Accueil arrow News arrow Dernières news arrow La laïcité est LA PREMIÈRE CROYANCE
La laïcité est LA PREMIÈRE CROYANCE Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 13-11-2023 13:16

Pages vues : 813    

Favoris : 141

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Administrateur, Aiguille, Amour, Carotte, Celtes, Conformité, Dragon, Banques, Consommateur, Dehorscratie, Eau, Ego, Fascisme, Gate gate, Gaulois, Homéopathie, Horticulture, Humain, Hiéroglyphe, Judéo-maçonnerie, Laïcité, Libération, Limite, Marxengelsisme, Nation, Or, Penser, Racine du mal, Raison, Réel, République, Robot, Saisie, Simplicité, Transparent, Trou, Utotalitarisme, Vacuité, Valeur, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Winner, Woke, World Economic Forum, Xalemme

 
main_smartwater.jpg
 
 
La laïcité est LA PREMIÈRE CROYANCE
celle du phénomène nommé « ego » : ‘je’,
‘moi’, ‘toi’, ‘vous’, ‘eux’, ‘les autres’
le social, le ”monde”.
L’ego cet auto-référencement formant l’État
avec son électeur et justiciable qui prétendra
dans son orgueil s’appartenir en propre,
tels les : « Votre député, votre boulanger,
votre santé, votre voyante, etc. »
et s’affirmer
comme un centre autonome d’expériences en
disant ”je fais, je suis”, ”j’ai”, ou qui
CROIRA, sans le dire, agir, CONSOMMER comme ‘je’,
c’est-à-dire AGIR COMME PURE F(R)ICTION.
 
L’ego étant un bidouillage de la conscience
conceptualisante appelée « raison », et les
éléments subtils, étant eux-mêmes dépendants
de l’ego, sont aussi une f(r)iction de cette
conscience conceptualisante.
Dans ces conditions, on ne devrait pas, comme
pour le mot « liberté », parler de dualité ou
de non-dualité (1).

Les mots/maux : ”mérite” (winnerisme actuel),
”démérite” (loserisme actuel), ”rémanence” ou
persistance (les constantes de la ”science”),
”âme individuelle”, sont synonymes, car ils
désignent une production UTILITAIRE de
l’imagination vulgaire, et non une Réalité.
Ces mots/maux ont été imaginés dans un but
utilitaire par une ”raison” elle-même IMAGINÉE
À PARTIR D’UN DEDANS DEPENDANT NÉCESSAIREMENT
D’UN DEHORS ENGENDRANT LA RACINE DU MAL (2),
ET CELA SOUS LA RADIATION DE LA CONSCIENCE
INFINIE PUISQUE TOUT EST FRACTAL :
Rien dans le TOUT et tout dans le Rien.

Dans la mesure où le ‘moi’ est lui-même imaginaire,
il est irréelle : IL N’EST QU’UNE VERRUE DE
L’IMAGINATION VULGAIRE (3) façonnée par la ”raison”.
Avec l’”intelligence artificielle” cette VERRUE
SERA AUGMENTÉE, d’où l’extrême danger pour
l’humanité.

L’ego, le ‘moi’ est la GALAXIE du faux self,
particulièrement augmentée par la technologie
informatique liée au capitalisme !


L’ÉVOLUTIONNISME À LA JUIF (4) QUI NE POUVAIT QUE FOURBIR LE TRANSHUMANISME ANGLO-AMÉRICAIN N’EST QUE LE WINNERISME EN FORME D’AUTO-ENGENDREMENT : UNE MASTURBATION EN UN CORPS GROSSIER ET MORTEL. À partir de cette éjaculation, ce corps s’éprouve comme spontanément comme tel au sein du Seigneur suprême : au sein du chaos constitué par la Galaxie des âmes individuelles formant l’inconscient collectif du CONVENTIONNEL, ET C’EST ALORS QU’IL CROIT : « Je suis une étincelle de lumière ou de toute radiation possible » ; ce à quoi l’âme pense, c’est cela seul qui se manifeste, comme si ça allait s’amplifiant au sein de la Galaxie de la conscience individuelle.
De même que la lune contemplée dans la f(r)iction de l’astronome, bien qu’irréelle, semble douée d’une forme réelle, mais qui se révèle ne pas exister, ainsi l’âme individuelle imaginant seulement une telle condition qu’elle prend pour réelle, tombe dans la dualité du sujet face à l’objet. Voilà déjà une « mise en valeur du temps » : apparition du DOUBLE, DE LA COPIE ET DONC DU FAUX : le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu ou saisi.
L’activité multiforme de l’imagination vulgaire fait venir à l’existence n’importe quoi (5) uniquement en imagination sous les cinq sens, et comme TOUT EST DANS TOUT, FRACTAL, cette imagination se conçoit alors elle-même spontanément comme étant telle en réalité, en pensant : JE SUIS CE JE SUIS (comme sur une scène de théâtre). Elle assume la forme subtil pareille à une ÉTOILE à laquelle elle a pensé, TOUT COMME EN RÊVE ON S’IMAGINE ÊTRE UN VOYAGEUR À GAZA. Cette imagination devient comme l’étoile parce qu’elle le pense fortement, elle l’assume, tout comme le mental revêt la forme d’un objet à percevoir (il fusionne avec lui).

Ainsi, abandonnant cette condition au Dehors, l’imagination aperçoit cette forme comme une étoile brillante à l’intérieur de la conscience, bien que cette forme se trouve Dehors, elle se réfléchit au Dedans d’un MIROIR, ET ALORS L’ÂME TOMBE DANS LA RACINE DU MAL (2) : LE SOCIALISME OU COMMERCE-MONDIAL, À LA FAÇON D’UN CORPS TOMBÉ DANS UN PUITS OU UN GOUFFRE PROFOND COMME UN CRI ENFERMÉ À L’INTÉRIEUR DU SOUTERRAIN (ou dans la cassette). De même dans le rêve la conscience fait l’expérience de cela, même lorsqu’elle est confinée à l’état d’une particule, telle son imaginaire la faisant de transformer en une étoile.

Si le désir naît, cette imagination, elle va tomber dans le POUR-VOIR et les objets du DEHORS, une dualité sujet-objet COMME SI ELLE AVAIT DÉSORMAIS DEUX YEUX POUR VOIR ; PUIS CE SERA DEUX OREILLES POUR ENTENDRE, DE LA PEAUX POUR TOUCHER, UN NEZ POUR SENTIR, ETC. Ce qui vivre deviendra une forme de ”souffle vital” et cause des perceptions de la forme des divers objets et des actes du mental (au sein de l’organe internet).

L’âme individuelle en son corps (Vaisseau, Vase, Vallée) se tient en tant qu’espace (de la conscience ou raison) au sein de l’espace où elle trouve à se dilater (s’épanouir) à la façon d’un embryon de feu prenant de la consistance.
Alors cette âme sous l’emprise de l’ignorance qui lui fait oublier son Soi, ne peut plus se rapporter à Elle-même autrement qu’en se rapportant au Dehors À LA FAVEUR D’UNE TENDANCE APPELÉE DE NOS JOURS : « OBJECTIVITÉ », QUI VA FOMENTER LA FORMATION D’UNE SENSORIALITÉ QU’ELLE INVESTIT ENTIÈREMENT, la pluralité des sens et leur extraversion apparaissent alors comme la rançon de la tragique méprise que l’âme individuelle (le jîva) commet à son égard : les formes de la conscience ou raison, leur « géométrie mentale » et leurs organes correspondant ne sont que des formes de cette conscience, et qu’elles les obtient tels qu’ils surgirent originellement et entrèrent en fonction dans le mental (au sens taoïste de l’ENFANÇON : l’embryon d’infini, dont la parfaite SIMPLICITÉ lui donne l’apparence d’un sot, résumé dans le Verset 20 du Tao-tö king).
C’est pourquoi NOUS sommes dans une phase de l’humanité extrêmement délicate OÙ DES FORCES NÉFASTES TENTENT DE S’EMPARER DE CE MONDE DE LA CONSCIENCE SOUS LA FORME ACTUELLE DE CE MONOTHÉISME UNILATÉRAL RÉPUBLICAIN : tous à la même norme : L’OBJET-OBJECTIF LE POUR-VOIR.

Par exemple le Yoga Vasistha soutient que c’est le désir de l’âme de POUR-VOIR qui suscite la création de l’organe visuel, le désir d’entendre, etc. À ce stade, le jîva détient même les sens intérieurs subtils lui permettant le développement de son IMAGINATION CRÉATRICE (3).

C’est la CROYANCE À L’EGO EN NOUS, et le sentiment de nostre existence corporelle, qui ont pour effet de convertir à l’Instant la Vacuité de la Conscience infinie en une masse énormément inerte, de PLOMB-PESANTEUR dès lors que le mental se mue en une masse corporelle sous un crâne, de même que la goutte d’eau se change dans l’Instant en grêlon. De même le ver à soie sécrète un cocon autour de lui-même pour y résider, de même le mental se prépare-t-il un corps pour y résider, et enclencher la loi de succion vulgaire, le Plomb-Pesanteur.

Pour la pensée indienne, le corps est l’accumulation de l’IGNORANCE : l’accumulation karmique, les tendances, le corps sera le RÉSERVOIR, le DISQUE DUR des anciennes opinions et conceptions, aspirations et actions du mental (manas), donc le TOTAL D’ANCIENNES PRÉSENCES DE SOI-MÊME CONTRACTÉES EN POSSESSIONS ET DÉSORMAIS CRISTALLISÉES.

Le surgissement de l’ego marche ensemble avec ”le monde”, comme si le surgissement du monde n’était que l’ombre portée de l’ego et de sa MÉPRISE CONSTITUTIVE : « Le sens de l’ego suscité l’ombre des choses du Dehors dans la conscience (la raison), tandis qu’avec sa disparition la Conscience recouvre sa nature exempte d’images, infinie, inaltérée […] De même que la lumière du jour, dès qu’elle pointe, manifeste à la vue les (formes) des objets, ainsi l’entrée en action du sens de l’ego produit-elle à l’Instant la fausse apparence du monde. […] Sache que ton ego est l’origine du monde. Aussi le puissant arbre du monde visible, avec ses montagnes et ses mers, ses terres et ses rivières, etc., est-il issu du concept de l’ego ».
(Yoga Vasistha YV VIb 4, 31-31 et YV VIb 7,11).

L’EGO = FORCÉMENT LE PROPRIÉTAIRE, ainsi le machin des Schwab-Harari des « VOUS NE POSSÉDEREZ RIEN ET VOUS SEREZ HEUREUX » EST LA MÊME ESCROQUERIE QUE LE « PEUPLE-ROI » DU 1789 FRANÇAIS. L’ego est alors une sorte de rayon POINTANT sur des objets et des opinions qui en fera des images conscientes et qui s’engagera dans l’action en vue de se les POSSÉDER comme OBJETS UTILISABLES, OU COMME DES ÊTRES À AIMER, OU À ÉVITER (d’où les guerres….). C’est la définition du FAIRE/FER QUI ROUILLE : la loi de succion vulgaire qui a pour propriété le MOUVEMENT inhérent dont l’effet sera le mouvement du corps-mental et de ses sens.
L’ego est ainsi au principe du déploiement des phénomènes, tandis qu’en retour le monde alimente et augmente l’ego, SELON LA RACINE DU MAL LE DEDANS-DEHORS (2) et amplifiant l’individualité, lors même que l’ego cherche à s’assurer qu’il existe vraiment et à s’étayer en ressentant ses projections messianiques ou sa MISE EN VALEUR DU TEMPS comme quelque chose de solide, en exerçant sa possession sur l’objet et en se l’assimilant, de sorte que la CROYANCE au ‘moi’ en tant qu’entité indépendante n’est qu’un aspect particulier  de l’appréhension des phénomènes comme ”solides” : une certitude-prison, une constante de confirmation mise en place à la faveur duquel le ‘moi’ et ‘le monde’ se WINNERISENT mutuellement. Telle est la structure de ce MONOTHÉISME UNILATÉRAL RÉPUBLICAIN EN UN CERCLE VICIEUX SANS FIN, puisque dans l’évolutionnisme juif (4) de confirmation de l’existence définissant le samsâra [cycle des naissances et des morts, monde phénoménal des noms-les-formes], dans la chaine sans fin de causes et d’effets : une confirmation en exige une autre, qui en exige une autre, etc.

L’avènement du sentiment du ‘moi’ jouxté à l’apparition du monde sont, par conséquent, EN SOUMISSION MUTUELLE : FORMANT CE CERCLE VICIEUX APPELÉ À CE HUI : « RÉPUBLIQUE » ; une spire-spirale, un SOUFFLE qu’exprime précisément le recours à l’image d’un ENVELOPPEMENT réciproque ou d’une inclusion-gigogne :
« Le monde est contenu dans le sens de l’ego, tandis que l’ego est contenu dans le cœur du monde [au sens de l’inconscient collectif] ; les deux se produisent mutuellement et se trouvent donc réciproquement dans une relation de contenant à contenu [puisque tout est FRACTAL, Tout est dans TOUT].
Le monde contient l’ego, tout comme l’ego contient le monde ; ils s’enveloppent mutuellement, à la manière des feuilles de la tige pied de bananier » (YV VIb 22, 26).

La Conscience déchue chute dans les constructions mentales, les concepts, la ”raison” ; elle finit de par son propre POUR-VOIR (le perceptible, le saisissable) de conception, de BIG-BANGISME, DE TRANSHUMANISME, par assumer graduellement la forme même de l’objet grossier de la pensée. Elle finit par assumer elle-même la nature de ce qu’elle croit percevoir, et elle assume même la forme d’atomes… Bref, ELLE TOMBE DANS LA MISE EN VALEUR DU TEMPS OU IDÉATION.
La Conscience déchue est de la nourriture à tikkun-olam (l’erreur à réparer) et donc du PARFAIT BUSINESS POUR L’ÉVOLUTIONNISME… L’EGO EST LE BUSINESS MÊME (business : prostitution, racolage, commerce, affaires, opération, mot anglais).

Laïcité : ils CROIENT à leur ego, ils CROIENT À LA POSSESSION DE LA VÉRITÉ, DE LA « JUSTICE » !


Notes.
1. De même qu’il n’y a pas de chute façon juiverie de tiqounistes et de leur « réparation » de la chose qui serait cassée, donc rien à « réaliser » ou à évolutionner :
« Il est incorrect de parler de la Réalisation. Qu’y a-t-il à réaliser ? Le Réel est toujours tel qu’Il est. Comment peut-on le réaliser ? Nous avons réalisé l’irréel [la captation du feu vulgaire et le choix de la voie du commerce avec l’Agriculture, l’étatisme], c’est-à-dire considéré comme réel ce qui est irréel. Nous devons renoncer à cette attitude. C’est tout ce qui est requis pour atteindre le jnanâ [Connaissance, sagesse]. Nous ne créons rien de nouveau [sauf probablement à nostre époque les transhumanistes apprenti-sorciers] et nous n’observons rien que nous ne possédions pas déjà auparavant. Dans les Écritures, voilà comment c’est illustré : pour creuser un puits, il nous faut creuser une énorme fosse. L’âkâsha (espace) ainsi dégagé n’a pas été créé par nous. Nous avons simplement enlevé la terre qui remplissait l’espace. L’espace était toujours là et il l’est aussi maintenant [c’est aussi une définition du sens du mot ESSENCE : S en CE-la [le Fils], le S vibration du TOUT se manifestant…]. De la même manière, nous devons simplement évacuer [et non remplir] tous les vieux samskâra (tendances) qui nous habitent. Quand ils auront été abandonnés, le Soi resplendira seul [ça s’appelle aussi ”Renoncement” ou ”Putréfaction”] ». (Ramana Maharshi au jour le jour, 9-1-1946, après-midi).

« Le mukti (libération) n’est pas quelque chose à atteindre. C’est nostre Nature véritable. Nous sommes toujours CELA. Tant que l’on se sent en asservissement [donc en Tikkoun, ou Tiqoun, en réparation ou A-mélioration] on essaye de se libérer [d’où inévitablement l’invention de l’État et du commerce, le social ou échangisme, commerce]. Si l’homme se sent asservi, il essaye de trouver qui est asservi et par cette recherche il découvre que ce n’est pas lui mais son mental qui est asservi [conditionné, programmé] ET QUE LE MENTAL DISPARAÎT, OU SE RÉVÈLE COMME NON EXISTANT [le scribe de cette page souligne], pour peu qu’il soit intériorisé au lieu d’être tourné à l’extérieur vers les objets des sens [donc sans la racine du mal]. Alors il se fond en sa Source [Fontaine de Jouvence, enfançon, au sens Taoïste], le Soi, et cesse d’exister comme une entité séparée [le citoyenisme républicain ou ”démocratie”].
Dans cet état, il n’y a pas de sentiment d’asservissement ni de libération [et en conséquence par de ”valeur”…. à défendre contre un Dehors]. Tant qu’on parle de mukti (libération), on n’est pas libre du sentiment d’asservissement ». (Ramana Maharshi au jour le jour, 5-5-1946).

2. - Quelle est donc la racine du mal ?
- La « saisie » [loi de succion ou
Eucharistie (dans son sens en la
croyance au corps ou attraction
”universelle”, la ”valeur d’échange”,
la ”baisse du taux de profit”].
- La saisie de quoi ?
- La saisie du triple monde [de la Forme,
du Désir, du Sans-Forme, jusqu’à la
gloutonnerie spirituelle].
- Comment arrêter cette saisie ?
- En recourant à l’introuvable, car dans
l’introuvable il n’y a pas de saisie.
- Qu’est-ce que l’introuvable ?
- La fin du dualisme.
- Qu’est-ce que le dualisme ?
- La vision d’un dedans et d’un dehors,
lesquels sont introuvables.
(Soûtra de la Liberté inconcevable,
chapitre V, 14)
Ils sont introuvables pour la raison naturelle
que Nous sommes l’Univers et que la racine du
mal fait SORTIR de l’Univers comme pour l’examiner
et POUR-VOIR comment il fonctionne : ON SORT DU TROU
POUR EXAMINER LE TROU, et comme dans un Trou il
n’y a rien d’autre que le Trou : pas de Trou à voir.
POUR-VOIR OU POUVOIR SIGNIFIERA ALORS :
D’É-couvrir : augmentation de l’ego par l’opinion
ou le recouvrement de toutes choses par le MASQUE
LE RIDEAU DE SON EGO, CE SERA LA CHUTE :
SORTIR, DEHORS, SAISIR… ET TENTER D’AMÉLIORER
LA CONDITION HUMAINE…

L’UNIQUE RÉALITÉ est à la fois INTÉRIEUR et EXTÉRIEUR et n’est limitée par aucun corps, aucune forme. (Réf. Ramana Maharshi au jour le jour, 9-1-1946 après-midi).

3. Bien distinguer l’imagination vulgaire de l’Imagination créatrice.

4. La NORME JUIVE de leur dualité winners-losers (élus/non-élus et Dedans-Dehors) résumé page 18 du livre de Jacques Attali, Les Juifs, le monde et l’argent : « Pour la première fois, une cosmogonie ne se vit pas comme cyclique [Tore, Circulus trinitaire, Ouroboros trinitaire] ; elle ne se donne pas pour but le retour du même [l’Éternel retour]. Elle fixe un sens au progrès ; elle fait de l’Alliance avec Dieu la flèche du temps [dans un seul sens et concept du mental par l’idéation] ; elle accorde à l’homme le choix de son destin : le libre arbitre [et par là l’individualisme, l’opinion, l'ego, la démocratie et le consommateur et forcément des limites]. Ainsi est posé la fonction de l’économie : cadre matériel de l’exil et moyen de réinvention du paradis perdu [donc la religion de l’argent et du salariat, de la marchandise idole et de la consommation]. L’humanité a désormais un objectif : dépasser sa faute [et inventer la liberté]. Elle dispose d’un moyen pour l’atteindre : mettre en valeur le temps [la carotte du messianisme et de leur ”Jour du jugement dernier”…] ».
« Mettre en valeur »…. Là est le problème !!! Et LE JUDAÏSME EST, DU MOINS POUR UN GRAND NOMBRE DE JUIFS, UN SYSTÈME POLITIQUE REPOSANT SUR L’ÉCONOMIQUE, SUR LE MATÉRIEL, SUR LE COMMERCE, SUR LE SOCIAL.

Le « vivre ensemble » facilité par l’informatique et ses « réseaux sociaux » a augmenté la croyance que la TÉLÉPATHIE se passerait de cerveaux à cerveaux, soit sous un crâne vers un autre crâne comme un émetteur de radio vers un récepteur de radio, comme si la tête et donc le corps était le siège de la pensée. Cette croyance ne peut que naître en Occident en pleine révolution industrielle avec l’électromagnétisme, et cette logique illusoire de télépathie qui additionnent les cerveaux ou les petites vérités pour en former une grosse lui confère un statut de vérité, comme lors des élections où c’est la quantité d’électeurs qui « possèdent la vérité ». LE MODÈLE DE CERVEAUX À CERVEAUX (d'objet à objet) NE PEUT QUE PRODUIRE UN VERROUILLAGE MENTAL D’AMPLEUR PLANÉTAIRE QUI EMPÊCHE TOUTE REMISE EN CAUSE : NOTAMMENT TEL GENRE DE VIE = TEL GENRE DE PENSÉE, laquelle n’est qu’un PRODUIT, le RÉSULTAT du genre de vie qui n’est pas à proprement une pensée, mais une OPINION.
Le « Vivre ensemble » en marche de cette actuelle société va produire la société fourmilière où seul un petit groupe de personnes aura le droit de vie ou de mort sur l’ensemble des Terriens. Cette société fourmilière est déjà en place avec ses citoyens ou habitants des villes, des cités, consommant, marchant les uns à côté des autres en un ensemble de « multiples séparatifs », des unités qui vont cahin-caha avec leur dualité.

5. Voir par exemple l’expérience de l’armée US avec « la Chaise de Montauk » :
Le mental est inexistant, il est vide comme tous les phénomènes. Par accident, il peut arriver qu’une image « s’extériorise » au point de se prendre pour la « réalité » (projet de ”chaise de Montauk” [Montauk-Chair]) ; mais là on n’est absolument plus dans la dimension de l’Éveil authentique et parfait !!! Car ça ressemble fort à un Pygmalion de Galatée tombant amoureux de la statue d’ivoire qu’il vient de sculpter, ou comme un magicien qui tombe amoureux de la femme qu’il vient de faire apparaître (voir à ce propos l’effet inverse, quoique, dans L’apparition d’Arsinoé, de Pierre Noël de la Houssaye, récit d’une expérience personnelle sur la magie évocatoire, qui devait le conduire à une fin tragique au début des années 1960. Dans son récit il raconte comment il fit apparaître un fantôme : Arsinoë, reine d’Égypte, qui ne va plus le lâcher…
Ce livre commence d’ailleurs par une citation de Rhahelim : Fari Lumen in Limine sed Limen in Lumine Ferre [Venir au Seuil annoncer la Lumière, Mais mettre le Seuil en Lumière !]). N’EST D’AILLEURS PAS SANS RAPPORT AVEC L’APRÈS-VIE ET L’EFFET LARSEN EN VIDÉO ET LA PRATIQUE DE LA TRANSCOMMUNICATION INSTRUMENTALE (TCI).
 
 

Dernière mise à jour : 13-11-2023 17:55

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >