Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Totalitarisme par le matérialisme technologie
Totalitarisme par le matérialisme technologie Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 30-08-2014 19:45

Pages vues : 2935    

Favoris : 428

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Occulte, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Walt Disney, Yankee, Yokaï

 
materialisme_tour_eiffel.jpg
 
 
Totalitarisme par le matérialisme technologie
Historiquement, la technologie de la mécanisation
sociale a progressé parallèlement à la
mécanisation industrielle au 19è siècle
En démocratie les êtres humains sont
devenus mécanisables, tout bénéfice pour
les Google et autres transhumanistes
et leur pape juif Raymond Kurzweil
bouffant ses 250 pilules par jour.
Il faut être riche et juif pour vivre
1000 ans grâce aux transhumanistes
et à leur technologie


Ce monde de Satan, de la possession ou
LA MACHINE YAHVISTE
 
 
Page dédiée aux googolâtres ou gogos tout court dirigés par le ‘Peuple élu’ comme Sergueï Brin et Larry Page. Les Juifs sont très doués pour vendre TOUT (acheter, vendre, acheter, vendre), jusqu’à de la merde en conserve, ou par ordinateur !

Technologie de la thermodynamique ou binaire informatique = Religion du Saint Fric : la croissance ou le « rien ne se crée (fixisme), rien ne se perd (fixisme et voyeurisme à le Big Brother), et tout se transforme (croissance et loi de cause-effet), qui résume la saloperie de la thermodynamique, là aussi devient une religion mécaniste reposant sur la prise de conscience du feu vulgaire (celui qui fait cuir la viande). Le Yahviste Einstein peut aller se recoucher, son matérialisme a encore quelques années à vivre. 
 
Ce monde de Satan : du rendement, de la compétition et de la croissance ou esclavage par enchaînement de causes et effets dont les deux bouts ne se rejoindront jamais, car on peut les allonger à l’infini. C’est la quantité au détriment de la qualité. C’est le mondialisme ou société fourmilière refusant les personnes (le qualitatif). La liberté n’existera que pour le maître en technologie comme l’entreprise, l’empire, Google et ceux qui ont du fric. Ce sera la « liberté » de Satan, Google possèdera, il sera devenu un empire au même titre que celui des socialistes russes de 1917. Le peuple élu triomphera... pour un temps.
La croissance au minimum énoncée des dizaines et dizaines de foi (pas de faute) à cet été 2014 sur les médias français sous tutelle juive, dépendant de ces mêmes Juifs selon leur dogme de l’évolutionnisme, dont un de leur Grands Prêtres fut Charles Darwin et surtout son grand-père Erasmus Darwin, pour qui la Girafe et son long cou est le symbole de sa théorie évolutionniste : pauvre Girafe logeant en régions désertiques et devant s’ADAPTER (créationnisme) à brouter le feuillage des arbres, et s’efforcer de continuellement atteindre les goûteuses feuilles. Alors son cou s’allonge comme le nez de Pinocchio ! pareil pour ses jambes. Voilà un exemple de croissance et de transanimal qui devrait enchanter les transhumanistes !!! Bientôt la girafe-robot au cou télescopique.

« L’homme ne doit pas se couper en tranches : une part pour le Ciel, une part pour la Terre. On a séparé les choses de l’esprit et les choses de l’économie. L’impératif du rendement économique étouffe le spirituel et l’Occident en crève » (Jean Coulonval, lettre du 12 mai 1973)

Le délire technologique commence indiscutablement à l’époque de la Renaissance (invention de l’imprimerie, Galilée, Réforme, etc.) pour monter en apothéose en 1789 et continuer tout au long du 19è siècle (comme ci-dessus la tour Eiffel, à y ajouter la statue de la Liberté). 19è siècle où charbon, bagnes, pétrole chemins de fer et banques sont empereurs. En fait l’Occident repose sur le matérialisme des ergoteurs Grecs : les atomistes, où les atomes seraient gouvernés par des « lois naturelles » (sic). Aux atomistes il faut ajouter les épicuriens délivrés des peurs des Dieux capricieux, et pouvant défaire et refaire le monde en compagnie d’amis autour d’un bon repas ! Et c’est à la Renaissance que ce courant d’ergoteries grecs refait surface : voir un Pierre Gassendi essayant de le rendre compatible avec le dogme catholique. Au 17è siècle nous sommes toujours dans le matérialisme, le mécanisme, mais les machines sont « créées par Dieu » !!! Pas étonnant qu’à cette époque se développe le protestantisme qui donnera avec les banques et la City de Londres notre Nouvel Ordre Mondial...

Google est typiquement dans le thème de l’évolutionnisme. Surtout avec son slogan très « démocratie », et école maternelle, et morale à la Moïse, très contre les Païens : Don't be evil.
Ah, Ah, Ah !!! Ce qui suppose qu’il y a des méchants ? Toujours diviser pour régner...

« Le « territoire » de Google se limite pour l’instant à ses datacenters, de gigantesques constructions ultra-sécurisées qui abriteraient plus de deux millions de serveurs (les chiffres exacts restent secrets).
Ces datacenters, répartis à travers le monde, forment la toile d’araignée Google, une sorte de copie géante du système neuronal humain.
Actuellement, Google investit énormément pour rendre ses datacenters énergétiquement autonomes, indépendants de tout support extérieur. Les datacenters de dernière génération sont flottants et peuvent être placés au milieu des océans.
Pourquoi mettre ces serveurs sur la mer, là où ils risquent le plus de s’endommager ? Parce que s’ils pouvaient être placés en eaux internationales, Google n’aurait plus de compte à rendre aux États.

L’idée de communautés offshore situées dans les eaux internationales fait rapidement son chemin parmi les transhumanistes.
Les premières sont prévues pour cette année au large de San Francisco, financées par des multimilliardaires ayant fait fortune dans l’informatique. Les projets les plus aboutis deviendront réalité d’ici à la fin de cette décennie.
Embryons de cités souveraines, elles permettront un développement technologique accéléré sans barrières fiscales, ni limites juridiques.
Larry Page, le cofondateur de Google est clair : « Il y a beaucoup de choses importantes et excitantes que nous pourrions faire, mais nous en sommes empêchés parce qu’elles sont illégales [...] En tant que spécialistes de la technologie, on devrait disposer d’endroits sûrs où l’on pourrait essayer des choses nouvelles et juger de leurs effets sur la société et les gens... »

transhumanisme : modification des gênes, fusion des embryons avec des machines, trafic d’organes, etc. Le transhumanisme, pour se développer, a besoin de cobayes humains et les dirigeants de Google ont l’intention de mener librement leurs recherches ». (Lire la suite sur novapolis)

Les transhumanistes à la Google sont stupides de chez Stupide : qu’est-ce qu’ils croient « améliorer » de l’être humain, donc du mental, alors qu’ils ne se posent même pas la question de base : « Qu’est-ce que l’être humain ? ». S’ils veulent rendre stupide la vie sur Terre en la mécanisant au centuple par rapport au 19è siècle, ils n’auront aucun désir de con-naître la suite dans l’Après-Vie !!! Quelle stupidité de vouloir en un orgueil monstrueux vouloir « vivre 1000 ans » comme le rêvent les googolâtres. Vivre 1000 ans pour « entrer à l’usine », subsister 1000 ans en attendant de mourir. Mais pour vivre 1000 ans il en faut une sacrée mémoire (informatique ou non...). Vouloir prolonger la vie de 1000 ans est une monstruosité d’orgueil et d’imagination de Satan. On dirait que les googolâtres ont peur de l’Après-Vie !!! Qu’ils sont stupides ! On ne peut « retourner à quelque chose » qui, par définition, ne peut être le néant, le rien !
Comme le dit Ramana Maharshi, on ne peut pas tuer le ‘Je’, le Soi. On ne tue pas l’Instant ! « Le fleuve qui va à la mer ne peut supprimer sa Source ».

Google, c’est Satan, ne pouvant agir sur les essences, il ne peut que dévoyer, travestir les accidents, faire prendre des vessies pour des lanternes. Google et ses travailleurs du chapeau sont stupides, car nos Anciens ont déjà tout inventé. Tout n’est que CYCLES. Les civilisations naissent et meurent sans laisser de traces, mais en laissant parfois un indice ou un message permettant de soupçonner leur existence passée.

Les gogos ou googolâtres sont stupides, ils croient encore que leurs machines fonctionneront avec l’actuel binaire informatique. Ils ignorent que tout est construit sur la Trinité, le Triangle, la Première figure fermée, comme le positif, le négatif, le neutre. Voir aussi le Trigramme du Yi King. Toute cette civilisation moderne et mortifère est construite sur le binaire : L’ANGLE DROIT. L’harmonie est rompue, et est devenue destructrice. Soumis à une fuite continuelle, les énergies n’ont plus le moyen de s’accumuler ; un manque d’énergie chronique s’installe. Nos villes tracées au cordeau avec rues à angles droits en sont un parfait exemple.

Le dogmatisme de Google et de ses transhumanistes est basé sur LA PEUR, soit le CONFORT ou CONFORMISME : celle de la maladie, celle de mourir. Donc basé sur la POSSESSION. En premier, cette peur tient à ce que le « scientifique » veut tout mesurer, posséder, pour se rassurer ; cela revient à dire qu’il base tout sur la Matière, sur le monde des accidents ou monde spatio-temporel. Pour ce « scientifique » la Matière n’a pas de conscience ; l’évolution est comme la croissance : à l’infinie ; Dieu est une opinion cultivé par des cerveaux humains situés sous des crânes.
 
Le dogmatisme de Google et de ses transhumanistes repose sur la mécanique : les humains sont des machines, des ordinateurs programmés génétiquement.
La Matière est pour ces googolâtres inconsciente ; la conscience humaine n’est qu’une activité physico-chimique de la masse que nous avons sous le crâne.
Les « lois de la Nature » seraient immuables : évolutionnisme va avec le fixisme ; l’évolution consistant à croire que la Nature n’a pas d’intention, et que l’évolution n’a aucun but ni direction, comme le dogme de la Croissance cher aux Couilles en Or.
Pour ces googolâtres tout héritage biologique est matériel, porté par le bagage génétique genre ADN. (Ils veulent se rassurer en mesurant tout).
La conscience serait uniquement situé sous le crâne. Les souvenirs seraient stockés sous ce crâne et disparaîtraient à la mort ; c’est pourquoi les googolâtres voudraient stocker leur cervelle sur un « disque dur » histoire d’assurer leur « immortalité » (en fait le temps de durée de vie du disque dur !)
Évidemment pour ces gens la Télépathie n’est que du charlatanisme ; et seule la médecine mécaniste (allopathique ou chimique) est seule efficace.
Les googolâtres et leurs transhumanistes sont donc des marxistes ; et la « science » n’est qu’une opinion comme la religion, la philosophie et la politique, ce qu’écrit parfaitement Jean coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux.

Il n’y a rien de plus anti-démocratie, donc de plus Nouvel Ordre Mondial que cette folie technologie, parce toutes les activités « scientifiques » de ce monde sont contrôlées par les universités, les académies et autres institutions étatiques dont le contrôle échappe à toute intervention des peuples.
De toutes façons SCIENCE (TECHNOLOGIE) = RELIGION DU SAINT FRIC à cause des prodigieux bénéfices matériels (voyez les googolâtres), avec en prime l’opinion matérialiste offerte gratis. La « raison » ou mental, donne cette religion de l’homme et de ses « droits » en forme de laïcité de société de consommation : l’humain a remplacé Dieu ou les Essences, mais pas remplacé les supermarchés ! Google est un supermarché. Et la laïcité libérant du dogme d’une religion semble séduisant parce que la foi se détourner vers le « progrès » (faux Salut), vers quelque chose d’extérieur, au lieu de se tourner vers l’intérieur : CONNAIS-TOI TOI-MÊME, qui seul assure l’immortalité réelle.
La machine actuelle c’est la machine des Yahvistes : le fric et LES COMMANDEMENTS : les pièces sont assemblés par le patron et on ne sait pas ce à quoi sert la machine quand les pièces sont assemblées.

L’Occident détruit et pille la Nature, donc il se détruit lui-même, parce qu’il considère la Nature, sa Nature, non vivante. On a là un exemple de l’idiotie de beaucoup d’humains du côté du Nouvel Ordre Mondial. Mais aux USA, patrie du Dieu Saint Fric dont le Vatican est à la City de Londres, des Américains exploitent et pillent la Nature pour évidemment devenir riches afin de pouvoir se faire construire une maison en pleine Nature ! leur permettant ainsi de fuir leur démentielle civilisation. My God ! où va se nicher la bêtise humaine !
L’Occident est par nature DIVISEUR, en « science » il essaye d’expliquer le tout par les parties ; il ne sait pas voir l’ensemble, chose que sait faire le Juif. Or « La vérité tout entière ne peut consister en un puzzle de vérités partielles cueillies un peu partout. Le Tout est autre chose et plus que le total des parties ».

Le cou de la pauvre Girafe qui s’allonge c’est comme l’invention de l’Univers par l’humain : un petit point, ou pois, puis la fameuse croissance, et ainsi à l’indéfinissable, comme les banques : en se refroidissant il s’organise et devient de plus en plus complexe ; et sa « fin des temps » serait son retour à l’état de petit pois, donc le cou de la pauvre Girafe rétrécirait.

La maladie de l’égalitarisme a aussi frappé la Science, ce qui fait d’elle une opinion comme les autres. Car la « Science », maintenant la « technologie » (qui a remplace le sens du mot Science) implique le principe : « Expérience reproductible en tous temps et en tous lieux et contrôlable par d’autres ». C’est donc bien une technique et non une Science, qui implique le côté divin. La technique implique l’aspect égalitariste comme d’apprendre à nager, à chanter, à cuisiner, à jouer aux échecs, etc.

En résumé (très court) : googolâtres et transhumanistes sont stupides, parce que de toute façon TOUT EST DANS LE MENTAL. Ainsi pas d’espace et encore moins de temps. Au mieux, seuls les Cycles sont salvateurs. De plus il n’existe pas un, mais DES Univers, à l’infini, avec chacun leurs propres « caractéristiques ». Comme des cycles, ces Univers naissent et meurent.
Évolutionnisme ou création permanente = même dilemme que individualisme-collectivisme.
 
 

Dernière mise à jour : 30-08-2014 20:28

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >