Accueil arrow News arrow Dernières news arrow La Synagogue de Satan Administrateur et sa République
La Synagogue de Satan Administrateur et sa République Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 12-11-2023 12:49

Pages vues : 819    

Favoris : 110

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Administrateur, Aiguille, Amour, Carotte, Celtes, Conformité, Dragon, Banques, Consommateur, Dehorscratie, Eau, Ego, Fascisme, Gate gate, Gaulois, Homéopathie, Horticulture, Humain, Hiéroglyphe, Judéo-maçonnerie, Laïcité, Libération, Limite, Marxengelsisme, Nation, Or, Penser, Racine du mal, Raison, Réel, République, Robot, Saisie, Simplicité, Transparent, Trou, Utotalitarisme, Vacuité, Valeur, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Winner, Woke, World Economic Forum, Xalemme

 
travailleurschapeau_creer_besoin_concept.jpg
 
 
La Synagogue de Satan Administrateur et sa République
et parfaite LOI DE SUCCION VULGAIRE : LE PLOMB,
L’ATTRACTION, LA FABRIQUE DU BESOIN et l’ordinateur
en est un parfait exemple.
Le juivisme des deux mamelles du Jéhoviste :
- L’”antisémitisme”,
- Le winnerisme sous forme de ”peuple élu”.
- À y ajouter le résultat ou le lait qui en sort :
L’ÉVOLUTIONNISME ou MISE EN VALEUR DU TEMPS.

IL Y A DEUX JEHOVAH, LE CRÉTIN COLÉRIQUE ET DIEU DE TRIBU(T)S RÈGNE ACTUELLEMENT.
 
 
Actuellement et fortement depuis le 1789 français NOUS SOMMES EN RELIGION DU MONOTHÉISME UNILATÉRAL RÉPUBLICAIN IDENTIQUE AU : « Tu n'auras point d'autres dieux que l'Éternel » (Exode 20,3). Une copie du Christ générique ou du Soi, la Conscience infinie. Donc : « Tu n’auras point d’autre Dieux que la République, puisqu’elle est indivisible et universelle, elle protège toutes les croyances à travers sa laïcité…. ».

L’idolâtrie va commencer chez les Hébreux-Juifs avec l’ARCHE D’ALLIANCE : ou le « premier smartphone avec Dieu » (ou avec un compère produisant « la Voix du Démiurge »). À rapprocher du rouge sombre tel le SANG ET LA VIANDE GRILLÉE DU THÈME : HOLOCAUSTE et S’ENVOYER EN L’R].
C’est de cette façon qu’Ézéchiel eut la vision des quatre Rois des éléments. « Ces Grands Êtres ne peuvent être correctement regardés [sic] qu’à travers la vue permise par le plan nirvanique ou spirituel….. » écrit page 102 Leadbeater dans : Une brève histoire de la Franc-Maçonnerie - Rites mystiques antiques.

TOUTES LES GUERRES SONT DES GUERRES DE RELIGIONS SOUS LOI DE SUCCION VULGAIRE : on se bat pour le NOM-LA-FORME, CHACUN VEUT LA SIENNE, c’est-à-dire tient À SON DOGME OU LOI. Et de là, l’humain va totalement oublier le Soi, le Christ générique. A ce hui de chaos où tout se bouscule à grande vitesse, un individu qui veut rester LUI-MÊME doit impérativement s’échapper du DOGME PREMIER MONDIAL : LE MONOTHÉISME UNILATÉRAL RÉPUBLICAIN ET SA LAÏCITÉ (surtout à la française).

La laïcité à la française, ses administrateurs étatiques, voudraient AMENER À LA SAINTETÉ TOUS LES CITOYENISÉS FRANÇAIS, c’est-à-dire LA MÊME CHOSE QUE NOUS AVONS TOUS NATIVEMENT DÉJÀ ICI ET MAINTENANT : LA FÉLICITÉ. Cette Laïcité SINGE LE SILENCE, LA MEILLEURE « FORME » DE DIEU (1) :
La parlotte est le gagne-pain du politique d’un État de droit. Vous avez déjà vu un président de la république MUET exercer son pouvoir ?
« Les conférences peuvent plaire aux gens pendant quelques heures sans pour autant les améliorer. Le silence, en revanche, est permanent et rend service à l’humanité entière […]. Le silence veut dire éloquence. Les conférences ne sont pas aussi éloquentes que le silence. Le silence est éloquence incessante. Le Maître primordial, Dakshinâmûrti, est l’idéal. Il enseignait ses disciples-rishi par le Silence » (Ramana Maharshi, entretien 20 du 30-1-1935).

Dakshinâmûrti dans l’entretien 54 du 16-6-1935 : « Dakshināmūrti n’a jamais rien enseigné de tel. Il n’a jamais dit que le brahman [l’Être absolu, suprême] était relié ou non à une shakti [énergie]. Tout ce qu’il a manifesté n’était que Silence ; et tous les doutes de ses disciples (shishya) furent dissipés. Cela signifie qu’il n’y a rien à apprendre, rien à discuter et rien à conclure.
Chacun connaît : « Je suis. » Le ‘Je’ est confondu avec le corps, parce que le ‘Je’ s’élève de l’absolu et donne naissance à la buddhi (l’intellect). Dans la buddhi, le ‘Je’ prend la taille et la forme du corps. Na medhayâ veut dire que le brahman ne peut pas être appréhendé par la buddhi. Brahman – aham (“Je - Je”) = buddhi (intellect).
Comment cette buddhi pourrait-elle enjamber l’aham pour découvrir le brahman ? C’est une impossibilité. Dépassez seulement la fausse idée que le ‘Je’ est le corps. Trouvez à qui se présentent les pensées. Si la conscience du ‘je’ disparaît, la découverte est achevée. Ce qui subsiste, c’est le pur Soi. Comparez le sommeil profond et l’état de veille. Ce n’est que dans ce dernier que se trouvent la multiplicité et le corps. Dans le sommeil profond, le Soi demeure sans qu’il y ait perception du corps ou du monde. Là, règne le bonheur ».

Or le Dieu des Hébreux-Juifs N’EST PAS SILENCIEUX : Il DEMANDE à « son peuple » d’exécuter les ordres les plus absurdes tels que des sacrifices animaux et humains exigeant l'application de la Loi du Talion : "Oeil pour oeil, dent pour dent”, et se montrant lui-même jaloux, coléreux et vengeur, etc., donc mesquin. Ce Dieu, DE TRIBU(t) est exactement comme un homme !!!
Et c’est de Dieu là qui est à l’ORIGINE DU MONOTHÉISME UNILATÉRAL RÉPUBLICAIN QUI RÊVE D’UNICITÉ PLANÉTAIRE AVEC TOUT SON MÉCANISME DE CORRUPTION PAR LA « RAISON », LA PENSÉE.

Apparemment, entre l'unicité exhortée par la profession de foi judaïque - dont découle l'universalité de Dieu maintenant en forme de républicanisme - et le tribalisme de ce dieu appelé Jehovah, il manque un maillon pour comprendre la dégradation du sens initial de Dieu ou du Soi, du Christ, du TAO, du TOUT, PAN. Ce maillon est mis en évidence par la soi-connaissance qui permet de démonter le mécanisme de corruption par la pensée (notamment à travers le rabbinisme et la Kabbale, le lourianisme d’un Isaac Louria et ses suivants tels Sabbataï Tsevi, Jacob Frank, tous des TIQOUNISTES ou RÉPARATEURS, « SAUVEURS DU MONDE »).
Ce monde est sous LA COUPE DU FAUX JEHOVAH : LE FOU, LE FAISEUR.

LE VRAI JEHOVAH DEVRAIT BIEN SIGNIFIER : LE SILENCE, L’ÉVEIL, LE GATE GATE (1). Car le mot Jehovah se compose de deux temps du verbe ”être” ou ”vivre” en hébreu : ”Éheiéh”, il vivra, et ”Havah”, il a vécu. Le point de jonction étant L’INSTANT, LE TAO (voir plus bas), il est insaisissable, tel le FLÉAU ET SENS EXACTE DU SOLEIL SOUS SA FORME D’HONORER LE SOLEIL, et non de l’A-dorer, ce qui donnera la découverte du feu vulgaire et son entretien à l’identique des actuels réacteurs nucléaire producteurs de cette électricité tout aussi vulgaire…..
LE VRAI JEHOVAH : « Mais aucune n’est aussi directe que le nom de Jehovah = JE SUIS. L’Être absolu est ce qui EST. C’est le Soi. C’est Dieu. En connaissant le Soi, on connaît Dieu. En fait, Dieu n’est rien d’autre que le Soi ». (Ramana Maharshi, entretien 106 du 29-11-1935).
« Le terme hébreu Jehovah (Je suis) exprime Dieu correctement. L’Être absolu est au-delà de toute expression.
Le mot Dieu ne peut ni n’a besoin d’être remplacé ». (Ramana Maharshi, entretien 112 du 17-12-1935).

Le Dieu des trois religions abrahamistes est le même que celui du monothéisme unilatéral républicain : UN DIEU CRÉÉ DANS LA CROYANCE, ET LA LAÏCITÉ FRANÇAISE EST INTIMEMENT LIÉE À CE DIEU CRÉÉ DANS LA CROYANCE : la forme dans laquelle il se montre dans la croyance, EST LA FORME MÊME DE LA CROYANCE TELLE LA LAÏCITÉ : il se produit comme une théophanie (apparition divine) à la dimension du réceptacle qui la reçoit. La croyance est comme l’opinion : sans fin. Pour chaque citoyenisé, l’Être divin est Celui qui se montre à lui sous la forme de sa croyance. Si cet Être divin se manifeste sous une autre forme que par l’INSTANT, le ICI ET MAINTENANT, alors nous chutons dans cet actuel monothéisme unilatéral républicain et ses déluges de CROYANCES DOGMATIQUES, DE LOIS QUI SE COMBATTENT LES UNES LES AUTRES.

Dieu est totalement comparable aux extraterrestres : « Montrez-moi Dieu, ou un extraterrestre, et je vous croirais ! ». C’est-à-dire que le Terrien prend refuge en Dieu, ou en un dogme, JUSQU’À ce que ce faux Dieu ou ce faux dogme SE MONTRE, SE RÉVÈLE ENFIN À LUI SOUS LA FORME DE SA CROYANCE, ALORS IL LE RECONNAIT ; C’EST POURQUOI TOUT EST CROYANCE : LE PLOMB, LA LOI DE SUCCION VULGAIRE, la carotte attachée à distance de la tête de l’âne pour le faire avancer, l'ICI ET AILLEURS de Jacques Lacan.

Les êtres humains actuels se prenant uniquement pour un consommateur, un corps, un DEHORS, ILS NE PEUVENT QUE SE TROUVER LIVRÉS À UNE MÊME OMNIPOTENCE INDIFFÉRENCIÉE, TOUS ÉQUIDISTANTS ET NOYÉS DANS CETTE COLLECTIVITÉ RELIGIEUSE DU MONOTHÉISME UNILATÉRAL RÉPUBLICAIN (et son socialisme en ”Vivre ensemble”]. C’est pourquoi il leur facile de confondre leur « seigneur » ou leur « idéal de vie », leur « nature » qu’ils ne connaissent plus depuis des millénaires, et de prétendre L’IMPOSER À TOUS, C’EST MAINTENANT CLAIR DANS LE CAS DU MONOTHÉISME UNILATÉRAL RÉPUBLICAIN, PAR LEQUEL PASSE UN DIEU CRÉÉ DANS LES CROYANCES (de la consommation comme unique modèle de vie ici-bas).
Ayant perdu son lien avec son Soi, sa Conscience infinie, chaque citoyenisé est livré à une hypertrophie aliénatoire dégénérant facilement en impérialisme spirituel : la tâche n’est plus que chacun réalise son Soi, chose qu’il n’a pas à réalisé puisque son Soi est dans l’INSTANT, ICI ET MAINTENANT, il ne s’agit que D’IMPOSER À TOUS LE MÊME DIEU RÉPUBLIQUE, LE MÊME SEIGNEUR ; IL EN ÉTAIT DE MÊME DU TEMPS DU RÉGIME MONARCHIQUE où déjà se rencontrait la Réalisation du Soi qui portait le nom latin de « Coincidentia Oppositorum », qui devait protéger de cet impérialisme qui continu inexorablement de s’évolutionner en TOTALITARISME.

Le judaïsme a été trafiqué par le kabbalisme : LES TRAVAILLEURS DU CHAPEAU JUIF, LES LOURIANISTES ET AUTRES « RÉPARATEURS », LES « MÉCANOS DE LA GÉNÉRALE » QUI SE FONT DU LA VIE UNE « CERTAINE CONCEPTION » ET QUI VEULENT L’IMPOSER AUX AUTRES, C’EST ÇA LE MONOTHÉISME UNILATÉRAL RÉPUBLICAIN.

TOUS LES PROBLÈMES VIENNENT PARCE QUE L’HUMAIN CROIT :
- Un visiteur : « Je suis un homme. Je voudrais savoir qu’elle est la bonne conception de la vie pour que je puisse vivre en conséquence ».
- Bhagavân : « La vie de l’humain est ce qu’elle est. Ce qui est EST [sens du ”Le Royaume des Cieux est en Vous”]. Tous les problèmes viennent du fait d’en avoir une certaine conception [”certaine conception” qui s’appelle OPINION, la chose possédée par le mental. ”Certaine conception” comme la fameuse ”amélioration” qui entre dans l’évolutionnisme et la RÉPARATION des juivistes : la tiqounerie]. Le mental entre en jeu [en ‘je’]. Il a une certaine conception [l’icarisme, telles les ailes de cire d’Icare ; de nos jours les ”ailes d’Icare” sont L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE : LA CAROTTE du TRANSHUMANISME-TECHNOLOGIE-CONCEPT].
Tous les problèmes viennent de là. Si vous êtes tel que vous êtes, sans le mental avec ses concepts [ses opinions donc et ses ”améliorations”], tout ira pour le mieux pour vous. Si vous cherchez la source du mental, toutes les questions seront résolues.
[…] Le salut pour qui ? [la libération pour qui ?] Qui désire le salut ? Et qu’est-ce qu’une conduite juste ? Qu’est-ce que la conduite ? Et qu’est-ce qui est juste ? Qui peut juger de ce qui est juste et de ce qui ne l’est pas ? Selon les samskâra (tendances), chacun a des considérations différentes sur ce qui est juste [le mot ”juste” renvoie nécessairement à l’opinion]. Ce n’est qu’en connaissant la Réalité que l’on peut savoir ce qui est juste [seul un Total peut connaître un Total]. La meilleure attitude serait de trouver QUI désire le salut. La juste conduite est de remonter jusqu’à la source originelle de ce QUI, ou EGO ».
(Ramana Maharshi au jour le jour, 31-12-1946).

CONCEPTION, SAISIR, CAPTER, RÉPARER.

Vous voulez vivre la LIBÉRATION ?
C’EST LE SENS DU MOT TAO exprimé par Ramana Maharhi au jour le jour le 27-12-1946 :
« La seule voie est celle qui vous fait retourner là d’où vous êtes venu ». On ne peut pas être plus transparent, car TOUT EST DANS TOUT, TOUT EST FRACTAL : Rien dans le Tout et tout dans le Rien. Alors, où est le tiqounisme, la réparation des Juifs ??? Seuls des tribu(t)s PEUVENT CRÉER UN BESOIN, UN CONCEPT.

CRÉER UN RÉSEAU, UNE RÉPUBLIQUE, LE CORPS, LE CHAPEAU, LE CAPITAL :
« La nature du Soi, ou ‘Je’, doit être la Lumière [telle la Lumière de l’Essence]. Vous percevez toutes les modifications et leur absence. Comment ? Dire que vous recevez la lumière d’un autre amènerait à se demander d’où il l’a reçue lui-même et il n’y aurait pas de fin à cette chaîne de raisonnements [qui forme exactement le mondialisme actuel et ce rêve du Nouvel Ordre Mondial en SOCIÉTÉ FOURMILIÈRE].
VOUS ÊTES VOUS-MÊME LA LUMIÈRE [le scribe de la page souligne].
L’exemple courant à ce propos est le suivant : vous préparez avec divers ingrédients toutes sortes de sucreries aux formes diverses. Elles ont toute un goût sucré car elles contiennent du sucre et la saveur sucrée et la nature même du sucre. De même, toutes les expériences, comme aussi leur absence, contiennent la lumière qui est la nature même du Soi. Sans le Soi, ces expériences n’existeraient pas, tout comme sans sucre aucun des plats que vous préparez ne peut avoir une saveur sucrée.
[…]
D’abord on voit le Soi comme objets, ensuite comme vide et puis comme le Soi. C’est seulement dans cette dernière étape qu’il n’y a pas de ”voir” car voir, c’est ÊTRE ». (Ramana Maharshi au jour le jour, 21-7-1946).

La Lumière de l’Essence : « Le mental ne peut rien par lui-même. Il n’émerge qu’avec la Lumière et sans elle il ne saurait accomplir aucune action, bonne ou mauvaise. Bien que la Lumière soit toujours présenta et rende le mental capable d’agir en bien ou en mal, elle ne ressent pas le plaisir ni la douleur qui en résulte, tout comme, en martelant une barre de fer incandescente, ce n’est pas le feu qui reçoit les coups mais le fer ». (Ramana Maharshi au jour le jour, 28 juin 1946).


LA VOIE, LE TAO OU SENTIER, LE GATE GATE (1) la Voie constante, L’INSAISISSABLE si clairement exprimé dans le Verset 1 du Tao-tö king :
Le TAO qu’on tente de saisir n’est pas le TAO lui-même ;
le nom qu’on veut lui donner n’est pas le nom adéquat [ce serait encore une saisie, une possession].

Sans nom, il représente l’origine de l’Univers ;
avec nom, il constitue la Mère de tous les êtres.

Par le non-être, saisissons son secret ;
par l’être, abordons son accès.

Non-être et Être sortent d’un fond unique
ne se différencient que par leurs noms.
Ce fond unique s’appelle Obscurité (le Saint Chaos].

Obscurcir cette obscurité
voilà la porte de toute merveille [qui rejoint ici le Gate gate… (1) et l’adage alchimique : « Aller vers l’obscur et l’inconnu par ce qui est plus Obscur et Inconnu encore », donc toute le contraire de cette ”ci-vile-isation” !]
Le Verset 1 du Tao-tö king, traduction Liou Kia-hway est donc la définition de L’ÉVEIL AUTHENTIQUE ET PARFAIT, la forme de la « Coincidentia Oppositorum » citée plus haut.


Note.
1. Le SILENCE sous la forme de tapas [austérité, ascèse, discipline] : Tapas : « Lorsqu’on observe d’où s’élève la pensée ‘je’, le mental est absorbé dans cela. Voilà le tapas.
« Si, en répétant un mantra, on porte son attention à la source d’où provient le son de ce mantra, le mental est absorbé dans cela. Voilà le tapas ». (Ramana Maharshi, Trad. Narasimha Swâmi, B. V, op. cit., p. 87-88).
Proche du mot tapas, le mot japa : [en sanskrit la répétition d’un nom divin ou d’une formule), à l’exemple de Michel Kozlov : « Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu, prends pitié de moi », répété 3000 fois dans les 24 heures d’une journée.
« Que tu sois debout ou assis, en marchant ou couché, prononce continuellement ces paroles : « Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu, prends pitié de moi » - ni à voix haute ni à la hâte. Fais cela exactement trois milles fois par jour, sans de toi-même en ajouter ni en retrancher aucune. De cette façon, Dieu t’aidera à atteindre l’action incessante du Cœur [le Soi] », dit le starets page 29 de l’édition du Cerf, dans la nouvelle traduction du russe de Chantal Crespel-Houlon, le vrai texte du Pèlerin russe.
Répétition, japa, identique au « GATE GATE PÂRAGATE PÂRASAMGATE BODHI SVÂH » (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi), dans le Soûtra du Diamant.
 
 

Dernière mise à jour : 12-11-2023 13:23

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >