Accueil arrow News arrow Dernières news arrow DIA-ble, DIA-bolique, DIA-lectique
DIA-ble, DIA-bolique, DIA-lectique Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 04-11-2020 22:17

Pages vues : 728    

Favoris : 46

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Mieux, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Panoptique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, Religions, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Yokaï

 
dmain1_tr_direct.png
 
 
DIA-ble, DIA-bolique, DIA-lectique
DIA = AMBIGUÏTÉ, CONTRADICTION COMME LE SACRÉ.
DIA : à travers, comme DIAgonal, Dialogue ou Dialectique :
polémiquer sans fin en vue de
« démontrer », ou démonter, une supposée « vérité ».
ATTENTION : AMBIGUÏTÉ DUALITÉ DE TOUTE CHOSE.


Page importante.
 
 
DIA : à travers le mondialisme, le GLOBE, la BOULE du mondialisme aliénatoire qui la fait perdre (voir les messes du ballon rond toutes les fins de semaines…).
La verticale sera DIAbolique : à travers la Boule ou Carapace, le Déguisement ou la Pompe, la Coque, à travers la para-bole d’un christianisme mal transmis qui, comme les Hébreux-Juifs condamnèrent PAN comme le DIAble sous prétexte de « prostitution » : l’idolâtrie de la Nature, du TOUT ou PAN comme point de perception : ce sont les accidents du spatio-temporel, donc l’extérieur, qui engendrent la Connaissance infinie, comme si c’était l’opinion ou la « liberté d’expression » qui pouvait apporter la plus petite liberté ou vérité en forme de dualité bien-mal !!! Une vérité artificielle comme de tout maintenant : un ensemble posé ou coagulé, fixé. Dia ou Trans-en-dense veut dire AU TRAVERS, comme trans-percer, PASSER À TRAVERS, PASSER LA STARGATE, PASSER LE POINT FOCAL OU LE POINT C’EST TOUT : PASSER LE TROU DU TROUVERE : VOIR LE TROU : PAR LA PORTE DE TOUTES LES MERVEILLES (2), HORS DE TOUTE DUALITÉ TERRESTRE. Dans l’inconcevable Liberté (Les enseignements de Vimalakîrti), il n’y a pas moins que la Trinité des trois Portes de la Libération : les recueillements méditatifs dans la Vacuité, le sans caractéristiques, le sans souhait.

Les Stargates sont contenues dans le principe : « Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ » du Soûtra du Cœur de la Connaissance transcendante. (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi) : Sentier, Chemin, Sentios, Sentinus en gaulois, du vieil irlandais sét, pluriel séotu, de sentu (chemin, voie), etc.
Et marcher : Thème kengh- (marcher).  Voir cingues (guerrier) et cingid en vieil irlandais :
il avance, il marche en avant. Allé, allé : matéo (fouler), Mantoue (en Italie)…

Les opinions inventant le « juste » ne pouvaient qu’engendrer le « faux », comme l’argent du capitalisme juif ne pouvait qu’engendrer : voleurs et serrures, murs et soldatesque, politique et État, haine et divisions, violences et guerres elles aussi sans fin comme les polémiques.
LE SACRÉ INHÉRENT À LA CONTRADICTION, À L’AMBIGUÏTÉ, PRODUIT L’ORIGINALITÉ, ET LE NON-MENTAL OU NON-RAISON NE PEUT QUE PRODUIRE LE SPONTANÉ, L’ORIGINALITÉ PAR ESSENCE : SANS COPIE. La science et physique du Spontané ou de l’Instant est toujours celle du ZÉRO INDIEN : UNE ORIGINALITÉ.



LES CONTRADICTIONS SONT LA CAVERNE D’ALI-BABA (1) : LÀ OÙ LE FEU COUVE : L’INTIMITÉ DU FEU, LE FOYER, LA MAISON ET LA VIE PRIVÉE, DONC LA CHALEUR-REFUGE DU FOYER. C’EST POURQUOI ON EST TOUJOURS DIFFÉRENT DE CE QUE QU’ON LAISSE PARAÎTRE CE QUI EXPLIQUE AUSSI QUE TOUTES OPINIONS OU POLÉMIQUES SONT STÉRILES.

GRAIN-FOCALE « Ceci devient cela ».
Grain (prt) et Hiver (prt) sens de faire des provisions pour cette saison difficile ; encore un bel exemple pour le Croisement dans le Caducée, et en plus situé dans le mot grain (cause) ! Ici c’est donc l’effet (le mode) produit de l’Hiver, et pas la caractéristique (la propriété) de froideur.
Homonyme de Grain : cnxht avec cnh la Croix de Vie Ankh.
À rapprocher de qkd : construire, forme, Nature, caractère, tout entier, réunir.
Le Grain-Focale : fixer ou Grain Fixe ou Fixation cavalante ! Il est indiqué dans l’œil irt. Irtt est le Lait : le Blanc de l’Instant.
Fixer la cavalcade ou fixation au Rouge (sens de résister au feu en Alchimie) : c’est-à-dire l’union avec l’Un.
Nier les corps et la séparation est donc une négation de l’être actuel du monde de la Manifestation.
Trop de fixation tue (synthèse) ; Éros, désir suprême, ni tout amour terrestre et par là s’asservit à la mort. Donc il importe de dépasser ce stade, c’est-à-dire de dépasser et vaincre cette négation, cette mort. Il faut réussir à rendre cavalant ce Fixe.
C’est bien ce qui se dégage de « l’énergie » transmutatoire évoquée dans la « réalité » de la Pierre Philosophale. Le centre de la Croix, c’est le Grain Fixe, le grain de la Pierre.

Le Grain Fixe possède un aspect avec le mot Djet (Ddt) : indestructible ; c’est le Verbe divin inné, le Soi emprisonné au plus profond du corps mortel, puis réveillé, libéré et devenu fixe ou indécomposable ; rapport avec la Résurrection (4). Le corps immortel reste prisonnier de la Terre et d’Osiris si Rê ne vient démêler le sac de nœuds (obtention du Grain cavalant).
Rê-Osiris sont les deux animateurs, deux courants de Vie Universelle du Djed humain.
(Dd : pilier Djed, parole, Verbe) Iri : faire, créer, construire, cultiver. Œil d’Horus : Irt Hr.
Œil de Rê : Irt Rc.
Deux yeux : Soleil pour l’œil droit, et Lune pour l’œil gauche. La face d’Horus Universelle fait le jour et la nuit selon qu’il ouvre ou ferme l’œil solaire, celui de Rê. Il est dit que l’œil d’Horus, fils d’Isis, fut découpé par Seth en petits morceaux qui furent rassemblés par Thot en un œil complet : Œil Oudjat.

[Note : la reproduction des Hiéroglyphes avec les caractères latin utilisé par les égyptologues n’est pas possible ici à cause des navigateurs Internet, d’où une notation de rendu approximative avec l'alphabet classique].


Dans le cas de la Caverne d’Ali-Baba, l’Ici et Maintenant étant le Sacré introuvable puisqu’il est ici et maintenant et pas « ailleurs » ! Parce que l’Ici et Maintenant retrouvé par les Voleurs a bien été découvert, mais comme cet Ici était supposé être dans la dualité ICI-AILLEURS, les voleurs n’ont découvert aucun ailleurs qui leur permette de désigner absolument cet Ici en tant qu’Ici et Maintenant certifié. Les marques extérieures sur lesquelles comptaient les voleurs (telle croix sur la porte dans la servante d’Ali-Baba annule l’effet distinctif en la reproduisant sur les portes avoisinantes) se sont évanouies dans la nuit, ou mieux : ont cessé d’être des marques distinctifs, identifiables ; ET CELA PRÉCISÉMENT PARCE QU’ELLES ÉTAIENT DES MARQUES EXTÉRIEURES, DES IDENTIFIABLES, DONC DES POSSESSIONS, SOIT QUELQUE CHOSE INCAPABLE DE SIGNALER UN ICI ET MAINTENANT EN TANT QUE TEL POUR DEMEURER NÉCESSAIREMENT ÉTRANGER À LUI.

L’Ailleurs est une identification-repère insuffisante de l’Ici, comme l’autre est un repère insuffisant du même. D’où AMBIGUÏTÉ, CONTRADICTION comme un nœud à son mouchoir est trop étranger à la chose qu’il prétend signaler à la mémoire pour sécuriser la retrouvaille exacte.
LA TAUTOLOGIE fait que la pensée a le choix entre la Tautologie et l’égarement, le trouble mémoire : sortir de la Tautologie du Seul Réel seulement à la condition d’entrer dans la COPIE, CE RÉEL ILLUSOIRE, SPECTRALE, SI ADORÉ PAR LA RELIGION CAPITALISTE DE L’ARGENT : LE CRÉDIT-CRÉDO-CROYANCE-CRÉANCE (et foi : celle qu’on peut perdre comme on perd de l’argent…). Cette copie si chère aux Juifs Transhumanistes des Google et à l’oligarchie qui ne fonctionnent que dans le FAUX, L’ILLUSION, LE DIGITAL, LA COPIE PRIVILÈGE DE LA COPIE FAISANT PRENDRE POUR RÉEL LE FAUX PAR LA RÉALISATION DE SA PROPRE VANITÉ, D’EN SUGGÉRER UNE RELATIVE VISIBILITÉ À PARTIR DE L’ÉVIDENCE DE SA PROPRE INVISIBILITÉ, DE SON PROPRE NIRVANA.
Par la DIA-lectique ou l’opinion ?
« Vous aurez beau vouloir conseiller les gens, ils ne changeront probablement pas. Soyez vous-même dans le bien et restez silencieuse. Votre silence aura plus d’effet que vos paroles ou vos actes ». (Ramana Maharshi, entretien 453 du 8-2-1938). J’appelle ça « être Cour ». En effet : on ne peut pas délier les liens d’autrui lorsque soi-même on est lié ! Il est seulement possible de défaire les liens d’autrui lorsqu’on n’est pas lié soi-même !!! SANS LIEN = sans caractéristique, sans souhait, et avec recueillements méditatifs dans la Vacuité ; sinon les liens sont la possession (comme l’opinion).
Ne pas confondre l’ACTION ou le PARLER avec le Soi-Instant !
Parler relève du CROIRE (la foi-opinion) : accepter, avaler, admettre, être d’accord, donc de l’ordre de la dualité intérieur-extérieur ; pour croire il faut un sujet et un objet, sinon la croyance n’existe pas. PARLER = SAISIR, POSSÉDER, de l’ordre de la LOI DE SUCCION (Eucharistie).

La lettre D de DIA-lectique, et aussi de Départ, Début, Dépassement, Dette. Le D au ventre plein a la forme et la correspondance au chiffre 4, soit une sonorité qui implique le pluriel indéfini ou au minimum deux choses : des, et il précède en plus la lettre E qui en assure le déploiement ou la circulation. Le D implique l’espace-temps, comme la Dette qui D-truit ce monde. Le D implique le potentiel.
En Hiéroglyphe de l’Égypte ancienne le D symbolisé par la MAIN OUVERTE, DONC LA TRANSPARENCE, LE PASSAGE, LE VOLATIL OPPOSÉ AU FIXE, LA SINCÉRITÉ OPPOSÉE AU CACHÉ ; IL N'Y A PAS DE SAISIE : MAIN OUVERTE PRÊTE À.
- dj : voir (rdj) ; donner, placer ; dj’nh (trait sous le h) : doué, gratifié de la vie ; dj r : appeler.
- dw3t : Douat (l’Au-Delà).
- dwn : étendre, s’étendre, se prosterner.
- dbn : encercler ; dbnw (cercle).
- dbn : deben : poids de 21 gr. et unité de valeur de compte.
- dm : prononcer, mentionner le nom.
- dm3 : dema (étendre), être étendu.
- dmj : demi (arriver à, atteindre, toucher) ; dmj r (accorder à).
- dmj : porter atteinte, blesser.
- dmj : localité, village.
- dmd : unir, joindre, entier, total (comptes).
- dmdt : recueil.
- ds : pierre, caillou.
- dgj : voir, regarder ; voir drt : main (avec un trait sous le d).
PASSER :sw3. PASSAGE : sw3w ; sw3h : faire durer ; sw3 : passer, traverser ; sww : jours (dates). Swh (trait sous le h) : passer la nuit.

Le « Gate gate pâragate… » de l’Éveil = le DIA ou RIDEAU, PARADIS, JARDIN TAPIS VOLANT (le gate gate). Évocation du Passage, du Trouvère : ALLER, PASSER À TRAVERS (diagonale), TRAVERSER, PASSAGE, TUNNEL, CONDUITE.
Para : idée de protection (parasol, parapluie, paravent, parachute).

PASSAGE : transmuter, transférer la raison ou conscience conceptualisante AU-DELÀ D’ELLE-MÊME, AU-DELÀ DE L’EGO OU CORPS PÉRISSABLE, DANS UN « MONDE NOUVEAU » QUI, NORMALEMENT OU DEPUIS UN CERTAIN TEMPS… EST SÉPARÉ DU SPATIO-TEMPOREL PAR UN VOILE OU RIDEAU DE FEU, de ce feu vulgaire au sens de la « raison » qui détruit tout.
PARADIS a le sens d’ENCLOS, VASE, JARDIN : lieu en partie clos (parclose, cloître)) où l’on apprivoise les plantes ; lieu de sérénité et de recherche.
TRAVERSER (quelque chose- : d3j (avec un trait sous le d).
Le D avec un trait dessous :
- dhty : plomb.
- dh’ : dix mille.
- d’r : chercher, explorer, examiner (médecin).
- dwj : appeler (quelqu’un).
- dr(w) : frontière, limite, fin.
- dr : finir ; employé comme auxiliaire…
etc.
(Réf. Petit lexique de l’égyptien hiéroglyphique, de Bernadette Menu).


RIDEAU, VOILE OU ÉCRAN (sur lequel défilent les images d’un film, alors que l’ÉCRAN EST NEUTRE). Lever le Voile = enlever les images illusoires qui défilent sur l’écran. Car l’erreur naît du CONFORT QUI CONSISTE À FIXER, À COAGULER, À PRENDRE APPUI AUSSI BIEN SUR L’EXTÉRIEUR QUE SUR L’INTÉRIEUR, SOIT CHERCHER À POSSÉDER, À SAISIR.
Ainsi l’erreur ou le problème vient de l’objet extérieur, et le mental de l’intérieur leur tient lieu de support, de nourriture. Nourriture provenant des fictions nées des semences déposées par les imprégnations extérieures au mental : ainsi se développe la croyance (en ces objets ou images erronées, illusoires provoquant émotion et sentiment liés au cinq sens).

Le Seul Réel n’est pas le fixe du Ici et Maintenant, du présent, mais un « INSTANT CIRCULANT SUR LE TOUT » : le Seul Réel « circule » sur un « Ailleurs » épousant toutes les formes de temps inimaginables par la seule « raison » à la mode des « lumières ». Le Seul Réel en forme de « sucres » ou effet dominos comme le « Gate gate pâragate… ».


MOURIR PAR CELA MÊME QUI FAIT VIVRE : VIVRE PAR CELA MÊME QUI FAIT MOURIR :
Détruire le feu de la vie par un surfeu au-delà de la « raison » donc sans flammes ni cendres, qui produira la Vacuité même de l’Être. L’Ouroboros de Feu, ou l’Oiseau Phénix se dévore lui-même ou renaît de ses cendres quand le pouvoir ou la puissance se retourne contre elle-même : à cet Instant de sa perte, à cet INSTANT DU PASSAGE PAR LA STARGATE, L’Être se totalitarise ou se réalise sur l’Instant de sa perte, de sa Putréfaction-Renoncement, apportant la preuve suprême de son existence, la preuve de la Réalisation de son Soi. Énorme Paradoxe ou moteur ayant pour nom CONTRADICTION énoncée dans l’entretien 28 du 4-2-1935 par Ramana Maharshi : « Le ‘Je’ rejette l’illusion du ‘je’ et cependant demeure en tant que ‘Je’. Tel est le paradoxe de la réalisation du Soi. Ceux qui sont déjà réalisés n’y voient aucune contradiction ».
C’est à partir de la PUTRÉFACTION ou RENONCEMENT QUE TOUTES TRANSFORMATIONS ET TOUS LES POSSIBLES DEVIENNENT POSSIBLES PARCE QUE TOUTE LIMITE EST DÉTRUITE : LA CONTRADICTION DEVIENT PAN LE TOUT ET LA RACINE MÊME DE L’INTUITION AVEC DES TRANSFORMATIONS SANS FIN (DES VRAIES VALEURS).
CONTRADICTION = GRAIN-FOCALE « Ceci devient cela » (voir plus haut l’exemple entre « mode » et « propriété » à propos de l’Hiver).


La catastrophe mondiale commence bien avec les HÉBREUX-JUIFS ET LEURS COPIEURS LES MAHOMÉTANS : tous arrivent dans le temps, avec un commencement et naturellement une fin prochaine certaine. Ils arrivent dans le temps, surtout l’Islam, donc dans l’HISTOIRE PLUS OU MOINS POLITICO-ÉTATIQUE. Moïse reçoit la loi à une certaine époque en un certain endroit comme Muhammad reçoit la même loi à son temps et à un certain endroit ; les humains se sont emparés de ces deux Réalisés pour en faire une religion, un politisme socialisant et moralisateur, un concept. Le moment de la révélation faite à Moïse et à Muhammad est un moment limité et bien enraciné dans le temps !!! Par la suite ce sera transformé en théo-phanie (de Dieu et paraître), SOIT UN MATÉRIALISME QUI NE DIT JAMAIS SON NOM, ou qui le déguise par le mot/maux « RÉVÉLATION » (encore le coup du LEVÉ DE RIDEAU MONDIALISÉ, LE COUP DU GRAND RESET et que « Plus ça change et plus c’est la même chose, le même chaos ! »).

CHRIST = RÉALISÉ VIVANT, donc ANTI-JUDAÏSME, ANTI-MAHOMÉTANS, l’Islam étant une copie du Judaïsme : MÊME LOI DU MONOTHÉISME DE LA VALEUR D’ÉCHANGE : dualité vendeur-client.
« Les gens prient Dieu et ils finissent leur prière en disant : “Que Ta Volonté soit faite !” Si Sa volonté doit être faite, pourquoi Le prient-ils encore ? La vérité est que la volonté divine prévaut en tout temps et en toutes circonstances. L’individu ne peut pas agir de son plein gré. Reconnaissez donc la force de la volonté divine et restez tranquille […]. Quant à la prière pour le bien des autres, elle ne paraît désintéressée qu’en apparence. Si vous analysez le sentiment qui la motive vous y découvrirez, là aussi, de l’égoïsme. Vous désirez le bonheur d’autrui afin d’être vous-même heureux. Ou bien encore, vous voulez bénéficier du mérite d’avoir intercédé en faveur des autres. Dieu n’a pas besoin d’un intermédiaire [comme le « peuple élu »]. Occupez-vous de vos affaires et tout ira bien ». (Ramana Maharshi, entretien 594 du 15-12-1938). VOLONTÉ DIVINE = LE SOI-INSTANT CIRCULANT SUR LE TOUT (Instant Fixation Cavalante…)

Torah et Coran = organisation le business et la marchandise différemment…. Ce ne sont que des « ismes » politico-économiques et commerciaux teintés de morale destinés à socialiser les masses.
TORAH ET CORAN IGNORENT LA GRATUITÉ OU AMOUR.
CHRIST = GRATUITÉ OU AMOUR, ICI-BAS, SUR TERRE, DANS LE TEMPS, D’OÙ LA DÉFINITION DU MOT « INCARNATION » (Christ Ressuscité, Réalisé).
L’idée que le Soi se réalise, devient « corps » ou « homme » est impossible et insupportable au mental des Juifs et des Mahométans !!! Idem pour la Trinité qu’ils prennent pour de l’idolâtrie (3 Dieux) ; idem pour la Vierge Marie.

La France devenue la France du Christ (même du temps des Gaulois… Belenos…) devrait faire démolir toutes les mosquées et toutes les synagogues, car en confirmant la réalité de ces bâtiments, il est INDÉCENT de légitimer une politico-historique et sa sous-religion islamique qui tiennent la GRATUITÉ-AMOUR pour une imposture (qui voit la Résurrection du Christ ou sa Réalisation comme impossible).
Les inventeurs de religions ont fait de Muhammad un marchand de paradis artificiels qui promet dans sa piaule des femmes toujours vierges et des jeunes garçons à sodomiser autant qu’on en veut, évolution oblige… Une sous-religion qui fait de son Dieu un patron de bordel ! (Ici je fais référence à la lucidité des écrits de Jean Coulonval dans : Synthèse et Temps Nouveaux).


RÉALISATION DU SOI OU CHRIST = DESTRUCTION DE LA TORAH DES SERVITUDES (3) ; et le mahométisme va créer la OUMA des Mahométans qui reproduit le grégarisme de la Torah des Juifs… Le Talmud c’est une mouture des Droits de l’homme robotisé. Une synagogue, c’est un parfait lieu de lavage de cerveaux, suffit de voir le balancement compulsif d’avant en arrière des malheureux devant leur bouquins ou devant un mur de grosses pierres, idolâtrie que dénoncèrent ces mêmes personnes, surtout leurs prophètes manipulateurs politiques des masses quand ils s’appelèrent « Hébreux ». Une mosquée fera le même lavage de cerveaux. L’ordre coranique reproduit l’ordre talmudique. CE SONT DES  FIXISTES.

- CHRIST = GRATUITÉ-AMOUR-LIBÉRATION, EAU PRIMORDIALE : « Je suis ce JE SUIS » ou immortalité, éternité du ‘Je’. Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux : « Il m’arrive encore de désirer le retour au Néant, l’anéantissement du ‘Je’. Mais, écrivant cela, je m’aperçois que c’est impossible. Retour au Néant ? Mais on ne peut retourner « à quelque chose » qui, par définition, ne peut être le Néant, le Rien. L’anéantissement du ‘Je’ ? Mais ce ‘Je’ est la fine pointe de mon âme, par laquelle je suis une « personne », selon la définition qu’en donne Olivier Clément, par laquelle je touche Dieu, je suis Dieu. Pouvoir tuer mon ‘Je’, ce serait pouvoir tuer Dieu. Idiot, stupide ! Le fleuve qui va à la mer ne peut supprimer sa source ».


Le CHRIST est l’AINSITÉ : LE SEUL RÉEL (Toutes choses sont l’Absolu (5)).

- JUDAÏSME-CORANISME = CAPITALISME RÉPUBLICANISME ET FRIC/FLIC/FIXE, DUALITÉ INTÉRIEUR-EXTÉRIEUR (flagrant dans la laïcité à la française où règne la possession de chacun a sa petite vérité bien à lui comme il a bien à lui sa maison, son chien, sa télé, sa voiture, sa femme ; comme les : « Votre député, Votre assurance, Votre santé, Votre boulanger, Votre ceci Votre cela…. », de cette civilisation des spécialistes et divisions).
Oui, oui, l’Islam, malgré sa non séparation du temporel et du spirituel, peut bien s’inscrire dans le régime républicain qui sépare pourtant le temporel et spirituel dans sa laïcité au nom de l’opinion. Pourquoi cette intégration possible de l’Islam au sein de la république ? Parce que la république prétend s’être fondée sur la justice et l’amour, la gratuité à l’égard des masses, singerie de la Gratuite ou Amour du Christ : SOIT ACCULER LES MASSES À LA RÉALISATION CHRISTIQUE, CARRÉMENT ! DONC COMME L’ISLAM, SUPPRIMER LA DUALITÉ TEMPOREL-SPIRITUEL, LA RÉPUBLIQUE ET SA TRINITÉ JUDÉO-MAÇONNIQUE INSCRITE SUR LES FRONTONS DE SES INSTITUTIONS TENTE D’ACULER LES MASSES À LA SAINTETÉ. SI BIEN QU’IL N’Y A PAS PIRE DÉSASTRE SOCIAL EN FORME DE SYSTÈME UNIVERSEL COMME LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ET LE GRÉGARISME ÉTOUFFANT, CASTRATEUR, DE SA "RÉPUBLIQUE UNIVERSELLE".
Toutes réformes ne peuvent qu’aboutir au « plus ça change et plus c’est la même chose » QUI S’AVÈRE PLUS DÉFICIENT DE MOIS EN MOIS ET EN ÉVOLUTION CONSTANTE, LA GUÉRISON DE L’HUMANITÉ EXIGE UNE SCIENCE ABSOLUE, SOIT UN AMOUR, UNE GRATUITÉ TOTALE DE L’HUMANITÉ.



Notes.
1. Ali-Baba, ALIBI : moyen de défense, diversion, ruse permettant de masquer une chose cachée.

2. Compendium de tous les enseignements, page 75 dans le Lankâvatâra.

3. Comme le précise l’antienne talmudique : « RIEN N’EST BON POUR LES JUIFS SI CE N’EST BON AUSSI POUR CEUX QUI LES ENTOURENT » (pages 340, 359 et 365 du livre de Jacques Attali : Les Juifs, le monde et l’argent), autre forme du « Vivre ensemble » républicain.

4. « Le Christ [comme individu] c’est l’ego.
La croix c’est le corps.
Lorsque l’ego est crucifié et périt, ce qui survit est l’Être absolu (Dieu) (cf. « Moi et mon Père nous sommes un ») et cette glorieuse survivance est appelée Résurrection ».
(Ramana Maharshi, entretien 86 du 6-11-1935).

5. Si l’on se tient dans le phénoménal comme les Juifs et les Mahométans, toutes choses seront bonnes à vendre parce que phénoménales de l’avoir et loi de succion. Mais quand on se réalise au-dessus, Christ et phénoménal disparaissent : aucune dualité. En parvenant à ces énergies sans limites sans quitter le Soi, tout n’est alors que changement du CŒUR ou GRATUITÉ. De même que les images projetées sur l’écran sont diverses, l’écran est unique. Les phénomènes du monde sont multiples mais la Vacuité est Une, et l’Unité n’est certainement pas l’« unité » socialiste de l’Union européenne et sa diversité marchande ou du régime capitaliste et républicain fabricants de divisions à n’en plus finir, conformément au mot « civilisation » synonyme d’ORGANISATION, donc SYNONYME DU DIABLE : l’EMPEREUR COSMIQUE DE L’ORGANISATION OU GRAND ARCHITECTE ORGANISATEUR DU SAINT CHAOS (la modernité post-néolithique : État et police, agriculture, commerce et sédentarisation et cités, citoyenisme, etc.) QUI ENGENDRE DES SÉPARATIONS, DES CASSURES, DES SPÉCIALISATIONS UTILITARISTES ET INTÉRESSÉES DONC POSSÉDÉES. Comme cela il y aura cassure de la Réalisation, salissure de l’Eau Primordiale : comme le pharisien qui se croit vertueux ou dans la vérité parce qu’il respecte les lois ou les digues : l’eau la plus souillée lui paraît vierge pourvu qu’elle coule au fond du lit des conventions sociales de sa « civilisation ». D’ailleurs, voir le parallèle frappant avec nôtre époque et son ingénierie sanitaire en uniforme des masqués aliénés privés de leur Réalité !
 
 

Dernière mise à jour : 04-11-2020 23:20

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >