Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Penser = dualité = Intelligence Artif
Penser = dualité = Intelligence Artif Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 10-04-2024 19:18

Pages vues : 182    

Favoris : 31

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Administrateur, Aiguille, Amour, Bolchevik, Carotte, Celtes, Conformité, Dragon, Banques, Conditionnement, Consommateur, Dehorscratie, Eau, Ego, Fascisme, Gate gate, Gaulois, Homéopathie, Horticulture, Humain, Hiéroglyphe, Intelligence artificielle, Judéo-maçonnerie, Laïcité, Libération, Limite, Marxengelsisme, Nation, Or, Penser, Racine du mal, Raison, Réel, République, Robot, Saisie, Simplicité, Sionisme, Transparent, Trou, Utotalitarisme, Vacuité, Valeur, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Winner, Woke, World Economic Forum, Xalemme

 
Babayaga_merveilleuse.jpg
 
 
Penser = dualité = Intelligence Artif.
égale POUR-VOIR égale IGNORANCE
de la Conscience-Être.
Ceux dont le mental est associé aux
pensées ignorent la Conscience-Être
du Ici et Maintenant, le RAYON,
et ce sera d’autant amplifié par
l’intelligence artificielle, ce
monde digital, numérique, lequel
entrera forcément au guerre de tous
contre tous assisté de son
intelligence artificielle statistique.
 
 
Page précédente : Penser = dualité

POUR-VOIR : ce qui caractérise tant cet Occident mercantile à fond : en médecine conventionnelle, celle de Big Pharma : on veut voir, on veut posséder, saisir : par des examens, des radios, des analyses à n’en plus finir COMME SI on examinait une automobile, ou une moto. Cet Occident est exactement comme celui qui regarde le doigt qui montre la lune au lieu de regarder directement la lune : DÉSIGNATION, NUMÉRISATION, DIVISION, ETC. TOUT EST DONC NÉCESSAIREMENT CONDITIONNÉ, CONDITIONNEMENT ET NON LIBERTÉ.
LE MALADE EST À CE HUI PRISONNIER DE L’INCONSCIENT COLLECTIF : dans les grandes surfaces et certaines pharmacies il y a des « cabines de consultations » (”téléconsultation”) parfaite robotisation ou algorithmique de l’humain. La causisme étant une chaîne sans fin et qui a toujours faim de causes et d’effets sera un jour ou l’autre pris en défaut, c’est l’effet ardoise vierge (comme celle du 1789 français), et alors on recommence le causisme et sa chaîne sans fin et faim de causes et d’effets, jusqu’au jour de boulimie où….. Car un extrême d’opinion arrive à la « fin des temps » et est pris en défaut….. La ”fin des Temps” est un concept pour rassurer les ignorants qui croient au temps qui coule.
(Une vraie et sérieuse consultation médicale et humaine doit durer au minimum une demie heure)

Regarder le doigt qui montre la lune au lieu de regarder directement la lune, c’est LA DÉMENCE DU SPÉCIALISTE : ILS PULLULENT PARTOUT, CONSÉQUENCE DE L’OBJECTIVATION OU NUMÉRISATION DU MONDE, LA MONNAIE DU MONDE ÉTANT CE QUI RESTE DES HUMAINS.
Les humains sont si robotisés à l’objectivation qu’ils ont perdu la connaissance de ce qu’ils sont, cela simplement parce que la Liberté ou le Soi ne peut pas être transformé en info-objet de perception, donc d’info-objet a saisir, a posséder. La Liberté EST, il n’existe rien de nouveau à réaliser ou à posséder.
Des gens demandent : « Comment l’ignorance est-elle survenue ? » Ce à quoi nous devons répondre : « L’ignorance n’est jamais survenue [pas de chute façon biblique et des tikkounistes]. Ce n’est pas une entité réelle. Ce qui EST, n’est que Connaissance [vidya] ».

MAIS AVEC LE MONDE DES TIKKOUNISTES, LES RÉPARATEURS, TOUT DEVIENT RÉPARABLE PARCE QU’IL FAUT FAIRE DU BUSINESS.

Les spécialistes ce sont alors les ENGRENAGES ET LES MOTEURS PAS-À-PAS DU ROBOT HUMAIN. Ce qui rejoint le terrible fait que cette spécialisation artificielle si macabre à ce hui, ne peut que résulter DE L’UNIFORMITÉ, NE PEUT QUE RÉSULTER DE L’INDUSTRIALISATION DE L’INFO-OBJET, ET, PAR LÀ MÊME, CETTE UNIFORMITÉ, CETTE NUMÉRISATION DU MONDE NE CONNAÎT PAS DE LIMITES : ON PEUT DIVISER SANS FIN UN CORPS INDIFFÉRENCIÉ, ÉGALISÉ, INCLUSIVISTE. C’est le paradoxe apparent qui fait naître simultanément l’atomisation de l’humain et son uniformité ou sa robotisation.
Le VRAI SPÉCIALISTE est celui qui existait avant le 1789 français et sa loi Isaac Le chapelier un judéo-maçon évidemment, c’était l’artisan, le compagnon des corporations : charpentier, chaudronnier, orfèvre, verrier, serrurier, menuisier, tapissier, etc. La Vraie Spécialisation professionnelle est de nature naturelle ou organique : elle est en conséquence limitée, et de ce fait n’est pas multipliable à l’infini, du genre « libre concurrence » (WINNERISME), c’est-à-dire au final aboutir au transhumanisme et autres I.A. et rêve du ZÉRO DÉFAUT IDENTIQUE AU VIEUX RÊVE D’UN ROYAUME MONDIAL OU D’UNE GOUVERNANCE MONDIALE, LE MONDE DU SPEED.

Le covidisme fut une expérimentation transhumaniste à échelle mondiale de cette médecine mercantile et algorithmique de l’intelligence artificielle : la médecine du Pour-Voir (dualité sujet-objet).

Ne jamais oublier que tout ceci commence dans l’Europe de l’après 1789, où tout au long du 19è siècle européen suite à la montée en puissance et à la naissances de nombreuses nouvelles banques, provoquant la naissance de la « révolution industrielle » et la mécanisation industrielle, en parallèle il ne pouvait que progresser la mécanisation sociale et socialiste, qui enchantera Karl Marx ! Alors la mécanisation du monde par l’informatique et l’algorithme n’est pas une surprise, mais une suite de cet après 1789 et de son rationalisme étalé dans son encyclopédie des Diderot et Cie.

Déjà l’encyclopédie de 1762 (date d’édition chez Samuel Faulche) montrait par ses gravures et rêvait d’une société « ZÉRO DÉFAUT », c’est flagrant quand on parcours les nombreuses gravures très soignées. Donc fabriquer un monde mécanisé, sans heurts, sans accidents et évidemment aussi en rêve d’immortalité ici-bas : le truc éternel ! L’église de Rome promettait le paradis aux déshérités de ce monde, l’encyclopédie des Diderot et Cie. promettait à ceux qui pouvait se le payer ces INFOS-OBJETS si flagrant depuis dans notre monde informatisé actuel. Flagrant : Nous passions d’une forme de spirituel qui valait ce qu’elle valait au matérialisme le plus PLOMB, LE PLUS PESANTEUR OU LE PLUS COLLANT COMME JAMAIS AUPARAVANT.
COLLANT COMME LE PAPIER TUE-MOUCHES QUI TUE LES MOUCHES QUI S’Y LAISSE PRENDRE.


POUR-VOIR = ON VOIT DES IMAGES : INCONTESTABLEMENT DEPUIS L’APPARITION DE L’ÉCRITURE, NOUS SOMMES PASSÉS D’UNE PENSÉE DIRECTE SUR LES CHOSES À UNE PENSÉE SUR LES REPRÉSENTATIONS DES CHOSES, C’EST-À-DIRE À UNE PENSÉE SUR LA PENSÉE ; EXACTEMENT COMME CELUI QUI REGARDE LE DOIGT QUI MONTRE LA LUNE AU LIEU DE REGARDER DIRECTEMENT LA LUNE. Le doigt étant évidemment dans le sens actuel du SPÉCIALISTE (celui qui montre, le Pour-Voir, à ce hui certains parlent d’”influenceur”, typique du monde informatisé)


« Les habitudes acquises depuis l’absence de commencement
Forment comme des reflets dans le miroir du mental.
Pour qui peut s’y regarder selon le Réel,
Les objets perdent toutes leurs caractéristiques.

De même que le sot regarde le doigt
Qui désigne la lune et non la lune [que le doigt montre] ;
De même ceux qui s’attachent à mes paroles
Ne voient pas ma Vraie Réalité.

La conscience [conceptualisante ou raison] est comparable à un grand danseur,
Le mental est son assistant et son maquilleur,
Les cinq consciences sensorielles les accompagnent,
Et dans la conscience mentale [la raison] s’incarnent les spectateurs.
(Lankâvatâra, chapitre L’instantanéité).

Le doigt et la lune (que montre le doigt), ce qui engendre une pensée ou possession par les sens (la lune montrée), ce qui engendre la dualité sujet et objet ou le dedans et dehors ; désigner la chose du doigt : alors les sots refusent d’admettre que la lune soit visible, ils préfèrent regarder le doigt qui montra la lune plutôt que le DIRECT : la lune elle-même.
Regarder le doigt est l’équivalent de LA CONSTRUCTION DE LA VÉRITÉ OU « ÉTABLISSEMENT DES FAITS », ÉTABLISSEMENT DES PREUVES.

MAIS LA RÉALITÉ EST INUTILISABLE PAR LE PAUVRE MENTAL, MÊME CELUI D’UN JUIF, OU PAR UN PAUVRE OCCIDENTAL QUI RAISONNE EN CAUSES ET EFFETS.

POURQUOI CHERCHER, ET AVEC QUEL MOYEN ?? MONTRER DONC MONNAYER, PUISQUE TOUT, EST DÉJÀ ICI ET MAINTENANT ! DE LA MÊME MANIÈRE, RIEN N’A BESOIN D’ÊTRE FAIT OU « RÉFORMÉ » (déformé) ET RIEN QUOI FAIRE AVEC QUELQUE CHOSE !
Comme pour le doigt et la lune, la Réalité est dans l’acte même de regarder, et non pas dans la conscience calculante et donc spatio-temporel qui pense qu’elle a vu, d’où la symbolique de regarder le doigt qui MONTRE la lune au lieu de regarder DIRECTEMENT la lune montrée par le doigt ! (Et une « montre » bracelet est bien synonyme de spatio-temporel et de flèche du temps…)

Vouloir une société parfaite est typique du SADISME TRANSHUMANISTE DOUBLÉ D’UN POUVOIR ABSOLU, DONC UNE DICTATURE ZÉRO DÉFAUT SOUS LE MOUVEMENT DU « PROLONGEMENT DE LA VIE », alors que personne ne SAIT ce qu’est la Vie, la Vraie, le Soi. C’est le plus grave et au dernier stade du symptôme mortifère de l’ego qui REFUSE LE SURFEU, QUI REFUSE LA VIE, QUI REFUSE L’EXISTENCE ET QUI ENTRAÎNE LE MONDE ENTIER DANS SA DESTRUCTION.

La numérisation du monde commence en Europe à l’époque de la Renaissance, avec  Galilée, l’invention de l’imprimerie et la Réforme : le système d’écriture s’amplifie, également l’opinion, on cesse de dépendre de l’orale, une nouvelle géométrie de penser s’installe. On cesse de dépendre de la mémoire, les principes sont comme numérisés, ils deviennent « clairs », les définitions aussi, les analyses deviennent logiques et les preuves « détaillées ». C’est le départ du « Circulez ya plus rien à voir » ou la fin du Mère-Veilleuse et départ du « monde moderne » et de la numérisation du monde, COMME SI tous les noms-les-formes et phénomènes pouvaient se mettre en chiffres et bidouillés par des algorithmes (séquences de chiffres d’infos déterminées censées produire un résultat dans le même Thème initial). C’est encore et toujours le doigt qui montre la lune, l’algorithme étant le doigt ou le spécialiste…..
En fait, l’algorithme reproduit le fonctionnement RELATIF du mental occidental prisonnier de la dualité sujet et objet, et évidemment en tant que matérialisme mécanique, l’algorithme artificiel ira beaucoup plus vite que le bio-humain ! Comme le moulin à café électrique moudra nettement plus vite les grains de café que le moulin à manivelle où on peut prendre son temps, alors qu’avec le moulin électrique ON CHUTE DANS LE PUR UTILITARISME COMMERCIAL, LE SPEED, LE MÊME CAFÉ OU LA MÊME SOUPE POUR TOUS, LE RENTABLE, LE COMPÉTITIF, DONC LA MACHINE, L’I.A.

Le monde étant un système de langage ou d’inform-ation, un système de SIGNE, sans plus, sans aucun référent extérieur aux Essences ou FAUX SIGNIFIANTS ; aucune vérité sauf celle du « partage d’opinions ». Si bien que : « Quand une magie parle toutes les magies parlent, quand une se tait toutes se taisent ». Ainsi le monde n’est ni réel ni irréel, mais de l’ordre du « COMME SI » : l’exemple souvent donné par Ramana Maharshi de l’écran de cinéma : une suite de plans composés d’images forment une séquence, par exemple de la préparation et production pour X raisons d’un incendie : au final de la séquence on comprend que l’incendie était inévitable parce que tout s’enchaine, par le « climax », et évidemment il n’affectera pas l’écran comparable au Soi, l’écran est comparable à la fois au signifié (le sujet) et au signifiant (l’objet, comme si le signe pouvait devenir objet, et le signifié devenir la raison……). Bref, signifié et signifiant forment la vulgaire dualité sujet-objet si  présente dans l’Occident !

Rien ne permet de penser que nos « manières de comprendre », surtout par un Occidental qui se prend pour un ”civilisé” et un ”démocrate”, sont culturellement universelles.
Aussi longtemps que l’on pense ou raisonne, l’Instant ne brille pas. On continu à regarder le doigt qui montre la lune.
Ceux dont le mental est associé aux pensées ignorent la Conscience-Être du Ici et Maintenant, le RAYON. Ceux qui pensent continuent à regarder le doigt qui montre la lune au lieu de regarder directement la lune.
Dans ces conditions, comment certains peuvent « penser » qu’il existerait une « intelligence artificielle ”universelle” », dans la même logique qu’une « république universelle » ??? Seul l’EGO peut leur jouer ce mauvais tour et y enfermer le monde entier dans leur CONVENTIONNEL ET NOUVEAU CONTRAT SOCIAL.


La seule symbolique vraiment universel est ce que Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux appelle « LES ESSENCES » (1) : « C’est que je veux bien fabriquer, ce que j’ai fais toute ma vie. Mais je ne veux pas être « fabriqué ». Je veux être soumis aux ESSENCES mais non aux accidents [le spatio-temporel]. C’EST CELA LA « LIBERTÉ ». (Jean Coulonval, lettre 47 du 21-1-1978 au prêtre R.L. Bruckberger)
Jean Coulonval précise dans cette même lettre ce qui arrive à ce monde en train de se numériser, de se robotiser : « Je comprends ces jeunes de 1968. Je suis allé à leurs réunions. Je n’ai jamais entendu autant de conneries dites avec autant de sincérité. Comme des gosses qui ont la colique mais qui ne savent pas ce qui va les guérir. Ce qui m’exaspérait, c’est qu’ils prétendaient dire aux ouvriers ce qu’est la condition ouvrière, eux qui étaient bien décidés à ne jamais tenir un outil. Ils ne savent pas qu’un outil « enseigne », qu’il soit truelle ou burin, ou marteau, ce qu’a fort bien compris le Père Paul Feller, jésuite, qui travaille avec les Compagnons du Devoir. Alchimie intellectuelle du travail manuel ».

La seule Essence Universelle sera alors le Soi.

« Contrôler la vie de tous » peut commencer à s’amplifier en France en mai 1968, le CHIFFRE pouvait commencer à décider qui vivra et qui mourra. Et à ce hui ce chiffre est nécessairement celui des machines construites par l’industrie du capitalisme.
Staline en URSS décidait de la vie et de la mort de ses serfs, le chiffre des machines du capitalisme décidera dès demain de qui vivra et qui mourra, évidemment au nom du rationnel et de l’utilitarisme et du consommateur, la Mère-Veilleuse étant assassinée.

Les apparences extérieures telles que l’homme les perçoit émanent toutes de son mental. Or ce qu’il voit n’existe déjà plus (1), Donc le monde objectif n’existe pas.

« COMME SI » = LE DOIGT QUI MONTRE LA LUNE :
« Nous n'avons pas oublié que nous sommes dans le présent. Je pense que ce n’est pas une question d’oubli », écrit une personne ; mais, ce « présent » est identique au DEHORS de la Caverne de Platon : ICI ou l’Instant est hors d’atteinte comme : « Dès que l’encre est séché, nos formules [ou lois] sont fausses » disent les Anciens Chinois de l’École du Dhyâna (contemplation). Évidemment hors d’atteinte tel le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu ou possédé ; le monde objectif n’existe pas, il est en ”COMME SI” !
C’est pourquoi un Réalisé vivant ne donne jamais d’enseignement à quiconque ou de conseil particulier. A celui-là on peut lui confier le monde.
Bref, les planètes ne parlent pas parce qu’elles sont CELA, Ici et Maintenant, Sans Pourquoi.
Le « dehors » révèle le « dedans » que par le genre du « Je est un autre » de Rimbaud.
Le ‘Je’ de Rimbaud ne parlera pas dans ce monde, mais seulement à la condition de refléter les mots soufflés par un autre (d’une autre dimension comme la dimension absolue, le Soi).
L’effet sucre ou domino est identique à l’hypostase en théologie et philosophie comme la circumincession de chacune des trois personnes de la Trinité universelle en tant que distincte des autres et consubstantielle avec elles, une mouture du Sentiment Océanique : O-céan : TOUT est ICI, l’EAU.

Donc chaque sucre se comporte de façon hypostatique et c’est exactement que fonctionne l’influx nerveux, du moins dans le corps humain, fait observé à l’hôpital sur l’avant-bras droit du père du scribe de cette page une heure avant sa mort quand il agonisait, lorsque un « fil » de filet nerveux « circulait bien visible » assez lentement, et pour cause, sur son avant-bras. C’est dans ce principe que se situe LE GRAND PARADOXE À MOTEUR DE CONTRADICTION que ne pourra jamais comprendre une intelligence artificielle ! Les mythes relatifs aux Dieux et par exemple chez les Égyptiens et chez les Grecs en sont un exemple, ces Dieux émettent des affirmations parfaitement contradictoires au sujet d’un même Dieu ou d’une même chose ; pourtant, ces mythes peuvent exister à l’aise parallèlement les uns aux autres sans se gêner mutuellement (le normatif conventionnel de l’inconscient collectif mécanisé n’était pas encore à l’oeuvre, le rationnel, le chiffre statistique n’était pas encore là).

Ainsi la conscience ne « prend » conscience que par l’entremise d’un objet, comme si le Vide avait besoin de la loi de succion pour être habité par un « ailleurs », une « visitation » aussi miraculeuse que celle de la Vierge, enfanteuse d’humains autres que l’humain ordinaire et consommateur et salarié. La Baba Yaga….. La Vierge Noire et son enfant…

La machine ira toujours plus vite que l’humain, c’est ça le sens du Feu volé aux Cieux par Prométhée ; le Feu du Ciel équivalent de la Pomme croqué par Adam dans l’Ancien Testament. Prométhée = LA PENSÉE QUI PROJETTE, QUI EST PRÉVOYANT ET DONC DANS LE FLÈCHE DU TEMPS À UN SEUL SENS.
PROMÉTHÉE = UTILITARISME : utiliser le feu du Ciel ou l’utilitaire afin de satisfaire l’EGO, donc toujours le rentable et le speed. Pour Gaston Bachelard, dans La psychanalyse du feu, le mythe de Prométhée illustre le mental, la raison et sa relativité et sa dualité entre sujet et objet, mais AUGMENTÉE comme si le mental devenant un Dieu tout puissant qui ne serait plus lié au principe actuel d’utilité. Prométhée sera donc la LOI DE SUCCION VULGAIRE : POUR-VOIR : VOIR LE « VRAI » ET AINSI LE RENDRE FAUX, COMME SI ON REGARDAIT LE DOIGT QUI MONTRE LA LUNE au lieu de regarder directement cette lune.
 
La « Transition » vers le monde infernal totalitaire.

Notre « civilisation » technologique uniquement préoccupée d’utilitaire en l’homme-machine, l’homme-objet même devenu un ANIMAL DE BÉTAIL, au détriment de l’Homo Religiosus, phénomène tragique de ce monde en train d’IMPLOSER en morceau ou cellule par cellule. Voilà la manière de périr pour celui qui ne parvient pas à réaliser en lui : individu ou communauté humaine, cellule ou organisme, la traditionnelle Coïncidentia Oppositorum (union des contraires ou Réalisation du Soi), qui à ce hui est la seule issue possible (aussi bien spirituellement que matériellement). Tout le reste : changement de régime, changement économique, ne sera que l’ingénierie étatique politique donc TROMPEUSE car calculée du « PLUS ÇA CHANGE ET PLUS C’EST LA MÊME CHOSE ».
L’intelligence artificielle c’est l’outil de quelque personnes de l’État profond : les PROMÉTHÉE À L’I.A., qui désormais vont posséder le droit de vie et de mort sur les quelques 8 ou 9 milliards de Terriens. Staline, Pol Pot, Mao, Hitler, seront maintenant largement dépassés….. L’intelligence artificielle fera ça en gros et rapidement… Si on laisse et se laisse faire par les macron-rothschild de la Terre.

L’intelligence artificielle étant nécessairement liée aux industries du capitalisme, ceux qui ne se soumettront pas à cette nouvelle bondieuserie mercantile, nouveau monothéisme unilatéral républicain, seront réduit au rang de SAUVAGES, de PRIMITIFS ! Ceux qui résistent seront éjecté de ce SOCIALISME OU « VIVRE ENSEMBLE » DIABOLIQUE. Mais déjà au temps de la bougie un humain pouvait refuser tout système, c’est par exemple ce qu’a fait Jean Coulonval, né probablement en 1913, qui renonça du même coup à être un être grégaire, à exister dans le corps social, à « compter » dans le groupe. Il ajoute : « Le Christ a dit : « Qui perd sa vie la gagne ». Mais c’est dur. Il faudra bien un jour que ce ne soit plus vrai. Quand il y aura de nouveaux Cieux et une nouvelle Terre [le Vrai Social ou Amour-Gratuité] ».
Il y a donc depuis longtemps un phénomène en isme de CHANTAGE pour vous forcer à vous intégrer, à compter dans cette société : si vous ne vous faites pas injecter contre ceci ou cela, vous serez un nouveau hérétique, vous serez alors un DANGER POUR LES AUTRES et vous serez éjecté (en camp de concentration ou Goulag comme en URSS), au mieux : on vous supprime votre compte bancaire, ou pire : vous serez euthanasié de force, PARCE QUE LE CONTRAT SOCIAL EST ROMPU. Donc la technologie informatique et sanitaire issue des industries du capitalisme est devenu un outil de pouvoir d’un petit nombre sur les masses (c’était clair avec le Covid-19).

Il y aura donc une « société à deux ou plusieurs vitesses » comme on peut le voir symbolisé par le film Elysium où les riches technologisés à mort vivent dans un satellite hyper propret avec machines ou cabines médicales régénératrices du corps humain, et les pauvres restent survivants dans une Terre complètement polluée à mort devenu un vaste ”bidonterre”.
Si le « va-t-en-guerre » macron d’ici la fin de son mandat engage la France dans un grave conflit avec la Russie, ce sera une VARIATION du Thème de l’ingénierie politique COVID, pour forcer les Français à accepter l’augmentation de contraintes technologiques liberticides, totalitaires, notamment vos économies seront réquisitionnées pour « l’effort de guerre ». Manifestement, l’ingénierie mondialiste politique Covid-19 a servi de laboratoire pour tester le futur totalitarisme du monothéisme unilatéral républicain, pour surtout tester le consentement : CONSTRUIT SUR LA DIVISION, donc le contraire d’un monothéisme vulgaire, soit une RELIGION INVERSÉE : TOUT S’EFFONDRE EN UNE QUANTITÉ GIGANTESQUE DE MORCEAUX QUI GICLENT DANS TOUS LES SENS.

C’est pourquoi, comme écrit plus haut, seule la Réalisation de la traditionnelle Coïncidentia Oppositorum permettra de sauver le monde et l’humanité. IL N’Y A PAS D’AUTRE SOLUTION, PAS DE « PLAN B ». C’est L’INSTANT JAMAIS DE RÉALISER LE SURFEU, LA SEULE PREUVE ABSOLUE DE LA VIE HUMAINE.
Ainsi l’importance n’est pas de vaincre l’ennemi, l’important est de VIVRE RÉELLEMENT, tout simplement. La QUESTE est INTÉRIEURE, et AMOUR-GRATUITÉ : c’est pourquoi on parle de transmuter le Plomb (pesanteur) en Or (attraction) ; l’Or étant PADAM (le Pied, le Soi, l’Être véritable). L’ennemi et les macron-rothschild s’écrouleront d’eux-mêmes, même enfermés dans leur bunker souterrain tel Hitler…….

« Les Upanishad et les Écritures affirment que les êtres humains ne sont que des animaux tant qu’ils ne sont pas réalisés. Peut-être même sont-ils pires ». (Ramana Maharshi, entretien 79, 29-9-1935).


 
Note.
1. Les ESSENCES : dans le sens par exemple du principe de l’outil appelé tour : déplacer un outil coupant sur une pièce qui tourne, produisant des copeaux. N’existerait-il rien au monde, pas même la Création, que ce principe SERAIT, Essence éternelle du tour ; mais ce qui ne serait pas, c’est le tour concret, et on peut en réaliser une infinité de modèles à partir du principe ou Essence : l’ex-istant. Un tour ne peut engendrer son principe, ni aucun machine, même construite par un transhumaniste : la recherche ou le bricolage peuvent éveiller l’idée d’un principe, elles ne le créent pas.…. Quand un humain découvre un principe, c’est qu’il le portait déjà en lui, comme une plaque photographique non révélée, dans les structures intimes de son être.

ESSENCE : ce qui existe de toute éternité à l’état latent, en Vraie Télépathie, et qu’on a appris à connaître au fur et à mesure de l’évolution de notre cerveau. Ce qui n’a pas l’Essence ne peut produire l’Essence. « L’essence qui voit est la seule chose qu’on ne puisse attribuer à rien » dit Le Secret de la Fleur d’Or. « Mais, lorsqu’on voit le voir, si ce voir n’est pas le voir, l’essence qui voit est alors aussi attribuable à quelque chose. Cela renvoie à l’essence qui voit, telle qu’elle s’exerce dans la continuité répétitive de la conscience habituelle - ce que les Écritures bouddhiques évoquent en ces termes : « Faire usage de la conscience habituelle et répétitive [la raison robotique], c’est faire erreur ». L’AVERTISSEMENT TRADITIONNEL : « NE POINT ATTACHER UN INSTANT QUI PASSE À UN AUTRE INSTANT ».
 
 

Dernière mise à jour : 10-04-2024 20:14

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >