Accueil arrow News arrow Dernières news arrow BOUTEILLE = SAISIR, mettre, maître, atteindre
BOUTEILLE = SAISIR, mettre, maître, atteindre Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 07-08-2023 02:50

Pages vues : 914    

Favoris : 112

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Administrateur, Aiguille, Amour, Conformité, Consommateur, Dehorscratie, Ego, Fascisme, Gate gate, Horticulture, Humain, Libération, Limite, Marxengelsisme, Or, Racine du mal, Réel, République, Robot, Saisie, Simplicité, Trou, Utotalitarisme, Vacuité, Valeur, Winner

 
bouteille_vas-y_voir.jpg
 
 
BOUTEILLE = SAISIR, mettre, maître, atteindre
s’emparer, intercepter, contrôler, com-prendre,
perce-voir, réel-iser, piger, confisquer,
embrasser, appréhender, discerner, réquisitionner,
BOUTEILLE, JARRE, TONNEAU, OUTRE, TOMBEAU, CADAVRE,
mais aussi BELENOS (Beau), Boule, Coque, para-boule.
Se traduisant actuellement par : CAPITAL, RAISON,
CAPITALISME OU LOI DE SUCCION : LA MULTIPLICATION
DES RICHESSES (évidemment de certains seulement !)
LOI DE SUCCION = ATTRACTION OU PESANTEUR :
LE PLOMB QUI PÈZE (voie de l’Agriculture : le blé
en argot : le fric, l’argent, le pèze et donc
le POIDS (a-voir de l’argent demande du fric/flic
pour le conserver et le faire grossir (tonneau).
Par la voie de l’HORTICULTURE il en fut
autrement…..).
 
CETTE LOI DE SUCCION VULGAIRE EST L’ANTÉCHRIST :
CELUI QUI DOIT GOUVERNER LES HUMAINS D’UNE
VERGE ÉVIDEMMENT DE FER/FAIRE CORPORELLE ;
CE SERA LA DESTINÉE OU LA CHAÎNE, LA
SOU-MISSION AUX OBJETS-TEMPS QUI COULE,
LA SOU-MISSION AUX NOMS-LES-FORMES
(et de nos jours à l’informatique).
Verge-Phallus important surtout dans le
politisme du judaïsme au sens d’”énergie”,
la semence).
Verge typique de la RACINE DU MAL
et du pur-impur (2).


La loi de succion est symbolisé sur les tombeaux de l’époque gothique par le hiéroglyphe sculpté en forme de LION sous les pieds du défunt. Le pied traditionnellement correspond à la symbolique du Soi : pied en sanskrit : Padam, signifiant le Soi, la Racine, et le conte français de Cendrillon l’illustre par son héroïne retrouvant ”chaussure à son pied” ou réalisant sa Vraie Nature, C’EST-À-DIRE L’APOCALYPSE : LE TROU, LE FLÉAU.
Les patriciens arcadiens et troyens portaient une ”lunela” ou psélion au pied (Pied sous Lion).

Vous voulez réaliser « votre » Soi ? Alors ce sera le TROU, là où il n’y a rien d’autre que le Trou donc aucun Trou à « voir » c’est-à-dire à réaliser pour soi-disant vous « libérer ». Aucun Cordoue à atteindre (1).
”Tu peux souder la profondeur d’un puits, la profondeur de ton mental est INSONDABLE, C’EST LE TROU, l’INFINI”. Autrement dit : LA SAINTE CHIMÈRE. Le Sentier est l’ABSENCE de la racine du mal (2), alors le mental SAISIT le TOUT dans la non-saisie, signification de la FONTAINE DE JOUVENCE et TOUT devient, en-fin, possible……

PSÉLION = Pieds sous Lion, alors équivalence de la Vraie Loi de succion : EUCHARISTIE (dans le Thème de la Fontaine de Jouvence). EUCHARISTIE = le respect visant le RE-tour au DEDANS de la personne ; et comme l’écrit Mazu (709-788 un des grands maîtres chan, Zen) : ”Toutes choses sont parfaites en soi, rien ne manque”, et comme NATURELLEMENT il n’y a pas de convention ou de loi au Dehors « IL N’Y EN A PAS NON PLUS QUI PUISSE ÊTRE OBTENUE AU-DEDANS DE TOI-MÊME, puisque la profondeur de ton mental est INSONDABLE », C’EST LE TROU.

Fontaine de Jouvence que certains appellent ”Divine Bouteille” ou ”bout-œil”, ou bouteille, le ”vas-y-voir” d’une certaine Franc-Maçonnerie versée dans le socialisme : la VISION DES YEUX DE L’ÂME DANS LAQUELLE SE RÉVÈLE NUMINEUSEMENT L’ESSENCE ABYSSALE DES NOMS-LES-FORMES, ce que les Anciens nommaient si lumineusement : APOCALYPSE ou DÉVOILEMENT : ON LÈVE ENFIN LE RIDEAU. Fontaine de Jouvence dont un grand représentant sera Bacchus-Dionysos dans le Thème principal qui sera PTAH-OSIRIS-CHRIST des Variations de spiritualités autour du MYSTÈRE, ce que l’Église de Rome détruira en en faisant un ISME : LE CATHOLICISME OU ÉGLISE ET SON PAPE : LE VATICAN ; le MONDIALISME POUVAIT NAÎTRE, LES « SAUVAGES » OU PAÏENS SERONT DEPUIS « CIVILISÉS » ET AVEC CE VATICANISME SERA INSTITUÉE TOUTE LA PENSÉE MATÉRIALISTE ACTUELLE SURTOUT À TRAVERS SON CHRIST-INCARNATIONNISTE, UN CHRIST-OBJET IDOLÂTRÉ ou SUCCÉ :
RAPPEL : La France n’est pas de tradition spirituelle chrétienne mais DE TRADITION DU PALÉOLITHIQUE :

Au sens du « Je suis ce JE SUIS » : VIVRE, en tant qu’être humain est originellement un acte spirituel : alimentation, vie sexuelle et labeur ont une valeur sacramentale. L’humain est fondamentalement un HOMO-RELIGIOSUS : une participation mystique ou MARIAGE AVEC L’UN. À ce titre, Homme et Dieux ne se distinguent pas. ET POURTANT, RIEN N’EST SIMULTANÉMENT PLUS DIFFÉRENT, DISTINCT, ÉLOIGNÉ QUE L’HOMME ET LES DIEUX. CE QUI ENGENDRE LA CONTRADICTION MAJEURE DES DEUX PÔLES : LA FASCINATION ET L’EFFROI (le ”numineux”] de la relation de l’homme face au sacré (toujours ambiguïté), et ça va déboucher sur la tragique dualité du PUR-IMPUR….
LA SPIRITUALITÉ DE LA FRANCE NE PEUT APPARTENIR QU’AUX POPULATIONS QUI OCCUPAIENT ORIGINELLEMENT LE SOL FRANÇAIS : CE SERA ÉVIDEMMENT LE CULTE DE LA TERRE-MÈRE ou MÈRE DIVINE (Vierge Noire au sens du secret de la Vie telle Isis la Noire : l’Eau de Vie), divinité et de la Vie et de la Mort, que par la suite les religions abrahamistes vont détruire en qualifiant ses représentants d’« idoles », ce sera le winnerisme du Dieu sur la Déesse et le Serpent se transformera dans l’organisation sociale par le passage du Matriarcat au Patriarcat (tellement visible sur le plafond de la Chapelle Sixtine…). Mais cette idée de la Mère Divine se retrouve dans l’ensemble du bassin méditerranéen. La Divinité protectrice des morts que l’on trouve présente sur les parois de quelques-unes des grottes sépulcrales néolithiques de la vallée du Petit Morin.


LA FRANCE EST LE DOMAINE DES PAGANS : ce sont les provinciaux de ces districts. Paganisme devrait bien signifier : ANCIENS CULTES DE DIVERS GROUPES DE POPULATION : le Pagan ou Paysan, l’homme du [PAIS] de PAGUS (Canton ou contrée) pays, terre, ferme, région ; le PAYSAN (MOUJIK en Russe) [PAISANT] ; [PAISTRE] : manger, des produits de la Terre.
La spiritualité des Gaulois à la différence de celle des Grecs et des Romains comportait une morale en forme d’ascension ou de Réalisation (du Soi) : Honore les Dieux - Sois brave - Ne fais rien de mal. LES GAULOIS NE POUVAIENT QUE CROIRE À L’IMMORTALITÉ DE L’ÂME, donc la réalité du Soi, la Conscience infinie, leurs usages funéraires l’indique assez ; cette croyance leur était naturellement commune avec beaucoup d’autres peuples (jusqu’aux Mayas et autres ”Peuples du Soleil”).

La naissance de l’Église de Rome comme la naissance de l’État est pleine de crimes et de luttes des chefs et évêques à coups de conciles contre le culte des Pierres, des Arbres, des Fontaines et des Sources, des ÉLÉMENTALS DES CHAMPS ET DES FORÊTS, et bon nombre des Anciens Dieux topiques sont métamorphosés en saints par l’Église de Rome…


La naissance du CYBERCHAOS ET DES CYBER-PIRATES mondial se trouve dans le CHRIST INCARNATIONISTE ISSU DE L’ÉGLISE DE ROME qui en fit la première religion d’État : THÉODOSE 1er OÙ L’OCCIDENT PASSAIT D’UN CHRIST INTÉRIEUR OU THÉOPHANIQUE À UN CHRIST INCARNATIONNISTE OU DE CHAIR(e), CORPOREL, UN CHRIST D’OBJET ET DE POLITIQUE-ÉCONOMIQUE (les Croisades, ensuite les Conquistadors par exemple sont du Thème de la SAISIE EN UN CHRIST-OBJET, UN CHRIST MATÉRIALISTE).
Ce fut comme un avant goût de la naissance d’Hollywood, DES F(R)ICTIONS ET DE L’ENTERTAINMENT des Juifs Adolph Zukor, du ferrailleur Louis B. Mayer, etc., La liste est longue depuis : IL FALLAIT POUR-VOIR : VOIR LES IMAGES POUR Y CROIRE (le ”Comme Si”) ; L’INCARNATION DU CHRIST DEVENAIT CHAIR, ET VIRIL : LE JEUNE PASTEUR ORPHIQUE, OU JEUNE PATRICIEN ROMAIN DEVENAIT LE VIEUX VIRIL À SYSTÈME PILEUX BLANC PEINT SUR LE PLAFOND DE LA CHAPELLE SIXTINE : LE TEMPS DEVENAIT HISTOIRE-HISTORIQUE, RE-PRÉSENTATION, IMAGES, EYES CANDY (avec en contrario de moins en moins de MIRACLES, puisque le DEHORS devenait WINNER). ON FAISAIT À FOND DANS LE ”COMME SI”, DANS LA MAGIE.

MAGIE DU SYMBOLE, CÔTÉ PILE ET CÔTÉ FACE.
Le monde et son ‘moi’ ne sont ni réel ni irréel mais de l’ordre de la CROYANCE : les humains sont POSSÉDÉS par la croyance qu’ils ont un ego ; tout se passe ”COMME SI”, ON FAIT SEMBLANT. Comme au cinéma, on comprend l’histoire-historique, ON Y CROIT : les séquences en cascade accordées entre elles font que TOUT SE TIENT : QUAND UNE MAGIE PARLE TOUTES LES MAGIES PARLENT, QUAND UNE SE TAIT TOUTES SE TAISENT.

C’est identique à la machine anglo-américaine appelée ”blockchain” ou chaîne de blocs, comme une suite de séquences en cascades, accordées entre elles : TOUT SE TIENT.
QUAND UNE MAGIE PARLE TOUTES LES MAGIES PARLENT : ON EST EN CONFIANCE-CRÉDIT-CRÉDO-CROYANCE-CRÉANCE : PAS DE LAÏCITÉ.
QUAND UNE MAGIE PARLE TOUTES LES MAGIES PARLENT = LOI DE SUCCION : ON RESTE PRISONNIER DE CETTE MAGIE ET DE SES VARIANTES.


N’étant plus à même de recourir à leur Soi, à leur Essence, à leur ”Je suis ce JE SUIS”, les humains sont livré à une même OMNIPOTENCE INDIFFÉRENCIÉE (tel le républicanisme, sa démocratie ou son inclusivisme, son égalitarisme, etc.), ils sont tous équidistants et CONFONDUS DANS UN SOCIALISME OU COLLECTIVITÉ RELIGIEUSE DE L'INFORMPATIQUE. Si bien qu’il leur est facile de confondre LEUR Soi qu’ils ne connaissent jamais tel qu’Il EST : l’ÊTRE, et de prétendre l’imposer à tous tel que le pratique le Pour-Voir en bandes organisées du régime républicain. RÉSULTAT : Nous subissons un MONOTHÉISME RÉPUBLICAIN À UN SEUL SENS DANS LA DUALITÉ PUR-IMPUR PAR LEQUEL PASSE LE DIEU RÉPUBLIQUE OU « ÊTRE SUPRÊME » DANS LES CROYANCES (la laïcité en étant LA croyance).
Ayant perdu son lien avec son Soi (ayant perdu conscience du Soi), chaque citoyenisé ou consommateur est livré à une HYPERTROPHIE qui maintenant dégénère en impérialisme spirituel, appelé en France : « valeurs de la république ».


La tâche n’est plus que chacun réalise son Soi, il s’agit, pour le régime et son mondialisme, d’imposer à tous le même « Soi » (la même norme, le même ”vaccin”, la même pensée). C’EST L’IMPÉRIALISME, LE TOTALITARISME RÉPUBLICAIN, qui remplace le TOTALITARISME MONARCHIQUE, dont on se préserve de ces deux totalitarismes étatiques par la Tradition de la COINCIDENTIA OPPOSITORUM, qui revient à VAINCRE le vieux dilemme du MOI-INDIVIDUEL et du MOI-COLLECTIF ; sans cette VICTOIRE sur les deux ‘moi’ la fonction naturelle de la Réalisation du Soi devient UNE CROYANCE, au sens d’un but à atteindre et donc dans la chute du temps qui coule, ou dans la chute dans le politisme si présent à ce hui.
La Résolution du Moi-Individuel et du Moi-Collectif ANNULE le concept de monothéisme et de panthéisme ; tout comme elle annule la dualité cause-effet ou CRÉATEUR-CRÉATURE, DIVINITÉ-HUMANITÉ. Cette Résolution porte aussi le Nom de RENONCEMENT ou PUTRÉFACTION.
En réalité, l’humain ne créé rien. LE VRAI HUMAIN CRÉATEUR ne peut l’être QU’UNIVERSELLEMENT, ANONYME. Chez les Anciens, un artisan, un savant, un pasteur, ne songeaient pas à attacher leur nom, leur ‘moi’, aux œuvres qui prenaient noms-les-formes à travers eux. Il faudra attendre le business d’un Beaumarchais à travers le winnerisme de 89 pour que naisse le ”droit d’auteur” et toutes les chaînes de la soumission du capitalisme qui s’en suivent !

L’Église de Rome a fait du Christ un OBJET INTÉRIEUR attaché à toute l’idéologie spiritualiste issue d’un Aristote et de son hiérarchisme : un COSMOS-OBJET ou COSMOS-IMAGE-PENSÉE, et par là même allait se constituer la racine du mal le Dedans-Dehors et son principe de la SAISIE OU LOI DE SUCCION VULGAIRE, INDISSOCIABLE DE L’”INFORMATION” SI ALIÉNANTE DE NOS JOURS, aussi avec le concept de FINALITÉ (ou de saisie)……
L’Église de Rome se veut APOLLON ou APPOLONISME : LA POMPE DU BRILLANT, LA POMPE DE LUCIFER : LA RAISON, LE WINNER, LA LUMIÈRE DES ”LUMIÈRES” : C’EST L’EXTASE : Apollon symbolisant l’harmonie dans tous les arts plastiques : ce qui BRILLE, LE WINNERISME ACTUEL, LE CHLOROFORME, LA PASTEURISATION OU DIGITALISATION DU MONDE ET ”CIRCULEZ YA PLUS RIEN À VOIR”.
APOLLON-PATRIARCAT CONTRE DIONYSOS-BACCHUS LA DÉESSE-MÈRE DU MATRIARCAT.
APOLLON-PATRIARCAT produiront ainsi les religions juive, chrétienne de Rome puis l’islamisme qui tenteront de détruire les Anciens cultes à la Mère Divine en qualifiant ses représentations de « prostitution » (idolâtrie).
Ce nouveau Dieu masculin sera donc en GUERRE contre le SERPENT-VIBRATION DU MATRIARCAT : ainsi le winnerisme du Dieu sur la Déesse et le Serpent devient l’organisation sociale par le passage du matriarcat au patriarcat (voir les patrons du capitalisme et dans le judaïsme….).
SERPENT = LA SIMPLICITÉ. Dans le Livre des Morts des Anciens Égyptiens, la Barque solaire traverse d’abord des étendues sablonneuses, habitées par des Serpents, et elle se changera elle-même en Serpent…. à la onzième heure, important le nombre 11 (3), la corde tirant la Barque se change en Serpent ; au cours de la douzième heure, dans la Chambre du Crépuscule, la Barque solaire est tirée à travers un Serpent long de 300 coudées égyptiennes.


Bacchus-Dionysos est une Fontaine de Jouvence parce qu’il symbolise le SANS LIMITE, LA DESTRUCTION DE L’EGO MAIS S’IL RESTE UNE ONCE DE LA CROYANCE AU CORPS : C’EST L’ORGIE (la bacchanale : fête de Bacchus à Rome) ; ORGIE OU CONSOMMATION, ABONDANCE, EXCÈS COMME L’EST CETTE ”CIVILISATION” ACTUELLE, dont le mai 1968 français en était un préambule… une mini implosion… mais depuis tout est rentré dans le rang capital-mondialisme de la loi de succion vulgaire).
Bacchus-Dionysos dans son côté positif = DISSOUDRE [SOLRE] (SOLVE) ”Sel”. Dissoudre un morceau de sucre dans de l’Eau. C’est le “démontage” de la Matière : préparation de la Solution (on se prépare à la rendre liquide puisque RIEN n’est fixe). Intimement liée à la Solution. Sels et Aluns = le résultat d’une Dissolution.
Libéré, dissous : le produit est le résultat de Dissolution de la Matière ; intimement liée à la Dissolution.
C’est une SOLUTION LIQUIDE (contraire de Coagulation qui est une SOLUTION DURE).
TROIS Solutions :
Animal – Putréfaction
Végétal – Fermentation
Minéral – Liquéfaction
(D’après Dom. Pernety).
TEINTURE MÈRE : dissolution d’un corps dans un liquide pour en facilité l’absorption par l’organisme qu’il “teint” de son pouvoir. Par exemple en Homéopathie les corps n’ont pas d’action s’ils ne sont pas contraires (Fluide, Électricité). En Homéopathie un corps qui provoque chez l’homme sain une maladie semblable à celle qui est à combattre chez l’homme malsain. Soigner le mal par le mal. Le chaud ne réclame pas le Froid son contraire, mais le Chaud son semblable ; seulement un semblable purifié (d’après Jacob Boehme). D’après Démocrite et Bernard Le Trévisan : Nature esjoir Nature, ou le semblable attire le semblable. La Nature contient la Nature et la Nature vainc la Nature. (Une Carpe ne va pas naître d’un Lapin).
LES ESPRITS NE PÉNÈTRENT ET NE S’UNISSENT AUX CORPS QUE DANS LA SOLUTION (le Liquide, le non-fixe, l’insaisissable).


Notes.
1. Poème de Garcia Lorca, la Chanson du Cavalier :
Cordoue.
Lointaine et solitaire.
Cheval noir, lune grande,
Et des olives dans ma sacoche.
Bien que je connaisse le chemin,
Jamais je n’atteindrai Cordoue.
Par la plaine, par le vent,
Cheval noir, lune rouge,
La mort est là qui me regarde
Du haut des tours de Cordoue.

L’Instant, l’ici et maintenant c’est Cordoue, et le cavalier s’en trouve définitivement éloigné, privé de toute relation avec autre chose que lui ; alors il n’y parviendra pas ; il pourra s’en approcher autant qu’il le voudra, il ne sera jamais ici et maintenant, puisqu’il est LÀ-BAS. AUCUNE ROUTE NE MÊME À ICI : C’EST LE TROU.
La vision du Trou ne se fait que dans le Trou, et comme là il n’y a rien d’autre que le Trou : aucun Trou à voir ou à saisir !
C’est la chanson du Cavalier de Lorca : on peut seulement s’approcher MAIS JAMAIS A-TEINDRE : du A privatif et teindre. « Jamais l’âme et Dieu ne peuvent co-exister » (Saint Bonaventure). ”Mors ultima linea rerum est” (Savoir, Pouvoir, Oser, SE TAIRE).

2. - Quelle est donc la racine du mal ?
- La « saisie » [loi de succion ou
Eucharistie (dans son sens en la
croyance au corps ou attraction
”universelle”, la ”valeur d’échange”,
la ”baisse du taux de profit”].
- La saisie de quoi ?
- La saisie du triple monde [de la Forme,
du Désir, du Sans-Forme, jusqu’à la
gloutonnerie spirituelle].
- Comment arrêter cette saisie ?
- En recourant à l’introuvable, car dans
l’introuvable il n’y a pas de saisie.
- Qu’est-ce que l’introuvable ?
- La fin du dualisme.
- Qu’est-ce que le dualisme ?
- La vision d’un dedans et d’un dehors,
lesquels sont introuvables.
(Soûtra de la Liberté inconcevable,
chapitre V, 14)

3. Onze : le Nombre du TAO. Certains y voient le démesure : la ”plénitude” du 10 et le 11 qui ”déborde”, et qui annonce un ”conflit”… Augustin verra dans le 11 ”l’armoirie du péché”, comparable à l’”excès” dionysiaque : le dépassement de quelque chose de ”normal”, le dévergondé, le hors limite caricaturant la racine du mal…..
PARADOXE, PARADOXE…..
 
 

Dernière mise à jour : 07-08-2023 03:19

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >