Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Résumé de l’ère de la thermodynamite des Bonels
Résumé de l’ère de la thermodynamite des Bonels Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 06-05-2022 01:27

Pages vues : 1928    

Favoris : 69

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Aiguille, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Bimbo, Christ, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, MIB, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Tore, Transhumanisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Yi King, Yokai

 
flammes_temps.jpg
 
Résumé de l’ère de la thermodynamite des Bonels et Cie. et de leur « prix bonel » jusqu’à leur « nucléaire » (le noyau de la récompense ou fruit), et la RADIATION QUI DÉTRUIT (en prétendant construire ou guérir…).
 
Partout où régnait l’harmonie, l’humain n’a apporté que le chaos et la violence : les animaux le savent bien car ils fuient l’humain.
L’humain signait son arrête ou sa CHUTE façon Ancien Testament le jour où il prit conscience du feu vulgaire. Il n’a rien compris lorsqu’il a vu la foudre descendre sur un grand arbre de sa forêt, il n’a pas compris que cette foudre tombant du ciel, lui indiquait un DANGER, et qu’il était déjà sur une pente dangereuse, envers le chaos déjà en marche par ce qu’il disputait aux animaux les substances dont elles se nourrissaient, et de créer par son mental déjà bourré de neurones des objets qui seront l’ancêtre de sa future sotte ciété à satiété de consommation et objets dont il n’avait nullement besoin.

L’humain en commençant à utiliser ce feu vulgaire entrait les deux pieds dans la merde de la thermodynamite : LA VIOLENCE, LES CHOUSES QUI COUPENT ET PERCENT ET EXPLOSENT. Dans son égarement il se dirigea ensuite vers le Nord et les régions froides, ce qui l’obligea à se vêtir, manger de plus bel et même ses semblables, quand il connaissait des périodes de famines ; alors qu’il n’avait qu’à se diriger vers l’équateur pour RE-trouver la chaleur, le confort, une nourriture abondante et qui le dispensait de vêtement et d’habitation à se construire.
Vers le Nord il ne trouva aucun arbre avec des fruits comestibles ; il faisait froid et il commença à mourir de faim. Tout lui commandait de rebrousser chemin.

La Chute de l’humain commence le jour où il a capté le feu vulgaire en voulant IMITER LE SOLEIL, IMITER LE DEHORS : L’HUMAIN SOMBRA ALORS DANS L’UTILITARISME, LE PRODUCTIVISME ET L’ÉCONOMISME, bref : LE ISME (ou système), LE CONFORT ANCÊTRE DE LA TECHNOLOGIE ALIÉNANTE DE CE HUI. Avec le délire technologique et confort et sécuritaire Nous sommes tous de plus en plus dépendant, DROGUÉS, à ce confort technologique aliénant.

C’est de cette Chute que sont nés les FOURNEAUX ET FORGERONS, LA FUSION ET TOUTE LA MÉTALLURGIE. DE LÀ ALLAIT SE DÉVELOPPER LA CI-VILE-ISATION, SES GUERRES LIÉES À SON PRODUCTIVISME ET À SON COMMERCE.
Par ce feu vulgaire, par cette thermodynamite de la violence et de l’explosion, de la destruction, l’humain entrait DANS LE CALCUL, L’ÉTABLISSEMENT DES LOIS, LA RECETTE ET LA DÉPENSE, CULTIVER LA TERRE, DRESSER ET COMPTER LE BÉTAIL, ENGRAISSER, AMENDER, ENTRETENIR SES TERRES ET ABATTRE DES ARBRES POUR SES CONSTRUCTIONS, ET CALCULER LES PÉRIODES SANS INTEMPÉRIES POUR AVOIR DE BONNES RÉCOLTES. À PARTIR DE LÀ INÉVITABLEMENT L’ARGENT, « LA MONNAIE D’ÉCHANGE » ÉTAIT INVENTÉ (et si elle est inventé un jour elle disparaîtra à un autre jour, peu importe « le temps »).
À PARTIR DE LÀ, LES INÉGALITÉS NAISSAIENT ET AVEC LE SYMPTÔME DE « L’ÉGALITÉ » QUI ALLAIT SURGIR EN FRANCE AU 18È SIÈCLE NAISSAIT LA HIÉRARCHIE ET LA CHEFFERIE, SOIT LA DUALITÉ WINNERS-LOSERS : les uns se tuaient au travail pendant que les autres sans rien faire eux-mêmes encaissant l’argent des bénéfices ou ne comptait que dessus : ça s’appelle le capitalisme : de chef, la tête, LE ROI, le mental qui calcul mais ne lève pas son cul tant il est possédé par la LOI DE SUCCION.
TOUT EST GROSSIÈRE ERREUR DANS CETTE SOTTE CIÉTÉ À SATIÉTÉ.


L’humain du Néolithique n’a rien compris à l’évolution, ni le Juif soit disant d’après Jacques Attali inventeur de l’évolutionnisme ! Tous se sont laissé entraîné vers la croyance au corps, au dur, à l’utilitarisme ou matérialisme, VERS LA RACINE DU MAL : LA SAISIE, LE PROFIT, LE « VOTRE CECI, VOTRE CELA », ou : « ma voiture, ma maison, mon chien, mon smartphone, mon cul, ma femme, etc. », donc l’humain est allé jusqu’à A-DORER LE FEU (du A privatif et Dorer, donc privé de dorure : tel est pris qui croyant a-prendre…).

Si, grâce au feu vulgaire l’Homo sapiens est devenu un winner par sa sotte ciété à satiété par rapport à sa soi-disante fragilité physique parce qu’il s’était dirigé vers le Nord comme écrit ci-dessus, si son cerveau grâce à ce confort précaire semblait se développer, SON EFFONDREMENT MENTAL COMMENÇAIT COMME NOUS POUVONS NOUS EN APERCEVOIR DANS CE MONDE D’ALIÉNÉS ET DU SPEED OÙ LES NEURONES DE L’HUMAIN SONT LARGEMENT DÉTRUIT PAR CES MILLIERS D’ANNÉES DE TECHNOLOGIE ISSUE DU FEU VULGAIRE TOMBÉ DU CIEL, COMME UN AVERTISSEMENT DONT CET HUMAIN, PAR ORGUEIL ET DÉJÀ PRISONNIER DE SON EGO, N’A PAS VOULU TENIR COMPTE. CET HUMAIN EST DE PLUS EN PLUS ASSISTÉ PAR LE DEHORS, PAR DES PROTHÈSES, DONC PAR LA SOUMISSION À LA RACINE DU MAL.

- Quelle est donc la racine du mal ?
- La « saisie » [loi de succion ou Eucharistie
ou attraction ”universelle”].
- La saisie de quoi ?
- La saisie du triple monde [de la Forme,
du Désir, du Sans-Forme].
- Comment arrêter cette saisie ?
- En recourant à l’introuvable, car dans
l’introuvable il n’y a pas de saisie.
- Qu’est-ce que l’introuvable ?
- La fin du dualisme.
- Qu’est-ce que le dualisme ?
- La vision d’un dedans et d’un dehors,
lesquels sont introuvables.
(Soûtra de la Liberté inconcevable,
chapitre V, 14)
Ils sont introuvables pour la raison naturelle
que Nous sommes l’Univers et que la racine
du mal fait SORTIR de l’Univers comme pour l’examiner
et POUR-VOIR comment il fonctionne.
C’EST LA CHUTE…

Depuis la thermodynamite et l’organisation en scotte ciété maintenant à satiété, la créativité humaine est devenue, comme le langage de l’humain : UNE PENSÉE SUR LA PENSÉE : nous en sommes arrivés à une pensée sur les représentations des choses, soit à une pensée sur la pensée, et avec le numérique à encore une autre « pensée » : l’ordinateur, LE DEHORS qui calcul. Alors il n’est pas étonnant que certains puissent inventer « la réalité augmentée » (LE DEHORS AUGMENTÉ)...…. Place donc PAR LES TÊTES D'OEUFS AU POUR-VOIR AU CONTRÔLE DE CETTE PENSÉE ET DE SES PROCÉDURES DE STANDARDISATION DES FAIRE/FER (qui rouillent toujours).

L’humain dans la racine du mal ne jure plus que PAR LE DEHORS : SES PROTHÈSES (les tâches fatigantes confiées il y a peu à des esclaves, des domestiques)

S’il n’y a quasiment plus d’esclaves dans le monde (il en existe assurément encore mais sous une FORME MASQUÉE), LES NOUVEAUX ESCLAVES CE SONT LES IDOLÂTRES DE LA TECHNOLOGIE, LES IDOLÂTRES DE LEURS PROTHÈSES COMME LEUR SMARTPHONE, LEUR « TRAVAIL À DISTANCE », ET LEUR « TOUT CONNECTÉ » DEVENU NOUVELLE RELIGION AU SENS DE RÉ-CONFORT.
ABSOLUMENT TOUT EST FAIT DANS LA RACINE DU MAL : LA CAROTTE DU MESSIANISME : cette CAROTTE attachée à distance de la tête de l’âne pour le faire avancer.


LA DÉCOUVERTE DU FEU VULGAIRE ALLAIT ENGENDRER LA COURSE AU PROFIT CONFORMÉMENT À LA RACINE DU MAL : POSSÉDER (et chier par le cul le produit de sa possession…).
LA DÉCOUVERTE DU FEU VULGAIRE ET DE LA THERMODYNAMIQUE ALLAIT ENGENDRER LA GUERRE : FLÈCHES, CASQUE, ÉPÉES, CUIRASSE, BOULETS DE CANON EN ACIER TANT REDOUTÉS DES CHÂTEAUX FORT, PUIS TANKS ET AVIONS ET BOMBES ET MISSILES (fusées, pétards) : CHAQUE HUMAIN COMME VOULANT « RETROUVER SA PLACE AU SOLEIL » OU DANS LES EAUX PRIMORDIALES….

L’HOMO-PROTHÉSISTE émerge particulièrement à la période du Salon des Arts ménagers en France dans les années 1960 comme le montre le film de Jacques Tati : Mon oncle ; période du commencement de la débauche de machines, y compris l’apparition de la calculette de poche.

Maîtrise du feu vulgaire = le diable, celui qui organise, qui administre. Feu vulgaire à la fois céleste (foudre) et terrestre : LE POUVOIR DE DIEU EST AUSSI CELUI DE SATAN OU DIABLE : LES DEUX SE CONFONDENT DANS CE CANCER DU POUVOIR ÉGOÏSTE DE LA MORT PHYSIQUE SELON LA CROYANCE AU CORPS, QUI CONSISTE À ANNULER CE QUI A EXISTÉ COMME PHÉNOMÈNES, DE FAIRE EN RÉSUMÉ QUE CE QUI EXISTE N’A PAS D’EXISTENCE ET N’EST QU’ILLUSION ;
CE MONDE N’A JAMAIS EU DE COMMENCEMENT, DONC PAS DE « BIG BANG », CAR IL NE SOUFFRE PAS DE DEVOIR MOURIR, IL SOUFFRE DE NE PAS AVOIR COMMENCÉ !

« Dieu créa l’homme ; et l’homme créa Dieu. Ils sont tous deux les créateurs des noms et des formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l’homme n’ont été créés » (Ramana Maharshi, entretien 264 du 20-10-1936).

Dans le cas de la foudre, le feu a un aspect de purification et d’illumination au sens de l’Éveil, de PANique ; il est un prolongement IGNÉ-INNÉ DE LA LUMIÈRE : L’ARC-EN-CIEL ET LES COULEURS QUI FORMENT LE BLANC DE L’INSTANT… le Feu brûle et transforme (SHIVA)….

FEU VULGAIRE = CE MONDE DE LUCIFER SOUMIS À LA RACINE DU MAL : LE DEHORS, LES PROTHÈSES DE LA TECHNOLOGIE, LA PREUVE : LES PRÉOCCUPATION ÉCOLOGIQUES EN VIRTUEL COMME DANS TOUT CE QUE TOUCHE MAINTENANT LE CAPITALISME, dont la conservation de l’espèce pousse l’humain À L'EMPÊCHER de renoncer à toute technologie de cette thermodynamite-tout-confort : IL LEUR FAUT RESTER « CONNECTÉS » AU DEHORS, AU SOCIAL NOUVELLE ÉGLISE.
L’humain est connecté AU DEHORS, SOUMIS AUX TÊTES D’ŒUFS QUI PONDENT LA TECHNOLOGIE : LES ALGORITHMES ET LES PROGRAMMES INFORMATIQUES LIÉS AU CAPITAL ; CET HUMAIN DU FEU VULGAIRE EST DEVENU LA PROIE DES SPÉCIALISTES : IL EN EST LEUR CONSOMMATEUR TRÈS OBÉISSANTS ET TRÈS RESPECTUEUX COMME NOUVEAUX SEIGNEURS : INGÉNIEURS ET CANCÉREUX DU POUVOIR (les politistes de l’État et leurs économistes…).

CONSOMMATEURS TRÈS OBÉISSANTS ET TRÈS RESPECTUEUX ENVERS LEURS NOUVEAUX SEIGNEURS QUI FABRIQUENT LE CONSENTEMENT, PRINCIPE DE LEUR DÉMOCRATIE DU BILLET VERT ET DE L'ÉCHANGISME.


TOUS DANS LA RACINE DU MAL AVEC LA DÉLÉGATION AU DEHORS, DANS LES « SPACIALISTES » (pas de faute) et autres délégués ou représentations tels des syndicats ; ET LES BANQUIERS QUI EUX AUSSI ENTRETIENNENT CETTE CIVILISATION DU CONFORT-TECHNOLOGIE (ils étaient autrefois appelés « marchands de confiance »).

« Vous croyez que votre santé ne vous permet pas de méditer. Il faut donc remonter à la source de cette idée de dépression. L’origine en est la fausse identification du corps avec le Soi. La maladie ne provient pas du Soi, elle relève du corps. Mais le corps ne vient pas vous dire qu’il souffre de la maladie. C’est vous qui le dites. Pourquoi ? Parce que vous vous identifiez faussement avec le corps.
Le corps, en soi, est une pensée. Soyez ce que vous êtes réellement. Il n’y a pas de raison d’être déprimée ». (Ramana Maharshi, entretien 462 du 19-2-1938).

« Le monde vient-il vers vous pour vous dire « j’existe » ? (Ramana Maharshi, entretien 476 du 21-3-1938). Même fait avec le temps : il faut une conscience pour en prendre conscience, sinon ce temps n’existe pas ! Ce temps et espace est donc fabriqué PAR CONVENTION : « Le temps n’est qu’une idée. Il n’y a en fait que la Réalité. Quoi que vous pensiez qu’elle soit, elle apparaît comme telle. Si vous l’appelez « temps », c’est le temps. Si vous l’appelez « existence », c’est l’existence, et ainsi de suite. Après l’avoir appelé « temps », vous divisez ce temps en jours, nuits, années, mois, heures, minutes, etc. » (Ramana Maharshi, entretien 17 du 24-1-1935).

« Pour voir quelque chose, il faut que vous soyez là. Ce « vous » c’est le Soi. Le Soi est éternellement conscient ». (Ramana Maharshi, entretien 41 du 22-3-1935). Et aussi définition de l’Éveil. ÇA PEUT FAIRE MAL : FAIRE TOMBER LE MASQUE AU SENS DU MOT « APOCALYPSE » (RÉVÉLATION, LEVER OU TIRER LE RIDEAU) ET ENLEVER LE GRAAL-MASQUE DU CONFORT MODERNE DE LA RACINE DU MAL PAR LE DEHORS ET LA TECHNOLOGIE !…..
« Temps et espace sont en nous. Vous êtes toujours dans votre Soi. Comment le temps et l’espace peuvent-ils l’affecter ? » (Ramana Maharshi, entretien 127 du 4-1-1936).
« Sans conscience, le temps et l’espace n’existent pas. Ils n’apparaissent que dans la conscience. Celle-ci est comparable à un écran sur lequel ils sont projetés en tant qu’images qui bougent comme au cinéma. La Conscience absolue est notre nature réelle ». (Ramana Maharshi, entretien 199 du 10-6-1936).
 
 
social_consensus_dehors.jpg
 
 
 

Dernière mise à jour : 06-05-2022 02:10

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >