Accueil arrow News arrow Dernières news arrow A abattre : le Monothéisme républicain
A abattre : le Monothéisme républicain Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 14-07-2023 01:39

Pages vues : 918    

Favoris : 84

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Addiction, Aiguille, Amour, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Démocrapitaliste, Diable, Dragon, Echo, Egopinion, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, Hararielisme, HOTC, Images, Jardin, Laïcité, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Messianisme, Mental, Métal, Mieux, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Spontacratie, Tore, Transhumanisme, Utotalitarisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, World Economic Forum, Yi King, Yokai

 
renard7politic.jpg
 
 
A abattre : le Monothéisme républicain
et son ”ordre républicain” un ”ordre”
de paix commerciale, c’est-à-dire le CHAOS,
la guerre de tous contre tous : surtout ce
chaos organisé par les 3 W :
Washingtonisme, Westminsterisme, World Economic Forum.
 
RAPPEL : La France n’est pas de tradition spirituelle chrétienne mais DE TRADITION DU PALÉOLITHIQUE :

Au sens du « Je suis ce JE SUIS » : VIVRE, en tant qu’être humain est originellement un acte spirituel : alimentation, vie sexuelle et labeur ont une valeur sacramentale. L’humain est fondamentalement un HOMO-RELIGIOSUS : une participation mystique ou MARIAGE AVEC L’UN. À ce titre, Homme et Dieux ne se distinguent pas. ET POURTANT, RIEN N’EST SIMULTANÉMENT PLUS DIFFÉRENT, DISTINCT, ÉLOIGNÉ QUE L’HOMME ET LES DIEUX. CE QUI ENGENDRE LA CONTRADICTION MAJEURE DES DEUX PÔLES : LA FASCINATION ET L’EFFROI (le ”numineux”] de la relation de l’homme face au sacré (toujours ambiguïté), et ça va déboucher sur la tragique dualité du PUR-IMPUR….
LA SPIRITUALITÉ DE LA FRANCE NE PEUT APPARTENIR QU’AUX POPULATIONS QUI OCCUPAIENT ORIGINELLEMENT LE SOL FRANÇAIS : CE SERA ÉVIDEMMENT LE CULTE DE LA TERRE-MÈRE ou MÈRE DIVINE (Vierge Noire au sens du secret de la Vie telle Isis la Noire : l’Eau de Vie), divinité et de la Vie et de la Mort, que par la suite les religions abrahamistes vont détruire en qualifiant ses représentants d’« idoles », ce sera le winnerisme du Dieu sur la Déesse et le Serpent se transformera dans l’organisation sociale par le passage du Matriarcat au Patriarcat (tellement visible sur le plafond de la Chapelle Sixtine…). Mais cette idée de la Mère Divine se retrouve dans l’ensemble du bassin méditerranéen. La Divinité protectrice des morts que l’on trouve présente sur les parois de quelques-unes des grottes sépulcrales néolithiques de la vallée du Petit Morin.


LA FRANCE EST LE DOMAINE DES PAGANS : ce sont les provinciaux de ces districts. Paganisme devrait bien signifier : ANCIENS CULTES DE DIVERS GROUPES DE POPULATION : le Pagan ou Paysan, l’homme du [PAIS] de PAGUS (Canton ou contrée) pays, terre, ferme, région ; le PAYSAN (MOUJIK en Russe) [PAISANT] ; [PAISTRE] : manger, des produits de la Terre.
La spiritualité des Gaulois à la différence de celle des Grecs et des Romains comportait une morale en forme d’ascension ou de Réalisation (du Soi) : Honore les Dieux - Sois brave - Ne fais rien de mal. LES GAULOIS NE POUVAIENT QUE CROIRE À L’IMMORTALITÉ DE L’ÂME, donc la réalité du Soi, la Conscience infinie, leurs usages funéraires l’indique assez ; cette croyance leur était naturellement commune avec beaucoup d’autres peuples (jusqu’aux Mayas et autres ”Peuples du Soleil”).

La naissance de l’Église de Rome comme la naissance de l’État est pleine de crimes et de luttes des chefs et évêques à coups de conciles contre le culte des Pierres, des Arbres, des Fontaines et des Sources, des ÉLÉMENTALS DES CHAMPS ET DES FORÊTS, et bon nombre des Anciens Dieux topiques sont métamorphosés en saints par l’Église de Rome…


La naissance du CYBERCHAOS ET DES CYBER-PIRATES mondial se trouve dans le CHRIST INCARNATIONISTE ISSU DE L’ÉGLISE DE ROME qui en fit la première religion d’État : THÉODOSE 1er OÙ L’OCCIDENT PASSAIT D’UN CHRIST INTÉRIEUR OU THÉOPHANIQUE À UN CHRIST INCARNATIONNISTE OU DE CHAIR(e), CORPOREL, UN CHRIST D’OBJET ET DE POLITIQUE-ÉCONOMIQUE (les Croisades, ensuite les Conquistadors par exemple).
Ce fut comme un avant goût de la naissance d’Hollywood, DES F(R)ICTIONS ET DE L’ENTERTAINMENT des Juifs Adolph Zukor, du ferrailleur Louis B. Mayer, etc., La liste est longue depuis : IL FALLAIT POUR-VOIR : VOIR LES IMAGES POUR Y CROIRE (le ”Comme Si”) ; L’INCARNATION DU CHRIST DEVENAIT CHAIR, ET VIRIL : LE JEUNE PASTEUR ORPHIQUE, OU JEUNE PATRICIEN ROMAIN DEVENAIT LE VIEUX VIRIL À SYSTÈME PILEUX BLANC PEINT SUR LE PLAFOND DE LA CHAPELLE SIXTINE : LE TEMPS DEVENAIT HISTOIRE-HISTORIQUE, RE-PRÉSENTATION, IMAGES, EYES CANDY (avec en contrario de moins en moins de MIRACLES, puisque le DEHORS devenait WINNER). ON FAISAIT À FOND DANS LE ”COMME SI”, LA FICTION, DANS LA MAGIE.

MAGIE DU SYMBOLE, CÔTÉ PILE ET CÔTÉ FACE.
Le monde et son ‘moi’ ne sont ni réel ni irréel mais de l’ordre de la CROYANCE : les humains sont POSSÉDÉS par la croyance qu’ils ont un ego ; tout se passe ”COMME SI”, ON FAIT SEMBLANT. Comme au cinéma, on comprend l’histoire-historique, ON Y CROIT : les séquences en cascade accordées entre elles font que TOUT SE TIENT : QUAND UNE MAGIE PARLE TOUTES LES MAGIES PARLENT, QUAND UNE SE TAIT TOUTES SE TAISENT.


C’est identique à la machine anglo-américaine appelée ”blockchain” ou chaîne de blocs, comme une suite de séquences en cascades, accordées entre elles : TOUT SE TIENT.
QUAND UNE MAGIE PARLE TOUTES LES MAGIES PARLENT : ON EST EN CONFIANCE-CRÉDIT-CRÉDO-CROYANCE-CRÉANCE : PAS DE LAÏCITÉ.
QUAND UNE MAGIE PARLE TOUTES LES MAGIES PARLENT = LOI DE SUCCION : ON RESTE PRISONNIER DE CETTE MAGIE ET DE SES VARIANTES.


N’étant plus à même de recourir à leur Soi, à leur Essence, à leur ”Je suis ce JE SUIS”, les humains sont livré à une même OMNIPOTENCE INDIFFÉRENCIÉE (tel le républicanisme, sa démocratie ou son inclusivisme, son égalitarisme, etc.), ils sont tous équidistants et CONFONDUS DANS UN SOCIALISME OU COLLECTIVITÉ RELIGIEUSE. Si bien qu’il leur est facile de confondre LEUR Soi qu’ils ne connaissent jamais tel qu’Il EST : l’ÊTRE, et de prétendre l’imposer à tous tel que le pratique le Pour-Voir en bandes organisées du régime républicain. RÉSULTAT : Nous subissons un MONOTHÉISME RÉPUBLICAIN À UN SEUL SENS DANS LA DUALITÉ PUR-IMPUR PAR LEQUEL PASSE LE DIEU RÉPUBLIQUE OU « ÊTRE SUPRÊME » DANS LES CROYANCES (la laïcité en étant LA croyance).
Ayant perdu son lien avec son Soi (ayant perdu conscience du Soi), chaque citoyenisé ou consommateur est livré à une HYPERTROPHIE qui maintenant dégénère en impérialisme spirituel, appelé en France : « valeurs de la république ».


La tâche n’est plus que chacun réalise son Soi, il s’agit, pour le régime et son mondialisme, d’imposer à tous le même « Soi » (la même norme, le même ”vaccin”, la même pensée). C’EST L’IMPÉRIALISME, LE TOTALITARISME RÉPUBLICAIN, qui remplace le TOTALITARISME MONARCHIQUE, dont on se préserve de ces deux totalitarismes étatiques par la Tradition de la COINCIDENTIA OPPOSITORUM, qui revient à VAINCRE le vieux dilemme du MOI-INDIVIDUEL et du MOI-COLLECTIF ; sans cette VICTOIRE sur les deux ‘moi’ la fonction naturelle de la Réalisation du Soi devient UNE CROYANCE, au sens d’un but à atteindre et donc dans la chute du temps qui coule, ou dans la chute dans le politisme si présent à ce hui.
La Résolution du Moi-Individuel et du Moi-Collectif ANNULE le concept de monothéisme et de panthéisme ; tout comme elle annule la dualité cause-effet ou CRÉATEUR-CRÉATURE, DIVINITÉ-HUMANITÉ. Cette Résolution porte aussi le Nom de RENONCEMENT (1) ou PUTRÉFACTION.
En réalité, l’humain ne créé rien. LE VRAI HUMAIN CRÉATEUR ne peut l’être QU’UNIVERSELLEMENT, ANONYME. Chez les Anciens, un artisan, un savant, un pasteur, ne songeaient pas à attacher leur nom, leur ‘moi’, aux œuvres qui prenaient noms-les-formes à travers eux. Il faudra attendre le business d’un Beaumarchais à travers le winnerisme de 89 pour que naisse le ”droit d’auteur” et toutes les chaînes de la soumission du capitalisme qui s’en suivent !


Le Monothéisme républicain et ses ”affaires” :

« Nous savions déjà que l'argent de la drogue représente plus du tiers du flux de devises et des échanges boursiers mondiaux et que, sans elle, le système bancaire international s'effondrerait. En clair, le trafic de la drogue est indispensable à l'équilibre économique mondial. Si l'on ajoute le prix des substances nuisibles à notre santé et le gaspillage des dépenses d'armement, justifié également par l'équilibre de la terreur, on peut considérer que l'économie dominante, dite ”libérale”, est une entreprise de destruction ».
Philippe Desbrosses, docteur en environnement, expert consultant auprès de la C.E.E. et du Parlement européen.

À ajouter à cette économie ”libérale” de morts l’économie du trafic d’enfants et d’organes dont les médias du régime se garde bien de parler.

MONOTHÉISME RÉPUBLICAIN = « NON CROYANCE » (a-gnoticisme  du A privatif et Gnostique : connaissance, donc privé de connéissance). Car TOUT EST CROYANCE : ON FAIT ”COMME SI”, ON Y CROIT, ”ON FAIT SEMBLANT” : LOI DE SUCCION VULGAIRE.

L’humain investi par l’ignorance, puisqu’il se dit laïque, ou a-gnostique, est enchaîné par la loi de succion vulgaire : C’EST LE JOUISSEUR. Il n’est pas autre que le ”Big Bang” Lui-même NI IDENTIQUE  LUI PUISQUE IL FAIT SEMBLANT DE.
Loi de succion ou jouisseur : le sujet de la vie attractive, celui qui subit les affects, il est en couple avec l’agent.

Puisque : « Dieu créa l’homme ; et l’homme créa Dieu. Ils sont tous deux les créateurs des noms et des formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l’homme n’ont été créés » dit Ramana Maharshi à l’entretien 264 du 20 octobre 1936. Pour cette raison il n’y a pas, non plus, d’agent ou de cause (si les choses ne sont pas créés ou non pas de raison d’être, il n’existe aucune cause et aucun effet, et sans effets il n’y a aucun faire/fer qui rouille ni agents ni outils, il n’y a pas non plus de vulgaire loi de succion : aucun fruit ou bénéfice à récolter, aucune délivrance ou liberté à inventer puisqu’il n’y a aucun intérêt, aucun couple donc, aucune relation à l’autre : C’EST SEULEMENT PAR LE PROBLÈME DE L’IMAG-I-NATION QUE L’AGNOSTIQUE HYPOSTASIE (il prend une opinion pour une réalité, une matière), ALORS QUE LE MONDE EST EN ”COMME SI’ AU SENS D’UNE STRUCTURE DE TROC :

Le curé d’Ars et la stance 17,31-33 de Nagarjuna disent le MASQUE du ”Faire semblant” qui cache la Vacuité : « De même que le Maître [le Buddha], par son pouvoir miraculeux, crée un être magique et que cet être magique, magiquement créé, en crée un autre à son tour [et avec l’I.A. Nous entrons plein pieds dans la concrétisation de la MAGIE, avec toutes les causes-effets augmentés], de même l’agent se présente comme un être magique, et l’acte accompli par lui est comme un deuxième être magique créé par le premier [socialisme]. Passions, actes, agents, fruits ressemblent à une ville de génies célestes [et de pouvoirs ou de transhumanistes], sont pareils à un mirage [eyes candy hollywoodien], à un songe ».

Ainsi le monde et le ‘moi’ de la conscience ne sont ni réels ni irréels mais de l’ordre de L’ILLUSION, DU MASQUE DU ”COMME SI” comme l’énonce le curé d’Ars et Nagarjuna. C’est ce qui ARRIVE DANS LA FICTION : on com-prend, ON Y CROIT, c’est une illusion en cascade ”COMME SI” la vérité tout entière ne pouvait consister qu’en un puzzle de vérités partielles cueillies un peu partout, telle que le procède une ”intelligence artificielle” à coups de transistors.

MAGIE des hallucinations que, depuis l’absence de commencement, l’on perçoit ”COMME SI” il s’agissait d’objets AU DEHORS, DONC NE PAS SORTIR DE L’UNIVERS POUR-VOIR :
« Voir ainsi les choses [sans Dedans-Dehors], c’est abolir toute fiction d’objet et se libérer des mots et de leur sens tels que l’erreur se les approprie. Lorsque l’on sait que son propre corps et ses possessions, de même que l’espace ainsi occupé, ne sont que le champ d’expérience de la conscience fondamentale, il n’est plus de sujet pour se les approprier, plus aucun objet d’appropriation, et plus rien qui naisse et disparaisse [telle la dualité cause-effet] : la vision juste consiste à penser constamment de la sorte sans jamais se départir de cette réalisation » (Lankâvatâra, chapitre Compendium de tous les enseignements).

À coups de transistors : à coups d’opinions : ”crée un être magique et que cet être magique, magiquement créé, en crée un autre à son tour”, ou qu’une opinion créé magiquement en créé une autre à son tour, ET ÇA N’A PAS DE FIN MAIS A TOUJOURS FAIM : LE MENTAL HUMAIN SE CONSTRUIT SES OPINIONS À LA FAÇON D’UN CARRELAGE (comme celui des carreaux noirs et blancs des loges judéo-maçonniques) ; c’est pourquoi dans la croyance au corps-mental IL NE PEUT Y AVOIR DE PAIX, car il ne peut y avoir deux corps-mental humains qui puissent vivre la même série d’événements, ou de vivre le même événement de façon identique, ”normalisée” comme le rêvent les démiurges globalistes. Chaque humain est dans sa façon de penser, de sentir, un résultat de la vie, de sa vie à lui. Il est fabriqué, moulé dans un cadre sensible, scolaire-social et temporel, d’autant plus flagrant que sa vie est maintenant normalisée par son smartphone et son ”tout connecté” comme ses ”réseaux sociaux”.
IL EST CONDITIONNÉ COMME UN OBJET DE SUPERMARCHÉ OU SUR AMAZON. IL N’EST PAS LIBRE.


Ce qu’il appelle « liberté », ce n’est que le droit et la permission octroyée par ses ”Droits de l’Homme” de rechercher les conditionnements qui l’arrangent et le confortent le mieux, dont il joint le plus, ce qui n’est pas possible sans contredire ce qui convient à l’autre citoyenisé. Résultat : de perpétuels CONFLITS entre individus, classes et nations, à y ajouter le masque des ”élections”.
En « démocratie » aussi bien aux USA qu’au Japon du dernier empereur Naruhito, tous les salarimen qui beuglent de ”démocratie” passent la plupart de leur survie dans des lieux NON-DÉMOCRATIQUES, comme la famille, l’école, les hauts lieux ou temples du capitalisme, sans compter l’armée et la bureaucratie des institutions étatiques et mercantiles : ils se croient tous « libres » dans « leur démocratie » des cités-béton-acier-verre où tous les citoyenisés sont bétonnisés ou uniformisés donc à égalité comme identiques sur le plan des « valeurs républicaines » (qui les protègent…).
Quel pays le plus petit possible qui ne possède pas au minimum une ”banque centrale” ? (Même le Vatican : 0,44km carré possède du banque).

Émile Poulat résume bien la laïcité : « J’ajouterai que ce que nous appelons notre laïcité à la française n’est finalement qu’un héritage de la catholicité à la française », donc une déformation de déformation, etc. Ne jamais oublier qu’ici en Occident nous subissons l’héritage de la philosophie et logique de l’ancien monde gréco-latin ! laquelle analyse, embrouille et finalement tue ; la laïcité étant une émule du libéralisme à la John Locke et du « Siècle des Lumières » ou siècle des perruques poudrées, siècle des loupiotes.

La laïcité publique française possède un code non écrit d’une extrême subtilité (puisque c’est franc-maçonnique comme du Grand Orient de France) qu’il faut, premièrement, maîtriser et, deuxièmement, décoder. C’est exactement le principe de l’INQUISITION et de la Tchéka qui copie l’Inquisition. Car en URSS comme en république il s’agit de défendre un DOGME, appelé aussi ‘Valeur’, c’est-à-dire une position du mental qui, pour l’accusation ou le pouvoir, est censée être implicitement acceptée par tout le monde, comme la laïcité, comme un centre dont on ne doit pas s’écarter sous peine de raisonnement faux. Aussi, si la pointe du compas dérape, la circonférence, le raisonnement et les actes qui les suivent, sont nécessairement faux. Tout accusé qui se reconnaît lié à la foi d’une religion (par exemple c’était le cas de Galilée, et c’est le cas de tous membres d’un parti, surtout communiste ou socialiste ou d’une république) est supposé avoir parfaitement conscience d’avoir contrevenu au dogme, sauf dérangement mental. Il est donc normal que le tribunal lui demande : « Sais-tu pourquoi tu es là ? » S’il le sait, il se condamne lui-même par auto-critique et ne subit qu’une peine légère ou ne subit pas une condamnation imposée. S’il ne sait pas pourquoi on lui reproche quelque chose, c’est qu’il est fou, et pour ce cas là le post-stalinisme des années 1960-1970 a institué des hôpitaux psychiatriques spéciaux. L’inquisition brûlait ses opposants comme possédés de Satan, c’était moins barbare que n’importe quel hôpital psychiatrique moderne. Inquisition et Tchéka, et le régime républicain avec ses ”valeurs” ont la même configuration mentale.

Comme le dit bien Émile Poulat, la laïcité est un confessionalisme retourné. Aussi en l’état actuel des consciences et de la « démocratie », le problème de la libre pensée libérée depuis l’époque de la Renaissance, notamment grâce à l’invention de l’imprimerie, crée un redoutable fardeau pour l’État, affranchi, séparé de l’Église. Désormais, l’État, a la charge de gérer des dizaines de millions de consciences en liberté et bien décidées à en user, démocratie et mensonge du « pouvoir du peuple » oblige. Auparavant, l’État pouvait s’appuyer sur l’Église pour gouverner les consciences avec les paroisses et les prédicateurs, les confesseurs et les directeurs de conscience. Maintenant, c’est fini. L’État n’a plus de recours et se trouve face à face avec ces dizaines de millions de consciences... et en plus : consommateurs ; ainsi la manipulation de l’opinion et le mensonge devient la règle de base de l’État républicain et de tout ce qui se dit « démocratie ».
Aujourd’hui ça devient urgent : la seule voie de la libération passe par la réalisation de l’Instant ou Soi de chacun de nous.... Par la Stargate : amorcer la pompe, être DIRECT....

Faire semblant, être ”présent” tout en étant absent : pas de meilleur ”COMME SI” que les États-Unis des 3 W si ”présent” en Europe et en France depuis l’”amorce” de MAI 1968 et la dégringolade de la suite de présidents républicains après Charles de Gaule. L’Allemagne sera la PREMIÈRE PROVINCE de l’Empire US, et à l’autre bout de la planète, mais sans impact politique mondial : le JAPON.
Depuis l’après 1945 mais déjà en latence depuis l’après 1914-18, l’Empire doit empêcher tout rapprochement de l’Europe avec la Russie, y compris l’Allemagne avec la Russie, qu’il fallait absolument qu’après 1945 elle soit une PROVINCE DES USA : cas cinglant en pleine gueule quand le scribe de la page pouvais se promener à Munich en 1971 pendant la construction du métro, où aux abords les commerces, suintaient un étonnant American way of life par rapport au vieillot des commerces parisiens encore très provinces dans le 17è arrondissement de Paris, rue de Lévis.

« FAIRE SEMBLANT », OU « COMME SI » = LE VIRTUEL, L’ARTIFICIEL INFORMATIQUE (dont fait la partie la ”monnaie numérique” dans ce monde ”numérique”)
 
Note.
1. Renoncement : au fruit des actions, aux actions sans désir = gratuité.
« La connaissance sans pratique est supérieure à la pratique sans connaissance. La pratique jointe à la connaissance est supérieure à la connaissance sans pratique. Karmaphala-tyâgah [renoncement aux fruits des actions] ou nishkâma-karma [action sans désir] dans le cas d’un jnanî [un Réalisé vivant] est encore supérieur à la connaissance jointe à la pratique ». (Cité par Ramana Maharshi à l’entretien 129 du 6-1-1936).

- Q. : Qu’est-ce que le renoncement ?
- M. : L’abandon de l’ego.
- Q. : N’est-ce pas l’abandon des possessions ?
- M. : L’abandon du possesseur aussi.
- Q. : Le monde changerait si les gens renonçaient à leurs biens au profit des autres.
- M. : Renoncez d’abord à vous-même, après quoi vous pourrez penser aux autres [on ne procède pas en tombant dans la racine du mal, le Dedans-Dehors].
(Entretien 164 du 24-2-1936).

« Seul le Soi est permanent. Le renoncement, c’est la non-identification du Soi avec le non-Soi. Avec la disparition de l’ignorance, le non-Soi cesse d’exister.
Voilà le vrai renoncement ».
(Ramana Maharshi, entretien 251 du 29-9-1936). 
 
 

Dernière mise à jour : 14-07-2023 02:07

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >