Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Faux soleil
Faux soleil Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 12-04-2024 20:58

Pages vues : 124    

Favoris : 39

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Administrateur, Aiguille, Amour, Bolchevik, Carotte, Celtes, Conformité, Dragon, Banques, Conditionnement, Consommateur, Dehorscratie, Eau, Ego, Fascisme, Gate gate, Gaulois, Homéopathie, Horticulture, Humain, Hiéroglyphe, Intelligence artificielle, Judéo-maçonnerie, Laïcité, Libération, Limite, Marxengelsisme, Nation, Or, Penser, Racine du mal, Raison, Réel, République, Robot, Saisie, Simplicité, Sionisme, Soleil, Transparent, Trou, Utotalitarisme, Vacuité, Valeur, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Winner, Woke, World Economic Forum, Xalemme

 
soleil_premier_conspir.jpg
 
 
Faux soleil
le feu vulgaire qui engendre les
technologies : l’UTILITARISME.
Utilitarisme né avec le concept État.
Et récemment pas de plus utilitaristes
que les Anglo-américains et leur ”marché”
bouffe-tout les objets y compris humains.
 
 
S de Soleil, renferme en son sein le TABERNACLE (TAB Table) et de la tactique (TAC) de l’Univers. Il est formé d’un CENTRUM CENTRI entouré de Circonférence-Atmosphère-Lumière dont on ne retrouve la Vraie Couleur que dans les éclats de l’Or : XANTHOS

Le VRAI SOLEIL, VRAI XANTHOS ET VRAI PANTOCRATOR se retrouve sur la planète sous la forme du MARIAGE DES MÉRIDIENS ou solstices qui divisent le cercle équatoriale en deux parties, l’une orientale et l’autre occidentale, et indique le point précis où le soleil commence sa course diurne autour de la terre (à minuit).
MARIAGE DES MÉRIDIENS = CETTE INCONCEVABLE LIBERTÉ : LE CHRISTOS (1) : comme la soudure des solstices coupant en deux la soudure des équinoxes. C’EST LE FLÉAU, LE POINT INSAISISSABLE : LA VIE DE L’UNIVERS ; L’INSTANT, LE ICI ET MAINTENANT EST INSAISISSABLE, C’EST LE VRAI SENS DE HONORER LE SOLEIL : XANTHOS (fauve ou blond en grec), correspond au nom ÉLOHIM (”Puissance du jour”). Le nom Jehovah est composé en deux temps du verbe ”être” ou ”vivre” (en hébreu Éleiéh : il vivra) et ”il a vécu” (havah). Et le Point focal entre ces deux plateaux de la Balance ne peut qu’être LE FLÉAU, parce qu’Il est insaisissable, il ne peut qu’être en COMME SI, en supposé : on fait semblant… La Laïcité à la française serait ce supposé « fléau » qui permettrait « la liberté de croire en ceci ou en cela » ; être incroyant ou agnostique [du A privatif et gnostique : connaissance, donc sans connaissance] est un non-sens, parce que le MENTAL EST À LUI SEUL LA CROYANCE PAR ESSENCE : l’EGO, ACCEPTER, SUCER, CONSOMMER, ADMETTRE, AVALER ET CHIER !!! La CROYANCE AU MENTAL OU À L’EGO Nous fait croire que nostre activité mentale est à l’origine de nos perceptions. Cette croyance est confusion entre le temporel (l’outil de perception ou l’objet) et le spirituel (celui qui perçoit, le sujet ou conscience). Le laïcisé à la française est comme une marionnette qui oublie la présence du marionnettiste qui l’anime : tout le monde oublie qui il est en tant que SUJET qui perçoit DANS SA CROYANCE AU CORPS.
CROIRE = METTRE EN VALEUR LE TEMPS, PRODUIRE, UTILITARISME.


Vrai Soleil = le Soi. Ainsi nos Ancêtres ont fait erreur en adorant le soleil au lieu de l’honorer comme le Soi, le Cœur. L’humain a capté le feu vulgaire, et au lieu de rester vers l’Équateur il se dirigea vers le Nord, vers le pole, il devait de plus en plus se vêtir, tuer des animaux pour manger, alors qu’il n’avait qu’à tourner le dos pour retrouve l’Équateur, le Vrai Pantocrator planétaire, retrouver la chaleur, la vie facile quand le Sahara était encore vert, retrouver une frugale nourriture et la dispense de vêtements et même d’habitation. Mais probablement suite à sa découverte du feu vulgaire, plus l’humain s’engageait vers le Nord, dans des forêts où les arbres ne portaient aucun fruit comestible, plus il faisait froid et plus il mourait de faim. Bref, tout lui recommandait de rebrousser chemin.

Si à ce hui l’humain connait tant de passions guerrières et destructrices pour son profit en toujours plus, IL SEMBLE ÉVIDENT QUE NOS ANCÊTRES DU NÉOLITHIQUE ONT FAIT FAUSSE ROUTE LE JOUR OÙ ILS ONT CAPTÉ LE FEU VULGAIRE, EN RAVISSANT AU SOLEIL UNE PARTIE DE SON POUVOIR. LE PROBLÈME SE REPRODUIRA AVEC LE PASSAGE DU CHRIST-Soi À UN CHRIST-OBJET OU « VALEUR », qui serait à obtenir comme on fait l’acquisition de quelque chose, tel le XANTHOS-OR jusqu’à Wall Street et la City de Londres.
C’est ainsi de ce FAUX SOLEIL que naîtra la thermodynamique et la métallurgie, donc l’industrie dans le sens de ce mot avec tous les problèmes sans nombre qui s’y engouffrent (y compris la chimie de Big Pharma à partir de la mauvéine qui donne naissance à la chimie industrielle et capitaliste).
LA CIVILISATION DES ACTUELLES 10.000 ANS EST DANS L’ERREUR.
PAR CE FEU VULGAIRE, ET DONC PAR CET OR MÉTAL, COMBIEN DE GUERRES, DE MISÈRES ET DE PEINES SANS NOMBRE.

« Oh ! qu’elle est misérable la condition de la vie humaine [autant en 1570 qu’en 2024…], où l’on court tous les dangers et où l’on arrive si difficilement à la connaissance de la Vérité ! Ce qu’il y a de plus clair et de plus vrai nous semble plus obscur et plus incertain : nous fuyons ce qui ou convient le mieux ; et, au contraire, ce qui brille davantage et satisfait nos regards, nous l’embrassons, nous le poursuivons, quand c’est ce u’il y a de pire pour nous et un danger constant pour l’âme. Qui pourra dire les dangers et les alarmes où l’homme vit sur la terre ! puisque la lumière naturelle qui doit nous guider est la première à nous éblouir et à nous égarer (1), dans notre marche vers Dieu ! [au sens de la Liberté, de la Paix véritable] Si on veut arriver à suivre la voie sûre, il faut nécessairement fermer les yeux (1) et (2), et marcher dans les ténèbres pour esquiver les ennemis domestiques [ceux du Dedans et du Dehors], c’est-à-dire nos sens et nos puissances ! L’âme se trouve donc bien cachée ici et sous une bonne garde dans cette nuée ténébreuse qui est autour de Dieu. Car il elle est pour Dieu Lui-même un tabernacle et une demeure, elle le sera également pour l’âme [la Vraie Demeure du sans demeure, l’état COUR ou MÂÂT, direct] ; elle sera un rempart et une sécurité parfaite. L’âme, il est vrai reste dans les ténèbres, mais elle y est bien cachée ; elle y est protégée contre elle-même et contre tous les autres dangers qui peuvent venir des créatures, comme nous l’avons dit. C’est de ces âmes que David parle encore dans un psaume, quand il dit : « Vous les cacherez dans le secret de votre face, pour les mettre à l’abri des persécutions des hommes ; vous les protégerez dans votre tabernacle contre le déchaînement des langues [les opinions] » (Ps. XXX,21). Ces paroles signifient toutes sortes de protections ; car caché dans le secret de la face d Dieu, pour être à l’abri de la persécution, c’est être fortifié par cette obscure contemplation contre toutes les attaques qui peuvent venir de la part des hommes ; être protégé dans son tabernacle contre le déchaînement des langues, c’est être submergé dans cette eau ténébreuse que David appelle le tabernacle de Dieu. Aussi, comme l’âme est sevrée de toutes ses tendances et de toutes ses attaches, et que ses puissances sont dans les ténèbres, elle est affranchie de toutes les imperfections qui étaient en opposition avec son esprit, comme de sa chair et de tout le créé.
Elle peut donc dire à bon droit qu’ELLE MARCHE DANS LES TÉNÈBRES ET EN SÛRETÉ ». (Jean de la Croix, La nuit obscure, chapitre 16).

On comprendra facilement que le faux soleil, l’Or métal, va faire perdre la tête aux humains qui, en possession du métal, vont inventer le concept de « valeur » en CROYANT POSSÉDER LE FEU DIVIN ET DÉMIURGE (adorer la lune = adorer l’argent, dans une lune cachée ou seulement périodique). On ne peut adorer que ce qui est absolu, parfait.
Le Soleil EST IMPARFAIT dans sa représentation au sein du système solaire, mais en son CENTRUM CENTRI il enferme TOUS LES MILLIARDS DE MILLIARDS DE MILLIARDS de systèmes parce que nostre Soleil N’EST PAS EXTÉRIEUREMENT LE CENTRUM CENTRI. Et c’est son extérieur que les humains ont prit pour modèle lors de leur découverte du feu vulgaire et sa domestication qui conduira aux « centrales et bombes nucléaires ».
Le CENTRE EST NULLE PART ET LA CIRCONFÉRENCE EST PARTOUT = LE SENTIMENT OCÉANIQUE LES EAUX PRIMORDIALES, L’ÂGE D’OR ou ÂGE MÛR (de l’OR ROSE DU POMMIER…… ÉQUIVALENT DU BLANC DE L’INSTANT).

Nos ancêtres dans leur tragique erreur au lieu de se contenter d’HONORER le soleil comme CENTRUM CENTRI, COMME CHRIST (1), sont allés, dans un esprit utilitaire, jusqu’à l’A-DORER.
L’être humain dont donc tourner son mental, ou RETOURNER LA LUMIÈRE VERS LE SOLEIL-CHRIST, parce qu’Il renferme en son sein, le UN, le TOUT, le TAO, PAN.
Dès lors, qui demande au soleil de prodiguer ses bienfaits, implore l’aide et la protection divine, car le soleil n’est pas parfait dans sa forme matérielle : il n’a par lui-même aucun pouvoir. Et les Chrétiens de l’Église de Rome s’en sont rendus compte puisque l’ostensoir a la forme d’un soleil d’or entouré de rayons d’inégales longueurs ; il comporte en son centre une lunule (boîte de cristal) destinée à recevoir l’hostie consacrée. Évocation naïve du CENTRUM CENTRI, du CHRIST-SOLEIL NULLE PART.


Le Vrai Soleil, la Lumière de la Félicité, l’Or véritable de la Conscience-Félicité, la Réalité, projette les images dans les états de veille et de rêve formant les concepts du mental et de l’irréel.

Maharshi (dans Padamalai) : « Le Soi est le Cœur. Le Cœur brille de Lui-même. La lumière émerge du Cœur et atteint le cerveau, qui est le siège du mental. On voit le monde mentalement, autrement dit, par la lumière réfléchie du Soi, le monde est perçu à l’aide du mental. Quand le mental reçoit la lumière, il a conscience du monde. Quand il n’est pas lui-même ainsi éclairé, il n’a pas conscience du monde. Si le mental est tourné intérieurement vers la source de la lumière, la connaissance objectivée ou fait de connaître des objets, cesse et le Soi seul jaillit dans toute sa brillance en tant que Cœur (le Vrai Soleil).

La lune brille grâce à la lumière du soleil. Une fois ce dernier couché, la lune s’avère être utile pour révéler la présence d’objets. Une fois le soleil levé, plus personne n’a besoin de la lune, même si un pâle croissant demeure visible.
Il en est de même pour le mental et le Cœur. Le mental est utile en raison de la lumière qu’il renvoie. On l’utilise pour voir les objets. Lorsqu’il est tourné vers l’intérieur, la source de luminosité jaillit et brille d’elle-même, le mental reste alors faible et inutile comme la lune en plein jour ».
« Seule la brillance du Soi parfaitement pur est réelle [Le Vrai Soleil-Christ] ; la vision du mental impur est irréelle [le faux soleil et son adoration produisant le feu vulgaire et sa domestication, sa saisie] ».

Maharshi (dans Padamalai) : « La nature du Soi ou ‘Je’ doit être l’illumination. Vous percevez bien tous les changements ainsi que leur absence. Comment ? Dire que l’éclairage vous vient d’un autre implique nécessairement la question de savoir d’où ce dernier l’aurait reçu ; ce genre de raisonnement serait sans fin [chaîne sans fin stérile de causes et d’effets]. Donc, vous-même, êtes l’éclairage. L’exemple qui illustre habituellement ceci est le suivant : vous fabriquez toutes sortes de sucreries composées d’ingrédients divers et façonnées en différentes formes ; toutes ont un goût sucré à cause du sucre qui a été incorporé et du fait que la douceur soit la nature du sucre. Ainsi, dans la même veine, toutes les expériences ainsi que leur absence contiennent l’illumination, qui est la nature du Soi. Elles ne peuvent être vécu sans le Soi, tout comme sans sucre aucune de vos friandises ne peut avoir un goût sucré ».

« Dire que l’éclairage vous vient d’un autre implique nécessairement la question de savoir d’où ce dernier l’aurait reçu » : C’EST LA DÉMOCRATIE, LA RÉPUBLIQUE OU LE SOCIALISME ET SON « VIVRE ENSEMBLE » DE CETTE SOCIÉTÉ FOURMILIÈRE.

Padamalai : « La Réalité n’a ni nom ni forme. De tout ce qui est subtil, cette lumière est la plus subtile.
Ce monde que l’on voit de façons variées est entièrement la lumière de la Vraie Nature des choses [svarupa].
Seule la lumière de la Conscience qui demeure focalisée en elle-même est la Vraie Connaissance [jnana], la Réalité. La conscience objectivée [la raison, l’idéation], qui perçoit le non)Soi est pure ignorance ».
« Seule la lumière de la Connaissance [jnana] est la lumière de la grâce, les pieds du Seigneur. Toutes les autres sortes de lumières [faux soleil] lui sont antinomiques [contraires, opposées] ».

Note.
1. CHRESTOS (gr.). La forme primitive gnostique pour Christ. Elle était utilisée au cinquième siècle avant J.C. par Eschyle, Hérodote et autres. Les Manteumata pythochresta, ou les "oracles rendus par un dieu pythique" grâce à une pythonisse sont mentionnés par le premier (Choeph. 901). Chrésterion n'est pas seulement "le siège d'un oracle", mais une offrande à un oracle ou préparée pour lui. Chréstés est celui qui explique les oracles, "un prophète et un devin", et Chrésterios, celui qui sert un oracle ou un dieu. Le plus ancien écrivain chrétien, Justin Martyr, dans sa première Apologie appelle ses coreligionnaires Chréstiens. "Ce n'est que par ignorance", écrit Lactance (livre IV, chap. VII), "que les hommes s'appellent Christiens (a) au lieu de Chréstiens". Les termes Christ et Christiens écrits, à l'origine, Chrést et Chréstiens, ont été empruntés au vocabulaire en usage dans les Temples des Païens. Chréstos, dans ce vocabulaire, désignait un disciple en probation, un candidat hiérophante. Lorsqu'il en avait atteint la stature par l'initiation, de longues épreuves et la souffrance, et qu'il avait été "oint" (c'est-à-dire, "frotté d'huile", comme l'étaient les Initiés et mêmes les idoles des dieux, en tant que dernière touche de l'observance rituelle), son nom était changé en Christos, le "Purifié", en langage ésotérique ou langage des mystères. A dire vrai, en symbologie mystique, Christés, ou Christos, signifiait que la "Voie" (le Sentier) était déjà foulée et le but atteint, quand les fruits du dur labeur, unissant l'éphémère personnalité d'argile à l'indestructible individualité, la transformait par là en un immortel EGO [le Soi, le ‘Je’]. "A la fin de la Voie se trouve le Chréstés, le Purificateur, et une fois l'union accomplie, le Chrestos, l'"homme de douleur" devenait Christos lui-même. Paul, l'Initié, le savait, et c'est exactement ce qu'il voulait dire, quand on lui fait dire dans une mauvaise traduction : "Je suis en gésine de nouveau jusqu'à ce que Christ soit formé en vous" (Galat. iv. 19), dont le sens juste est... "jusqu'à ce que vous formiez le Christos en vous". Mais le profane qui savait seulement que Chréstos était en quelque sorte lié au prêtre et au prophète, et ne savait rien du sens caché de Christos, insistait, comme Lactance et Justin Martyr, pour être appelé Chréstien au lieu de Christien. Tout individu bon peut donc trouver Christ en son "homme intérieur" comme l'exprime Paul (Ephés. Juif, Musulman, Hindou, ou Christien. Kenneth Mackenzie semblait croire que le mot Chréstos était synonyme de Soter, "appellation réservée aux divinités, aux grands rois et aux héros", voulant dire "Sauveur", – et il voyait juste. Car, ainsi qu'il l'ajoute : "Cela fut appliqué d'une manière redondante à Jésus-Christ, dont le nom Jésus ou Joshua a la même interprétation. En fait, le nom Jésus est plutôt un titre honorifique qu'un nom – le nom véritable du Sauveur du Christianisme étant Emmanuel ou Dieu avec nous (Matthieu, I, 23.)... De grandes divinités parmi toutes les nations, que l'on représente comme expiatoires ou auto-sacrificatoires, ont été désignées par le même titre" (Royal Masonic Cyclopoedia). L'Asclepios (ou Esculape) des Grecs avait le titre de Soter.

(a) Le français moderne ne permet pas de faire la distinction entre Chréstiens et Christiens. Pour que le texte de l’auteur soit intelligible nous avons dû conserver, en en francisant la terminaison, les termes anglais employés par Madame Blavatsky. (N. du T.)
(Article CHRESTOS dans le Glossaire Théosophique, de H.P. Blavatsky, qui donne une bonne définition du Soi par le Nom Christ).
 
 

Dernière mise à jour : 12-04-2024 21:20

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >