Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Fidèle d’A-mor
Fidèle d’A-mor Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 04-04-2019 00:53

Pages vues : 475    

Favoris : 50

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Alchimie, Apocalypse, Apparence, Banques, Capitalisme, Carotte, Catastrophe, Chimère, Christ, Confort, Contrat, Corps, Démocratie, Dépendance, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Étoile, Gnostiques, Gratuit, Héros, Histoire, Humain, Information, Innocence, Instant, Intérêt, Jardin, Juif, Langage, Liberté, Lucifer, Maux, Méditation, Mental, Miroir, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Oligarchie, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pierre, Plume, Porte, Ptah, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Sophisme, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Viol, washingtonisme, Yokaï

 
garg-notr-dam-transp_je_recracheopinions.png
 
 
Fidèle d’A-mor
Privé de mort
le TROU (hors de tout ce qui est lourd :
LA MAIN-MISE comme l’emprunte de main
qui va marquer la possession, le « c’est à moi »,
COMME SI LE SEIN VENAIT À MANQUER).
 
 
L’étatisme est une parfaite main-mise et usine à mensonges médiatiques par tous noms-les-formes possibles.
ÉTATISME = MAIN-MISE : aucune solution à attendre de la bande organisée du Pour-Voir en place, premièrement paralysée par son ego, ensuite parce qu’elle est programmée par les industries du capitalisme, enfin pervertie par un régime impuissant à changer la moindre chose essentielle.
Ce monde de l’étatisme procède à l’envers : il procède comme s’il voulait se préparer à renoncer à tout désir, il était nécessaire au préalable de tous les satisfaire pleinement et de gonfler les comptes bancaires de ces industries de la consommation. Équivalent de vouloir éteindre un incendie en arrosant les flammes avec de l’essence. Plus les désirs sont satisfaits, plus les problèmes grossisses, c’est comme pour la drogue ! Or drogue ou désir ne sont que des productions du mental ou RAISON.
 
 
Sortir de la division capitaliste du winner-loser ou LOI DU PLUS FORT (en argent).
L’individualisme actuel n’est plus possible. La « raison » en place depuis les « lumières » n’est plus possible : voyez où cela nous a amené… Jusqu’au Google et Cie (voir plus bas).


Si des Gandhi, des Sri Aurobindo, des Krishnamurti ou des Nilakanta Sri Ram et de nombreux autres sages plus proches de nous se sont exprimés sur le Thème de la violence et de la manière de lui faire face, aucun d’eux ne s’est trouvé devant la dramatique situation que nous vivons. Quand l’effondrement de nôtre civilisation se produira, et elle se produira nécessairement tant elle est cancérisée depuis si longtemps, nous serons tous amenés à, enfin, nous tourner vers l’intérieur pour examiner nos vie, car cette civilisation depuis au moins 200 ans a façonné notre mental, nous incitant à fonctionner comme des consommateurs, avec les raisons d’agir dictées par LE CONFORT ANESTHÉSIANT, donc aussi la morale, la psychologie, et le matériel : le soi-disant « bien-être », celui qui est automatiquement rattaché à l’AVOIR, donc à la consommation sans fin et tout bénéfice pour la trinité de l’argent rattachée à la City de Londres.
Suite à l’effondrement civilisationel, il y aura soit une big dépression, soit un retournement complet de nos existences ; et dans ce deuxième cas le système de la VALEUR sera totalement reconstruit de A à Z, et sera enfin débarrassé de cette mode du social entretenue par les Google et Cie et leur « tout connecté » et le socialisme commercial développé pendant l’industrialisation de la société occidentale pendant le 19è siècle et l’arrivée en masse de banques et des bagnes qui vont avec pour punir les hérétiques qui auraient le malheur de fabriquer à la place des banques de la fausse monnaie. C’est alors mais alors seulement APRÈS cet effondrement qui ne pourra porter que le nom de PUTRÉFACTION OU RENONCEMENT, qu’enfin nous nous poserons la fameuse question atemporelle : « QUI SUIS-JE ? », et enfin nous pourrons sortir de cet actuel état de SURVIVANTS pour devenir des VIVANTS. La trinité liberté-égalité-fraternité n’est pas celle du « genre humain » mais bien celle des végétaux (arbres surtout), de l’entraide animal et même parmi les insectes. Les phénomènes de symbioses ou de mutualisme sont connus depuis un moment.
Ce ne peut qu’être l’ego de l’humain qui causera la destruction de cette planète, et pas une big comète ou un soleil nous tombant sur la gueule.


Et bien cette MAIN-MISE DES FORTS EN GUEULE ET EN ARGENT COMME LES JUIFS DES GOOGLE & Cie veulent la mettre sur le monde. Google = Super Égrégore et chercheurs qui se prennent pour des Dieux qui veulent digérer-diriger les autres : trop de bouches et de mouches à nourrir sur cette planète il faut donc en supprimer plusieurs milliards.

La maison-mère de Google porte bien son nom : Alphabet, société des deux paroissiens du peuple élu : Larry Page et Sergey Brin.

gogolealph475.jpg


Google veut de plus en plus nous enfermer dans la PERSONNALITÉ-PERSONNA : LE MASQUE, L’INDIVIDU. Alors qui est près à vivre directement et non plus virtuellement, digitalement ? Qui est prêt à voir « l’alphabet », les lettres, SANS LES REGARDER, c’est-à-dire se placer sous leurs ESSENCES ? Se placer pour écouter le son des MOTS : son pro-nom personnel : la ton-alité de chaque être humain. Le SON de la lettre qui est opposé à notre époque de BRUITS.
Qui préfère la Tente « À mon seul désir » de la Dame à la Licorne au quantitatif et à la mondialisation des SENS ?

Avec Google-Alphabet, place à la MISE EN CONFORMITÉ SELON LA CITY DE LONDRES. Si actuellement le N.O.M. comporte trois entités : le Vatican, le District of Columbia (Washington DC), la City de Londres, il faudrait maintenant y ajouter Alphabet, bien que cette entreprise n’est pas encore ses propres forces de police, mais les trois autres sont des Cités-États contrôlant l’économie mondiale, donc nous. Aucune ne paient d’impôt, elles ne sont sous aucune autorité nationale, elles ont leur propre drapeau, leurs propres lois séparées et leur propre force de police. Ces trois entités sont comme hors-monde.

Ainsi, tous les mondes n’étant
Que des constructions du mental,
Les opinions se déchaînent
À propos des notions de moi et de choses.

Ceux qui parviennent à le reconnaître
Renversent le support
En se montrant mes vrais enfants,
Ceux qui accomplissent le vrai Dharma [ou TAO].

Le solide, le fluide, le chaud et le mouvant
Tels que les sots les conçoivent
Sont des appellations conventionnelles dépourvues
De réalité, de qualités et de substance.

Le corps et les facultés des sens
Se composent de huit éléments [terre, air, eau, feu et leurs déviés respectifs inhérents aux cinq sens]
Où les sots du commun imaginent la « matière »
En se méprenant sur le corps, qui n’est qu’une cage.

Les sots du commun [ignorants] imaginent erronément
Que la matière naît d’une combinaison de causes
Et, ne voyant pas ce qu’il en est réellement,
Ils errent dans les trois mondes [veille, rêve, sommeil profond].

Les semences qui composent la conscience [fondamentale]
Peuvent manifester le champ d’expérience du mental,
Mais les sots imaginent à tort que ce sont là
Les œuvres d’un sujet face à un objet.

Le corps, ses possession et l’environnement
Sont les trois éléments de l’objet;
Le mental, la perception et les idées fictives,
Les trois éléments du sujet.

L’erreur consiste à s’attacher à la réalité
Du sujet pensant et de la chose pensée,
Ce qui relève exclusivement du langage
Et empêche de voir la Réalité.
(Extrait des Stances, Lankâvatâra).

Avec les Google-Alphabet nous allons avoir la TOTALE FIN DE L’ENCHANTEMENT POUR FAIRE PLACE À UN ENCHANTEMENT INDUSTRIELLO-COMMERCIALE déjà en place avec l’industrie de la culture de masse mise en place par Google et Cie. Déjà avec le développement de l’écrit suite à l’imprimerie survenue à l’époque de la Renaissance, on cesse de dépendre de la mémoire ; les principes peuvent être clairement établis, les définitions deviennent explicites (presque déjà digitalisées) et les preuves sont détaillées. Ce sera la fin de l’enchantement et le renforcement de l’historicisme en forme du début de la conception du monde « moderne ».

Les civilisations actuelles transmettent l’É-vocation, les analogies, l’horizontal (le matériel).
La mentalité ancienne transmet en plus par les signes graphiques la mnémorisation (procédés de mémorisation ou mnémotechnique : aider la mémoire par des procédés d’association mentale qui facilitent l’acquisition et la restitution des souvenirs), soit mnémorisation par itinéraires, anagogie (contemplation et verticalité), l’origine et le sens de tout ce qui existe.


alphabet_comparaison_mu_maya_egypt475.jpg


Les êtres humains pris par les noms-les-formes les déforment d’autant plus en y accrochant leurs projections et possessions intellectuelles, senti-mentales, morales, et les d’E-naturent.
Avec tout objet on devient objectif donc en danger de ne plus voir le TROU. C’est pour cela que l’illusionniste fait voir l’objet mais jamais le trou…… Comme le doigt qui montre la Lune, les gens regardent le doigt montrant la Lune au lieu de regarder directement la Lune. Les gens s’attachent aux mots et au langage qu’ils confondent avec la Vérité absolue (que le langage indique). Ne pas s’attacher aux mots comme à la pointe du doigt !

Les bouddhas œuvrent
Sans recourir aux idées fictives
Comme le soleil, la lune, la lumière des lampes,
Comme les grands éléments et le Joyau Magique.

Tels des phosphènes, les choses
Sot libres de la naissance, de la durée et de la cessation ;
Elles sont libres de la permanence et de l’impermanence,
De même que la souillure et de la pureté.

Celui qui a pris de la stramoine
Croit que la Terre est dorée,
Et pourtant, il n’y a rien
De doré sur la Terre.

Quand on voit l’essence des choses,
Il n’importe plus de dissiper la méprise,
Quand on réalise que l’essence des choses
N’est jamais née, on atteint la Libération.

En extase, on voit que toutes les formes
Dans le monde naissent du mental,
Du mental qui erre [principe du vagabondage] depuis la nuit des temps,
Et qu’en réalité il n’y a ni formes ni mental.

Les choses sont donc comparable
Aux illusions magiques, aux cités dans les nues,
Aux mouches volantes et à l’eau des mirages :
Rien d’existant qui pourtant apparaît.

Toutes choses ne naissent pas
Mais sont perçues par les égarés.
Ainsi naissent-elles comme par erreur
Du goût des sots pour la dualité.
(Extrait des Stances, Lankâvatâra).


L’Amour, l’Amour, l’Amour ou privation de Mort : LA GRATUITÉ (le EST, ou le CELA, le Gré, la grâce, le prim ou principal). Gratuit : cintus en gaulois (premier) ; comparable au vieil irlandais cét (premier), au gallois cynt (auparavant), au vieux breton cint (premier, nouveau), etc.
Fidèle : couiros en gaulois ; voir le gallois cywir (correct, sincère, honnête, loyal, composé du préfixe co- de sens affirmatif et de uiros : vrai, juste). (Réf. Dic. Français-Gaulois, de J.-P. Savignac).
LE PROGRÈS NE PEUT PASSER QUE PAR LES FIDÈLES D’A-MOR. NOUS.
 
 

Dernière mise à jour : 04-04-2019 01:33

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >