Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Le marché, aux esclaves : les objets humains connectés
Le marché, aux esclaves : les objets humains connectés Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 09-06-2021 23:41

Pages vues : 147    

Favoris : 25

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Bouteille, Capitalisme, Catastrophe, Caverne, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Logique, Matrice, Méditation, Mental, Messianisme, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Porte, Pouvoir, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Transhumanisme, Vérité, Vide, Vieux, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
golem_transhumanism_objetconnecte.jpg
 
 
Le marché, aux esclaves : les objets humains connectés
ou la FAUSSE RELIGION (religion, étymologie de lire :
du latin legere : ramasser, cueillir, choisir ;
ramasser ou relier, raconter, logos, discours…)
 
 
La logique mécaniste et encyclopédique façon Diderot et 18è siècle se retrouve dans l’actuelle ingénierie politico-sociale, qui devait fatalement aboutir à la mécanisation des âmes, au viol des foules et par conséquence au traçage numérique du tout connecté et même soupe pour tous.
Historiquement, la mécanisation sociale a progressé parallèlement à la mécanisation industrielle tout au long du 19è siècle en Europe sous la poussée de la prolifération des banques. Cela fait donc près de deux siècles que le monde des humains est devenu MÉCANISABLE INDUSTRIELLEMENT PARLANT, et ça devient concret avec l’informatique, la 5G, la « démocratie », les banques, le politisme, les « informe-ations ».

Les êtres humains en phase de mécanisation facilité par la mise au point du concept chiffre-ordinateur par les républicains de 1789 : le chiffre, le calcul, la raison, si exposés dans leur Encyclopédie des Diderot et Cie., lui-même symbolisant l’ordinateur et les INFORMATIONS, bref, déjà l’annonce de la 5G. Le mental ego de l’humain transhumaniste engendre à ce hui sa propre négation et meurt en accouchant par l’arbre qui cache la forêt psycho-électronique. Car tout ce qui peut être mis en chiffres, sciences physiques ou sciences sociales, n’a plus besoin d’un vulgaire humain pour trouver sa solution. Ce genre de mental c’est fait « intelligence artificielle ». Seul le spirituel peut conduire l’être humain à son destin, et certainement pas un évolutionnisme juif transhumaniste, car le transhumaniste est essentiellement Juif : Google, Facebook, Ray Kurzweil et ses 250 gélules par jour ; le sexe virtuel est déjà là : en ligne… Mieux, les nanobots arrêteront les signaux parvenant au cerveau et vous emporteront où vous voudrez, il sera alors très très très facile de « s’envoyer en l’R ». Ce même Ray Kurzweil déclarait que les humains pourraient devenir « immortels » dans une vingtaine d’années grâce aux nanotechnologies ou « nanobots », des nouvelles super prothèses qui remplaceront des organes vitaux ; bref, « inverser le processus du vieillissement ». Les nanobots remplaceront les cellules sanguines et feront le job mille fois mieux…

En fait, le transhumanisme et l’intelligence artificielle se résument à un seul mot : INFORMATION (rendre informe, robotiser, matérialiser ou mettre dans une forme, caractériser, IDENTIFIER, SAISIR). OR DANS LE SANS FORME, OU DANS LE SANS CARACTÉRISTIQUE OU SANS INFORMATION, IL N’Y A RIEN À SAISIR !!!
Et le sens absolu de « Je suis ce JE SUIS » est le EST : le mot ÊTRE, le plus usité et pourtant le moins définissable. Le sens primitif du « Je suis ce JE SUIS » était EX-ISTENCE, ce qui est issu, extériorisé d’un être. L’usage courant dit que toute chose EST, de sorte qu’on dit, du moins chez les Vrais Croyants, que Dieu existe alors que, en absolu, Il n’ex-iste pas, ne devant son Être à personne : le Centre est nulle part et la Circonférence est partout.

La fausse croyance se fabrique dans l’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui Coule) : avoir la foi par le conditionnement héréditaire, éducatif et social, donc par conditionnement purement historique ou dans le spatio-temporel, une foi qui peut se perdre comme un porte-monnaie lorsque les conditions changent ; une foi-opinion.


QU’EST-CE QUE C’EST LA 5G ?
C’est la possibilité par triangulation, algorithme, etc., de détecter précisément le BEHAVIORISME OU COMPORTEMENT PRIMAIRE OU INSTINCTIF DE CHAQUE ÊTRE HUMAIN.
BEHAVIORISME = LAÏCITÉ : il s’agit d’éliminer tout ce qui n’est pas « scientifique » ou enregistrable, traçable ou identifiable, voir d’être inscrit sur une courbe ou un tracé graphique d’ordinateur. Ainsi, il est tout confort de comprendre que les manifestations de QUALITÉ supérieure comme la Réalisation du Soi fussent rigoureusement proscrites ! Pour un behavioriste, les actes d’un organisme supérieur ne sont pas du comportement s’ils ne sont pas effectués par l’intermédiaire d’un acte électro-chimique nerveux : bref, par un acte digne d’un objet ou d’un robot.
Un des caractères les plus frappants de la doctrine behavioriste dans la lignée de 1789, de l’Encyclopédie et de l’ordinateur et du chiffre, est d’imprimer à ces paroissiens une sorte de répugnance pour la Conscience (au-delà de la raison fabricante de concepts) : ils veulent être des psychologues de l’inconscient ou plus exactement : des psychologues sans conscience psychologique ! Pour ces paroissiens seul le CHIFFRE compte, donc SEUL LE PHÉNOMÈNE COMPTE !!! SEUL L’AFFECTIF OU LE SENTI-MENT COMPTE : les fonctions psycho-physioliques commandent tout ; les forces mentales qui maintiennent et gouvernent la vie des individus et du social sont des « impulsions instinctives » (impulses ou « électricité cérébrale »). C’est l’actuelle doctrine du purposive behavior ou comportement « à dessein ». Le freudisme chanté sur tous les tons résulte du courant behavioriste par son « instinctologie » !

Le behaviorisme ça commence déjà par les « compteurs intelligents » (électricité, gaz). Cela fait suite logique au PRINCIPE DE LA DÉMOCRATIE MARCHANDE OU DU CONSOMMATEUR : à partir de la Renaissance en Occident et en Europe, en triomphant, la libre pensée signait son arrêt de mort, car il est évidemment impossible pour un État et son gouvernement de gouverner en reconnaissant à chacun le droit de ne pas être d’accord. Le « pouvoir du peuple » n’a jamais existé et n’existera jamais tant que chaque individu n’aura pas réaliser sa Vraie Nature : tout être humain doit ainsi faire « société » d’abord avec lui-même, au plus profond de son être, avant, éventuellement, de se lancer à faire société avec d’autres individus, qui ne seront que la création de ce premier réalisé vivant, puisque comme le temps, il faut au minimum une personne pour le voir et ainsi le fabriquer comme on fabrique un objet. Des relations Vraies ne peuvent avoir lieu qu’entre des personnes vraies, et non virtuelles ou transhumanistées !

TRANSHUMANISME = AMÉRICAN WAY OF LIFE : il ne s’agit pas pour l’individu de devenir une personne, un ‘Je’, ce serait devenir une SINGULARITÉ, UN IDIOTÈS, UN RÉALISÉ VIVANT, mais de faire comme tout le monde. L’exemple est devenu flagrant avec l’ingénierie sociale sous covid-19, notamment avec le signe le plus visible : le port du masque… et maintenant avec la « vaccination », la première entrée vers l’identification numérique via le « passe-sanitaire » et que : ce n’est que le début…. Avec ce « passe » les gens deviennent DES CROYANTS à la retrouvaille de leur « liberté » : principe de la dualité : inventer le concept de liberté pour aussitôt inventer son contraire, la soumission, le conditionnement !


Loi de succion ou Eucharistie appliquée au mental :

COMME LA VÉRITÉ LA TRANSPARENCE EST IMPÉNÉTRABLE, ON NE PEUT LA SAISIR (et ça en crispe beaucoup).

LE CONTRAIRE du « Je suis CE JE SUIS » = le doigt qui montre la lune :
« Les habitudes acquises depuis l’absence de commencement
Forment comme des reflets dans le miroir du mental.
Pour qui peut s’y regarder selon le Réel,
Les objets perdent toutes leurs caractéristiques.

De même que le sot regarde le doigt
Qui désigne la lune et non la lune [que le doigt montre] ;
De même ceux qui s’attachent à mes paroles
Ne voient pas ma Vraie Réalité.

La conscience [conceptualisante ou raison] est comparable à un grand danseur,
Le mental est son assistant et son maquilleur,
Les cinq consciences sensorielles les accompagnent,
Et dans la conscience mentale [la raison] s’incarnent les spectateurs.
(Lankâvatâra, chapitre L’instantanéité).



EN PRÉSENCE D’UN OBJET SE PRODUIT UN SUJET : LE DOIGT ET LA LUNE (que montre le doigt), CE QUI ENGENDRE UNE PENSÉE ou POSSESSION (la lune montrée), CE QUI ENGENDRE LA DUALITÉ SUJET ET OBJET.
L’USINE MONDIALISTE À CRÉTINS FABRIQUE DES ALIÉNÉS CRÉTINS au sens biochimique (goitreux) ; SURTOUT AU SENS DE CROYANTS, SOIT DE L’INSTALLATION DANS LE CONFORT, LA ROUTINE, LE « FAIRE COMME TOUT LE MONDE » (la norme édicté par les forts en gueule et en argent), DONC LE CONTRAIRE DU « GRAIN DE FOLIE » QUI FAIT TANT PEUR AU RÉGIME CAPITALO-RÉPUBLICAIN, PARCE QUE TOUT CE QUI EST CAPITALISTE OU FINANCE INTERNATIONALE DÉTESTE L’INCERTITUDE, PUISQUE SON MONDE EST CONSTRUIT SEULEMENT SUR DES CERTITUDES DIGITALISÉES DE ZÉROS ET DE UNS.
Avec le régime de la capitalo-république universelle Nous en sommes arrivés au conformisme dans l’anticonformisme. C’est pourquoi en ces temps de tout connecté : NE JAMAIS LAISSER ENTRER UNE MOUCHE DANS LE LABORATOIRE = verser sans remplir, puiser sans vider ; ne pas savoir d’où cela vient, et aucune mouche ne viendra saloper le labour (la peine, l’œuvre). Mouche ici signifie : information, le traçage, ou maintenant : « déluge [d’opinions] ».

LE MODE DE VIE DE L’EGO HUMAIN DEPUIS PLUSIEURS SIÈCLES DÉTRUIT L’ESSENCE NATURELLE DES CHOSES POUR LA REMPLACER PAR UNE COPIE DU LANGAGE DE L’ÉCRITURE QUI FAIT QUE NOUS SOMMES PASSÉS D’UNE PENSÉE SUR LES CHOSES À UNE PENSÉE SUR LES REPRÉSENTATIONS DES CHOSES, DONC À UNE PENSÉE SUR LA PENSÉE ; CE SERA CETTE SOCIÉTÉ DU SPECTACLE OU DE LA REPRÉSENTATION, AVEC SON « GOUVERNEMENT REPRÉSENTATIF »… NÔTRE RÉALITÉ DÉJÀ ILLUSION EST D’ABORD DEVENU UN SOUS-PRODUIT DE L’INVENTION DU MONDE SUR LE PAPIER, ET DE NOS JOURS UN SOUS-PRODUIT DE SOUS-PRODUIT DE L’INVENTION DU MONDE DANS L’ORDINATEUR ET SON « TOUT CONNECTÉ ».
AINSI NOTRE CONCEPTION ACTUELLE DU MONDE, DE LA RÉALITÉ ET DONC DE NOUS-MÊMES EST COMME UN SOUS-PRODUIT D’ABORD DE L’INVENTION DU MONDE SUR LE PAPIER, OU GRAVÉ SUR LA PIERRE, PUIS NUMÉRISÉ EN ZÉRO ET UN DANS L’ORDINATEUR, DONC MAINTENANT TOUT EN CHIFFRE… CE MONDE NE BOUFFE PLUS QUE DES NOMBRES, BIEN DANS LA LOGIQUE DU CAPITALISME, QUI COMPTE ! ET AUSSI BIEN DANS LE CULTE DE L’UTILITAIRE, OU COMMODITÉ (FAIRE SES BESOINS DANS LES COMMODITÉS… LIEUX D’AISANCES….. ÊTRE DANS LE BESOIN… BOURSES….. GROSSES COMMISSIONS… BREF : LES EXCRÉMENTS).

CROYANCE = VOIR LES OBJETS OU LES NOMS-LES-FORMES ÉTABLIS PAR LE CONVENTIONNEL. CE QUI MARQUERA LA FIN DU MERVEILLEUX OU SAINT CHAOS AVEC L’APPARITION DU RATIONNEL OU UTILITARISME.
Dans le Saint Chaos mythique, le surnaturel et le spontané, l’insolite, était la règle. Le miracle et les métamorphoses soulignait l’extrême impermanence des états originaux. Les noms-les-formes volaient, parmi lesquels les animaux se métamorphosaient en humains et inversement, les cultures germaient spontanément et la chair dépecée ou blessée repoussait dans l’Instant. C’EST L’ÂGE D’OR TOUJOURS SOUS-JACENT ICI ET MAINTENANT MANIFESTATION DU SOI OU CONSCIENCE INFINIE.
Mais « un jour », le péché originel se produisit : il y eut perte de la Vraie Télépathie, des ego décidèrent de « mettre de l’ordre » en imposant une « loi » au Saint Chaos. Ainsi commença LE PREMIER PÉCHÉ ORIGINEL. Les humains commencèrent à calculer, la flèche du temps dans son sens unique s’installait, on ne pouvait plus revenir en arrière à volonté, le temps (Kronos) devenait celui qui bouffe tout (naissance et mort), soit APPARITION OU FABRICATION DE L’HOTC (Histoire-Opinion-Temps qui Coule). Cette MUTATION, comme celle qui risque de se produire avec l’ingénierie politique sanitaire covid-19 et sa thérapie génique ARN messager, allait dès lors s’appliquer à tous les descendants humains.

Le doigt et la lune (que montre le doigt), ce qui engendre une pensée ou possession par les sens (la lune montrée), ce qui engendre la dualité sujet et objet ou le dedans et dehors ; désigner la chose du doigt : alors les sots refusent d’admettre que la lune soit visible, ils préfèrent regarder le doigt qui montra la lune plutôt que le DIRECT : la lune elle-même, LA VÉRITÉ elle-même.
Regarder le doigt est l’équivalent de LA CONSTRUCTION DE LA VÉRITÉ OU « ÉTABLISSEMENT DES FAITS », ÉTABLISSEMENT DES PREUVES, FABRIQUER L’HISTOIRE OU L’HOTC.
Ici la lune est le ‘Je’ ou Soi, la Singularité, le Seul Réel qui ne se montre pas, qui ne se saisie pas.
Shakespeare écrivait que « Les choses sont faites du même tissu que les rêves », ou « Nous sommes faits de l’étoffe des songes », actuellement les songes, ce sont les ordinateurs et le cinéma et leur virtuel qui enferment l’individu hyper découpé en suites de zéros et de uns… Le citoyen est réduit à une « information », dont seul l’ordinateur, l’information du dehors fait vérité ! L’illusion même du monde est abandonné au profit du ‘moi’, un ‘moi » d’ordinateur et donc de Dehors, un ‘moi’ de tout connecté technologique. Les informations du tout connecté effaceront le Seul Réel du ‘Je’ : le souvenir du numérique remplace le souvenir du spatio-temporel : mieux vaut donc des data centers certains à la place d’une vie incertaine ou non sécurisée !… Ne réalisant par leur Soi les êtres humains ne s’appartiennent plus, ils sont la possession des firmes fabricantes de ces data centers et les SOUMIS À L’ENTERTAINMENT DE L’INDUSTRIE HOLLYWOODIENNE ET MÉDIATIQUE DES JUIFS.
Le messie peut réaliser plein de films de fin du monde, il ne court aucun risque puisqu’il « N’EST PAS DEDANS » : le principe du Dieu dans le Salut, et le non-Salut, est celui d’être CACHÉ.

En résumé : si on accepte l’identité numérique, les républicains de 89 et les transhumanistes anglo-américains et leur concept d’ordinateur et d’objets humains auront gagnés : c’est leur plus gros morceau, ensuite il ne s’agit que d’accessoires. En acceptant le traçage numérique, vous aurez accepté toutes les conditions pour que les accessoires qui nécessairement viendront ensuite fonctionnent.
Le temps n’existe que s’il y a une personne pour le voir et ainsi le fabriquer. « Le monde vient-il vous demander : « Pourquoi est-ce que j’existe ? Comment ai-je été créé ? » C’est vous qui posez cette question. Celui qui pose la question doit établir la relation entre le monde et lui-même. Il doit admettre que le monde est le fruit de sa propre imagination. Qui imagine tout cela ? Qu’il trouve le ‘je’ et ensuite le Soi [et non pas qu’il laisse une gouvernance mondiale impérialiste, régalienne ou étatique, le trouver à sa place, parce que c’est ce qui est en train de se passer avec le traçage numérique de chacun et en route vers une société fourmilière dans un super patriarcat étatique !!!] ». (Ramana Maharshi, entretien 455 du 10-2-1938).
« Le monde vient-il vers vous pour vous dire « j’existe » ? […] Vous voyez le monde et les gens qui s’y trouvent. Ce sont vos propres pensées. Le monde peut-il être séparé de vous ? […] Le but doit être éternel et intérieur. Trouvez-le à l’intérieur de vous-même ». (Ramana Maharshi, entretien 476 du 21-3-1938).


Les plus de 7 millards de Terriens sur cette planète n’ont pas encore compris, depuis leur dizaine de millénaires du néolithique, leur VRAIE NATURE. Ils se comportent comme des robots, des veaux, des imbéciles. Et leurs supposés « sauveurs » genre des Juifs ou des Bill Gates et leur Big Pharma n’ont encore moins compris !

Depuis 1789, mais surtout depuis l’Église de Rome, Nous sommes passés d’une christologie théophanique à une christologie incarnationiste (laïcisation du Christ, le Christ chevelu et barbu hollywoodien, donc un Dieu extérieur comme le Dieu âgé aux cheveux et à la barbe blanche dans la logique utilitaire ou matérialiste anglo-saxonne et judéo-maçonnique spéculative).
L’actuel mondialisme était déjà présent dans l’Empire et l’Église de Rome : installation de l’HOTC ou de la trame de causalités extérieures qui sont uniquement des phénomènes sans réalité en eux-mêmes. Seul le Réel est le Sujet, alors que les « faits », DANS LA DUALITÉ DEDANS-DEHORS, ne sont que de l’irréel. Mais pour les paroissiens qui sont conditionnés par le piège de la dialectique et de la causalité de l’HOTC, les « faits » vont constituer la « réalité objective » !!!
En revanche, impossible de faire de l’HOTC avec l’Imagination théophanique : le Christos ou le Soi Divin ignore la Passion et autres f(r)ictions de religions abrahamistes couchées dans des textes intouchables. Et ce Christos là, ce Soi, c’est ce que tente d’interdire très sournoisement le courant de pouvoir mondialiste qui veut POSSÉDER CE MONDE (et tout ce qu’il y a « dedans »).


 
 

Dernière mise à jour : 10-06-2021 00:22

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >