Accueil arrow News arrow Dernières news arrow +++Louis Pasteur une RACINE DU MAL+++
+++Louis Pasteur une RACINE DU MAL+++ Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 23-12-2022 05:33

Pages vues : 2310    

Favoris : 103

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Addiction, Aiguille, Amour, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Démocrapitaliste, Diable, Dragon, Echo, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Messianisme, Métal, Mieux, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Spontacratie, Tore, Transhumanisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Yi King, Yokai

 
 
 
+++Louis Pasteur une RACINE DU MAL+++
Pour ce malade la cause de la Mal-a-D.I.T.
est DEHORS : LES PETIOTES CHOUSES QU’IL
LUI FALLAIT COMBATTRE, exactement dans la
tradition occidentale de la dualité bien-mal
ou cause-effet.
La « grippe » et autre choses du DEHORS sont
la conséquence de l’aliénation humaine, alors
LE DEHORS s’en donne à cœur joie y compris
chez les Petiotes Chouses devenues aliénées
elles-mêmes. TOUT est lié : Un est le Tout.


Page dédiée aux Petiotes Chouses salvatrices
que le killer Louis Pasteur voulait tuer.
 
Un jour, probablement de « Big Bang”,
un parasite tombant dans la racine du mal,
décrite dans la Genèse 1 opinionée comme
”création du monde”, décide d’imposer
une loi au Saint Chaos (1).
Ce parasite créa l’humain actuel avec ce qui
était existant d’animaux suite à la Grande
Oxydation
.
Ce sera la boue adamique en rouge du Passé
(Adam en hébreu signifiant : rouge)
Le temps allait défiler dans un
unique sens : LE TEMPS DE LA DIALECTIQUE
OU TEMPS HISTORIQUE. Cette MUTATION allait
ALIÉNER depuis les Petiotes Chouses jusqu’aux
montagnes, océans, continents, le mal était
fait en devenant GÉOGRAPHIE-GÉOMÉTRIE,
ou plutôt GRÉOGRAPHIE (de grégaire, grumeau).

Les tribus furent séparées et chacune reçut
des instituions : lois et coutumes.
C’en sera finit du Merveilleux et de
l’improvisation ; puis la mort viendra
sanctionner le tout, par le temps, sous
le concept d’« ancêtre » (aussi causisme et
définition du temps ou de l’âge).

Ce n’est pas le DEHORS QUI REND MALADE,
C’EST LA RACINE DU MAL : SORTIR DE L’UNIVERS,
dont une éclairante preuve de sortie s’appelle
”science humaine”, alors la Connaissance du Soi
ne peut être une ”science” puisque toute science
entre dans la racine du mal ou dans le Vrai qui
cesse d’être vrai dès qu’il est vu et la
”science” alors ne peut que naître entre un sujet
étudiant un objet à étudier ou à saisir ; et que
l’être humain étant le Soi naturel, il est de ce fait
dans l’impossibilité de se poser comme sujet
étudiant d’un ”Univers” qui lui serait DEHORS.
C’est géométriquement ou spatialement impossible.
C’est pure illusion Luciférienne ou capitaliste
fondée sur le renversement des rôles entre
Essences et accidents (ceux de l’espace-temps ou
de la dialectique historique).

Au sens du mot ”politique” icelle est la science
de la gestion d’une communauté selon l’opinion qu’on
se fait de l’humain (au sens de la Réalisation du Soi).
En conséquence, le mot ”politique” implique, de la part
de ceux qui exerce une autorité, la connaissance des
Essence de l’humain ou de son ontologie (son Soi).
Connaissance qui ne peut s’acquérir dans les
universités à partir des accidents du temporel,
pas plus que l’équerre à centrer ne peut définir
un centre absolu, géométriquement vrai, lequel ne
peut absolument pas être une opinion.

L’Absolu, c’est que nombre de religions appellent
« Dieu » (ou le Soi, Christ, etc.) l’Être source
de tout ex-istant.
Cet Absolu ou Soi régit tous les noms-les-formes,
mais depuis le GRAND PARASITAGE OU CRÉATION,
l’homme a toujours été tenté de rechercher cet Absolu
au travers des accidents du spatio-temporel et qu’il
semble impossible d’attendre, ce qui n’est pas
à teindre : le Soi, la Vraie nature, Sa Vraie Nature
celle de chacun.
Depuis « la création » les groupes humains se sont
toujours construits sur des COMPROMIS entre l’Absolu
et le mental est ses cinq sens.
Le règne de l’opinion en tant que critère de
”vérité politique” s’est constitué en sa valeur
dogmatique en France en 1789, et le communisme
ou socialisme, ou le régime républicain, en se parant
des prédicats de l’Absolu, en une singerie du Soi,
est totalement devenu une religion à l’envers,
comme l’envers d’un cuivre repoussé,
ou mieux, comme une pyramide symbolisant
la hiérarchie : pouvoir au sommet et masse en bas,
la même racine du mal que le Dedans-Dehors.

TERRAIN = LA RÉALISATION DU SOI : SAINT-SAIN
sans mal-à-D.I.T. quand le dit était déité,
mais le parasite de la Genèse en créant
a introduit le mal dans le dit (dans le Verbe)
pour en faire/fer une LIEU MAUDIT : un lieu
PLEIN DE MOTS/MAUX ou le spatio-temporel, ce monde
des accidents, ce monde du Dedans-Dehors.
(Un dit : un récit en vers par exemple, un conseil,
un ditier sera un enseignement, un traité de morale,
une dition sera une juridiction, un territoire soumis).

Depuis la Création, le désordre qui est en tout mon Être,
du corps jusqu’au mental, se nourrit que chaos humain
qui est au DEHORS de moi. Et le chaos qui est en moi,
nourrit le chaos autour de moi. Alors c’est tout bénéfice
pour les fabricants de covid, les médecins de Big Pharma
et autres ARN spiké, pointé, pasteurisé, militarisé en
complexe militaro-industriel.
Seule la Réalisation du Soi transcende ce conflit du
Moi-Individuel/Moi-Collectif.


Le culte de la pasteurisation de la planète ainsi
sous racine du mal est fondamental pour le régime.
SE RAPPELER SANS CESSE :
« La DARPA soutient plusieurs
projets de modification génétique d'animaux :
moustique ou rongeur, en utilisant le
forçage génétique ».
(un traficotage de la Nature derrière lequel figure
Bill Gates, donc rien de nouveau dans la loi de succion,
la SAISIE…… LA NATURE QUI GÈNE CES GENS LÀ,
QUI VEULENT ”SORTIR DE L’UNIVERS”
POUR EN FAIRE UN BIEN À EUX….)

- Quelle est donc la racine du mal ?
- La « saisie » [loi de succion ou
Eucharistie (dans son sens en la
croyance au corps ou attraction
”universelle”].
- La saisie de quoi ?
- La saisie du triple monde [de la Forme,
du Désir, du Sans-Forme, jusqu’à la
gloutonnerie spirituelle].
- Comment arrêter cette saisie ?
- En recourant à l’introuvable, car dans
l’introuvable il n’y a pas de saisie.
- Qu’est-ce que l’introuvable ?
- La fin du dualisme.
- Qu’est-ce que le dualisme ?
- La vision d’un dedans et d’un dehors,
lesquels sont introuvables.
(Soûtra de la Liberté inconcevable, chapitre V, 14)
Ils sont introuvables pour la raison naturelle
que Nous sommes l’Univers et que la racine du
mal fait SORTIR de l’Univers comme pour l’examiner
et POUR-VOIR comment il fonctionne :
ON SORT DU TROU POUR EXAMINER LE TROU,
et comme dans un Trou il n’y a rien d’autre que le Trou :
pas de Trou à voir.
POUR-VOIR OU POUVOIR SIGNIFIERA ALORS :
D’É-couvrir : augmentation de l’ego par l’opinion
ou le recouvrement de toutes choses par le MASQUE
LE RIDEAU DE SON EGO, CE SERA LA CHUTE :
SORTIR, DEHORS, SAISIR.


Cet « intérieur » : LA RÉPUBLIQUE, dans lequel le républicanisme veut NOUS METTRE DE FORCE : LA RÉPUBLIQUE THÉOPHANIQUE INCLUSIVE, le covidisme en est un exemple ARNisant (bien supérieur au moindre match de football) ! Tant le Pour-Voir des cancéreux de l’État, son administration est devenu UNE THÉOPHANIE DE LA RÉPUBLIQUE INCLUSIVE : LE CAPITALISME QUI AVALE TOUT EN COPIANT L’IMPÉRIALISME CHRISTIQUE INVERSÉ : LA CROYANCE AU CORPS, AUX OBJETS OU MARCHANDISES : le passage d’une christologie théophanique, donc en catholicité ou universel, à une christologie chosifiée ou incarnationiste, et moral, politique et républicaine, sociale : représentée sur le plafond de la chapelle Sixtine en un vieux barbu bien conservé et virile, symbolisant l’impérialisme de l’Église de Rome, un impérialiste spirituel devenu IMPÉRIALISME RÉPUBLICAIN QUI VOUS POSSÉDER : VOUS APPARTENEZ À SES ”VALEURS” (la démocratie).

Bhagavân : « Le seul namaskâra [prosternation,
renoncement ou putréfaction : on dépose son ego
aux pieds du Maître] est le mental qui se fond
dans sa Source, l’unique unité
[idiotès, singularité, les EAUX] ». (Ramana Maharshi).
Nature fait amande en sa nature.
Nature s’éjouit de sa nature
[de esjoir : avoir la joie (esjoiement), félicité].
Nature surmonte nature.
Nature contient nature.

(Code de toute Vérité, dans le Livre de
la Philosophie naturelle des Métaux
,
de Bernard le Trévisan).
RIEN NE SE PASSE S’IL N’EST RÉDUIT EN EAU : le CELA, le EST, le SANS POURQUOI, le JE SUIS ou le « SOIS-TRANQUILLE », c’est le NON MOUVEMENT DANS LE MOUVEMENT ou NON-AGIR !
Recherche de l’innocence :
O : eau sans forme O-RIGINE/PRINCE/PRINCIPE (tirer de soi-même un principe estimé certain “le PREMIER”, la partie contient mais est PLUS que le total des parties ; RACINE/ÎLE/Le BLANC DE L’INSTANT, formant les couleurs de l’Arc-en-Ciel).

”Démocratie” est identique à un MESSIE incarné,
à une identité-objet saisissable, identi-fiable,
« ALORS SI TU RENCONTRES LA DÉMOCRATIE, TUE-LÀ ».
Celui qui tombe, tombeau, dans l’erreur de CROIRE
que la démocratie existe à l’état d’ego ou de corps,
il doit aussi, pris-au-nier du dilemme, croire ou
SAISIR, POSSÉDER, que le MESSIE-DÉMOCRATIE
transcende toute discours à l’égal de Dieu ;
c’est devenu clair dans le gosier de certains
cancéreux du Pour-Voir du régime en Occident !
Ceux qui opinionent sur le Messie-Démocratie
ne voient nullement l’Ainsité, le Soi, l’Éveillé,
car l’Éveillé SERAIT celui qui a compris la Vraie
Nature des choses, leur Sans Pourquoi ;
l’Éveillé serait celui qui a compris ce que c’est
qu’ÊTRE, l’UNIVERS, le TOUT (seul un Total peut
comprendre un Total, au sens d’Éveil).
« Défendre la démocratie » prouve qu’ELLE N’EST
PAS LA RÉALITÉ, tout ce qui naît un jour meurt
un autre jour, d’où le concept de ”défense”

Recherche de l’innocence :
[…] Je n’ai pas triché sur les terrains.
Je n’ai pas ajouté au poids de la balance.
Je n’ai pas faussé le peson de la balance.
Je n’ai pas ôté le lait de la bouche des petits enfants.
Je n’ai pas privé le petit bétail de ses herbages.
Je n’ai pas piégé d’oiseaux des roselières des dieux.
Je n’ai pas péché de poissons de leurs lagunes.
Je n’ai pas retenu l’eau dans sa saison [en période d’inondation annuelle].
Je n’ai pas opposé une digue à une eau courante.
Je n’ai pas éteint un feu dans son ardeur.
[…]
Suite de la Prière de la Pureté .

Note.
1. « Si Dieu est la cause des mondes,
Dites-moi donc ce que Dieu est pour vous !
Les grands éléments ? Dans ce cas,
À quoi bon se fatiguer pour un nom seulement ?
[…]
Pourquoi Dieu ne crée-t-il pas constamment [mais seulement dans le spatio-temporel et ainsi en un NON-SENS]
Puisqu’il ne dépend de rien d’autre [que de lui-même] ?
S’il n’est rien qu’il n’ait créé,
De quoi dépendrait-il ?
[…]
Si, contre sa volonté, Dieu créé,
Il obéit à une puissance au Dehors ;
S’il le veut, il est soumis au désir (à la loi de succion ou attraction ”universelle”) ;
Et s’il crée, en quoi est-il Dieu ?
(Shântideva, Bodhicaryâvatâra - La Marche vers l’Éveil, chapitre IX, Connaissance).
Et au Verset 145 :
Quelle cause est nécessaire
À ce qui existe réellement ?
Quelle cause, encore, est
Nécessaire à ce qui n’existe pas ?

(Quelle cause est nécessaire à l’invention
de la Liberté étant donné qu’elle n’existe
pas, puisqu’elle est NOSTRE ÉTAT NATUREL,
”Liberté” concept identique à l’invention
du Big bang ???).

Verset 149 :
Ainsi, il n’y a pas de cessation
Ni de réalité, de telle sorte
Que tous les êtres animés sont à jamais
Libres de naissance et de cessation.
 
 

Dernière mise à jour : 23-12-2022 06:12

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >