Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Pour certains l’histoire fabrique le monde
Pour certains l’histoire fabrique le monde Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 08-06-2023 23:35

Pages vues : 981    

Favoris : 109

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Addiction, Aiguille, Amour, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Démocrapitaliste, Diable, Dragon, Echo, Egopinion, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, Hararielisme, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Messianisme, Mental, Métal, Mieux, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Spontacratie, Tore, Transhumanisme, Utotalitarisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Yi King, Yokai

 
instant_plume_maat350.jpg
 
 
Pour certains l’histoire fabrique le monde.
Mais, ces gens font de l’histoire un SCIENTISME :
LE POUR-VOIR ou l’unique préoccupation de CERTITUDES
(telle les numérisations informatiques en oui-non
ou 0-1 stockées dans de gros disques durs informatiques),
un SCIENTISME À LA JOHN LOCKE : unique préoccupation
de ”certitudes” (des opinions construites dans
le concept espace-temps) associées à des observations
soumises aux pauvres cinq sens du mental lié au
corps et à son espace-temps, le DEHORS.

Le mental-pensées-calculs entretient
l’esclavage comme le fouet produit les chiens.

(Réf. à une citation Eskimos)
 
L’historien des événements politiques ou religieux, l’ethnologue, le sociologue, le psychologue, l’archéologue, ne sont pas des entités qui opèrent en dehors du temps qui coule dans le spatio-temporel. Ce ne sont que des humains engagés, d’une part, dans une situation « concrète », et d’autre part, dans une logique déterminée par la mode du moment, suivant une évolution (histoire), dont ils prétendent rendre compte. Ainsi cette « logique » n’est pas autonome, elle n’est pas un étalon, un dogme, mais une opinion, soit elle ne représente qu’une superstructure qui recouvre, dans le mental de l’observateur, tout une idéation caché, où des mythes nouveaux ont été substitués par la culture, par l’opinion de l’enseignement universitaire, associé à des opinions de mythes anciens !

L’histoire ou le mot-à-dire : en Occident la « pensée moderne » est une pensée CONDITIONNÉE, et plus que jamais avec l’Empire anglo-saxon et judéo-maçonnique spéculatif (née à Londres en 1717). En Occident, le mythe de la « raison » qui, lui-même, a été élaboré à partir d’éléments irrationnels multiples qui donneront des « évidences » sur lesquelles reposeront les « principes d’intelligibilité » que finalement, personne ne saurait expliquer ni définir de façon rationnelle.

« Le domaine de l’histoire n’est pas le domaine des « faits » ni, encore moins, celui des « phénomènes ». Il est celui de la reconstitution de l’événement, d’une « re-composition » de ce qui a été « dé-composé » par le temps. L’histoire « re-créé » une durée intellectuelle, un enchaînement logique entre des moments abolis en tant que tels, elle « re-fait » les faits et les déforme d’autant. Il y a des faits proprement dits et scientifiquement observables dans la seule mesure où ces faits peuvent être reproduits dans les mêmes conditions. Le « fait religieux » et le « fait magique » n’existent pas en tant que « phénomènes observables » car, dans les sciences humaines, l’observateur est lui-même engagé dans le système qu’il observe et il y apporte tant d’éléments d’incertitudes que l’on ne saurait accorder quelque crédit à une méthode qui, prétendant décrire « objectivement » les faits historiques [la dialectique espace-temps], prouve ainsi qu’elle méconnaît et la notion de fait et la notion d’objectivité ».
(En référence à René Alleau : Aspects de l’Alchimie Traditionnelle, qui donne une bonne définition du sens ”moderne” de l’histoire).

”Il y a des faits proprement dits et scientifiquement observables dans la seule mesure où ces faits peuvent être reproduits dans les mêmes conditions”. LÀ, ATTENTION, ÇA DEMANDE LE SENS DU MOT « SCIENCE ».
Car si la « science » dépend du lockisme (l’empirisme anglais à la John Locke, David Hume, Adam Smith, Jeremy Bentham, John Stuart Mill), elle n’est pas uns science mais une technique, un tour-de-main qui peut s’apprendre comme on apprend la technique de jouer du piano et d’apprendre le solfège (l’alphabet et la grammaire musicale). Un Bentham complètement dans la logique de la découverte du feu vulgaire associée à l’actuelle thermodynamique ignare.
- SCIENCE : dans le sens alchimique, ou dans le sens de la Réalisation du Soi à travers le Lab-oratoire du Savoir, Pouvoir, Oser, Se Taire :
" Prends ceci et fais un monde ". Ou bien : " Prends n'importe quoi et fais-en une pilule ou un clystère " (Thomas Vaughan : Traité du Ciel terrestre).
- SCIENCE : dans le sens officiel ou conventionnel, donc commun-iste :
" Expérience reproductible en tous lieux et en tous temps et contrôlable par d'autres ". Ainsi, il s'agit ici d'une technique et non d'une science, de plus, dans le spatio-temporel, la non-singularité !
L'Alchimie participe d'une certaine fonction spirituelle : acquérir la Libération, par n'importe quel moyen ; autrement dit : mettre tout dans un Principe cavalant ; cavalant, parce que le causisme ou causalité n’existe que dans le concept du temps ; or, le lab-oratoire ou con-templation N’EST PAS TEMPOREL MAIS EAUX PRIMORDIALES, DONC CAVALANT ; évidemment à ne pas confondre avec le temps qui coule aussi !!!
La Chimie vulgaire et maintenant mercantile surtout depuis le 19è siècle européen, est une technique visant à connaître et maîtriser le monde matériel, physico-chimique, afin d’en faire commerce.

flammes_conso_mateurs380.jpg

Le ”Manifeste communiste” procède de la RACINE DU MAL : LA DUALITÉ DEDANS-DEHORS.
Il faut une conscience pour percevoir le TEMPS-OBJET-MARCHANDISE, sans la conscience, le temps n’existe pas. Mais les masses du ”Manifeste communiste” parlent « d’immense majorité », soit l’UNIQUE perception d’une collectivité, d’une multitude, en contradiction de l’inverse : le citoyenisme en un ensemble de multiples séparatifs, d’unités qui consomment cahin-caha dans leur dualité sujet-objet. Ce ”Manifeste communiste” reste donc dans la dualité du Moi-Collectif face au Moi-Individuel.
MOI-COLLECTIF = ILS PERÇOIVENT LE TEMPS, LE MONDE OU L’HISTORICISME (”les faits”), PARCE QU’IL EXISTE, LÀ-BAS, DEHORS, COMME SI CE MOI-COLLECTIF « SORTAIT » DE L’UNIVERS POUR-VOIR COMMENT ÇA FONCTIONNE.
Mais, comment ces communistes du Moi-Collectif si épris de raisonnements ”scientifiques” ou ”radicaux” pourraient-ils faire la preuve ”scientifique” de ce qui n’est qu’une opinion, puisque toute expérience que Nous avons du monde DEHORS se présente finalement comme une pensée, comme un amas de pensées ?

« Le monde est-il à l’intérieur ou bien à l’extérieur de vous-même ? Existe-t-il indépendamment de vous ? Vient-il vous dire : “j’existe” ? » (Ramana Maharshi, entretien 39 du 22-3-1935).
Comme le temps, il fait une conscience pour le voir et ainsi le fabriquer. Comment pourrait-il exister un TEMPS AU DEHORS DE MOI ?
« COMMENT POUVEZ-VOUS CONNAÎTRE L’EXISTENCE DES CHOSES [et de l’histoire], PLUTÔT QUE VOTRE PROPRE EXISTENCE ? » (Ramana Maharshi, entretien 380 du 2-4-1937).
« Le chemin direct pour trouver une réponse consiste à chercher si le monde existe vraiment. En admettant l’existence du monde, je dois admettre quelqu’un qui le voit et qui n’est autre que moi-même. Laissez-moi trouver “moi-même” de manière à ce que je connaisse la relation entre le monde et celui qui le voit. Mais quand je cherche le Soi et demeure comme le Soi, il n’y a plus de monde à voir. Quelle est alors la Réalité ? Seul celui qui voit est réel, et certainement pas le monde.
Ceci étant la vérité, l’homme n’en continue pas moins de discuter en se basant sur la réalité du monde [la ”dialectique ou opinion historique”. Qui donc lui a demandé de plaider la cause du monde ? » (Ramana Maharshi, entretien 442 du 8-1-1938).

« Il y une différence radicale entre le Logos de la production organique [sic] où des hommes ensemble dans un travail méthodologique anti-narcissique [sic] produisent la substantialité du monde, et les pauvres épaves [les ignorants]…. » (Francis Cousin dans son discours de début juin 2023, vers la minute 34,10).
Le monde de Francis Cousin semble bien au DEHORS de lui : ses ”hommes anti-narcissique” (entendre sans ego) produiraient un monde originel (sans États, sans salariat, sans argent) ; un monde du Moi-Collectif, un ensemble de multiples séparatifs, consommateur, qui vont cahin-caha dans leur dualité, qui semble si loin de la Réalisation du Soi, que les Chrétiens appellent ”la Communions des saints”, le sentiment océanique (1).

À CE HUI, POUR LA DIALECTIQUE HISTORIQUE ET L’ÉGRÉGORE YAHVISTE MONDIALISTE : LE PLUS GRAND DANGER PARADOXALEMENT EST QU’AUCUNE GUERRE D’IMPORTANCE DANS LE MONDE N’EST DÉCLARÉE : ”…et si féroce que soit la lutte, elle ne pourra jamais être déclarée de façon traditionnelle. Notre mode de vie est attaqué. Ceux qui se font notre ennemi avancent dans le monde entier. La survie de nos amis est en danger. Et pourtant, aucune guerre n'a été déclarée, aucune frontière n'a été franchie par des troupes en marche, aucun missile n'a été tiré [gros missile évidemment]”. (Extrait du discours de John Kennedy du 27 avril 1961 à la Presse, à l’Hôtel Waldorf Astoria de New-York ; L’URSS de 1961 avait à sa tête Nikita Khrouchtchev).


« J’existe en ce moment. Je suis celui qui jouit. Je jouis des fruits des actions. J’étais dans le passé et je serai dans le futur. Qui est ce ‘je’ ? En découvrant que ce ‘Je’ est pure conscience, au-delà de l’action et du plaisir, on obtient la liberté et le bonheur. Alors il n’y a plus d’effort à faire, car le Soi est parfait, et il ne reste plus rien à obtenir [notamment la fameuse ”amélioration” ou ”évolution”].
Tant qu’il y a individualité, on est le jouisseur et l’acteur. Mais si elle disparaît, la volonté divine l’emporte et dirige le cours des événements. L’individu reste perceptible à ceux qui ne peuvent pas percevoir la force divine. Restrictions et disciplines sont pour les autres, et non pour les libérés ». (Ramana Maharshi, entretien 209 du 19-6-1936).


La fameuse OPINION-DIALECTIQUE STÉRILE DANS LE DEHORS (le corps) :
- M. : Maintenant que vous vous identifiez avec le corps, vous dites que l’âme est la lumière intérieure. Vous pensez qu’à l’intérieur du corps se trouve une lumière.
Réfléchissez un peu et dites-moi si le corps peut poser des questions. Il est dépourvu de conscience et ne peut pas dire ‘je’. C’est autre chose qui dit ‘je’. Qu’est-ce que c’est ? Est-ce le Soi ? Le Soi est pur et n’est pas conscient d’un autre pour pouvoir dire ‘je’. Alors qui dit ‘je’ ? C’est le lien entre la pure Conscience (chit), le Soi, et le corps (jada). Ce lien est l’ego. Qui êtes-vous en ce moment ? Qu’est-ce qui est né ? Le Soi est éternel et ne peut être né. Le corps apparaît et disparaît et votre identification à lui vous fait parler de naissance et de mort [de cause et d’effet, d’historicisme en dialectique spatio-temporelle]. Cherchez si la véritable signification du ‘Je’ peut naître. Pour qui existe la transmigration ?
- Q. : Nous sommes ici pour éclaircir nos doutes.
- M. : Évidemment.
- Q. : Nos doutes ne peuvent être éclaircis que si nous posons des questions.
- M. : Oui. Personne ne fait objection à ce que l’on pose des questions.
- Q. : Il est dit : pariprashnena sevayâ [BhG IV.34] (par le questionnement incessant et par le service). Nous devrions donc poser des questions et le Maître aurait la bonté de dissiper nos doutes.
- M. : Continuez votre citation : upadekshyanti tatt-vam [BhG IV.34] (Ils donnent des instructions en toute Vérité).
- Q. : Oui. Mais nos doutes doivent être éclaircis.

- M. : Il en était ainsi avec Arjuna, car il disait à la fin nashto mohah smritir labdhâ [BhG XVIII.73] (Détruite est mon ignorance, rétablie est ma mémoire).
- Q. : C’était à la fin. Auparavant, il avait posé de nombreuses questions.
- M. : La Vérité fut révélée dès le début. Car déjà les premiers shloka (strophes) de l’upadesha (enseignement) de Shrî Krishna commencent avec : « … Pas de naissance et pas de mort ; pas de changement », etc.
- Q. : Krishna dit également : « Nous avons eu de nombreuses renaissances. Je les connais toutes mais toi tu ne les connais pas ».
- M. : Cela était la réponse à la question d’Arjuna qui se demandait comment Krishna avait pu enseigner la vérité éternelle à Aditya. La Vérité avait été exposée dès le début, mais Arjuna ne pouvait pas la comprendre. L’état du jnanî est décrit plus tard, de même que les méthodes pour l’atteindre. Ce n’est qu’incidemment que Shrî Krishna déclara que la Vérité est éternelle et qu’il avait à l’origine enseigné cela à Aditya. Arjuna s’identifiait avec le corps et croyait dès lors que Shrî Krishna était également ce corps en face de lui. Voilà pourquoi il demanda : « Comment est-ce possible ? Vous (Shrî Krishna) êtes né de Devaki il n’y a que quelques années, tandis qu’Aditya était parmi ceux qui sont à l’origine de la Création. Comment avez-vous pu enseigner cette Vérité à Aditya ? » Shrī Krishna, imperturbable, répondit à Arjuna : « Nous avons eu de nombreuses renaissances. Je les connais toutes ; mais pas toi… »
- Q. : Nous aussi, nous devons connaître la Vérité.
- M. : La Vérité vous a été enseignée. Les instructions vous ont été données. Cherchez qui vous êtes. Telle est toute l’instruction.

TRANSITION = mot à la mode pour tenter d’adoucir la mort prochaine du capitalisme, de l’Argent, de l’État et du salariat ; par exemple le LGBTisme en est sa partie Barnum, et le réchauffisme sa partie charlatan de foire agricole, le wokisme, l’inclusivisme (relier, religionner ou connecter les marchandises humaines), les meToo sont autant de MASQUES COMME CEUX DU COVIDISME, du conventionnel des valeurs républicaines et marchandes. Ce mot TRANSITION est purement le MASQUE de l’aliénation marchande, la RACINE DU MAL DE LA DUALITÉ DEDANS-DEHORS (2), donc le DEHORS pour empêcher l’instruction : CHERCHEZ QUI VOUS ÊTES ; parce qu’effectivement avec les déluges d’informations disponibles en un temps inimaginable en 1400 en France à Paris, TOUT est désormais disponible pour entreprendre le QUI SUIS-JE ?. Mais ça, C’EST INTERDIT ! Puisque comme on peut facilement l’entrevoir dans l’Encyclopédie des Diderot et Cie, notamment à travers ses gravure détaillées, un véritable objet étouffe-chrétiens, la RAISON SE DÉFINIT PAR LE MOT « CALCUL », D’OÙ LE SENS, FAUX ÉVIDEMMENT, DE « LIBERTÉ », PUISQUE DÉSORMAIS AUCUNE LIMITE À LA POURSUITE DE LA CONSOMMATION-PLAISIR, aucune limite à la satisfaction IMMÉDIATE, par le tout connecté informatique, de n’importe quel désir-plaisir, aussi pervers, aliéné, criminel ou immoral qu’il fût !

MASQUES DE LA CONSCIENCE INFINIE PAR LE MOT TRANSITION = l’apparent paradoxe faisant croître ensemble l’atomisation de la personne et son uniformité : la fausse spécialisation ou ”tous le roi” depuis le 1789 français donc tous ”citoyens” (habitants des cités) et, par la même, cette fausse spécialisation ROYALE ne connaît pas de limite : des rois partout, ceux des « Enrichissez-vous ! », des spécialistes, des consommateurs du « Consommez ! », aucune limite, puisqu’on peut diviser sans fin un corps désormais indifférencié.
TRANSITION = GRAND REMPLACEMENT COPIE DE CELUI DU 1789 FRANÇAIS : LA TABULA RASA : ON RECOMMENCE DANS LES « PLUS JAMAIS ÇA » (dans les ”Plus ça change et plus c’est la même chose”).


TRANSITION, BIEN PLUS ; BIFURCATION =
LA VOIE DU SENTIER QUE SE FAIT DE PLUS EN PLUS SENTIR, EN DEHORS, DU RÉGIME ALORS Q’ICELUI TENTE DE NOUS FOUTRE DEDANS (son mental, son égrégore. VOIE DU SENTIER LA VOIE DE L’ÉVEIL, DE SE TOURNER VERS LE DEDANS EN VUE DE L’ACTION PROCHAINE.

Sans le salariat, évidemment pas le troc qui en est à la base de l’échangisme Wall-Street, les gens dans leur ”Puiser de l’eau et couper du bois” auront ”tout le temps” de réaliser leur Soi !
À ce hui, la priorité est donné UNIQUEMENT AU DEHORS, À L’ARGENT-SPECTACLE-FAITS-SPECTACULAIRE DE CETTE CROYANCE AU CORPS-OBJET DE COMMERCE OU DE COMMUNICATION (l’exemple du jeudi 8 juin 2023 à Annecy dans le parc attenant au lac en et un bon exemple, tout est grossi, amplifié de façon malsaine tout en prétendant s’apitoyer sur les victimes ; faut bien faire dans le ”vivre ensemble” enclenché aux USA le 11-09-2001). Preuve que Nous sommes bien enfermés dans cette société fourmilière du ”Vivre ensemble” qui veut UNIFORMISER, NORMALISER L’ENSEMBLE ET INTERDIRE LA RÉALISATION INTÉRIEURE).
« En fait, chacun de nous est un « assassin du Soi » (âtmahan) à chaque moment de sa vie […]. Qu’est-ce qui a poussé l’assassin à commettre le crime ? Le même pouvoir lui infligera également la punition. Que ce soit la société ou l’État, tous deux ne sont que des instruments entre les mains de ce pouvoir. Encore ne parlez-vous que de la suppression d’une seule vie. Que dire alors des millions de vies qui disparaissent durant les guerres [provoquées par les États] ?  […] Pour un homme réalisé, celui qui demeure toujours dans le Soi, la perte d’une seule vie, de plusieurs vies ou de toutes les vies dans ce monde ou dans les trois mondes ne présente aucune différence. Même s’il est amené à les détruire toutes, aucun péché ne pourra atteindre cette âme pure.
Le Maharshi cita alors la Bhagavad-gītā, chapitre 18, vers 17 : « Celui qui est délivré de la notion de l’ego, dont l’intellect n’est pas conditionné, celui-là, même s’il détruit tous les mondes, ne tue pas, pas plus qu’il n’est enchaîné par les conséquences de ses actions » (Ramana Maharshi, entretien 17 du 24-1-1935).

UNIFORMISATION DU MONDE = EMPÊCHER L’ATEMPORALITÉ, EMPÊCHER D’ÊTRE SOI-MÊME, C’EST-À-DIRE EMPÊCHER D’ÊTRE À PROXIMITÉ DE CE QUI NE RÉSIDE EN AUCUN LIEU : SOI-MÊME, L’INSTANT EXCLUE TOUTE MÉDIATION SPATIALE ; LE MONDIALISME PROCÈDE À LA FAÇON DES « BODY SNATCHERS » : TRANSFORMER LES HUMAINS EN JUMEAUX D’EUX-MÊMES, EN DEHORS D’EUX-MÊMES, LES PRIVANT DE LEUR RÉALITÉ VIVANTE, DONC LES PRIVANT DE LEUR SINGULARITÉ, DE LEUR ”JE SUIS CELUI QUI SERA” (le ”Je suis ce JE SUIS” ne peut pas s’écrire sous peine de se transformer en copie de soi-même, en faux, en pluriel, en social… dans la non résolution du dilemme Moi-Collectif/Moi-Individuel.

Notes.
1. Le « sentiment océanique » par Ramana Maharshi dans l’entretien 92 du 7-11-1935 : « Le ‘Je’-‘Je’ ininterrompu est l’océan infini ; l’ego, la pensée ‘je’, n’est qu’une bulle à la surface de cet océan ; on l’appelle jîva ou âme individuelle. De même, la bulle d’eau, lorsqu’elle éclate, ne fait que se mêler à l’océan ; et quand elle est bulle, elle fait toujours partie de l’océan. Dans l’ignorance de cette vérité simple, d’innombrables méthodes, sous différentes dénominations, telles que yoga, bhakti [dévotion], karma, etc., ont été enseignées. Chacune apportant de nombreuses modifications, elles ont été enseignées avec beaucoup d’habileté et des détails compliqués seulement pour séduire les chercheurs et semer la confusion dans leurs esprits. Il en va de même pour les religions, les sectes et les dogmes. À quoi servent-ils ? Uniquement à faire connaître le Soi. Ce sont des aides et des pratiques dont on a besoin pour connaître le Soi [des aides qui peuvent mener à la perdition...] ».

2. - Quelle est donc la racine du mal ?
- La « saisie » [loi de succion ou
Eucharistie (dans son sens en la
croyance au corps ou attraction
”universelle”, la ”valeur d’échange”,
la ”baisse du taux de profit”].
- La saisie de quoi ?
- La saisie du triple monde [de la Forme,
du Désir, du Sans-Forme, jusqu’à la
gloutonnerie spirituelle].
- Comment arrêter cette saisie ?
- En recourant à l’introuvable, car dans
l’introuvable il n’y a pas de saisie.
- Qu’est-ce que l’introuvable ?
- La fin du dualisme.
- Qu’est-ce que le dualisme ?
- La vision d’un dedans et d’un dehors,
lesquels sont introuvables.
(Soûtra de la Liberté inconcevable,
chapitre V, 14)

Le second ”principe” de la découverte du feu vulgaire énonce qu’aucun système clos, donc SITUATIONNISTE (géo-localisé), COMME UN MENTAL SOUS UN CRÂNE, de transformation d’”énergie”, ne puisse dépasser une grandeur, une quantité égale à elle-même, sans puiser un apport supplémentaire dans une source Dehors. Ce principe de thermodynamique fait dans la Dualité Dedans-Dehors en tenant compte de ce Dehors…. qui n’existe pas. Là encore, question « énergie libre », ON NE SORT PAS DE L’UNIVERS POUR LE VOIR (pour en tirer profit)…..
AUCUNE SOLUTION AU PROBLÈME ÉNERGÉTIQUE (charbon-pétrole-nucléaire, etc.) NE SERA RÉSOLU SANS LA RÉSOLUTION MULTI-MILLÉNAIRES DU DILEMME MOI-INDIVIDUEL/MOI-COLLECTIF.
De nos jours certains parlent d’« énergie libre » et avancent une palanquée de quincaillerie… pour « faire tourner »….. Nostalgie de l’ÉTERNEL RETOUR que les Hébreux-Juifs voulurent détruire avec leur évolutionnisme (a) soi-disant pour ”racheter les péchés” et ”GAGNER DU TEMPS” ou le ”METTRE EN VALEUR” : OBTENIR QUELQUE CHOSE DE NOUVEAU, ET EN PERMANENCE POUR FAIRE FONCTIONNER LE COMMERCE……
L’énergie dite ”libre” ne peut que faire la partie du TOUT. En conséquence, imaginons un ”consommateur” qui modifie le moteur de son automobile, sans demander une autorisation au fabricant et en se passant de la loi machin de l’État, en plus, la voiture par ce même État est obligé de passer à une révision tous les 2 ans. Alors si le citoyen met un ”moteur à énergie libre” dans sa voiture, imaginons la tête du mécanicien devant le ”moteur” à réviser dont il sera incapable d’expliquer le fonctionnement : il risque fort d’interdire au citoyen consommateur de circuler, de consommer avec son automobile !
Ceci est un exemple que l’énergie dite ”libre” DOIT NÉCESSAIREMENT FAIRE LA PARTIE DU TOUT. ÉNERGIE ”LIBRE” = A-TEMPORELLE.


a. La NORME JUIVE de leur dualité winners-losers (élus/non-élus et Dedans-Dehors) résumé page 18 du livre de Jacques Attali, Les Juifs, le monde et l’argent : « Pour la première fois, une cosmogonie ne se vit pas comme cyclique [Tore, Circulus trinitaire, Ouroboros trinitaire] ; elle ne se donne pas pour but le retour du même [l’Éternel retour]. Elle fixe un sens au progrès ; elle fait de l’Alliance avec Dieu la flèche du temps [dans un seul sens et concept du mental par l’idéation] ; elle accorde à l’homme le choix de son destin : le libre arbitre [et par là l’individualisme, l’opinion, la démocratie et le consommateur et forcément des limites]. Ainsi est posé la fonction de l’économie : cadre matériel de l’exil et moyen de réinvention du paradis perdu [donc la religion de l’argent et du salariat, de la marchandise idole et de la consommation]. L’humanité a désormais un objectif : dépasser sa faute [et inventer la liberté]. Elle dispose d’un moyen pour l’atteindre : mettre en valeur le temps [la carotte du messianisme et de leur ”Jour du jugement dernier”…] ».
« Mettre en valeur »…. Là est le problème !!! Et LE JUDAÏSME EST, DU MOINS POUR UN GRAND NOMBRE DE JUIFS, UN SYSTÈME POLITIQUE REPOSANT SUR L’ÉCONOMIQUE, SUR LE MATÉRIEL, SUR LE COMMERCE, LE CALCUL, SUR LE SOCIAL.
 
 

Dernière mise à jour : 10-06-2023 02:53

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >