Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Évolutionnisme la fausseté du judaïsme et du big bangisme
Évolutionnisme la fausseté du judaïsme et du big bangisme Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 04-03-2021 00:18

Pages vues : 765    

Favoris : 73

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Ampoule, Anarchie, Araignée, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Occident, Oligarchie, Opinion, Ouvrier, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Pieuvre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Rire, Royauté, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Washingtonisme, Yokaï

 
fleches_loi_succion_evolu.jpg
 
 
Évolutionnisme la fausseté du judaïsme et du big bangisme
L’hypothèse ou opinion d’une création, d’une naissance,
ou d’une cause, comme le fourguent les religions
abrahamistes en particulier le judaïsme est une
erreur dont le monde actuel souffre bien plus
qu’un petiot virus de rien du Tout !
 
Comme le prouve leur sens judaïque de leur
« République une et indivisible » en faisant
un Dieu unique et évidemment indivisible,
mais ne voulant pas abandonner non plus
l’existence jugée ”autonome” des choses finies (1)
ils ont fait du CORPS une conscience appelée
« raison » en faisant SORTIR par une opinion
absolue, ce qui en premier lieu rendit VIL dans
son principe le Soi, et lui ont conféré un
caractère moralo-religieux et politicard qui
arbitre de leurs synagogues à leur Église de Rome
et à leur République tout le social du monde ;
pour ensuite transformer, en France sous le système
de laïcité, en une imagination rêveuse ou de
« liberté d’expression » ; car la Causalité, du EST,
ne saurait passer par le moindre mental, ou ce
qu’ils appellent la « raison ».
Le fait d’inventer une cause ou un
Big Bang, ou une création, est LA PREUVE ABSOLUE
DE LA FAUSSETÉ DES RELIGIONS ABRAHAMISTES,
qui procèdent comme les productions des usines
capitalistes avec leurs dates de péremption,
sauf qu’en évolutionnisme la « fin » (des temps)
est laissé à la vulgaire opinion de chacun.


Pour ces créationnistes judaïques et chrétiens,
comme leur argent maintenant en création ex nihilo (2)
et leur création, créer signifie : être cause ou
quelque chose d’EXTÉRIEUR ou en dehors du Soi,
comme de voir le monde ou l’univers à l’extérieur,
sans rien de préexistent AVANT leur adamique ’je’ :
c’est leur « Nouveau, vu à la Télé ! », donc
l’évolution, le progrès, le toujours plus de….

Ainsi le créationnisme et sa glèbe adamique
désigne la CAROTTE À L’EXISTENCE MATÉRIELLE
ET EXTÉRIEUR, COMME LA PUBLICITÉ INCITANT
à « faire des affaires » selon le principe
des talmudistes Juifs (3), soit acheter-vendre,
acheter-vendre jusqu’à ce que mort s’en suive ;
SOIT LA FAUSSETÉ ET LES FAUX SEMBLANT INSTITUÉS.
Soit réaliser la carotte en une forme de
construction passant du « néant » (la carotte)
à l’être (aussi carotte car alors carotté…).

LÀ SE SITUE LE COMMENCEMENT DE LA GUERRE
HORRIBLE ENTRE L’ÉVOLUTIONNISME JUIF
CONTRE LES PAÏENS DU CIRCULUS (4).
IL N’Y A PAS PLUS DANGEREUX QUE
CES CRÉATIONNISTES EN CAROTTE (5)
HÉBREUX-JUIFS QUI COMMENCÈRENT LEURS
VIOLENCES CONTRE LE PAYS DE CANAAN.
 
La création du démiurge juif c’est comme
un miracle de carte bancaire et de libéralisme
permettant de consommer-posséder n’importe quoi !
Soit comme son évolution un processus en forme
de carotte ou ÉTERNEL DÉPLOIEMENT SPATIO-TEMPOREL
(l’âne doit avancer par le moteur Carotte ou
messie lequel ne doit JAMAIS advenir,
sinon le moteur est cassé).


CIRCULUS CONTRE ÉVOLUTION = MÊME DILEMME QUE LA DUALITÉ MOI-INDIVIDUEL/MOI-COLLECTIF.
Ainsi résolution par le INNÉ-IGNÉ : « Après qu’il eut créé les êtres et parcouru toute la carrière de la création, Prajâpati [géniteur] tomba en pièces, et de lui qui s’était disloqué de la sorte, le souffle vital s’échappa. Il dit à Agni [qu’il venait de créer avec les autres Dieux] : ”Toi, recompose-moi !” - Soit !” et Agni le recomposa » (Shatapatha-brâhmana VI, 1, 2, 12 et suiv.).
« Prajâpati est à la fois Père et Fils. Du fait qu’il a créé Agni, il en est le Père ; mais du fait qu’Agni l’a recomposé, il en est le Fils [Circulus]. Du fait qu’il a créé les Dieux, il en est le Père : mais du fait que ces mêmes Dieux l’ont recomposé, il en est devenu le Fils ! Il est les deux à la fois, Père et Fils ! » (Ibid, V, 1, 2, 26).

Le « devenir » nécessairement universel ne peut qu’avoir AUCUN commencement ni AUCUNE fin. Il ne peut qu’être A-temporel : un CIRCULUS sans circulus ou sans Retour au même, SANS RÉALISATION DU SOI ET EN MÊME TEMPS PARADOXE ! Sans le spatio-temporel, donc sans naissance ni fin, malgré que nombre d’écoles admettent l’existence de dissolution ou de résorptions cycliques de l’univers (pralaya : dissolution cosmique).
Quant aux Chinois, ils ne jurent que par l’Alternance Yin-Yang ou le Point et le Trait…

ÊTRE COUR :
« Aussi le sphurana [Inné-Igné ou ‘Je’-‘je’] est-il un avant-goût de la Réalisation. Il est pur. Le sujet et l’objet procèdent de lui. Si l’homme se prend par erreur pour le sujet, les objets doivent nécessairement apparaître différents de lui. Ils sont alternativement retirés et projetés, créant le monde et la jouissance qu’en a le sujet (1). Mais si l’homme parvient à se sentir lui-même comme l’écran sur lequel sont projetés le sujet et l’objet, il ne peut y avoir confusion. Il peut observer tranquillement leur apparition et leur disparition [être COUR], sans que le Soi en soit troublé ». (Ramana Maharshi, entretien 62 du 6-7-1935).



Comme il y a un conformisme de la révolte ou de la dissidence comme il y a un conformisme de l’ordre établi, car l’ordre arrangé par l’humain n’est jamais qu’un cas particulier de désordre (comme l’exprime Lucrèce, et comme Nous le vivons plus que jamais en 2021), l’état de veille n’est jamais qu’un cas particulier de l’état de rêve !!! Cet état de veille que nombre de gens appellent « réalité », ou « monde ». D’ailleurs l’incohérence du rêve se retrouve dans l’incohérence de la veille. L’humain se trouve à l’égard de ce qu’il appelle « réalité », soit son état de veille, comme un rêveur vis-à-vis de ses propres songes au moment où il rêve, car il aperçoit projetés hors de lui, bien qu’en réalité ses rêves ne se déploient qu’en lui-même : le monde dit « extérieur » n’est que la présentation extérieure du rêve trompeur à l’intérieur, sans qu’il y ait entre eux la plus petite différence, comme un même liquide versé dans deux récipients différents ; de même qu’il n’y a pas de différence entre l’océan et les vagues qu’il contient.

Il y a le conformisme de l’ego, en tant qu’unité auto-référée qui prétend SE POSSÉDER EN PROPRE COMME UN BIEN, UNE VOITURE, UNE MAISON, UN CHIEN, UNE FEMME, UN DÉPUTÉ, UNE RÉFRIGÉRATEUR, UN COMPTE EN BANQUE, UN « DROIT » DE VOTE, ETC., ET MAINTENANT EN 2020-X UN MASQUE (sanitaire…) et ainsi s’affirmer comme un centre responsable et autonome d’expérience en disant ‘je’ ou ‘moi’, ou qui CROIRA inconsciemment agir en tant que ‘je’, c’est-à-dire comme dans un film projeté sur un écran, comme l’exprime le Maharshi ci-dessus. L’ego étant une TEMPORALITÉ : une projection de la conscience conceptualisante : concept, re-présentation, fiction et friction sans fin par ses éléments ou images du film elles-mêmes dépendantes de l’ego (1). Dans ces conditions, de quel droit parler de moral, de mérite ou de démérite, de « rémanence » ou de Moi-individuel actif, tous mots synonymes, qui désignent un concept de l’imagination ou raison, mais nullement une Réalité. Le FILM a été imaginé spontanément dans le confort d’une opinion d’existence par un mental lui-même imaginé à partir de l’intérieur du pur Principe de la Conscience infinie ou ÉCRAN.
Dans la mesure où il est lui-même imaginaire (1), le MOI ou l’ensemble Moi-Individuel/Moi-Collectif est aussi irréelle que les reflets de la lune dans les flaques d’eau de par le monde :

« Dieu créa l’homme ; et l’homme créa Dieu.
Ils sont tous deux les créateurs des
noms et des formes. Mais en réalité,
ni Dieu ni l’homme n’ont été créés ».
(Ramana Maharshi, entretien 264, du 20-10-1936).

Seuls les Juifs ”démiurge” pouvaient inventer LA CASSETTE : le commerce, les banques et le capitalisme et la république et son commerce mondain ou « social », comme l’indique Jacques Attali dans : Les Juifs, le monde et l’argent.
CASSETTE : symbole de la tête, la VALEUR, le COFFRE-FORT (où l’on enferme ce qui a le plus de valeur ou de précieux). L’informatique et sa digitalisation de tout et de n’importe quoi illustre cette recherche d’un trésor : les « infos », censées permettre à chacun de retrouver l’image visuelle de son DÉSIR, mais certainement pas l’image de lui-même ou de son double (façon « Ange gardien »), double pouvant apporter la mort, comme dans le conte d’Andersen L’ombre.

La « Cassette » a intérêt à ce que les choses ne changent pas ; leur « Great Reset » est leur même mensonge que leur Arche d’Alliance de « peuple élu » en forme du « Plus ça change et plus c’est la même chose ». UN « PEUPLE ÉLU » SORTE DE LABORATOIRE DU MONDE (comme le confirme la fiction Covid-19 et ses « vaccins » et ses piqués….. et toujours la même division : les élus et les non-élus ou les piqués et les non-piqués…, alors que le virus se moque bien des « vaccins » des humains car il mute et s’adapte en permanence comme tout ce qui est Vie).

Notes.
1. Si tout est conscience, y compris le objets extérieurs ou le monde ou l’univers, et qu’il n’y a pas d’univers ou conscience sans extérieur et objets, quelle est la vérité du Soi ou Conscience infinie seulement ?
De même quand une analyse se retrouve en concept d’évolutionnisme par l’analyse d’elle-même, cette dernière pourra tomber dans le risque de régresser à l’infini ! Jusqu’à devenir une opinion d’opinion d’opinion, etc.
Quand l’objet a été totalement analysé par le sujet, l’analyse devient idiotès, singularité, seule, sans support. Et quand il n’y a plus de support il n’y a plus de naissance, plus de dualité naissance-mort : c’est ce qu’on appelle NIRVANA.
« Celui qui admet la réalité de ces deux [choses]
Se trouve en fort mauvaise posture.
Si la conscience a le pouvoir de prouver son objet,
Sur quoi repose l’existence de la Conscience ?
Si au contraire, c’est l’objet qui prouve la conscience,
Quel est le point d’appui de l’autre pour exister ?
Aucun des deux n’existe réellement.
S’il n’est pas de père sans fils,
D’où vient le fils ?
De même qu’il n’est pas de père pour un fils inexistant,
Ni l’un ni l’autre n’existent réellement.
Si la pousse qui naît de la graine
Révèle la réalité de la graine,
Pourquoi la conscience née de l’objet
N’en révélerait pas l’existence [réelle] ?
L’existence de la graine est constatée
Par une conscience différente de la pousse.
Mais qui constate l’existence de la conscience
À laquelle l’objet est révélé ?
Dans le monde, l’évidence
Révèle parfois toutes les causes :
Les différentes partie du lotus
Émanent [d’autant] de causes différentes.
- Qu’elle est l’origine de la variété des causes ?
- La variété des causes de ces causes.
- Comment les causes peuvent-elles produire des effets ?
- Par le pouvoir des causes de ces causes.
Si Dieu est la cause des mondes,
Dites-moi donc ce que Dieu est [pour vous] !
Les [grands] éléments ? Dans ce cas,
À quoi bon se fatiguer pour un nom seulement ?
[…]
Qu’a-t-il voulu créer ?
Le soi, les éléments, lui-même ?
Tout cela n’est-il pas éternel ?
La conscience naît de son objet.
[…]
Pourquoi [Dieu] ne crée-t-il pas constamment
Puisqu’il ne dépend de rien d’autre [que de lui-même] ?
S’il n’est rien qu’il n’ait créé,
De quoi dépendrait-il ? [utilitarisme].
S’il était dépendant, la combinaison [des causes]
Serait la cause de non Dieu.
La combinaison réalisée, il ne pourrait empêcher
la production [de l’effet] ;
Et dans le cas contraire, il ne pourrait la provoquer.
Si, contre sa volonté, Dieu crée,
Il obéit à une puissance extérieure [un utilitarisme] ;
S’il en veut, il est soumis au désir [utilitarisme] ;
Et s’il crée, en quoi est-il Dieu ?
(Shânrideva, La Marche vers l’Éveil, 7è-8è siècles, chapitre 9 : La Connaissance transcendante, 109-125 ; et réf. au Soûtra de l’Entrée à Lankâ, chapitre L’impermanence, 15).

2. L’argent ex nihilo ou « presse-bouton » de la technologie depuis l’invention des billets, chéquiers et autres cartes bancaires : « Par essence, la création monétaire ex nihilo que pratiquent les banques est semblable, je n'hésite pas à le dire pour que les gens comprennent bien ce qui est en jeu ici, à la fabrication de monnaie par des faux-monnayeurs, si justement réprimée par la loi. Concrètement elle aboutit aux mêmes résultats. La seule différence est que ceux qui en profitent sont différents ». (Maurice Allais, physicien, économiste, prix du dynamiteur Nobel d’économie en 1988).

3. Les frères Abraham et Simon Oppenheim déclaraient ceci en 1840 : « Vendre une perle que vous avez à quelqu’un qui en a envie, ce n’est pas faire des affaires ; mais vendre une perle que vous n’avez pas à quelqu’un qui n’en veut pas, voilà ce qui s’appelle faire des affaires ». (Réf. page 451 du livre de Jacques Attali : Les Juifs, le monde et l’argent).
Calcul = politique (la cité, l’urbain et le citoyenisme) = valeur = échange = exploitation et aliénation de l’humain.
Économie = CRÉATION D’UN BESOIN : les Juifs vont produire de manière séparée, contre les désirs et besoins humains originels, parce qu’il y a l’idole travail et le fétiche argent qui se met en mouvement, la production nommée ÉCONOMIE (le calcul, l’administration, le politisme).

4. « Pour la première fois [faux], une cosmogonie [une opinion] ne se vit pas comme cyclique ; elle ne se donne pas pour but le retour au même. Elle fixe un sens au progrès ; elle fait de l’Alliance avec Dieu [des Juifs] la flèche du temps ; elle accorde à l’homme le choix de son destin : le libre arbitre. Ainsi est posé la fonction de l’économie [et de la naissance du capitalisme y afférent] : cadre matériel de l’exil et moyen de réinvention du paradis perdu. L’humanité [Attali prend ses désirs pour la Réalité] a désormais un objectif [un utilitarisme ou un but, soit a une Loi de Succion] : dépasser sa faute [donc invention d’une cause pour engendrer un effet, et inévitablement un temps, comme le termine Attali] : METTRE EN VALEUR LE TEMPS », page 18 du livre d’Attali Les Juifs, le monde et l’argent, qui ainsi résume toute la pensée du judaïsme passé et présent tels les Juifs de Google et autres Zuckerberg un des grands prêtres de l’utilitarisme juif résumé par le slogan de son Facebook : « Facebook vous permet de rester en contact avec les personnes qui comptent dans votre vie  » (”qui comptent” : calcul, possession, intérêts, bénéfices, et surtout EXTÉRIEUR selon la dualité cause-effet ou dedans-dehors…). Loi de succion (6) appliquée par les Talmudistes selon leur antienne : « Rien n’est bon pour les Juifs si ce n’est bon aussi pour ceux qui les entourent ». On retrouvera sans cesse cet argument : et les communautés vont chercher partout à mettre en avant les services qu’elles peuvent rendre ». Citation dans : Les Juifs, le monde et l’argent, de Jacques Attali.

5. RELIGIONS DU SALUT = DÉCALAGE : LA CAROTTE QUI FAIT AVANCER, soit la stricte et paradoxale condition, parce qu’elle refuse l’Instant EN INVENTANT LE BESOIN : LA CAROTTE OU SALUT NE DOIT JAMAIS ÊTRE MANGÉE OU ATTEINTE ; LA CAROTTE OU SALUT NE DOIT JAMAIS ADVENIR, ELLE DOIT TOUJOURS RESTER AU BOUT DU BÂTON DEVANT LA TÊTE DE L’ÂNE, comme le judaïsme en témoigne jusque dans la vie courante chez les frères Oppenheim qui vendent une perle qu’ils n’ont pas à quelqu’un qui n’en veut pas, donc il leur faut créer un besoin chez celui qui ne voit pas l’utilité de cette perle tout comme le pantalon auquel il manque une jambe, du récit de Jacques Attali, même Thème que celui des frères Oppenheim (la perle comme le pantalon à une jambe est rare…).
L’histoire de la Caverne de Platon est aussi du même Thème : en dehors de la caverne à la lumière directe, C’EST L’ANTI-CONFORT, L’INSTANT AVEUGLANT qui ne laisse pas la possibilité de voir quelque objet. Ainsi pour retrouver le tout confort, le prisonnier de la caverne désire retrouver son confort en retournant dans sa prison-caverne, là où il pourra voir des choses, OU IL AURA DE BONNES RAISONS, LE BESOIN DE CROIRE « RÉELLEMENT À CE QU’IL VOIT.
MESSIANISME = CAROTTE : le pouvoir ou Pour-Voir de tout messie consiste en son absence, IL EST LA CAROTTE PAR ESSENCE. LE MESSIE DANS L’INSTANT DEVIENT COMME INDÉSIRABLE, ANTI-CONFORT.
ICI ON FAIT DU MESSIANISME UN VIDE ATTRACTIF comme le proverbe suspect « la Nature a horreur du vide » (Nature de Natte : naissance, nativité, donc au bout du temps une mort. Nature : ce qui n’a pas été modifié par l’homme. “Ceux qui ne s’unissent que par intérêt se repoussent quand la malchance les frappe, alors que ceux qui s’apparentent par la Nature se resserrent plus étroitement” Ou encore : ”Ce qui unit la jade à l’homme, c’est l’intérêt. Ce qui apparente le bébé à l’homme, c’est la Nature. Tous ceux qui ne s’unissent que par intérêt se repoussent quand l’oppression, la détresse, la malchance, le malheur ou le désastre les frappent, alors que ceux qui s’apparentent par la nature se resserrent plus étroitement”.  D’après Tchouang-tseu : L’Arbre sur la Montagne).
INVENTEZ DIEU, DONC CACHEZ-LE !!! FAITES-EN UNE CAROTTE !!! LE CENTRE EST NULLE PART LA CIRCONFÉRENCE EST PARTOUT…….

« Chacun connaît le Soi [ou l’Instant], et pourtant ne le connaît pas. Étrange paradoxe ». (Réf. Ramana Maharshi, entretien 43).
LA CAROTTE-MESSIE MATRICE = ÉTRANGE PARADOXE.

Paradoxe qui entraîne ce qui va ruiner cette civilisation : SA PROPRE SÉCURITÉ (dont font la partie ses « vaccins » dans sa f(r)iction covid-19-X). Par exemple, la banque BNP oblige ses clients, s’ils veulent consulter leur compte en ligne ou faire des opérations dessus, a avoir un portable. Cette banque devrait offrir un portable à chacun de ses clients dans ce monde aliénant aliéné par sa sécurité, laquelle va la perdre, comme le voyait si lumineusement Hécate dans Macbeth : « La sécurité est la plus grande ennemie des mortels ». l’illusion constitue la sécurité en personne, elle en est la substance (avec son corollaire le contrôle, afin de sécuriser). Et ce monde recherche avant tout sa sécurité (surtout de façon grégaire depuis la fiction étatico-politique du 11 septembre 2001… et à ce hui dans les vaccins de f(r)iction covidesque….).
De même toute civilisation qui ouvre un jour ou l’autre ses portes à une quelconque monnaie perd son harmonie, sa liberté, et libère dès lors des forces incontrôlables, donc le VIRTUEL ; à cause du jeu et ‘je’ (les calculs, la raison), ce nouveau ‘je’ ou nouvel ego loi de succion et possession qui fout le chaos partout, et place au sommet d’une pyramide hiérarchique quelque rares privilégiés, toujours les mêmes dans leur « Plus ça change et plus c’est la même chose » et de leur « relance économique » de leur « Jour d’Après » (covid) et nostalgie du paradis ou du « Jour d’avant » ; évidemment jamais dans l’Instant !!! messianisme oblige…

6. Loi de succion ou Eucharistie : le premier acte de tout être qui NAÎT, depuis la cellule jusqu’au marmot de l’humain, est de sucer tout ce qui passe à sa portée de trompe, de main ou de ventouse. C’est par la succion qu’il assimile ce qui lui est indispensable pour entretenir sa dualité cause-effet ou naissance-mort, dans ce même paradoxe énoncé plus ci-dessus dans l’entretien 43 du Maharshi. Tel est la paradoxe de l’Eucharistie réduit à sa signification originelle et dégagé de tout mysticisme superflu. LE PRODUIT EST DISTRIBUÉ PAR LE POSTÉRIEUR (le cul), si bien qu’il n’est pas étonnant que l’Or métal puisse vibrer en Radiesthésie comme les excréments, on parle d’ailleurs de bourse, de besoin, de faire ses besoins et d’être dans le besoin….. Là encore, retour à la note 1 ci-dessus…
 
 

Dernière mise à jour : 04-03-2021 00:18

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >