Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Guillotine : Je ne veux voir qu’une seule tête
Guillotine : Je ne veux voir qu’une seule tête Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 09-06-2013 02:19

Pages vues : 4665    

Favoris : 49

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
Hebergeur d'image
 
 
Guillotine : Je ne veux voir qu’une seule tête
ou a fièvre égalitariste et laïcarde
notamment celle à la norme « Six millions de Juifs » et sa terreur,
ou les « innocentes » AUTO-victimes martyrs de l’humanité
ou comment alimenter l’holocauste qu’on a soi-même déclenché


Aux armes Vendéens et Chouans du XXIe siècle ! (...)
 
 
Quand ce qui nous tient d’élite sera pauvre, il y aura la Paix partout. Il s’entend aussi que le temps où règne l’élite devra porter au fronton de sa principale institution : « Ici, on entre en se connaissant soi-même avant de s’occuper des autres », ce qui semble plus crédible que le mensonger et si eyes candy « liberté-égalité-fraternité » judéo-maçonnique.
 
1789 et son libéralisme amène automatiquement à l’égalisation de tous, au mondialisme : une seule tête et aucune ne doit dépasser. Dans cette tyrannie de l’égalitarisme, où l’on nous vends le « bonheur pour tous » ou Royaume de Dieu sur Terre, soit la consommation pour tous, donc des privilèges sans la mission, des privilèges permettant la démission : le dernier des humains peut légitimement ambitionner les plus hautes places. Avec l’argent du libéralisme tout le monde se sent digne d’être élu d’un divinité devenu anonyme ou portant le nom de laïcité, tout le monde se sens capable, dans l’absolu, de jouir et de ne rien faire (avec la robotique ça nous pend au nez). Et ce n’est un hasard si les époques où le seul moteur social est l’argent sont aussi celle où sévit la pire fièvre égalitariste comme en ce moment.

Je considère René Guénon et son guénonisme comme faisant partie de ceux qui « veulent le bonheur de l’humanité », ceux qui ne jurent que par la ligne droite avec au point A le bâton et au point B la carotte, ou l’inverse ; avec en principe au bout de la ligne, « à la fin des temps », la jouissance des biens, le bonheur, la sécurité et toute la quincaillerie du confort sous package « Liberté ».
L’instinct égalitaire à les mêmes sources que l’instinct hédoniste (fièvre de l’envie, de la possession), il est la marque de la même décadence, de cette décadence du « but à atteindre », de la compétition de ce monde du winner et du loser aussi puant l’un que l’autre. Et René Guénon en fait la partie, IL EST UN ISME de plus.

L’égalitarisme socialiste n’est pas possible par nature, et c’est pourtant ce que veulent les socialistes et autres judéo-maçons : le Royaume de Dieu yahviste sur Terre, qui ne peut, et est en train de se réaliser : ruine de notre planète. Alors que la vraie égalité est l’identité, la convergence fondée sur la réalisation du Soi qui rayonne vers l’extérieur et créée un Accord ou vraie égalité.
Une société athée c’est toujours la confusion et la mort qu’on poursuit au nom de l’unité, ou du GADLU (Grand Architecte De L’Univers) franc-maçonnique.

De l’inégalité de Nature naît l’égalité : au début du 20è siècle, dans quelques villages non encore contaminé par le virus républicain, une extrême familiarité régnait entre nobles et paysans : on jouait aux boules ensemble après les vêpres, les demoiselles des nobles dansaient avec les jeunes ouvriers du village, etc. Cet Accord ne pouvait se réaliser que dans le mesure où chacun respectait sa position, en dehors de toutes contestation ou envie. Quand les accords sociaux sont acceptés et vécus comme des bases, la familiarité pouvait grandir d’une classe à l’autre : « Une fraternité profonde naissait de l’acceptation de l’inégalité ».

La devise franc-maçonnique « liberté-égalité-fraternité » EST TOTALEMENT MENSONGÈRE : égalité et fraternité ne peuvent pas aller ensemble, nous le vivons tous les jours depuis plus de 200 ans déjà. Dès qu’il n’y a que pour base le Saint Fric, il n’y a aucune égalité, aucune fraternité, aucune liberté, même pour celui qui possède le Saint fric, car c’est toujours dans cette géométrie de la ligne droite de l’évolutionnisme et du TOUJOURS PLUS. De plus le riche est riche partout dans le monde : mondialisme pour les plus riches, l'argent n'ayant pas d'odeur.

L’égalitarisme laïcard ne commence pas par le « mariage gay » du François de la Hollande. Non, les prémisses remontent évidemment à 1789, ou plutôt 1793 où la profanation de lieux de culte chrétien allait bon train dans Paris (comme plus tard en URSS) : statues de saints brisées ou déguisées de diableries républicaines, tableaux déchirées (dont un tableau de Nicolas Poussin qui était à Notre Dame de Paris sur l’autel de la Vierge...), vaisselle sacrée et ornements pillés ; des groupes jouèrent aux cartes sur le grand autel, d’autres blasphémèrent ; dans l’église Saint Eustache des « femmes patriotes » déclarèrent, non pas le « mariage pour tous » mais presque : « Le mariage, la citoyenneté est la plus grande erreur de l’ancienne humanité. Être marié c’est être esclave ». Alors, le gay de France avec de la Hollande est devenu doublement esclave : et de son problème, et de sa liaison sociale voulue et singeant celle des couples masculin-féminin.
Aujourd’hui comme en 1793, la Chronologie tueuse disparaît quand on entend ce genre de litanies républicaine : « Nous, les compagnes illégitimes, nous ne voulons plus souffrir davantage que les épouses légitimes usurpent des droits qu’elle ne possèdent plus et n’auraient jamais dû posséder. Que le décret soit modifié ! Que tout soit pour la femme libre et rien pour les esclaves du mariage », et en voiture Simone : TOUTES DES PUTES.

Et le républicanisme et sa fièvre égalitaire frappa encore entre 1869 et 1871 où des fous voulaient incendier Paris : « des vieilles poissardes abruties d’alcool, des gamins dégénérés munis de paraffine se mirent à incendier Paris », un plan prémédité longtemps à l’avance par l’Allemagne : affiches représentant Paris en flammes avec l’inscription : « Elle est tombée, elle est tombée Babylone la Grande (Gefallen, gefallen ist Babylon die Store).
Évidemment en tant que « peuple élu », il ne fut pas touché au 150 immeubles propriétés des Rothschild à Paris, alors que l’hôtel particulier de Thiers brûlait, de même que les vivres destinés aux pauvres : réserves de grains, de vin, d’huile et autres provisions. Comme en 1792, nombre de prêtres catholiques furent massacrés. Les gens du peuple ne furent pas épargnés.
Ce qu’on appelle La Commune (tentative d’indépendance de Paris) fit entre 17.000 et 20.000morts ; il y eut 35.800 prisonniers emmenés à Versailles, près de 47.000 arrestations et poursuites, 13.000 condamnations dont 200 à mort, mais seulement 26 exécutions ; il y eut 3417 déportations vers la Nouvelle Calédonie, 1169 détentions en forteresse et 251 condamnations aux travaux forcés. Évidemment là dedans ne figure aucun franc-maçon, réseaux obliges !
C’est en 1871 que le socialisme se renforce : voir par exemple Auguste Blanqui qui prônait le Graal du Diable « égalité sociale ».

L’anarchiste Bakounine est comme moi favorable au retour de petits groupes ou petites familles autonomes avec leur réalisations spirituelles, juridiques, politique et économiques, exactement comme l’organisation des Gaulois.

Le libéralisme en forme de Nihilisme (encore un isme) prône l’égalité des sexes : de petits groupes d’hommes et de femmes vivant en commun, genre mode hippie, où tout serait en commun. Ainsi pour être indépendant la femme doit « gagner sa vie » et ne pas rester « à la maison à torcher les gosses », donc la femme nihiliste doit abandonner sa progéniture une fois sortie de son bide. Inutile d’écrire que dans ce contexte la religion n’existera plus et que l’athéisme sera de mise, soit la nouvelle religion. Tout cela se rattache plus ou moins à Weishaupt et ses Illuminés.

Un nihilisme qui allait frapper durement la Russie avec le martinisme, le biblisme, le calvinisme, la maçonnerie l’athéisme et l’anarchie, puis finalement les sectes mystico-païennes dont fera la partie Raspoutine. Tout cela contribuera au terrorisme révolutionnaire anarchiste, avec les assassinats des personnes capables se redresser la Russie. Avec cela il fallait aussi compter avec la doctrine rabbinique talmudiste et les Yahvistes et leurs réseaux bancaires.
Il faut rappeler que la Russie était longtemps pureté, longtemps protégé de la « civilisation », elle prenait ses origines chez les Scythes. C’est Pierre le Grand qui entame une occidentalisation totalement artificielle qui sera continué par Catherine de Russie et l’apport des Allemands, encore eux ! Catherine était en admiration de la France du siècle des perruques poudrées et notamment des encyclopédistes maçons et autres athées. La Russie se « civilisait » et perdait son âme russe. À cause de la dynastie des Romanoff (à partir de Pierre le Grand) elle était contrainte de singer les Occidentaux. Ce fut sa perte. D’autant que le Russe en dehors de la vodka ne connaissait que deux freins : le Tsar et Dieu, autrement il était infernal.


[Références à : Gustave Thibon : Diagnostics ; Nesta Webster : La révolution mondiale - Le complot contre la civilisation]

(En haut de page : portrait de la Grande Catherine, avec un pif comme ça !)
 
 

Dernière mise à jour : 09-06-2013 02:51

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >