Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Inventer le ”souffle de dieu”
Inventer le ”souffle de dieu” Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 07-05-2024 21:34

Pages vues : 163    

Favoris : 42

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Administrateur, Aiguille, Amour, Anarchie, Archange Michel, Bolchevik, Carotte, Celtes, Conformité, Dieu, Dragon, Banques, Consommateur, Dehorscratie, Dragon, Eau, Ego, Fascisme, Gate gate, Gaulois, Homéopathie, Horticulture, Humain, Hiéroglyphe, Histoire, Intelligence artificielle, Judéo-maçonnerie, Laïcité, Libération, Limite, Logibriquet, Logiquopinion, Marxengelsisme, Miviludisation, Nation, Noël, Or, Paix, Penser, Pierre, Pont, Ptah, Racine du mal, Raison, Réel, République, Robot, Saisie, Simplicité, Temple, Temps, Transparent, Trou, Utotalitarisme, Vacuité, Valeur, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Winner, Woke, World Economic Forum, Xalemme

 
christophe_colomb_copyright.jpg
 
 
Inventer le ”souffle de dieu”
c’est comme inventer la ”liberté”
par la ”raison” et son verbiage.
La Réalisation du Réel est insaisissable
par la ”raison” et n’a pas de nom comme
l’indique si bien le mot ’Tao’ : une
absence de pensée et rien de ”spirituel”
comme le souffle ou ”vent de dieu”.
Lequel ?
 
Tao ou Vacuité du X du N’EST PAS X
n’a rien a ajouter ou a enlever.
Rien n’est en soi et par soi dans un
Univers-ego d’opinions en f(r)ictions
industrielles : tout est VIDE, tout
et PUR et RÉEL.
Alors, quel Éveil ou ”Libération” chercher
ailleurs dans un évolutionnisme commercial
en ”toujours plus”  ?

Et s’il n’a pas davantage de réel en soi
et par soi, donc de chose possédée
« bien à soi », le Réel est indéniable
quand tel PANique il jaillit des ”réalités”
comme les images projetées sur l’écran de
cinéma ou les ombres chinoises sur un mur
dont cet écran ou ce mur figure le ”côté”
absolu.

La Conscience seulement se comprend comme
l’Éternel Retour ou Retournement de la
Lumière ; un Renversement du support qui
désigne par le ”Qui suis-je ?” le retour de
la Conscience fondamentale à sa primordiale
pureté : l’EAU, le CHRIST-AL.
La Réalisation du Soi ou du Réel n’est pas
une trajet pour ”parvenir à une chose” ou
à une ”libération”.

Le Retour au Réel n’est autre que la
constatation de l’Éveil. Le sens du mot
Foi sera l’Eucharistie ou Vraie Loi de
Succion à la possibilité de RE-trouver
le Réel, comme le prouve la réalisation
intérieure des Êtres comme Ramana Maharshi
et Mazu Daoyi (709-788) de la Tradition du
de l’Entrée à Lankâ.
Ou un Réalisé comme Archange Michel, ou
Ptah ”Archange des Artisans”….
Tous maîtrisant l’ego-dragon.

LA LIBERTÉ EST INSAISISSABLE PAR NATURE.
La Réalisation du Soi ou Réalisation intérieure
ayant pour substance le Réel, il n’est d’autre
Sagesse ou Ça-Je-Estre qui puisse réaliser
le Réel ; c’est ce qui s’appelle IMPÉNÉTRABLE,
INSAISISSABLE, CACHÉ, TERRORISTE, INNOMMABLE.
Le Réel réalisé par la Sagesse du Ça-Je-estre,
ou ”Je suis ce JE-SUIS” n’est autre que le
Réel même : il n’y a donc rien qui
pénètre où que ce soit (espace-temps ou RACINE
DU MAL
(1).
Et là où l’on entre sans entrer, ce ne peut
qu’être L’IMPÉNÉTRABLE, LE FLÉAU, L’INNOMMABLE.
UNE VARIATION D’INCERTITUDE QUI FAIT TANT
PEUR AUX FINANCIERS DE CETTE PLANÈTE et de
leur monde commercial des ”usagers”.


L’erreur première de l’humain est de CROIRE que « sa » conscience serait « située » sous son crâne-corps, donc dans un espace-temps particulier ”bien à lui”. Dans cette opinion-erreur l’humain SORT DE L’UNIVERS ALORS QU’IL EST L’UNIVERS.
Comme IL EST L’UNIVERS, sans Dedans ni Dehors de la racine du mal(1), sa conscience NE PEUT PAS ÊTRE SITUÉE en un « endroit particulier » appelé EGO, ‘moi’, ‘je fais’, ‘je ceci, je cela’ ou ‘j’ai ceci ou cela’, se mettant alors que la situation de celui qui SORT de l’Univers POUR-LE-VOIR : POUR-VOIR ou POUVOIR.
La Conscience étant l’Univers, ELLE EST PARTOUT : LE CENTRE EST NULLE PART ET LA CIRCONFÉRENCE EST PARTOUT.
C’est pourquoi l’appellation de « raison » est une grosse preuve de l’ignorance de l’humain, qui s’amuse à « mesurer la conscience » avec ses appareils de mesures, comme s’il existait une PREUVE DANS LA LOGIQUE DU CONFORMISME-CONVENTIONNEL ET SOCIALISME DE LA MÊME SOUPE POUR TOUS (inversion de la Conscience qui est nulle part et que le isme ou système des gros ego du politisme étatique et économique et gros comptes en banques veut matérialiser dans son espace-temps bien à lui).

Les différents aspects de la Conscience en EAUX PRIMORDIALES sont tous sans espace-temps et INSTANTÉS, et il existe naturellement des hiérarchies naturelles comme l’exprime l’entretien 107 du 29-11-1935 du Maharshi : « Les instructions spirituelles diffèrent selon le tempérament des individus et leur maturité spirituelle. Il n’est pas possible d’instruire en masse ».
LES EAUX PRIMORDIALES sont les différents aspects de la Conscience (proto-Conscience), LE PLÉNUM DE L’UNIVERS, à partir d’où la Conscience a une ”Connexion” non local a une connexion (voir ou revoir le film ”Contact”) dans le Thème du Centre qui est nulle part et de la Circonférence qui est partout.
Alors la Vacuité, le FLÉAU, L’INNOMMABLE, LE CACHÉ, est à la fois LA SOURCE DU MONDE MATÉRIEL dans le cas d’une identification au corps, et CELLE DE LA CONSCIENCE VULGAIRE.

Du grain de poussière jusqu’à une montagne en passant par le corps humain toutes choses est une « forme d’espace ». La Conscience englobe l’Univers, et votre Conscience comme la mienne SONT LA MÊME VACUITÉ. Vous êtes l’Univers, Je suis l’Univers : chaque fragment de nostre Conscience englobe l’Univers, puisque chaque ”Circonférence” du Centre qui est partout sont eux-mêmes infinis. C’est une définition du FLÉAU, de l’INNOMMABLE, de l’INSAISISSABLE, de L’ABSENCE D’ESPACE-TEMPS.

Conscience sans espace-temps, sans idéation, qui est la source de nostre conscience à l’état de veille : la « raison » ou le mental est ses cinq sens. Cette raison n’est qu’une petite portion de la Conscience infinie, le Soi.

Le N’EST PAS X n’étant pas X n’est pas non plus un non-X, car s’il en était ainsi, on tomberait absolument dans l’horreur de l’opinion !

Le N’EST PAS X est l’INSAISISSABLE par essence.

« Aller vers l’obscur et l’inconnu par ce qui est plus Obscur et Inconnu encore ». Signifie entre autres que le jour où l’humain comprendra ce qu’EST L’UNIVERS, et le POUR QUOI IL EST LÀ, le dit « Univers » disparaîtra pour se transmuter en quelque chose d’abyssalement bizarre et inextricable. C’est une définition de l’INSAISISSABLE.

Le DRAME DE L’HUMAIN actuel et de sa « civilisation » EST QU’IL REFUSE LA MORT. IL REFUSE DE VIVRE ! Et toute son économie (administration) manière de vivre, de survivre, le prouve.
PEUR DE LA MORT = SURFEU, PANique, quand TOUT se réveille, alors bye-bye le confort robotisé, mécanisé, appelé : « vie », ou « réalité ». Sa conception de la mort définit nécessairement sa façon de vivre : TOUT DANS L’IDENTIFICATION AU CORPS-MATIÈRE-USAGER, CONSOMMATION DANS LA TRADITION DE LA CROYANCE AU FEU VULGAIRE, CELUI QUI CUIT, QUI CHAUFFE (sexe, frottement…..). Donc tout pour le matériel, tout pour le DEHORS et RIEN DANS LE DEDANS (1). C’est donc le mental des gros ego et gros comptes en banques QUI FABRIQUE LE MONDE FOURMILIÈRE ACTUEL.

John Milton dit aussi que l’Univers est dans le mental, quand il écrit dans Le Paradis Perdu : « Le mental est à soi-même sa propre demeure, il peut faire en soi un ciel ou un enfer ».

A propos de l’Univers dans NOSTRE MENTAL. Ce qui rejoint Les EAUX PRIMORDIALES, L’ABSENCE DE SPATIO-TEMPOREL, LA MORT N’EXISTE PAS, LA VIERGE NOIRE ET SON ENFANT, LE MIROIR, ETC.


Note.
1. - Quelle est donc la racine du mal ?
- La « saisie » [loi de succion vulgaire à distinguer de la Vraie Loi de succion ou Eucharistie, mais ne pas tomber dans la gloutonnerie spirituelle qui existe aussi, c’est-à-dire ne pas tomber dans LA FIXATION OU COAGULATION D’UNE SPIRITUALITÉ COMME FIN EN SOI OU COMME « FIN DES TEMPS » !].
- La saisie de quoi ?
- La saisie du triple monde [de la Forme, du Désir, du Sans-Forme ; le connaisseur, la connaissance et le connu].
- Comment arrêter cette saisie ?
- En recourant à l’introuvable, car dans l’introuvable il n’y a pas de saisie.
- Qu’est-ce que l’introuvable ?
- La fin du dualisme.
- Qu’est-ce que le dualisme ?
- La vision d’un dedans et d’un dehors, lesquels sont introuvables.
(Soûtra de la Liberté inconcevable, chapitre V, 14)
 
 

Dernière mise à jour : 07-05-2024 21:45

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >