Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Tyrannie de l’opinion ou étatisme caché
Tyrannie de l’opinion ou étatisme caché Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 25-03-2016 22:20

Pages vues : 4660    

Favoris : 113

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Islam, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
rolling_stones_logo_nouvelordremondial.jpg
 
 
Tyrannie de l’opinion ou étatisme caché
notamment à travers le bruit (musique…)
 
 
VAINCRE LA TYRANNIE DE L’OPINION et son “Ordo ab Chao” du N.O.M. qui s’inscrit dans la théorie de l’évolutionnisme  : « Tournez votre attention vers l’intérieur, alors le monde entier sera empli de l’Esprit suprême » (Ramana Maharshi, entretien 199, du 10 juin 1936). Voilà qui n’est pas entré dans les oreilles d’un Edward Bernays !
« Tournez votre attention vers l’intérieur » est le seul but et le même pour tous. « Tendez vers lui » ajoute R. Maharshi, le reste n’est qu’opinion et discussions engendrant toutes les guerres possibles à l’indéfinissable.
L’“Ordo ab Chao” du N.O.M. commence effectivement avec les deux bombes nucléaires lancées sur le Japon en août 1945, et un peu avant avec les destructions massives des peuples germaniques du Troisième Reich par ces mêmes apôtres du N.O.M. : les anglo-américains. Cette « civilisation » industrielle fait du dégâts en gros (BIG), y compris en « musique » : voyez la vidéo en fin d’article.

RAPPEL : Les Hébreux-Juifs et spécialistes en Kabbale et ergoteries en tous genres inventent ou mettent en premier plan l’Histoire, et l’Histoire est faite de mots/maux ! Tout ce qu’on me dit être « vrai » je devrai pouvoir le vérifier par moi-même ; sinon, je vais admettre qu’on me raconte des histoires ! Mais en fait, on ne vérifie pas une opinion dans le monde des accidents, c’est du temps perdu ! La seule Source ne peut qu’être le Centrum Centri : le SOI.
 
RAPPEL : un qui avait tout compris du règne de l’opinion et de son système dit « pouvoir du peuple » (démocratie), c’était le neveu de Sigmund Freud : Edward Bernays. Aussi je répéterai sans cesse cet avertissement si simple et évident de Jean Coulonval, dans son livre Synthèse et Temps Nouveaux : « En triomphant, la libre pensée signait son arrêt de mort, car il est évidemment impossible de gouverner en reconnaissant à chacun le droits de ne pas être d’accord. Le pouvoir du peuple est un bluff, et les régimes d'assemblée, si subtil que soit leur dosage, n'ont pu tenir que parce que les sociétés secrètes exerçaient occultement, en usant habilement de tout le clavier des appétits économiques des individus et des groupes, le pouvoir métaphysique qui avait été abandonné par la royauté officielle. Ils n'ont pu tenir qu'en identifiant dans les consciences, par un jeu subtil d'institutions légales et de systèmes éducatifs, le politique avec l'économique. Le pouvoir proprement politique, c'est-à-dire légitimé par la connaissance de ce qu'est l'homme en soi, sur le plan métaphysique où il trouve sa définition, a continué à être exercé très consciemment mais occultement, par les sociétés secrètes ».

Edward Bernays devance les propos de Coulonval quand il parle de manipulations dans la dernière phrase de son livre essentiel publié en 1928 : Propagande, comment manipuler l’opinion en démocratie (publié en français en 2007) :
« La propagande ne cessera jamais d’exister. Les esprits intelligents doivent comprendre qu’elle leur offre l’outil moderne dont ils doivent se saisir à des fins productives, pour créer de l’ordre à partir du chaos ».
RAPPEL : la devise de l’engeance du Nouvel Ordre Mondial est “Ordo ab Chao” (L’ordre à partir du chaos). Or l’ordre pensé par l’humain et à cause de son ego ne peut qu’être DÉSORDRE, CHAOS, car toute chose ne peuvent que s’ordonner d’elles-mêmes dans l’Instant.
IL N’Y A QU’UNE SEULE FAÇON D’ORGANISER LE SAINT CHAOS, C’EST LA RÉALISATION DU SOI OU INSTANT, soit réaliser l’ORDRE en toutes choses du Saint Chaos.
L’être humain engendre le chaos à cause de son ignorance. Le feu des instincts comme nous le voyons de nos jours provoque des explosions bien plus terribles que la moindre substance de cette chimie vulgaire. Avec le règne de cette tyrannie de l’opinion, sa mode du social et son Super Grégarisme, le déluge des émotions attisé par tous médias submerge toute « raison » des peuples qui perdra pied quand la terre se dérobera sous ses pieds !
La fuite sera impossible, aucun « Petit-Père-des-peuples » ne sera une protection ou un fusible pour personne, puisque le MAGNÉTISME DE LA PLANÈTE TERRE contraindra l’humain à revenir assumer sa matière, donc à réaliser le Soi-Instant qui, paradoxalement faisant partie du mental (voir ci-dessous), tisse aussi la même et unique substance que celle de la planète Terre.

Il y en a un qui semble avoir compris le principe de cette « démocratie » et qui tente de s’en protéger, c’est Raoul Castro. Il ne s’en laisse pas compter par un pion du N.O.M. comme Obama et son sourire hollywoodien de requin qui tente le principe du business de pénétrer l’autre par une tape sur l’épaule pour mieux lui vendre sa daube. Le même procédé existe pour la vente forcée par téléphone, ou la vente tout court, où le fourgueur qui a déniché votre nom on ne sait où vous appelle familièrement par votre nom ou prénom, comme s’il faisait partie de votre famille ; pénétrant ainsi votre intimité, vos barrières faiblissent et vous allez succomber par SYMPATHIE en achetant sa daube. C’est toujours et encore la dualité WINNER-LOSER. Mais pas d’inquiétude, parce que plus le procédé est gros, et plus la parade est prompte et plus l’autre se débine en courant et ne reviendra jamais demander son reste…

Il est à noter que Raoul Castro a perdu la partie, car son pays est envahi par le parasitisme anglo-saxon sous forme des diaboliques Rolling Stones, dont Mick Jagger se présenta lui-même en tant que Lucifer ! Rien de telle que ce genre de bruit pour hypnotiser les foules et les garder sous contrôle. D’ailleurs, le dernier festival des années 60 fut organisé sur le circuit d’Altamont, à l’extérieur de San Francisco, avec les Rolling Stones en vedette. L’idée de ce concert vint de Ken Key, le responsable du projet MK Ultra de la CIA. Cette hystérie collective entraîna tous les excès avec des dizaines de blessés et plusieurs morts ! Ce concert fut organisé exprès avec le moins de préparation possible qu’à Woodstock : pas d’eau, pas de nourriture, pas de sanitaire !!! Bref, un comble pour cette « civilisation » américaine qui est maîtresse en organisations en tous genres. Par contre à Altamont on pouvait évidemment trouver toutes les drogues possibles ! C’est là que les maîtres du jeu, les Rolling Stones, avaient engagé pour la sécurité le gang des motards Hell’s Angels, connus pour leur brutalité. Les Helle’s Angels organisaient le trafic de drogues tout en se livrant à leurs jeux favoris : vols, insultes, bagarres, viols. Pour faire monter encore plus la pression, on fit attendre près d’un demi-million de jeunes en retardant d’une heure la prestation des Rolling Stones. Ainsi, Mick Jagger, habillé en « ange » de rouge et de noir, singeant Lucifer dans une cape de satin, n’eut qu’à cueillir le public drogué, et privé de nourriture et d’eau.

C’était la parfaite organisation d’un rituel satanique. Un écrivain, Sanchez, décrit le rituel : « Dès que le groupe commença à jouer, plusieurs jeunes se débarrassèrent de leurs vêtements (malgré le froid de l’hiver) et rampèrent vers la scène comme si c’était un autel haut placé, pour s’offrir comme victimes aux coups et aux bottes des Hell’s Angels qui cognaient.
Plus ils étaient battus et plus ils revenaient à la charge, comme mus par une force surnaturelle. Debout au devant de la scène, Meredith Hunter (voyez la vidéo en fin d’article), un jeune noir allait bientôt être choisi pour le sacrifice humain ».
Sanchez décrit ce qu’il se passa dès que Mick Jagger se présenta comme Lucifer : « Un gros Hell’s Angel fort comme un grizzly avait foncé sur Meredith pour lui tirer les cheveux en guise de provocation. Une bagarre éclata. Cinq autres Angels foncèrent dans le tas pour aider leur pote, tandis que Meredith cherchait à s’échapper de la foule compact. Un Angel l’attrapa par le bras et lui planta un coup de couteau dans le dos. Le couteau ne pénétra pas profondément, mais Meredith qui savait qu’il se battait pour sauver sa peau, sortit un revolver de sa poche et le pointa sur la poitrine de l’Angel.
À ce moment-là, les Angels lui sautèrent dessus comme une meute de loups. L’un d’eux lui arracha son arme, et un autre le poignarda au visage, puis un autre encore le poignarda à répétition comme un fou, dans le dos, jusqu’à ce qu’il s’effondre ».
Il n’a jamais été prouvé que Meredith avait un revolver. Personne ne fut inculpé. Durant cette tuerie sanglante dû à la crasse imbécilité des Rolling Stones, et qui se déroulait juste près de leurs pieds, les Rolling Stones continuèrent à jouer « Sympathie pour le Diable ». La scène entière fut tournée par une équipe engagée pour filmer le concert. Et peu de temps après, le film devint un succès commercial sous le titre d’une des chansons des Rolling Stones : Gimme Shelter (donne-moi un abri). À l’issue du meurtre, Mick Jagger s’était arrêté de chanter un instant, mais il repris son show de malade. Certaines personnes supposent que cette tragédie fut mise en scène par des satanistes qui font des trafics de snuff movies, des films de meurtres réels.

Bref, QUEL EST LE BUT DES SERVICES SECRETS, ET DES SECTES JUDÉO-MAÇONNIQUES SPÉCULATIVES COMME LE GODF DANS LES MANIPULATIONS DE MASSES, DONT LA « MUSIQUE POUR JEUNES » ? Réduire les peuples à l’imbécilité est facile pour mieux les contrôler. Il y a aussi la mise en scène de rituels de magie noire à grande échelle pour faire bander certains cancéreux du pouvoir. C’est probablement pour ces raisons que fut lancé dans les années 1950 le plan « Sexe, Drogue and Rock’n Roll ».
Quoi qu’il en soit, le mouvement hippie, new age, les Beatles et autres était et est encore une manipulation politique des consciences. L’alcool et les drogues, les jeux et l’entertainment sont les meilleurs outils du N.O.M. La circulation des drogues dans les lycées c’est tout bénéfice pour le N.O.M.
Les Rolling Stones font PITIÉ par leur ignorance et ce qu’ils peuvent déclencher de violences. Les soldats, on les droguait autrefois à l’alcool et aux femmes et en musique pour qu’ils aillent se faire tuer pour le pouvoir étatique du moment ; de nos jours c’est pareil, mais en plus « technologique » !
RAPPEL : les Rolling Stones étaient un contraire des Beatles. Ils étaient « sales et rebelles » tandis que les Beatles c’étaient les gentils (les « Fab Four », les 4 chouchous). Beatles et Rolling Stones étaient les deux faces d’une même opération de manipulation. L’origine du Rock-and-roll ça vient du Vaudou en Afrique : une musique tribale destinée à soutenir l’adoration rituelle de divinités. Puis quand les Noirs furent convertis ou contaminés pas les catholiques de Rome, ils abandonnent leurs Dieux tribaux et en échange, ils étaient libres de conserver leur magie envoutante rythmique (tout est vibrations… ). Bref, Rock-and-roll = États-Unis. On comprendra facilement pourquoi l’étatisme socialiste de Cuba interdit ce bruit ! Et ce SEXE : en argot états-uniens Rock-and-roll veut dire « va-et-vient », donc copulation tout azimut !!!

Comme déjà écrit, le Saint Chaos est saint puisque source de tous les possibles. Le Saint Chaos est l’EAU PRIMORDIAL.
Les cancéreux du pouvoir dans leur Nouvel Ordre Mondial et leur “Ordo ab Chao” se comportent comme ces saints tueurs de dragons. Donc ces saints là se suicident !!! Se souvenir que L’OUROBOROS NE MANGE PAS SA QUEUE, MAIS AVEC ICELLE IL SE FERME LA BOUCHE. AINSI LE VÉRITABLE SAINT NE TUE PAS SATAN OU UN DRAGON, MAIS LUI FERME LA GUEULE, IL LE DIGÈRE OU L’INTÈGRE À SA PROPRE LUMIÈRE. C’EST CELA « VAINCRE » L’IGNORANCE.
LE DRAGON EST L’INCONSCIENT DES HUMAINS. Aussi il ne peut pas être tué mais apprivoisé (on se le met dans la poche !). L’ignorance en l’individu doit être sacrifié…

Paradoxe de la Réalisation du Soi en corrélation avec le Dragon (‘je’) ou « cours d’électricité ».
« Le ‘Je’ rejette l’illusion du ‘je’ et cependant demeure en tant que ‘Je’. Tel est le paradoxe de la Réalisation du Soi. Ceux qui sont déjà réalisés n’y voient aucune contradiction » (R. Maharshi, entretien 28).

 

Schéma de l’équerre à centrer, donné par Jean Coulonval dans son livre cité.
Cet outil sert à trouver le centre approximatif d’une surface qui ressemble en gros à une circonférence. La circonférence très irrégulière représente la section d’une barre d’acier plus ou moins cylindrique. En portant l’appui des tétons en plusieurs points on trace autant de ligne AB. On obtient un petit polygone irrégulier qui est le centre approximatif. Ce sont donc les accidents externes du contour de la pièce métallique qui en ont décidé. « En quelque sorte, ils l’ont imaginé, fabriqué. C’est ce que fait le mode de pensée qu’on appelle « opinion », scientifique, métaphysique, ou même religieuse, quand l’homme se fait de l’Absolu (Dieu) une conception qui convient à ses appétits, dans le monde des accidents du spatio-temporel.
Le discours logique qui cherche les essences (1) au travers des accidents opère à la façon de l’équerre à centrer qui ne peut tenir compte de toutes les lignes AB possibles pour la simple raison qu’elles sont en nombre inépuisable, in-défini (ce qu’on appelle à tort l’infini). Pas plus que l’équerre à centrer, il ne peut tenir compte de tous les accidents existants ou possibles dans le spatio-temporel, et en conséquence aucun discours logique (tous les philosophismes sont des discours logiques) ne peut atteindre à la vision de l’Absolu. Il est toujours couilloné. L’Homme ne peut atteindre l’Absolu que si l’Esprit vient lui-même le chercher pour le placer au centre, c’est-à-dire en LUI », écrit si lumineusement Jean Coulonval. Ensuite il met en garde contre les manipulations de tous les philosophismes surtout très dangereux quand ils s’incarnent à travers des partis politiques, ou des loges judéo-maçonniques cancérisées par le pouvoir comme le GODF.

« La Vérité, pour l’Homme et pour chaque homme, c’est l’idée qu’il se fait de sa nature d’homme. Et il se trouve que, de même que l’équerre à centrer situe le centre d’une façon subjective, par approximation imaginative, aucune idée de l’Homme acquise par le discours logique, et qu’on appelle « opinion », n’a de valeur scientifique, quoi qu’elle en prétende ».
Pour prolonger l’argument de J. Coulonval, l’“Ordo ab Chao” du N.O.M. c’est vouloir « sortir de l’Univers » pour pour-voit le contrôler (comme le rêve les transhumanistes avec leur lubie d’être « immortel »). Ainsi l’“Ordo ab Chao” du N.O.M. est typiquement diabolique ; ces cancéreux du pouvoir renversent les rôles entre Essences (1) et accidents.

« Les civilisations se sont toujours construites sur des compromis entre l’Absolu et les perceptions, contingentes et limitées, du spatio-temporel. Le règne de l’opinion en tant que critère de vérité politique n’a pris valeur dogmatique qu’avec la révolution de 1789, et le communisme en est la maturation historique en se parant des prédicats de l’Absolu, ce qui en fait une religion à l’envers, comme l’envers d’un cuivre repoussé », écrit Jean Coulonval dans sa lettre à Louis Pauwels.


Note.
1. Le mot « Essence » peut se définir à travers l’entretien 363 de Ramana Maharshi, le guide : « Par « guides spirituels », nous entendons ceux qui sont « spirituels » [entre guillemets parce que mot est un fourre-tout] par opposition à ceux qui sont « matériels ». L’Esprit est illimité et sans forme. Il en est de même du centre spirituel. Il n’y a qu’un seul centre de cette sorte. Que ce soit en Occident ou en Orient, il ne peut être différent ; ni être localisé d’aucune manière. Étant illimité, il inclut les guides, les hommes, le monde, les forces de destruction et de construction. Il n’y a pas de distinction. Vous parlez d’établir des contacts parce que vous pensez que les guides spirituels sont des êtres incarnés. Mais les hommes spirituels ne sont pas des corps ; ils n’ont pas conscience de leur corps. Ils ne sont qu’esprit, sans limite et sans forme. Ils sont toujours en unité entre eux et avec tous les autres ; bien plus, ils englobent tout.
L’Esprit est le Soi. Si le Soi est réalisé, ces questions ne peuvent pas s’élever ».

« Le Soi ne peut jamais être illusoire. Il est la seule Réalité. Ce qui apparaît doit également disparaître, ce n’est pas permanent. Le Soi n’apparaît jamais et ne disparaît jamais, il est donc permanent ».
Les Essences, ce sont les « Maîtres » intérieurs. Le Maître n’est JAMAIS à l’extérieur. « Si le maître était vraiment un étranger dont vous attendez la venu, il serait voué à disparaître lui aussi. Quel est l’intérêt d’un tel être transitoire ? » pourrait répondre Ramana Maharshi sur l’attente de leur messie par les Juifs !!!
R. Maharshi ajoute cette importance, que tant qu’une personne se considère comme le corps, le ‘je’ ou mental, alors le maître devient nécessaire et il apparaîtra avec un corps ; d’où ce judaïsme totalement matérialiste, et système purement politique de manipulation des foules, comme du temps de Moïse…


Les Rolling Stones à l’œuvre… Tout le symbole de l’oligarchie anglo-américaine qui parasite la Terre.
 
 
 

Dernière mise à jour : 25-03-2016 23:06

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >