Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Les salopards César, Mérovée et Clovis
Les salopards César, Mérovée et Clovis Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 01-07-2013 01:27

Pages vues : 7446    

Favoris : 102

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
cyrano.jpg
 
 
Les salopards César, Mérovée et Clovis
à cela il faut ajouter l’Église de Rome et les Germains

Les Copyrights de Dieu (1) contre les Gentils Gaulois

PAGE DÉDIÉE À BITUIT, CHEF GAULOIS
 
 
Je ne suis pas Français, JE SUIS GAULOIS, du pays de Parisi, limite Belgica, ti des Batignolles.

La Gaule a été salopée et mise à genoux par Jules César et par les Germains, ensuite enterrée par Mérovée et Clovis et l’Église de Rome.
Ci-dessus, portrait magnifique du visage d’un pur Gaulois : Savinien de Cyrano de Bergerac.
Portrait d’après le peintre Zacharie Heince, né à Paris en 1611 où il mourut le 22 juin 1669. Savinien avait un naz, siège du flair infaillible que l’on retrouve constamment dans son œuvre. Ici c’est le portrait d’un jeune homme distingué à la fine moustache dont le nez est en accord avec la forme générale du visage. Il a une petite bouche presque ironique et dédaigneuse. Sa chevelure est soigneusement peignée.
Toute son œuvre reflète l’Alchimie et la tradition, notamment celle de Bernard le Trévisan (La Parole délaissée). Savinien fut aussi inventeur du phonographe et du magnétophone (L’Autre Monde - La Lune).
 
 
VILLAE IANUAM TRAHANDO RECLUDENS IASON OBTINET LOCUPLES VELLVS MEDA =
VITRIOLVM

(Jason, en poussant la porte de la villa, découvre et conquiert par Médée la précieuse Toison)
Ainsi :
VISITA INTERIORA TERRAE RECTIFICANDOCQVE INVENIES OCCULTVM LAPIDEM VERAM MEDICINAM =
VITRIOLVM

(Visite l’intérieur de la Terre et en rectifiant tu trouveras la Pierre cachée véritable Médecine)

Il s’agit tout simplement du SOI ou INSTANT, et la Gaule était cette Terre à « rectifier », ce Soi à trouver (voir ci-dessous la lettre G) ; elle était en phase de retrouver, de réaliser l’INSTANT parmi tout ses peuples, elle était partit pour rayonner réellement sur le monde entier ; elle n’eut pas le temps de parfaire sa réalisation du Soi et fut détruite par César, les Germains, puis Mérovée et Clovis et leurs rejetons Mérovingiens et ensuite Carolingiens, et se poursuivra avec les Capétiens jusqu’aux Bourbons. L’Église de Rome procéda avec violence à l’élimination de la spiritualité gauloise. De Clovis à Louis 16 tous ces rois se prenaient pour des empereurs, soit un étatisme flagrant donnant naissance à la civilisation que nous subissons.
On peut lire dans un petit précis d’histoire ancienne de 1882, par Paul Prat : « Les Gaulois étaient une nation grossière et barbare, qui n’avait pas profité de la présence d’étrangers instruits ». On sent là-dedans le mythe républicain franc-maçonnique de l’adepte apportant sa science aux sauvages, comme au 16è siècle les Chrétiens Conquistadors apportèrent la vérole et la mort aux « sauvages » Incas, Mayas, Astèques, etc., et comme aujourd’hui l’Occident franc-maçonnisé apporte sa démocratie à ces mêmes « sauvages » à coups de bombes sur la gueule.
 
MÉROVÉE : donne naissance à la ligné des rois mérovingiens, spécialiste de la magie noire ou blanche. Mérovée ne serait pas un personnage de chair et de sang. Alors pourquoi en avoir fait la lignée mérovingienne ?
Mérovée pratiquait la magie et était donc un manipulateur de première classe afin d’imprimer le respect dans le mental de ses sujets.
MAGIE = POUVOIR
Des chroniqueurs disent que son nom signifie Meer-Wech : veau marin... (La magie dit que si on prend du sang de ce poisson avec un peu de son cœur, et qu’on le mette dans l’eau, on verra autour une multitude de poissons ; et celui qui prend un morceau de son cœur aura un éveil de conscience...Réf. Dic. Infernal, de J. Collin de Plancy). Ne pas oublier que les actuels maisons royale d’Europe viennent de Mérovée et des Mérovingiens et appartiennent à la Noblesse noire : Romains et tribu de Dan (une des tribus perdus des Hébreux), (réf. Livre Jaune N°7).
Je remarque que le modèle tribus du Royaume d’Israël correspond aux clans ou familles de la Gaule.
Mérovée, s’il a existé, pourrait bien avoir des ascendances juives (descendance du Jésus de Nazareth, le Juif de Galilée, première mouture de sauveur et première arrivée d’un messie, à ne pas confondre avec le terme générique CHRIST voulant dire réalisation de l’Instant ou Soi. Ce Jésus a, peut-être, réalisé le Soi, ou il a été totalement inventé...).

Au début des Mérovingiens apparaît le mythe du Graal avec le « sang du Christ », bonne trace d’Alchimie évidente. Voir aussi la page du site projet22.
Les Mérovingiens se disent descendre de Noé... On retrouve encore le Noachisme qui aujourd’hui refait surface de plus belle. Je pense qu’il y a lieu d’insister encore sur les pratiques de magie et, ou, de sorcellerie des Mérovingiens, j’en veux pour preuve le fait que Savinien de Cyrano de Bergerac dénonce totalement la magie, et surtout sa pratique. À ce propos il n’entre pas de magie en Alchimie.
Sous les Mérovingiens nombre de monastères se construises.

Clovis, soit-disant fondateur de la France est issue de la dynastie mérovingienne ! Il débaptise la Gaule pour l’appeler France. À cela il y a une raison : les noms influencent ceux qui les porte.
Le G de Gaule signifie Trinité (3è rang des alphabets hébraïque et grec où elle implique le mouvement : rayons gamma ou Eau céleste), le G de Gaule c’est le Sol (la note de musique), le Ground la terre ou la masse. Le G de la note musicale Sol établit la MUSE de la musique. Sa septième place de l'alphabet lui attribue une perfection terrestre (3+4).
Le F de France c’est le phallus, la fusée, fendre, foudre, flèche, fer et faire, fonction. Le F c’est le mental et les émotions transportées à la verticale, donc le F est typiquement mental. Franc (peuple) veut dire « hommes-lances », hardis (voir plus bas la fleur de Lys). En hébreu la forme de G retourné le fait lier à la bouche « qui rend les pensées » (verbe).

Ensuite Clovis signe un pacte avec cette pas claire du tout Église de Rome. Étrange que tous les Français chrétiens se laissent hypnotiser par le package « France fille aînée de l’Église » et par la Jeanne d’Arc en adoration du roi de son époque !
Donc le baptême de Clovis fonde un « nouvel empire » avec base Rome et son Église connaissant la véritable origine des mérovingiens. Et les Gaulois sont convertis au christianisme : exit les Gaulois Païens.

Tzarfat = France en hébreu (sens de unité, unifier, preuve que les Gaulois étaient en phase de réaliser l’Instant ou Soi)

Les Gaulois et la Gaule étaient LIBRES.
Les Français et la France NE SONT PAS LIBRES,
et ça dure depuis Mérovée et Clovis !
Aussi comme tout est inversé depuis un moment le mot FRANC censé vouloir dire depuis l’an 1080 : de condition libre, VEUT EN FAIT DIRE LE CONTRAIRE. Le mot Franc ne veut absolument pas dire « franchise » ou dire les choses « franchement », ni « droit » ou « honnête », ou « noble », MAIS LE CONTRAIRE ! Soit mentir avec franchise !

FRANCE, EFREANCE, EFFROI, EFFRÉER :
effrayer, épouvante, terreur. PEUR : OBNOS en gaulois ; forme de PAUOR (peur) donnera ounos, vieil irlandais : uath.

FRANC par rapport à MENSONGE : corne (carnon en gaulois) : faire du bruit pour in-former, donc rendre in-forme, tromper ou trompetter pour cacher l’essentiel. Carno est proche de carne (la chair), du gallois et du breton carn (sabot) ; remonte à la racine ker (corne), sanskrit srnga, latin cornu, anglais horn.
FRANC donne Francs saliens : peuples germains constituant la ligue des Francs.
Les Francs sont les Germains qui bouffèrent peu à peu les Gaulois et importent leur spiritualité nordique. (Voir Asgard). Ensuite ces Francs se convertissent au christianisme.
Les Gaulois étaient parfait : ils n’avaient pas de nation au sens Étatique dictatorial comme aujourd’hui et depuis les Clovis & Co. Leur unité était assuré par leur spiritualité. Les institutions religieuses ont toujours précédé les institutions politiques, et l’équilibre entre temporel et spirituel fut souvent dramatiquement rompu.
L’hégémonie de l’Arverni (Massif central) ne permit pas d’arrêter l’expansion romaine. Ils n’avaient pas encore réalisé le Soi et trop occupés à leur spiritualité et trop campagnards, ils furent surpassé par les barbares urbanisés.

Si proche de réaliser le Soi ou Instant les Gaulois vivaient au jour le jour, Instant après Instant, selon la tradition remontant au Paléolithique des Chasseurs-Cueilleurs. Traditions qui devinrent de plus en plus incomprises par eux. Ce qui était extérieur à leurs pays ne les intéressaient que trop peu, comme par exemple l’épopée d’Hannibal. Les chefs gaulois avaient une politique trop aveugle sur ce qu’il se passait à l’extérieur de leurs pays.
Pour demeurer libre entre la barbarie envahissante et la civilisation impérialisme et déjà mondialiste de Rome, il aurait fallu à la Gaule la totale réalisation de l’Instant ou Soi, ce que les Gaulois étaient sur le point de réaliser, fait unique dans ce point du globe terrestre. Et la tentative de les salir par divers auteurs romains, dont César, en leur faisant commettre d’horribles sacrifices humains sous la directive des Druides n’est pas réaliste, et est une tentative de plus de destruction spirituelle de cette civilisation.
Et plus on monte haut et plus la chute est terrible, c’est ce qui se passa : en moins d’un siècle toutes les circonstances vont faire s’effondrer la Gaule. Au moment même où l’invasion des barbares se prépare contre elle, l’attaque romaine vient paralyser sa résistance en lui enlevant son unité. Du Nord au Midi, les coups ennemis viennent entamer sa force et préparer la catastrophe finale.

Rome avait pour allier Marseille qui lui avait rendu de grands services durant la lutte contre Carthage, et tout au long des guerres d’Espagne.
Le roi des Arvernes était BITUIT, vu l’importance de son pays et devant l’avancée des romains il fut obligé de participer à l’effondrement général. Bituit voulut faire la paix avec les romains, naïvement il voulut négocier lui-même, il fut capturé et emmené à Rome. La Gaule n’avait plus de chef, Rome pouvait prendre le pouvoir et s’installer où bon lui semblait. Les intérêts de l’Italie et de l’empire romain se trouvaient renforcés : de riches provinces gauloise bonnes à piller et à rançonner. La Gaule décapitée fut livrée à l’anarchie et au chaos.

Mais ce n’était que le début, ensuite arrive les Germains : Teutons et Cimbres de l’an 113 à 101 avant notre ère. Ces peuples venaient de la mer du Nord. C’étaient des bandes mixtes, d’origine diverses, sorte de diaspora cherchant une terre et une nationalité. Leurs victoires épisodiques sur les Romains leur servirent à piller les Gaulois d’Illyrie.



Tous les rois de France fossoyeurs de la Gaule

En moins d’un siècle la monarchie française des Clovis, Mérovée, Chilpéric, s’emparèrent de la Gaule, des Gaules puisque ce sont ces rois français qui fabriqueront la dictature étatique.
Clovis 1er était un colonialiste pour ne pas dire un Staline qui étendit sa domination en Allemagne jusqu’aux Alpes autrichiennes. C’était déjà un mondialiste et un winner qui fit de mon pays, Parisi, la capitale. Avec Clovis nous étions en route vers le mondialisme, Saint Louis, la Renaissance et son « humanisme » n’étaient que des rustines pour consolider l’Empire mondiale.
Après 7 années d’occupation romaine et de Germains, la Gaule fut ruinée, on le constate dans les vestiges archéologiques où les divers objets envoient un terrible appauvrissement.
Et comme par couches successives un nouveau drame arriva sur la Gaule : les Daces. Rien ne résistait à leur sorte d’ardeur mystique. Pour ce qui restait des Gaulois, Rome pouvait apparaître comme une protection plutôt que comme un danger ! Mais Rome n’avait que faire du reste des Gaulois et s’intéressait plus au business : les guerres ça rapportent !

La Gaule vaincue, des Yahvistes commencèrent à y fonder des colonies en tant que citoyens romains. Libres sous la spiritualité païennes, sitôt que le christianisme arriva, Sigismond roi des Burgondes édicta contre eux des lois lorsqu’il se fut converti au christianisme ; ses successeurs au pouvoir firent de même. Les nouveaux Francs ou Français de Clovis se laissaient manipuler par les évêques. Sous les Mérovingiens les autorités s’ingénièrent à diviser Yahvistes et Chrétiens comme pour arrêter une contamination et le prosélytisme juif. À partir du 6è siècle grâce à l’appui des chefs francs cette division était sévèrement appliquée selon les décisions conciliaires. Les rois Mérovingiens étaient déjà sous la coupe de l’Église romaine. Sous les Mérovingiens les Yahvistes avaient le choix entre : le massacre, l’exil, la conversion avec baptême. Cependant comme sous tous les Cieux le prosélytisme faisait son business des deux côtés : les Juifs se mêlaient de la vie publique et les Chrétiens mangeaient à leur table (Concile de Vannes en 465, d’Épones en 517, de Macon en 581, etc.) (Réf. Bernard Lazare, L’Antisémitisme, son histoire et ses causes).

RÉSUMÉ : Les pays de Gaule et ses habitants les Gaulois étaient sur le point de réaliser le Soi ou Instant et ainsi auraient pu naturellement être protégés de leurs ennemis extérieurs (auto-immunité ou mithridatisation). Cette non réalisation du Soi Instant a fait le contraire : les Gaulois furent regardé comme des barbares et des ignorants, comme l’écrit en 1882 Paul Prat cité plus haut.
Oui, la Gaule pouvait alors rayonner sur le monde entier. Elle est le noyaux, le Rubis même, le CREUSET de ce que les Juifs appellent les Gentils. C’est pour cela qu’elle fut détruite. Mérovée et les Clovis et compagnie en plus d’être des destructeurs furent des CONVERTIS, ce qui implique une foi douteuse à la sabbataïste, et en plus à la solde de l’Église de Rome pour faire de la France « la fille ainée de l’Église », et les rois des Moïses ou dépositaires de la foi ! Ensuite il ne faut JAMAIS OUBLIER que le Dieu des Juifs qu’ils veulent vendre au monde entier EST LEUR DIEU, ou plutôt LEUR OPINION ou point de vue.
Savinien de Cyrano de Bergerac était un authentique Gaulois (qui fut assassiné). Depuis bien longtemps maintenant dans le sang qui coule à l’intérieur de ce qu’on appelle aujourd’hui « les Français », il ne doit plus rester nombre de globules rouges de sang gaulois !
Les nobles qui se disent avoir du « sang bleu » car descendants des Francs ont de la chance et ne se cassent pas le cul, parce que des nobles descendants des Gaulois, après ce qu’on leur a fait subir, il ne doit pas y en avoir beaucoup ! Les Juifs sont une mouture copyrightée de « droit divin » en tant que « peuple élu », au même titre que les nobles genre Prince Charles qui descendrait des Mérovingiens (selon des auteurs anglo-saxons, dont David Icke, auteurs de cette théorie de descendance monarchique).
De tout façon cette descendance mérovingienne a fournit une palanquée de despotes étatistes sous le symbole héraldique de la fleur de Lys n’ayant rien de commun avec la fleur naturelle, mais plutôt en forme d’arme ou de phallus pénétrant (symbole à partir de Louis 7 le jeune, un Capétien surnommé « Florès » à cause du choix du Lys. C’est le roi qui pour se venger de la défection (en 1138) de Thibaut, comte de Champagne, fit violer toute la population féminine de Vitry-en-Perthois, et en 1143 brûla vives dans l’église paroissiale préalablement mûrée, 1300 personnes, dont nombre de vieillards et d’enfants). Cette symbolique fleur de Lys reflète donc l’horreur, et ce roi ne s’embarrasse pas de partir en Croisade casser de « l’infidèle », c’était à la mode !

Les Gentils, les Gaulois sont depuis César cernés de toutes parts !
Comme Savinien de Cyrano de Bergerac qui était un vrai REBELLE, un « dévergondé » dans le sens noble du terme, qui ne faisait pas là où le pouvoir lui disait de faire, réveillons-nous peuple des Gaules.
C’est nous les Gaulois qui sommes les vrais rebelles, les vrais révolutionnaires, les vrais PAÏENS, et pas les Juifs monothéistes yahvistes et leur quincaillerie adamique et messianique et marchande (copyright de la douleur).

Aujourd’hui tout est à l’envers et faussé. Seule la réalisation du Soi ou Instant, à travers le Contenant ou Vaisseau, ou Corps, permettra de combattre les forces messianiques du mal. Et ce mal, après avoir fait régner la TERREUR, surtout en 1789 et 1917, ne pouvant plus la pratiquer ouvertement et physiquement, cherche à attaquer sournoisement le mental des peuples de la Terre (société de consommation et de drogués, règne du Saint Fric et manipulation démocratique en tous genres).
Ne pas oublier l’imbécile TRINITÉ INQUISITORIALE du 21è siècle : conspirationnisme, antisémitisme, fascisme ! Prôner la paganisme (aujourd’hui on parle de « néopaganisme ») est toujours anti-chrétien, voir tombe dans le fascisme et bien-sûr « l’extrême-droite » et les Catholiques intégristes et les homophobes de Pierre Berger, quand ce n’est pas de la « théorie du complot » ! Aujourd’hui le sens du mot Paganisme a été presque totalement détruit, notamment par cette franc-maçonnerie à pouvoir, puis par la dé-couverte de l’occultisme en la fin du 19è siècle en pleine fièvre technologique et industrielle.
Le Chamanisme fait évidemment partie du Paganisme.

Si les Juifs ou Yahvistes s’accrochent encore maintenant désespérément à leur opinion basique en forme de « peuple élu », c’est qu’ils craignent de s’écrouler. Ils s’accrochent désespérément à leur « table », la Torah « descendue du ciel avec Moïse », qui sera reprise ensuite dans le salmigondis rabbinique et mental de leur Talmud. Ce sont d’épouvantables travailleurs du chapeau avec une géométrie mentale bien à eux, et qui collent parfaitement avec la maçonnerie de 1717 ! La seule LOI ne peut être que naturelle et donc n’a pas a être imposée de générations en générations dans un fixisme diabolique, et MARCHAND CAR POSSESSION DES YAHVISTES (Moïse et ses lois sont copyright) :

« On lit au Livre de l’Empereur Jaune : ‘Une personne accomplie vit comme un mort, se meut comme une machine’. De plus, elle ignore pourquoi elle vit, pourquoi elle ne vivrait pas, pourquoi elle se meut, pourquoi elle ne se mouvrait pas. De plus, elle ne change pas son comportement ni lorsque les vulgaires la regardent ni lorsque les vulgaires ne la regardent pas. Solitaire, elle va et vient, sort et rentre. Qui pourrait s’y opposer ? »
(Lie Tseu, Traité du Vide parfait, Nature et Destin, 9)

« La Vérité Suprême est si simple. Ce n’est rien d’autre que d’être dans l’état originel [être dans l’Instant, le Soi]. Il n’y a rien de plus à dire.
N’est-il pas étonnant que pour enseigner une vérité aussi simple il faille que tant de religions, croyances, méthodes en viennent à exister avec les discordes qui en découlent entre elles ? Oh quelle pitié ! Quelle pitié !
C’est parce qu’ils veulent [les gens] des choses savamment élaborées, attrayantes et difficiles à comprendre que tant de religions sont apparues dont chacune est si compliquée, et chaque secte, à l’intérieur de chaque religion, a encore ses partisans et ses adversaires.
Par exemple, un chrétien ordinaire ne sera pas satisfait tant qu’on ne lui dira pas que Dieu se trouve quelque part, dans quelques cieux lointains que nous ne pouvons atteindre sans aide [des prêtres et de l’Église de Rome]. Il pense que seul le Christ peut nous guider. Il suffit d’adorer le Christ pour être sauver. Si on lui expose la simple vérité : « Le Royaume des Cieux est en vous », il n’est pas satisfait et donnera des interprétations compliquées et alambiquées à de telles déclarations. Seuls des esprits matures peuvent saisir la simple Vérité dans toute sa nudité ». (Ramana Maharshi, entretien 96 du 13 novembre 1935).
« J’ay le plus grand respect du monde pour ces Philosophes [sens Adeptes] qu’on nomme resveurs, dont nos ignorants se moquent ».
« Tu dois, dis-je, croire avec certitude, que cessant d’estre ce que tu estois, tu commenceras d’estre quelqu’autre chose. Je veux donc que tu ne devienne qu’une motte de terre, ou un caillou, encor seras-tu quelque chose de moins meschant que l’Homme... ».
(Savinien de Cyrano de Bergerac, L’autre Monde - Le Soleil ; Plaidoyé fait au Parlement des Oyseaux les Chambres assemblées, contre un animal accusé d’estre Homme)



Note.
1. Les Copyrights de Dieu des rabbins & Co.

[Référence sur les Gaulois en partie d’Albert Grenier : Les Gaulois]
 
 

Dernière mise à jour : 01-07-2013 03:10

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >