Accueil arrow News arrow Dernières news arrow La vie dégueulasse des salauds de vaccinés covid-19
La vie dégueulasse des salauds de vaccinés covid-19 Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 19-02-2021 23:12

Pages vues : 774    

Favoris : 59

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Ampoule, Anarchie, Araignée, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Occident, Oligarchie, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Pieuvre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Rire, Royauté, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Washingtonisme, Yokaï

 
gev_loi_succion_morvan.jpg
 
 
La vie dégueulasse des salauds de vaccinés covid-19
ces « collabos », CEUX QUI REGARDENT LE DOIGT QUI
MONTRE LA LUNE (1), encouragent la dictature du régime
soit enrichissent LA VIE DES CROYANTS-CRÉDIT-CRÉDO
abonnés à L’EXTÉRIEUR (surtout l’État ce DEHORS (2)
omniprésente tel un Dieu extérieur, dans le ciel)
au lieu de s’occuper de leur Réalité profonde
libérée de la dualité dedans-dehors.
 
 
NE PAS SE FAIRE VACCINER EN CE TEMPS DE FICTION
COVID-19 EST L’ÉQUIVALENT DE SE LIBÉRER DES LIEUX
COMMUNS QUI SONT COMMUNS PLUS QUE JAMAIS SOUS
SOCIALISME DE LA FAUSSE DÉMOCRATIE ET
« LIBERTÉ D’EXPRESSION ».
Repenser les lieux communs de l’inconscient collectif
et des conventions du social comme l’est l’actuelle
vaccination covid-19-22 liée totalement au capitalisme
et à son idolâtrie marchandise, ET À SON HYSTÉRIE
COLLECTIVE est le seul moyen de
se libérer de leur maléfice.

SURVEILLANCE DE L’INDIVIDU, « POUR SA SANTÉ »
ET AU NOM DU GROUPE FAIT LA PARTIE DE CETTE PIRE
SALOPERIE EN COMBLE DE L’ÉGOÏSTE DE CETTE DUALITÉ
DEDANS-DEHORS QUI VOIT UN CORPS SUJET ET UN
UNIVERS OBJET, UN CORPS SUJET DEDANS QUI
VOIT UN VIRUS OBJET DEHORS COMME DE VOIR UN
« MONDE OU UNIVERS À L’EXTÉRIEUR (de lui-même) » (3)

L’État, c’est la démocratie construite nécessairement
à cause l’ego et de sa LOI DE SUCCION OU EUCHARISTIE
donc construite sur les CONFLITS D’INTÉRÊTS.
En conséquence l’État et sa démocratie sera en
permanence frustré par ses propres limitations.
Ainsi l’État ne peut que mener à la nullité et sa
démocratie de même ; c’est pourquoi cette stérilité
ne peut que se MASQUER en une dictature arrivée
à complète maturité.

Tant qu’une civilisation fonctionnera sur l’intérêt,
donc sur la LOI DE SUCCION, ELLE EST CONDAMNÉE.
Tant qu’une civilisation fonctionnera sur LA SAISIE,
synonyme de loi de succion en dualité d’un sujet
saisissant un objet, ELLE EST CONDAMNÉE et sa
démocratie est construite sur la SAISIE créatrice
de divisions inter-mises et surtout minables.
Cette loi de succion est nécessairement limitée
sous son masque messianique « évolution ».
 
L’État ou gouvernement inhérent à son capitalisme
ne peut que ABSOLUMENT TOUT AVALER, TOUT POSSÉDER :
NOUS NE SOMMES ALORS QUE DES OBJETS, COMME LES
MARCHANDISES DU CAPITAL. NOUS SOMMES LES
« RESSOURCES » OU BESOINS, SOIT LE FEU,
LE CHARBON, LES UTILISATEURS DE L’ÉTAT,
CONSIDÉRÉ COMME LE BESOIN VITAL NOMMÉ « DIEU ».

« Vous croyez qu’en croyant [ou obéissant] ça
va s’arranger ? Alors que c’est parce que vous
obéissez [vous croyez] que ça continue » (réf.
à une pensée Shadoks…)


L’intérêt ou Loi de Succion est évidemment lié à l’invention de la VALEUR et au PROFIT ou UTILITARISME(2) (le Faire/Fer, du latin profectus, de proficere : « progresser »), augmentation en évolutionnisme des objets ou biens que l’on possède ou « amélioration » de situation résultant du Faire/Fer. Bref : Loi de Succion ou « tirer des bénéfices ».

CIVILISATION = DESTRUCTION PAR INUTILITÉ (obsolescence programmée sinon les ouvriers de leurs usines n’ont plus de travail), ce qui prouve le terme CONSUMER, BRÛLER, SUCER LE SANG : DESTRUCTION DE LA PLANÈTE PAR GASPILLAGE, PAR LE QUANTITATISME, L’INUTILE FABRIQUÉ PAR LA FABRICATION DES BESOINS PARFAITEMENT INUTILES. SOIT FABRIQUER ET VENDRE DU VENT, DU VIRTUEL, DE L’ARTIFICIEL CONFORMÉMENT À LA LOGIQUE INFORMATIQUE DU CHIFFRE, DE L’ILLUSION OU DU VIRTUEL, DU FAUX, DU MENSONGE POUR VENDRE.
Donc, les Davos de la chefferie, les chefs se demandent comment ils feront pour « gagner leur vie » s’il n’y plus de possibilité de fabriquer des besoins, soit de créer à l’infini de la quantité, de l’illusion en masse et donc du profit ? Dans cette Loi de Succion les chefs davosiens se tournent vers le VERT de la Nature, TOUJOURS VERS LE DEHORS QU’ILS PRENNENT POUR LE DEDANS EN PARLANT DE CE QU’ILS APPELLENT « ÉCOLOGIE » (l’économie du logis, soit de la Nature, comme s’il fallait améliorer la Nature, l’extérieur avant d’améliorer l’intérieur, les deux n’existant pas puis TOUT ne peut qu’être UN dans le mental… Et dans cette même logique écologique capitaliste qui transforme tout en faire/fer (business) en ce milieu de février 2021, il n’est pas étonnant de voir l’engouement pour la planète MARS suite au largage réussit d’un robot de fabrication humaine à sa surface ; certains rêvent d’une possible « nouvelle Terre » où les Terriens pourraient s’installer…. et bien-sûr polluer, l’humain ACTUEL étant le plus grand prédateur du cosmos….). TOUJOURS CETTE COURSE EN CHAÎNE SANS FIN DE CAUSES À EFFETS : je peux faire/fer un pas, puis deux, et ainsi de suite alors il n’y a pas de raison que sa s’arrête : pourquoi une ligne aurait-elle une fin ? Idem dans le capitalisme : j’achète une entreprise, puis après cet achat j’en achèterai une autre, puis une autre, à l’infini - il n’y a pas de raison que cela s’arrête, c'est ça le libéralisme !!!
Pourtant SI : ÇA NE PEUT QU’ENGENDRER UNE BAISSE DU PROFIT, UNE BAISSE DE LA LOI DE SUCCION, UNE BAISSE DE LA CAUSE ET EFFET : C’EST-À-DIRE QUE LA TERRE EST RONDE : UNE SPHÈRE DONT LA SURFACE EST FINIE, COMME LE CIRCULUS, COMME L’ÉTERNEL RETOUR. De la même façon que la ligne, en bouclant sur elle-même pour accomplit un cercle, elle se transforme d’infinitude en finitude, de la même façon que la circonférence est une ligne qui n’a ni commencement ou ni naissance ni fin. Mais en perdant ce centre, elle réalise la sphère pleine, le volume sphérique, comme la circonférence a concrétisé la surface du cercle. « Le diamètre du cercle inscrit dans la sphère peut définir une infinité de pôles. L’opposition polaire A B est identique à l’opposition B A, de sorte que chaque pôle est à la fois lui-même et son contraire.
C’est alors que se pose le troisième temps, après la ligne interminable du ver et la surface plane interminable de mon mineur [qui voyait la Terre comme un camembert comme les « platistes » voient la Terre plate], l’éternelle question de l’astronomie : « Monde clos ou Univers infini ? », écrit Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux, Lettre 30 à Aimé Michel en juillet 1974, à propos de sa lecture du livre d’Alexandre Koyré : Du monde clos à l’univers infini. CE QUI REJOINT LA GUERRE DES HÉBREUX-JUIFS CONTRE LES PAÏENS QU’ILS APPELAIENT « IDOLÂTRES », ALORS QU’IL N’Y A PAS PLUS IDOLÂTRE QUE LES JUIFS DÉPENDANTS DE LEUR CHER ARGENT ET PAR LÀ-MÊME DE LEUR CRÉATION NÉCESSAIREMENT PERMANENTE DE BESOINS ET DÉSIRS. C’EST DEPUIS LORS LA GUERRE DES CYCLISTES (l’éternel retour ou cycle : le retour au même) CONTRE LES ÉVOLUTIONNISTES OU PAROISSIENS DE LA LIGNE DROITE EN ÉVOLUTIONNISME VERS… NULLE PART ! Ce que confirme, sans employer le mot de guerre, Jacques Attali page 18 de : Les Juifs, le monde et l’argent : « Pour la première fois [?], une cosmogonie [une opinion] ne se vit pas comme cyclique ; elle ne se donne pas pour but le retour au même. Elle fixe un sens au progrès ; elle fait de l’Alliance avec Dieu [des Juifs] la flèche du temps ; elle accorde à l’homme le choix de son destin : le libre arbitre. Ainsi est posé la fonction de l’économie [et de la naissance du capitalisme y afférent] : cadre matériel de l’exil et moyen de réinvention du paradis perdu. L’humanité [Attali prend ses désirs pour la Réalité] a désormais un objectif [un utilitarisme ou un but, soit a une Loi de Succion] : dépasser sa faute [donc invention d’une cause pour engendrer un effet, et inévitablement un temps, comme le termine Attali] : METTRE EN VALEUR LE TEMPS », page 18 du livre d’Attali qui ainsi résume toute la pensée du judaïsme passé et présent tels les Juifs de Google et autres Zuckerberg un des grands prêtres de l’utilitarisme juif résumé par le slogan de son Facebook : « Facebook vous permet de rester en contact avec les personnes qui comptent dans votre vie » (”qui comptent” : calcul et SUCCION, possession, intérêts, bénéfices, et surtout EXTÉRIEUR selon la dualité cause-effet ou dedans-dehors…) ; si ce n’est pas de l’utilitarisme digne d’une religion facilité par la technologie informatique qui consiste à RELIER les gens comme les pages d’un livre, qu’est-ce que c’est ? C’est en tout cas l’adage talmudique doublé de la Loi de Succion : « Rien n’est bon pour les Juifs si ce n’est bon aussi pour ceux qui les entourent ». On retrouvera sans cesse cet argument : et les communautés vont chercher partout à mettre en avant les services qu’elles peuvent rendre ». Citation dans : Les Juifs, le monde et l’argent, de Jacques Attali.
« Qu’elles peuvent rendre », remplacez le r de rendre par Vendre ! Vendre ou en « récolter les fruits ou bénéfices »


La Seule Fontaine de Jouvence qui lave et purifie tout se situe dans le ZÉRO INDIEN comme l’exprime Djalâl-od-Dîn Rûmi dans Mathnawî, Livre 4, 2179-2182 : « Quand la généreuse Raison [le Soi] se révélera à partir de la non-existence [le sans cause ou sans naissance], Dieu lui conférera une robe d’honneur et mille noms. De ces noms nobles, le moindre est icelui : la Raison n’a besoin de personne [elle est sans ego]. Si la Raison montrait son visage sous une forme visible [donc sous la forme de l’individu, de l’ego ou ‘je’], le jour serait sombre devant sa lumière ; et si la forme de la stupidité devenait visible, en comparaison la noirceur de la nuit serait rayonnante, car elle est plus sombre et plus ténébreuse que la nuit ; mais la pauvre chauve-souris recherche les ténèbres ».

Le Soi, le Réalisé à 2188-2190 : « L’homme intelligent est celui qui détient la lampe ; il est le guide et le chef de la caravane. Ce guide est celui qui suit sa propre lumière ; ce voyageur désintéressé [libéré de la Loi de Succion] est le disciple de lui-même. Il est celui qui place sa confiance en lui-même [le COUR] ; toi aussi, place ta confiance dans la lumière dont son âme s’est nourrie ».

Se libérer de la racine du mal : la saisie par Loi de Succion en dualité d’un dedans et d’un dehors, passe par l’état d’être DANS LE PAYS DU RIEN TOUT LA VRAIE DEMEURE : « Laisse de côté l’expression ”l’amour de la patrie” ; ne t’arrête pas au sens extérieur, car ta véritable patrie est au-delà ; ô âme : elle n’est pas de ce côté. Si tu désires ta patrie, traverse jusqu’à l’autre rive de la rivière, ne te méprends pas sur le sens de ce hadîth authentique [le Prophète a dit que l’Amour de la patrie fait partie de la Foi] », écrit Rûmî à 2210-2212, Livre 4.


Notes.
1. Nous sommes, surtout depuis le déluge technologique, dans une société du spectacle et de l’écran :
Les habitudes acquises depuis l’absence de commencement [peut-être l’inconscient collectif à la C.G.Jung) forment comme des reflets dans le récepteur mental, l’écran et ses images qui bougent comme bouge constamment l’idéation. Pour qui peut y regarder par le Retournement de la Lumière, vers le Seul Réel, les noms-les-formes perdent leurs caractéristiques.
De même que le sot regarde le doigt qui désigne la lune et non la lune, de même les gens s’attachent à la lettre, au dehors, et ne voient pas le Seul Réel.
L’intellect est comparable à un grand danseur [par le vagabondage incessant de l’idéation, la ”marche du serpent”], le mental est son assistant et son maquilleur, les cinq sens les accompagnent, et dans cette conscience qui calcul et raisonne s’incarnent les spectateurs ou consommateurs.
(En référence au Lankâvatâra, chapitre L’instantanéité).
UTILITARISME = POSSÉDER UN SENS OU UNE NÉCESSITÉ, donc comme ignorer que toute chose EST, dans le sens ontologique dont aucun sens ni aucun hasard se saurait rendre compte puisque se situant dans le SANS POURQUOI, ce qui est le sort du Seul Réel : SANS HISTOIRE, SANS HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui Coule) et d’être sans durée, dans une « histoire à jamais manquante »

2. Ce DEHORS typiquement principe organisationnel lui-même lié à la LOI DE SUCCION : ORGANISER C’EST SUCER (tout organe mange, suc, lait, jus, courant [”électrique”]… la sangsue comme le Vampire ou le moustique suce le sang, voir aussi la fellation pratique humaine…).
Voici à nouveau un extrait de la conférence de Jiddu Krishnamurti à Omen en 1929, où il expliquait que « La Vérité est un pays sans chemin ».
L’histoire du diable et de son ami.
« Peut-être avez-vous souvenir de cette histoire du diable et de son ami : ils marchaient dans la rue quand ils virent devant eux un homme se baisser pour ramasser quelque chose et le mettre dans sa poche. L’ami dit au diable : « Qu’est ce que cet homme vient de ramasser ? » « Un petit bout de Vérité », répondit le diable. « Mauvaise affaire pour vous, alors ! », remarqua l’ami. « Oh, pas du tout, répliqua le diable, je vais l’aider à l’organiser ! »
Je maintiens que la vérité est un pays sans chemin que vous ne pouvez l’approcher par aucune route, quelle quelle soit : aucune religion, aucune secte. Tel est mon point de vue, et j’y adhère d’une façon absolue et inconditionnelle. La vérité étant illimitée, inconditionnée, ne peut être approchée par quelque sentier que ce soit, elle ne peut pas être organisée on ne devrait pas non plus créer des organisations qui conduisent ou forcent les hommes à suivre un chemin particulier. Si vous comprenez bien cela dès le début, vous verrez à quel point il est impossible d’organiser une croyance ».
Krishnamurti est contre les sociétés secrètes dans le style franc-maçon spéculatif. Aucune organisation secrète ou pas n’a le droit d’aucune manière de forcer les êtres humains à suivre une direction particulière, car c’est FIXER, NORMALISER le principe de la vie qui est perpétuel MOUVEMENT et TRANSFORMATION. Toutes les sociétés secrètes ne pondent que leurs OPINIONS. Et effectivement lorsque quelqu’un a trouvé quelque chose, possédé ce quelque chose, les problèmes surviennent parce qu’un aura d’orgueil d’organisation se met à tourner autour, et alors l’ego est de la partie.

3. « Le monde vient-il vous demander : « Pourquoi est-ce que j’existe ? Comment ai-je été créé ? » C’est vous qui posez cette question. Celui qui pose la question doit établir la relation entre le monde et lui-même. Il doit admettre que le monde est le fruit de sa propre imagination. Qui imagine tout cela ? Qu’il trouve le ‘je’ et ensuite le Soi [le ‘Je’] ». (Ramana Maharshi, entretien 455 du 10-2-1938).
Et à l’entretien 476 du 21-3-1938 : « Le monde vient-il vers vous pour vous dire « j’existe » ? […] Vous voyez le monde et les gens qui s’y trouvent. Ce sont vos propres pensées. Le monde peut-il être séparé de vous ? ». Le monde ou l’univers….


Voir l’intéressante page sur la liaison : Rothschild-pétrole-covid, qui effectivement ne peut que former un TOUT puisque TOUT est fractal…
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 20-02-2021 00:08

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >