Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Force des Yahvistes - Le Plan
Force des Yahvistes - Le Plan Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 04-04-2013 18:34

Pages vues : 4759    

Favoris : 59

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
Hebergeur d'image
 
 
Force des Yahvistes - Le Plan
C’est leur ethnocentrisme et leur projet de « Jardin d’Eden » ou « Étoile de la mort »
 
 
 
ETHNOCENTRISME : tendance à privilégier le groupe social auquel on appartient et à en faire le seul modèle de référence (dict. Le Robert).
Les Yahvistes ou Juifs font de l’ethnocentrisme, et c’est ça qui leur donne une unité et une puissance étonnante, surtout dans le temps ou Chronologie tueuse, grâce évidemment à leur évolutionnisme étalé maintenant sur des millénaires (plus de 4000 ans). Aussi je les compare à une société cachée, comme d’ailleurs les francs-maçons, et qui de siècles en siècles tels les membres d’une secte, d’une famille, se cooptent de générations en générations en se transmettant leur savoir, ce qui en fait des chercheurs et des praticiens redoutables. Pas besoin de beaucoup d’exemples pour s’en convaincre aujourd’hui : il suffit de regarder le commerce et la finance mondiale ! Les médias et les spectacles, etc. Bref, les Yahvistes sont à tous les postes clés important de la société, et cela depuis plusieurs siècles maintenant.
 
Comme les Yahvistes, tout au moins pour leurs élites, selon la légende du Roi hindou Asoka et des Neufs Inconnus : il se constitua vers 270 avant J.C. un groupe de personnes, savants, chercheurs et très haute élite, chacun dans un domaine de recherche spécifique, et seulement au nombre de neuf domaines ; dans le but comme toujours d’améliorer le sort de ses frères et sœurs humains.
Chaque groupe étudie une partie d’un ensemble de 9.
Livre 1 : consacré aux techniques de propagande et de guerre psychologique (livre le plus dangereux des 9 !)
Livre 2 : consacré à la psychologie, et pouvant donner le moyen de tuer une personne en le touchant, la mort survenant par inversion de l’influx nerveux.
Livre 3 : étudie la microbiologie, et notamment les colloïdes de protection.
Livre 4 : traite de la Transmutation métallique. (Une légende veut qu’aux temps de disette en Inde, les temples reçoivent de source secrète de grandes quantités d’Or très fin).
Livre 5 : étude de tous les moyens de communication terrestre et extra-terrestres.
Livre 6 : étudie le secret de la gravitation.
Livre 7 : serait la plus vaste cosmogonie conçue par notre humanité.
Livre 8 : traite de la lumière.
Livre 9 : consacré à la sociologie, donne les règles de l’évolution des sociétés et permet de prévoir leur chute.
Les études de cette société secrète se poursuivraient encore à notre époque, les membres poursuivant leur quête scientifique et technique dans la fluidité du recrutement par cooptation. (Légende ou réalité ? En tous cas elle a eu le mérite d’être remis au jour par Louis Pauwels et Jacques Bergier dans leur livre : Le matin des magiciens, éditions Gallimard).

Pourquoi le chiffre 9 ? En Chine il est le nombre du Ciel. On pourra facilement comprendre que mon rapprochement du Yahvisme et des 9 Inconnus n’est pas hasardeux, car il s’agit avant tout de TEMPS, celui qui coule dans le sablier : la Chronologie tueuse, enfin par pour tous. Chronologie maîtresse du spatio-temporel. Les Yahvistes sont des bouffeurs ou des savants ou fins connaisseurs du Temps, comme s’ils savaient le contrôler. Le chiffre neuf est en rapport avec la KUNDALINI : mot sanskrit indiquant la puissance de vie, une des forces de la Nature. « Cette puissance produit une certaine lumière chez ceux qui s’adonnent au développement spirituel et à celui de la clairvoyance. Cette puissance est seulement connue de ceux qui pratiquent la concentration et le yoga » (ref. Glossaire Théosophique, de H.P. Blavatsky). Nous sommes dans l’étude de l’invisible (9 Inconnus) et de l’initiation, comme en franc-maçonnerie authentique, et non politique comme certaines obédiences aujourd’hui. Les 9 Inconnus principaux (comme dans la tradition alchimique) devaient maîtriser la Chronologie tueuse pour prolonger leur vie « terrestre » de plusieurs millénaires (7000 ans en principe).
Des légendes, notamment en Alchimie parlent de cette prolongation de la vie sur Terre, il s’agit de Lao-tseu (s’il a existé   ), de Nicolas Flamel (faux alchimiste), et du Comte de Saint-Germain, et de bien d'autres ; tout cela pouvant se grouper sous le mot : cabale ! (tradition, de l’hébreu rabbinique qabbala « tradition » : kabbale, sciences occultes (magie occultisme, etc.), mais aussi complot, intrigue ou conjuration ; aussi il n’est pas étonnant que le mot « complot » soit à la mode en cette époque de l’après 1945. La Cabale est plutôt une tradition orale. La kabbale ou kabalah est la tradition cachée des rabbins hébreux du Moyen-Âge dérivée des doctrines secrètes plus anciennes concernant les choses de la cosmogonie et inspirée pendant la captivité des Yahvistes à Babylone.
Bref, Lao-tseu et le Comte de Saint-Germain sont plutôt des créations imaginaires et pour le dernier on parle d’un aventurier... Quant à Flamel il n’aurait jamais pratiqué l’Alchimie !

En résumé : les 9 Inconnus font la partie de la tradition universelle de l’Arbre de Vie, et le numéro 10 est l’Inconnu à Jamais ou Instant, ou Tao ou Soi (donc l’immortalité).
Tout étant trinitaire, les connaissances des 9 Inconnus sont 3x3=9 : physiques, mentales, métaphysiques.
La partie physique s’intéresse à la manipulation des dimensions, bref : de la jonglerie d’atomes selon la tradition alchimique. C’est le pouvoir physique et par la même hautement destructeur..
La partie mentale s’intéresse à la manipulation des gens. C’est le pouvoir psychique.
La partie métaphysique s’intéresse à l’immortalité et au pourquoi de celle-ci.
Mais s’il y a bien une société secrète comme les 9 Inconnus : plus leur pouvoir est important, et plus ils doivent rester cachés, sous peine de drames encore plus important que s’ils n’existaient pas ! Sous peine de drames plus important que la plus grosse bombe atomique existante sur Terre (destruction totale et définitive de la planète Terre). De plus le pouvoir est un véritable cancer : métastases de l’ego.
Cependant les 9 Inconnus NE SONT PAS DES DIEUX. Ils ne peuvent pas tout, comme ne peuvent pas tout les authentiques Alchimistes. Seul le Soi ou Instant permet le Tout (avec un T majuscule et autre synonyme du Soi), et à ce moment là le mot pouvoir ne veut plus rien dire !

Voir aussi la page de licorne-ailee.com.

Les 9 Inconnus, légende ou non, le parallèle avec la solidité d’un groupe silencieux ou cachés de chercheurs ou appartenant à une « ethnie » comme les Juifs se tient, au vu de la puissance mondiale actuelle de ces Yahvistes ! Certes moins discrets que les 9 groupes supposés d’Asoka, mais comme il y a également nombre de Juifs dans cette franc-maçonnerie spéculative plus ou moins cachée, leur puissance actuelle n’est pas étonnante ; même après leur drames successifs aux 19è et 20è siècles. Grâce au « coup de 1939-1945 », le 20è siècle fut celui des Juifs, et néCessairement leurs banques y contribuèrent.
Ainsi avec cette constance d’ethnocentrisme qui les caractérise, ils peuvent très bien sur une si longue « distance de l’évolutionnisme » promettre « monts et merveilles » de technologie à coups de leur Saint Fric dans leurs banques et transformer l’humanité en robots dans leur RDJT (Royaume de Dieu (des Juifs) sur Terre), à coups de technologies démentielles, dont on peu avoir un avant goût avec un « temple » comme l’Étoile de la mort des Star Wars. Car évidemment leur promesse de Jardin d’Eden n’a rien a voir avec l’original puisqu’ils inversent tout. Donc avec leur projet de RDJT nous allons être de plus en plus COUPÉ DE LA NATURE, de NOTRE NATURE, ce qu’avait bien vu le Yahviste Isaac Asimov dans sa série de romans groupés sur le nom : Fondation, où des habitants d’une lointaine planète cherchent désespérément leur planète d’origine, donc leur Nature : les « humains » de cette lointaine époque ont « oubliés » l’emplacement de ce qui était appelé « Terre ». Pour moi Asimov dénonce sa propre « ethnie » !

Les Juifs ont donc une super constante puisque quand ils se « convertissent » à une mouture de leur monothéisme comme l’Islam ou la Chrétienté, ils gardent en secret leur Yahvisme, et c’est toujours dans le thème du messianisme.
Comme écrit sur un précédent article (Oui il y a bien un mondialisme), les Yahvistes ont des origines au Proche et Moyen-Orient, avec tous les mœurs que cela impliquent : endogamie (obligation, pour les membres de certaines tribus, de se marier dans leur propre tribu), socialisation axée sur l’identification au groupe, obligation envers la parenté, obligation spirituelle, comportement dans l’environnement, etc., avec copie sur la civilisation de l’Égypte antique (comme firent les anciens Grecques).


PRÉCISION DE TAILLE : comme déjà écrit, le Judaïsme ou Yahvisme N’EST PAS UNE RELIGION, c’est un code moral, donc un modèle de conduite en société ; on appelle ça POLITIQUE : du grec Politikos « de la cité », donc relatif au gouvernement de la cité ; et comme écrit dans le dernier article cité ci-dessus, ce sont un nombre important de Yahvistes qui apportèrent l’Agriculture avec les conséquences que nous vivons depuis 10.000 ans que je résumerais par deux seuls mots : VIOLENCE, CITÉ.
Le Yahvisme n’est pas transcendental ni métaphysique, il est avant tout MATÉRIALISTE. Aussi il faut arrêter de se « lamenter devant le
« Mur des Lamentations » pour devenir « la pleurniche internationale » comme l’écrivait si bien un internaute !
Un « Mur des Lamentations » qui prône d’ailleurs l’idolâtrie soi-disant condamnée dans les lois Noachides est devenu un symbole du sionisme international. Le MUR est typiquement un symbole de l’ésotérisme musulman, et à la tradition hindoue (montagne circulaire en muraille de roches entourant le mont Meru). Bien-sûr le mur est un symbole important en Égypte ancienne : le fameux Mur-Blanc sous le sceau du Dieu Ptah, et ce même Mur Blanc séparant la haute et basse Égypte. Dans le Dictionnaire des symboles de Chevalier et Gheerbrant il est écrit que le « Mur des lamentations » aurait la signification de la séparation entre les frères exilés et ceux qui sont restés ; séparation-frontière-propriété entre nations, tribus, individus ; séparation entre familles ; séparation entre Dieu et les créatures ; entre le peuple et le souverain, etc. Le mur peut symboliser la Matrice : en forme de retour à la Matrice, soit au « lavage plus blanc », parce que c’est tout-à-fait cela : le Blanc de l’Instant ou accès à l’immortalité (le Soi Instant). Le séjour dans la Matrice ne connait pas la violence de la dualité. L’embryon est comme INÉ-INIÉ (feu).
Le « Mur des lamentations » cache bien les apparences et fait très « religieux »...

Les Yahvistes tentent depuis des siècles de se faire passer pour une « communauté religieuse ». C’EST FAUX. C’EST UNE ETHNIE (qui peut même se transformer en race puisque le mot ethnie est trop moderne et désigne une nation, un peuple). D’autre part les Juifs avec leur « peuple élu » se définissent eux-mêmes comme une RACE SUPÉRIEURE.
Et le SIONISME est bien POLITIQUE et non religieux (mouvement politique visant à l’établissement puis à la consolidation d’un État juif (la Nouvelle Sion) en Palestine, écrit Le Robert). Il y a donc à partir du 19è siècle deux courants juifs :
- Les Juifs libéraux.
- Les Juifs sionistes.
Ne pas oublier que le 19è siècle voit le règne des banques et de leurs industries employant toujours plus d’ouvriers venus des campagnes, donc du départ de la folie technologie moderne ; du Darwinisme ; des idées nouvelles sur le cerveau humain et son psychisme : tout ça se tient, y compris le marxisme.
Je rappel que le Décalogue et sa suite et ses lois morales sont dans la tradition littéraire moyen-orientale de ce qu’on nommait « Les Sagesses », et qui étaient des préceptes donnés par une personne très instruite à une jeune homme pour lui apprendre à se bien conduire en société. Les Dix Commandements et leurs suite sont des codes de conduites découlant de l’ancienne Égypte qui atterrissent chez nous en France en 1789 sous le titre « Droits de l’Homme », pourtant à cette époque l’ancienne Égypte était presque totalement enfouie sous le sable avec ses Hiéroglyphes incompréhensibles.


Rappel des Dix Commandements et de la Justice des Pharisiens.
Le Décalogue est résumé comme suit :
1 - Tu n’auras point d’autres dieux que l’Éternel (pas d’idolâtrie).
2 - Pu ne feras point d’image taillée, ni aucune représentation, etc., et tu ne te prosterneras point devant elles (pas d’idolâtrie. Le Saint Fric ou finance mondiale est devenue idolâtrie...).
3 - Tu ne prendras point le nom de l’Éternel ton Dieu en vain (mythe du Nom Divin perdue).
4 - Tu te souviendras du jour de repos pour le sanctifier (jour du Sabbat ou le « dimanche »).
5 - Tu honoreras ton père et ta mère (faut voir avec le « mariage gay », et dans l’antiquité il fallait préserver l’espèce humaine. Ce fut un moyen puissant d’ordre mental, en vue d’enraciner le noyau de départ d’un peuple ou d’une race).
6 - Tu ne tueras point.
7 - Tu ne commettras point d’adultère.
8 - Tu ne déroberas point.
9 - Tu ne diras point de faux témoignage contre ton prochain.
10 - Tu ne convoiteras point les biens d’autrui.
À cela peut s’ajouter la « justice des Pharisiens » ou loi du Talion :
« Vie pour vie ... fracture pour fracture,
œil pour œil, dent pour dent.
On lui fera le même mal qu’il
aura fait à un autre homme... ».
C’est l’application absolu de la loi de cause à effet, soit une loi impersonnelle, une loi communiste ou communautaire, qui devient barbarie et cruauté quand les humains s’en mêle en voulant l’appliquer eux-mêmes, pour eux-mêmes ou pour les leurs, qu’il s’agisse de leurs enfants, famille, peuple ou race. Dans ce cas, il y a usurpation de la Justice par l’humain.
Bien-sûr le Christianisme a apporter d’importantes modifications dans le Yahvisme (surtout sur le Talion).

Comparaison avec les sept commandements des barbus rabbiniques à prétention démentielle de s’appliquer au monde entier :
- Établir des tribunaux (justice humaine source d’erreur) ;
- Interdiction de blasphémer (Inquisition, censure, pensée unique du monothéisme, en anglais bien-sûr !) ;
- Interdiction de l’idolâtrie (en contradiction : le progrès ou progressisme est devenu idole, tout comme la « terre promise ») ;
- Interdiction des unions illicites (en contradiction avec la théorie du genre) ;
- Interdiction de l’assassinat ;
- Interdiction du vol  (en contradiction : la finance et ses banques et sa fabrication de monnaie et ses dettes sont le vol) ;
- Interdiction de manger la chair arrachée à un animal vivant (en contradiction avec les usines à bouffe, les expérimentations animales pour la médecine, les cosmétiques, etc.).
Voir aussi la préparation inquisitoriale de lavage de cervelles par l’empire : Education Day, U.S.A. (traduction Google en note 2).

CONCLUSION :

Le Yahvisme N’EST PAS une religion, il peut se comparer à un mélange de mode de vie, de préceptes de conduites et de sagesse, de Sciences dans le vrai sens du mot, comme l’est la Taoïcité en Chine. Par contre le Christianisme censé découler du Yahvisme est lui, une RELIGION, plus que l’Islamisme découlent directement du Yahvisme (même source moyen-orientale pour ces trois prétendus monothéismes).
Ainsi, le Yahvisme n’a pas à être imposé aux Occidentaux, voir au monde, avec ses Lois Noachides, ce sera ni plus ni moins qu’une dictature sur les esprits, avec le rêve décrit plus haut en modèle Star Wars grâce à la folie technologie, et les Yahvistes détenant la plupart des banques on les moyens d’accomplir leur rêve fou de coupure d’avec la Nature.
Encore une fois le Décalogue de Moïse, l’Ancien Testament fait la partie de la tradition littéraire des civilisations de l’Orient ancien. Ce sont des recueils de préceptes pratiques et éthiques, énoncés par une personne pourvue d’une longue expérience à l’intention d’un jeune homme, visant à lui faire connaître les normes de conduite dans la vie sociale. Il n’est donc pas question de religion ou spiritualité là-dedans. Pourtant l’Europe et l’Occident est fabriqué sur le modèle Yahviste.
Le commandement disant que « Ton Dieu est unique », ou « Tu n’auras point d’autres Dieux que l’Éternel » est bien-sûr destiné à assurer la cohésion du groupe des Yahvistes. C’est politique. En Inde il y a aussi un Dieu unique, mais pouvant se revêtir de formes multiples ; chez les Yahvistes aucune représentation possible (pas d’idolâtrie). Pourtant il y a le « Mur des lamentations », et surtout l’Arche d’Alliance objet de culte pas possible !

Il y a peu de différence entre un Hindou qui adore son Dieu à travers Ganesha, représenté par un homme ventru à tête d’éléphant, et un Yahviste qui adore Dieu à travers l’Arche d’Alliance. La différence se situe dans les interprétations qui sont des mots. L’un, Ganesha, et l’autre, l’Arche d’Alliance, ne sont que des rappels dans le monde de la forme de la présence de Dieu. Il s’agit avant tout de FIDÉLISER.
Enfin, le mot Israël veut dire : « Celui qui lutte avec Dieu » ou « Dieu est fort, Dieu triomphe », donc s’installe les termes « peuple élu ». Le problème est que cette opinion était peut-être nécessaire dans l’antiquité parce qu’elle fut utile à la conservation de l’espèce et de la culture. Mais de nos jours ? Cela ruine mentalement l’Occident et les Yahvistes eux-mêmes.

(Voir aussi cette page du site sott.net)

« La Vérité Suprême est si simple. Ce n’est rien d’autre que d’être dans l’état originel [être dans l’Instant, le Soi]. Il n’y a rien de plus à dire.
N’est-il pas étonnant que pour enseigner une vérité aussi simple il faille que tant de religions, croyances, méthodes en viennent à exister avec les discordes qui en découlent entre elles ? Oh quelle pitié ! Quelle pitié ! ». (Ramana Maharshi, entretien 96)


[En haut de page : épines de rose. Dans les traditions sémitiques et chrétiennes l’épine évoque aussi la terre sauvage, non cultivée, d’où l’expression péjorative : « terre des épines ». Pour la couronne d’épines de Jésus, ce sont comme des « rayons inversés » ou tournés vers son mental... et émit vers l’extérieur. Jésus est parfois représenté sous une image rayonnante. Selon une autre interprétation lors de la Passion, la couronne d’épines célèbre le mariage du Ciel et de la Terre vierge : Verbe (Fils de l’Homme), et la Terre, vierge pouvant toujours être fécondée].
 
 

Dernière mise à jour : 04-04-2013 19:49

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >