Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Thermodynamique = A-TTEINTE GRAVE : DOUBLE TEINTURE
Thermodynamique = A-TTEINTE GRAVE : DOUBLE TEINTURE Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 02-09-2023 04:53

Pages vues : 415    

Favoris : 15

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Administrateur, Aiguille, Amour, Celtes, Conformité, Banques, Consommateur, Dehorscratie, Ego, Fascisme, Gate gate, Gaulois, Homéopathie, Horticulture, Humain, Judéo-maçonnerie, Libération, Limite, Marxengelsisme, Or, Penser, Racine du mal, Réel, République, Robot, Saisie, Simplicité, Transparent, Trou, Utotalitarisme, Vacuité, Valeur, Washingtonisme, Westminsterisme, Winner, Woke

 
thermodynamique_icare_landon.jpg
 
 
Thermodynamique = A-TTEINTE GRAVE : DOUBLE TEINTURE
Mais du A privatif : double non-teinture, la non-laveur (1).

ON NE TEINTE PAS COMME ON N’A-TTEINT PAS LA « LIBERTÉ », COMME ON NE « PRODUIT » PAS DE L’ÉNERGIE GENRE « ÉLECTRICITÉ 220 volts » !
 
Le « SANS PREUVE » (dans une affirmation) n’est pas une opinion ou une possession, mais UNE RÊVERIE NATURELLE, ENFANTINE OU ORIGINELLE (4) qui œuvre vers la Voie de l’anti-thermodynamique et Vraie Énergie Libre, GRATUITE. (De nos jours d’hyper rationalité informatique, le ”sans preuve” ou la REVERIE va être prise par certains « médecins » dit « psychiatres » pour une psychose comme ”entendre des voix”, ou une ”bouffée délirante polymorphe”, etc. Le Grand Temps, le Saint Chaos est interdit….)

TEINTURE. TRANSMUTATION / MUTATION.
1) A disparaît (mort de A) et est remplacé par B (naissance de B).
2) Enlever ou ajouter un atome ou plusieurs à un corps.
TEINTURE MÈRE : dissolution d’un corps dans un liquide pour en facilité l’absorption par l’organisme qu’il “ teint ” de son pouvoir. (Voir plus loin à Homéopathie).
L’HUILE comme l’Air et l’Eau pénètre partout. C’est une sorte de Teinture.
Mettre une poudre rouge dans de l’eau pour en teinter icelle.
Mettre l’*Esprit* dans une *Matière*
Sentir la Teinture d’une grande idée FLUIR dans la syntaxe d’une phrase.
TEINTURE/TINGERE ou TEINDRE/TINE cuve, baquet, seau, tonneau, récipients (tinette, chiotte) pouvant contenir de la Teinture. Teinture = action sur quelque chose. Le résultat c’est la Teinture, par exemple résultat de SF (Soufre) et MC (Mercure) : c’est la Teinture-Instant ou Énergie.
La Teinture est le Remède universel que l’Adepte trouve en s’aidant de la Matière et de sa Matière. Selon la Tradition : les corps n’agissent que s’ils sont en Solution, en EAU. Trinité de la Teinture : Infusion, Décoction, Macération.
En Homéopathique un corps qui provoque chez l’homme sain une maladie semblable à celle qui est à combattre chez l’homme malsain. Le chaud ne réclame pas le Froid son contraire, mais le Chaud son semblable ; seulement un semblable purifié. (D’après Jacob Boehme).

La Vacuité intègre (Nephtys) comme production interdépendante en sucre-grain et désintègre (Isis) en basculant en rendant l’Être impossible : non-naissance : « Il ne saurait non plus être question pour moi, s’exclama la Déesse, d’atteindre quelque insurpassable éveil authentique et parfait que ce soit ! Pourquoi ? Parce que l’Éveil ne se trouve nulle part. Nul ne peut donc l’atteindre » (Soûtra de la Liberté inconcevable - Les enseignements de Vimalakîrti), et ça rejoint l’entretien 264 du Maharshi et les SUCRES-GRAINS du Gate gate… (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil est ainsi), du Soûtra du Cœur de la Connaissance transcendante.

LA VIERGE NOIRE et son Enfant.

L’OMBRE : L’OMBRE, décrite sur la page précédente avec le conte d’Andersen, ÉMERGE, et ainsi de CONDITIONS elle n’a pas d’ESSENCE ; elle n’est que PRODUCTION DÉMIURGIQUE. Cette ombre-phénomène production de la lumière est une hallucination comme les rêves ; parce qu’ils émanent de la fabrication de certaines causes amenées en surface par des conditions précises comme le pouvoir siddhi ou les illusions du magicien et de la technologie actuelle ; parce que les rêves émanent des actes ou pensées antérieures dont ils tirent de volatiles images comparables à des reflets dans un miroir avec tain ; et parce qu’ils sont projetés par le karma qui, tel un corps barrant la lumière solaire de Sagesse Originelle (cette lumière à RETOURNÉE), fabrique une ombre qui le suivra sans poser de question (ce qui ne sera pas le cas dans le conte d’Andersen, fomentant un joli labyrinthe à MYSTÈRES…). Les phénomènes ne cessent de fondre parce qu’ils sont volatils et indéfinis : ils dépendent entièrement de l’opinion, du mental, il ne peut y avoir d’essence indéfinie là-dedans, et en l’absence d’essence non seulement rien ne dure en dépendant de l’opinion, mais rien n’EST, comme ce monde sous tyrannie du régime étatique capitaliste et républicain qui n’est qu’une FUMISTERIE, un ARTIFICE de gens qui se prennent au sérieux, particulièrement les cancéreux atteint du pouvoir ; car le cancer est un des symptômes du pouvoir).

OMBRE = AUCUNE A-TEINTE : la recherche de sa propre identité est LE paradoxe de la Réalisation du Soi : impossible de sortir de l’Univers en essayant d’identifier ce qui est le Seul réel, Icelui étant précisément, pour être SANS COPIE, POUR ÊTRE SINGULARITÉ, demeure réfractaire à toute A-teinte ou à toute entreprise d’I-dentification (la ”mêmeté”). Le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu ou saisie.

Sous l’OPINION des riches perruques poudrées françaises du 18è siècle appelé ”siècle des Lumières” L’OMBRE S’EST TRANSFORMÉ EN LUMIÈRE (surtout depuis l’arrivée de l’électromagnétisme et l’électricité en continu ou en alternatif) : Nostre IE du Moyen-Âge a viré au ‘je’ actuel du possessif : « Votre député, votre santé, vos proches, votre voyante, votre ceci, votre cela », de ce ‘je’ ou consommateur du ‘je suis’, je fais’, qui ne prend plus sa source dans le I de l’Axe mais dans le capitalisme de la société de consommation, alors il faudra désormais « Tirer son épingle du ‘je’ », soit la GUERRE DE TOUS CONTRE TOUS ; ou se RELAXER : ”Sois tranquille”, ou ”Il n’y a qu’un seul et pas de second”.
« Je suis ce JE-SUIS ». « Sois tranquille et sache que JE-SUIS Dieu ». Donc « JE-SUIS » est Dieu », explique Ramana Maharshi à l’entretien 503 du 17-8-1938. Il dit aussi au même entretien : « Vous savez que vous êtes. Vous ne pouvez nier votre existence à aucun moment. Car pour nier votre existence, il faut que vous existiez. C’est cela (la pure Existence) que l’on entend par un mental tranquille. Le mental est la faculté d’extériorisation de l’individu. S’il est tourné vers l’intérieur, il devient peu à peu tranquille. C’est alors que seul prévaut le « JE-SUIS ». « JE-SUIS » est toute la Vérité ».

OMBRE = AUCUNE A-TEINTE = ZÉRO INDIEN : L’« ÉNERGIE » EST PARTOUT, JUSQUE DANS LE PLUS PETIOT GRAIN DE SÉNEVÉ. ON NE « PRODUIT » PAR L’ÉNERGIE, ELLE EST, car c’est le même faire/fer que de tenter de sortir de l’Univers pour le voir ou tenter de s’”identifier soi-même” (rejoint ici le lacanisme de Jacques Lacan et son ”ailleurs”(2)…), et cela équivaut au concept de la thermodynamique. TOUT le Zéro Indien ou « énergie libre » est résumé dans Matthieu 17,20-21 : « C'est à cause de votre incrédulité, leur dit Jésus. Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne : Transporte-toi d'ici là, et elle se transporterait ; rien ne vous serait impossible [le scribe de la page souligne]. Mais cette sorte de démon ne sort que par la prière et par le jeûne [la Vacuité…] ».


ATTEINDRE c’est fixer, toucher, dogmatiser, posséder, produire.
Nikola Tesla avait compris que l’énergie libre se trouvait PARTOUT et n’avait pas besoin d’être « Produite ». Tesla prônait L’ÉLECTRICITÉ GRATUITE, car produire (3), cela revient ensuite à VENDRE sa production dans la logique mercantile inscrite dans l’ADN de milliers de générations, depuis le début du Néolithique et la découverte du feu vulgaire et la thermodynamique. Même logique de GRATUITÉ avec l’« électricité sans fil ». (De nos jours le smartphone est sans fil mais il faut payer ce sans fil…..) D’ailleurs, le scribe de cette page et du site est d’accord avec Tesla que « l’espace ne peut pas être courbe », parce que là encore c’est tenter de SORTIR de l’Univers OU D’A-TEINDRE un truc genre ”Point Oméga” et se dire comme Raymond Souplex : « BON DIEU MAIS C’EST BIEN SÛR ! », dans le principe : quand une magie parle toutes les magies parlent et quand une se tait toutes se taisent. Et qui dit espace courbe ou plat dit le temps qui va avec… LE MENTAL. « Nous constatons que le temps et l’espace existent aussi dans nos rêves. Alors, qu’est-ce qui est vrai, le rêve ou l’état de veille ? » (Ramana Maharshi, entretien 41 du 22-3-1935).
« … le temps et l’espace ne sont que des concepts du mental. Mais pour le svarûpa (le Soi réel), qui est au-delà du mental, du temps et de l’espace, la distance ne compte pas ». (Ramana Maharshi, entretien 68 du 21-7-1935).

« COMME SI » = A-TEINDRE :
on fait ”comme si” on était arrivé, on fait ”comme si” le messie était arrivé mais il ne doit jamais arriver réellement, sinon, le MOTEUR, l’ailleurs à la Jacques Lacan est cassé. Le ”COMME SI” fait ”comme si” il avait de la VALEUR alors qu’il n’en a aucune, et c’est sur ÇA que le capitalisme repose : sur de la MAGIE, aussi appelée ”Moyen” (avoir, le moyen de, ou ”se donner les moyens”).
Un « COMME SI » à ne pas confondre avec le RÊVE (4)

Notes.
1. « LAVEURS » :
Putréfaction, Réalisation :  LAVER AU VRAI FEU.
LAVEURS dans l’inconditionné et le sans-caractéristique (sans identification donc dans l’accès au Merveilleux (Mère-Veilleuse), lequel échappe au conventionnel du social, au rationnel des ”lumières” et du numérique informatique qui ne pouvait que suivre, et à tous les Big Brothers possibles par la technologie et l’ingénierie sociale).
Les LAVEURS dans le Gate gate…
Tous les POUVOIRS sont des éteignoirs de la Chandelle de L’INNÉ-IGNÉ, les éteignoirs d’AGNI.

LAVER = RÉALISER LE BLANC DE L’INSTANT, LE MAÂT de la Déesse égyptienne, sorte de FLÉAU (équilibre représenté par la plume sur la tête de Mâat), et tardivement le JUPITER des Romains.
MAÂT = LE CIRCULUS (le Mouvement, pour établir la triangulation, la première figure fermée), LA PRÉ-MATIÈRE ou TRINITÉ en sa double spiration, Involution-Évolution.
”Le circulus Trinitaire conférant l'unité à toutes choses” (Jean Coulonval, Synthèse et Temps Nouveaux).
Pour Maât, voir la Prière de la Pureté, d’une haute tenue, du chapitre 125 du Livre de Sortir pendant le Jour, ou Livre des Morts des Anciens Égyptiens.
Le Mort veut bénéficier du Soleil aussi pendant le jour.
Le Vrai Feu ne peut qu’être SANS DEDANS-DEHORS, comme le CŒUR.

2. Jacques Lacan officie paradoxalement dans la racine du mal : le Dedans-Dehors : le langage n’aurait de sens que s’il est vivifié par une parole venue du DEHORS, d’où la distinction opérée par Lacan entre l’imaginaire du Dedans quelque qu’il soit, c’est-à-dire une simple pensée qui serait alors un « éclairage » du Seul Réel, ET À L’ÉTAT DE VEILLE (siècle des Lumières) !
EVIDEMMENT QUI DIT EGO DIT L’AUTRE, LE DEHORS, LE SOCIAL ET LE DÉSIR D’ÊTRE RECONNU (par le réseau et le verbiage) LA LOI DE SUCCION ŒUVRANT IMPLACABLEMENT, COMME LE PLOMB-ATTRACTION DU DÉSIR.
Jacques Lacan officie dans la racine du mal : le Dedans-Dehors, la SAISIE : le langage n’aurait de sens que s’il est vivifié par une parole venue du DEHORS À L'ÉTAT DE VEILLE, d’où la SAISIE, d’où la distinction opérée par Lacan entre l’imaginaire du Dedans quelque qu’il soit, c’est-à-dire une simple pensée qui serait alors un « éclairage » du Seul Réel, ET À L’ÉTAT DE VEILLE !
EVIDEMMENT QUI DIT EGO DIT L’AUTRE, LE DEHORS, LE SOCIAL ET LE DÉSIR D’ÊTRE RECONNU (par le réseau et le verbiage) LA LOI DE SUCCION ŒUVRANT IMPLACABLEMENT, COMME LE PLOMB-ATTRACTION DU DÉSIR.

L’ailleurs du lacanisme se retrouve dans cette histoire de rabbin. Un pieux rabbin de Cracovie, le rabbin Eisik, eut un rêve qui lui demandait d’aller à Prague, là, sous le grand pont menant au château royal, il devrait y trouver un trésor caché. Comme le rêve se reproduisit trois fois, le rabbin se décida à partir. Arrivé à Prague, il trouva bien le pont, qui était gardé jour et nuit par des sentinelles. Il n’osa pas fouiller.
En rôdant toujours aux alentours, il attira l’attention du capitaine des gardes. Le capitaine lui demanda s’il avait perdu quelque chose. Avec simplicité le rabbin lui raconta son rêve. Le capitaine éclata de rire : « Vraiment pauvre homme ! », lui dit-il, « Tu as usé tes souliers à accomplir tout ce chemin uniquement à cause d’un rêve ? Quelle personne raisonnable croirait à un rêve ? » Le capitaine, lui aussi, avait entendu une voix en rêve : « Elle me parlait de Cracovie, m’ordonnant d’aller là-bas et de chercher un grand trésor dans la maison d’un rabbin dont le nom était Eisik (le rabbin rêveur), Eisik fils de Jekel. Le trésor devait être découvert dans un coin poussiéreux où il était enterré derrière le poêle ». Mais le capitaine des gardes n’ajoutait aucune foi aux voix entendues en rêve : l’officier était une personne « raisonnable ». Le rabbin s’inclina profondément, le remercia et se hâta de rentrer à Cracovie. Il creusa dans le coin abandonné de sa maison et découvrit le trésor qui mit fin à sa misère.

Ce récit est identique aux nombreux exemples du collier donnés par Ramana Maharshi :
« Une femme portait un collier autour du cou. Ne s’en souvenant plus, elle se mit à le chercher, questionnant son entourage. Une de ses amies, se rendant compte de ce qu’elle cherchait, lui désigna le collier autour de son cou. La femme le toucha de ses mains et fut aussitôt rassurée. Avait-elle récupéré le collier ? Là encore, l’ignorance causa la douleur et la connaissance, le bonheur.
Il en va de même en ce qui concerne l’homme et le Soi. Il n’y a rien de nouveau à gagner.
L’ignorance du Soi est responsable de la souffrance présente ; la connaissance du Soi apporte le bonheur.
De plus, si quelque chose de nouveau doit être obtenu, cela implique que c’était absent auparavant. Ce qui a été une fois absent peut disparaître encore. Ainsi, le salut ne serait pas permanent. Mais le salut est permanent parce que le Soi est ici et maintenant, et éternel.
Les efforts de l’homme sont donc dirigés vers la disparition de l’ignorance. La Sagesse semble survenir, alors qu’elle est naturelle et toujours présente ». (Ramana Maharshi, entretien 63 du 6-7-1935).
Le trésor que tout le monde cherche : LA LIBÉRATION, n’est pas « ailleurs » mais seulement ICI ET MAINTENANT, PARTOUT, DANS L’INSTANT : IL EST DERRIÈRE LE POÊLE, SYMBOLISANT L’ATHANOR, LE CŒUR, LE CENTRUM CENTRI : IL SUFFIT SEULEMENT D’UNE PETIOTE ÉNERGIE POUR Y « DESCENDRE » OU RETOURNER LA LUMIÈRE DE L'OMBRE DE LA VIERGE NOIRE.......
PAS DE BUT À A-TEINDRE. Comme dans l’exemple du Maharshi pour le collier de la femme, la CONSTANTE STRANGE EST, QUE CELUI QUI PROVOQUE LA CATALYSE OU LA RÉVÉLATION DANS NOSTRE VOYAGE INTÉRIEUR DOIT ÊTRE UN STRANGE, UN ÉTRANGER COMME L’AMI DE LA FEMME LUI MONTRANT SON COLLIER BIEN PRÉSENT AUTOUR DE SON COU. (Strange ou étranger = sans parti et sans parti pris, SANS CALCUL).
CECI DEVRAIT CONSTITUER LE VRAI GREAT RESET.

Merci au courant hassidique (et indirectement et paradoxalement à Jacques Lacan), pour son histoire du rabbin Eisik, même si dans cette histoire il est toujours d’argent, mais considérons plutôt que le « trésor » en question est bien la Réalisation du Soi et pas autre chose dépendante de la Loi de succion, d’un quelconque calcul et donc de la consommation et du désir !…

Le Vrai Ailleurs est sans Ailleurs : NON LOCALISABLE (sous un crâne ou ailleurs), A-TEMPOREL : il n’existe alors aucune individualité, aucun ‘je’ ou consommateur : LE SOCIALISME DISPARAÎT, IL N’EXISTE PLUS UN CONSOMMATEUR À CÔTÉ D’UN AUTRE CONSOMMATEUR FORMANT UNE « SOCIÉTÉ-OPINION » OU PIRE : FORMANT UNE RÉPUBLIQUE et technologie informatique du tous connectés….. La république et son ‘je’ de citoyenisme du béton-urbain disparaissent dans les EAUX PRIMORDIALES.
Le Vrai Ailleurs NE PEUT QU’ÊTRE CHIMÉRIQUE, tel celui du rabbin Eisik et de son « correspondant » COMME NON-LOCALE, A-TEMPOREL, le capitaine des gardes du château royale. Les Vrais Intérêts NE SONT PAS CEUX QU’ON CALCUL DONC QU’ON CHERCHE À A-TEINDRE : du A privatif et Teindre : NE PAS TEINDRE. Par exemple un Héros de la Mer est un Héros de la Mort. La Mort est un VOYAGE comme l’avait bien compris les Anciens Égyptiens, et voyager est une Mort. Comme dit l’adage : « Partir, c’est mourir un peu ». Mourir, c’est vraiment partir, et de nos jours d’urbain et de béton-goudron et tôle-boulons-acier-verre, c’est le transhumanisme qui rêve de ”prolonger la vie” en interdisant de mourir : TOUT EST CALCULÉ, NUMÉRISÉ PAR L’INFORM-ATIQUE QUI REND TOUT INFORME OU PASTEURISÉ !!!

3. Pendant des MILLIONS D’ANNÉES L’HOMO-RELIGIOSUS DE L’ÂGE DE PIERRE IGNORAIT LE SENS DU MOT « PRODUIRE » (l’actuel Faire/Fer qui rouille), dixit Marshall Shalins qui associe l’Âge de Pierre à un Âge d’abondance, et ainsi en une sorte d’origine D’ÉNERGIE LIBRE, D’ABONDANCE ET GRATUITE. Les communautés humaines originelles REFUSAIENT L’ECONOMIE (donc le langage écrit, comptable, administratif et de lois, c’est-à-dire le POLITISME et la naissance de l’État), la « Maison », au sens économie, de ces communautés humaines originelles étaient, comme l’énergie libre : PARTOUT. Bis : COMMUNAUTÉS ORIGINELLES = LES CULTURES ET MODES DE VIE SANS ÉTATS, SANS CORPS POLITIQUES CONSTITUÉS, ”et seulement là où la pénétration historique des États n’a pas modifié le procès économique et les relations sociales” (réf. p.240, Âge de Pierre, Âge d’abondance, de Marshall Sahlins).
MAISON = LA VRAIE DEMEURE : ŒUVRER À SA NON-RÉALISATION…. puisque TOUT est Ici et Maintenant.

ÉCONOMIE = TRANSACTION = SOCIALISME = CONFORT OU PAIX = MANŒUVRE STRATÉGIQUE DONC MANŒUVRE DE LOI DE SUCCION VULGAIRE, TELLE LA THERMODYNAMIQUE QUI CHAUFFE. Calcul = lorsqu’un gangster fait du commerce, il ne remet pas à un étranger un révolver et les balles en même temps….. Car DEPUIS LE NÉOLITHIQUE ET LA VOIE DE L’AGRICULTURE, TOUTES LES GUERRES SONT DES TRANSACTIONS MALHEUREUSES…..

GRATUITÉ = ABSENCE DE WINNERISME. Et nostre époque EST LA PIRE ÉPOQUE DU WINNERISME, LES « JEUX OLYMPIQUES » À LA MODE SOCIALISME AMPLIFIENT DE FAÇON PHÉNOMÉNALE LA COMPÉTITION EN LA DUALITÉ VENDEURS-ACHETEURS, et par là-même le moderne Graal ”Pouvoir d’Achat”. TANT QU’IL Y AURA CETTE DUALITÉ, CES « PRIX À PAYER », AUCUNE ÉNERGIE LIBRE NE POURRA PERCER, AUCUN HARMONIE N’APPARAITRA ET LE « MARCHÉ » VIVRA TEL L’OISEAU PHÉNIX INCREVABLE…

4. C’est L’AMBIGUÏTÉ, L’ANTI-PENSÉE EN SÉQUENCES comme l’informatique actuelle qui ne travaille qu’en séquences de petits bouts de machins. La conscience de l’AMBIGUÏTÉ est le Gate gate au-dessus de la science mondialiste et de sa symbolique horizontale comme sa couverture sociale aussi horizontale. AMBIGUÏTÉ comme LE CONTE DE FÉE. Les enfants l’ont bien compris tant l’ambiguïté EST leur état. Par exemple dans la RÊVERIE des enfants un objet n’est PAS FIXÉ : un soldat de plomb peut être nommé : canon, sous-marin, avion, maison, échelle, et parfois « soldat », selon LES CIRCONSTANCES. Bien-sûr au mental des adultes un soldat de plomb est définitivement un soldat de plomb et ”Circulez ya plus rien à voir”, tout est numérisé, digitalisé par l’inform-atique tout confort et tout conforme et ANTI-RÊVES.
Ainsi chez les enfants le social est PUR par rapport à celui des adultes et leur langage opinionesque possessif. La conscience de former une communauté dépendantes d’ordres incompréhensibles, qui ne sont pas des calculs ou du rationnel douteux qui menaceraient leurs jeux, tend à se rapprocher du VRAI SENS DE LA FRATERNITÉ : À CAUSE DES BARRIÈRES SOCIALES, que le socialisme et monothéisme républicain tente de détruire par son inclusivisme.

Les BARRIÈRE SOCIALES FAVORISENT LE PLUS SOUVENT LA FRATERNITÉ HUMAINE. Comme l’exprime si clairement Gustave Thibon dans Diagnostics, page 36 :
« Au début du siècle dernier [vers 1800-1830], dans nos villages provençaux non encore travaillés par la fièvre républicaine, une extrême familiarité régnait entre le seigneur du lieu et les paysans : on jouait aux boules ensemble après les vêpres [office catholique dit autrefois le soir : vespera = soir], les demoiselles nobles dansaient avec les jeunes gens du village, etc. De tels courants de sympathie effective n’étaient possibles que dans la mesure où chaque classe restait liée à sa position, en dehors de toute contestation et de toute envie. Dans ces milieux, où les différences sociales étaient acceptées et vécues comme d’indiscutables nécessités, la familiarité pouvait grandir, d’une classe à l’autre, sans danger de promiscuité [de cette actuelle société qui devient de plus en plus par son ”tout connecté” technologique une SOCIÉTÉ FOURMILIÈRE] : une fraternité profonde naissait de l’acceptation de l’inégalité.
Le messianisme égalitaire engendre au contraire, dans le peuple, la révolte et la méfiance à l’égard des chefs [l’oligarchie], chez les chefs, le souci de garder la distance à l’égard du peuple [très visible de nos jours en France avec le Macron-Rothschild] : d’une part un réflexe d’agression et de l’autre un réflexe de défense, la guerre au lieu de la communion. Car - quelle que soit l’habitude que la Révolution française nous ait donnée de voir accouplée ces deux mots - la fraternité n’a pas ici-bas de pire ennemi que l’égalité [l’inclusivisme, etc., dans une société formatée, robotisée et ANTI-RÊVE, DONC À COMBLER PAR L’ÉCONOMIE MONDIALES DES DROGUES ET DE CELLES DES PSYCHIATRES DE BIG PHARMA] ».
Un exemple de Vraie Fraternité qui rejoint complètement ceux donnés par Hyacinthe Dubreuil tout au long de son dernier et émouvant livre : J’ai fini ma journée.

Ces exemples mettent en lumière LA DIFFÉRENCE ENTRE PROFANE ET SACRÉ, ENTRE RÊVE ET ”RÉALITÉ”, et de nos jours, PARADOXALEMENT, LA CHEFFERIE QUI VEUT UNIFORMISER LES PEUPLES, LES RENDRE PROFANES PAR LAÏCITÉ SURTOUT EN FRANCE, TEND À RESTER DANS L’OMBRE DONC À DIVISER DANS SON « SECRET-SACRÉ » EN DUALITÉ INVISIBLE-VISIBLE OU PUR-IMPUR à l’exemple de grosses obédiences judéo-maçonniques spéculatives comme le Grand Orient de France, ou la Grande Loge de France, dont aucun média ne parle jamais….

Le mythe moderne de ”guerre de classes” tend à accompagner le jeu de l’oligarchie qui elle aussi veut UNIFORMISER en une société sans classe, « égalitaire »…..
 
 

Dernière mise à jour : 02-09-2023 05:45

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >