Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Qui suis-je ? voilà la question
Qui suis-je ? voilà la question Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 15-12-2023 15:08

Pages vues : 416    

Favoris : 129

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Administrateur, Aiguille, Amour, Bolchevik, Carotte, Celtes, Conformité, Dragon, Banques, Consommateur, Dehorscratie, Eau, Ego, Fascisme, Gate gate, Gaulois, Homéopathie, Horticulture, Humain, Hiéroglyphe, Intelligence artificielle, Judéo-maçonnerie, Laïcité, Libération, Limite, Marxengelsisme, Nation, Or, Penser, Pierre, Pont, Racine du mal, Raison, Réel, République, Robot, Saisie, Simplicité, Temple, Transparent, Trou, Utotalitarisme, Vacuité, Valeur, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Winner, Woke, World Economic Forum, Xalemme

 
ciel_montmartre5.jpg
 
 
Qui suis-je ? voilà la question
Quand on nait, commence ce que nous appelons
« réalité », tant cela nous semble évident.
En plus, nos cinq sens liés au mental nous
disent que c’est « vrai », que le monde est
réel dans lequel nous sommes inclus. Si bien
que la totalité du monde, les étoiles et
galaxies VUES par certains (avec leurs instruments)
sont des constructions de nos cerveaux.
N’étant pas un Scarabée, je ne sais si icelui
voit aussi des étoiles dans le ciel et s’il
a une forme d’alphabet pour détecter
ce genre d’objet !
 
Depuis cette époque sous technologie du capitalisme,
nous avons la certitude de la réalité du monde,
alors les pensées fugaces suivent le principe

de l’idéation qui est de VAGABONDER, surtout en rêves,
elles ne sont donc pas « fixées », elles ne sont pas
certitude, constante, mais OPINIONS.


Notre cerveau, chez un non psychotique, n’a pas de
de problème pour distinguer la ”réalité” de
l’imaginaire, mais cette distinction
N’EST PAS GRATUITE, N’EST PAS L’AMOUR.

LA RAISON, surtout depuis l’imaginaire devenu
dogmatique à partir de l’institution de l’Eglise de
Rome, et que la laïcité européenne sous la poussée
des grosses obédiences de la judéo-maçonnerie
spéculative née en 1717 à Londres s’est instituée,
surtout en France, le cerveau se comporte maintenant
suivant la loi de succion : il doit sans arrêt
bouffer des informations en s’imaginant, un jour,
à la ”fin des temps”, POSSÉDER LA vérité, comme
d’ailleurs procède une grosse obédience comme le
Grand Orient de France (1), et comme procèdent les
Google et leur ”intelligence artificielle” :
”Fin des temps” signifie que la ”raison”
doit procéder suivant son principe du vagabondage
mental, « scanner » en permanence ce qu’elle croit
être ”réel” de ce qu’elle croit être ”imagination”,
le cerveau actuel doit DÉCIDER LEQUEL DE SES MODÈLES
REPRÉSENTERA LE « MONDE », LA « RÉALITÉ », bien-sûr
suivant le DEHORS (2) OU SUIVANT LE CONVENTIONNEL
c’est la même chose.
Et c’est exactement comme ça que procède une I.A.
en scannant ou récoltant partout des infos,
pour en former une grosse qui sera comme
« fixée » sous l’identification de ”réalité”, le
monde extérieur, dans cette racine du mal (2).

Ce modèle, ce SYSTÈME de « réalité » fonctionne,
la preuve : tout le monde y adhère, et fait COPME SI,
ou FAIT SEMBLANT, y compris le scribe de cette page.
C’est une ”réalité” évidente, comme un ”fait“, tel
que l’IMAGE que je peux faire de ma situation au
restaurant ou de devrais me rendre est brève et
VOLATIL par rapport au COAGULÉ (le fixe).
Le choix est facile.

En revanche, si on est en train de s’endormir,
d’éprouver une PANique avec l’impression de mourrir,
le modèle de ”vérité” stocké par les cinq sens ne
sera d’aucune utilité car confus, telle la PANique
quand le Réel se présent DANS L’INSTANT : la
représentation DANS L’INSTANT du Réel est la condition
absolue de la PANique. PANIque qui anéantie le mental
et ce qui y est stocké ;
qui anéantie la ”raison”, car dès que l’unique
Réalité se présente DANS L’INSTANT au mental,
le spatio-temporel n’existe plus : IMPOSSIBLE
DE PRENDRE LE TEMPS D’A-VISER, OU DE SE
RETOURNER par cette opération de volte-face qui est
l’habituelle et humaine façon de faire/fer face à
quoi que ce soit (la création dans
l’entretien 264 de Ramana Maharshi).

L’I.A. et les infos pour fabriquer la ”réalité” et
la quête judéo-maçonnique (1) sont des MODÈLES
MÉMORIELS REPOSANT SUR DU VOLATIL (une vue de dessus).
Par exemple, essayer de vous souvenir de la dernière
fois où vous êtes allé au bord de la mer, ou sur
un bateau. D’où voyez-vous la scène ?
C’est-à-dire que le modèle mémoriel est PLUS
IMPORTANT QUE LE MODÈLE SENSORIEL, bien que les
deux SEMBLENT appartenir au cerveau situé dans
un corps sous un crâne.
Cependant, la mémorisation est encore de
l’objet-objectivation, une élaboration établissant
la dualité sujet-objet !
Et selon le scribe de cette page, c’est vers ce
modèle mémoriel que les Google et pouvoirs du
capitalisme et du régime républicain veulent
confiner tous les humains : mettre la conscience
dans une puce informatique, telle une super
Intelligence Artificielle modèle ”fin des temps”
« fixée », ou coagulée dans une puce informatique,
en tous, cas le courant actuel le laisse facilement
à penser !
CE SERA DONC UN SUPER MÉMORIEL SOUMIS AU
DICTA`DU
CAPITALISME, PUISQUE LE MONDE ACTUEL
VOIT L’UNIVERS
COMME MATIÈRE : L’OBJET
SPATIO-TEMPOREL et tout

ce qu’il contient.

Ce qui semblait compréhensible au temps de
l’Empereur Julien et même en France avant le
1789, ne l’est plus à l’ère de l’industrie informatique
du capitalisme, parce que la technologie à SOUMIS
les humains à une FUITE EN AVANT toujours plus
SPEED les obligeant à bouffer sans arrêt toujours
plus d’information de nos jours facilitées par
l’industrie informatique.
Qui peut encore croire à une ”intervention divine”
modèle Bernadette Soubirous :

Le Par (pair) Ys de l’O, Eau : Lourdes et la grotte de Massabielle à Lourdes, le 11 février 1858. Du TROU creusé par les seules doigts de Bernadette Soubirous, âgée de 14 ans, coulent maintenant 17 à 72.000 litres d’eau par jour ; et la première guérison eut lieu deux jours après la découverte de la Source. LÀ ENCORE IL S’AGIT DE L’INSTANT, DU VRAI FEU OU SURFEU, LE TROU, LA STARGATE : dans le TROU, il n’y a rien d’autre que le Trou, donc pas de Trou à voir !
TROU = FEU PHILOSOPHIQUE : réel pour ceux qui le voient comme pour ceux qui ne le voient pas encore.

LE MONDE ACTUEL EST LE TUEUR DE L’INSTANT, LE TUEUR DE L’EAU PRIMORDIALE QUI ASSÈCHE COMME SA MER D’ARAL.

Malgré sa digitalisation ou numérisation de son monde, la conscience collective doit admettre qu’ELLE NE PEUT PAS TOUT POSSÉDER et tout mettre dans une puce informatique : PLUS ELLE AVANCERA SANS DES CONNAISSANCES, ET PLUS LE MYSTÈRE S’ÉPAISSIRA, la matière échappera entièrement à l’humain, et pas pour son bien.


Notes.
1. « L’Église est acculée à la nécessité de la vision globale de l'humain, de la matière au divin, sans hiatus ni solution de continuité. Or, dire ces choses, c'est tout simplement faire de la gnose. Mais il y a gnose et gnose comme il y a fagot et fagot, comme disait mon père bûcheron. Les ésotéristes, en particulier René Guénon, nous disent des choses fort importantes pour retrouver les sens de la vraie métaphysique, celle qui est un éclairage direct de l'intellect par l'esprit, sans passer par les déductions logiques à partir du sensible. Mais ils identifient la religion avec cette connaissance qu'ils disent acquise par l'initiation reçue dans une chaîne traditionnelle, comme la filiation sacerdotale à partir des apôtres. Or, qui possède plus que le Christ la connaissance métaphysique, celle des essences, des principes, lui qui est en sa personne cette Connaissance qui précède nécessairement le sensible du monde euclidien, lui sans qui rien n'a été fait ? Et cependant, le Christ-Verbe-Sagesse n'a pas demandé de faire sa volonté mais celle du Père. Lucifer (3) est aussi métaphysicien que le Christ mais il en a tiré orgueil et refusé l’obéissance au Père. Le Christ, lui, a sué son sang dans son effort d'obéissance, à Gethsémani. La connaissance du Christ et celle de Lucifer sont les mêmes pour la simple raison qu'il ne peut y avoir deux vérités : 2 + 2 = 4 pour tout le monde et il n'appartient à personne de décider que ce sera 3 ou 5. La connaissance est nécessaire pour la rectitude du jugement, pour le libérer de l'arbitraire toujours possible et inconscient des inclinations et appétits incontrôlés du sentiment. La vérité est affaire de l'intellect et la bonté est affaire du cœur. Bon cœur sans jugement fait des bêtises et prend facilement des vessies pour des lanternes. Intellect sans le cœur est orgueil luciférien.

La maçonnerie pratique cet orgueil luciférien. Le maçon Armand Bédarride dit :

« Si vous voulez un livre qui soit à la mesure de notre temple, faites-le avec ce qu'il y a de plus sage, de plus pur, de plus saint, de plus héroïque, de plus noble, de plus culturel, de plus beau, dans tous les livres qui servent de guide à la vie de l'Esprit, dans ceux qui ont servi et servent encore de flambeaux aux consciences dans leur marche vers la perfection toujours fuyante; adressez-vous à tous les pasteurs d'âmes, qu'ils se soient donnés comme représentants de la Divinités ou de la Raison... Des profondeurs des ténèbres primitives la pensée humaine a marché peu à peu vers une lumière toujours plus grande : en des langages divers l'Esprit a tracé les annales de son progrès... N'ayez pas peur de les rapprocher, de les confronter, de les exalter les unes par les autres ; au contraire, vous avancerez ainsi dans la direction de la « Parole Perdue » (4).

Jules Boucher, qui fait cette citation dans sa « Symbolique maçonnerie », cite les textes qui pourraient être rassemblés dans ce livre :

Pour l'antiquité judéo-chrétienne = la Bible.
- l'Égypte = le Livre des Morts
- Chine = Chou-King Y-King ... etc.
- Inde = Manava-Dharma-Sastra - Les Védas - Upanishads - etc.
- Islam = Coran
- Perses = Zed-Avesta
- Scandinaves = Edda

Ainsi, la maçonnerie aussi a des problèmes d'œcuménisme. Certes, il y a en toute civilisation, en toute religion un fond de connaissance métaphysique véritable. On peut comparer cette connaissance, si elle est intégrale, à un polyèdre dont chaque religion qui préside chaque civilisation n'a vu qu'une face et en vit. Le maçon que j'ai cité voudrait reconstituer et voir simultanément toutes les faces du polyèdre et c'est en cela que, selon lui, est la vraie religion. Mais c'est celle de Lucifer, celle du voyeur, non celle qu'à annoncée le Christ: « Lorsque viendra l'Esprit de vérité, il vous fera accéder à la vérité tout entière ». (Citation de Matagrin, page 44). La vérité tout entière ne peut consister en un puzzle de vérités partielles cueillies un peu partout. Le Tout est autre chose et plus 'que le total des parties.

Quand j'eus compris qu'aucun peuple, aucun individu, ne peut échapper à la nécessité de la religion qui n'est autre que le besoin incoercible de trouver à l'existant un centre immuable qui ne peut que se situer au-delà de l'espace et du temps, le problème s'est posé de savoir quelle religion est la vraie religion. Le christianisme est affublé d'un isme aussi bien que l'islamisme, le bouddhisme, l'hindouisme, etc. Le « isme » indique le système, le « truc », la construction raisonnée [le FIXE], et je n'avais aucune raison d'opter pour un isme religieux à la convenance de mes sentiments qui n'aurait été rien de plus qu'une « opinion religieuse ». Or, ce dont je cherchais à m'évader, c'était de ce mode d'intellection qu'on appelle l'opinion, et j'y étais conduit par le constat de la vanité des opinions politiques qui conduisent toutes à des impasses logiques, à des apories. Aucune opinion, politique ou religieuse, ne satisfait l'esprit, ne peut donner là Paix ».
(Jean Coulonval, Synthèse et Temps Nouveaux, extrait de la lettre 38, le 15-10-1976).

Fondamental : « Aucune opinion, politique ou religieuse, ne satisfait l'esprit, ne peut donner là Paix ».

2. - Quelle est donc la racine du mal ?
- La « saisie » [loi de succion vulgaire à distinguer de la Vraie Loi de succion ou Eucharistie, mais ne pas tomber dans la gloutonnerie spirituelle qui existe aussi, c’est-à-dire ne pas tomber dans LA FIXATION OU COAGULATION D’UNE SPIRITUALITÉ COMME FIN EN SOI OU COMME « FIN DES TEMPS » !].
- La saisie de quoi ?
- La saisie du triple monde [de la Forme, du Désir, du Sans-Forme].
- Comment arrêter cette saisie ?
- En recourant à l’introuvable, car dans l’introuvable il n’y a pas de saisie.
- Qu’est-ce que l’introuvable ?
- La fin du dualisme.
- Qu’est-ce que le dualisme ?
- La vision d’un dedans et d’un dehors, lesquels sont introuvables.
(Soûtra de la Liberté inconcevable, chapitre V, 14)

3. RIEN N’AURA LIEU : PAS DE CRÉATION : le pouvoir du Démiurge est identique à celui de Lucifer ou du Diable, les deux se confondent dans le pouvoir de la mort qui est d’annuler ce qui a existé. Comme l’exprime Ramana Maharshi dans l’entretien 264, le monde ne souffre pas de devoir finir à la ”fin des temps”, IL N’A MÊME PAS ÉTÉ CRÉÉ, IL N’A PAS ENCORE « EU LIEU » (création du spatio-temporel).

4. MYTHE JUDÉO-MAÇONNIQUE DE ”LA PAROLE PERDUE” : RACHETER LE PARADIS PERDU (La mise en valeur du temps chère à la paroisse de Jacques Attali).
« Puisque nous ne comprenons même pas ces consonnes-là [celles du Nom Divin], il faut encore substituer un secret à cette partie du Nom Divin. « C’est pourquoi on remplaça chaque occurence du nom Yahvé, lors de la lecture de la Loi, par le nom Adonaï - qui signifie « mon Seigneur » ; le mot moderne Jéhovah utilise, quant à lui, les consonnes J H V H et y intercale les voyelles provenant du mot Adonaï. La tradition attend avec impatience l’ère future [le messianisme, le projet-projection et nécessairement un mondialisme] où les conditions seront réunies pour rétablir l’authentique méthode de prononciation [donc utilisation du mental], l’homme rejoignant ainsi le Dieu dont il est issu, et pouvant prononcer le Mot dans toute sa puissance pour commander aux forces latentes dans sa propre divinité ». (Rites mystiques antiques - Une brève histoire de la Franc-Maçonnerie, Charles W. Leadbeater, pages 114-115).
 
 

Dernière mise à jour : 15-12-2023 15:39

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >