILISATION CAPITALISTE ET ÉVOLUTIONNISTE. Cet agent ou AVOIR est le contraire de ÊTRE, le contraire du SAGE QUI VOIT TOUT CE QU’IL EST EST. LE SAGE OU LIBÉRÉ N’EST PAS L’AGENT PUISQU’IL N’A RIEN DEVANT LUI POUR S’ACCROCHER (plus de sujet accroché à un objet).
L’AGENT VA TOMBER DANS LE FER/FAIRE : IL ÉLABORE, PROJETTE, ORGANISE, DONC IL NAÎT ! ENSUITE IL VA SURTOUT OPINIONER. (Notez que le mot opinion sonne proche de OPIOÏDE, OPIOMANE… L’opinion est maintenant comme un Opium du peuple, surtout par le tout connecté et sa médiatomanie…).
L’inconvénient d’être né va faire pousser l’évolutionnisme sans fin, qui ne boucle sur rien, parce que la chaîne de causes-effets est sans fin : on n’a jamais fini d’essayer d’autres assemblages de « Meccano » pour satisfaire ses désirs, pour s’envoyer en l’R, le « Nouveau, vu à la Télé ! » (la psychose du changement ou réformes de businessmen) et cette société de l’obsolescence programmée pour faire produire et faire acheter ces produits. C’est la planète de l’AGENT, LA PLANÈTE DU BIG DATA.

Comment arrêter tout ça ?
Par l’arrêt de la mé-prise de cette prise (même électrique) qui empoisonne les humains. L’éveil de se rendre compte de la coproduction conditionnée qu’est la naissance, dévoile l’absence d’être en soi de tout ce qui se produit : cette extinction est évoqué dans l’entretien 239 de R. Maharshi, quand M. Frydman expose : « Krishnamurti dit que l’homme doit découvrir le ‘je’. Puis le ‘je’ se volatilise n’étant qu’un agrégat [grégarisme-égrégore] de circonstances. Il n’y a rien derrière le ‘je’. Son enseignement semble très semblable à celui du Buddha.
Le Maharshi répond : « Oui. Oui, c’est au-delà de toute expression ».

Donc immobiliser cette chaîne infernale sans fin de causes-effets : « Tour à tour, l’arrêt de tel facteur immobilise le suivant [effet sucres ou dominos]. C’est ainsi que cette unique masse de douleur [l’inconvénient de la naissance] s’arrête complètement », comme dit la stance 26, 12. Donc arrêt de la réaction en chaîne. Candrakirti souligne que ce monde des accidents ne comporte ni sujet personnel ni une quelconque matière, mais reste précisément aveugle à cette substance ! Candrakirti montre que le système de coproduction conditionnée s’instante sans pensée et aussi que la causalité n’implique aucun passage réel, qu’elle est impersonnelle ; c’est un data ou étiquette qui divise, comme la cause-effet du sceau et de l’emprunte, du son et de l’écho, de la Lune et son reflet dans l’eau. Tout cela vaut également pour la réincarnation.

Réincarnation qui pose un sérieux problème : « Dire ”J’ai existé dans le passé” présente une faille logique. En effet, celui qui parle à l’Instant n’est pas le même que celui des vies précédents », dit la stance 27, 3. Ce qui est la même peine que de dire que maintenant c’est mieux, car nous avons l’électricité et pouvons nous éclairer 24 heures sur 24, en comparant avec les « sauvages » d’antan qui ne s’éclairaient qu’à la bougie ou à la torche fumante et noircissante. Raisonner à ce jour ne permet pas d’imaginer une réincarnation passée, de même qu’on ne peut absolument pas juger des problèmes ou non problèmes que posait la vie sans la technologie électricité, PARCE QUE PORTER UNE OPINION DANS LES DEUX CAS IMPLIQUE DE FABRIQUER LE TEMPS QUI COULE.

La stance 27, 4 le précise : « Maintenant, suppose-t-on un moi substantiel qui reste identique à lui-même ? Ce qu’il s’approprie, du moins, est différent. Et puis un moi coupé de toute appropriation, que peut-il bien être pour vous ? ». De là entre en fonction LA TYRANNIE DE L’OPINION : L’AVOIR OU ÉCHANGE : RELATION D’AVOIR CONSTITUTIF DE L’EGO, QUI, DE CE FAIT, N’A QU’UNE EXISTENCE, ARTIFICIELLE, ET MAINTENANT, DE LANGAGE PARLÉ, PUIS DEPUIS UN CERTAIN TEMPS DE LANGAGE ÉCRIT.
L’EGO COUPÉ DE « À MOI, À MOI, À MOI » (le « votre ceci, votre cela », votre député, votre voyante, votre assurance, votre boulanger, etc.) EST ABSOLUMENT RIEN. L’EGO OU « À MOI » EST PAR PRINCIPE PROPRIÉTAIRE, LE COPYRIGHT SI DICTATURE DEPUIS L’APRÈS 1789. MAIS DÉTACHÉ DE TOUTE POSSESSION (comme l’évoque le Christ-Jésus cité plus haut), l’ego n’est qu’un ZOMBIE SANS MOTEUR, CAR IL FAUT BIEN QUE LE « QUELQU’UN » OU ‘JE’ SOIT QUELQUE CHOSE (ici ça rejoint également l’entretien cité plus haut de l’ego qui ne contient rien évoqué par Krishnamurti).

Candrakirti énumère les 4 possessions humaines :
1 - Plaisir des sens (surtout le sexe, quasiment pour certains comme un besoin de boire quand ils ont soif, même niveau que le pipi-caca).
2 - Les opinions ou jugement personnel.
3 - Le moralisme et possessions par les rituels (surtout visibles et risibles dans le judéo-franc-maçonnisme).
4 - L’humanisme ou isme du moi rendu physique, ou rationnel, bref : visuel.

Stances 26, 6-7 : « Conditionnée par la sensation affective se produit la soif. Quand on a soif, en effet, ce qu’on cherche est une sensation en tant qu’elle nous affecte [comme pour le tabac cité en titre]. L’homme en proie à la soif prend sur lui la quadruple appropriation ».
« L’appropriation étant là, le cours de l’existence se met en branle pour l’appropriateur [c’est l’HOTC, Histoire-Opinions-Temps qui coule]. Car, s’il était libre d’appropriation, il se rendrait libre en effet. L’existence n’aurait pas lieu [rejoint Krishnamurti cité plus haut] ».

L’amour si vendu de nos jours est typique de la possession : une joie enchaînée à une cause extérieure, identique à cette société de consommation, D’OÙ LE DÉSIR DE SE L’APPROPRIER À JAMAIS (rêve transhumaniste). C’EST LA CHAÎNE OU COUPLE MÉCANIQUE DE L’ATTACHEMENT.
Mais le super Attachement ce sont les CINQ SENS, « porte d’entrée de la souffrance » et donc du conditionnement par l’invention du monde, et maintenant l’invention du monde dans l’ordinateur après avoir été inventé sur le papier (voir la débauche de cartes du monde depuis les derniers 2000 ans…).
L’humain beaucoup conditionné par l’œil, et donc par les noms-les-formes et le complexe psycho somatique, qui va faire ronfler la conscience. Au carrefour noms-les-formes, œil, va se produire le temps ou idéation, la « raison » ou calcul. De là vont s’enchaîner les sensations affectives.

Avec l’inconvénient de la naissance on devient automatiquement ignorant, car composé, et par la destinée (notamment héritage du passé et des parents et du social)
De là va s’engendrer l’évolutionnisme et LA PROJECTION style « fin des temps » : la Super Carotte qui fabrique le Crédit-Crédo-Croyance pour une solution, une « réforme » si à la mode en républicanisme, comme le cheval de manège poursuivant sa botte de foin que son propre mouvement éloigne sans cesse de lui. AU LIEU DE RÉALISER SON SOI, ET DE VIVRE DANS L’INSTANT, L’ÊTRE HUMAIN PROJETTE, IL VEUT VOIR MIDI À QUATORZE HEURE (c'était déjà comme ça depuis un minimum de 10.000 ans).

DÉJÀ ASSEZ ROBOTS COMME CELA, LIBÉRONS-NOUS ET DE LA PROGRAMMATION DU TERRORISME, ET DE LA PROGRAMMATION DU MIGRANISME, ET DE LA PROGRAMMATION DU CLIMATISME, ET MATÉRIELLEMENT DE LA PROGRAMMATION DES INDUSTRIES : ÉNERGIES (pétrole, gaz, charbon, nucléaire, etc.), CHIMIQUES, PHARMACEUTIQUES, AGROALIMENTAIRES, qui nous ZOMBIFIENT matériellement plus que jamais par rapport au temps de l’Ancien Régime.
La plupart des humains s’imaginent que la menace est « militaire », MAIS LA MENACE VIENT DU LIBÉRALISME OU CAPITALISME DÉMOCRATIQUE, DE L’EGO, DE CHACUN DE NOUS, ET EN PREMIER : LA MENACE VIENT DES MULTINATIONALES NÉCESSAIREMENT CORDON OMBILICAL DE LA CITY DE LONDRES.


[En référence à : Stances du milieu par excellence, de Nagarjuna, traduit du sanskrit, présenté et annoté par Guy Bugault]

À suivre…
 
 

Dernière mise à jour : 04-11-2018 23:52

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >