Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Artificiel = produire pour le socialisme
Artificiel = produire pour le socialisme Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 13-03-2024 21:14

Pages vues : 227    

Favoris : 68

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Administrateur, Aiguille, Amour, Anarchie, Archange Michel, Bolchevik, Carotte, Celtes, Conformité, Dragon, Banques, Consommateur, Dehorscratie, Dragon, Eau, Ego, Fascisme, Gate gate, Gaulois, Homéopathie, Horticulture, Humain, Hiéroglyphe, Histoire, Intelligence artificielle, Judéo-maçonnerie, Laïcité, Libération, Limite, Logibriquet, Logiquopinion, Marxengelsisme, Miviludisation, Nation, Noël, Or, Paix, Penser, Pierre, Pont, Ptah, Racine du mal, Raison, Réel, République, Robot, Saisie, Simplicité, Temple, Temps, Transparent, Trou, Utotalitarisme, Vacuité, Valeur, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Winner, Woke, World Economic Forum, Xalemme

 
politisme_flic.jpg
 
 
Artificiel = produire pour le socialisme
pour le « isme », et non plus pour le besoin
vital de l’humain.
C’est le monde du faire/Fer qui ne peut que
ROUILLER et ”après lui le déluge” !
Le capitalisme est créé par la SUEUR (du corps
ou du mental) : « gagner sa vie ».
 
NON NON, le Tic-Tac du Yin et du Yang, ou
du Un qui devient deux, ou du pair et de
l’impair par phénomène de la manifestation,
ce n’est pas ce qui se nomme actuellement
”valeur” (d’échange évidemment).
Le Tic-Tac est simplement le concept du temps.
Le Paysan ou Païen (paysan = étymologie de
Païen) est celui qui habite la Campagne,
quand l’urbain n’était pas encore constitué
avec son corps trinitaire ”armée-police-justice”.
Paysan = contrée, pays, région ;
les PAGI : fidèles d’un culte antique comme
le Zoroastrianisme résidant dans les districts
ruraux.
PAGANS : ce sont les provinciaux de ces districts
Paganisme devrait bien signifier : ANCIENS CULTES
DE DIVERS GROUPES DE POPULATION.
PAYS : VUE – ÂGE : temps/durée.
[PAISTRE] : manger, des produits de sa région,
Le terrain : formé de terre, étendue d’un lieu.
FORÊTS [SILVE] – BOIS :
- A) FORÊT/REFUGE
- B) FORÊT/GRENIER/GRAINS
- C) FORÊT/OPACITÉ/SAUVAGE
A) Pour prier, chercher, s’échapper.
B) Pour se nourrir, pour les matériaux.
(Actuellement l’on pille les forêts).
C) Densité des forêts à l’époque du Moyen Âge.
- La forêt des brigands.
- La forêt enseignements, l’on peut apprendre
beaucoup de choses
en s’y promenant. On peut aussi ramasser
des choses, c’est la
forêt de l’initiation.
- La forêt des rencontres bonnes ou mauvaises.
Lieu de l’aventure et des bêtes sauvages.


Qu’est-ce que l’on fait dans un paysage : on se promène ; se laisser mener par le FIL D’ARIANE, LE FIL ROUGE.
FIL ROUGE : Dans la marine anglaise, pour contrôler l’usure d’un cordage et son appartenance, il était tissé dans icelui un fil rouge, permettant ainsi de visualiser la CONTINUITÉ DU CORDAGE. (Pour ne pas se perdre, pour éviter d’aller au fil de l’eau, d’aller à vau-l’eau).
Le fil de l’eau/fil rouge/fil d’Ariane du mythe de THÉSÉE, qui retrouve, reconstitue son chemin dans le labyrinthe, grâce à une pelote de fil que lui avait donné ARIANE fille du Roi MINOS ; ainsi au départ, essayer de trouver la bonne direction, et commencer par le commencement, ou la fin, ou les deux en même temps.

Dans votre être, votre paysage, vous avez Tout, vous êtes l’Univers ; c’est à vous de cultiver la “plante” (le PIED au sens du Soi, l’Être véritable) que vous voudrez dans le grand Paysage du Monde : son Sentier, on le fait seul, ce n’est pas le Dehors qui le fera pour Nous.

VALEUR = LES SPÉCIALISTES, LES RABINS-CURÉS, LES INTERMÉDIAIRES, L’ARTIFICE. Il n’y a jamais eu autant de spécialistes que depuis le temps où tout le monde est devenu le roi (le triomphe du Moi-Individuel), d’où la fameuse « égalité hommes-femmes » : pour rapporter beaucoup de fric à certains dans ce siècle de l’humain fabriqué en série selon l’opinion de Pierre Bergé et selon la fabrication standard aux normes, où tout artisanat, toute division naturelle (organique) du travail agonisent, de nos jours Nous pouvons facilement constater une palanquée de « spécialistes » et de leurs « spécialités ». On cherche en vain un cordonnier, un ou une ravaudeuse au village, mais on trouve en ville une banque, une boutique de vêtements à tous les coins de rue ; on boit partout, au lieu du bon vin que chaque ancien vigneron faisait « à sa façon », un ignoble liquide aux normes mercantiles de l’Union européenne.
Terminée la femme qui ravaudait au coin du feu ; allez hop, à l’agence pour l’emploi, pardon, à ”Pôle emploi”, pardon, à ”France travail” !

La Vraie Spécialisation ne peut qu’être NATURELLE : elle sera donc limitée : les métiers vitaux ne sont pas multipliables à l’infini comme des productions industrielles.
La fausse spécialisation comme maintenant au contraire résulte de l’uniformité, et par là-même, elle ne connaît pas de limites : on peut diviser sans fin un corps indifférencié dans cette société de l’Indistinction. C’est un évolutionnisme faisant croître simultanément l’atomisation et l’uniformité (Unité et Diversité).

La saine spécialisation repose sur le INNÉ-IGNÉ, sur le ”Connaître toi-même par toi-même”.

Dans le Moi-Individuel consommateur républicain la loi de succion vulgaire = L’OPINION : toute conception de l’être en soi et par soi issue de l’expérience de l’existant (définition de Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux). « Ainsi le communisme [ou socialisme] ne fait que conduire à ses dernières conséquences logique le règne de l’opinion, aboutissant à une religion et une mystique renversé, en creux, au renoncement volontaire de l’humain à sa liberté propre (réf. Jean Coulonval). « Personne n’est plus sectaire qu’un libre penseur rationaliste qui ne connaît que l’opinion [et les calculs], parce que toute idée tenue pour « vérité », à tort ou à raison, constitue un dogme et en joue le rôle ».
« L’opinion n’est jamais en sécurité [comme sa démocratie], elle porte en elle l’angoisse de pouvoir être remise en question. Aussi est-elle toujours en position de défense où d’attaque [flagrant dans le cas actuel ”guerre Gaza-Russie-Ukraine”]. Aussi, l’opinion est nécessairement sectaire, intolérante [voir les invectives en France dans la cuisine politique qui s’appelle ”assemblée nationale”]. Tout ce qui n’adhère pas à l’opinion, absolutisée collectivement sous le nom de ”parti” [ou de ”valeurs de la république”], est l’ennemi ».

« La pensée est de l’ordre de l’indifférencié continu, l’opinion est de l’ordre du discontinu sensible à partir duquel on tend, par un besoin naturel mais par une voie aberrante, non plus à atteindre le lieu spirituel de la pensée continue [le Soi], mais à la forger soi-même par syncrèse (un globalisme, un mondialisme], agglutination de conclusions tirées des expériences spatio-temporelles [qui évidemment ne seront jamais les mêmes, car il ne peut y avoir deux humains qui puissent vivre la même série d’événements, ou vivre le même événement de façon identique]. Chaque humain est dans sa façon de penser, de sentir, un résultat de la vie, se sa vie à lui. Il est fabriqué, moulé dans un cadre sensible, social et temporel [éducatif]. Il est conditionné. Il n’est pas libre. Ce qu’il appelle ”liberté”, ce n’est que le droit de rechercher les conditionnements qui l’arrange le mieux, dont il jouit le plus, ce qui n’est pas possible sans contredire ce qui convient à l’autre. Résultat, ça s’appelle la « démocratie » et c’est la source de perpétuels conflits entre individus consommateurs, ou nations ».

Le SPÉCIALISTE est l’engrenage de cette usine globale dans le même Thème que le monothéisme unilatéral républicain, spécialiste que certains appellent « prolétaire ». « Spécialiste » = celui qui est dépossédé de sa propre Nature : la fausse spécialisation résulte de l’UNIFORMITÉ, DE L’ÉGALITARISME, et, par là même, elle ne connaît pas de limite, on peut diviser sans fin un corps indifférencié, d’où le mondialisme, le globalisme. Comme le paradoxe faisant croître ensemble l’atomisation et l’uniformité. La Vraie Spécialisation est l’INNÉ-IGNÉ DU ZÉRO INDIEN : CENTRÉE SUR LE TOUT ELLE SERT LE TOUT… La fausse spécialisation actuelle est celle de la DIVISION EN PETITS BOUTS DE MACHIN ET ELLE S’ADRESSE À DES ZOMBIS POUR ZOMBIS SALARIÉS : SON OBJET EST SEULEMENT UN GONFLEMENT SUSPECT, comme pseudo-tout gisant dans un cadavre de sa partie mutilée. Séparée du Tout elle ne peut qu’encrasser et parasiter l’ensemble.

Pire, le spécialiste dans l’engrenage du mondialisme prend désormais des figures alléchantes grâce aux technologies, en vue de l’exploitation des désirs de l’humain, et évidemment aussi de sa peur : une pensée importante. Le mercantilisme démentiel construit sur la QUANTITÉ, LE CHIFFRE, LE RÉSULTAT, L’EFFICACITÉ, OBTENIR QUELQUE CHOSE et donc sur la loi de succion vulgaire autrement dénommée « attraction universelle », fait désormais pacte avec le dogmatisme du monothéisme unilatéral républicain, qui se nourrit des terreaux de l’ignorance et de la paresse inhérente au tout connecté informatique. De nos jours le mercantiliste est le fond de vie de l’humain consommateur à l’échelle planétaire, organisé par la classe sacerdotale de ses prêtres salariés du monothéisme républicain : cette foire « mystique » républicaine démarchée par le service de marketing des gurus de l’Empire des deux W.

La pire zombification, ou robotisation de l’humain est la maladie égalitaire du régime républicain. SEULE UNE PROFONDE FRATERNITÉ PEUT NAÎTRE DE L’ACCEPTATION DE L’INÉGALITÉ ; CHOSE IMPOSSIBLE CHEZ LES GAYS (où règne un racisme, un winnerisme pire que celui des Anglo-américains, le loser gay sera alors celui qui est « moche », ou pauvre. Chez les gays il y règne des tueurs d’âmes).
La Fraternité n’a pas ici-bas de pire ennemi que l’égalité (Gustave Thibon, Diagnostics). G. Tibon écrit encore qu’un noble de l’ancien régime pouvait, sans cesser d’être respecté et obéi, traiter ses serviteurs avec une extrême familiarité ; un parvenu actuel (genre G. Attal) sera obligé de compenser, par un autoritarisme défunt, l’absence d’autorité vivante et naturelle et de marquer d’autant plus les distances qu’elles sont en réalité illusoires. « L’égalitarisme le plus malsain devient fatal dès que la hiérarchie sociale n’est plus fondée que sur des différences de fortunes [et forcément permettant des éducations « supérieures »]. Pour que le peuple respect des dirigeants, il faut AU MINIMUM que l’idolâtrie de la marchandise, le salariat et l’État disparaissent…..
MONDIALISME, GLOBALISME = LA PLOUTOCRATIE MACRONIENNE serviteurs de l’Empire US : UN RICHE EST RICHE PARTOUT, TEL LE DÉSERT PARTOUTIEN DES HÉBREUX-JUIFS FIDÈLES À LEUR DIEU DANS CE DÉSERT SYMBOLISANT LE « PARTOUT » (puisque c’est désert).
La ploutocratie est le ZOMBI par essence : inorganique, « intelligence artificielle », par ses mêmes riches industriels créateurs, tous facteurs de chaos amplifié.
Maintenant un pauvre est aussi pauvre partout, la seule différence avec le riche est que le pauvre ne peut pas se payer un billet d’avion, il ne fait donc pas d’affaires….

Le mondialisme ou globalisme, en raison de tant de mouvements différents en des endroits différents contamine  les humains de différentes façons, tant en pensées comme en activités, en distractions, les influences sont plus que jamais mélangées qu’elles ne l’ont été auparavant dans l’histoire humaine ; alors la contamination-détérioration s’installe mondialement très rapidement par le tout connecté. Le charme, la fraîcheur et la spontanéité, l’innocence, qui auraient pu durer plus longtemps dans des conditions plus naturelles, tendent à disparaître rapidement comme de tout maintenant.

LE spécialiste Empereur, c’est le Washingtonisme derrière le Westminsterisme   le speed pour faciliter la circulation des marchandises : des gros camions de 20 tonnes qui circulent à travers l’Europe et défoncent tout par leur poids, et qui ne fond que le trajet ENTREPOTS-PARKING-CENTRES COMMERCIAUX, comme déjà dans l’Empire des W, c’est pourquoi la France et autres pays vont devoir faire payer leurs consommateurs pour financer le renforcement gargantuesque des routes, ponts, parking ; énormes camions qui sont évidemment la spécialité échangiste marchandises de l’Empire. L’Europe dont donc devenir un comptoir-continent commercial de circulation marchande, tel un gigantesque centre commercial.

ARTIFICIEL, FANTOCHE = le 1789 français capitaliste : en croyant nier le passé comme s’il était mauvais, le républicanisme nia en réalité la misère, le besoin éternel du Soi, et en ne COMPTANT que sur le seul faire du fric et flic, sa guerre contre le passé au lieu de nourrir l’avenir de l’humain, l’EMPOISONNAIT. Ce qui blesse l’essence humaine ne peut en aucun cas prétendre servir le PROGRÈS ou le BONHEUR DE L’HUMAIN, comme tentent de le réaliser scolairement tous les actuels attal-macron-rothschild du gouvernement français.

Les commerçants de la république de 1789, et leurs banques jusqu’à nos jours, n’ont pas compris qu’il n’était pas possible de substituer au mot ”liberté” ou ”bonheur” celui de ”bien-être matériel”. Cependant ”biens matériels” = jouissance dans la croyance au corps-mental, on peut évidemment vivre en bonne santé en un pays au système politique étatique relativement et momentanément en harmonie, SANS connaître le plus infime bonheur….. Nourriture en abondance, santé, sécurité satisfaisante, logement pour tous, alors l’ennui ne tardera pas à s’installer, et le commerce des « pilules du bonheur » officiellement surviendra inévitablement ! Bref, l’humain manquera de son Soi…… La tristesse, l’ennui, devient un objet de mercantilisme comme un autre objet….
 
L’AIMANT OU L’AMOUR ATTIRE LE FAIRE (LE ZÉRO INDIEN)
Ce monde fait mine de nager DANS LE COURANT, alors qu’il nage, vit en permanence à CONTRE COURANT, EN COURT-CIRCUIT.
Or ceux qui veulent survivre là-dedans, ce sont eux qui doivent nager à contre-courant pour RETOURNER LA LUMIÈRE : SE RÉALISER AU PLUS PROFOND POSSIBLE D’EUX-MÊMES ET AINSI NAGER DANS LE COURANT.
C’est illustré par le Christ sur le Tau (et non sur une croix) : le T a nombre 19 : l’Unité et le 9 chiffre du Ciel en Chine, et 3x3 en possibilités terrestres montrant que la Source primitive demeure toujours reliés aux plus petiotes manifestations ou créations, même si icelles croient s’en détacher comme dans le cas actuel du prométhéeisme. C’est pourquoi il n’y a pas d’âge pour le RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE (1) : la Matière n’étant jamais autre chose ”vivante” ou ”morte”, ou comme un caillou, qu’une incarnation, une coagulation ou cristallisation : sel de Christ, de l’Énergie a-temporelle, le Zéro Indien ou la Shakti (énergie, Mère divine personnifiant le pouvoir latent de Shiva) ; TOUT EST DANS TOUT, FRACTAL. Le début est identique à la fin ou la naissance est identique à la mort….

Ce monde croyant nager dans le courant fait évidement toutes les choses à CONTRE-COURANT, ce qui ne peut que donner naissance à ce que les gros ego appellent, en Occident, « notre démocratie », qui est construite sur les conflits d’intérêts liés à l’ego, et qui est effectivement à contre-courant par la frustration permanente à cause de ses propres limitations puisqu’elle repose sur l’OPINION, comme expliqué plus haut.
Nager à contre-courant et ça chauffe, ça résistance. Alors qu’être au courant c’est être au CŒUR des choses, dans leur EST, dans leur Sans Pourquoi : une fleur est sans pourquoi.

RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE (1) = AVOIR CHAUSSURE À SON PIED (Cendrillon, Padam en sanskrit indique le pied et surtout le sens du Soi, l’Être véritable ; même symbolique que le Seuil que le pied ne doit pas toucher. Avoir chaussure à son pied ou être DANS SON LIT, DANS SON JUS (au sens de l’électricien). Bref : ALLER AU PIEU, À LA MASSE, qui est aussi le sens du T du Tau sur lequel fut attaché le Christ, parce qu’un Tau pour le menuisier charpentier, c’est plus facile à fabriquer qu’une croix, surtout s’il y avait beaucoup de condamnés à suspendre, alors on n’allait pas se casser le cul pour des condamnés à mort exposés au pieu, au STAVROS (2) !
Dans l’Église de Rome il y avait une sorte de pieu vertical : le confessionnal, et depuis Sigmund Freud il y a un autre pieu (dieu) : le divan d’un autre genre de confession : la psychanalyse tueuse du Divin (2) ……

L’authentique ALLER DANS LE COURANT est CE VRAI CONTRE-COURANT FACE AU CAPITALISME : Que tous les soldats russes et les soldats ukrainiens désertent sur tous les fronts. Cela pour commencer à faire tomber toute la machinerie tournant autour de la VALEUR (évidemment en partie de celle de la démocratie synonyme de capitalisme, synonyme de possession religieuse comme « notre foi », « nos valeurs » : « notre démocratie ».
Que tous les soldats russes et les soldats ukrainiens désertent sur tous les fronts, c’est CELA UNE PARTIE DU TOUT EST DANS TOUT : la Vraie Valeur, le ÊTRE AU COURANT, DANS LE FLUX.
Le politisme (députés, assemblée nationale, institutions du trinitaire judéo-maçonnique français et ses réseaux), c’est le FLIC DU VOLATIL du FRIC DE LA COAGULATION de la valeur d’échange, et l’écologie c’est la femelle FLIC consolatrice pour préserver-rentabiliser la coagulation (par exemple le capitalisme vert avec ses voitures électriques et batteries polluantes, et le mot magique ”transition énergétique”).
On ne modernise pas le capitalisme, il doit mourrir, ce qu’il est d’ailleurs en train de subir….
 
Notes.
1. « Lorsqu’on utilise cette technique pour la première fois, on a l’impression d’un non-être dans l’être. Mais une fois le travail achevé, quand on a un corps au-delà du corps, on a l’impression d’un être dans le non-être [le « sentiment océanique » de Jean Coulonval] ».
« Ce n’est qu’au bout de cent jours de travail concentré que la lumière est réel, qu’elle est le feu du mental. Car au bout de cent jours, la lumière jaillit spontanément : de même que le rapport entre une femme et un homme forme l’embryon, soudain, d’un point d’authentique énergie positive, surgit une perle. Il convient de l’observer, calmement, tranquillement. Le retournement de la lumière est le processus de « mise à feu ». […] La Lumière n’est ni en soi ni en dehors de soi. Les montagnes, les rivières, le soleil, la lune et toute la Terre participent aussi de cette Lumière qui ne se trouve pas seulement en soi. Toutes les opérations de l’intelligence, la connaissance et la sagesse, participent également de cette Lumière qui ne se trouve donc pas en dehors de soi. De même que la Lumière du ciel et de la terre emplit l’univers, la Lumière d’un seul Être s’étend naturellement aux cieux et embrasse la Terre. Voilà pourquoi si l’on retourne la Lumière, le monde entier se retourne également », dit si clairement le Secret de la Fleur d’Or. Centrum Centri, se concentrer là-dessus « pour passer la Porte [Stargate] », pour vivre le Point Focal…
Riplée (Ripley) définit la Putréfaction, la mort des corps et division de la Matière, comme la conduisant à la division, donc au démontage, soit LA CORRUPTION SUIVIT DE LA GÉNÉRATION (voir plus bas la recomposition de la Barque du Passeur (a)) : « la Putréfaction est l’effet de la chaleur des corps entretenue continuellement, et non d’une chaleur appliquée manuellement. Il faut donc se donner garde de pousser la chaleur excitante et extérieur au-delà d’un degré tempéré : la matière se réduirait en cendre sèche et rouge, au lieu du noir, et tout périrait », dit fort à propos Dom Antoine-Joseph Pernety à l’article Putréfaction dans son Dictionnaire Mytho-Hermétique.

a. La MAIN VIVE EST DU THÈME DU PASSEUR, DU PONTIFE, CELUI QUI FAIT PASSER LE PONT, CELUI QUI OUVRE, comme l’Égyptien ancien qui arrivé à un cours d’eau aurait besoin de le traverser, il appellerait alors un passeur et lui demanderait de lui amener la barque et de le faire traverser, comme le Pontife, comme la Main vive ou la Main Ouverte (rien à cacher).

2. Creuser, creux comme CANNE, comme le MOULE, la MATRICE : le COIN, et en chiffre romain le V ou QUINTE.
L’idée contraire devenait en latin, en grec, en chananéen, le KR : CONVEXE, BÉLIER, L’HUMIDE (sperme).
De là le nom de Quirinus, que les Romains donnaient à Janus, le principe mâle et solaire.

Chez eux, le quiris était le bâton terminé par une crosse, celle des actuelles évêques.
Son temple était en forme de CROIX et chaque branche était éclairée par 3 fenêtres correspondant aux 12 stations solaires.
Le nom Janus était la traduction du grec Jason et du chananéen io-isha : dans les 2 langues il désigne le VRAI Soleil guérisseur, Soleil au sens du CHRIST (le Jus, le courant).
Mais la Croix est spécifique au monde latin, romain, comme symbole masculin et solaire.
Chez les Grecs, les Juifs, les Indiens de l’Inde,  la Croix devient une forme de LINGA : un poteau, une poutre dressé verticalement, le Stavros, à laquelle les condamnés étaient suspendus par les bras (et seulement après avoir été lapidés chez les Juifs).
Au Musée du Louvre à Paris se trouve le Jason attaché de la sorte au Stavros pour avoir volé la Toison d’Or qu’on voit encore à ses pieds.
Au Stavros les Anciens attachaient leur loi (voir les édits du roi Ashoka).

Le Caucase (la Montagne symbolise la Demeure des Dieux, de l’immuable, et son ascension figure la montée au Ciel) représente à lui seul un Stavros, Prométhée y fut enchaîné pour avoir volé le Vrai Feu Divin du Ciel.
Dans Apocalypse 3,3, Jésus est aussi traité de voleur.

Ce Jason ou Marsyas attaché au Stavros fut au temps des Païens le symbole des cités libres Mar-Syas signifie ”Main rédemptrice”.
Celui du Louvre vient de Rome, et est le portrait de Marius-Marsyas, qui sera pendant tout le Moyen-Âge le patron de la cité solaire, ou christique, connu sous le nom de MÉNESTREL, de MERCI ou MARSYAS. Marsyas était lui-même un ménestrel (serviteur, du bas latin ministerialis famille étymologique : Ministre) ; Marsyas était donc un musicien et chanteur ambulant, un exécutant du rythme ; une sorte d’Oupouaout : l’Ouvreur des chemins en Égypte ancienne, figuré par une sorte de loup ou de chacal aux longues oreilles. Dieu guerrier et funéraire.

T = LE FLÉAU (de la Balance dont le drame est d'avoir deux plateaux)
(Suite sur la page QN ou Kenos, Vacuité, Paix)
 
 

Dernière mise à jour : 13-03-2024 22:04

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >