Accueil arrow News arrow Dernières news arrow PLANDÉMIE CO-VID-X SMARTPHONITE
PLANDÉMIE CO-VID-X SMARTPHONITE Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 16-06-2023 00:29

Pages vues : 731    

Favoris : 75

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Addiction, Aiguille, Amour, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Démocrapitaliste, Diable, Dragon, Echo, Egopinion, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, Hararielisme, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Messianisme, Mental, Métal, Mieux, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Spontacratie, Tore, Transhumanisme, Utotalitarisme, Verbopinion, Verrouillage, Vie, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Yi King, Yokai

 
smartphone_slave_horiz_augment_illusion.png
 
 
PLANDÉMIE CO-VID-X SMARTPHONITE
Pour qu’il y ait des méchantes petiotes chouses,
il faut chuter dans la racine du mal :
Le Dedans-Dehors. Comme pour qu’il y ait
”contagion”, il faut la racine du mal.
Comme pour le temps, il faut une personne
pour le voir, sinon il n’existe pas : ce
temps ne vient pas vous dire : ”J’existe !”.
 
- Quelle est donc la racine du mal ?
- La « saisie » [loi de succion ou
Eucharistie (dans son sens en la
croyance au corps ou attraction
”universelle”, la ”valeur d’échange”,
la ”baisse du taux de profit”].
- La saisie de quoi ?
- La saisie du triple monde [de la Forme,
du Désir, du Sans-Forme, jusqu’à la
gloutonnerie spirituelle].
- Comment arrêter cette saisie ?
- En recourant à l’introuvable, car dans
l’introuvable il n’y a pas de saisie.
- Qu’est-ce que l’introuvable ?
- La fin du dualisme.
- Qu’est-ce que le dualisme ?
- La vision d’un dedans et d’un dehors,
lesquels sont introuvables.
(Soûtra de la Liberté inconcevable,
chapitre V, 14)

De même que pour le TEMPS, si on CHUTE,
on TOMBE (malade et dans la tombe) dans
le sujet en face de l’objet, donc dans
l’espace-temps d’au minimum une télépathie
qui exige un sujet émetteur et un objet
récepteur comme un microbe exigerait
AU DEHORS un abris-hostellerie.
Pourquoi un ”mi-crobe”, une petiote chouse,
exigerait elle aussi un Dehors ?
On TOMBEau dans la RE-PRÉSENTATION, LE
SPECTRE-SPECTACLE.

L’ABSENCE DE RACINE DU MAL EST APPELÉE
”PANique” : la RE-présentation ne se
succède à l’Instant ni ne le précède,
mais lui est strictement DANS l’Instant :
la chose apparaît SANS TEMPS où elle
accède à l’existence, comme sans
”date de naissance” ou sans ”Big bang”.
Une telle COÏNCIDENCE ou SYNCHRONICITÉ
entre le Seul Réel et sa manifestation a
pour effet de priver la conscience répétitive
ou ”raison” de son temps de calcul ou de
prise en considération de ce qui lui arrive,
d’où une situation d’urgence, tel l’invention
du covid-19 et de ses suites peu importe le
nom inventé du « méchant virus » à flinguer
évidement et pour saison-raison de stratégie
mondiale du Pour-Voir !

CELA FAIT MAINTENANT DES MILLÉNAIRES
de RACINE DU MAL QUE LA RE-PRÉSENTATION
IMMÉDIATE OU NON-REPRÉSENTATION DU RÉEL EST
APPELÉ PANique, le TEMPS SACRÉ ou sans temps,
la tremenda majestas qui fait frissonner,
le fondement de l’humilité spirituelle,
et de la Vacuité,
qui sera vécue par
le croyant au mental comme DÉPRESSION,
PSYCHOSE DE MÉLANCOLIE
(neurasthénie), suivie
du fascinans qui captive, soumet, fascine :
COÏNCIDENCE DES CONTRAIRES, L’IVRESSE DU SACRÉ
À L’EXTASE DIONYSIAQUES, AU HIÉROS-GAMOS
(union sexuelle sacrée métamorphosante)
dans l’asile ce sera la saturnale maniaque
psychose maniaque ou versant de la
mélancolie précédente) :
ce qui se présente DANS L’INSTANT au mental,
donc SANS MENTAL, qui va créer DANS LE
MENTAL, si on CROIT à ce mental :
la PANique.

L’objet de la tremenda majestas est une
variation du Thème ZÉRO INDIEN : tantôt
exaltante, tantôt son inverse : déprimante.
Ce sera par exemple le ”Feu sacré” qui dévore
littéralement les saints, au point qu’ils sont
souvent tenus d’en demander la délivrance afin
de ne pas en mourir !

Le Dieu Grec PAN, le TOUT porte bien son Nom
puisque le TOUT est le Seul Réel, le
SAINT CHAOS, la deima panicon (frayeur panique
qui dès qu’il se présente à un CROYANT au
mental, ne lui laisse AUCUN TEMPS pour se
sécuriser (1), à savoir aucun temps pour
”raisonner”, aucune possibilité de VOLTe-FACE
HABITUELLE et HUMAINE FAÇON DE CROYANCE AU
MENTAL de faire face à quoi que ce soit,
puisqu’il est un CROYANT au mental :
IL LUI MANQUE DU TEMPS OU DU DÉ-CALAGE QUI
PERMET, HABITUELLEMENT DONC, DE RE-TROUVER
PAR SA ”RAISON” LA MANIFESTATION DU RÉEL
PAR SA RE-PRÉSENTATION OU ’RAISON”.
Quand le temps du film vient à manquer,
c’est la PANique, à cause, encore une fois,
de cette CROYANCE AU MENTAL : il n’y
plus d’histoire, ET C’EST LA DÉPRIME.

RÉEL SANS TEMPS VULGAIRE = FLÉAU
CATASTROPHE, pour le croyant au mental.
Il y a FLÉAU ou CATASTROPHE chaque fois
que la Re-présentation ou que le film
est cassé : en sorte qu’il ne reste plus
à celui qui croit au mental qu’à agir
de manière THERMODYNAMIQUE : PRÉCIPITÉE,
INEFFICACE, DONC EN CATASTROPHE, PARCE
QUE SA ”RAISON”, SA CROYANCE NE LUI
EST D’AUCUNE UTILITÉ, IL N’A PLUS AUCUN
TEMPS POUR AVISER, POUR PROJETER,
le Seul Réel étant advenu en même temps
que sa manifestation, sa représentation.
C’est typique du chaos humain dans sa
croyance au mental et source de comportements
humains imprévisibles et de formes d’hébétudes
et de maladies mentales.

La preuve de la croyance au mental est
maintenant forte puisque le Pour-Voir fabrique
de fausses ”situations d’urgence” POUR ÉVITER
LA CONFRONTATION AU SEUL RÉEL.


Il y a indéniablement un empêchement de réalisation du Soi, comme si le DEHORS du MONDIALISME voulait BOUFFER, RÉCUPÉRER, AVALER le Soi de tous les Terriens.
NOUS SOMMES EN D’ANGER (issu de l’Ange qui prévient…. Gardien….). L’OGRE COMME LE TEMPS-MONDE DÉVORE SES PROPRES ENFANTS ET MODIFIE TOUTES CHOSES.
O-GÉRÉ = OGRE, le O du Grand Architecte de l’Univers sera bientôt O-géré, par l’intelligence artificielle ou par une technologie quelconque (QR code, ADNm, un transhumanisme quelconque, etc.).
O-GÉRÉ = EAU DE TUYAU (réseaux, socialisme, administration…..) CONDUISANT SANS FAILLE À LA SOCIÉTÉ FOURMILIÈRE où un petit groupe de Pour-Voir programmera les masses.

Mettre un SPATIO-TEMPOREL entre l’âme universelle [paramâtman : le Soi suprême] et en faire une DIFFÉRENCE avec nous est l’erreur appelée ”réalité” et produite par le mental. ”Pensez à Elle [cette Âme] comme n’étant pas différente de vous et réalisez ainsi l’identité du Soi avec Dieu”. (Ramana Maharshi, entretien 31 du 4-2-1935).
”La cause de tous les malheurs est la fausse croyance : « Je suis le corps » [et donc le mental]. Cette fausse croyance doit disparaître.
C’est cela la Réalisation. La Réalisation n’est pas l’acquisition de quelque chose de nouveau et ce n’est pas non plus une faculté nouvelle. C’est simplement la suppression de tout camouflage”. (Ramana Maharshi, entretien 96 du 13-11-1935).

Avec la croyance au mental, les croyances peuvent changer, mais pas la Vérité (en réf. à l’entretien 133 du Maharshi).

CROYANCE AU MENTAL = « JE N’AI PAS », OU « JE SUIS CECI OU CELA », « JE FAIS CECI OU CELA ».
CROYANCE AU MENTAL = VOUS PENSEZ ; LÀ EST LE PROBLÈME DU « JE PENSE DONC JE SUIS »…. « Voilà l’erreur. Ne prenez pas le non-Soi [le temps-idéation et son corps] pour le Soi. Alors le Soi vous sera évident », dit le Maharshi à l’entretien 317 du 6-1-1937.
”Il n’existe pas deux soi, c’est-à-dire un soi qui prétend ne pas avoir réalisé le Soi” (même entretien).

”Le Soi n’est-il pas toujours réalisé ? Quel est donc le sens de cette croyance courante ? L’homme est toujours le Soi et cependant il ne le sait pas. Il le confond avec le non-Soi, c’est-à-dire avec le corps, etc. Cette confusion est provoquée par l’ignorance. Si celle-ci est supprimée, la confusion cessera et la vraie connaissance se dévoilera. En restant en contact avec des sages réalisés, l’homme perd graduellement son ignorance, jusqu’à sa disparition complète. C’est ainsi que le Soi éternel se révèle en lui”. (Ramana Maharshi, entretien 350 du 6-2-1937).


Qu’est-ce que l’évolutionnisme ?
C’est la CROYANCE AU MENTAL ET DONC AU TEMPS-IDÉATION, et le propre de toutes croyances est QU’ELLES SONT INDÉRACINABLES : ELLES SONT SANS OBJET EN ÉTANT OBJECTIVES (indéracinables). Indéracinable ou INGUÉRISSABLE comme le capitalisme cette TERRIBLE MALADIE ! À distinguer de l’incurable, lequel est atteint d’une maladie à laquelle il n’existe pas de remède.
L’inguérissable est autre : atteint d’une maladie à laquelle il y a d’excellents remèdes, lesquelles demeures sans effet pour diverses raisons fortes obscures. L’inguérissable est plus incurable que l’incurable réel, lequel pourrait toujours CROIRE à un remède, si on le découvrait pour son cas ; alors que l’autre, tel le capitalisme, semble VACCINÉ contre tous les remèdes et semble à l’abri de toute guérison possible, tel un Oiseau Phénix…
L’INGUÉRISSABLE, C’EST LA RAISON, LE MENTAL, celui que la raison même n’arrive pas à modifier : un mental peut-il tuer un mental ?

Le policier du mental : « En cherchant si le mental existe ou non, on s’aperçoit qu’il n’existe pas. C’est là le contrôle du mental. Autrement, si on admet l’existence du mental et qu’on cherche à le contrôler, cela équivaut à obliger le mental à se contrôler lui-même, à l’instar d’un voleur se transformant en policier pour procéder à sa propre arrestation. De cette manière, le mental continue à subsister, mais échappe à lui-même », explique Ramana Maharshi à l’entretien 43 du 28-3-1935.
De la même manière, même entretien : « Chacun connaît le Soi [ou l’Instant], et pourtant ne le connaît pas. Étrange paradoxe ».
Et à l’entretien 615 du 24-1-1939 : « Un voisin avait anticipé la visite d’un voleur dans sa maison. Il avait pris des précautions pour l’attraper en plaçant des policiers en civil pour surveiller les deux bouts de la rue, l’entrée et la sortie de sa maison. Lorsque le voleur s’était présenté comme prévu, les hommes de guet s’était précipités sur lui pour l’attraper. Le voleur, jugeant d’un coup d’oeil la situation, s’était mis à crier : « Au voleur ! Attrapez-le, attrapez-le ! Il court par là ! là ! » Et ce faisant, il était parvenu à s’enfuir.
Il en est ainsi avec l’ego. Partez à sa recherche et vous ne le trouverez pas. C’est la meilleure façon de s’en débarrasser ». (Entretien 615).

De nos jours de tous connectés et de déluges d’infos ”justes”, tout le monde semble « voir clair ». Alors comment voulez-vous ”éclairer”  ? On peut prétendre ”éclairer” celui qui voit trouble, pas celui qui voit clair !
On a tout montré au monde, ainsi on ne lui en ”re-montrera” jamais, tout étant déjà montré, numérisé, technologisé.
Ce monde, de-mon, semble inguérissable, même à coups d’injections ARNm au graphène en spikisme.

DEPUIS LE LANCEMENT DU PLAN DU 11 SEPTEMBRE 2001, NOUS SOMMES DANS UN MONDE ”SÉCURISÉ”, ASEPTISÉ, PASTEURISÉ, TOUT LE MONDE DEVIENT LUCIDE, COMME DE PLUS EN PLUS CONSCIENT D’UN DANGER, TERRORISTES OU VIRUS (ou dérèglement climatique, météorites), ALORS CE MONDE SE PROTÈGE DU DANGER CE QUI LUI ÉVITE PRÉCISÉMENT DE PRENDRE CONSCIENCE QU’IL TOMBE DANS LE DANGER MONDIAL LES DEUX PIEDS DEDANS…
Cela devient évident puisque principalement en Occident et même en Orient il n’y a plus de guerre, alors quand on se croit en paix, comme AUCUNE GUERRE MONDIALE N’EST DÉCLARÉE DEPUIS 1945, et que la guerre du voisin, ou de l’Ukraine, ne touche que le voisin, aucun signale d’urgence pour les Terriens, aseptisés, pasteurisés, zombifiés, smartphonisés, graphènisés, 5-déisés (tous la soumission aux ONDES DU RÉGIME ET DE SES INDUSTRIES).

Ce monde depuis le 11 septembre 2001 qui a entrepris de se « protéger » POUR ESQUIVER SON DESTIN CONSTITUE LE MOTEUR MÊME DE SA PERDITION, ET LARGEMENT LE TRANSHUMANISME DU CAPITAL Y CONTRIBUE.
L’ailleurs illusoire n’est autre que l’Ici et Maintenant dont ce monde se croyait protégé car éloigné, et la sécurité-protection sur laquelle il comptait se révèle justement ce qui va causer sa perte.
LA SÉCURITÉ ILLUSOIRE EST L’ILLUSION MÊME, SA SUBSTANCE, LA SÉCURITÉ EST L’ILLUSION EN PERSONNE, comme le dit Hécate dans Macbeth : « La sécurité est la plus grande ennemie des mortels ».
PLANDÉMIE = MORTS ASSURÉS, AUGMENTÉS, CAPITALISÉS, EUGÉNISÉS (les injections ARNm y contribuent).
Doutant d’eux-mêmes, les masses maintenant tournées vers le DEHORS entreprennent de chercher le SALUT DEHORS, DANS UN ”VACCIN”, UN MESSIE, DANS UN MODÈLE DEHORS : UNE MAGIE DONT LES MASSES ESPÈRENT QU’ELLE LEUR FERA ÉCHAPPER À LEUR SORT, ALORS QUE CETTE MAGIE (technologie) LES ENFERME INEXORABLEMENT EN EUX-MÊMES EN UNE FIXATION MORTELLE : alors que la vie est un déploiement, et à chaque déploiement, si l’on n’y prend pas garde, correspond un Point Focal à atteindre, et ce point une fois COAGULÉ, FIXÉ, SÉCURISÉ, peut devenir le tombeau (1).
DÉPLOYEZ, DÉPLOYEZ, MAIS NE VOUS SÉCURISEZ PAS, NE VOUS INCRUSTEZ PAS. DÉPLOYEZ POUR LE CONTRAIRE DE LA COAGULATION : LE VOLATIL, ET NON POUR UN POINT DONNÉ OU UN BUT À ATTEINDRE.


Note.
1. C’est en se sens que le SANG, chez les Juifs, et chez d’autres peuples, peut être considéré comme le support ou véhicule de l’Âme, parce qu’il CIRCULE, il n’est pas coagulé ; d’où aussi le concept de ”Communion par le sang”, ou un lien d’inféodation (soumission) par le Serment du sang.
Serment du sang chez les Juifs = soumission matérialiste, idolâtrée par la croyance au corps-mental à leur Dieu. De nos jours la soumission c’est aux ”réseaux sociaux”, ce ”sang” artificiel singeant une religion.
 
 

Dernière mise à jour : 16-06-2023 00:54

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >